Comment bâtir une belle ville

Notre société est déprimée, malheureuse et fragile… c’est un fait !

Beaucoup accusent les villes – « les zones urbaines » comme on dit dans l’Administration.

Et ce n’est pas nouveau.

L’envie de se mettre au vert était déjà un cliché en 1881 lorsque Gustave Flaubert écrivait son dictionnaire des idées reçues, Bouvard et Pécuchet.

On peut être heureux en ville – si si !

 

Je ne pense pas que les villes soient malsaines en soi. C’est plutôt une affaire de volonté politique.

C’est comme la faim dans le monde qui continue d’exister, non pas parce que nous manquerions de nourriture, mais à cause de conflits politiques. Nous vivons bien une époque extraordinaire. Nous avons des moyens ultra-perfectionnés pour :

  • nettoyer les rues ;
  • ramasser les ordures ;
  • évacuer les eaux sales et rendre l’eau du robinet potable ;
  • disperser les odeurs d’égouts et recycler l’air à l’intérieur des habitations ;
  • bien éclairer les rues ;
  • assurer la fluidité du trafic et la sécurité des piétons grâce aux feux tricolores automatisés ;
  • éviter la poussière et le bruit en remplaçant notamment les pavés par du goudron
  • etc.

Et je ne parle pas seulement de l’époque où le charbon noircissait les façades.

Je parle de progrès actuels.

J’étais à Belgrade à l’automne dernier. L’air y était irrespirable à cause des vieilles voitures diesel. Bien pire qu’en France. J’avais oublié à quel point les filtres à particules dans les nouvelles voitures diesel avaient transformé nos villes !

Jamais nous n’avons eu les moyens de rendre nos villes aussi propres, aussi peu polluées, et aussi vivables.

Et pourtant…

… les seules villes qui élèvent l’âme et l’esprit…

… les seules villes dont la beauté est comparable à la beauté de la Nature…

… les seules villes où l’on a envie d’aller passer des vacances…

… sont VIEILLES !

Florence, Bordeaux, Bruges, Strasbourg, et tant d’autres…

Oh Monde… qu’as-tu fait de tes talents ?

 

Malgré nos grues, nos tractopelles, nos ordinateurs, et l’exemple des Anciens, nous n’avons pas construit une seule belle ville depuis plus d’un siècle !

C’est une honte !

Car, contrairement aux apparences, construire une belle ville n’est pas sorcier.

Il existe des principes simples qu’un enfant de 7 ans pourrait comprendre !

J’ai découvert une vidéo stupéfiante qui détaille ces principes simples.

En quelques minutes, je vous assure que vous allez changer de regard sur les villes.




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


5 choses invraisemblables que votre corps fait tous les jours Rester en vie, c’est simple : il suffit de respirer, de boire et de manger (avec modération) … C’est si simple qu’on finit par oublier l’extraordin...
Êtes-vous en pleine hibernation ? J'aimerais partager avec vous une théorie que j'ai découverte à l'automne et qui depuis me trotte dans la tête... C'est l'idée que notre corps a be...
Comment devenir riche grâce à l’autisme Chère lectrice, Cher lecteur, J’aimerais vous mettre en garde contre des personnes qui utiliseraient les enfants autistes pour profiter des subven...

14 réponses à “Comment bâtir une belle ville”

  1. Docteur Daniel TARDY dit :

    Permettez moi de le redire: les vrais écolos ne vivent pas en ville mais à la campagne où ils ne trichent pas.
    Les concentrations urbaines nécessitent une organisation artificielle, dispendieuse et hautement polluante.
    En villes il n’y a que des faux écolos, incapables de tout effort physique, des intellos dégénérés rachtingues très forts uniquement pour donner des conseils inappropriés à ceux qui ont le courage de mettre la main à la pâte.
    Malheureusement, les lobbys sont si bien organisés que par leurs publicités tout le monde tombe dans le piège de l’illusion de la facilité par la consommation et sa si simple commande « tactile » .
    Je crains donc fort qu’il soit trop tard pour revenir à un mode de vie plus gratifiant, c’est à dire celui que nous propose réellement la nature avec l’effort apaisant qu’elle exige de nous pour accéder au bonheur de son spectacle inépuisable et sans cesse renouveler…
    La santé c’est la même chose, ce n’est pas la consommation d’examens de diagnostic, de médicaments, ou de poudres naturelles de perlimpinpin, qui l’entretiendra ou la redonnera , c’est le respect des règles de la physiologie issues des lois fondamentales de l’univers. C’est ce qu’explique mon dernier livre « Santé. Manifeste pour une médecine de bon sens ». Mais ce livre est boycotté par tous les médias et les vendeurs de santé, car il ne propose rien à vendre, aucun commerce, il explique avec toutes les preuves comment conserver ou retrouver la santé sans tomber dans la mouvance commerciale.
    Désolé pour ce petit coup de pub, mais je n’ai rien à y gagner. Par contre vous, vous pouvez découvrir comment échapper à tous ce commerce d’imagerie, de produits plus ou moins chimiques ou naturels à ingurgiter, d’interventions chirurgicales abusives. Oubliez mon nom je n’ai pas besoin de gloire pour vivre naturellement dans mon petit coin de paradis, mais lisez ce livre pour comprendre comment gérer votre état de bonne santé.

  2. HOFFMANN dit :

    Cette étude devrait être largement diffusée,mais comment la beauté et le bien-être des gens pourraient ils être aujourd’hui considérés,alors que seul l’argent et le profit des puissants de ce monde nous gouvernent et nous imposent leur diktact.?

  3. HOFFMANN dit :

    magnifique étude.

  4. thalita dit :

    la société dépend que d’une bande de personnes mal intentionnée a toujours vouloir diriger sans amour a la place il y a un portefeuille bref la vision que vous nous dériver ne représente pas les habitants

  5. thalita dit :

    nettoyer les rues ;AVEC DE LA JAVELLE ????HI HI

    ramasser les ordures ;

    évacuer les eaux sales et rendre l’eau du robinet potable ; SI DÉJÀ TOUT REDEVENEZ PUBLIC LE PRIVE PROFITE SANS AUCUNE ÉVOLUTION

    disperser les odeurs d’égouts et recycler l’air à l’intérieur des habitations ;POUR LES RICHES OU LES PAUVRES ??????

    bien éclairer les rues ; CONTRE LE REPOS NOCTURNES DE TOUS ,DES ANIMAUX ET DES HUMAINS IL N Y A PLUS DE RESPECT BIOLOGIQUE L4HOMME VA A SA PERTE

    assurer la fluidité du trafic et la sécurité des piétons grâce aux feux tricolores automatisés ;CONTRE DES HUMAINS DÉNATURER AUCUNE PROTECTION N’EXISTE il faut revoir les conditions de vie du monde

    éviter la poussière et le bruit en remplaçant notamment les pavés par du goudron ET OUI DÉTRUIRE DÉPENSER ET POLLUER ENCORE PLUS AVEC LES EFFLUVES TOXIQUES DU GOUDRON BRAVO LECOLOGIE

  6. OTT dit :

    C’est une excellente lettre grâce à son excellente vidéo. Elle me permet en tant que conseillère syndicale de défendre l’obligation de la pérennité de nos immeubles construits dans le style régional autour d’un patio de verdure. Ce courrier est venu juste à point.
    Merci beaucoup

  7. Quinet dit :

    Vous faites l’apologie du filtre à particules… Le diésel est une escroquerie car plus on améliore le filtre à particules plus on émet d’oxide d’azôte, un polluant extrêmement dangereux. De plus, en ville, le filtre à particules est inopérant car la température atteinte n’est pas suffisante pour qu’il fonctionne et le moteur fonctionne mal à tel point que certains payent pour le court-circuiter.

  8. Docteur Daniel TARDY dit :

    la vie naturelle est à la campagne, les vrai écolos soucieux de santé naturelle vivent, et heureux, à la campagne,
    la vie en ville ne peut être qu’artificielle. Ceux qui se disent écologiques en ville ne sont que des faux écolos, des intellos dénués de capacités physiques, donc devenus fainéants physiquement, et par suite inconsciemment prédateurs du grand système commercial. Ils ne méritent qu’une seule qualification : celle de consommateurs…
    Désolé, mais à la campagne on se nourrit de ses légumes bios, on isole sa maisons qui pour rester confortable ne nécessite plus qu’un peu de bois issu de la taille de la haie qu’on n’a pas arraché pour se cacher derrière un clôture en parpaings et un portail en plastic…
    A la campagne le plaisir, le jeu perpétuel est d’entretenir notre environnement naturel, et c’est un vrai bonheur du seul fait de l’admiration de la beauté naturel de cet environnement,
    Pour résumer, la magie de la vie naturelle à la campagne c’est la communion permanente entre la fabuleuse harmonie de l’investissement physique qui nous maintient en pleine forme, et la contemplation qui naturellement résulte de la beauté de cet aboutissement naturel…
    Docteur Daniel TARDY, auteur du livre « Santé. Manifeste pour une médecine de bon sens »

  9. Brigitte Kaci dit :

    Tout à fait d’accord. Ça fait des années que je tiens ce discours et que j’en parle à qui veut entendre. Néanmoins, j’obtiens peu de réaction et on me regarde comme si je parlais une langue étrangère ! Même ma famille..
    Je suis heureuse d’avoir visionné cette vidéo, je ne me sens plus seule et finalement mes idées ne sont pas si absurdes que ça !
    Mais maintenant la question est :
    Que et comment faire pour faire comprendre ce concept et surtout pour qu’il soit appliqué ??
    En attente d’une réponse..
    Cordialement, Brigitte.

  10. JG dit :

    Le souci a été la reconstruction d’après-guerre où il fallu faire très vite. J’avoue qu’en France, ça n’a pas été une réussite, mais je pense notamment à Rotterdam qui sastisfait amplement mes goûts en matière de belle ville. Je trouve un peu exagéré de dire qu’on n’a pas construit de belles villes depuis un siècle : j’habite Nantes et le sud de la ville, avec son plan de construction me convient. Certes, on construit plein de bâtiments, mais le mélange donne un lieu agréable…

  11. Plée Dominique dit :

    Bonsoir
    Cela va bien au delà de l’incapacité de concevoir de belles villes aujourd’hui, Tout est lié au renversement des concepts de beauté et du relativisme culturel évoqué dans le fin de la vidéo, Il n’y a qu’ analyser cette escroquerie qu’est l’Art moderne pour tout comprendre. L’utilitarisme économique n’est pas seul en cause sauf si on admet qu’il a pour cause exclusive notre renversement des concepts de beauté.

  12. RUSSO ALAIN dit :

    c’est vrai a notre époque il semblerait que l’on est capable de créer le mieux et dans presque tous les domaines de la recherche mais cela n’est qu’une illusion car la raison première pour le faire est avant tout « DE LE VOULOIR  » malheureusement depuis plus d’un demi siècle beaucoup ,beaucoup de pays sur cette terre ,dont le nôtre en particulier sont gouvernés par des arsouilles impuissants et d’une bêtise crasse élus par des neuneux aussi bêtes qu’eux et dont le seul désir est seulement l’enrichissement personnel au détriment du bien être et du salut de l’humanité et son confort ce qui conduira la planète a la destruction totale et définitive inexorablement et dans un délai bien plus court que ce que l’on imagine car dans un cochonnier remplissez la mangeoire a ras bords certes vous aurez les porcs dominants les plus gras et les plus forts du monde mais vous n’améliorerez nullement le confort la beauté la sécurité et la salubrité de la porcherie ni l’intelligence des porcs atavique ment complètement cons,dommage !!!!!!!!!! au fond de lui l’être humain est génétiquement individualiste(il n’y a qu’a voir comment des qu’il a un petit bout de terrain il se claquemure avec des clôtures et du grillage au cas ou le voisin viendrait lui voler ses poules !!!!!!), contrairement aux animaux qui savent vivre en troupeaux paisiblement ,eux , et ce côté égoïste et égocentrique c’est ce qui lui vaudra un jour sa destruction totale

  13. M dit :

    Vous avez bien raison !
    Dans ma région on dit souvent que si tout le monde habitait à Bordeaux, on n’aurait plus besoin de vendre d’antidépresseurs aha!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *