2 substances incontournables contre les métaux lourds

Votre foie remplit 500 fonctions, entre la digestion, l’assimilation, la purification du sang (évacuation des substances toxiques), et la réorganisation des nutriments.

Pourtant votre foie est quasiment incapable de vous faire savoir qu’il est en danger. 450 de ces fonctions pourraient être détruites sans que vous n’observiez de symptômes.

Autant dire qu’il sera souvent trop tard pour corriger les dysfonctionnements du foie.

Pour vous donner une idée des facteurs de risques… le foie est sensible aux métaux lourds, aux irritants, aux toxines, aux radicaux libres, aux super-microbes, à l’accumulation de graisses (foie gras), etc. [1]

Pour prévenir les ennuis de santé, il est conseillé de détoxifier régulièrement votre foie.

Voilà pourquoi vous devez connaître un bon programme de détox. Mon protocole de référence s’articule autour du gluthation. C’est une variation du fameux protocole détox du Dr Horowitz [11].

Glutathion : l’antioxydant clé

Pour bien détoxifier le corps, il faut d’abord viser les radicaux libres et les métaux lourds.

Votre corps tout entier, y compris votre ADN, subit l’agression quotidienne d’assaillants divers et variés issus de votre alimentation et de la pollution environnementale.

Ces assaillants sont les radicaux libres. Ils attaquent des milliers de fois par jour vos cellules, y compris celles de votre cerveau.

Pour lutter contre les radicaux libres, votre organisme s’appuie sur un réseau complexe d’antioxydants qui travaillent ensemble pour prévenir ou compenser les dommages oxydatifs que vous subissez.

Ces systèmes antioxydants ont la capacité d’empêcher les radicaux libres de se former. Ils permettent également de les supprimer ou de les maintenir à un niveau optimal pour qu’ils ne puissent pas endommager les composants vitaux de vos cellules.

Les vitamines E, C et le glutathion sont des éléments centraux de ces systèmes antioxydants.

La vitamine E est un antioxydant biologique puissant qui fonctionne pour stabiliser les radicaux libres hautement réactifs dans les tissus lipidiques et les membranes cellulaires (lipoprotéines).

Au cours du cycle de régénération du système antioxydant, la vitamine E est recyclée par la vitamine C, elle-même recyclée par le glutathion, un antioxydant intracellulaire primaire du corps.

En plus d’être un désactivateur de radicaux libres important, le glutathion joue également un rôle clé dans la protection contre la formation de la cataracte, l’amélioration de la fonction immunitaire, la prévention des dommages au foie, la prévention des cancers et l’élimination des métaux lourds.

Bon pour éliminer les radicaux libres et les métaux lourds… le glutathion est donc parfait pour un programme de détoxification en profondeur.

Le problème du glutathion

Depuis les années 1980, les scientifiques étaient incapables de stimuler suffisamment les niveaux de glutathion pour régénérer le système de défense contre les radicaux libres.

Si les niveaux de vitamines E et C peuvent être augmentés sans difficulté grâce à un régime ou une supplémentation nutritionnelle spécifique, le glutathion cellulaire n’est produit que dans le corps et une supplémentation orale se décompose dans l’estomac avant d’atteindre la circulation sanguine, ce qui en minimise fortement l’impact.

Ce problème a finalement été résolu lorsque le Pr. Packer et son équipe se sont tournés vers l’acide alpha lipoïque (AAL) et la N-acétyl-cystéine (NAC) qui ont révélé à cette occasion toute l’étendue de leurs bénéfices.

Acide alpha lipoïque : l’antioxydant « universel »

L’AAL est tout d’abord un antioxydant puissant capable de neutraliser plusieurs variétés de radicaux libres parmi les plus toxiques comme l’oxygène singulet, l’hypochlorite et le peroxynitrique.

Mais il possède également la capacité tant recherchée de régénérer le glutathion, mais aussi la vitamine E, la vitamine C et l’ubiquinol, la forme réduite du coenzyme Q10.

L’AAL est aussi capable de réduire l’inflammation générale du corps. Il est notamment prescrit aux personnes atteintes de la maladie de Lyme [11].

L’AAL est également utilisé pour traiter le diabète de type 2 (insulino-résistant) car on a découvert qu’il réduisait la résistance du corps à l’hormone insuline.

L’AAL a révélé qu’il est facilement absorbé par voie orale. Une fois à l’intérieur des cellules, il est rapidement converti en acide dihydrolipoïque, un neutralisateur de radicaux libres encore plus puissant.

Enfin l’AAL est appelé « l’antioxydant universel » car il est doté d’une propriété rare, celle d’être à la fois soluble dans l’eau (hydrosoluble) et dans les graisses (liposoluble). Ceci lui confère la capacité de traverser les membranes cellulaires et d’agir à l’intérieur et à l’extérieur des structures cellulaires, y compris dans le cerveau.

Selon le Pr. Packer, l’acide alpha lipoïque est un antioxydant encore plus puissant que les vitamines C et E.

Le duo gagnant : acide alpha lipoïque et N-acétyl-cystéine

La N-acétyl-cystéine complète bien l’acide alpha lipoïque pour augmenter vos stocks de glutathion. En effet, la NAC a la capacité rare d’encourager votre corps à produire plus de glutathion.

Le spectre d’action de l’acide alpha lipoïque va au-delà du glutathion car il permet d’éliminer les métaux lourds.

L’acide alpha lipoïque et la N-acétyl-cystéine vous débarrassent des métaux lourds

Avec la pollution généralisée de l’environnement, on retrouve des niveaux inquiétants de métaux lourds partout, chez les humains et les animaux.

On remarque que les métaux lourds s’accumulent à mesure qu’on descend la chaîne alimentaire… de sorte que les espèces en fin de chaîne alimentaire sont les plus intoxiquées : humains, gros poissons (ex : saumon), etc.

Lorsque le corps subit une contamination aux métaux lourds, il subit une inflammation permanente et des dégâts potentiellement irréversibles.

Voilà pourquoi capturer et évacuer les métaux est un pilier essentiel d’un bon programme de détox.

Une étude parue en 2002 dans Alternative Medecine Review a montré que l’AAL capturait le mercure, l’arsenic et le cadmium [11].

L’acide alpha-lipoïque a montré in vitro sa capacité à se lier au plomb. L’acide dihydrolipoïque (le dérivé de l’AAL dans le corps) est aussi capable de lier à plusieurs métaux lourds, comme le mercure et le plomb [7].

On dit donc que l’acide alpha lipoïque est un chélateur, car en se liant aux métaux lourds, il facilite leur expulsion du corps.

Certains craignent que les chélateurs de métaux se lient avec d’autres métaux utiles, comme le fer, le zinc, le manganèse, le sélénium, ou le cuivre. On l’observe aussi avec l’acide alpha lipoïque et l’acide dihydrolipoïque, mais il n’y a pas de quoi s’inquiéter : Des chercheurs ont observé que dans le foie et le cerveau de leurs sujets, l’AAL réduisait la quantité superflue de fer… juste assez pour ramener à la normale leur niveau de fer, sans pour autant créer un déficit [8, 9, 10].

L’acide alpha lipoïque paraît donc sans danger puisqu’il n’épuise pas vos stocks de métaux indispensables.

Où trouver de l’acide alpha lipoïque et de la N-acétyl-cystéine ?

Vous pouvez augmenter vos capacités anti-radicalaires en privilégiant une alimentation riche en fruits et légumes qui sont une source indispensable pour faire le plein de ces vaillants protecteurs… notamment les vitamines C, E et les caroténoïdes.

Pour ce qui est de l’acide alpha lipoïque, votre corps en produit naturellement en quantités infimes et vous pouvez également trouver un apport complémentaire dans la viande rouge, les abats, en particulier le foie, certains légumes verts (épinards, brocolis) et la levure.

Toutefois, il faut avoir recours à des suppléments nutritionnels d’acide alpha lipoïque à raison de 250 à 500 mg par jour lorsque vous visez l’augmentation de vos capacités anti-radicalaires ou pour un effet thérapeutique spécifique en complément de votre traitement conventionnel (ex : diabète, Alzheimer, glaucome).

L’acide alpha lipoïque n’est pas une substance courante. À ma connaissance, le complément d’acide alpha lipoïque le mieux dosé est celui de Super Smart.

Pour une efficacité maximale, il faut prendre en parallèle de la N-acétyl-cystéine. Je recommande Super Smart ou le Laboratoire Nutrixéal.

Bien à vous,

Eric Müller

PS : Bien entendu, nous ne touchons aucune commission, ni rémunération en échange des produits que nous recommandons. Ceux-ci sont sélectionnés selon des critères stricts de composition, d’ingrédients et de qualité de fabrication.




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


8 conseils pour améliorer votre vision de loin Si vous souhaitez améliorer votre vision de loin, et réduire la fatigue oculaire, j’ai des conseils à vous donner. Pendant 15 longues années, j’ai ...
7 excuses pour aller plus souvent au sauna   Je reviens d’un séjour sur les bords du Rhin – c’est pour moi le plus majestueux des fleuves d’Europe. Son courant est net, puissant. Sa cou...
Vinaigre de cidre de pomme : 5 bienfaits pour votre santé (validés par... Chère lectrice, Cher lecteur, Si vous m’avez suivi ces derniers temps, le vinaigre n’a plus de secret pour vous. En tout cas, je remettrai en p...

Consulter les sources :

[1] Packer L., The Antioxidant Miracle, 1999, ed. John Wiley & Sons

[2] Ziegler D. et al., Alpha-lipoic acid in the treatment of diabetic peripheral and cardiac autonomic neuropathy, Diabetes, Sep 1997, 46 Suppl 2: S62-6.

[3] Ziegler D., Thioctic acid for patient with symptomatic diabetic polyneuropathy: a critical review, Treat. Endocrinol., 2004, 3(3):173-89. New: Bansal V. et al., Diabetic neuropathy, Postgrad Med. J., 2006 Feb, 82 (964):95-100.

[4] Holmquist L. et al., Lipoic acid as a novel treatment for Alzheimer’s disease and related dementia, Pharmacol. Ther., Jan 2007, 113(1):154-64.

[5] Carlson D.A. et al., An evaluation of the stability and plasma pharmacokinetics of R-lipoic acid (RLA) and R-dihydrolipoic acid (R-DHLA) dosage forms in human plasma from healthy subjects, in Packer L., Mulchand S. Patel ed., Lipoic Acid: Energy Production, Antioxidant Activity and Health Effects, Taylor & Francis Publishers, London, England, 2008, 235-70.

[6] Filina A.A. et al., Lipoic acid as a mean of metabolic therapy of open-angle glaucoma, Vestn. Oftalmol., 1995 Oct, 111():6-8.

[7] Ou P, Tritschler HJ, Wolff SP Thioctic (lipoic) acid: a therapeutic metal-chelating antioxidant. Biochem Pharmacol. (1995)

[8] Bush AI Metal complexing agents as therapies for Alzheimer’s disease. Neurobiol Aging. (2002)

[9] Suh JH, et al Dietary supplementation with (R)-alpha-lipoic acid reverses the age-related accumulation of iron and depletion of antioxidants in the rat cerebral cortex.Redox Rep. (2005)

[10] Cakatay U, et al Postmitotic tissue selenium and manganese levels in alpha-lipoic acid-supplemented aged rats. Chem Biol Interact. (2008)

[11] Richard Horowitz, Soigner Lyme et les maladies chroniques inexpliquées, Thierry Souccar Editions


14 réponses à “2 substances incontournables contre les métaux lourds”

  1. Mario Vincent dit :

    Si vous voulez un produit efficace qui vous fournira ce qu’il faut pour que votre corps fabrique son propre glutathion, suivez ce lien: http://www.immunotec.com/mariovincent
    Compagnie québécoise sérieuse pour les gens souhaitant se procurer des produits de qualité ou avoir une excellente occasion d’affaires.
    En toute amitié, Mario

  2. Hélène Martel dit :

    suite à votre lettre concernant le glutathion, le docteur Jimmy Gutman a écrit à ce sujet, suite à des recherches depuis les années ’70. Le comment utiliser la protéine de lactosérum non dénaturé, des suppléments naturels ou des produits pharmaceutiques, afin d’augmenter les niveaux naturels de glutathion. Dr Gustavo Bounous l’investigateur des recherches sur la protéine de lactosérum dans le domaine de l’immunologie. Connaissez-vous les produits naturels Immunotec? j’aimerais avoir votre avis, s’il-vous-plaît!

  3. Hélène dit :

    Concernant mon précédant commentaire du 13 mars, je viens nuancer mon propos. Dans ce monde mercantile, il n’est pas toujours évident de de faire la part des choses, Cependant je dois bien admettre que ce n’est pas parce que vous ne citez pas toutes les marques (qui le mériteraient) que vous touchez des commissions sur celles que vous citez.

  4. RENS, Danièle-Anne dit :

    Bonjour Monsieur, vous parlez du gluthation. J’ai fait une expérience désastreuse avec des pilules de gluthation proposées par des chercheurs d’un laboratoaire de Lausanne. Les ayant commandées, j’en ai pris à la dose indiquée et j’ai commencé à souffrir de l’estomac d’une manière tellement violents que je ne savais plus que faire. Trois jours plus tard, j’ai dû arrêter car les douleurs d’estomac étaient devenues intolérables. En quelques jours, j’allais mieux. Je l’ai regretté car l’annonce était très intéressante, prévoyant un effet rajeunissant exceptionnel. Certes, j’avais commencé à le ressentir… Mais les douleurs en plus et: « mourir pour aller mieux » n’était simplement pas humainement possisble. Depuis lors, j’ai très peur du glutathion.. Pouvez-vous m’expliquer cela ? Merci d’avance.

  5. Gabris dit :

    Voici également un site intéressant sur lequel on trouve de très bons produits et qui concerne particulièrement votre lettre de ce jour.
    https://www.abundanceandhealth.fr/fr/27-produits

  6. Bob2a dit :

    Le sujet est tres interessant, comme souvent, et j’en prends bonne note, cependant, les complements alimentaires me semblent a prendre avec discernement : Les US sont champions du domaine depuis 50 ans avec des fortunes diverses, une cure de mineraux et vitamines associee a une alimentation fast-food aura un resultat aleatoire, car la nutrition est une science jeune~100ans~et les interactions sont a decouvrir. En attendant, une alimentation saine et variee de produits de saison est une base solide, agrementee de plantes sauvages (orties, plantain, fenouil, asperges…) pour un apport assimilable de mineraux et vitamines

  7. Yvette Michaud dit :

    Bonjour,
    Je connais un produit pour la glutathion, son nom est « Immunocal» fournit par la Cie «Immunotec».
    Vous pouvez avoir tous les renseignements sur internet. http://www.immunotec.com . La compagnie est située au Québec et vous pouvez leur dire que vous êtes référés par moi.
    Merci

  8. Jeffic dit :

    On doit parler de nourriture source de plaisir ou doit on envisager un cour de chimie biologie??

  9. CARON dit :

    Bonjour monsieur, je suis abonnée à plusieurs revues qui sont très intéressantes mais une chose m’ennuie : dans les liens que vous mettez pour acheter les produits, à plusieurs reprises j’ai pu constater que dans ces mêmes produits il y a très souvent dans la composition du stéarate de magnésium, c’est un produit interdit aux U.S.A. (car il « colmate » l’intestin) mais autorisé en France car en très petite quantité; mais à long terme……??? Pourriez-vous fournir des adresses où cet additif ne serait pas présent ? Je sais que c’est un anti agglomérant mais parfois il est possible de le remplacer ou même de s’en passer. J’en ai eu la preuve pour de l’acérola pure en poudre.

  10. Ferrari dit :

    Pouvez-vous s’il vous plaît nous donner le dosage précis par jour à prendre d acide alpha lipoique et n .acétate. Cystéine pour une détox et combien de temps pour ce traitement ( pour peut trouver facilement les deux sur Amazon en gélules ) . Merci beaucoup. Cordialement

  11. Hélène dit :

    Permettez-moi de douter que vous ne touchez aucune commission sur les marques que vous recommandez. Je connais une marque très sérieuse, avec des produits fabriqués en France, dans des conditions extrêmement bien maîtrisée, les produits ne pourraient pas être mieux dosés, et ils sont garantis 100% naturels, sans ajouts de additifs inutiles ou potentiellement dangereux. De plus,ils ont un très bon rapport qualité/prix. Je ne citerai pas cette marque car mon but n’est pas d’en faire la promotion.
    Je pense, par déduction, qu’il doit y avoir d’autres marques valables, que vous ne citez jamais.. C’est pourquoi je me pose la question…
    Par ailleurs, j’apprécie tout à fait vos lettres d’information sur la santé.
    Cordialement

  12. Brigitte BESANCON dit :

    VOS INFORMATIONS sont certes très intéressantes,
    mais la solution à chaque problème évoqué est toujours de recourir à des compléments alimentaires, qui, si nous voulons suivre vos recommandations, nous obligent à en consommer de trop nombreuses variétés journalières, ce qui paraît contraignant et difficilement envisageable aussi au point de vue coût.

  13. Teyssier dit :

    Si je peux me permettre : n’acethylcysteine….très facile à trouver …il suffit d’acheter les sachets de Fluimucil ,et exomuc en pharmacie à 3 francs 6 sous …..
    Et N’acethylcysteine : anti- dote du paracétamol …..également …..et pour ceux qui usent et abusent du doliprane ….une petite cure de temps en temps est ce que ça ne soulagerait pas un peu notre foie ? ….et rien de tout ça serait encore mieux …

  14. Canet dit :

    Bonjour
    Ou trouver votre programme de chelation de meraux lourd avec les deux substance dites dans votre lettre
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *