13 aliments soi-disant diététiques

La malbouffe est la cause principale de l’épidémie d’obésité et de maladies cardiaques dans nos sociétés.

Or beaucoup croient manger sain alors qu’ils avalent les pires cochonneries (comme les galettes de riz).

Voici 13 aliments dits « diététiques » qui sont de la malbouffe déguisée :

1. Les aliments transformés « pauvres en graisses » et « 0 % de matières grasses »

La guerre contre les graisses saturées est la pire erreur de l’histoire de la nutrition.

Aujourd’hui, il a été démontré que le raisonnement était complètement erroné.

Mais les clichés ont la vie dure et les groupes industriels continuent d’inonder le marché de produits allégés en matières grasses.

Ce qu’ils n’expliquent pas, c’est qu’un produit allégé en graisse n’a plus aucun goût. Pour compenser la fadeur, les industriels ajoutent du sucre.

Pourtant les études sont formelles [1] : autant les graisses saturées sont sans danger, autant le sucre consommé en excès est sérieusement nuisible à la santé [2].

Lorsque vous lirez les mots « pauvre en graisses » et « 0 % de matières grasses » sur l’emballage, vous saurez que c’est un aliment fortement transformé et bourré de sucre.

Si cela vous étonne, vous n’êtes pas seul. La majorité de la population reste persuadée que les graisses sont responsables de l’épidémie d’obésité qui touche nos pays. Faites le test, posez la question autour de vous.

2. Les huiles végétales polyinsaturées

On conseille souvent les huiles polyinsaturées qui réduisent le cholestérol [3]. Notamment l’huile de tournesol, l’huile de pépins de raisins, l’huile de maïs et de soja [4].

Mais attention : le cholestérol est un facteur de risques et non une maladie en soi. À ce titre, les huiles végétales n’ont pas démontré leur capacité à réduire votre risque de crise cardiaque, d’AVC, or c’est cela qui compte.

Au contraire, plusieurs essais cliniques ont montré que ces huiles polyinsaturées peuvent accroître la mortalité par maladie du cœur et par cancer [5] [6]. C’est la teneur en acides gras oméga-6 de ces huiles qui serait particulièrement impliquée.

C’est pourquoi il vaut mieux consommer des graisses comme le beurre ou l’huile de noix de coco pour la cuisson, et l’huile d’olive, l’huile de noisettes, l’huile de noix ou l’huile de lin pour l’assaisonnement.

3. La margarine censée protéger votre cœur

La beurre a longtemps été diabolisé car il est riche en graisses saturées.

Depuis des décennies, les experts les plus en vue font la promotion de la margarine. On sait aujourd’hui que ce mauvais conseil a eu des effets désastreux sur la santé publique.

La margarine est faite d’huiles hydrogénées riches en graisses trans assemblées à des composants chimiques (dont des colorants). Cet ensemble artificiel doit imiter l’apparence et la texture du beurre.

Pourtant, l’Etude Framingham sur le Cœur a montré que les personnes qui remplacent le beurre par de la margarine ont plus de risques de mourir d’une maladie du cœur [7] [8].

Aujourd’hui, la majorité continue de voir la margarine comme une alternative saine au beurre. Je ne peux que vous encourager à faire connaître la vérité autour de vous.

Pour améliorer votre santé, consommez plutôt du beurre bio et évitez la margarine et autres faux aliments.

4. Les produits enrichis en phytostérols pour protéger votre cœur

Certains vous diront que les margarines de « dernière génération » sont moins riches en graisses trans et qu’elles sont enrichies en phytostérols dont il est prouvé qu’ils réduisent le cholestérol [9].

Les produits phare sont les margarines « Fruit d’Or pro-activ » et « Saint-Hubert Cholégram ».

Les fabricants ont créé d’autres produits enrichis en phytostérols comme des yaourts. Exemple : « Danacol » de Danone, et autres « spécialités laitières ».

Mais des études ont montré que les phytostérols sont malgré tout mauvais pour la santé du cœur. Ils pourraient même accroître le risque de maladie du cœur et de décès [10] [11], notamment chez les femmes ménopausées  [12].

 

5. Les jus de fruits : du sucre liquide

Les jus de fruits créent l’illusion qu’ils sont un choix diététique. Si le jus est à base de fruits, on en déduit qu’il est aussi sain que les fruits.

En réalité, l’appellation « jus de fruits » est trompeuse. Certains jus de fruits que l’on trouve en grandes surfaces ne contiennent aucun fruit… juste des arômes artificiels d’orange ou d’ananas. Au fond, c’est de l’eau sucrée à l’arôme de fruit.

Certes, vous pouvez mettre le prix et acheter du jus 100 % fruits frais. Mais cela reste une mauvaise idée.

Un vrai jus de fruit, c’est comme un vrai fruit sauf qu’il lui manque toutes les bonnes choses telles les fibres. La seule chose qui reste, c’est le sucre du fruit. La revue médicale The Lancet a montré que l’on trouve autant de sucre dans un vrai jus de fruit que dans une boisson sucrée comme les sodas [13].

Chaque jus est une décharge de sucre pur qui fait grimper votre taux de sucre dans le sang. À terme, ces pics favorisent le surpoids et le risque de diabète.

Si vous mangez une orange entière, ses fibres freinent l’absorption du fructose par votre corps et l’étalent dans le temps. Ainsi vous vous épargnez les effets néfastes du fructose et bénéficiez à 100 % des bienfaits du fruit.

6. Les produits « complets » censés protéger votre cœur

La plupart des produits « complets » ne sont pas faits de grains de blé entiers.

Le blé a été pulvérisé en farine et raffiné de sorte qu’il est prêt à être digéré. Le travail de votre mâchoire et de vos sucs gastriques de décomposition est réduit au minimum.

C’est pourquoi les glucides de la farine entière font grimper votre taux de sucre sanguin aussi vite que les glucides de la farine blanche. D’ailleurs, la farine blanche et la farine complète sont classées dans la même catégorie pour leur effet glycémiant (qui augmente le taux de sucre dans le sang)  [14].

À vrai dire, je déconseille aussi de consommer des grains de blé tout entiers. Le blé moderne n’a rien à voir avec celui que consommaient nos grands-parents.

Dans les années 60, la recherche agronomique fit de rapides « progrès » pour développer des céréales plus résistantes, plus productives, et plus riches en gluten.

Hybridations et rétrocroisements aboutirent à l’apparition d’espèces totalement nouvelles, que l’on appelle encore « blé » mais qui sont aussi éloignées du blé naturel qu’un éléphant d’une souris.

Le « blé » moderne créé dans les années 1970 – qui s’appelle Lerma Rojo 64, Siete Cerros, Sonora 64 ou Super X – a en effet quarante-deux chromosomes là où l’engrain de nos ancêtres n’en avait que quatorze !! Chez l’être humain, le fait d’avoir un seul chromosome en trop provoque des handicaps (comme dans la trisomie 21) ou la mort.

Le blé moderne a moins de valeurs nutritives, notamment moins de minéraux  [15]. Il provoque des réactions plus violentes chez les personnes intolérantes au gluten [16] [17]. D’autres études montrent qu’il pourrait accroître l’inflammation du corps [18] et abimer vos artères [19].

Mon meilleur conseil serait de consommer le moins de blé moderne possible, qu’il soit entier, complet ou raffiné.

7. Les céréales « minceur » du petit-déjeuner

Beaucoup de céréales du petit-déjeuner sont présentées comme diététiques (ex : Special K). Sur la boîte en carton, on peut lire en gros « riche en vitamines », « riche en minéraux », « au blé complet », « pauvre en graisses ».

…et écrit en petit, on découvre que les ingrédients sont des céréales raffinées, du sucre et des additifs chimiques. C’est vraiment très trompeur.

Même problème avec les galettes de riz. Le riz est soufflé à haute température – comme pour les Rices Krispies. Au final, les glucides du riz soufflé ont le même impact sur le corps que du sucre pur !

Mais ce qui me met le plus hors de moi, ce sont les céréales qui visent les enfants avec des emballages multicolores et des jouets à collectionner.

8. Les aliments plaisir « sans gluten »

Depuis que la population se soucie de sa consommation de gluten, les industriels se sont engagés dans la brèche.

Tous les produits sont déclinés en version « sans gluten ». Cela permet de remplir des rayons entiers de produits dits « diététiques » et fait facilement illusion.

Seuls les quelques consommateurs qui lisent systématiquement la liste de tous les ingrédients éviteront le piège. Ceux qui sont fatigués après une grosse semaine seront moins attentifs à ces petites arnaques.

Ces produits sans gluten sont tout aussi transformés, raffinés et riches en féculents que leurs versions avec gluten.

C’est une évidence : une cochonnerie sans gluten reste une cochonnerie.

Alors choisissez des aliments qui, par nature, ne contiennent pas de gluten : les légumes, les fruits, les viandes, le poisson, les œufs, etc.

9. Les aliments transformés étiquetés « bio »

Les industriels ont d’autres ressorts pour vous vendre des aliments soi-disant diététiques. L’autre mot magique qui fait vendre est « bio ».

Tout peut être « bio », même les aliments mauvais pour la santé : les barres de céréales, les chips, et le sucre de canne. Ils contiendront sans doute moins de pesticides, mais toujours autant de sucre et de glucides…

Les aliments transformés étiquetés « bio » ne sont pas forcément sains. Lisez toujours l’étiquette pour savoir de quoi ils sont faits.

10. Les aliments plaisir « vegan »

Le dernier venu parmi les mots magiques qui font vendre, c’est « vegan ».

Vegan désigne ce qui n’est ni animal (viande, poisson), ni produit par des animaux (œuf, lait, laine, cuir). Vegan est associé à une alimentation diététique.

Or les industriels se sont mis à produire des substituts vegan hyper-transformés, comme du bacon et des saucisses vegan.

Pour créer l’illusion du bacon et des saucisses, les producteurs utilisent des agents épaississants, des agents de texture, des arômes chimiques de bacon, des colorants, et des agents conservateurs… une quantité d’ingrédients artificiels que je déconseillerai à tous, y compris les vegans.

11. Les sauces et assaisonnements tout faits

Les légumes sont excellents pour la santé.

Mais certains se plaignent qu’ils n’ont pas beaucoup de goût. Cela ne m’étonne qu’à moitié quand on connaît les méthodes de production des légumes non bio (surtout le non-respect des saisons).

C’est pourquoi on les assaisonne avec de l’huile, du vinaigre et des épices.

Mais la restauration rapide « diététique », les supermarchés et de nombreux restaurants utilisent des assaisonnements tout prêts. Le problème est qu’ils sont bourrés de sucres, d’huiles végétales à bas coût, d’acides gras trans, d’agents conservateurs, d’agents chimiques de texture et de colorants artificiels. Ils sont dans des bouteilles en plastique et couvrent un rayon entier dans les supermarchés.

Avec ces assaisonnements industriels, les bienfaits des légumes se retrouvent anéantis.

Faites-le savoir autour de vous ! C’est urgent, car les salades à emporter et celles servies dans les restaurants sont le plat préféré des femmes soucieuses de leur alimentation.

12. Le sirop d’agave

Depuis que la population a conscience des effets néfastes du sucre, elle est à la recherche d’une alternative plus saine.

Parmi les produits naturels sucrés, il y a le sirop d’agave qui est fréquemment utilisé dans les produits présentés comme diététiques.

Le problème est que le sirop d’agave n’est pas meilleur que le sucre. Il est même bien pire.

Le sucre contient beaucoup de fructose qui fait prendre du poids lorsqu’il est consommé en excès [20].

Pour vous donner une idée, là où le sucre contient 50 % de fructose… le sirop d’agave contient entre 70 et 90 % de fructose !

C’est pourquoi, mis face à face, le sirop d’agave est pire que le sucre de table.

Il devient clair qu’un produit naturel n’est pas forcément un produit diététique.

13. Le sirop de riz brun

Le sirop de riz brun est un autre produit sucrant qui est souvent pris pour une alternative diététique au sucre.

Or c’est un aliment hautement transformé : pour fabriquer du sirop de riz brun, il faut mélanger du riz cuit et des enzymes qui font décomposer les féculents du riz en sucres simples.

Le sirop de riz brun contient du glucose, mais pas de fructose. C’est mieux que le sirop d’agave… Mais son indice glycémique est tout de même de 98, ce qui signifie qu’il va faire bondir votre taux de sucre dans le sang [21] – un facteur de surpoids, de diabète et de maladies cardiaques.

Le sirop de riz brun subit une transformation telle qu’il ne contient plus aucun des nutriments essentiels. Il ne contient que des « calories vides ».

Certains scientifiques ont observé que le sirop de riz brun pouvait être contaminé à l’arsenic, un poison mortel. Voilà une raison supplémentaire de s’en méfier.

Il existe d’autres produits sucrants pauvres en calories et moins mauvais pour la santé, comme la stevia et le xylitol.

Bonus : Petite règle de survie au supermarché

Si l’emballage crie « je suis un produit diététique », c’est que le produit n’a rien de diététique.

Les vrais aliments sains n’ont pas d’allégations santé. Vous les reconnaîtrez parce qu’ils sont crus, entiers, non préparés, non raffinés.

Un aliment sain n’a pas de liste d’ingrédients. Il est le seul ingrédient !

 

Eric Müller & Jean-Marc Dupuis

 




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Votre poids n’a aucune importance (la suite) Si vous avez lu la lettre "Votre poids n’a aucune importance", vous comprenez pourquoi seule la silhouette compte : Crédit image : HowStuffWork...
Corn Flakes : ils dépassent les bornes J’étais optimiste pour 2017. Je me disais que les habitudes alimentaires ne pouvaient que continuer de s’améliorer. … Que l’obésité allait diminu...
FODMAP : Pour en finir avec les flatulences Les flatulences, ballonnements, etc., sont le signe d’une flore intestinale de mauvaise qualité. Votre flore intestinale rassemble des centaines de...

[1] http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/ArticleComplementaire.aspx?doc=sucre_obesite_do

[2] http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9229205

[3] http://authoritynutrition.com/butter-vs-margarine/

[4] http://www.thelancet.com/journals/landia/article/PIIS2213- 8587(14)70013-0/fulltext


67 réponses à “13 aliments soi-disant diététiques”

  1. Chrisitan dit :

    Mise en garde très pertinente et qui éveille la conscience!… Mentions d’honneurs!

  2. Kessler Isabelle dit :

    Alors là, on s’y perd avec tout ça, on ne sait plus ce qu’il faut manger, et surtout, même si on veux bien faire, il faut le budget qui va avec et si comme moi, vous êtes loin de tout, même pour essayer d’acheter du bio, il n’y a que le supermarché du coin, sinon, il nous reste que notre potager et c’est tout.. merci de nous éclairer encore plus clairement de ce qui est à notre portée, tout le monde n’habite pas dans une grande ville!! Isabelle

  3. Catherine Michel dit :

    Comme toujours j’adore vos lettres très pertinentes.
    Bon je suis contente, je ne consomme rien de la liste. Tout est fait maison.
    Merci, Merci, Merci

  4. Becha melle dit :

    Merci pour ce nouvel article intéressant. Il y a longtemps que je mange à index glycemique bas et il y a beaucoup de et il y a beaucoup de corrélations avec ce qui est annoncé ici. Le jus de fruit par exemple que je ne consomme jamais mais que je remplace par le fruit entier , les fibres du fruit consommées avec son jus font énormément chuter son IG. Les galettes de riz sont oar contre à éviter car leur IG explose. Je ne mange pas de farine blanche ou compléte de blé mais de la farine intégrale bio c’est à dire T150 soit de blé, soit de kamut soit d’épeautre. Vous ne parlez pas de cette granulométrie qui a pourtant un IG Beaucoup plus bas et contient beaucoup plus de fibres ??
    D’autre part il y a beaucoup de farines ss gluten à ig bas qui peuvent être utilisées comme celle de lentilles, de poi-chiches, de sarrasin , de soja…quand on veut manger sans gluten sans prendre de poids il faut aussi manger à index glycémique bas et là est souvent la difficulté, les recettes ss gluten intégrent presque toujours de la farine de riz avec un IG qui bat des records….

  5. francoise de le rue dit :

    Tres bonne rubrique pour se rafraichir la mémoire.Et le miel (non pasteurisé) serait-il le meilleur sucre a prendre avec modération(tant qu’on aura encore des abeilles)
    De plus nous avons ici ,au canada ,le syrop d’érable,qu’en pensez-vous

    Merci

  6. BARTH dit :

    Bonjour Mr Dupuis
    Je lis avec intérêt vos publications et je souhaiterais avoir votre avis sur le petit épeautre qui contient du gluten ,mais dont l’alpha-gliadine n’induirait pas d’antigènes responsables d’intolérance comme celle contenue dans les blés « modernes  » et le grand épeautre hybridé
    Merci de m’apporter votre réponse
    Cordialement
    Mme Barth

  7. Sissi dit :

    Vous êtes le meilleur, Bravo!!

  8. Pierre Boucher dit :

    Bonjour;
    Lors d’un voyage à Cuba, j’ai trouvé intéressant le fait de retrouver pour déjeuner un distributeur à céréales. Un bidule qui permet à l’utilisateur de choisir ses céréales et ces fruits frais ou secs et noix et le sucre au besoin. Un tel bidule serait apprécié dans les restaurants, épiceries et les grandes industries du sucre ou Kraft, etc de s’ajuster car leurs profits seraient à la baisse. Pourquoi?? Parce que je veux décider si je mets du sucre et comment je le choisis car il est impossible de trouver des céréales sans sucre….

  9. Fauré Josiane dit :

    Bonjour,
    Juste une remarque sur ce titre :
    Les produits « complets » censés protéger votre cœur
    Je pense qu’il serait plus juste de changer cet intitulé par : Blé « complet » censé protéger votre cœur.

    Par ailleurs bonne continuation…

  10. Annie-Claude dit :

    Bonjour,
    Ceci n’est pas vraiment un commentaire mais plutôt une question.
    Je consomme depuis des années du « beurre » St Hubert Oméga3 et il est noté sur l’emballage sans huiles hydrogénées, sans ajout de conservateur. Que pensez-vous de ce produit ? Est-il aussi classé dans les margarines mauvaises à la santé ?
    Je vous remercie d’avance si vous pouvez apporter une réponse.
    Annie-Claude

    • archibald dit :

      Le beurre est de toute façon nocif ainsi que la margarine surtout s’il sont cuits…Une seule voie les proscrire ,ne consommer que des huiles vierge crues et ….le mieux ne rien acheter dans les établissements de la grande distribution.

  11. Cartron dit :

    je suis entièrement d’accord avec toutes vos remarques. j’étais petit à petit arrivée aux mêmes conclusions. merci pour vos diffusions pleines de bon sens et de bonnes vraies infos pour notre santé. cordialement

  12. François Lorin dit :

    Félicitations !
    Envoyez cet article à tous les gérants d’hyper et super marchés et de supérettes!

  13. Léone, dit :

    Bonsoir,
    Au fur et à mesure de la réception et de la lecture des informations qui nous sont données, je suis scandalisée de voir que les industriels peuvent dire et faire ce qu’ils veulent et détruire la vie de la population sans craindre d’être même interpellés par le gouvernement qui ne réagit pas ou très peu.
    A se demander ce qui nous reste à utiliser pour notre nourriture. Ca vous donne froid dans le dos.
    Alors que pouvons nous faire pour consommer des aliments sains mais vraiment sain ?
    Merci de continuer à nous renseigner.

    • anna dit :

      Madame si je peux me permettre, connaissez-vous cette phrase de Gandhi : « soyez le changement que vous voulez voir venir dans le monde » ?
      Nous avons du pouvoir madame, vous avez du pouvoir, le vôtre !! Et plusieurs petits pouvoirs en créent un gros 🙂 Aujourd’hui, ensemble, nous serions beaucoup plus fort qu’eux…
      Cela me rappelle ma prof de droit du travail qui à l’époque nous avait demandé comment d’après nous, nous pourrions faire la révolution…?
      Elle a dit : « en arrêtant de consommer ». Depuis ce jour, j’ai commencé à faire attention, à ce que j’achetais 🙂

  14. Elsa dit :

    Bonjour, je viens de lire votre article concernant ces 13 aliments, et ai été interloquée quant au 10ème paragraphe concernant les produits vegan (on peut dire « véganes » d’ailleurs, pour les francophones).

    Je tiens à revenir sur votre propos afin d’y apporter des réajustements et précisions. Tel quel, votre article manque de justesse, d’objectivité, de pondération, de preuves.

    Je constate trois méprises dans ce paragraphe.

    La 1ère est de faire une confusion, voire un amalgame, entre les termes de « plaisir », de « diététique », de « vegan ».
    Pour commencer, je pense qu’il serait important d’expliquer la distinction entre le terme « vegan »/ »végane » et le terme « végétalien ». En effet, 3 raisons différentes peuvent amener une personne à adopter une nourriture végétalienne: diététique/santé ; écologique/environnement ; éthique/animaux. Les deux 1ères raisons ne feront donc pas d’une personne végétalienne une végane.
    Un végétalien n’est pas nécessairement végan, mais la réciproque est: un vegan est nécessairement végétalien. Effectivement, le fondement du véganisme est d’agir par éthique : la logique du consommateur vegan est de lutter contre l’exploitation animale à travers tous les pans de sa consommation. Sa nourriture, qui en est un pan , sera donc végétalienne. (Et il ne consommera pas non plus de cuir/laine/fourrure/duvet).
    Cette association erronée entre produit « végétalien » et mode de vie « vegan » est dûe à l’absence de distinction entre les deux termes dans la langue anglaise (soit végétarien soit vegan en anglais / tandis qu’en français il y a 3 termes).
    Donc vegan N’EST PAS associé à une alimentation diététique. Et les aliments vegan ne se revendiquent pas « plaisir ». Leur responsabilité est d’être « cruelty free ».

    Le 2ème problème du paragraphe est de réduire l’alimentation végétalienne aux simili-carnés (bacon et saucisses dont vous parlez). Or il ne s’agit là que d’une petite partie de tout le panel d’aliments!
    Un végétalien choisit de consommer ou non ce type de produits. Leur intérêt est d’ailleurs moins nutritif que gustatif et visuel.

    Le 3ème malentendu est de généraliser en insinuant que tous les simili-carnés sont composés de colorants/conservateurs/produits chimiques, comme s’il s’agissait d’une fatalité. C’est faux. Je vous invite à vous renseigner sur les marques et leurs valeurs: de nombreux simili carnés sont d’ailleurs issus de l’agriculture biologique.

    Pour résumer, la nourriture végane n’est pas une démarche diététique, l’alimentation végétalienne est bien plus vaste que la consommation de viandes végétales, et il est très facile pour le consommateur de trouver des simili carnés sains d’un point de vue diététique et nutritionnel.
    Je trouve dommage et préjudiciable d’écrire de tels propos, qui aboutissent à une désinformation du lecteur.

    • Hope dit :

      Et là… Bizarrement, pas de réponse…

      Mais on va vous dire que les produits bio ne sont pas bio, d’ailleurs le bio n’existe pas.
      Que les labels ont étaient acheté et qu’on nous vend du bio qui n’en est pas…

  15. Michèle dit :

    Les jus de fruits, faits de vrais fruits et non de concentrés, sans sucre ajouté, et avec la pulpe, Est-ce OK ? Comme Tropicana et Oasis ?
    Je fais ma propre margarine avec 2/3 t. de beurre et un peu plus de 1/3 t. d’huile d’olive ou de tournesol ou d’amandes. Donc je ne déchire pas ma tranche de pain, en étendant cette soi-disant margarine, et je mets la quantité voulue au lieu d’un «motton» de beurre. Y a-t-il problème ?

  16. Christophe dit :

    Bonjour,

    Les margarines en magasins bio ne sont pas hydrogénées ni esterifiees. .. depuis… au moins 20 ans !
    C est d ailleurs interdit maintenant, même en conventionnel !
    Depuis. .. 5-7 ans !!!!
    Une majorité est nécessaire.
    Do

  17. Stry dit :

    Merci beaucoup pour votre article!

  18. Joudrier dit :

    Réaction sur le paragraphe 6 :
    Mes commentaires font suite aux propos tenus et sont mis entre parenthèses.

    6. Les produits « complets » censés protéger votre cœur

    La plupart des produits « complets » ne sont pas faits de grains de blé entiers. Le blé a été pulvérisé :
    (NON, les professionnels n’utilisent pas ce terme ! le grain blé subit une mouture dans un moulin ad hoc)

    en farine et raffiné de sorte qu’il est prêt à être digéré :
    (NON, ce n’est pas parce que le blé est sous forme de farine qu’il est prêt à être digéré. Il faut faire subir à l’amidon (polysaccharide complexe contenu dans le blé (et donc la farine) un empesage (obtenu notamment par la cuisson) à plus de 70 °C.)
    Le travail de votre mâchoire et de vos sucs gastriques de décomposition est réduit au minimum.
    (NON, cela n’a rien à voir !)

    C’est pourquoi les glucides de la farine entière font grimper votre taux de sucre sanguin aussi vite que les glucides de la farine blanche.
    (NON, l’ amidon, une fois empesé, fait partie des glucides à assimilation lente. Il faut qu’il soit peu à peu hydrolysé (en glucose et maltose)

    À vrai dire, je déconseille aussi de consommer des grains de blé tout entiers.

    Le blé moderne n’a rien à voir avec celui que consommaient nos grands-parents.
    (FAUX, on y trouve les mêmes protéines et pratiquement dans des proportions constantes.)

    Dans les années 60, la recherche agronomique fit de rapides « progrès » pour développer des céréales plus résistantes, plus productives, et plus riches en gluten.
    (FAUX : il existait déjà des teneurs très variables en gluten dans les variétés anciennes. La dérive vient du fait qu’en fonction de la teneur en gluten et surtout de ses propriétés viscoélastiques on peut en faire des produits distincts. Pour information, il existe des blés impanifiables soit parce qu’ils ont un gluten trop faible soit parce que celui ci est trop fort !)

    Hybridations et rétrocroisements aboutirent à l’apparition d’espèces totalement nouvelles,
    (FAUX FAUX et FAUX, on croise du blé depuis des millénaires et cela a toujours donné du blé et certainement pas des espèces nouvelles.
    On a effectivement obtenu UNE céréale nouvelle (le Triticale : hybride entre le seigle et le blé) qui représente alors une nouvelle espèce. Mais cela n’a pas été sans mal et sans artifices.)

    que l’on appelle encore « blé » mais qui sont aussi éloignées du blé naturel qu’un éléphant d’une souris.
    (MENSONGE)

    Le « blé » moderne créé dans les années 1970 – qui s’appelle Lerma Rojo 64, Siete Cerros, Sonora 64 ou Super X – a en effet quarante-deux chromosomes
    (FAUX FAUX Et FAUX. Le blé tendre a effectivement 42 chromosomes, il n’a certes pas été créé à partir des années 1970
    mais bien plutôt 8000 ans avant J.C., le blé dur (Triticum durum) ancêtre du blé tendre a lui 28 chromosomes. Et les engrains tels : Aegilops squarrosa, Triticum monococcum, Aegilops speltoides en ont 14 (chromosomes))
    là où l’engrain de nos ancêtres n’en avait que quatorze !!
    Chez l’être humain, le fait d’avoir un seul chromosome en trop provoque des handicaps (comme dans la trisomie 21) ou la mort.)
    (AMALGAME SIMPLISTE : chez le blé, il existe de nombreuses lignées aneuploïdes : addition, substitution, monoatomiques; tétrasomiques, nulli-tétrasomiques, des translocations…) sans que cela ne provoque de handicaps ou la mort !
    Au passage, il n’existe pas seulement la trisomie 21 chez l’homme !)

    Le blé moderne a moins de valeurs nutritives, notamment moins de minéraux [15].
    (FAUX FAUX et FAUX)
    Il provoque des réactions plus violentes chez les personnes intolérantes au gluten [16] [17].
    (FAUX)

    D’autres études montrent qu’il pourrait accroître l’inflammation du corps [18] et abimer vos artères [19].
    (FAUX)

    Mon meilleur conseil serait de consommer le moins de blé moderne possible, qu’il soit entier, complet ou raffiné.
    MAUVAIS CONSEIL GLOBAL !

    (Autant d’erreurs sur un seul paragraphe !!!… preuve qu’il est concocté par des personnes ne connaissant rien du sujet dont ils parlent surfant sur la démocratie des crédules !
    Cancer médiatique de notre société actuelle !)

  19. Obadia dit :

    Il me semble que l huile de noix est riche en oméga 3 ce qui la rend intéressante mais â cru puisque les Oméga 3 sont thermolabile , ils se détruisent donc â la chaleur.
    Dans l attente de précisions à ce sujet
    Merci d avance

  20. Je ne comprends rien aux jus de fruits se faire un jus de fruit frais est il négatif . Merci de votre réponse Nadine maisonneuve

    • Sergio dit :

      Dans le jus, on retrouve surtout le sucre du fruit (avec aussi des vitamines, etc, c’est vrai) mais beaucoup moins de fibres qui ralentissent l’absorption du sucre.

  21. Peynot dit :

    ASSEZ d intox !!!!! a vous lire plus rien n est digne d etre consomme SAUF les produits hors de prix que vous recommandez ……

  22. Mandon anny dit :

    Bonjour. J’ai acheté stevia herbe douce séchée. J’ai essayé dans mon thé,mais j’ai l’impression que ce n’est pas la bonne solution. Pouvez-vous m’informer, merci.

  23. Daniéle dit :

    tout ça c’est bien gentil, mais j’avoue que je commence à m’y perdre : pour cuire je prends de l’huile d’olive depuis très
    longtemps, pour les tartines du matin je prenais de la margarine ordinaire puis du proactriv .
    Apparemment c’est très mauvais, que dois je prendre, quel est le meilleur produit pour tartiner, dois je reprendre du beurre, ça devient très compliqué quelqu’un peut-il m’aider, merci.

    • anna dit :

      Personnellement, aujourd’hui, et après de gros problèmes intestinaux liés à des intolérances, je mange d’une part salé le matin, (mieux vaut garder le sucré pour plus tard dans la journée) donc œuf à la coque et viande lacto-fermentée que je prépare moi-même (bon pour apporter de bonne bactéries à la flore intestinale)
      et graisse de coco sur du pain que je fais moi-même aussi. Bonne continuation

  24. Line MD dit :

    Merci pour ce bel et bon article…içi au Québec nous avons une myriade de produits sans gluten dans les magasins bios, et je n’avais pas encore réalisé leur indice glycémique élevé et leur valeur en sucres raffinés qui sont des plus nocifs…Vous êtes plus prudents et plus lents à intégrer les nouvelles tendances en France et c’est bien tant mieux! Ça nous donne une contre-partie aux tendances américaines et canadiennes commerciales…même sous une appellation Biologique et Vraie Santé…Merci! Vos éclairages suivent les Conférences données ce dernier week-end au Salon/Expo Manger Santé et Vivre Vert à Montréal! Ça nous confirme et vous êtes sur le même canal d’Informations!

  25. Jo dit :

    Ah ben mince alors, je pensais que les galettes de riz étaient une bonne alternative au pain bourré de gluten.. dommage. Pareil pour le sirop d’agave, je n’en achèterai plus. Cependant il commence à y avoir de la farine de blé ancien dans les magasins bio et c’est, je pense une bonne nouvelle même s’il reste tout de même plus cher que la farine blanche.
    Mais du couple la farine de riz est-elle une bonne alternative nutritionnelle au blé d’aujourd’hui ou est-il dénué d’éléments nutritifs intéressants ?

  26. Anais dit :

    Je pense pour ma part que tout est dit en fin d’article : un aliment sain n’est pas bourré d’ingrédient, il est l’ingrédient. Si cela pouvait aider des gens à lire de l’autre côté de l’emballage et faire attention à la composition des produits, ce serait un grand pas…
    Merci

    • Alex dit :

      Sauf erreur de ma part, le sirop d’agave est un extrait d’une plante. Donc pas d’autres ingrédients. Pourtant il fait partie de la blacklist de ces deux messieurs, en position 12.
      Serait-il une exception à cette dernière phrase de l’article?

  27. Jacques dit :

    Article qui ressemble plus à une diatribe qu’à un exposé objectif, même si son contenu peut paraître juste il n’est pas très argumenté ! Les études répertoriées ne sont pas correctement référencées, on ne peut donc pas en vérifier ni la teneur, ni la provenance, ni la qualité de leurs auteurs. Quelques amalgames entre autre sur les fructoses et à tout le moins une information incomplète qui saurait orienter le lecteur vers les bonnes pratiques.
    Une légende sous la photo d’illustration permettrait de faire une bonne intro et du coup une démonstration opportune entre une galette x contenant du sucre et une galette y n’en contenant pas, car les deux existent ! La première est française et la seconde est nordique…

  28. Chavanel Francoise dit :

    tres juste et interessant cet article sur les aliments soi-disant bon pour la santé et bio…..évitez les grandes surfaces et achetez sur les marchés locaux et autres groupements de producteurs ….il y en a partout.
    Bien à vous.

  29. mynyma dit :

    Bonsoir,

    Merci pour cet article! Comme le dit Francq tout est dit!
    Je rejoins entièrement votre logique, puisqu’il y a deux ans j’ai radicalement changé d’alimentation, en supprimant notamment les sucres et produits laitiers. A aucun moment il ne m’est venu à l’esprit de substituer les aliments que j’ai proscrit à des plats préparés même bio. Je n’achète et ne consomme que des aliments bruts, et j’ai toujours préparer moi même mes plats. Le résultat est bluffant. De nombreux désordres chroniques tels que cystite à répétition, fatigue,mycose, migraine, acné inflammatoire et dermatites ne sont plus qu’un mauvais souvenir.
    Alors merci à vous pour la diffusion de cet article pleins de bon sens et de vérité.

  30. Latouche dit :

    pas très convaincant cet article, ni constructif. à part casser ceux qui tentent de bien s’alimenter, il n’y a aucune autre mise en perspective intéressante.

  31. Elise dit :

    Bonjour,

    Je viens de lire votre article et je vous en remercie car il résume bien. Mais j’ai une interrogation (qui risque d’être sans réponse mais bon..): vous mettez une galette de riz en image représentative de l’article mais vous n’en parlez pas directement dans l’article. Considérez-vous la galette de riz comme produit ultra-transformé ? ou ultra-sucré ? Car les seuls ingrédients qui la constituent sont uniquement du riz et un pouième de sel et l’indice glycémique est connu comme étant très faible. J’imagine que la transformation de riz à riz soufflé n’est pas non plus la plus complexe du genre. Bref, ce produit mérite-t-il vraiment la position de représentation de cet article?
    Pour info, c’est le seul produit du rayon diététique que je consomme, de temps en temps, lors d’une fringale, pour changer des amandes. Et je sais que ma famille en prend au petit-déjeuné en alternative au pain (donc au blé moderne). Merci de m’éclairer donc. Bonne journée

    • Chère Elise,

      Vous avez raison. J’ai choisi cette image d’une galette de riz moi-même. Mais je vais demander à Eric de compléter l’article.

      Merci de votre vigilance !

    • MEYER ESTELLE dit :

      Bonjour,

      Moi aussi je consomme les galettes de riz car je fais très attention à ce que je mange et là je me pose exactement les mêmes questions qu’Elise. Ayant des soucis avec l’intestin, je dois faire très attention à ce que je mange, mais je suis d plus en plus découragée car on a l’impression que presque tout est mauvais, même le bio !
      merci pour votre retour

    • Mathieu dit :

      Galettes de riz => Index glycémique très élévé (>80)
      De plus aucun intérêt nutritionnel (calories vides).

  32. Dumont Jean-Luc dit :

    Bon en lisant votre lettre, même le bio, même le sans gluten, même le blé complet, donc les pâtes complètes, etc…. tout est mauvais on fait quoi alors????? comment s’y retrouver????? pas évident pour le commun des mortels, à part manger ce que je cultive dans mon jardin sans pesticide, et Dieu que j’ai de la chance d’avoir un jardin!!!!! parce que faut plus rien acheter au vu de ce que vous dites. Ou alors vous publiez une liste un peu claire de ce qu’on peut trouver de correcte, ou orienter vers des solutions acceptables dans ce pays ou la fraude est devenue monnaie courante à tout points de vue.
    Merci d’avance. Cordialement.

  33. francq dit :

    excellent article , tout est dit .

  34. Roche Isabelle dit :

    Je commence à en avoir marre de cette guerre systématique contre les « produits allégés » et les articles qui, comme le vôtre, ne font aucune distinction entre les aliments-escrocs – genre les chips de toute façon déplorables pour la santé mais dont on met en avant « 30% de « bonnes graisses », ou alors en effet ces « desserts light », dont il suffit de lire la composition pour comprendre que, in fine, ils sont aussi caloriques que les desserts normaux, ou encore ces plats cuisinés où, light ou pas, on fourre toutes les saloperies invendables en leur prime état – et les aliments « sainement allégés ». Il y a dans votre article une énorme contre-vérité, à savoir que les produits allégés en matières grasses contiennent plus de sucres ou des additifs nocifs: ce n’est en aucun cas vrai pour les produits laitiers nature!! je ne vois pas qu’il y ait du sucre ou des exhausteurs de goût dans les yahourts NATURE à 0% , le fromage blanc NATURE à 0%, et les fromages traditionnels réalisés à partir de lait demi-écrémé au lieu de lait entier.. L’un des produits light les plus consommés est sans doute le lait demi-écrémé ou écrémé, et personne ne le range jamais dans la catégorie des « allégés », sans doute parce que trop entré dans les mœurs et devenu un aliment « de consommation courante »??? Pour ma part, je suis bien aise de pouvoir consommer des fromages type « camembert » dont on a retiré une partie des lipides: je n’aime pas le gras mais j’aime le fromage… mais je reconnais qu’un des plus visibles aliments-escrocs » dans cette catégorie des produits laitiers est le « beurre allégé », dont les pires ne sont même pas fabriqués à partir de beurre émulsionné mais de « matière butyrique »… Autre erreur dans votre texte: « Un aliment sain n’a pas de liste d’ingrédients. Il est le seul ingrédient ! » écrivez-vous. Alors le camembert, pour reprendre mon exemple mais ici au sens de « camembert fermier au lait cru », qui comprend du lait, des ferments et du sel – ou le roquefort qui en plus est ensemencé d’un champignon, ne sont pas des « aliments sains »??? Lors de votre prochain article de croisade contre le light, pensez aussi à considérer que les modes de vie ultrasédentaires d’aujourd’hui n’exigent pas les mêmes apports en gras que ceux de nos aïeux; pourquoi ne pas admettre qu’aujourd’hui, le lait « entier », les fromages à 70% de lipides, s’ils sont plus « goûteux » et peuvent en effet à ce titre être préférés, peuvent aussi légitimement, en termes d’apports nutritionnels, être délaissés au profit de laitages débarrassés de tout ou partie de leur gras mais qui apportent malgré tout des nutriments « a-caloriques » dont on continue à avoir besoin, sédentaire ou pas??? En bref: les produits laitiers allégés en gras, quand ils sont simplement écrémés, totalement ou partiellement, sont à mon sens indispensables et doivent continuer à être proposés aux consommateurs.

    • Dr Di Giacomo Nicola dit :

      Vous avez parfaitement raison. La croisade contre le light est inintéressante. Il faut simplement apprendre à distinguer les VRAIS lights, surtout en matières grasses. Les lights en sucre n’ont pas la même signification. Votre camembert à 5 % est un vrai light, alors que Philadelphia light est light selon la loi car il contient moins de 30% de matières grasses par rapport au normal …. mais la proportion énergétique des lipides représente 64 % de l’énergie totale de l’aliment !! 2/3 de l’énergie ingérée provient du gras ! ! ==> poubelle !! Haha

  35. Hervé Rident dit :

    Vous dites de consulter son médecin avant de prendre les solutions naturelles que vous préconisez mais vous dites aussi que les médecins ne croient pas à ces solutions n’est-ce pas en contradiction ?

  36. claudie dit :

    je suis un peu perturbée par votre article. Etant en surpoids avec un diabète de type 2 des problèmes d’hypertension et depuis quelque temps des problèmes d’urée (que je crois due à des prises de diurétiques depuis longtemps et auquel mon toubib actuel ne sait pas répondre sic!) je bois tous les matins à jeun un jus d’orange et citron mélangés, ce qui à priori à fait baisser mes taux de glycémie cholestérol et hémoglobine glyquée. Est à dire que j’ai tout faux ? Et pourquoi vous ne parlez jamais des problèmes d’urée et surtout de leurs causes, je n’ai jamais vu un article de votre part la dessus, alors merci pour votre réponse.

    • Emilie87 dit :

      Je ne comprend pas bien comment un jus de fruits peut faire descendre votre glycémie alors qu’il contient énormément de sucre. Ayant un diabète de type 1 j’en bois parfois, mais je régule mon insuline pour « absorber » le sucre qu’il contient. Un laitage, une tisane, etc. conviendrait beaucoup mieux selon ce que vous aimez ^^

  37. marylin dit :

    Merci pour votre article, pourriez-vous me dire ce que vous pensez de Tagatesse pour sucrer

    Bien à vous

    Marylin

  38. Bonjour,
    Je viens de parcourir votre article sur les 13 aliments soi-disant diététiques, et probablement du à une ignorance de ma part, mais j’ai été sidéré que vous pouviez conseillé le beurre pour la cuisson « C’est pourquoi il vaut mieux consommer des graisses comme le beurre ou l’huile de noix de coco pour la cuisson ».
    D’autre part, pourquoi ne conseillez vous pas les aliments tels que le riz, le quinoa, le sarazin, le maïs, le millet etc etc lorsque vous dites : »Alors choisissez des aliments qui, par nature, ne contiennent pas de gluten : les légumes, les fruits, les viandes, le poisson, les œufs, etc.  »
    Je vous serais reconnaissant d’éclairer ma lanterne sur ces deux sujets qui m’ont quelque peu troublé en raison de l’intérêt que je porte à votre publication et aux autres provenant du même groupe et que je lis très régulièrement.
    En vous remerciant
    Bernard

    • Alizée dit :

      Bonjour Bernard,

      Je suis d’accord avec les graisses … Pour moi (et je viens en Guyane !) l’huile de Coco ne se cuit pas ! et le beurre non plus ! Ou alors, pas de longue cuisson, il ne doit pas roussir …
      Pour moi l’huile d’Olive se cuit, à feu doux, certes.

      L’article parle aussi du sucre de canne, cependant il me semble qu’il est bien moins raffiné que le sucre blanc. En parlant de sucre, le sucre de fleur de coco est un pur délice 😉

      D’accord pour les infos, mais faites des propositions … d’autres choses à manger, que juste des fruits et des légumes … parce que même si c’est bon, des fois on a envie d’autre chose !

      Et puis, bien que faisant attention à mes consommations tous les jours, si j’ai envie de me faire plaisir, MERDE, ARRÊTEZ DE NOUS CULPABILISER !!!!

      Après, si on veut vraiment faire attention, on lit les étiquettes … On fait tout soi-même … Ah du coup faut arrêter de travailler, parce qu’il faut du temps. Et puis tout le monde fait son jardin, comme ça plus de consommation.

      Ca y est, je vais aller habiter dans ma montagne avec mes poules, mes chèvres et mon jardin, et sans internet !

      Salut 🙂

  39. Kuncita dit :

    J’ai l’intention de commencer une « petite » cure Breuss. Mais votre façon de parler des jus de fruits m’interpelle: Pourrais-je y trouver un quelquonque bénéfuca?
    Merci pour votre réponse et surtour merci pour tout ce que vous nous apporté grace à votre travail, vos recherches et votre pugnacité. Kuncita

    • michelle dit :

      Dans la cure de Breuss il n’y a pas de fruit. Les deux seuls éléments vraiment sucrés sont carotte et betterave. L’indice glycémique de la carotte crue est plus faible? Quant à la betterave, je ne sais pas. J’ai moi-même essayé mais il faut absolument boire la tisane pour les reins conseillée car au bout d’une semaine, j’ai dû arrêter constatant que mes chevilles gonflaient indiquant une surcharge rénale. Le seul hic, je ne supporte pas le jus de pomme de terre contenu dans les jus tout prêts. Je fais mes jus moi-même sans pdt.

  40. LE GRAND dit :

    13 aliments soi-disant diététiques

    J’ai trouvé votre lettre intéressante. Merci.
    Ceci dit, comment faire pour former à grande échelle les populations pour qu’elles induisent un comportement vertueux des équipes marketing des grands industriels agroalimentaires qui ont des moyens disproportionnés par rapport au consommateur de base ? Un chiffre simple. Pour une même ration alimentaire un industriel agroalimentaire vends à 10 Euros ce qui lui a coûté un euros en produits alimentaire de base…..! Les neufs euros de différence étant du marketing (pour mieux nous leurrer), du commercial, de l’emballage, ses coûts de production (personnel, amortissements de ses investissements, sa marge ….
    Ajoutons à cela que plus cela va, moins de consommateurs sont capables d’acheter les produits de saison, et de cuisiner eux-mêmes…..Y du boulot ! Bernard.

  41. guingant dit :

    Merci pour cet article. Mais alors que penser de « Primevère » cardio, formule riche en Oméga 3 patronné par l’Institut Pasteur de Lille ? Je pense que votre réponse peut intéresser beaucoup de gens.

    Bien à vous

    M.Guingant

  42. guingant dit :

    Merci pour votre articl. Que penser alors du « Primevère »cardio formule rixche en om&g

  43. Christophe dit :

    Bonjour,

    très intéressant cette dernière lettre qui me conforte et confirme ce que je met en pratique dans ma façon de consommer. Sauf que: j’aime bien mon petit gâteau du dimanche…et coté farine blanche bio, celle ci est elle
    aussi du blé « moderne » ? Autrement, quelle alternative pour mon « petit gâteau » ??

    Merci

    Christophe

    • Sylvia dit :

      Pour les petits gâteaux de dimanche et toute autre création à base de farine… 🙂 j’utilise personnellement l’épeautre. Beaucoup plus digeste et plus riche en acides aminés essentiels et éléments minéraux , il est aussi considéré étant le blé d’antan. Mais ayant des rendements faibles et étant protégé des parasites et des manques… Il est contraire aux intérêts des grandes entreprises de business agronomique.

      Comme le blé y a aussi de l’épeautre blanc, bise et complet.
      Bonne dégustation!

      • michelle dit :

        Plutôt le petit épeautre que j’utilise de préférence, encore plus digeste ou bien les farines dites  » mix patisserie sans gluten » très légères bluffant mes amies gourmandes.

  44. MORY dit :

    un grand Merci pour tous ces écliarcissements dont nous avons un réel besoin tant les « prédateurs de la santé » uniquement concernés par leur propre profit savent se jouer des consommateurs, maniant l’illusion avec ha

  45. Sarra dit :

    Merci pour cette lettre très intéressante, vraiment. Par contre du coup, j’ai un peu de mal avec le petit déjeuné. Qu’est-ce qu’il faut consommer ? Merci

  46. BUFFARD Veronique dit :

    Bonjour,
    Concernant le sucre je l’ai remplacé depuis plusieurs mois par du Xylitol (100% extrait d’écorce ce bouleau), compte tenu de son indice glycémique (7 contre 100 pour le sucre) et du nombre de calories (pour 100 gr. : 240 Kcal contre 1400 Kcal pour le sucre) je suis étonnée que ce produit ne fasse pas la une de tous les magazines de diététique et que vous n’en parliez pas dans vos lettres d’information ? La plupart des médecins ne connaisse pas ce produit alors que le nombre de diabétique ne fait qu’augmenter ! Qu’en pensez vous ? Merci

    • michelle dit :

      Si, il y a eu une lettre concernant le xylitol, le sucre « anti-carie ». Depuis, je l’utilise pour me brosser les dents et aussi dans mes gâteaux à la farine sans gluten que je limite quand même et réserve pour les occasions exceptionnelles.

      • Kessler Isabelle dit :

        Alors, du coup, on peut acheter tout ça où, surtout pour moi qui habite dans un trou à la campagne!!! xylitol on en achète où?et les farines bio, j’en prend déjà au supermarché, mais de l’épeautre bio, jamais vu encore!! on s’y perd avec tout ça et qu’est qu’on peut manger le matin, si le beurre s’est pas bon, le fleurier,pas bon, alors on mange quoi!! et même si on a envie de bien faire, je reste convaincue que seules les personnes avec un budget conséquent peuvent s’offrir ‘le mieux manger’ par rapport au commun des mortels comme moi!! merci de vos réponses. A bientôt. Isabelle

  47. Alarcon Jose dit :

    Après avoir lu cet article je ne sais plus quoi manger, si je comprend il ne me reste qu’à manger des légumes bio et encore je ne sais plus quoi faire, j aimerais bien avoir des conseils,

  48. Rosa dit :

    13 aliments soit disant diététiques
    Super article, je viens de l’orienter vers l’alimentation Paléo et je retrouve les mêmes arguments que les vôtres.
    Bravo
    Beaucoup de personnes ne se doute,t pas de tout cela.
    Noelle R

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *