6 choses qui arrivent à votre corps lorsque vous arrêtez les produits laitiers

Quand je conseille autour de moi d’arrêter le fromage, tout le monde me dit que c’est impossible :

« C’est dans notre culture. »

« C’est dans notre patrimoine (!) »

« C’est un des plaisirs de la vie. »

« Qu’allons-nous donc manger ? »

Je partage ces inquiétudes, mais je vous invite à considérer les consolations que Dame Nature réserve à ceux qui oseront franchir le pas.

1. Vous allez maigrir

Les produits laitiers sont très caloriques. Ceux qui réduisent leur consommation observent que leur poids se stabilise [1].

Plus vous mangez de fromage aujourd’hui, plus vous pourriez perdre de kilos demain.

Si vous avez déjà un poids normal, vous observerez sans doute que vos muscles deviendront plus saillants, et votre corps plus tonique.

2. Vous aurez plus d’énergie

C’est inouï ce qu’on gagne en énergie quand on arrête les produits laitiers. Beaucoup témoignent qu’ils sont capables de faire beaucoup plus en une journée [2].

Il y a une explication : le lait contient du tryptophane, un neurotransmetteur qui, couplé à une alimentation riche en glucides et en protéines, produit beaucoup de… bâillements.

Préparez-vous car lorsque vos collègues iront faire une pause-café, vous ressentirez le besoin de vous dépenser. N’hésitez pas à faire des étirements, des tractions, des pompes en petites séries… vous verrez que vous serez beaucoup plus productif après.

3. Moins d’asthme

Les chercheurs ne sont pas encore sûrs que l’asthme ait un lien avec les produits laitiers, mais il existe de nombreux témoignages allant dans ce sens [3]  [4]  [5]  [6]. Je peux aussi en témoigner.

J’ai l’habitude de transporter un spray de Ventoline partout. Mais désormais, ma respiration est plus profonde et plus dégagée.

Avant, je détectais en quelques instants si un chat habitait les lieux ou si l’on avait secoué la couette d’un lit. Mais aujourd’hui, je revis.

4. Vous aurez la digestion plus légère

Arrêter les produits laitiers est un soulagement pour vos intestins. Beaucoup témoignent qu’ils subissent moins de ballonnements, moins de gaz, et que leur transit est plus équilibré [7].

Les produis laitiers appartiennent à notre patrimoine, mais en réalité la plupart des gens digèrent mal le lactose des produits laitiers (souvent sans le savoir).

Notre corps ne produit l’enzyme nécessaire à la digestion du lait (la lactase) que pendant la durée de l’allaitement (jusqu’à l’âge de 3 ans).

Mais les adolescents et les adultes ne sont plus censés manger des produits laitiers.

Il se trouve que par le jeu de l’évolution, les peuples nordiques continuent de produire l’enzyme lactase qui leur permet de bien digérer le lait. Mais cela n’a rien de normal.

Ce sont d’ailleurs ces mêmes peuples qui sont paradoxalement les plus touchés par l’ostéoporose et le diabète de type 1 (maladie auto-immune dans laquelle les protéines de lait ont été identifiées comme élément déclencheur).

Parmi les peuples d’Afrique et d’Asie, jusqu’à 80 % de la population est intolérante au lactose.

5. Votre peau sera plus belle

Attendez-vous à ce que votre entourage vous complimente sur la douceur de votre peau.

En effet, le lait est un aliment ultra calorique, conçu pour assurer les besoins de croissance du veau. Il doit permettre au jeune veau de grossir de 900 grammes par jour !

Le lait contient des doses importantes d’hormones de croissance, dont IGF-1 (Insulin-like Growth Factor 1).

Le problème est que ces hormones de croissance surstimulent votre production de sébum (huile de peau). Cette huile bouche les pores de votre peau et favorise le développement des bactéries (dont P. acnes). C’est ainsi qu’apparaissent les boutons d’acné.

De nombreuses études confirment que les produits laitiers aggravent l’acné [8]. Si vous souffrez d’acné, ou que vous connaissez un adolescent qui est fortement touché, consommer moins de produits laitiers peut faire la différence.

6. Vous sentirez bon

Beaucoup s’en étonnent, mais votre odeur corporelle dépend aussi de ce que vous mangez.

Si vous arrêtez le fromage, attendez-vous à ce qu’on vous fasse souvent remarquer que vous sentez bon (c’est agréable de recevoir des compliments comme ça).

Cela veut dire que vous pourrez utiliser moins de déodorant et de parfum pour couvrir votre odeur naturelle.

Bien sûr, ces améliorations ne sont pas garanties pour tout le monde. Peut-être observerez-vous d’autres avantages à manger moins de produits laitiers ?

Je vous encourage à faire l’essai et à me faire part de vos observations. Vous pouvez laisser un commentaire ci-dessous qui profitera à tous les lecteurs de Néo-nutrition.

Bien à vous,

Eric Müller




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Bon protocole de détox Votre foie remplit 500 fonctions, entre la digestion, l'assimilation, la purification du sang (évacuation des substances toxiques), et la réorganisati...
Exercice facile qui brûle autant de calories que le running Si vous en êtes encore à courir des kilomètres tous les jours, vous devriez peut-être repenser votre stratégie. Une nouvelle étude a mis en évidence ...
Comment choisir des produits laitiers sans lactose Le lactose est le principal sucre dans le lait. Quand on fabrique des produits laitiers, comme des yaourts ou du fromage, on introduit des bactéri...


155 réponses à “6 choses qui arrivent à votre corps lorsque vous arrêtez les produits laitiers”

  1. Cheikh GAYE dit :

    Notre grand malheur est que parfois nous sommes obligés d’acheter des lait en poudre fabriquer à base de céréales. Quand serons nous guéris de nos maladie d’Alzheimer ?

  2. Alice dit :

    Un détail… pour compenser ma perte en tryptophane car je suis semi-végétarienne, je prends du tryptophane en complément alimentaire.

  3. Alice dit :

    JE REVIS! Après arrêt complet du lait, fromage, beurre,… Ig inflammatoires ont dégringolés. Mon nodule à la thyroîde à cessé de grossir. Il ne faut donc plus m’opérer pour une ablation. Plus de sinusite, de rhume, rhyno-pharyngite… enfin je respire.

  4. Odile dit :

    Bonjour , j’ai remarqué que lorsque je prenais du fromage pendant plusieurs semaines mes ongles devenaient cassants et je perdais beaucoup de cheveux ! pour en être sûre j’ai refait l’expérience et même résultat … en ce qui concerne les yaourts un bloc de cailloux me tombait dans l’estomac !! c’est vrais que depuis ma naissance le lait pour moi c’était du poison !!! Produit de la vache pour le veau ..

  5. Edithe Zimmermann dit :

    Bonjour,
    Je peux témoigner que lorsque j’avais 40 ans, j’en ai 58 aujourd’hui, mon transit était devenu de plus en plus compliqué à gérer jusqu’à une constipation opiniâtre qui a failli me mener à l’occlusion intestinale. Le médecin traitant m’a donné un traitement d’abord naturel, puis allopatique, sans effets. Il voulait m’hospitaliser, j’ai refusé. Jusque-là j’avais une alimentation riche en produits laitiers J’ai alors jeûné, de moi même, simplement parce que je sentais mon corps surchargé.
    Au bout de 3 jours le transit s’est remis en route de façon chaotique. J’ai repris une alimentation à base de riz complet, de légumes. Au bout de 15 jours mon transit s’était complètement normalisé..
    C’est là qu’une amie m’a parlé des produits laitiers qui seraient néfastes. J’ai voulu tenter de les éliminer durant un mois, « je veux faire le test » disais-je.
    Au bout de ce mois, j’avais retrouvé une nouvelle jeunesse, avec un transit idéal (deux fois par jour à la selle !).
    J’ai peu à peu réintroduit le fromage de chèvre et de temps en temps le fromage au lait de vache. J’ai par contre complètement supprimé le lait, les yaourts, la crème. Dès lors que je consomme occasionnellement du fromage, il n’y a aucune incidence sur mon transit. Par contre si j’en mange deux ou trois jours de suite, mon transit en fait immédiatement les frais…..
    J’ai remplacé la crème par la crème de soja, au goût neutre, pour les quelques fois où je fais des sauces……

  6. Noémie dit :

    Bonjour,

    J’ai arrêté depuis deux ans les produits laitiers (j’en mange que très rarement à présent) car j’ai mon chromothérapeute qui m’a expliqué que les produits laitier étaient malsains et qu’à la base le lait de vache est destiné au veau et que ce sont des graisses pour que le veau puisse grandir (ce qui ne convient pas du tout à l’humain). J’ai toujours eu des bronchites depuis petite, chaque année et celle-ci s’empirait tous les ans et mon thérapeute m’a dit que les produits laitiers me refroidissaient le corps (je suis yin dans la médecine chinoise et il me faut du chaud, pas du froid ) et que si j’arrêtais les produits laitiers je verrais une différence. Depuis que j’ai arrêté je n’ai plus eu de bronchite et ne suis plus autant malade qu’avant.

  7. PREVOST dit :

    Bonjour. J’ai 68 ans. Durant plusieurs années j’ai eu de très intenses et pénibles douleurs articulaires aux 2 gros orteils. Après consultations chirurgicales, j’ai accepté de me faire opérer d’un algus rigidus au pied droit il y a 6 ans. Je n’ai jamais subi la même intervention au pied gauche…car j’ai fait un essai en supprimant les produits laitiers et je n’ai JAMAIS plu ressenti de douleurs articulaires, au pied comme ailleurs. Si je décide de m’offrir un petit plaisir en mangeant de délicieux fromages durant quelques jours, je le paye. Mais je connais à présent l’origine de mes douleurs passagères et j’accepte cela. C’est un choix. Mireille P.

  8. Fethi dit :

    Bonjour à tous

    Concernant « Les Produits Laitiers » ;

    Et bien chez nous, et ce, toute la famille ; parents, sœurs, frère … Le lait et produits laitiers, surtout de chèvre, ça nous donne de l’énergie et de la force pour toute la journée … surtout quand on les consomme avec un plat de chez nous à base d’Orge et de pois-chiche grillés « Bsissa (ou zamita) ». Ma sœur qui travail dans l’entretien des chambres dans un très grand hôtel (à Lyon), nous dit assez souvent : il n’y a que ça qui m’aide à tenir (au travail), alors qu’elle a essayé plusieurs compléments alimentaires, vitamines etc … = Lait et Zamita c’est notre carburant familiale depuis des générations :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Bsissa

    Cordialement

  9. Gibbings dit :

    Bonjour je consomme que le d’amandes de noisettes de brebis ,ma est savoir si doit aussi arrêté ses produits ?

  10. Smidirect dit :

    Bonjour Mr Muller,
    vos lecteurs et tous ceux concernés par les chroniques santé savent depuis longtemps que le lait de vache n’a pas lieu d’être dans notre alimentation, c’est pourquoi on conseille plutôt les fromages de lait de vache à pâte cuite pour ceux qui on du mal à s’en passer, ou alors les fromages de chèvre, moins »nocifs », quel est votre avis sur ces deux aspects?
    Cordialement

  11. reynum dit :

    1 Je suis mince
    2 Mon niveau d’énergie est bon
    3 Je ne suis pas asthmatique
    4 Je digère très bien
    5 Ma peau est lice et douce
    6 On m’a souvent dit que mon odeur corporelle était agréable.

    Pourtant je mange du fromage à chaque petit déjeuné et un yaourt (maison) presque chaque midi.

    Question : Suis je un Alien ?

  12. Claude Turgeon dit :

    Je suis depuis toujours un grand amateur de lait. Mais, depuis quelques années, je me retrouve souvent avec des problèmes de peau. Peau sèche, desquamation, picotements et rougeurs. Les savons et les crèmes n’en venaient jamais a bout. Je savais en mon for intérieur que le lait était responsable de mon état. Un jour, lassé d’avoir l’aspect d’un grand brûlé, j’ai décidé de ne plus boire de lait. Wow! En l’espace de deux jours, ma peau est redevenue élastique et douce comme en mes jeunes années. Fini les savons dispendieux et les crèmes a la cortisone et autres produits issus de la pharmacologie stérile. Je bois désormais des breuvages d’amandes et pour le reste, j’ai toujours bien mangé et mon corps me dit MERCI!

    Claude
    Québec, Canada

  13. Jean dit :

    Est-ce que les fromages au lait de brebis et de chèvre sont aussi nocifs que les fromages au lait de vache ?

  14. Lilianne Fleury dit :

    Il y a une dizaine d’années, je souffrais d’arthrose sévère dans les genoux au point où les médecins étaient prêts à m’opérer pour remplacer les pièces défectueuses. Je marchais avec une canne, j’avais des difficultés dans les escaliers et souvent, la douleur me causait de l’insomnie. Je prenais aussi des anti-inflammatoires et analgésiques pour atténuer les douleurs, ce qui causait des problèmes à mon estomac;(brûlures et reflux gastrique obligeant la prise d’anti-acides, de même que saignement rectal fréquent et abondant). Comme je ne suis pas en faveur des ablations, remplacements ou de tout autre intervention de « charcuterie » dans mon corps, j’ai consulté en naturopathie et on m’a suggéré de supprimer les produits laitiers de mon alimentation. Oui, j’ai perdu du poids dans trop d’effort, je marche droite sans canne, les douleurs sont disparues ainsi que l’inflammation, De plus, je suis certaine que le cartilage s’est reconstruit lentement mais sûrement. Plus besoin d’anti… quoi que ce soit. J’ai 72 ans et je suis plus alerte qu’à mes 60 ans.

  15. Mimi Gaby dit :

    Je peux temoigner. Jai une grosse fragilité intestinale qui me donne des rectites et rectocolites récurrentes et chaque fois, ces crises suivent des ecarts de ma part dans lesquels je me laisse tentée par un bon morceau de camembert ou un bol de lait aux céréales. Depuis que jai arrêté de consommer tout produit laitier, meme pas la noisette de beurre au petit dejeuner, mes intestins vont mieux.
    Merci pour vos conseils precieux. A votre santé !

  16. Blesson Pierre dit :

    Très grande surprise d’apprendre les effets négatifs du lait et ses dérivés. je suis concerné par ces méfaits et je compte bien arreter sa consommation.Un très grand merci à vous. A bientôt.

  17. ETIENNE BAHU dit :

    Bonjour,
    Je ne suis pas l’auteur de cette article mais voici quelque éléments de réponses à vos questions:

    Mon article sur le blog de http://www.natanea.fr

    Les dangers du lait de vache et des produits laitiers

    Consommer des produits laitiers à tout âge de la vie est essentiel pour entretenir sa masse osseuse et ne pas se déminéraliser… Qui n’a pas déjà entendu cela ? Et pourtant, le lait de vache et les produits laitiers dérivés sont loin de n’avoir que des bienfaits selon le professeur Henri Joyeux, cancérologue à la Faculté de médecine de Montpellier.
    Le lait de vache convient parfaitement aux besoins du veau mais pas à ceux du petit humain !
    « Votre nouveau-né va prendre 5 à 6 kg dans sa première année. Alors que le veau pourra prendre plus de 300 kg ». Pour lui permettre de prendre tant de poids en si peu de temps, le lait de vache contient des facteurs de croissance TGF (TGF de l’anglais transforming growth factor), c’est-à-dire des hormones favorisant la multiplication cellulaire et le développement de l’organisme. Or, nos bébés n’ont pas du tout les mêmes besoins de croissance que le veau !
    Nos ainés allaient chercher le lait à la ferme, le lait était bouilli au moins 10 mn par mesure d’hygiène et sans le savoir nos ainés détruisaient (floculation) ces hormones de croissance si néfaste pour l’homme. Aujourd’hui le lait qui est consommé est traité à ultra haute température (UHT) 140 à 160°c pendant quelques secondes et ce traitement rend le lait consommable mais ne détruit pas ces facteurs de croissance.
    Nous venons de dire que ce lait de vache n’est pas adapté pour l’enfant mais alors cela est encore plus vrai pour l’adulte qui a fini sa croissance ! La consommation de lait de vache et de produits laitiers dérivés (beurre, crème fraîche, yaourt, fromage blanc, fromage, crème glacée) toute la vie durant apparaît normale, voire même banale en Occident. Mais comme tous les mammifères, l’être humain n’est pas censé consommer de lait une fois sevré… « Avez-vous vu une vache boire du lait ? Si vous voyez cela un jour, appelez-moi, cela m’intéresse beaucoup ! », souligne le professeur Joyeux.
    En plus de provoquer une croissance supérieure en taille chez l’humain, elle est évoquée comme cause supplémentaire de cancer et d’autres maladies du à l’augmentation du taux d’IGF-1 dans notre organisme.
    L’effet-croissance est également observé chez le nouveau-né puis l’enfant si la mère consomme du lait liquide pendant la grossesse. D’autre part l’hormone de synthèse rBST (La somatotropine bovine, ou rBGH), qui faisait augmenter le niveau d’IGF-1 dans le lait, n’a pas été autorisée au Canada et dans l’Union européenne, mais principalement pour des raisons de santé animale, et pas à cause du niveau d’IGF-1.
    Les hormones de croissance du lait de la vache sont au nombre de 3 :
    1. Facteur de croissance épidermique (epidermal growth factor) pour le développement de la peau de l’enveloppe (le cuir de la vache est très résistant)
    2. Facteur de croissance de la transformation des articulations muscles et tendons (Transforming growth factor)
    3. Facteur de croissance de l’insuline pour le développement du pancréas et du tube digestif [Insulin-like growth factor 1 (IGF-1)]

    Les hormones de croissance du lait maternel sont au nombre de 7 !

    On lui connaît près de six fois plus d’éléments que dans les autres laits de mammifères : de nombreux effets biologiques s’entrecroisent dans un système multifactoriel complexe, faisant intervenir en synergie hormones et enzymes du plasma maternel avec celles du tube digestif du bébé.

    Les graisses, par exemple :

    – sont des constituants essentiels des membranes cellulaires ;
    – permettent l’absorption de vitamines et d’autres substances liposolubles ;
    – modulent l’appétit de l’enfant, donc son rythme d’éveil ;
    – interviennent dans les mécanismes immunitaires, donc dans la protection contre les allergies et la défense contre les infections.

    C’est pourquoi aucun lait artificiel, quelle que soit sa composition, ne peut être valablement comparé au lait maternel.

    Les vaches sont gestantes pendant plus de la moitié de leur période de lactation, dans la conduite moderne des élevages. Certaines hormones de synthèse, administrées à l’animal pour augmenter la production lactée’ se retrouvent dans les laits. Cette pratique devrait donc être proscrite ! Mais certains pays de l’UE n’ont pas interdit cette pratique. D’où un taux d’œstrogènes passant dans le lait élevé, surtout en à l’approche de la mise-bas. Le lait contient en particulier les estrogènes suivants: estrone, estradiol et progestérone qui sont en partie ingérés sans dégradation et passent dans le sang. Or ces dernières années on s’intéresse de plus en plus aux effets (probables) de la présence d’estrogènes dans l’environnement et dans l’alimentation, y compris l’eau potable, sur la fertilité masculine. Selon une étude de l’École de santé publique de Harvard, la qualité du sperme serait inversement corrélée avec la consommation de produits laitiers.
    Les aliments d’origine végétale, comme le lait de soja, peuvent aussi apporter des phyto-œstrogènes, cependant ces produits (des isoflavones) ne seraient pas la cause de l’augmentation du taux d’IGF-1. Il semble que les isoflavones pourraient avoir des effets sur la fertilité masculine.
    A la lecture de tout cela, il ne faut donc pas s’étonner que cette consommation soit lourde de conséquences chez de nombreux consommateurs de lait.
    Car si les facteurs de croissance contenus dans le lait de vache favorisent le développement cellulaire, ils entraînent la prolifération des cellules saines et celle des cellules précancéreuses et cancéreuses… Le risque de cancer est donc beaucoup plus élevé pour les consommateurs de produits laitiers ! « En cancérologie, pour traiter les cancers nous utilisons des anti-facteurs de croissance très puissants », remarque le cancérologue Henri Joyeux. L’explosion du nombre de cancers de la prostate et du sein ces dernières décennies est d’ailleurs étroitement liée à la consommation de produits laitiers.
    Les lobbies du lait se gardent également bien de préciser lors de leur matraquage publicitaire que seulement 40 % du calcium présent dans le lait de vache est absorbé par l’organisme. Le reste va irriter l’intestin, se déposer dans le sein, la prostate… ou encore se fixer dans les articulations et entraîner de l’arthrose comme le note le professeur Joyeux. Car c’est du calcium d’origine animal. Le calcium végétal est par-contre assimilé par notre corps à 75 % !
    À titre d’exemple, c’est dans les pays scandinaves que l’on consomme le plus de produits laitiers en Europe et où l’on dénombre le plus de cas d’ostéoporose (fragilisation des os) ! À l’inverse, au Japon où l’on consomme peu de produits laitiers animaux, les femmes sont très peu touchées par cette maladie…
    Comment arrêter le lait de vache et les produits laitiers sans être carencé en calcium ?
    Nous venons de comprendre que nous devons avoir une préférence pour le calcium d’origine végétal, alors en consommant des fruits secs (amande, noix et noisette), des fruits frais et des légumes car ils contiennent du calcium végétal assimilé, lui, à 75 % par notre organisme et le surplus n’est ni stocké et ni transformé en maladies dans notre corps…
    Si toutefois Vous souhaitez consommer du lait, préférez le lait de petits animaux comme le lait de chèvre dont la taille est plus petite que le veau et donc moins chargé en facteurs de croissance.
    Pour les enfants de moins de 1 an les parents doivent être informés du fait que les boissons courantes qu’elles soient d’origine végétale ou animale ne conviennent pas aux nourrissons (âgés de moins d’un an) : elles ne peuvent se substituer au lait maternel et/ou aux laits infantiles 1er et 2ème âge, cette pratique pouvant être à l’origine d’accidents graves. L’alternative est donc le lait infantile bio dans lequel il n’est pas ajouté de TAURINE !
    En résumé, essayons de vivre sans produits laitiers de vache et préférons les produits laitiers de chèvre. Consommons plus de fruits secs (amande, noix et noisette), de fruits frais et de légumes et votre corps vous dira merci !

    Etienne BAHU

    Ps: je suis à votre disposition sur le site de l’association http://www.natanea.fr si besoin…

    Réf : Professeur Henri Joyeux
    Ecouter un extrait de la conférence sur le lait (9mn) : https://www.youtube.com/watch?v=fPlqVmmd-Fg
    Répondre

  18. Spahn Pierre dit :

    C ‘est bien vrais; depuis que je ne consommes plus du tout des produis laitiers je n’ ais plus aucun bouton et un plus belle peau, et je suis en plaine forme

  19. Klein dit :

    Bonjour, article très intéressant mais pas complet car il ne parle pas de substitut au lait. Comment apporter sa dose journalière de calcium au corps par exemple…???? On parle souvent de remplacer le lait de vache par des yaourths au lait de brebis/chèvre. Qu’en est-il…? Bien ou pas…??
    On reste un peu sur notre faim.

  20. lopes dit :

    il suffit de lire le livre  » Le lait cette vacherie »

  21. Myriam Debord dit :

    Je souscris tout à fait à votre conseil.
    Depuis trois ans mon mari et moi avons arrêté de consommer des produits laitiers. Nous avons perdu dix kilos chacun et gagné en vitalité.
    Pas de rhumes et les migraines ont fuies. Je suis ravie de notre nouveau mode d’alimentation sans lactose ni gluten.
    Je souhaite à beaucoup de personnes d’essayer car elles ont tout à y gagner…
    Myriam

  22. Sandrine dit :

    Bonjour,
    Comme beaucoup de personnes, j’aimerai savoir si les laitages de chèvre et de brebis sont aussi à éviter.

  23. Fichet dit :

    Depuis près d’un an, j’avais déjà arrêté le lait et ai réduit les fromages tout en faisant 1 Heure de marche quotidienne ment. Résultat bluffant ; – 4 kg sur la balance et surtout ma silhouette c’est redessinée, je suis passée de la taille 40 à du 36, chose que je n’avais pas à mes 20 ans ! J’en ai 45 au jour d’aujourd’hui… Quand on dit qu’après 40 ans, on ne plus perte de poids…. C’est pas vrai. Bisous à tous et bon courage.

  24. Montansier dit :

    Merci infiniment Monsieur pour vos parutions que je lis avec grand interet.
    Depuis cinquante ans j ai arrete tous les produits laitiers la viande le poulet et j applique la theorie des comptabilites alimentaires…
    Je partage toutes vos convictions sur le lait et ses derives nefastes pour la sante
    Je suis guide de yoca depuis 60 ans et nous echangeons.souvent sur vos bons conseils dont nous vous remercions

  25. Mami'Rella dit :

    L’une de mes petites filles a pleuré toutes les nuits jusqu’à ce que vers l’âge de 2 ans, une pédiatre évoque un RGO (reflux gastrique oesophagien) et suggère de remplacer le lait de vache par un lait végétal. Outre les mauvaises nuits pour elle et ses parents, elle avait aussi un caractère assez difficile. Dans la semaine , oui, SEMAINE, qui a suivi l’arrêt du lait, non seulement elle a mieux dormi mais son comportement à la crèche a radicalement changé. Aujourd’hui, en maternelle, c’est assez difficile de contrôler à la cantine l’absorption de produits laitiers et hors vacances scolaires, on retrouve les mauvaises nuits. Le message est difficile à faire passer.

    • Didi dit :

      Bonjour,
      Je vous conseille de consulter un bon allergologue et d’établir un PAI (Plan d’Accueil Individuel) avec l’école afin qu’elle n’y consomme pas de produits laitiers. Cela peut impliquer que vous lui faites ses repas.
      Une intolérance ou une allergie peut bien souvent provoquer des douleurs dans le ventre, ce qui provoque des troubles du sommeil. Bien sûr le caractère pâti du manque de sommeil et de la douleur.
      Je vous donne ses conseils suite à l’allergie aux produits laitiers de ma fille. Nous avons un PAI avec la crèche sur ce sujet.
      Je vous souhaite patience et bon courage.

  26. olivier dit :

    Gloire à Guy Claude Burger qui le premier a prouvé dans les années 70 par l’expérimentation humaine que supprimer les laitages améliore la santé : Jean Seignalet fut son disciple .
    Il y a un avant et un après GC Burger et tous ceux et celles qui ont lu le chef d’oeuvre « la guerre du cru » savent de quoi je parle .

  27. Monique Gatt dit :

    Pourquoi ne prenez vous pas le temps de repondre a vos lecteurs. C’est incorrect

  28. mariepierre fermantel dit :

    quand vous dites ne pas avoir d’intérêt à conseiller tel ou tel produit conçu par tel ou tel laboratoire pharmaceutique ,en êtes vous bien sûr?

  29. Kadri dit :

    *Bonsoir,
    J’ai 54 ans et j’ai ma vie durant souffert de rhinites allergiques, d’asthme, mal de dos… Or je constate que depuis quelques temps, mon nez est beaucoup moins obstrué et mes maux de dos semblent disparaître et cela coincide avec la suppression du lait et fromage de mon alimentation.
    Votre article m’encourage donc à continuer sur cette voix quant au calcium, on le trouve dans beaucoup d’autres aliments par ailleurs( végétaux et coques).
    Merci de continuer à nous éclairer

  30. Georges Dutil dit :

    Pourquoi ne répondez vous jamais aux commentaires. Çà nous aiderait beaucoup, ces informations complémentaires.

  31. Francoise Deslauriers dit :

    Je n’achète plus de lait depuis longtemps.
    Je prends des vitamines conseillées par ma médecin mais je n’ai aucun médicament. Je fais du bon tennis (mixte) chaque semaine et j’exécute toutes les tâches d’une maisonnée. Je vis seule avec mes 2 chats. J’aurai 83 ans en janvier prochain (2017). Bientôt un amoureux ?

  32. LE FLOCH dit :

    Dans vos différents articles sur les produits laitiers,vous parler du lait de vache,mais quand est-il des produits à base de lait de chèvre ou de brebis?
    Merci et au plaisir de vous lire.

  33. Delphine dit :

    J’avais toujours consommé beaucoup de produits laitiers parce que j’adorais cela et que je n’ai jamais eu de problèmes pour les digérer. Néanmoins, vers l’âge de 35 ans, j’ai remarqué que l’apparition (fréquente chez moi) de boutons d’acné disparaissait lorsque je ne consommais pas plus de 2 produits laitiers par jour. En 2012 (‘à 44 ans) je me suis mise à avoir des hémorragies utérines, d’abord pendant les règles, puis même entre les règles. Cela devenait invivable. Verdict : fibromes utérins. La gynéco est d’accord pour une hystérectomie mais veut qu’avant l’opération je fasse une IRM. Nous sommes début juillet , temps d’attente pour une IRM : 2 MOIS. Début d’anémie, chaque jour je perds du sang, …
    Ma mère me dit alors avoir lu que des personnes ayant des règles trop abondantes (ce qui a toujours été mon cas) les voient diminuer en ne consommant plus de lait. Le 25 juillet, sans y croire (plutôt pur lui faire plaisir) j’arrête tout produit laitier. Résultat : à partir du 28 juillet les écoulements entre les règles s’arrêtent ! Les règles demeureront néanmoins hémorragiques pendant plusieurs cycles… Mais la situation s’est tellement arrangée que j’annule l’IRM et on ne parle plus d’opération. A son grand étonnement, ma gynéco découvre lors de l’échographie suivant que mes fibromes ont diminué de taille (alors qu’elle m’avait dit début juillet que cela ne pouvait arriver, qu’ils grossiraient jusqu’à la ménopause…)
    Parallèlement, j’ai perdu une bonne dizaine de kilos. Je me suis renseignée ; les vaches sont sélectionnées depuis les années 80 pour produire de + en + de lait par tête. Au fil des ans le lait est devenu une véritable ‘bombe à oestrogènes’. Or les fibromes sont dus à l’hyperoestrogénie. Je m’interroge : et si l’épidémie de cancer du sein était due en partie à ce lait hyperoestrogéné ?
    Aujourd’hui, 4 ans plus tard, je ne consomme pas de produits laitiers et tout va très bien. Ma mère a emboité le pas et elle ne souffre plus de son arthrose. Je commence à me demander si les produits laitiers ne sont pas devenu une belle saloperie (mais ils étaient peut-être plus sains dans les années 50 ou 60)

  34. Marie dit :

    Bonjour Eric et toute l’équipe,

    J’ai de l’arthrose cervical qui, quand j’étais (oui j’étais) en crise me faisait souffrir le martyr dans tout le bras droit au point de ne plus pouvoir le bouger dans aucun sens. C’était horrible à vivre.
    Je dis un GRAND MERCI au professeur Joyeux qui dans une lettre informative parlait de l’arthrose en indiquant que supprimer les produits laitiers, le gluten et les sucres industriels pourrait conduire à ne plus prendre de médicaments.
    J’avoue que ce n’est pas évident de supprimer. Encore MERCI Pr Joyeux. Je vous ai écouté et pour rien au monde je ne reviendrai à mon ancienne alimentation. Je n’ai pratiquement plus mal (car c’est toujours en sourdine), j’ai perdu du poids « Euréka » et je suis en pleine forme. J’ai une vie sociale épanouie, ne me prive pas des bons moments entres amis, famille. C’est facile de dire qu’on a plus de place pour le fromage ou un dessert industriel. Je ne fais honneur qu’aux desserts fait maison et une petite portion s’il est composé de produits laitiers.
    Merci à vous et toute votre équipe.

  35. Patricia dit :

    Plus de lait et laitage = disparition de douleur articulaire et de douleur et gonflement des seins.

  36. Simon dit :

    Je consomme des produits laitiers depuis le plus jeune age. J’ai déjà tout bébé plutôt chargé en vaccins… plus tard aussi… Les antibio pour mon otite ça été rare mais pas génial enfin je ne suis pas sure… Pareil après j’ai pris des antipsychotique pendant plusieurs années toujours avec des produits laitiers mais je devenais moche… toutefois je m’aimais toujours…évidemment avec les petit moyen c’était pas génial… Depuis quelque années j’ai tout modifié dans mon alimentation et au bout d’un an et demi j’ai consommé du sans lactose bio pasteurisé avec lactase… Apparemment rien à signalé de pire… Toutefois, mon corps récupère encore difficilement mais nous avons chacun un schéma sensoriel de symptôme qui réapparaisse et auquel il faut employé les bon aliments… Actuellement la ligne droite s’avère assez rude même si en général je suis beaucoup mieux. Je vous épargne les symptômes…

  37. Loudghiri Mariam dit :

    Comment avoir un apport suffisant en probiotiques naturels quand on ne consomme plus de produits laitiers ?

  38. elisa dit :

    Personnellement ça a été l’inverse … après avoir arrêté les produits laitiers, j’ai eu énormément de problèmes digestifs. J’ai repris les yaourts depuis un mois (avec ferments vivants) et kefir maison. Bah ça va mieux. J’ai beaucoup plus la pêche. J’ai pas besoin de café. Ma digestion est plus « légère ». Je sens pas plus mauvais (ou plus bon) qu’avant.
    Je ne critique absolument pas l’article, parce que je suis pas une fanatique décérébrée des produits laitiers, mais je critique l’impartialité de ce genre de prises de positions (j’avais arrêté les produits laitiers parce que j’étais de cet avis!). Preuve de ma bonne foi : oui j’ai + de boutons et non je ne digère pas un « grand verre de lait » ou « un bol de céréales ». MAIS je reviens de cette opinion tranchée : ils présentent des inconvénients ET des avantages. J’ai de plus en plus de mal à supporter les articles impartiaux : dans mon cas NON arrêter les produits laitiers ne m’a pas rendu une digestion plus heureuse ou donné un boost énergétique, au contraire, ma flore intestinale complètement flinguée est partie en déperdition totale ! Dans tous ces articles qui préconisent l’arrêt des produits laitiers il est aussi important de faire savoir les bienfaits des yaourts ou du kefir sur la flore intestinale pour que les gens soient informés et puissent trouver des équivalents des bienfaits… en l’occurrence les probiotiques.
    J’ai aussi une histoire spéciale avec destruction de la flore depuis que j’ai eu 4mois (oui, un bébé) à coups de traitement antibiotiques sans jamais d’ajouts de probiotiques pour contrebalancer. Donc je partais pas sur de bonnes bases, et ce que je dis concerne mon corps avec son histoire. Néanmoins, je suis convaincue que je suis pas la seule à avoir une flore complètement détruite par tels ou tels facteurs. Je pense que quand il s’agit des produits laitiers il est important d’arrêter d’être complètement impartial. Oui, on ne les digère pas bien! C’est clair! Mais ils apportent aussi des éléments qui permettent au corps de fonctionner, c’est pas une question de calcium, c’est une question de ferments. Et quand on enlève les produits laitiers il faut savoir qu’on se coupe d’une grande partie des probiotiques. Qui mange une part de légumes (ou autres) fermentés pour chaque produit laitier non consommé? C’est super important AUSSI !

    • Clementine dit :

      Si j’ai bien compris l’article, il parle de rédire et NON de supprimer les produits laitiers,non? A vous/nous de trouver le juste mil ieu.

    • Francoise Amiard dit :

      Sachez qu’une flore intestinale de mauvaise qualité ne se refait pas avec du kéfir et des yaourts. Vous trouverez des prebiotiques et probiotiques ailleurs que dans les yaourts et kéfir et n’oubliez pas que les aliments fabriqués avec du blé moderne fragilisent vos intestins et votre flore également. Un petit conseil : voyez un nutritherapeute ou un naturopathe afin de soigner vos intestins. Ils vous guideront sur le chemin difficile d’un mode d’alimentation santé.

    • Elo dit :

      Bonjour,
      Les yaourts natures c est du lait fermente donc ca n a rien a voir avec le lait normal donc oui c est tres bon d en manger un ou deux par jour pour les probiotiques et de preference bio. En revanche le lait et certains fromages sont vraiment nefastes pour la sante et le poids. Donc pas de comparaison avec les yaourts natures qui eux ne le sont pas.

  39. ZUCCARELLO dit :

    J ai 65 ans je n’ai jamais bu de lait sauf en étant gamine.Je ne mange pas de produits laitiers sauf un peu de fromage mais pas tous les jours.Je n’ai aucune douleur je suis en excellente santé.Je n’ai jamais fait non plus de vaccins.Je connais mon corps mieux qu’un médecin ne pourrait le connaître et j’écoute mon corps car il nous parle.Portez vous tous bien.

  40. chadouteaud florence dit :

    Bonjour
    Je suis une convaincue depuis plusieurs années du régime sans lait et sans gluten je n’ai plus recours aux infiltrations de cortisone et autres et j’apprécie en complément les conseils que vous donnez sur l’alimentation , j’ai 75 ans et assez peu de rides , un poids stable , je suis convaincue que je dois cela à mon alimentation , j’aimerai que beaucoup plus de personnes soit conscientes de ce simple fait qui peut tout changer !!!!
    Merci de continuer à nous faire part des nouvelles connaissances …..

    • curieuse dit :

      Bonjour Madame
      ,quelle chance à 75 ans de ne pas avoir de rides comme vous le dites…mais cela n’a rien à voir avec les produits laitiers …c’est votre production d’hormones qui vous a permis d’éviter les rides …d’autres part , les personnes qui n’ont pas eu, à cause de la guerre, du lait en quantité suffisante(apport calcium) avant 20 ans ,ont pour la +part une décalcification avancée à 75 ans…De même ,les bb chez qui la mère donne du lait de soja (qui a le nom de lait à cause de sa couleur ) sont déjà carencés…Ne pas tout mélanger …et un peu de chaque aliment est nécessaire à une bonne harmonie ,sans oublier l’ACTIVITE physique

  41. Duchatel dit :

    Puis-je savoir si le fromage de chèvre et les yaourts de chèvre sont mauvais pour la santé seuls produits laitiers que je consomme très modérément. Merci beaucoup pour votre réponse.

  42. robin dit :

    J’ai 49 ans. En diminuant les produits laitiers (moins de fromages et de dessert à base de lait), mes douleurs aux genoux liées à l’arthrose ont quasiment disparues.

  43. jt dit :

    bonjour,
    je ne consomme plus de produits laitiers depuis 7 ans déjà et je trouve que je suis bien mieux au niveau santé, j’ai moins mal aux articulations, quand on voit les publicités qui nous recommandent de consommer des produits laitiers à tout va! , j’allais voir un chiropracteur qui m’avait dit à l’époque (les vaches ne consomment pas de lait , il n’y a que leur petit ), il est vrai qu’au début on a un peu de mal à tout arrêter, mais quand on voit les résultats par la suite que cela procure on oublie , moi je remplace les yogourts par des yogourts au soja et je me fais des desserts au lait de soja, tout devient vite un habitude
    de plus j’ai perdu en 1 an 14 kg , que je suis arrivée à stabiliser, et en même temps je fait attention au gluten, je fais mon pain moi même et aussi des pâtisseries sans gluten
    je fais de quelques écarts pour me faire plaisir lorsque je suis invitée ou lorsque je reçois de la visite, amis à part ça
    aussitôt je reprends les bonnes habitudes
    j’ai fais aussi récemment une densitométrie osseuse, mes résultats étaient très bon, le docteur m’a dit  » ce n’est pas normal en ne consommant aucun produit laitier…., je ne lui ai pas répondu, car je ne voulais pas entrer dans une explication stérile !

  44. mag dit :

    Je souhaite réagir vis à vis de la consommation des produits laitiers
    En ce qui me concerne je suis sujet aux migraines depuis une
    vingtaine d’année maintenant , comme vous le savez beaucoup de
    facteurs peuvent causer le déclenchement de ces terribles maux
    de tête mais au cours de cette année j’ai considérablement réduit ma consommation de
    produits laitiers et depuis deux mois je ne consomme que du
    lait végétal (soja,avoine, amande) et j’ai pu constater que le nombre
    de crise de migraine c’est vu diviser pas trois !
    Ceci a été pour moi une vrai prise de conscience

    A votre santé ,affectueusement.

  45. GUYADER Chantal dit :

    Je suis étonnée que vous ne citiez pas les méfaits du lait de vache sur les articulations et l’arthrose, pourtant souvent évoqués.
    Pourriez-vous préciser si le lait de chèvre est moins nocif? En effet, ses molécules étant plus petites sont mieux assimilables?
    Comment compenser l’apport en calcium afin d’enrayer un début d’ostéoporose?

  46. françoise dit :

    Bonsoir,

    Je voudrais apporter mon témoignage concernant les produits laitiers. A l’âge de 38 ans, j’ai eu de gros problèmes respiratoires avec un encombrements bronchique ressemblant à de l’asthme. Les gaz du sang étaient normaux et le pneumologue ne comprenait pas ce qui se passait. J’ai eu deux lavages de bronches à un an d’intervalle … ce qui a déclenché une fièvre atteignant 40 la deuxième fois. J’ai appris à la même période que mon fils de 13 ans était allergique au lait. Et j’ai constaté que je m’encombrais en mangeant du fromage blanc ou des yaourts. Cela fait 40 ans que j’ai supprimé le lait et les produits laitiers … et les analyses faites récemment me disent encore de supprimer le lait et dérivés ! …

  47. Estelle dit :

    Qu’entendez-vous par produits laitiers? Les produits à base de lait de chèvre et brebis tombent-ils dans cette catégorie? Ce sont des animaux de plus petites tailles, leur lait est j’imagine moins toxiques pour les hommes que celui des vaches (ou suis-je à côté de la plaque?)
    Merci pour votre réponse

  48. Emanuel dit :

    Y a 7 ans qu’un radiesthésiste m’a dit : plus de tomate, plus de laitages, plus de céréales, plus de sucre, plus de patates..; comme je venais pour une histoire « cardiaque », m’a dit que c’était comme mettre de la benzine dans un réservoir de voiture au Diesel donc la digestion était visiblement en cause; me suis alors souvenu du Dr Shelton et son « régime » dissocié-associé; j’ai perdu 17 kilos pour arriver à 60 pour 1,73m. ça allait lentement mieux, j’étais pas pressé; et il y a une bonne année je me suis mis au laitage car je n’avais pas un bon transit (avais entre temps arrêté avec le radiesthésiste) ; par contre avec le kéfir (c’est là que je voulais en venir) en 2-3 semaines le problème était réglé et je continue; donc, pour moi, il ne faudrait pas arrêter complètement le lait mais y aurait besoin de moins de vache ! Et une fondue ou une raclette de temps en temps (au fromage de chèvre/brebis par contre) me font plaisir bien qu’après je transpire plus mais ça passe vite. Chuis pas toubib mais du calcioum y en a beaucoup sur Internet (pardon) sans oublier la vitamine D3 avec (ou du soleil) mais allez consulter un médecin.

  49. sandrine dit :

    Mon petit de 6ans avait sans cesse des otites séreuses! Suite à un contrôle en urgence car il n entendait plus rien perte d audition de 70%!! L ORL voulait l opérer avec pose de diabolo! Je n’ai pas voulu et l homéopathe m a conseillé l arrêt immédiat des produits laitiers TOUS! 15 jours après l ORL a contrôlé son audition il avait TOUT récupéré et donc plus besoin de diabolo!!!
    Par solidarité nous avons tous arrêté: mon mari et mon autre fils qui avaient des diarrhées régulières n en ont plus eu! L homéopathe nous a ensuite autorisé à réintroduire le lait de brebis et chèvre (molécule plus petite a digérer) en restant sobre en quantité et tout va bien! Nous nous faisons plaisir quand nous sommes invités et qu’il y a un bon fromage ou dessert! A la cantine: certificat du médecin et mon fils avait droit à des plats sans lait de vache!
    Coté gluten personnellement il est évident que je perds du poids et je n ai plus de problème digestifs. Dommage que ces produits soient très chers et que je n’ai pas le temps de les fabriquer….

  50. clodette dit :

    Souffrant de diarrhées chroniques depuis deux ans sans aucune explication physiologique, m’inspirant du fait que lorsqu’un enfant souffre de gastro on supprime momentanément les produits laitiers, j’ai fait de même pour moi.
    Les diarrhées se sont bien sûr espacées puis arrêtées MAIS au bout de 3 semaines j’ai réalisé que mon arthrose avait disparu ! J’étais en effet (aussi) percluse d’arthrose auparavant au point que je redoutais de m’asseoir… car j’avais peur du moment où je voudrais me relever tant mes douleurs étaient intenses (j’ai 70 ans) et je ne vous parle pas de monter les escaliers.
    Pour moi aussi, les produits laitiers « c’était culturel », nous avons été élevés avec le lait et ses dérivés. La décision d’arrêter fut difficile à prendre et elle ne s’est faite que sur un déclic.
    Depuis, j’ai l’impression d’avoir gagné 10 ans de ma vie et je ne prends aucun médicament, je vois le médecin 2x par an pour vérifier par des analyses que tout va bien.
    Cela vaut le coup d’essayer pendant un mois, histoire de voir…

  51. Tricoit dit :

    Je viens de faire une crise de Goutte, la 1ère fois ! Bp de produits sont interdits, mais selon « Acide urique » sur internet le lait est recommandé car il diminuerait le taux d’acide urique ! Qui croire ? que faire ?

    • amarger dit :

      on a tous besoin de lait et ses derivés , il contient des proteines du calcium pour les os , et autres bienfaits , alors dire aux gens de plus consommer de laitages c est aberrant ; et cest pas une question de culture

  52. BRUCHEZ Marie dit :

    Merci pour vos publications qui m’aident vraiment. J’adhère totalement à l’abandon des produits laitiers qui n’enrichissent que.. l’industrie laitière, mais comment être sûrs de ne pas manquer de calcium quand on arrête de les consommer ?
    Je dois actuellement suivre un régime sans gluten, sans produits laitiers (même le beurre), sans sucre, etc.. et je ne sais pas trop par quoi les remplacer ! Les yaourts au soja sont-ils meilleurs ?
    Difficile de changer ses habitudes alimentaires (sans aide extérieure), les malades de la société de consommation que nous sommes tous ne sont pas assez soutenus dans cette démarche ! Pourquoi laisse-t-on autant de pouvoir aux industries agro-alimentaires qui nous empoisonnent ?

    • MAHE Jacqueline dit :

      Non seulement l’état laisse trop de pouvoir à l’industrie agro-alimentaire, mais c’est surtout cette dernière qui gouverne et ça doit rapporter gros à certains : donc ce n’est pas demain que ça changera. A chacun de faire le tri.
      Jacqueline

    • amarger dit :

      vous devez certainement etre fonctionnaire ou commerçante hors alimentation , mais pensez vous que les agriculteurs aimeraient vous entendre dire que les laitages n enrichissent que les insdustries laitières ? c est leur gagne pain aux agriculteurs , vous essayez de supprimer tous les producteurs de nourriture ; il faudrait vivre qu à l air du temps , ben c’est impossible , vous etes comme les végétariens ; égoistes , du moment que vous gagnez votre vie , les autres pfffff

      • Henriette dit :

        Vous êtes donc probablement un agriculteur ou un boucher? Je suis végétarienne et je pense aux autres, en particulier aux milliards d’animaux qui vont dans les abattoirs chaque année! l’humain a un réel problème, et il est égoïste. Tant que je peux manger ce que je veux,, pfff je me fiche de tout y compris de la pollution, de la santé (tant physique que spirituelle), du gaspillage et de la maltraitance. Il faut revenir à un niveau plus local et arrêter d’engraisser cette mauvaise manière de faire les choses. Cette façon de faire ne peut plus continuer et on doit réfléchir sérieusement (pour ne négliger personne). Elle a été nécessaire pour un temps, et elle partait au départ d’un bon sentiment, mais maintenant on voit les résultats, il faut corriger le tir.

  53. Moutet Marie-Rose dit :

    J’ approuve votre courrier de ce jour à savoir supprimer les produits laitiers pour mieux se porter.j’ en fais l’ expérience sur l’ arthrose de mes mains. Dès que je mange du fromage j’ ai très mal aux mains ; dès l’ arret, plus de douleur !!
    Il faut etre raisonnable; le bien etre passe avant la prise d’ anti inflammatoire.
    Merci de vos bons conseils .
    M- Rose.

  54. Majella dit :

    Je ne consomme pas de lait de vache depuis très longtemps et depuis peu j’ai arrêté le fromage. Je dois reconnaître que je n’ai plus les douleurs articulaires aux doigts qui me faisaient souffrir depuis longtemps. C’est très rare également que je mange des yaourts au lait de vache. Je m’aperçois aussi que j’ai moins de ballonnements. J’ai arrêté le pain depuis 4 mois et j’ai commencé à maigrir, ce que je désirais depuis longtemps. Je ne regrette pas ces suppressions qui me permettent d’être mieux dans mon corps en peu de temps. Je ne vais pas en rester là car le sucre est un véritable poison que l’on trouve malheureusement partout dans la nourriture industrielle et familiale.

    • monique dit :

      comment savoir si ce qui est dit à propos du lait est vrai , je n’en consomme pas beaucoup ,certains jours pas du tout et cela ne m’empêche pas d’être fatiguée et de bailler après les repas.tout il y a pourtant des gros mangeurs de fromage et ils digèrent très bien.j ‘ai aussi quelqu’un de proche qui ne consomme pas de produit laitier depuis des années et malgré ses 10 années de moins que moi à la peau beaucoup plus frippée.alors chercher l’anomalie.

  55. denis dit :

    pour moi, l’arrêt des produits laitiers a mis en sommeil ma spondylarthrite ankylosante, plus de crise depuis 2 ans ! dès que je goûte un laitage les douleurs reviennent… c’est une habitude à perdre.

  56. Martine dit :

    J’ai laissé 2 lignes de commentaire ce matin mais je ne les vois pas affichées : pourquoi?
    Merci pour votre réponse.

  57. Soghomonian dit :

    Vous êtes bien gentil M Müller (et ce n’est pas seulement ironique, j’apprécie beaucoup vos publications) mais si j’arrête les produits laitiers, le gluten, la viande parce que j’en ai marre qu’on massacre les animaux et le sucre (y compris céréales raffinées, pommes de terre et fruits), il me reste quoi ? LEs légumes, le riz complet et les flocons d’avoine, les fruits à coque. Ah j’oubliais de dire que mon intestin fragile ne supporte pas les grosses salades quotidiennes. Donc ça ne fait pas beaucoup, peut-être que finalement la solution c’est de se nourrir de soleil, en plus ce n’est pas cher !

  58. ANDRE dit :

    Mon osteopathe vient aussi de me conseiller l’arrêt des produits laitiers mais par quoi les remplaçer pour l’apport en calcium ?

  59. Marie dit :

    Aur risque d’être le mouton noir, je suis atteinte de SEP, j’ai arrêté les produits laitiers mais également le blé, l’avoine etc… depuis plus de 2 ans et je n’ai constaté à ce jour aucune amélioration. Certes, j’ai maigri, mais je n’étais pas en surpoids, la SEP est de plus en plus présente avec même le passage d’une forme rémittente-récurrente à une forme secondairement progressive.

  60. Laurence dit :

    Arrêt total de produits laitiers il y a 8 ans après avoir détecté une intolérance au lactose et à la caséïne entre autres.
    Donc quasiment plus aucun produit sorti d’usine, puisqu’il y a des produits laitiers dans tout, jambons, ships etc…au bout d’un mois, fin radicale de 6 ans de galère avec une hernie discale, plus jamais mal au ventre, une peau qui bronze bcp plus vite. Adieu la gourmandise facile, mais gain d’énergie qui compense largement. Une manière beaucoup plus logique de se nourrir qui curieusement rime avec les nouvelles tendances un peu éclairées : simplicité, étanchéité aux produits sales avec jolis emballages. Un conseil, ne composez pas, puisqu’une petite dose suffit à vous polluer, et c’est beaucoup facile à gérer. La récompense arrive vite. Pour les produits céréaliers, le gluten, même méthode, mêmes effets ! Ne soyons ni veaux, ni moutons !

  61. gouellain Lyliane dit :

    Je ne bois plus de lait de vache depuis plus d’un an. Mais je bois du lait de chêvre 150 ml environ par jour et je mange le midi du fromage de chêvre ou brebis frais.
    Je n’ai plus d’odeur désagréable des dessous de bras et mes pieds ne sont plus malodorants. Mes migraines se sont espacées. Je n’ai plus de gêne dans les doigts au réveil.
    J’ai 61 ans et plus de douleurs…

  62. Emmanuel dit :

    Qu’en est-il des yaourts natures, sans sucre évidemment ? Vous n’en faites aucune allusion. Est-ce qu’ils ne sont pas bons pour la flore intestinale ?
    Cordialement

  63. Martine dit :

    Sevrée il-y-a 5 ans de tout produit laitier, je n’ai plus jamais eu de migraines : quel bonheur!
    Mon taux de calcium : 94mg/l. Donc…..

  64. orecchioni yves dit :

    L’ai 75 ans en parfaite santé. Je mange environ 75 grammes de fromage de vache tous les jours et je ne subit aucun je dis bien aucun des inconvénients dont vous parler; Comment expliquez vous cela ?

  65. iSABELLE dit :

    Bonjour,
    J’ai stoppé les produits laitiers, d’un coup d’un seul, en avril 2010. Je souffrais de 2 sinusites par an (ce que je pensais être de petits rhumes tournaient immédiatement en infection), de nombreux dérangements intestinaux, des douleurs abdominales et des ballonnements, et enfin, de migraine.
    Je ne remercierai jamais assez le médecin qui m’a conseillé cette méthode radicale !
    Un mois après l’arrêt des produits laitiers, j’ai eu un « wash-out » qui a pris la forme d’une grosse gastro-entérite…j’ai été vraiment mal pendant 2 jours et depuis…plus de sinusite, plus de douleurs abdominales ni de problèmes intestinaux…il faut dire qu’en plus, je soigne mes intestins avec le gel d’aloe vera que je bois tous les jours 🙂

  66. Brinkhuizen Yves dit :

    Bonjour Madame, Monsieur,
    lorsque vous parlez des produits laitiers, de quel(s) lait(s) est-il question : vache, chêvre, brebis, autre, tous ?
    Avec toute ma considération.
    Y.Brinkhuizen

  67. Sarrade Robert dit :

    C’est vrai, avant quand je consommais beaucoup de fromage, j’avais tous les matins le nez qui coulait abondamment et depuis que j’en ai diminué de 80% voir plus cette consommation, tout s’est arrêté comme par enchantement.

  68. Ma peau m’a bien fait comprendre qu’il fallait éviter le lait mais pour la part, il n’y a peut-être pas que ça ! Et c’est fort compliqué de les éviter à moins de partir dans un pays qui n’en mange pas spécialement ? Enfin, déjà, commencer par éviter tous les produits transformés !
    Merci pour tous ces précieux conseils 🙂 à force de lire et relire sur ce sujet, je vais être super calée 😉

  69. Hollande dit :

    J’ai arrêté de prendre du lait de vache depuis 3 années et mes pellicules ont commencé à disparaître progressivement, ainsi que les boutons. j’essaie de prendre du lait d’amande de temps en temps

  70. salomon chantal dit :

    quand vous parlez du lait s’agit il de tous les laits, car le professeur Joyeux lui, parle surtout du lait de vache; il y a plein de fromages excellents au lait de chèvre ou de brebis……

  71. PLAZE dit :

    D’accord pour une meilleure santé en mangeant mieux quand au lait et produits laitiers personnellement j’en consomme déjà peu (intolérance au lactose) mais où trouver suffisamment le calcium pour ne pas être en carence

  72. Bories dit :

    Cher professeur, je soumets à votre demande ma très modeste contribution concernant les produits laitiers. Vous dites que les Nordiques adultes produisent de la lactase mais que cela n’a rien de normal : je ne saisis pas comment on peut scientifiquement qualifier d’anormal un fait génétique. Ensuite au niveau des odeurs, les grosses consommatrices de fromage sécrètent une cyprine d’une puissante odeur âcre alors que les femmes qui ne mangent pas de fromage ne dégagent qu’une odeur assez douce. Enfin, le test pour savoir si on secrète de la lactase (c’est le cas de la majorité des Français au nord de la Loire) est, pour un adulte, de boire à jeûn un verre de lait cru : s’il ressort immédiatement, c’est non ! Dans le cas contraire, c’est oui.
    Merci pour votre pédagogie et toutes les choses passionnantes que vous nous enseignez.
    Avec ma déférente reconnaissance :
    Alain Bories

  73. Pascart dit :

    Bonsoir Eric,
    Lecteur assidu de vos lettres pour lesquelles je vous remercie, je m’efforce de suivre , dans la mesure de mes possibilités, vos excellents conseils. Je vous fait part de l’état des lieux à aujourd’hui…
    Cela fait presque un an que j’ai abandonné les produits laitiers – opération associée à un arrêt des sucres raffinés au bénéfice du xylitol,… Résultats: pas « d’amaigrissement », pas d’amélioration de la digestion ni plus d’énergie et, pour la peau, c’est une catastrophe! Pourtant, je suis rigoureux sur le sujet.
    Pour info, en plus, je suis passé au pain de sarrasin au lieu du pain blanc !
    Alors que faire?
    Cordialement.

  74. Dartige Jacqueline dit :

    Sur les conseils d’un ostheopate j’ai supprime de mon alimentation tous les produits laitiersdepuis 3 ans, depuis je n’ai plus le mal de dos que j’avais depuis des annees et dont je ne pouvais pas me debarasser. C.Q.F.D.

  75. Jean-Paul Le Corre dit :

    Bonjour,

    « Attention danger : Vous avez au moins 3 chances sur 5 de mourir d’une « maladie du mode de vie » liée à l’alimentation, au manque d’activité ou au tabagisme. C’est le constat alarmant d’une étude de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Mais vous avez aussi 80 % de chances d’éviter ces maladies voire de les guérir en adoptant certains réflexes simples et peut-être inconnus de votre médecin. »

    En quoi est-ce une chance de mourir d’une « maladie du mode de vie »?

    Cordialement,
    Jean-Paul Le Corre.

    • Djami dit :

      Vos commentaires sont très euphoriques et excessifs. Il ne faut plus manger de céréales à part le sarrazin et 2 ou 3 autres, plus de sucre ni édulcorant, plus de produits laitiers . Est ce qu’on a encore le droit de manger quelques choses ?
      En plus on sent naturellement bon en mangeant de la mélisse , il faut être un peu naïf pour croire à tout çà .
      Cordialement
      DJAMI

  76. stéphane dit :

    Des années de bronchites asthmatiformes n’ont pu ,dans mon cas, etre vaincues par des quantités d’antibiotiques, plusieurs désensibilisations et autres cures thermales, mais n’ont pas résisté à l’arret des produits laitiers , et ce en moins de trois semaines avec, cerise sur le gateau, une petite perte de poids … Les produits laitiers sont nos … ennemis pour la vie !!! Ma deuxième vie a commencé avec la fin des produits laitiers … débarrassé des allergies et des bronchites, depuis 10 ans, après 30 de galère …
    Rien à perdre, tout a gagner !
    Stéphane R.

  77. suzanne kelif dit :

    je prend du lait de soja tout les soirs et’il mauvais pour les intestins

  78. Dominique dit :

    Je suis une grande consommatrice de produits laitiers pourtant je suis mince, musclée, je n’ai aucune mauvaise odeur corporelle et ma digestion et mes intestins fonctionnent à merveille.

  79. Chantal Poffé dit :

    bonsoir je lis régulièrement votre lettre et je suis se que vous dites pour me soigner je prends dorénavant des alternatives aux plantes et je suis le parcours okinawa je fais de la gym je souffrais du dos depuis des année arthrose et depuis maintenant un peu plus d’un mois j’ai arrêter le gluten,le sucre, la viande rouge et l’ai réduit fortement le lait je prends du lait de soja à la place jje prends aussi contre les douleurs du Boswellia- 400 et je me sens beaucoup mieux mes douleurs se sont envolées merci pour votre lettre que j’ai grand plaisir de recevoir régulièrement et qui m’aide beaucoup bonne soirée Chantal

  80. Christian Lavenir dit :

    Bonsoir,

    Je ne comprends pas… Vous dites  » plus vous manger de fromage aujourd’hui, plus vous pourrez perdre des kilos demain »
    Le fromage n’est il pas un produit laitier ?
    Le fromage fait il parti d’un des composants de bonne nourriture pour arriver à maigrir ?
    Je suis perdu…
    Si quelqu’un peut me donner la bonne voie.
    Merci
    Christian

    • Marie-Claude dit :

      Eric voulait dire que si quelqu’un est un gros mangeur de fromage aujourd’hui, il lui suffit d’arrêter d’en
      manger pour perdre des kilos demain. Le fromage n’est absolument pas un aliment qui fait maigrir, il faut y
      aller modérément!

  81. reverdiau dit :

    bonsoir,
    voici mes observations sur l’absence de consommation du lait: pendant de très nombreuses années j’ai mangé matin midi et soir des laitages, à l’époque j’étais enrhumée du mois d’octobre au mois de mai ( pendant au moins 40 ans ). Il y a une dizaine d’années j’ai supprimé les laitages. Pendant sept ans je n’ai eu aucune rhume. Lors d’une cure d’amaigrissement la diététicienne m’a dit qu’il fallait absolument que je mange des laitages. Pendant les trois semaines de cure j’ai donc pris du fromage blanc au petit-déjeuner et un yahourt nature au diner. Résultat à mon retour de la cure j’ai eu l’impression une nuit que j’allais étouffer tellement mes bronches étaient prises. J’ai décidé de supprimer les laitages et à nouveau plus aucun rhume depuis lors ( cela fait maintenant quatre ans ).
    Mes résultats sanguins montrent que j’ai suffisamment de calcium. Je suis donc convaincue que vivre sans laitage est bon pour la santé
    Cordialement

  82. carine dit :

    Mon fils de 9 ans faisait des bronchites asthmatiformes à répétition tous les hivers.Il a arrêté les produits laitiers depuis novembre il n’a pas été malade une seule fois!!!!je n’en reviens pas moi-même!!!Pas d’antibiotiques,de cortisone,de sirop de l’hiver!!!et il n’a pas été absent à l’école.J’en parle beaucoup autour de moi du coup……

  83. THILMANY CHRISTIANE dit :

    Après avoir lu votre lettre concernant les produits laitiers, j’ai une question : étant donné que l’allergologue a trouvé que j’étais allergique au lait et que j’utilise du lait sans lactose, ou faible en lactose, cette sorte de lait est-elle aussi selon vous à éviter?

    Merci de votre réponse.

    C. THILMANY

  84. maton dit :

    doit ton arreter les yahourt aussi

  85. danielle dit :

    Mes nausées et « crises de foie » quasiment mensuelles depuis l’adolescence, inexpliquées par la médecine conventionnelle, ont complètement disparues depuis que je ne consomme plus de produits laitiers de vache. J’ai dû attendre une trentaine d’années pour qu’un ethiopathe me préconise d’arrêter le lait de vache et voir mes problèmes disparaitre.

  86. HERIO Marie Claire dit :

    merci pour cet article et tous vos autres précieuses informations , j’ai arrêté les yaourts et les fromages au lait de vache et le beurre j’ai effectivement constaté la perte puis le maintien de poids qui me convient très bien, cependant je poursuis une consommation modérée des yaourts et fromage au lait de chèvres ou brebis, vos recommandations concernent-elles également ces produits ?
    merci d’avance de votre réponse
    cordialement

  87. Ravaux jean Jacques dit :

    Il y a 20 ans je soufrais de recto colite hémorragique sévère. le médecin me prescrivait du Pentaza. Après un ans de ce traitement, avec ses effets secondaires, j’ai totalement cessé toute consommation de lait et produits laitiers (excepté un tout petit peu de tome de chèvre) Au bout d’un mois sans laitages mes saignements avaient totalement disparu et je n’ai jamais eu de récidive jusqu’à ce jour.

  88. marie christine allaire dit :

    Depuis l’age de 12 ans je souffrais d’acné rebelle . Aucun traitement n’y fit rien . A 18 ans j’étais défigurée et obligée de me couvrir de fond de teint . à 20 ans mes parents m’ont offert des cures chez un dermatologue -esthéticien ;;;sans vraiment de résultat . quand je me suis mariée on m’a dit que ça passerait avec la grossesse !! toujours rien et l’acné me couvrait les épaules!! A la ménopause on m’a promis que c’était la fin … à 60 ans toujours pareil avec en plus de la couperose qui s’infectait . Enfin un HOMEOPATHE me demande : »avez-vous essayé d’arrêter de manger des laitages ? » Nous étions une famille de normands persuadés qu’il fallait boire 1/2 litre de lait par jour en plus de tous les fromages et desserts lactés . en fait depuis toutes ces années je m’empoisonnais et le soir j’avais même, étant assez mince, un ventre gonflé de femme enceinte !! Au bout de 15 jours d’un régime sans laitages j’ai commencé à avoir une peau normale ,puis petit à petit une ligne correcte et surtout plus jamais de coliques néphritiques ,ce qui m’arrivait de temps en temps .Depuis je suis en bonne santé je n’ai plus de douleurs articulaires ,plus de coliques néphritiques ,une peau normale et une ligne de jeune femme!!!Par contre dès que je mange le moindre petit morceau de fromage j’ai des ennuis !!!J’ai compris la leçon et je fais très attention surtout au restaurant où les laitages sont très présents dans la plupart des recettes.

  89. genevieve sauve dit :

    bonjour je voudrai savoir si c est que pour le lait entier , ou tout produit contenant du lait brut merci

  90. Missy dit :

    Bonsoir,
    Tout d’abord je voulais vous dire que j’adore lire vos articles, vos recherches, tout est très détaillée.
    Voici ma question que je me pose sur cette article
     »Parlez vous de tout les produits laitiers même ceux de la chèvre ou de la brebis .car le poids de l’agneau à la naissance est moins colossal que le veau .
    Encore merci de publiez vos articles traitant sur tout les sujets de la santé
    Stéphanie M.

  91. De Athayde dit :

    quand vous dites arrêtez le « lait », c’est essentiellement le lait de vache qui est le problème?

    Merci

  92. Jean CROSNIER dit :

    Il y a des années que sur les conseils d’un médecin nutritionniste, mon épouse et moi avons renoncé, sauf exceptionnellement, à consommer des fromages de vache.
    En revanche, ce médecin nous avait conseillé la consommation de fromages de chèvres et de brebis.
    Nous en prenons tous les matins au petit déjeuner avec du pain de farine complète, avec du thé sans lait et sans sucre.
    Est-ce mauvais de prendre de ces fromages ?
    Car, sinon, et comme il faut aussi faire la guerre au sucre, que manger le matin ?
    Cela semble nous avoir permis, en tout cas, de limiter les dégâts de l’arthrose. Nous avons respectivement près de 83 ans et 81 ans.

  93. ISIS dit :

    voilà 1 an que je ne consomme plus de produits laitiers issus des bovins:plus de sinusite, pratiquement plus d’asthme . J’ai 53 ans et autant de traitement plus ou moins concernant la sinusite et asthme…Je n’ai pas maigri!

  94. Arnaud Vray dit :

    Bonjour mr Müller,
    Pourriez-vous s’il vous plaît, dans la mesure du possible, être plus précis sur le tryptophane qui pour moi est un acide aminė qui sert par la suite à la production de sérotonine qui lui est un neurotransmetteur.
    Pour les moins érudits d’entre nous, lecteurs, cela prête à confusion, et selon moi nous embrouille inutilement.
    Tantôt c’est ceci, tantôt c’est cela, donc pour moi cela ne fait qu’accentuer les difficultés de compréhension de vos lettres de manière générale.
    Merci de prendre ce que je viens d’écrire en considération même si je ne doute à aucun moment de la bonne intelligence de ce que vous voulez nous transmettre gentiment.
    Bien à vous
    Arnaud Vray

  95. BARBESANT chantal dit :

    JE lis toutes vos lettres et depuis déjà plusieurs années nous avons supprimé tous les produits laitiers
    Et nous n’avons plus aucune douleurs comme les courbatures, l’arthrose, etc….
    Et nous varions énormément nos repas avec beaucoup de légumes et fruits (pommes) et du poisson
    Beaucoup moins de viande aussi, je pense que tout cela est favorable au bon maintien d’une activité
    Permanente aussi. NOus ne prenons aucun médicament et nous nous soignons aux huiles essentielles.le plus possible.
    Merci pour tous vos conseils.

  96. LEPREVOST Martine dit :

    Bonjour,
    Pourriez-vous me dire si c’est pareil avec le lait et le fromage de chèvre ?
    Merci

  97. colette ferre dit :

    Je viens d’arrêter leS produits laitiers; La première amélioration est la disparition de mes manifestations allergiques(démangeaisons, rougeurs et fatigue), De plus, je maigris très progressivement mais surement. La question que je me pose, c’est par quoi les remplacer pour ne pas avoir de carence en calcium. Merci pour vos réponses.

  98. Michele Deneumoustier dit :

    Je partage tout à fait ce qui a été dit.
    Je voudrais juste savoir si cela est valable aussi pour les produits au lait de brebis et de chèvre.
    Je suis allergique au Gluten et au lactose (vache) depuis 10 ans;
    Je me console avec les yaourts et les fromages de chèvre et de brebis, mais pas tous les jours, en alternance et un jour sur deux.
    Merci pour votre réponse.
    C’est toujours un plaisir de vous lire.
    Michele

  99. Catherine Regnier dit :

    Le fromage est également riche en calcium. Une alimentation sans fromage, c’est bien mais le calcium on le trouve où?
    Je mange beaucoup de fromage à pâte dure pour cela justement.

  100. Hirardot dit :

    Bonjour à tous
    Tout à fait d accord avec cet article ! Est ce aussi vrai pour les produits à base de lait de chèvre et de brebis ?
    Merci
    Très bonne soirée

  101. augereau Marie-claude dit :

    Bonjour
    avez vous des solutions pour la fibromyalgie,ma fille de 36 ans souffre depuis 10 ans et le centre anti douleur de Poitiers s’obstine a la calmer avec de la morphine.Les conséquences sont désastreuses,agressivité ;léthargie permanente; sommeil entre coupé et j’en passe
    Je vous remercie pour vos conseils

  102. Vouthier dit :

    Bonjour,
    Mon mari souffrait de polypes nasaux, il lui arrivait d’avoir le nez complétement bouché, et la nuit, il ne pouvait plus respirer. Son ORL lui proposait de la cortisone dans le nez pendant toute sa vie.
    Après avoir lu le livre du Docteur Seignalet, j’ai proposé à mon mari d’arrêter les produits laitiers et de diminuer le fromage de vache.
    Le résultat est formidable : plus de nez bouché, l’odorat est revenu et fini la cortisone. Et cela naturellement
    C’est le bonheur !!!

  103. Schilardi Gabrielle dit :

    Bonjour,
    Est-ce que le fromage de chèvre et celui de brebis ont les mêmes inconvénients que le lait de vache ?
    Merci beaucoup pour votre réponse.
    Bien cordialement.
    Gabrielle Schilardi

  104. Dominique dit :

    On pourrait même ajouter un septième avantage, et non des moindres, à ne plus consommer de produits laitiers : c’est la disparition des douleurs articulaires. Certes, il s’agit d’un sevrage difficile. Çà a été le cas pour moi … mais au bout de seulement 2 semaines, les résultats ont été vraiment stupéfiants : un réel mieux-être !

  105. Bertrand L. dit :

    Bonjour ;
    Merci pour ces informations, mais je voudrais savoir si cela concerne uniquement les fromages au lait de vache, et ce qu’il en est pour ceux au lait de chèvre, de brebis…

  106. valdelievre dit :

    cela est il valable aussi pour le lait de brebis ou chèvre?

  107. Mame Oumar Sidy MBAYE dit :

    j’ai arrêté de prendre des produits laitiers au gré d’un voyage à Paris pendant lequel j’avais eu la chance de lire le livre du Dr Pierre Caloc’h  » Notre corps est notre meilleur médecin ». Je peux certifier ici que tout ce qui est relaté dans cet article est vrai en ce qui m concerne. Il n y a rien dont je ne puisse pas me passer si nécessaire pour être en bonne santé. La santé n’a pas de prix ne veut point dire attendre de tomber malade pour dépenser des sommes folles pour se soigner mais plutôt dépenser pour prévenir. Mieux vaut prévenir que Guérir.

  108. de Saint Meleuc dit :

    Cet article est intéressant. Pouvez vous nous dire si la suppression des produits laitiers concerne également les fromages de brebis et de chèvre ?? Merci pour votre réponse .
    cordialement,
    Mme FSM

  109. XAVIER VALENTIN dit :

    bonjour,
    ça n’a pas été facile d’arrêter le lait le matin pour le petit déjeuner, mais mission accomplie.
    maintenant je vais essayer le fromage…

  110. Christine Yve-leclercq dit :

    Et aussi vous verrez vos sinusites disparaitre totalement!

  111. Bénédicte dit :

    Effectivement, je ne prenais plus de fromage et produits laitiers
    Or, depuis 3 mois d’une nouvelle relation changement d’alimentation : fromage et vin
    Et 3 kg en plus!!!!
    CQFD

    Je vais essayer d’arrêter !

  112. Martial Pénicaud dit :

    Ceci n’est pas un commentaire mais une question.
    Vos informations concernant les produits laitiers et particulièrement le fromage sont-elles valable également pour les fromages de chèvre et de brebis?
    Merci pour votre réponse.

  113. Lisa dit :

    Je me permets de donner mon témoignage depuis l’arrêt des produits laitiers il y a maintenant 2 ans :
    Il y a 2 ans donc, les médecins m’ont diagnostiqué atteinte de la maladie de Crohn (maladie des intestins très incommodante qui oblige à aller à la selle sans prévenir en se tordant de douleurs après chaque repas…), j’avais également les ovaires polykystiques, énormément d’acné sur le visage, une perte de cheveux, plus de règles et l’impossibilité de tomber enceinte. J’ai arrêté tous les produits à base de lait de vache ainsi que le gluten. Aujourd’hui je n’ai plus jamais mal au ventre, je n’ai plus d’acné, j’ai de beaux cheveux longs et un magnifique bébé de 8 mois ! Je vous encourage vivement à arrêter les produits laitiers (et le gluten si vous le pouvez) !

  114. grangé dit :

    J’ai arrêté de consommer tous les produits laitiers il y a 32 ans. Tous mes symptômes ont disparu(maux de tête, acné, hémorroïdes, angines, bronchites…)J’ai 65 ans, et je ne souffre pas du tout d’ostéoporose. Mes enfants ont été élevés sans lait, ni aucun produit laitier, et ils n’ont jamais été malades, même pas un rhume.

  115. Capucine dit :

    Tout ceci est bien vrai. Merci de le faire savoir au plus grand nombre. Quand je mangeais du fromage, le matin, j’avais très mauvaise haleine. J’ai du arrêter en raison d’intolérance au lactose : j’avais des ballonnements constants et de graves maux de ventre. J’ai tout de suite perdu du poids rapidement (j’avais aussi arrêté le gluten).je n’avais pas beaucoup trop de poids, mais plus un seul bourrelet, un corps de 20 ans…. Je peux m’habiller comme je veux et je me sens bien mieux dans mon corps. Plus de maux, plus de problèmes de digestion ! Une nouvelle vie !!!

  116. lala dit :

    Bonjour,
    Je viens d’arrêter les laitages et je dois stopper le gluten car depuis des mois j(ai des tas de problèmes digestifs, s’accompagnant de malaises, ballonnements, insensibilités etc.. Mes analyses sanguines semblent bonnes.
    Mon problème majeur est de ne pas maigrir, j’ai déjà perdu pas mal de poids depuis le début de ces soucis.
    Cependant l’arrêt des laitages (seulement depuis ( jours) a immédiatement permis l’arrêt des boutons d’acné que j’avais en permanence, plus ou moins importants.
    J’espère m’en sortir avec ces nouvelles habitudes alimentaires.
    Merci pour votre aide.

  117. sylviane dit :

    que faire quand on ne mange pas de viande ni de poisson et que l’on vous a prescrit des laitages et fromages pour compenser ? sachant que déjà on a limité les yaourts, et qu’on ne prend presque que des produits au lait de chèvre ou de brebis. Merci de votre réponse

  118. Nadia Grandserre dit :

    Bonjour Monsieur Müller
    J’ai arrêté les laitages à plusieurs reprises depuis deux ans. Pour voir, sur vos conseils, ceux de mon ostéopathe, et à chaque fois, je suis plus vive, plus dynamique et ma peau est plus belle. De toute façon, c’est drôle mais depuis des années, même à l’époque où je n’avais pas connaissance des méfaits des laitages, je réduisais instinctivement les laitages lors d’épisodes de rhume ou de bronches encombrées (je suis allergique à certains pollens). Cette fois, je pense passer le pas et arrêter tout à fait. Toutefois ce n’est pas facile quand je suis en famille : nous sommes normands et consommons beaucoup de fromage et de crème. Autre chose : j’ai 51 ans et mon bilan sanguin est excellent- mon médecin était très satisfait de ce bilan- depuis que j’ai fortement réduit les laitages et le sucre.
    Bien à vous
    Nadia

  119. GERARD Odile dit :

    bonjour
    je viens de lire votre article et je me permets d’ajouter mon commentaire : depuis ma plus petite enfance je suis « sans lait », car je ne le supportais pas et ensuite parce que j’avais horreur de cela. Adulte j’aimais bien les fromages et quand j’ai eu des problèmes de poids j’ai déjà réduit ma consommation de fromage, puis plus vieille (j’ai bientôt 65 a), comme je suis pleine d’arthrose j’ai arrêté le fromage depuis plusieurs années maintenant. Malheureusement, je n’ai constaté aucune baisse de poids, je n’ai gagné aucune énergie, et j’ai beaucoup de douleurs que je limite en prenant du curcumma et du Boswelia, 3 fois par jour. Je pense donc, qu’il est bien d’arrêter les produits laitiers, mais qu’il ne faut quand même pas trop en attendre, et ne pas trop exagérer l’impacte et les conséquences, pour ne pas trop perdre le moral ! Je suis sans sucre depuis longtemps, fait attention aux graisses, aux sucres lents , au sel, au pain ! on fini par se demander ce qu’on doit faire pour maigrir !! cela devient très dur et la moindre lueur d’espoir est importante. Merci pour toutes ces infos que lis régulièrement.

  120. Morizot dit :

    Bonjour,
    Pour faire suite à la lettre sur le lait de vache, peut-on consommer du lait de brebis ou du lait de chèvre sans avoir les mêmes symptômes ?

    Bien cordialement,

    Jasmine

  121. GODEFROY Nicolle dit :

    J’ai arrêté de consommer des produits laitiers et les céréales sauf riz et quinoa il y a 2 ans de cela. Je l’ai décidé après avoir lu le livre du Dr Seignalet : »l’alimentation ou la 3 ème médecine ». Depuis, les douleurs d’arthrose dans le dos et dans certaines articulations ont disparu. J’ai retrouvé un certain dynamisme et plus besoin de « dévérouiller » les articulations après une longue station assise.
    Je crois profondément que notre alimentation est notre 1ère médecine naturelle. Encore faut-il pouvoir manger des aliments les moins pollués possible.
    Convaincre d’arrêter de consommer les produits issus du lait est extrêmement difficile. c’est tellement ancré dans les habitudes et le matraquage des pubs font que notre santé « dépendrait de notre consommation laitière ». C’est devenu une vérité et vous passez pour un ovni en essayant de prouver le contraire. (je le constate dans ma famille!!).
    ,

  122. corinne dit :

    j’ai pu constater en effet que je ne souffrais plus de rhinites ni de sinusites après avoir fortement diminué les produits laitiers……

  123. Plée Dominique dit :

    Binjour
    Je peux apporter quelques compléments aux arguments de l’article. Il se trouve que j’ai été un « accro » aux produits laitiers jusqu’à l’âge de 42 ans environ.
    La persistance de troubles digestifs et d’un transit intestinal accéléré m’ont incité à consulter un gastro-entèrologue; celui-ci m’a demandé quel était mon régime alimentaire. Lorsque je lui ai avoué que je prenais:
    – Au petit déjeuner: lait plus pains beurrés
    – Au déjeuner: toujours du fromage et souvent deux types différents, dont l’un toujours très affiné
    – Au diner: idem
    De plus, il n’était pas rare que je mange un bout de beurre sans rien, juste pour le plaisir, et un litre de lait le soir.
    Le spécialiste a levé les bras au ciel et s’est écrié: les produits laitiers sont un poison lent. Vous allez arrêter tout et les premiers résultats se manifesteront après environ 3 mois, le temps que votre organisme se désintoxique.
    Il m’a ensuite expliqué que les protéines des produits laitiers sont peu assimilables et que ceux-ci favorisent l’appartion de kistes (j’en ai effectivement souffert), probablement de cancers (sein, prostate), d’affaiblissement du systèmes immunitaire, d’où l’apparition de rhinites, sinusites ou angines chroniques.
    Il m’a informé des différences entre laits de vache, de brebis et de chèvre (le moins pire) et de l’influence de l’affinage sur le développement de l’acidité au sens de l’indice PRAL.
    J’ai fait selon ses conseils et effectivement, mon état général s’est amélioré fortement. Je ne dis pas qu’à l’occasion, je ne grignote pas un petit bout de fromage mais jamais beaucoup et pas souvent…
    Le problème est que la plupart des gens n’acceptent pas cette critique des produits laitiers, tant sont ancrées dans leurs têtes les propagandes de l’industrie alimentaire. Ils ne font que repêter: Où aurais-je mon calcium?
    Ils n’ont pas l’air de comprendre que les vaches le tirent de l’herbe qu’elles broutent (au moins quand elles sont en plein champ), et l’herbe qu’est-ce, sinon un végétal?

  124. GORCE dit :

    Bonjour,

    Depuis que j’ai arrêté les produits laitiers, je me sens beaucoup mieux. Mes articulations sont plus souples. J’ai une peau plus belle (des personnes m’ont dit que j’étais une jeune fille alors que j’ai 47 ans). Je suis moins ballonnée.
    Et je suis en pleine forme. J’ai découvert des recettes de fromages végétaux à base de purée d’amande et de fines herbes : un vrai délice. Cela fait plus d’un an et demi que l’on a arrêté mon mari, mon fils et moi les produits laitiers et tout le monde est en forme.

  125. Kate dit :

    Bonjour, je voulais réagir à cette lettre sur les produits laitiers. Cela fait maintenant plusieurs années que je tente de « bien manger ». Mon (ou un de mes) grand souci et que je n’arrive pas à éliminer les produits laitiers et le pain de mon alimentation car cela a toujours été mes 2 aliments préférés. A ce jour il m’arrive encore d’en consommer mais bien moins qu’avant. Il faut dire que je pouvais avaler 400g de pain dans une journée et 1kg (ou1l) de produits laitiers. Je voulais préciser que je n’ai jamais été plus que « pulpeuse », pas de surpoids. Aujourd’hui je suis « proportionnée ». Je n’ai jamais eu d’acné et que tout le monde dit que ma peau sent bon (je ne met pas de déo et je ne sens pas la transpiration). Je suis surprise de tout ce que je lis! J’ai divisé ma ration par trois mais je dois dire que je ne vois pas de changement! Surtout sur ma masse grasse (car le reste était déjà correct). Mon problème est plutôt abdominal (distension du colon très probable) ce qui provoque un bas ventre gonflé. Je suis sportive et pourtant mon poids a grimpé (mensurations stables). Je ne sais plus ce que je dois penser et manger.. Dois je continuer à me battre avec le pain et les produits laitiers..?!.. C’est déjà très dur pour moi de gérer la nourriture en général vu ma vie si.. décousue. Peu de sommeil, travail de jour et de nuit… J’avoue parfois ne plus savoir ce qui est bon pour le corps ou pas. Merci pour votre attention. Merci pour vos courriers.

  126. berthod dit :

    Quand il y a cinq ans l »urologue m »a dit vous pourriez etre sur le Livre Guiness des records car votre prostate fait 500 gr au lieu de 35 gr .J’ai en accord avec mon médecin,suprimé m »a forte con sommation de fromage.
    Ma prostate est à 160 gr. et j »ai perdu 4 kg.

  127. Sirven dit :

    Peut-on remplacer les produits laitiers par des produits à base de lait de soja ou est ce aussi mauvais pour la santé?
    Merci

  128. Jambougan dit :

    Bonjour,
    Je confirme; meilleur digestion, perte de poids, et surtout moins de douleurs.

  129. Catherine dit :

    J ai arrêté le lait suis passée au lait coco amande..
    Pas perdu un gramme j ai fabrique du fromage de cajou pas perdu un gramme des bienfaits mais perte de poids aleatoire

  130. Lamy de la chapelle dit :

    Bonjour et merci pour cet article intéressant. En ce qui me concerne je ne mange plus de produits laitiers depuis quelques mois, mais je n’ai remarqué aucunes modifications décrites dans cet article. Dommage… Mais je suis quand même contente de m’en passer et cela avec facilité.

  131. Venetia Valin dit :

    Cela fait longtemps que je ne consomme pas de produits laitiers de vache. Mais qui du lait (ou plutôt fromage) de chèvre. L’hormone de croissance n’est évidemment pas la même, les chèvres étant bcp plus petite. Qu’en pensez vous ?
    Merci !!!

  132. christian dit :

    6. Vous sentirez bon…. Oui je peux témoigner… je n’utilise plus de désodorisant depuis que je ne consomme plus de produits laitiers animaux. Aux rares occasions spéciales, du bicarbonate de soude et c’est tout!

  133. jocelyne Reynard dit :

    Je trouve les commentaires sur le lait tout à fait ridicules. L’homme est en effet le seul animal à c onsommer du lait à l’âge adulte, mais comment les animaux à l’âge adulte pourraient-ils se le procurer. De plus c'(est faux, donnez du lait à un chat adulte, il va le boire!!!!
    Je trouve cette accumulation de défauits contre les produits laitiers vraiment déplacée.
    Ma maman a 93 ans, et a consommé toute sa vie beaucoup de lait, (elle le consomme sans lactose), mais se porte le mieux du monde, et n’a, à ce jour, présenté aucune fracture !

  134. Fernandes dit :

    Bonjour,

    Ma fille de 4 ans ne boit plus de lait depuis l’âge de 2 ans et je trouve qu’elle ne grandit pas aussi vite que les autres enfants de sa classe en maternelle. Dois-je lui donner du lait pour l’aider à grandir?

    merci pour toutes vos informations que je lis avec beaucoup d’assiduité.

  135. Anne de Diesbach dit :

    Oui arrêter les laitages et le fromage pourquoi pas ? Mais c’est une source de calcium qui est bonne pour les os et pour l’ostéoporose ; dans toute chose il y a quelque chose de bon si on en consomme avec discernement.
    Alors , que faire ?
    Anne

  136. Durix Pascale dit :

    Moi aussi j’ai constaté exactement les mêmes choses que vous et je ne cesse de le dire à mes clients (je suis praticienne de Shiatsu)
    La plupart me demande automatiquement ce qu’ils peuvent manger comme aliment pour apporter le calcium… Les clichés sont bien ancrés… hélas
    Peut-être pourriez-vous nous éclairer sur d’autres nutriments autre que chia quinoa amarante ou sésame qui en contiennent pas mal.
    Une question cependant : est ce que le calcium contenu ds l’eau que l’on boit est absorbé par l’organisme et si non que devient-il dans notre corps?
    Merci pour votre réponse. Pascale

  137. GOBERT Catherine dit :

    Bonjour
    Toujours des grands remerciements pour vos conseils et informations !!!!
    En ce qui concerne les produits laitiers je les ai arrêtés depuis 2 ans environ et plus de sinusite, mon nez complètement débouché, je respire beaucoup mieux et aussi plus de douleurs dans les os surtout au niveau des cervicales, maux de tête rarissimes !!!!
    Sur les conseils de mon homéopathe j’ai également supprimé le gluten en grande partie !
    Voilà, en vous remerciant encore pour vos conseils et avis
    Amicalement

  138. Yvonne dit :

    Bonjour,

    Il faut donc arrêter le lait pour maigrir mais je ne comprends pas quand vous dites que plus on mange de fromages plus on pourra perdre du poids…..le fromage est fait avec du lait….
    Comment expliquer cela ?
    Merci de me répondre
    Cordialement

    • Jean Francois dit :

      Bonjour Yvonne, cela signifie que plus de fromage = plus de poids à perdre, Moins de fromage = moins de poids à perdre, lorsque vous arrêtez les produits laitiers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *