Avions : plus dégoûtants que vous ne l’imaginiez

Quand on part pour des vacances tant attendues, il n’y a rien de pire que de choper un virus dans l’avion.

Vous me connaissez, je n’ai pas l’habitude de m’en prendre aux microbes. Vivre au contact des microbes a un effet positif sur la santé :

  • Les gentils microbes vous protègent des agressions extérieures
  • Et les méchants microbes stimulent et renforcent vos défenses immunitaires.

Sauf que les microbes qui prospèrent dans les avions long-courriers sont particulièrement féroces parce que les gens de tous pays voyagent beaucoup plus qu’autrefois.

Heureusement, des experts ont mis en place une stratégie pour vous protéger. Cela a fait l’objet d’un excellent article paru dans le New York Post [1] que je me suis permis d’adapter librement.

Connaissez vos ennemis dans les avions

Autour de votre siège, les infections classiques qui vous guettent sont :

  • Le rhume
  • La grippe
  • La gastro-entérite (norovirus)
  • Le staphylocoque

Tous peuvent survivre plusieurs jours à l’air sur des surfaces diverses.

Il faut aussi mentionner les poux dans l’appuie-tête, même si c’est rare… parce que l’appuie-tête est souvent protégé par du plastique (imitation cuir) ou un linge qui est changé entre les vols.

Nous allons passer en revue les objets à risque…

Le magazine de bord et l’écran tactile pour se divertir

Vous trouverez toujours le magazine trimestriel de la compagnie aérienne dans la poche du siège devant vous. À la fin du trimestre, il aura été feuilleté par des centaines de passagers qui auront laissé leurs microbes entre chaque page.

Pareil, l’écran tactile en face de vous est aussi un nid à microbes… mais il suffit d’une lingette pour le nettoyer.

La tablette devant vous

« Lorsque les passagers sortent de l’avion, le personnel de bord peut passer un coup de spray ou ramasser leurs papiers, mais personne ne lave les tablettes », explique le Dr Tierno, professeur de microbiologie et de pathologie à l’université de New-York (NYU), et auteur de La Vie secrète des microbes.

Le Dr Nandi, gastroentérologue à l’université Drexel, incite à être prévenant avec la personne qui prendra votre place au prochain vol : par exemple, réutilisez la lingette fournie avec votre repas servi à bord pour nettoyer votre tablette.

Le bouton pour l’air conditionné au-dessus de vous

C’est le même problème avec le bouton de l’air conditionné au-dessus de vous. Le problème est que la température de l’air conditionné n’est pas constante tout au long du vol. Au début c’est toujours trop chaud, après c’est trop froid.

C’est pourquoi les voyageurs ont souvent à faire des ajustements. Le bouton est donc couvert de microbes et l’aérateur vous les souffle à la figure…

C’est pourquoi l’on conseille de laver le bouton avec une lingette.

La personne enrhumée derrière vous

« Si votre voisin de derrière tousse ou éternue, vous allez récupérer ses microbes », explique le Dr Tierno.

Dans ce cas, voyez s’il est possible de changer de place.

La délicate question des toilettes

Les toilettes sont très propices à la propagation des infections. Faites attention aux poignées de portes et aux divers boutons.

Le Dr Nandi explique : « Lorsque vous tirez la chasse d’eau, la succion est si puissante que certaines particules sont dispersées dans l’air. »

Vous risquez surtout d’attraper la terrible E. coli qui se retrouve souvent dans la matière fécale.

L’idéal est de tirer la chasse après avoir fermé l’abattant des toilettes.

Voilà de quoi vous protéger des microbes féroces qui nous entourent.

Bien à vous,

Eric Müller




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


10 aliments qui vous donnent des cheveux magnifiques Qui ne rêve pas d’une chevelure souple, abondante et luisante ? … d’être débarrassé des cheveux trop secs ou trop gras, des pellicules et des point...
Mi-homme mi-cochon La revue scientifique « Nature » publie dans son dernier numéro (12 novembre 2015) un stupéfiant article sur l’implantation d’organes de cochon chez l...
Pourquoi vous ne devriez pas porter des lentilles de contact Vos yeux abritent des colonies de bactéries qui ont longtemps été négligées par les chercheurs. Les fonctions de ce microbiote sont pour l’instant ass...

[1] http://nypost.com/2016/08/02/airplanes-are-more-disgusting-than-you-ever-imagined/


18 réponses à “Avions : plus dégoûtants que vous ne l’imaginiez”

  1. Michèle dit :

    Pour ne rien risquer, restez à la maison. Arrêtez de faire peur aux personnes sensibles. A vous lire on va tous être malade en sortant d’un avion. Faut-il se tremper dans un bain aseptisant avant de prendre le vol ? Renforcer votre système immunitaire avant de partir sera plus fructueux. Mimi

    • puydtjem dit :

      je suis contente qu’on tire l’attention sur les dangers que nous transmettons sans le vouloir, et de prendre conscience de notre responsabilité citoyenne, et devoir pour préserver les autres. Je trouve seulement dommage qu’on ne demande pas dans les avions aux passagers de faire ces petits gestes de précautions, qui ne sont quand même pas compliqué=

    • GENEVIEVE dit :

      je suis d’accord avec vous …le mieux est de renforçer son système immunitaire meme sans prendre l’avion !

  2. Verly dit :

    Bonjour ,
    Dans cet étalage des bienfaits microbiens de certaines compagnies d’aviation , je peux ajouter à l’actif d’Air France ,après un vol long courrier ( Réunion / Paris ),à l’atterrissage , le « rangement des berceaux des bébés directement dans les toilettes qui ont subies les assauts de 11 h de vol avec 450 passagers !! sachant qu’une désinfection des berceaux est des plus sommaires ..ma remarque à Air France n’a pas donné lieu à commentaires !

  3. Leikine dit :

    Je prends le RER et le métro chaque jour à Paris, Sans oublier les appareils cardios au gymnase… pas besoin de prendre l’avion pour avoir contracté une infection pulmonaire qui résiste aux antibiotiques??

  4. Laurent dit :

    Bonjour étant navigante je peux vous assurer que une équipe de nettoyage sur les avions long courrier en tout cas nettoient toutes les tablettes .Alors pas trop de panique .merci

  5. Marie TREMAUD dit :

    Merci pour les conseils du nettoyage aux lingettes, je n’y avais jamais pensé.

    Mon médecin, qui pratique la médecine anti-age, m’a conseillé de toujours prendre avec moi un petit flacon de Ravintsara dans l’avion. Une goutte en bas de chaque oreille et un mouchoir imbibé de quelques gouttes à respirer de temps en temps….
    Quant aux dangers de la pilule contraceptive, mon gynécologue a écrit un excellent livre intitulé « L’enfer au feminin ». Il existe des pilules beaucoup moins dangereuses.

  6. Lafont Marie-Christine dit :

    Les avions sont des lieux clôts, où, bien évidemment les microbes doivent être rois! mais, si c’était le seul endroit ! Vos conseils sont bien sympas, mais on ne peut pas changer de place comme on pourrait le désirer, d’abord à cause du manifeste de bord qui recense les passagers au cas ou ….. et ensuite parce que toutes les places sont généralement occupées! On ne peut que limiter les dégâts à coups de gel stérilisant ou de lingettes mais on ne peut empêcher les irresponsables de se » trimballer » avec, par exemple, un gosse en pleine poussée de varicelle,… Mieux vaut renforcer ses défenses immunitaires et se limiter à de la propreté de bon sens!

  7. DONDEY Marie-Françoise dit :

    Je suis surprise par ce que vous dites et affirmez. Renseignez-vous auprès des cies aeriennes françaises. Pour le nettoyage des avions il y a des protocoles. Je précise que le nettoyage des tablettes se fait avec un produit spécial par du personnel spécialisé et formé, ainsi que les toilettes sinon nous serions tous morts : personnel de nettoyage, personnel au sol et navigants. les services médicaux d’une cie aérienne sont parties prenantes à tous les niveaux et vous avez oublié l’hôtellerie. L’air n’est pas vicié mais sec et renouvelé et filtré en permanence. En général, le vilain mal de gorge au départ de Paris s’est évaporé à l’arrivée à Tokyo, sinon petite visite à l’herboriste chinois.

  8. Jacmart dit :

    Il existe quelque chose de très efficace : la nutrition instinctive car comme disait Hippocrate  » que votre aliment soit votre médicament »
    J’ai essayé, c’est extraordinaire !

  9. Orion dit :

    Pourquoi passez-vous votre temps à faire peur aux gens. ?
    Vivre, c’est prendre des risques à chaque instant….c’est ce qui en fait tout le sel !!!
    Alors vivons…..dans la joie et le partage.
    Belles fêtes à tous.

  10. Marie dit :

    Je comprends les doutes que peuvent soulever cet article. Mais je n’en suis pas à mes premières vacances gâchées par de sérieuses infections respiratoires contractées dès les premiers jours.
    En particulier, deux voyages en Thaïlande …
    J’ai incriminé la climatisation trop agressive, mais il m’arrive d’avoir froid et de ne pas tomber malade pour autant. Cet article apporte des éléments nouveaux, et j’avoue ne pas m’être méfiée de tant de détails (à part les toilettes). Sur un vol long courrier, on investit complètement son mini-espace de séjour et on ne coupe pas au passage aux toilettes.
    La prochaine fois, je n’irai pas jusqu’à nettoyer toutes ces sources potentielles d’infection, mais je vais me munir de lingettes ou de gel nettoyant et renouveler fréquemment l’application, surtout avant de manger quoi que ce soit. D’ailleurs, il n’est pas rare que l’on soit accueilli dans l’avion avec une distribution de mouchoirs imprégnés ou de lingettes chaudes.
    Quant à la contamination par l’air ambiant …je ne voit pas de solution … Il paraît d’ailleurs que les masques de protection dont beaucoup d’asiatiques sont munis dans les aéroports ne protègent pas le porteur du masque, mais plutôt les autres vis-à-vis de lui-même

  11. Ammar Naoual dit :

    Cela fait soixante ans que je prends l’avion et je ne me rappelle pas avoir attrapé un rhume. Évitons la paranoïa.

    • pacloub dit :

      Je suis content de t’entendre dire cela, et, j’en conclu….
      Mangeons sainement, pratiquons le sport modérément mais régulièrement, soyons hypersociale avec les gens. Ainsi, nous serons heureux et nos défenses imunitaires au meilleur de leur forme pour s’exposer librement aux gentils méchants microbes qui remplacerons merveilleusement les vaccins de bigpharma. Et si nous mourrons un jour d’un virus plus mauvais que d’habitude, acceptons de faire la place à la génération suivante. Nous ne sommes que locataire de cette planette, même si la moitié est malheureusement privatisée par une poignée de pourcentage d ‘individus…
      Le premier danger de la vie, est de se préserver du danger.
      Cordialement

  12. Eric Matthey dit :

    pour ce qui concerne les touchés et l’air ambiant, les risques sont tout aussi important dans les transports publics tels que bus, trains sans citer les parcs d’attraction.

  13. Christian Lavenir dit :

    Bonjour,

    Je pense qu’il conviendrait mieux de prendre le sujet d’un autre abord. Pourquoi ne pas porter 24/24 un masque et des gants en caoutchouc pour éviter toute pollution ?.
    Non, vraiment, là vous exagérez !. Si vous aviez dit en préambule que vous vous adressiez à des personnes sensibles ou séniles.. je comprendrais à la rigueur, mais là, venir avec ses petites lingettes pour nettoyer tout ce que vous touchez, vous y allez vraiment fort !.
    Alors, non, je ne vous dit pas merci, pour une fois pour vos conseils, il faut sortir de sa bulle et savoir affronter les microbes et virus autrement, et depuis sa toute petite enfance…

  14. nibac dit :

    Bonjour,

    Personnellement, je ne trouve pas que cela reflète une image de sérieux et de crédibilité, lorsque vous abordez un sujet , qu’à la fin de ce sujet vous mettez un lien pour approfondir ce sujet et que le dit lien conduit sur le sujet Big Pharma, aussi important soit il.

    On a un peu l’impression d’etre pris pour des imbéciles…

    François

  15. GRISELAIN Arlette dit :

    Tout simplement : merci pour tous vos conseils !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *