14 choses que disent vos yeux sur votre santé

Cernes, orgelets, sourcils clairsemés ou vue qui baisse la nuit… Vos yeux vous envoient des signaux.

En étant attentif à l’état de vos yeux, vous pouvez détecter en avance des problèmes de santé graves, comme l’AVC ou le cancer.

Voici quatorze signes qui doivent vous alerter :

 

1. Cernes rouges persistants

Même en dormant suffisamment, il arrive que les cernes persistent.

Ce sont peut-être des allergies qui vous donnent une rhinite allergique.

Habituellement, vous aurez les yeux rouges, qui grattent, et même des éternuements ainsi que le nez qui coule.

Les allergènes provoquent une dilatation des vaisseaux sanguins. C’est visible sous la peau des yeux qui est la plus fine de tout le corps [1].

Si ce sont des plaques de boutons rouges en forme de « loup » (masque), cela peut être du lupus érythémateux, une maladie auto-immune.

2. Le blanc de votre œil est devenu jaune…

C’est la jaunisse. Il est probable que votre peau ait aussi une teinte jaune.

La jaunisse est le symptôme d’un dysfonctionnement du foie (hépatite virale, hépatite causée par les médicaments, hépatite auto-immune, hépatite alcoolique, Syndrome de Gilbert, tumeur) ou de la vésicule biliaire (calculs biliaires, cholestase de la femme enceinte, tumeur) qui affecte la bile.

Quel est le rapport avec le jaune ?

La bile contient un pigment jaune toxique, la bilirubine. Lorsque vous produisez trop de bile ou que votre corps a des difficultés à l’évacuer, ce pigment jaune va venir s’accumuler dans vos yeux et sous votre peau.

Il faut citer la jaunisse du nouveau-né, fréquente chez les bébés prématurés dont le foie ne fonctionne qu’à moitié. Il existe un traitement avec des lumières spéciales qui aident à dégrader le pigment jaune.

La jaunisse s’observe aussi lorsque vous n’avez pas assez de globules rouges (hémolyse), comme chez les personnes qui souffrent d’anémie [2].

C’est aussi le cas du paludisme où le foie détruit les globules rouges infectés pour combattre la maladie.

 

3. Un orgelet tenace – paupière boursouflée et douloureuse

L’orgelet est une petite boursoufflure sur la paupière, le long des cils.

Ce n’est pas douloureux en tant que tel, mais ça démange.

L’orgelet démange comme la « chassie », ces croûtes qui se forment autour des yeux pendant la nuit.

Si votre orgelet ne disparaît pas de lui-même après trois mois, ou qu’il réapparaît souvent au même endroit, il est important d’aller consulter un spécialiste.

Cela peut trahir une forme rare de cancer : le carcinome sébacé [3]. La glande sébacée est un petit organe situé à la base de chaque poil du corps. Il produit le sébum, la graisse des cheveux.

4. Voir flou, avoir les yeux secs et douloureux devant l’ordinateur

Les écrans qui nous entourent manquent souvent de contraste. Pour bien lire ces écrans, nos yeux doivent travailler dur – c’est une contrainte importante qui s’exerce sur eux.

Après plusieurs heures, vous pouvez :

  • Voir trouble
  • Avoir mal aux yeux + maux de tête
  • Avoir l’œil sec et rouge
  • Voir double

Ce problème a un nom : c’est le Syndrome de vision par ordinateur [4].

5. Yeux globuleux

Des yeux qui paraissent sortir de leurs orbites peuvent trahir un problème de thyroïde [5]. En l’occurrence, la glande thyroïde est trop active.

Le terme grec pour décrire les yeux exorbités est exophtalmie.

6. Les sourcils clairsemés

Si le tiers externe de vos sourcils disparaît, vous devriez faire contrôler votre thyroïde.

Vous souffrez peut-être d’hypothyroïdie.

7. Mal voir la nuit

Si vous observez que votre vision est moins bonne la nuit, vous devez envisager d’augmenter vos apports en vitamine A, surtout en bêtacarotène.

Pour bien percevoir la lumière, votre œil a besoin d’un pigment appelé rhodopsine. C’est la vitamine A qui vous l’apporte [6].

Pour cela, mangez plus des légumes (et de fruits) oranges et jaunes, comme des carottes, des patates douces, des oranges, du citron… mais aussi des poissons gras.

8. Voir des lumières qui scintillent

Les « scotomes scintillants » se manifestent avant une migraine ophtalmique avec aura [7].

scotome scintillant

Source : healthap.com

Attention, la migraine est mieux définie que le mal de tête :

La migraine, ce sont des douleurs intenses, localisées, qui arrivent sous forme d’impulsions violentes et qui empêchent de poursuivre les activités quotidiennes. Tout effort physique accentue la douleur. Les personnes atteintes de migraines tolèrent mal le bruit et la lumière. Elles se sentent nauséeuses.

La migraine avec aura est spécifique car elle prévient son arrivée en troublant la vue.

9. Lignes qui deviennent courbes

C’est aussi un signe avant-coureur de migraine avec aura.

10. Points noirs et taches dans le champ de vision

Encore un signe qui annonce la migraine avec aura [8].

Si la tache est fixe dans le champ visuel, cela peut être la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) ou une maladie de la rétine. Il est alors important d’aller consulter un médecin.

DMLA (dégénerescence maculaire liée à l'âge)

Source : EyeInstitute.co.nz

Si après 50 ans vous avez des taches qui se déplacent lorsque vos yeux bougent, il s’agit de « mouches », c’est-à-dire un décollement du vitré [9]. Ce problème est moins urgent.

11. Tache rouge dans l’œil

Si un matin vous vous réveillez avec l’œil tout rouge, c’est qu’un petit vaisseau sanguin a explosé. Si cela vous arrive souvent, c’est sans doute que vous faites de l’hypertension artérielle [10].

À l’observation, votre ophtalmologiste verra un rétrécissement des vaisseaux sanguins de votre rétine.

12. Soudainement voir double, voir sombre ou même devenir aveugle

Sans avoir mal, vous pouvez tout à coup voir sombre, voir double ou même devenir aveugle.

Ce sont les signes d’un Accident vasculaire cérébral (AVC). Il est important de se souvenir de ces signes d’alerte.

Il existe d’autres signes d’AVC qui apparaissent soudainement :

  • La difficulté à communiquer. Il devient difficile de parler et de comprendre.
  • La paralysie d’un membre
  • La perte de l’équilibre [11]

13. Symptômes de l’AVC + DOULEUR

Si vous avez ces symptômes de l’AVC (voir sombre, voire double, devenir aveugle tout à coup) et que vous avez aussi mal aux yeux… il s’agit peut-être de la névrite optique, une inflammation du nerf optique.

Souvent, la névrite optique précède de quelques années la sclérose en plaques, une maladie auto-immune du système nerveux central.

La sclérose en plaques est terrible.

Elle paralyse le corps. Elle vous prive de vos perceptions sensorielles. Elle détruit aussi votre mémoire. De nombreux malades cessent même de parler.

14. Un diabétique qui voit trouble

Les diabétiques de type 2 (diabète sucré) ont souvent des problèmes d’yeux.

Le plus fréquent est la rétinopathie parce que les problèmes de circulation sanguine des diabétiques affectent aussi leurs yeux. Les yeux des patients s’abîment car ils ne sont plus correctement oxygénés.

On observe de nombreux cas où les patients diabétiques deviennent partiellement aveugles. Au Canada, la plupart des personnes qui perdent la vue avant 65 ans sont diabétiques de type 2 [12].

Bien à vous,

Eric Müller




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Régénérez chacune de vos cellules Pourquoi simplement vouloir avoir l'air plus jeune, quand vous pourriez régénérer chacune des cellules de votre corps ? En 2010, une équipe de cher...
Remèdes de grand-mère contre les orgelets L’orgelet est une infection bactérienne de la paupière, le long des cils . Les médecins l’appellent hordéole externe, les poètes, compère-Loriot. Ç...
2 substances incontournables contre les métaux lourds Votre foie remplit 500 fonctions, entre la digestion, l'assimilation, la purification du sang (évacuation des substances toxiques), et la réorganisati...

Consulter les sources :

[1] Cerne (médecine)

[2] Sante chez nous

[3] Carcinome sébacé

[4] Le Syndrome de Vision par Ordinateur ( Computer Vision Syndrom )

[5] Yeux exorbités

[6] 5 choses que vos yeux dévoilent sur vous

[7] Migraine avec aura: que faire?

[8] Treatment for Seeing Black Spots

[9] Tâche noire : une maladie de la rétine

[10] Symptômes: ce que vos yeux disent sur votre santé

[11] Connaître les signaux d’alerte

[12] Rétinopathie diabétique


14 réponses à “14 choses que disent vos yeux sur votre santé”

  1. SAVIGNAC Monique dit :

    J’ai fait un AVC très subtil le 23 juillet (AIT) et auparavant je ne prenais aucun médicament et j’ai une hygiène de vie très saine. Je l’ai très mal accepté et depuis j’ai un traitement pour l’hypertension à 2,5 – aspirine protect et statines 10 g (à vie) . Je suis très réticente à cette idée. Y a-t-il une autre alternative aussi efficace pour remplacer ce traitement. Merci de me répondre.

  2. BESANÇON dit :

    Monsieur Eric MULLER;
    Je suis indigné par la violence,la brutalité de vos propos dans le paragraphe 13.Faire peur et désespérer certains de vos lecteurs est tout simplement très grave, d’un point de vue éthique (non respect de l’Autre, de sa sensibilité,de ce qu’il vit ,ressent, traverse…) et médical (vous ne pouvez pas et n’avez pas le droit d’anticiper le pire).
    Faire Peur n’est jamais une bonne chose,une bonne solution,bien au contraire.
    Jean-Marc BESANÇON

    • Trochoko dit :

      je suis d’accord avec vous, j’ai été choqué par les propos violents de l’article. Ce n’est vraiment pas adapté à des situations qui sont souvent difficiles à vivre et enlever tout espoir aux malades. Si c’était une publicité de film je dirais qu’elle est faite pour choquer et apeurer les gens.

  3. Lise dit :

    Bonjour,
    Vos lettres de santé sont très bonnes. Je crois que j’ai perdu celle qui parle de digestion et sieste.
    Si ça vient de vous, j’aimerais la recevoir à nouveau s.v.p.
    Merci beaucoup, Lise

  4. Pascale M dit :

    Pour les tâches qui semble flotter devant les yeux, et gênent la vision , en particulier quand on regarde une surface claire, comme le ciel par exemple : il peut s’agir de « corps flottants dans le vitré » . Il paraît que c’est très fréquent chez les myopes. En tous cas je connais çà depuis que j’ai 20 ans!! et malheureusement cela s’aggrave avec l’âge. Mais j’ai toujours entendu dire que c’est un phénomène naturel et sans lien avec un danger pour la santé générale.

  5. Patricia dit :

    Bonjour,
    J’apprécie vous lire et merci pour votre article. Cependant, je dois dire que cette fois je le trouve trop réductif. Il précise certes certaines possibilités de maladie mais il manque d’explications et de détails. Ce n’est pas pour rien qu’il existe une panoplie de tests médicaux pour déceler les problèmes de santé, c’est parce que plusieurs symptômes peuvent exister pour plusieurs types de problèmes et il est difficile de statuer. Je pense qu’il faut prendre les symptômes comme une alerte et faite attention de ne pas tomber dans le piège de l’affirmation et penser que si j’ai tel type de symptôme c’est systématiquement parce que j’ai telle maladie. Ça prend plus de recherches ou de tests que ça !
    Bonne continuation.

  6. Mauricette ROTA dit :

    Merci pour ces info, j’ai souvent des tâches noires dans les yeux.
    Je n’ai pas de migraine.

  7. de l'ESTOURBEILLON dit :

    A mon avis le point n° 6 présente une erreur : sourcils qui se raréfient = sourcil d’Hertoghe = hypothyroïdie.
    J’ai lu avec intérêt le livre du Dr Benoit Claeys sur l’hypothyroïdie et il semble me rappeler que ce signe était sur la liste des symptômes typiques.

  8. Christine dit :

    Votre commentaire sur la sclérose en plaques ne correspond heureusement pas à ce que vivent des milliers de personnes atteintes par cette maladie. Un tel alarmisme est ridicule et déplacé, pensez à ceux à qui on vient de diagnostiquer une SEP…

  9. Charet Gérard dit :

    Merci pour ces informations. Je m’interrogeais depuis plusieurs années sur un phénomène que je subis , peu souvent, mais plusieurs fois par an, et qui ressemble à ce que vous nommez scotomes scintillants. Néanmoins ils ne sont jamais suivis de migraine. Je ne suis pas migraineux.
    Ces lumières scintillantes se développent puis disparaissent lentement, sans douleur. Elles sont invalidantes car elles empêchent de lire ou de fixer quoi que ce soit, qui est masqué par le phénomène, pendant quelques minutes (2 à 5).
    Je me pose donc le question de leur cause, et comment en réduire la durée, l’ampleur, ou éviter qu’elles se produisent?.
    En vous remerciant pour une explication, bien sûr lumineuse, et rassurante, je l’espère.

    • BENI dit :

      Pour ces scotomes scintillants non suivis de migraine ,il s’agit de toutes façons de petits problèmes circulatoires peut être suite à un stress, énervement.
      D’autre part vous parlez d’orgelet, de carcinome (qui risquent d’effrayer certains patients) vous oubliez le chalazion qui est aussi une » boursouflure dans les paupières »parfois légèrement douloureuse =secrétions de glandes qui disparait parfois spontanément mais que l’on doit ouvrir la plupart du temps.

    • Pascale M dit :

      J’ai moi-même assez souvent ces scintillements dont je ne connaissais pas le nom scientifique.
      Chez moi ils sont toujours liés à une baisse de tension.
      Si je ne fais rien et continue mes activités, ils s’accentuent au point que je ne peux plus rien voir.
      J’ai fait assez souvent de « malaises vagaux » dans ma vie, mais j’ai la chance que chez moi : 1) ils ne sont jamais brutaux (les scintillements me préviennent) 2) je n’ai jamais totalement perdu connaissance. Au pire je ne vois rien mais mais j’entends toujours ce qui se passe autour de moi.
      3) ils passent assez facilement : La solution c’est de m’allonger en attendant que çà passe. Le plus efficace c’est de mettre les pieds plus haut que la tête.
      Mais encore plus efficace chez moi c’est de prendre un peu de café. Un expresso et çà repart 🙂 Quand je suis au travail et ne peux m’allonger, c’est bien pratique.

  10. Michel de Pontevès dit :

    Merci pour cette lettre très intéressante. Au sujet du point 12: j’ai eu moi-même un cas de double vision, dyplopie, sans douleur, en février 2008 à l’âge de 61 ans. mes collègues médecins, là où je travaillais à l’époque, se sont d’abord assurés que ça n’était ni AVC ni tumeur au cerveau, et m’ont envoyé à un neurologue qui a diagnostiqué une inflammation du 6è nerf du cerveau, après IRM et scanner, et m’a traité avec injection de stéroïde sur 3 jours. Ce qui a fait disparaître la dyplopie. Ca n’était donc pas un AVC, donc différent de votre point 12.
    Bien cordialement,
    Michel d

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *