4 mythes sur l’huile d’olive

Précédemment, je vous parlais de la fabrication de l’huile d’olive, des arnaques à connaître, de la dégustation d’une huile d’olive, et des 3 huiles haut-de-gamme à connaître.

Aujourd’hui, nous allons nous attaquer aux 4 mythes qui persistent.

1. Plus l’huile est vert sombre, meilleure elle est.
C’est faux.

D’ailleurs, pour s’empêcher de juger une huile à sa couleur, les goûteurs utilisent des verres opaques.

2. La vraie huile d’olive est amère.

Pas toujours…

L’amertume évolue en fonction de la cueillette.

Les olives jeunes donneront une huile amère.

En milieu de saison, les olives donnent une huile mi amère, mi fruitée.

Enfin, les olives de fin de saison donnent une huile fruitée – presque sucrée.

3. Pour reconnaître une huile vraie, il faut qu’elle se solidifie au frigo.

C’est faux.

Les huiles mono-insaturées se solidifient au réfrigérateur, alors que les huiles polyinsaturées restent liquides. Mais les huiles courantes ne sont jamais 100 % mono-insaturées ou polyinsaturées.

D’ailleurs, la plupart des huiles courantes contiennent les mêmes proportions de graisses mono-insaturées et polyinsaturées : l’huile d’olive, l’huile de colza, l’huile de carthame. Elles sont donc indistinguables avec le test du réfrigérateur.

En pratique, vous trouverez de bonnes huiles d’olive qui se solidifient dans le froid et d’autres qui restent liquides. Cela ne dit rien de leurs qualités intrinsèques.


4. L’huile d’olive commence très vite à fumer. Il ne faut pas l’utiliser pour cuisiner.

C’est faux.

Les huiles d’olive extra vierges ne commencent à fumer qu’à 190°C. Et surtout, elles ne s’oxydent pas à la cuisson [1].

Les acides gras qui résistent mal à la chaleur sont ceux à doubles liaisons – les acides gras polyinsaturés. Ils s’oxydent et se détériorent.

Ce n’est pas le cas des acides gras mono-insaturés et saturés qui résistent bien à la chaleur. L’huile d’olive est justement composée à 86,8 % de ces deux types d’acides gras.

Cependant certains polyphénols se dissolvent avec la chaleur.

Pour la santé, il vaut donc mieux la manger froide.

La prochaine fois, nous parlerons des bienfaits pour la santé qu’offre l’huile d’olive !




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


10 astuces pour faire manger votre enfant  Apprendre à ses enfants à manger de tout… Pour certains c’est un rêve. Pour d’autres, ça vient tout seul. Je n’ai pas la formule magique pour réu...
Attention à ne pas trop éplucher ce légume ! Il existe un légume tout simple qui prévient le cancer… c’est l’oignon. Mais attention, car il faut le manier avec précaution (voir plus bas). L...
Le gras victime d’erreur judiciaire Si vous pouviez condenser l’histoire de l’humanité en une année, cela ferait 24 heures que nous avons commencé à cultiver et à manger des céréales (bl...

Consulter les sources :

[1] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20678538


10 réponses à “4 mythes sur l’huile d’olive”

  1. nuria valverde dit :

    l’huile d’olive c’est comme le bon vin , il en existe d’excellentes et des pires.
    l’arnaque consiste à dire « huile de Provence » alors qu’elle est mélangée à de l’huile d’olive en provenance de la région d’Almeria dans de fortes proportions!!! pour ma part, j’ai la chance d’avoir quelques oliviers dans cette région. Je tiens cette information du moulin à huile qui extrait huile pour toute notre commune de petits producteurs familiaux ,et je peux garantir qu’aucun d’entre nous ne traitons nos arbres car ils sont insensibles (pour le moment) aux maladies!!!!…..

  2. Métatronido dit :

    il y a un 5ème mythe au sujet de cette huile, c’est de prétendre que les olives vertes sont d’une autre variété que les noires, alors qu’elles ne sont tout simplement PAS MURES ! donc, n’utilisez que de l’huile d’olives noires (saveur douce) bio, 1ère pression à froid. à bon entendeur…(pardon ! à bon liseur) salut !

  3. clara dit :

    En regardant la bouteille d’olive dans ma cuisine, j’ai découvert qu’il y avait des acides gras polyinsaturés :

    Pour 91,3 g de matières grasses
    acides gras saturés : 13,8 g soit 15,11 %
    acides gras monoinsaturés : 68,5 g soit 75,02 %
    acides gras polyinsaturés : 9,3 g soit 10,18%

    Cela renforce le fait qu’il ne faut pas faire chauffer l’huile d’olive.

  4. Bob2a dit :

    Entre mythe et realite l’huile d’olive est une des plus anciennes qui existent sur le marche. Une huile artisanale sera surement meilleure, je voudrais juste vous faire une suggestion pedagogique : eviter les fausses informations.
    Enseignant et moniteur de secourisme, j’ai arrete les consignes negatives, car parfois elles etaient retenues comme la bonne marche a suivre !!!
    A votre sante, a l’huile d’olive bien sur.

  5. Legrand dit :

    Merci d’exister .

  6. Gérard H. dit :

    Bonjour, je n’ai rien à dire sur les huiles , ma question est un fait: le soir avant de me coucher, j’ai bu une infusion de pissenlit et 2 heures après je me suis réveillé avec de la tension, 16-17 sur 10 et un rytme du coeur au dela des 100.
    Merci pour une réponse.

  7. PAUL E lyette dit :

    en 1996 un rhumatologue m’avait dit votre arthose ne se guérira pas il faudra vous y faire j’en souffre terriblement mais depuis plusieurs années je ne prend aucun médicament car j’ai bien entendu un ulcère à l’estomac……!!!! mas je prends des gélules contenant de la chondroitine, de la glucosamine et de lharpagophytum ce qui m’empèche d’avoir de grosses crises, mais tout celà est honéreux n’étant pas remboursé ai signé votre pétition « pour l’arthose » continuer !!!! salutations

  8. Michel Kazmierczak dit :

    Hello
    Je vis au Maroc et j’achète mon huile d’olive de fabrication artisanale dans les montagnes de Beni Snassen. Comme beaucoup de Marocains des la région d’Oujda

  9. Yettou dit :

    Ces lettres d’information sont tellement bénéfiques que vous remercier ne suffit pas !

  10. claudie dit :

    nous préciser marques des huiles positives ou négatives c’est plus précis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *