4 trucs simples pour corriger une carence en fer

Les femmes en âge de procréer et les végétariens sont nombreux à souffrir d’une carence en fer (anémie ferriprive).

Selon l’OMS, 30 % de la population mondiale serait touchée par l’anémie [1].

C’est au point que les industriels enrichissent leurs produits en fer, comme les céréales du petit-déjeuner, la farine, le riz et les pâtes.

Que risquez-vous ?

Lorsqu’elle n’est pas traitée, l’anémie peut provoquer des troubles cardiaques (le muscle cardiaque étant trop stimulé).

Le problème est que les symptômes sont assez discrets :

  • Teint pâle ;
  • Pieds et mains froids ;
  • Rythme cardiaque accéléré ;
  • Fatigue anormale ;
  • Baisse de l’endurance ;
  • Maux de tête ;
  • Baisse des performances intellectuelles.

De quelle quantité de fer avez-vous besoin ?

Les femmes de 14 à 50 ans : 15 à 18 mg par jour.

Les hommes et les femmes ménopausées : 8 mg par jour.

Les femmes enceintes : 27 mg par jour.

Les enfants de 7 mois à 13 ans : minimum 7 mg par jour.

L’inhibiteur du fer dont personne ne parle

Pour combattre une carence en fer, commencez par manger plus viande (si vous le pouvez).

Ensuite, il faut savoir que le thé et le café contiennent des tannins qui stoppent l’absorption du fer. Évitez donc d’en boire au moment des repas.

Pour améliorer votre absorption du fer, mangez plus acide (agrumes, tomates), et augmentez vos apports en vitamine C.

Bien sûr, vous pouvez prendre un complément alimentaire de fer pour consolider vos réserves (ma formule de référence, c’est Feralim de Lorica).

Mais il y a un autre inhibiteur de l’absorption du fer dont personne ne parle… c’est le calcium. Evidemment, personne ne lit les notices de compléments, mais il est pourtant bien précisé d’éviter le mélange complément de fer et produits laitiers.

Dans un pays comme la France où l’on consomme beaucoup de produits laitiers, c’est une information qui devrait être mieux connue.

Petite note à part : Je me suis toujours demandé pourquoi la Torah interdisait aux Juifs de manger de la viande et des produits laitiers en même temps (donc exit le cheeseburger). On ne trouve aucune explication, même dans le Talmud [2]. Si je puis me permettre, l’antagonisme calcium/fer pourrait être l’origine de cette antique sagesse divine : quelqu’un qui mélangerait souvent viande et produits laitiers s’exposerait à une dangereuse carence en fer.

La poêle de ma grand’ mère

Il existe une dernière manière peu connue d’augmenter vos apports en fer.

Peut-être vous souvenez-vous du matériel de cuisine de nos grands-mères ? Casseroles en cuivre, mais surtout poêles en fonte brute (noires et très lourdes).

Or la fonte c’est n’est ni plus ni moins que du fer auquel on a mélangé du carbone.

A chaque fois que vous cuisinez dans de la fonte, quelques milligrammes de fer vont se retrouver dans votre assiette.

Ce n’est pas beaucoup mais vos apports journaliers en fer se mesurent également en milligrammes.

Une équipe de chercheurs a calculé le surplus de fer apporté par une cuisson à la fonte [3].

Voici leurs résultats [4] :

Poêle sans fonte Poêle en fonte
Sauce tomate 0,69 mg de fer 5,77 mg de fer
Oeuf au plat 1,84 mg de fer 3,84 mg de fer
Lard 1,29 mg de fer 1,92 mg de fer
Riz 0,86 mg de fer 1,97 mg de fer
Hamburger 2 mg de fer 2,29 mg de fer
Crêpe 0,81 mg de fer 1,31 mg de fer

Tout dépend donc de ce que vous cuisinez.

La sauce tomate, l’œuf et le riz absorbent plus le fer. Les viandes l’absorbent moins.

Bien à vous,

Eric Müller




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Des oméga-3 sans métaux lourds Nous sommes en 1838, au port de Bergen, en Norvège. Le jeune J.C. Martens revient d’une pêche à la morue dans les eaux froides au large de Terre-Neuve...
Le secret des Japonaises pour une belle peau Des millions de femmes en Asie, et en particulier au Japon, boivent chaque jour une étrange potion qui rend leur peau plus hydratée, plus souple, et a...
Glutathion : contre les infections et le vieillissement C'est la plus importante molécule pour rester en bonne santé et prévenir les maladies. C'est le secret pour diminuer le risque de cancer, de maladi...


12 réponses à “4 trucs simples pour corriger une carence en fer”

  1. dubois dit :

    Merci beaucoup pour tous ces renseignements, c’est formidable, je vous souhaite de tout mon coeur un joyeux Noel

  2. Ines dit :

    Usa
    “Je suis absolument très très ravie d’avoir découvert votre site qui est une véritable perle. Merci pour les informations essentielles que vous transmettez. N’arrêtez jamais, il y aura toujours des gens pour vous lire. Merci merci infiniment à vous .
    Au plaisir de vous lire ??

  3. Ines dit :

    “Je suis absolument ravie d’avoir découvert votre site qui est une véritable perle. Merci pour les informations essentielles que vous transmettez. N’arrêtez jamais, il y aura toujours des gens pour vous lire. Merci merci infiniment à vous .
    Au plaisir de vous lire ??

  4. Hélène dit :

    La fonte, du fer et du carbone ?
    Sur les étiquettes des ustensiles on lit souvent « fonte d’aluminium « . Alors???

  5. dust... dit :

    c’est cool ! : )

    moi qui passait pour un loser avec mes vieilles poêles en fer !

  6. Bio Now Projects dit :

    Bonjour,

    Merci pour vos excellents articles.

    J’ai bien découvert la relation défavorable de mélanger le calcium et le fer au cours de nos repas.

    J’aime aussi vos conseils sur les compléments en Vit. C.

    Un souci, néanmoins lorsque vous semblez conseiller le fer brut des poêles en fonte.

    En effet, selon le Professeur, Auteur et Biologiste Alain Mahieu, également Collaborateur à la revue Bio Info et Animateur de stages en Gastronomie diététique, semble ne recommander les minéraux Uniquement issus de deux origines : soit végétale, soit animale.

    Cet éminent spécialiste semble donc proscrire tout minéral brut, tel le fer issu des poêles en fonte.

    Qu’en pensez-vous?

    Michel LOISSEAU,
    Bio Now Projects.

    • Mariva dit :

      Un vieux « remède » consistait à boire de l’eau dans laquelle on avait laissé rouiller une poignée de clous. D’après mon médecin, le fer obtenu de cette façon ne serait pas assimilable. Si cette info se trouvait confirmée, il n’y aurait rien à espérer des casseroles en fonte. En ce qui concerne l’aluminium, direction déchetterie sans état d’âme

      • daniele smirnoff dit :

        bonjour, boire l eau ou a croupis des clous rouillés ! je pense pas que l’on profite de son fer… c est plutot nocif pour ses organes et surtout les reins :!!

  7. Bob2a dit :

    La question de l’environnement est fondamentale. Qq annees en arriere, j’ai lu un article fait par des chercheurs autrichiens sur les phtalates. Il avaient ete affoles par le resultat des analyses sur eux…
    Il existe un 6e continent fait de dechets, surtout polystyrène,,pvc, pet… resultant de notre mode de vie : Isolants, bouteilles, vaisselle a jeter, contenants alimentaires qui passent de -20 a +100° sans souci, et l’on se demande sans agir pourquoi les cancers connaissent une augmentation fulgurante.
    Peut etre n’avalons-nous pas assez de dechets de toute sorte pour que les autorites sanitaires agissent, alors qu’un usage restreint de tous ces produits devient extremement urgent. Ils sont passes dans la chaine alimentaire, et nous en consommons de plus en plus, directement a travers les emballages et ustensiles de cuisine, indirectement par la faune et la flore de plus en plus contaminees.
    Je ne vois d’autre choix que d’eliminer au maximum tous les plastiques de notre quotidien, de les trier soigneusement et de voir emerger rapidement des lois pour encadrer leur utilisation. Dans un premier temps, une preconisation pour vos abonnes serait un bon debut : tupperware, bassines, pots, gobelets… si pratiques au micro-ondes.
    Et quid du teflon, si pratique pour les sautes ? Inoffensif, ou toxique
    Donc une analyse des materiaux dangereux du quotidien serait la bienvenue !

    • fleur dit :

      Bonjour,

      on trouve maintenant des gamelles en verre avec couvercle (seul le couvercle est en plastique) de marque Pyrex (verre solide) ils passent au four, au congélo. Lors de la cuisson pas de plastique car pas de couvercle. Après çà a des inconvénients c’est vrai c’est lourd à transporter et çà peut quand même se casser…

      La question qui se pose est donc dans quoi transporter notre nourriture lorsqu’on veut sortir avec qui soit pratique mais pas en plastique? ….

      Concernant l’article je suis moi même anémiée donc concernée.

      Pour l’achat de mon dernier matériel de cuisine je me suis posée la question de la matière, j’ai éliminé tout ce qui est téflon, la fonte c’était cher. J’ai finalement pris l’inox mais j’ai appris après qu’il contenait du nickel dont je suis allergique! Je cuisine tout de même dedans, rien à priori ne m’est arrivé mais je sais etre allergique de contact au nickel.

  8. Monique Discry dit :

    J’ai une question: et les vielles casseroles en aluminium dont la grand-mère se servait en n’hésitant pas à gratter dans le fond? Cela m’avait toujours paru abominable. Elle a fini sa vie avec Parkinson. Je me suis posée des questions sur une possible cause à effet.

    • Kintana dit :

      La mienne aussi utilisait les marmites en alu… Ni Parkinson, ni alzheimer, pour aucun membre de notre famille, mais pour son époux un chute de cheval sur le crâne à ….. 101 ans !!!
      Et j’avoue que rien n’égalait son potage poireau pomme de terre qui cuisait lentement spécialement dans une de ces casseroles en alu : toujours la même ; je n’ai jamais réussi à reproduire ce goût à recette identique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connaissez-vous les 8 effets incroyables du gingembre ?

Bénéficiez de l'offre spéciale pour recevoir le dossier gratuit sur le gingembre et la lettre d'information Néo-nutrition !