La boisson minceur des Indiens guaranis

Connaissez-vous cette boisson utilisée par les Indiens guaranis ? Forte en bouche, elle a un goût amer et très prononcé. Les personnes qui la consomment ont l’air de « la vapoter ».

Ce breuvage, c’est le maté. Il possède divers actifs tels que l’acide chlorogénique, la matéine (une cousine de la caféine) ou encore de la vitamine B. Les peuples indigènes du Paraguay (les guaranis) furent les premiers à en consommer. Ils mastiquaient ses feuilles ou se faisaient des infusions pour combattre la fatigue et soutenir leur force durant leurs longs voyages.

Désormais, les chercheurs lui prêtent un réel intérêt pour ses vertus amincissantes. Le maté est d’ailleurs considéré parmi les actifs pour lutter contre l’obésité[1].

Un coupe-faim naturel et un puissant brûleur de graisse

Selon une étude faite sur des souris, le maté agit à la fois sur votre satiété et vos stockages de graisses. Ainsi, après 4 semaines, les scientifiques ont pu constater que les rongeurs en ayant consommé régulièrement ont non seulement perdu du poids, mais ont également diminué d’eux-mêmes leur consommation de nourriture [2].

Les chercheurs ne se sont pas arrêtés là. Ils ont poursuivi leurs recherches afin de comprendre comment cet actif agissait au sein de notre organisme. Sans rentrer dans des détails complexes, ils ont conclu que l’extrait de maté participe activement :

  • à la diminution des taux sériques de cholestérol,
  • à la baisse de triglycérides,
  • à la régulation du glucose.

Il intervient également en synergie avec d’autres actifs pour ralentir la prise de poids et éviter l’accumulation de graisse viscérale.

Serait-il la solution pour traiter l’obésité ?

Une revue scientifique brésilienne a évalué l’intérêt du maté dans la lutte contre l’obésité. Elle révèle qu’il possède un rôle anti-inflammatoire, suppresseur de la différenciation de vos cellules graisseuses (adipocytes). Antioxydant, il module les signaux de la formation du gras (adipogenèse) et de l’insulino-résistance. Sans oublier, que le maté va participer à la modulation de l’expression des gènes impliqués dans l’obésité[3]. Il est donc très actif au sein de votre corps et intervient à plusieurs moments dans les processus complexes induits par un fort surpoids.

Autres bienfaits : associé au sport, il vous aide à brûler davantage de « gras » et à réguler votre humeur ainsi que votre appétit [5]. En effet, selon une étude randomisée en double aveugle datant de 2017,  l’ingestion de maté avant de pratiquer une activité physique augmente la combustion des graisses[4]. À raison de 2 g ingérés avant 30 minutes de vélo, toutes les sportives ont vu leur dépense calorique, leur énergie et leur attention augmenter contrairement aux femmes ayant consommé le placebo. De plus, leur appétit a considérablement diminué.  

Chez les hommes participants à l’étude [6], il aura fallu 5 g de maté par jour pendant 5 jours pris une heure avant leur séance pour constater des résultats significatifs.

Ainsi, combiner la consommation de maté avec un effort sportif renforce l’efficacité des stratégies de perte de poids.

Ne vous trompez pas de maté !

J’ai tout de même plusieurs mises en garde à vous faire. 

Vous trouverez deux types de maté disponibles à la vente : le maté vert ou le maté torréfié. C’est ce dernier que je vous conseille d’éviter.

Un maté torréfié est obtenu en chauffant fortement ses feuilles qui vont caraméliser les sucres qu’elles contiennent. Vous y gagnerez en goût, mais perdrez en propriétés médicinales.

La caramélisation n’est autre qu’une réaction de Maillard qui favorise la glycation des protéines. Il s’agit d’une réaction naturelle qui a lieu également lors d’une hyperglycémie. À long terme, cela peut nuire à votre santé. Surtout si vous en consommez beaucoup ou si vous aimez votre boisson brûlante. Vous risquez d’augmenter vos risques de cancer des voies digestives hautes [7].

Enfin, sachez que quelle que soit la forme, le maté contient de la caféine. Il peut donc interagir avec de nombreux médicaments. Je vous conseille donc de consulter votre médecin avant d’en consommer.

Comment bénéficier de ses bienfaits ?

Il est coutume de savourer le maté dans une calebasse. Il s’agit d’une petite tasse haute qui possède une paille métallique. Connue sous le nom de bombilla, elle possède un filtre afin de ne pas avaler les feuilles lorsque vous buvez.

Si vous en possédez-une, il vous suffit de la remplir de feuilles de maté, puis d’y ajouter de l’eau chauffée à 80 °C. Après quelques minutes, vous pouvez la déguster en buvant avec votre bombilla. Tant que votre maté a du goût, il n’est pas nécessaire de rajouter des feuilles, de l’eau chaude suffira.

Cependant, cette méthode est contraignante et la boisson devient très vite amère. 

Je vous suggère plutôt de la boire comme une infusion classique. Pour cela ajouter 1 cuillère à café dans 25 cl d’eau chaude à 80 °C. Après 5 minutes d’infusion, filtrez. 

Et si vous souhaitez décupler ses effets amincissants, associez votre maté avec de l’orthosiphon, de la reine-des-prés, du fucus et du cassis. Vous obtiendrez ainsi la parfaite synergie qui stimule le métabolisme, le système veineux et l’élimination de la rétention d’eau, qui régule l’appétit et qui réduit l’inflammation liée au surpoids.

Voici la recette à suivre :

Versez 1 cuillère à café de chacun des ingrédients cités plus haut dans un litre d’eau. Ajoutez le mélange dans de l’eau bouillante durant 2 minutes puis hors feu, laissez infuser pendant 10 minutes.

Pour ne pas perturber vos nuits, n’en consommez pas après 19 heures.

Enfin, je vous rappelle que la perte de poids est une affaire globale. Le maté n’officie ici que comme complément à ces quatre piliers fondamentaux que sont :

  • une alimentation variée et équilibrée,
  • une activité physique régulière et quotidienne,
  • un sommeil qualitatif et quantitatif,
  • ainsi que des émotions bien « gérées ». 

Bien à vous,

Eric Müller





Consulter les sources :

Sources : [1] Yerba Maté (Illex Paraguariensis) ingestion augments fat oxidation and energy expenditure during exercise at various submaximal intensities, Nutrition & Metabolism [2] Anti-obesity and anti-diabetic effects of Yerba Mate (Ilex paraguariensis) in C57BL/6J mice fed a high-fat diet, Laboratory Animal Research [3] 4. Gambero A1, Ribeiro ML2The positive effects of yerba maté (Ilex paraguariensis) in obesity. Nutrients. 2015 Jan 22;7(2):730-50. doi: 10.3390/nu7020730 [4] Yerba Maté (Illex Paraguariensis) ingestion augments fat oxidation and energy expenditure during exercise at various submaximal intensities, Nutrition & Metabolism [5] Alkhatib A1,Atcheson R2. Yerba Maté (Ilex paraguariensis) Metabolic, Satiety, and Mood State Effects at Rest and during Prolonged Exercise. Nutrients. 2017 Aug 15;9(8). pii: E882. doi: 10.3390/nu9080882 [6] . Areta JL1, Austarheim I1, Wangensteen H1, Capelli C1 Metabolic and Performance Effects of Yerba Mate on Well-trained Cyclists. Med Sci Sports Exerc. 2018 Apr;50(4):817-826. doi: 10.1249/ MSS.0000000000001482 [7] Stefani ED, Moore M, Aune D, Deneo-Pellegrini H, Ronco AL, Boffetta P, Correa P, Acosta G, Mendilaharsu M, Luaces ME, Silva C, Landó G. Maté consumption and risk of cancer: a multi-site case-control study in Uruguay. Asian Pac J Cancer Prev. 2011;12(4):1089-93   Crédits : © Marcus Z-pics-Shutterstock.com, © Larisa Blinova-Shutterstock.com, © elpashtetto-Shutterstock.com


5 2 votes
Évaluation de l'article

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

2 Commentaires
le plus récent
le plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Bombaerts
4 mois il y a

Bonjour,
Où trouver les bons ingrédients pour faire cette boisson minceur ? Merci pour cet article intéressant.

ROBIN Olivier
4 mois il y a

Bonjour Eric,
merci pour cet article. Amateur de café, j’aimerai le remplacer le matin (car trop « acidifiant ») et le maté me semble un bon compromis. Auriez-vous quelques conseils de boutique pour son achat ?
Olivier R.