Bon protocole de détox

Votre foie remplit 500 fonctions, entre la digestion, l’assimilation, la purification du sang (évacuation des substances toxiques), et la réorganisation des nutriments.

Pourtant votre foie est quasiment incapable de vous faire savoir qu’il est en danger. 450 de ces fonctions pourraient être détruites sans que vous n’observiez de symptômes.

Autant dire qu’il sera souvent trop tard pour corriger les dysfonctionnements du foie.

Pour vous donner une idée des facteurs de risques… le foie est sensible aux métaux lourds, aux irritants, aux toxines, aux radicaux libres, aux super-microbes, à l’accumulation de graisses (foie gras), etc. [1]

Pour prévenir les ennuis de santé, il est conseillé de détoxifier régulièrement votre foie.

Voilà pourquoi vous devez connaître un bon programme de détox. Mon protocole de référence s’articule autour du gluthation. C’est une variation du fameux protocole détox du Dr Horowitz [11].

Glutathion : l’antioxydant clé de la détox

Pour bien détoxifier le corps, il faut d’abord viser les radicaux libres et les métaux lourds.

Votre corps tout entier, y compris votre ADN, subit l’agression quotidienne d’assaillants divers et variés issus de votre alimentation et de la pollution environnementale.

Ces assaillants sont les radicaux libres. Ils attaquent des milliers de fois par jour vos cellules, y compris celles de votre cerveau.

Pour lutter contre les radicaux libres, votre organisme s’appuie sur un réseau complexe d’antioxydants qui travaillent ensemble pour prévenir ou compenser les dommages oxydatifs que vous subissez.

Ces systèmes antioxydants ont la capacité d’empêcher les radicaux libres de se former. Ils permettent également de les supprimer ou de les maintenir à un niveau optimal pour qu’ils ne puissent pas endommager les composants vitaux de vos cellules.

Les vitamines E, C et le glutathion sont des éléments centraux de ces systèmes antioxydants.

La vitamine E est un antioxydant biologique puissant qui fonctionne pour stabiliser les radicaux libres hautement réactifs dans les tissus lipidiques et les membranes cellulaires (lipoprotéines).

Au cours du cycle de régénération du système antioxydant, la vitamine E est recyclée par la vitamine C, elle-même recyclée par le glutathion, un antioxydant intracellulaire primaire du corps.

En plus d’être un désactivateur de radicaux libres important, le glutathion joue également un rôle clé dans la protection contre la formation de la cataracte, l’amélioration de la fonction immunitaire, la prévention des dommages au foie, la prévention des cancers et l’élimination des métaux lourds.

Bon pour éliminer les radicaux libres et les métaux lourds… le glutathion est donc parfait pour un programme de détoxification en profondeur.

Le problème du glutathion

Depuis les années 1980, les scientifiques étaient incapables de stimuler suffisamment les niveaux de glutathion pour régénérer le système de défense contre les radicaux libres.

Si les niveaux de vitamines E et C peuvent être augmentés sans difficulté grâce à un régime ou une supplémentation nutritionnelle spécifique, le glutathion cellulaire n’est produit que dans le corps et une supplémentation orale se décompose dans l’estomac avant d’atteindre la circulation sanguine, ce qui en minimise fortement l’impact.

Ce problème a finalement été résolu lorsque le Pr. Packer et son équipe se sont tournés vers l’acide alpha lipoïque (AAL) et la N-acétyl-cystéine (NAC) qui ont révélé à cette occasion toute l’étendue de leurs bénéfices.

Acide alpha lipoïque : l’antioxydant « universel »

L’AAL est tout d’abord un antioxydant puissant capable de neutraliser plusieurs variétés de radicaux libres parmi les plus toxiques comme l’oxygène singulet, l’hypochlorite et le peroxynitrique.

Mais il possède également la capacité tant recherchée de régénérer le glutathion, mais aussi la vitamine E, la vitamine C et l’ubiquinol, la forme réduite du coenzyme Q10.

L’AAL est aussi capable de réduire l’inflammation générale du corps. Il est notamment prescrit aux personnes atteintes de la maladie de Lyme [11].

L’AAL est également utilisé pour traiter le diabète de type 2 (insulino-résistant) car on a découvert qu’il réduisait la résistance du corps à l’hormone insuline.

L’AAL a révélé qu’il est facilement absorbé par voie orale. Une fois à l’intérieur des cellules, il est rapidement converti en acide dihydrolipoïque, un neutralisateur de radicaux libres encore plus puissant.

Enfin l’AAL est appelé « l’antioxydant universel » car il est doté d’une propriété rare, celle d’être à la fois soluble dans l’eau (hydrosoluble) et dans les graisses (liposoluble). Ceci lui confère la capacité de traverser les membranes cellulaires et d’agir à l’intérieur et à l’extérieur des structures cellulaires, y compris dans le cerveau.

Selon le Pr. Packer, l’acide alpha lipoïque est un antioxydant encore plus puissant que les vitamines C et E.

Le duo gagnant : acide alpha lipoïque et N-acétyl-cystéine

La N-acétyl-cystéine complète bien l’acide alpha lipoïque pour augmenter vos stocks de glutathion. En effet, la NAC a la capacité rare d’encourager votre corps à produire plus de glutathion.

Le spectre d’action de l’acide alpha lipoïque va au-delà du glutathion car il permet d’éliminer les métaux lourds.

L’acide alpha lipoïque et la N-acétyl-cystéine vous débarrassent des métaux lourds

Avec la pollution généralisée de l’environnement, on retrouve des niveaux inquiétants de métaux lourds partout, chez les humains et les animaux.

On remarque que les métaux lourds s’accumulent à mesure qu’on descend la chaîne alimentaire… de sorte que les espèces en fin de chaîne alimentaire sont les plus intoxiquées : humains, gros poissons (ex : saumon), etc.

Lorsque le corps subit une contamination aux métaux lourds, il subit une inflammation permanente et des dégâts potentiellement irréversibles.

Voilà pourquoi la capture et l’évacuation des métaux est un pilier essentiel d’un bon programme de détox.

Une étude parue en 2002 dans Alternative Medecine Review a montré que l’AAL capturait le mercure, l’arsenic et le cadmium [11].

L’acide alpha-lipoïque a montré in vitro sa capacité à se lier au plomb. L’acide dihydrolipoïque (le dérivé de l’AAL dans le corps) est aussi capable de lier à plusieurs métaux lourds, comme le mercure et le plomb [7].

On dit donc que l’acide alpha lipoïque est un chélateur, car en se liant aux métaux lourds, il facilite leur expulsion du corps.

Certains craignent que les chélateurs de métaux se lient avec d’autres métaux utiles, comme le fer, le zinc, le manganèse, le sélénium, ou le cuivre. On l’observe aussi avec l’acide alpha lipoïque et l’acide dihydrolipoïque, mais il n’y a pas de quoi s’inquiéter : Des chercheurs ont observé que dans le foie et le cerveau de leurs sujets, l’AAL réduisait la quantité superflue de fer… juste assez pour ramener à la normale leur niveau de fer, sans pour autant créer un déficit [8, 9, 10].

L’acide alpha lipoïque paraît donc sans danger puisqu’il n’épuise pas vos stocks de métaux indispensables.

Où trouver de l’acide alpha lipoïque et de la N-acétyl-cystéine ?

Vous pouvez augmenter vos capacités anti-radicalaires en privilégiant une alimentation riche en fruits et légumes qui sont une source indispensable pour faire le plein de ces vaillants protecteurs… notamment les vitamines C, E et les caroténoïdes.

Pour ce qui est de l’acide alpha lipoïque, votre corps en produit naturellement en quantités infimes et vous pouvez également trouver un apport complémentaire dans la viande rouge, les abats, en particulier le foie, certains légumes verts (épinards, brocolis) et la levure.

Toutefois, il faut avoir recours à des suppléments nutritionnels d’acide alpha lipoïque à raison de 250 à 500 mg par jour lorsque vous visez l’augmentation de vos capacités anti-radicalaires ou pour un effet thérapeutique spécifique en complément de votre traitement conventionnel (ex : diabète, Alzheimer, glaucome).

Bien à vous,

Eric Müller




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Pour moi, le kudzu ça fonctionne mieux que le patch Le kudzu est une plante curieuse originaire d'Extrême-Orient. Elle est utilisée depuis des milliers d'années dans la médecine chinoise pour soigner le...
Que sait-on du brocoli ? Le brocoli est le plus incroyable des légumes pour la santé. Il a des propriétés anticancer. Il peut stopper l’arthrose. Il améliore la san...
14 raisons de boire un citron chaque matin Chère lectrice, Cher lecteur, On me demande souvent quel est le geste le plus facile pour améliorer sensiblement sa santé et son bien-être. Voici ...

Consulter les sources :

[1] Packer L., The Antioxidant Miracle, 1999, ed. John Wiley & Sons

[2] Ziegler D. et al., Alpha-lipoic acid in the treatment of diabetic peripheral and cardiac autonomic neuropathy, Diabetes, Sep 1997, 46 Suppl 2: S62-6.

[3] Ziegler D., Thioctic acid for patient with symptomatic diabetic polyneuropathy: a critical review, Treat. Endocrinol., 2004, 3(3):173-89. New: Bansal V. et al., Diabetic neuropathy, Postgrad Med. J., 2006 Feb, 82 (964):95-100.

[4] Holmquist L. et al., Lipoic acid as a novel treatment for Alzheimer’s disease and related dementia, Pharmacol. Ther., Jan 2007, 113(1):154-64.

[5] Carlson D.A. et al., An evaluation of the stability and plasma pharmacokinetics of R-lipoic acid (RLA) and R-dihydrolipoic acid (R-DHLA) dosage forms in human plasma from healthy subjects, in Packer L., Mulchand S. Patel ed., Lipoic Acid: Energy Production, Antioxidant Activity and Health Effects, Taylor & Francis Publishers, London, England, 2008, 235-70.

[6] Filina A.A. et al., Lipoic acid as a mean of metabolic therapy of open-angle glaucoma, Vestn. Oftalmol., 1995 Oct, 111():6-8.

[7] Ou P, Tritschler HJ, Wolff SP Thioctic (lipoic) acid: a therapeutic metal-chelating antioxidant. Biochem Pharmacol. (1995)

[8] Bush AI Metal complexing agents as therapies for Alzheimer’s disease. Neurobiol Aging. (2002)

[9] Suh JH, et al Dietary supplementation with (R)-alpha-lipoic acid reverses the age-related accumulation of iron and depletion of antioxidants in the rat cerebral cortex.Redox Rep. (2005)

[10] Cakatay U, et al Postmitotic tissue selenium and manganese levels in alpha-lipoic acid-supplemented aged rats.Chem Biol Interact. (2008)

[11] Richard Horowitz, Soigner Lyme et les maladies chroniques inexpliquées, Thierry Souccar Editions


16 réponses à “Bon protocole de détox”

  1. ingrid dit :

    Bonjour ! Merci pour tous ces conseils 🙂
    Je me pose une question après lecture de cet article : je prends depuis un moment de la vitamine C (actuellement 2g 2x/j, par périodes jusqu’à 10g/j) et de la vitamine E (300mg/j) ainsi que de la N-Acetyl cystéine (600mg/j). Si je prends de l’ALA avec la NAC est-il nécessaire ou même utile de continuer à prendre les vitamines C&E en même temps ? (tout ça a un coût et je suis bien fauchée !)

  2. poulin ghislaine dit :

    bonjour j’ai trouvé un complexe qui semble me convenir chez bionutrics à bse de N acétyl cystéine mais il y a entre autre de la vitamine A et j’ai une maladie de Gilbert (avec aucun symptome juste taus de bilirubine légèrement élevé) puis je prendre de la vitamine A en supplément et ce sans problème pour le foie ? Mille mercis pour vos articles passionnant !

  3. KLEIN dit :

    Bonjour,

    Je suis sévèrement intoxiquée au nickel, et depuis 2013, fatigue chronique, sinusite chronique, douleurs articulaires, pulmonaires, troubles neurologiques, visuels, spasmes musculaires rythment/rythmaient mon quotidien.

    Aujourd’hui j’ai éliminer la source principale qui générait l’intoxication, ça va mieux mais mon corps reste cependant empoisonné.

    Que me conseilleriez-vous? J’aimerai entamé une détoxication mais par où commencer? Et comment procéder sans causer d’autre dégâts… Je suis à la recherche en parallèle d’un praticien qui pratiquerait les chélations…

    Merci pour votre réponse.

  4. Gilles-Coquelet dit :

    Je vais subir début janvier une intervention chirurgicale avec une anesthésie générale de 4H. Pouvez-vous me dire que faire avant et après l’opération pour  » nettoyer » mon organisme?

    Ce sujet concernant malheureusement de nombreuses personnes, ne serait il pas intéressant d’éditer une  » lettre » à ce sujet? Merci

    • Jean-Luc V. dit :

      Le meilleur conseil que je puisse vous donner est de consulter un homéopathe compétent. Il existe des remèdes permettant de réduire les effets du stress (remède à personnaliser selon le patient, ou bien à base de fleurs du dr. Bach), de l’anesthésie (idéalement un isothérapique, mais ce n’est pas toujours possible), pour laquelle on donne souvent la bonne dilution de Nux Vomica ou un complexe à base de ce remède. Pour le choc opératoire, c’est souvent Arnica, avant et après, mais je ne suis pas habilité à vous indiquer une posologie. Pour la cicatrisation post-opératoire, on donne souvent une dilution de Staphysagria. Renseignez-vous auprès d’un homéopathe ou d’un pharmacien compétent.
      Pour la détox, vous trouverez beaucoup d’indications sur Santé Nature Innovation. Faites également une recherche sur la mélatonine comme antidouleur (permettant de réduire les médicaments antidouleur (morphine entre autres) et donc les effets secondaires); recherchez aussi l’article « 3 secrets peu connus sur l’hôpital ».
      Pour l’atténuation plus rapide des cicatrices, il y a aussi l’huile végétale de Calophylle ou de Rose musquée, que vous trouverez en magasin bio ou en herboristerie.
      Bon courage !

  5. MARC K. dit :

    Je vous cite…Certains craignent que les chélateurs de métaux se lient avec d’autres métaux utiles, comme le fer, le zinc, le manganèse, le sélénium, ou le cuivre. On l’observe aussi avec l’acide alpha lipoïque et l’acide dihydrolipoïque, mais il n’y a pas de quoi s’inquiéter : Des chercheurs ont observé que dans le foie et le cerveau de leurs sujets, l’AAL réduisait la quantité superflue de fer… juste assez pour ramener à la normale leur niveau de fer, sans pour autant créer un déficit .
    Question: Que se passe t-il alors pour quelqu’un qui manquerait ou serait limite de l’un de ces métaux utiles???
    Observation: Vous citez rarement le Laboratoire Français Nutrixeal, il est pourtant un des très rares à préciser la qualité de ses produits et dans le cas de cet article:
    « Garanti non irradié (à la différence de beaucoup d’extraits présents sur le marché), naturellement sans levures, sans gluten, sans dérivés laitiers, sans maïs, sans soja, sans colorant ni conservateur. Gélule végétale garantie sans dioxyde de titane. »
    Donc ceux qui ne précisent rien, peuvent laisser la place au doute. C’est pourtant quelque chose de fondamental,
    me semble t-il dans ce grand bazar des compléments alimentaires. Je précise également n’avoir aucun lien avec ce laboratoire. J’ajouterais pour finir, un point de vue que je considère capital:
    Sur « X » individus ayants exactement les mêmes carences, le plus parfait des compléments ne conviendra pas nécessairement à tous, tant nous sommes tous différents avec une histoire différente. A quand la personnalisation des recommandations par exemple avec la Kinésiologie ou l’Organométrie (Electroacupuncture de Voll) qui méritent respectivement bien plus qu’un sujet. (sauf à ne pas croire à ces deux méthodes). J’ai personnellement testé
    et suis des plus enthousiaste à ce sujet.
    Cordialement

  6. Gerard dit :

    Intéressant, mais il me semble qu’il est possible d’augmenter sa production interne de Glutathion en employant une technique non invasive et non transdermique.
    Il serait peut être valorisant d’étudier cette voix
    Cordialement

  7. Monca LACHEZE dit :

    Bonjour ! bonsoir! Combien de temps doit durer ce programme de désintoxication du foie? MERCI.

  8. perriere dit :

    Monsieur ,
    Que vous dire ? je ne vois pas trop l intérêt qu’est le vôtre à publier autant de lettres  » d’information  » si effectivement aucun intérêt commercial personnel n’est en jeu ….Vous faites sans doute partie de ces rares personnes entièrement dévouées aux autres et je ne peux donc que m’incliner devant tant de grandeur d’ âme!!!!
    Cela étant dit , avez vous conscience , cher Monsieur , de la panique que vos lettres  » d’ information « peuvent susciter chez certains de vos lecteurs , et je pense tout particulièrement aux personnes vieillissantes et seules de surcroit ? Effectivement , chaque ( très longue ) lettre nous informe , quasi quotidiennement , de tout ce qui nous menace et nous  » conseille  » tel complément alimentaire afin de nous aider à vivre mieux….Pas une seule fois je vous vois inciter vos lecteurs à demander l’avis de leur généraliste par exemple avant , de s’inquieter outre mesure .Ce n’est pourtant pas à vous que je vais apprendre qu’une personne seule , ou angoissée , ( ou les deux souvent ) va se « retrouver  » dans chaque symptôme que vous décrivez et va donc être persuadée (et souvent à tort sans doute) qu’elle souffre de la pathologie que vous venez de décrire longuement , avec détails ….ect .Alors sachez Monsieur que si , tout comme vous , je pense que la médecine traditionnelle a des carences , je pense également que la « façon » dont vous diffusez vos informations (et j’ adhère à certaines ) est pour le moins  » ambiguë  » à mon gout .
    Sincères Salutations ,

    Caroline P.

    PS : J ai rajouté deux éléments dans ma cuisine afin de pouvoir ranger pilules , gélules et autres cachets que je prends chaque jour grâce à vos précieux conseils …..Et si l’humour et en particulier l’humour sur soi était un gage de bonne santé ?

  9. BRAUN dit :

    Pourquoi ne pas faire BEAUCOUP PLUS SIMPLE en faisant une cure d’extrait de radis noir. Ce n’est pas bon à boire mais le foie se retrouve au bout de la cure comme un sou neuf. Et pas besoin pour cela de mots longs comme un jour sans fin que personne ne comprend

  10. Nicolas dit :

    Bonjour Monsieur Müller,

    Ce petit email pour vous signaler un site internet de compléments alimentaires qu’à ma connaissance, vous ne citez jamais dans vos références (Jean-Marc non plus d’ailleurs).
    Je n’ai aucun intérêt financier ou autre en vous le transmettant, si ce n’est que je prends la vitamine C qu’ils proposent depuis longtemps et qu’il me semble qu’il s’agit de très bons produits. Vous verrez qu’ils proposent également le glutathion et l’acide R-alpha-lipoïque.

    En vous remerciant de le consulter et de me dire ce que vous en pensez.

    Avec mes cordiales salutations.

    Nicolas

  11. Martin dit :

    Bonjour Monsieur Mueller,

    Vous ne répondrai probablement pas à mon courriel cependant je vous invite à le faire !

    L’immunocal qui a été mise au point par la compagnie québécoise Immunotec et est certainement la source de glutathion la plus élevée que nous pouvons recevoir grâce a son haut taux de cystéine.

    Je crois que je n’ai pas besoin de vous expliquer ce que fait la cystéine précurseur du glutathion.

    L’immunocal a été mis au point par le Docteur Gustavo Bounous, un éminent immunologue , un chercheur de carrière auprès du conseil de recherche médicale du Canada en 1965 il recevait la médaille du collège royal des médecins et des chirurgiens du Canada. Il a fait ses recherches à l’université de McGill. L’immunocal figure dans le CPS; le compendium des spécificités pharmaceutique du Canada (tout les médicaments canadiens reconnus).

    Bien sur il ne s’agit pas de médicaments mais d’un produit naturel qui a fait ses preuves.

    Je vous invite à me recontacter afin d’informer vos lecteurs que l’immunocal est la source de glutathion par excellence.

    Je vous laisse faire vos propres recherches sur le sujet.

    Ps: En 2010 ma jeune fille qui venait tout juste d’avoir sept ans ( Léa ) a été diagnostiquée d’un rhabdomyosarcome alvéolaire. Après plusieurs mois de chimio qu’ils l’ont fait maigrir et finalement fait souffrir de cachexie, je lui ai donné immunocal qui lui a fait retrouver 7 livres de masse musculaire et fait grandir de 1 cm en un mois. Je n’aurais pas a vous expliquer qu’elle était suivi de près à l’hôpital Sainte Justine de montréal. Les médecins croyant qu’il s’était habitué à la chimio était la cause pour laquelle elle avait repris de la masse musculaire et de la force.

    Les médecins ne sont pas ceux qui ont recommandé a Léa de prendre immunocal, eux il voulait s’en tenir au protocole médicamenteux.

    Aujourd’hui Léa a 12 ans et va très bien, elle est partie avec sa mère ce matin même pour son suivi médical en oncologie, rayons X poumons IRM , scan thorax, je sais que lorsque nous aurons les résultats jeudi prochain ceux-ci seront excellent, car aujourd’hui elle prend toujours l’immunocal que je lui recommande.

    Même si les médecins et pharmaciens joue dans le même camp, si je peux m’exprimer ainsi, c’est par la bonne volonté de pharmaciens qui avait lu sur le sujet qui m’a recommandé de donner l’immunocal à Léa. Depuis fin 2011, je suis abonné à Santé nature innovation et j’applaudit vos efforts pour informer les gens intéressés à faire attention à leur santé. De mon côté j’étudie de près les divers moyens de faire attention à notre santé et d’éviter les produits de l’industrialisation moderne qui peuvent affecter notre santé.

    Salutation,
    Sincèrement,

    Martin

  12. s.Berten dit :

    Bonjour….

    Pour recycler et optimiser le Glutathion, il est conseillé de prendre aussi de la vitamine C à dose élevée…

    Quelle forme recommandez vous et quelle quantité journalière……..mais surtout quelle durée maxi….?

    Personnellement, j’ajouterai une capsule d’huile d’Harleem /j pour la charge soufrée visant à aider le foie

    dans son travail de détoxification…

    Bien cordialement, S.B

  13. FILIOLE MC dit :

    Merci pour ces précieuses infos. Ma réaction est sous forme de question : peut-on prendre des » anti métaux lourds » quand on a des plombages dentaires? Une naturopathe m’a dit que le faire est dangereux, le plomb est alors libéré dans le corps.
    Rassurez-moi car je suis tentée par la cure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *