Votre thérapeute est-il en train de s’en mettre plein les poches ?

 

Deux hommes allaient sur une route, lorsqu’un génie leur apparut. Le génie dit au premier :

« Demande-moi ce que tu veux, et je te l’obtiendrai. Simplement, je ferai le double à ton compagnon de route. De sorte que si tu me demandes cent pièces d’or, je lui en donnerai deux cents. » 

Le premier homme se pinça les lèvres, puis dit en jubilant : « Crève-moi un œil… » 

Conte populaire

Notre monde est peuplé de jaloux

En France, par exemple, chacun tente de discréditer son voisin en l’accusant de gagner de l’argent.

Cela s’observe chez ceux qui élaborent les impôts – « il est temps que les riches paient ! ». Ou chez ceux qui ont la parole – je pense aux journalistes.

Voici un classique du genre :

« Le marché des médecines alternatives offre quantité de dérives sectaires, dont la motivation principale est d’ordre lucratif, l’argent. » [1]

Ici, la proie est facile : les médecines alternatives, sur lesquelles on tape à tout bout de champ, pour la simple raison qu’elles contrarient le Système de Santé et les lobbies.

Reprocher à quelqu’un de « se faire de l’argent » le discrédite à tous les coups, sans nécessiter de preuve. En fait, l’auteur s’appuie sur la jalousie qui est en nous pour justifier son propos.

Mais profitons-en pour parler de ce sujet délicat :

Les médecines alternatives permettent-elles de s’enrichir de façon simple, rapide – et malhonnête ?

Combien gagne votre thérapeute ?

Quand on arrête un instant de fantasmer sur les quartiers chics de l’Ouest parisien… on s’aperçoit que la plupart des thérapeutes gagnent mal leur vie.

Par exemple, un naturopathe de province facture en moyenne 50 euros pour 75 minutes de consultation (0,66€ la minute) !

Pour vous donner une idée, une visite chez un généraliste en France coûte 25 euros et dure en moyenne 16 mn 24 secondes (1,52€ la minute) [2] [3].

Le naturopathe facture 2 fois moins qu’un médecin… au bas mot, car il n’est pas rare qu’une première séance dure 90 minutes (!) chez un nutrithérapeute, acupuncteur, psychothérapeute, praticien du shiatsu, naturopathe, etc.

C’est fou quand on sait que l’Assurance Maladie reverse plus aux médecins que les 25 euros que vous payez… Voyez plutôt :

« Un médecin généraliste touchait 31,49 euros par consultation en 2014, selon un document de l’Assurance Maladie qu’a pu se procurer le site Pourquoi docteur. Et là aussi, c’est moins que dans de nombreux pays comparables : en Allemagne, un généraliste touche au final 60 euros par patient en moyenne. »[1]

Même à prix cassé, ces thérapeutes dévoués ont du mal à attirer les clients. Après tout, 50 euros reste un prix dissuasif… d’autant que la consultation chez un thérapeute n’est pas remboursée par la Sécurité Sociale (contrairement à la visite chez le généraliste).

Cinq patients par jour pour un naturopathe sérieux

Autre fantasme : le nombre de patients.

Un médecin généraliste voit en moyenne 22 patients par jour (avec des pics à 60 !) [4].

Ce serait totalement inenvisageable pour un praticien de santé alternative. En poussant, ils peuvent recevoir dix personnes par jour – surtout s’il s’agit de patients connus.

Mais un naturopathe consciencieux, comme Nicolas Wirth, se limite à cinq consultations par jour.

Ne pas confondre « chiffre d’affaires » et « salaire net »

Un calcul rapide vous permettra d’établir qu’à raison de 20 jours de travail par mois (en moyenne), le chiffre d’affaires mensuel des thérapeutes varie entre 4 000 à 8 000€ (tout dépend de la spécialité et du prix de la consultation).

Mais ce n’est pas la somme que le thérapeute empoche.

Il faut déduire :

  • la TVA – 20% pour la France
  • des charges sociales que n’ont pas les médecins !
  • les impôts
  • les frais de comptabilité et de secrétariat
  • la location du cabinet
  • les aménagements pour l’accueil du public
  • les équipements, machines, ordinateurs
  • les factures de chauffage, d’électricité, de téléphone, d’Internet
  • les frais bancaires, les assurances
  • les innombrables démarches administratives (certifications, mises aux normes, etc.)
  • la formation continue
  • les frais de publicité (petites annonces…)

Enfin, il y a les incertitudes :

Vais-je avoir suffisamment de demandes de consultation ce mois-ci ?

Le patient va-t-il annuler au dernier moment ? – auquel cas le thérapeute en est pour ses frais.

Et enfin, le thérapeute n’a pas de congés payés, ni de jours fériés payés. S’il ne travaille pas, il ne mange pas !

D’ailleurs, il ne pourrait de toute façon pas se permettre de prendre autant de vacances qu’un salarié.

Quand on déduit tout, un thérapeute peut s’estimer heureux s’il lui reste 2 000 € nets (par mois) de façon à peu près régulière.

2 000 €, c’est honorable. Mais ils ne sont clairement pas en train de « s’en mettre plein les poches comme des gourous sectaires ! ».

A-t-on besoin de statistiques pour comprendre ?

Regardez autour de vous…

Je vous mets au défi de me présenter un seul praticien de santé alternative qui s’est enrichi significativement grâce à son cabinet.

Sans connaître l’état de son compte en banque, il y a des signes qui ne trompent pas :

  • Votre thérapeute roule-t-il en voiture de sport flambant neuve ?
  • Votre thérapeute porte-t-il une Rolex différente tous les jours ?
  • Votre thérapeute part-il en vacances trois fois par an ? – l’automne à Bali, l’hiver à Miami, et l’été à Capri…
  • Votre thérapeute possède-t-il une grande villa dans un quartier huppé avec piscine intérieure chauffée, ainsi qu’une « maison de campagne » ?
  • Votre thérapeute collectionne-t-il les œuvres d’art ?

Je pense que les cas sont isolés… mais qu’en aucun cas la pratique des médecines alternatives a permis à quiconque de faire fortune.

A vrai dire, c’est même l’inverse :

Les thérapeutes sont plus courageux que la moyenne

Les praticiens de santé alternative sont plutôt des personnes altruistes qui prennent des risques importants pour pratiquer leur approche de la santé.

Nous avons parlé des risques financiers.

Il y a aussi les risques juridiques – venant des autorités, des patients, des proches du patients – notamment lorsque le patient ne guérit pas.

Les médecins, eux, ne risquent rien à prescrire des traitements inefficaces. Or il y en existe beaucoup, des traitements officiels inutiles. Je vous en parle tous les jours.

De toute manière, les médecins sont protégés des tribunaux tant qu’ils s’en tiennent aux protocoles officiels – y compris si leur traitement tue des patients.

Les praticiens de santé alternative ne bénéficient pas de ce genre de protection. Ils font preuve de courage en acceptant de prendre en charge des malades en phase terminale, qui ont perdu tout espoir.

C’est donc un miracle que les médecines douces progressent alors qu’elles « paient moins » que la médecine conventionnelle.

Malgré le confort et la protection qu’offre la médecine conventionnelle, on connaît tous un médecin qui s’est reconverti dans l’acupuncture ou l’homéopathie. C’est d’autant plus louable que cela représente pour eux une baisse de leur rémunération.

Cela prouve que l’altruisme existe encore !

 





Consulter les sources :

[1] http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1076

[2] http://www.mutuelle-conseil.com/06-10-2009-quelle-est-la-duree-moyenne-d-une-consultation-medica-octobre-2009-actualite-Quelle-mutuelle-choisir/p/3/754/0/

[3] https://www.ladepeche.fr/article/2017/05/03/2567564-prix-des-consultations-en-hausse-chez-les-specialistes-aussi.html

[4] http://www.europe1.fr/economie/les-medecins-generalistes-francais-sont-ils-moins-bien-payes-que-leurs-voisins-2760574

[5] https://www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/article/2017/05/02/22-consultations-par-jour-de-17-minutes-en-moyenne-comment-travaillent-les-generalistes_847151


88 réponses à “Votre thérapeute est-il en train de s’en mettre plein les poches ?”

  1. dave dit :

    très bel article qui s’inscrit dans un changement des mentalités à l’égard des médecins : de plus en plus de personnes ouvrent les yeux Mais en lisant les commentaires , venant exclusivement de femmes ,trop prennent la défense de cette corporation surement par ignorance Quand je lis que le secteur 2 n’existe plus c’est faux car tout médecin qui pratique un dépassement d’honoraires est de fait en secteur 2 .
    Quant au secteur 3 totalement déconventionné ils n’ont de compte à rendre à personne tout comme un thérapeute alternatif
    Reste à comprendre pourquoi ces femmes cherchent à pardonner une profession à la vénalité et l’incompétence légendaires ? je pense tout simplement à un phénomène de Dunning Kruger : moi en comme thérapeute je suisa basourdi par le vide intersidéral dans les cabinets de médecins aucunes réponses aucuns conseils aucune suggestion et pour conclure par une anecdote comique vécue par un patient  » docteur je vais visité Tchernobil quel conseil vous me donnez ? »  » ben prenez du sel iodé  » lol ( l’iode du sel ne pourra bien sur jamais saturer la thyroïde ) et des anecdotes comme celle là c’est tous les jours car par définition les médecins n’ont plus le temps de réviser et d’apprendre ça devient des personnes incompétentes pluis le temps passant

  2. sylvain dit :

    Les médecins gagnent excellemment leur vie avec de plus UN EMPLOI GARANTI A VIE ET LIBRE INSTALLATION GEOGRAPHIQUE. Un agrégé de l’enseignement gagne 4 fois moins et pourtant l’agrégation est bien plus difficile qu’un concours de parcoeur à bac+1

    • Marie Delforge dit :

      C’est vrai ce que vous écrivez et je suis très triste que l’on ne puisse trouver partout ces bons naturopathes qui savent si bien soigner. Je vis en Belgique Néerlandophone et le seul médecin « nature » de la région est un médecin généraliste allopathe qui pratique l’homéopathie. Impossible de trouver un phytothérapeute, un naturopathe qui connaîtrait son affaire ou un médecin formé à la médecine chinoise, je souffre d’arthrose et de fibromyalgie et je ne suis pas suivie car on ne me prescrit que des crasses chimiques. Je vis cependant dans une ville de la Côte belge, mais ici les gens préfèrent ce qu’ils appellent « les vrais médecins » quand je veux savoir où trouver un naturopathe ! Je devrais aller à Bruxelles, mais étant handicapée, faire 200km en train, bus et trams n’est pas dans mes possibilités. Je vieillis donc avec mes douleurs sans aide.

  3. Jorge Davenport dit :

    Pour une meilleure prise de conscience des citoyens, il serait peut-être utile d’avoir une étude d’ensemble montrant la répartition exacte des dépenses de santé : ce que cela coûte aux patients, à la Sécurité Sociale, à l’État, etc,
    L’étude indiquerait également les résultats obtenus par les différentes méthodes thérapeutiques, en comparant notamment leur efficacité réelle et leur nocivité sous-jacente.
    Enfin, il serait bon de mettre en regard les risques pris dans chaque contexte d’exercice de l’aide de santé (médecins généralistes et spécialistes, thérapeutes alternatifs reconnus ou pas, etc.)
    En attendant : un immense merci à vous, pour votre excellente contribution à l’information de nos concitoyens ! Car la prise en charge des maladies doit absolument évoluer. Il faudrait même en revenir à la prévention et au maintien d’une bonne santé de base, en se détournant définitivement du honteux « business de la maladie », tel qu’il s’est mis en place, dans la seconde moitié du XXè siècle, en particulier.
    … Pour ne pas en dire plus !… Vu que, par exemple là où j’habite, lorsqu’on quitte l’hôpital après y avoir rendu visite à un parent ou un ami hospitalisé, ce qu’on voit en premier, c’est l’entreprise trônant à l’extrémité de la voie de sortie : « Pompes Funèbres » !

  4. Charlotte de Bouteiller dit :

    Les médecins ne sont pour rien dans cette histoire, je ne comprend pas vos attaques contre eux, c’est aussi un sacerdoce que d’exercer la médecine en libérale de nos jours et surtout dans les zones désertiques. Même si c’est 2 approches totalement différentes du soin, nous sommes en démocratie et chacun à droit de choisir sa philosophie de vie. Je fais partie d’un réseau de médecine naturelle et comme tous nous n’avons pas le même traitement, cependant cela est une décision politique du ministère de la santé et non des médecins généralistes qui sont pour beaucoup favorables aux thérapies complémentaires, appelées désormais pour contourner l’interdiction de par la loi d’utiliser le terme de médecine par les non médecins Interventions non médicamenteuses. L’INSERM et le Pr Grégory Ninot défend nos pratiques, ils n’y a pas besoin de faire de comparaison, c’est totalement improductif et bien français. Regroupons nous soyons solidaires prouvons l’efficacité autour de ceux qui veulent que nos pratiques vivent et perdure au lieu de taper sur le voisin. Vos calcul et démonstration des revenus des médecins sont faux, un médecin signe une convention obligatoire avec l’assurance maladie qui prend en charge une partie de ses cotisations sociales en compensation d’un tarif de la consultation imposée par l’assurance maladie (le ministère). Il n’y a donc pas ces reversements et le médecin de toute façon n’a pas le choix ou n’a plus le choix puisqu’il n’y a plus de secteur 2. Il y a également des médecins de secteur 3 qui eux ont refusé de signer cette convention et croyez moi l’assurance maladie les poursuit assidument pour un oui ou un non, les menaçant parfois de rembourser toutes les prescriptions faites non au malade mais à la caisse d’assurance maladie.
    Soyons constructif et imaginatif pour combattre le lobbying des dynosaures en place qui ne veulent pas au ministère de nos professions plutôt que de taper sur des personnes dévouées comme nous à leurs patients même si nous n’avons pas la même approche, qui a cependant l’intérêt de la pluridiciplinarité ce qui est parfois bien utile. Bien à vous

  5. Ravache Anthony dit :

    Bonjour Monsieur,

    Je suis un petit peu partagé après une prise de recul objective et en tant que naturopathe. Mais je vous remercie tout de même beaucoup pour cette mise au point et la mise en avant des difficultés rencontrées par les naturopathes et autres praticiens de santé à gagner leur vie, des risques engagés et du qui vive quasi permanent. Je ne jetterai encore pas l’opprobre sur les médecins et pourtant mon parcours fait que j’ai été amené à en rencontrer beaucoup. J’ai été au minimum déçu sinon écœuré dans la très grande majorité des cas. Y compris face à des spécialistes qui en toute humilité, en connaissent bien moins que vous même, nous même, sur les cas de pathologies chroniques en recrudescence et qui s’appliquent à se fier aux bases qui répondent aux critères de prescription pharmaceutique. Ils ne sont certes pas forcément aidés en France, trop encadrés… et je tiens à dire que certains rares encore, admettent parfois ne pas savoir, ne pas connaître mais ne passent pas des heures ensuite de la consultation à chercher et étudier (études scientifiques et livres, en anglais souvent !) et à se remettre sans cesse en question pour finalement établir le meilleur suivi et protocole qui soit, rappeler son patient et lui venir en aide coûte que coûte, 50€ pour ce tout (brut bien sûr !). Quant enfin à lire certains commentaires qui soulignent que le naturopathe n’a pas les connaissances qu’a le médecin, laissez moi en douter et sans prétention aucune de supériorité. J’ai personnellement étudié la physiologie, physiopathologie, anatomie, médecine fonctionnelle encore et étudie encore régulièrement. À chacun de prendre ses engagements et responsabilités pour sa profession et à fortiori lorsqu’elle concerne la santé et une mise à jour permanente. Je ne souhaite dénigrer personne et chacun doit trouver sa place mais il est temps d’arrêter les guerres d’ego. Merci aux médecins qui font consciencieusement et humblement leur travail, avec dévouement encore et tant mieux s’ils gagnent bien davantage. Ils ont aussi mérité leur place aujourd’hui. C’est le système sous-jacent qui les portent et est le plus à blâmer sur ce point. Merci pour cette lettre et ce courage d’affronter les mécontents et éventuelles invectives…!

  6. Victores dit :

    Bonjour
    Je suis interloquée que vous parliez de jalousie au début de votre texte et ensuite vous vous acharné sur les médecins en faisant des comparaisons qui d’ailleurs sont fausses. C’est comme si vous aviez besoin de détruire une catégorie de praticiens pour en élevée une autre. Je pense qu’il y a dss moyens plus éthiques pour revaloriser les thérapeutes.
    Au plaisir de vous lire avec un discours sans attaques

    • Anne-Marie GUICQUÉRO dit :

      merci de cette relativisation ! j’ai trouvé ce courrier geignard, « couineur » comme diraient mes petits enfants ! j’ai un DESS en psycho, ai été thérapeute de longues années, et ai su inspirer suffisamment confiance à mes clients pour gagner ma vie ! Le genre « victime affligée » est exaspérant !

  7. Un patient réveillé . dit :

    Le problème , c’est que les patients croient que leur médecin chéri les guérit , puisqu’il croient que l’intervention chez le médecin à été efficace parce que le poison administré par la médecine officielle contraint toujours le corps du patient insouciant à arrêter son travail de guérison qu’est la maladie en réalité , pour éviter la mort du patient par empoisonnement .
    Je connais un cycliste qui a consulté un médecin parce qu’il avait mal au cu parce que son corps voulait l’empêcher de faire trop de vélo .
    Les médecins officiels idiots ont finalement détruit le cu du patient , l’obligeant à s’assoir de travers et l’on rendu invalide .

  8. luc dit :

    @di marco
    même à 17€50 net la consultation c’est très bien payé pour l’aide et le travail réel apporté aux patients et les 15 mn entre bonjour et au revoir
    @Steeve Julius
    tout à fait d’accord je suis écoeuré par ces commentaires qui , malgré les évidences , défendent encore la mafia médicale tout en la reniant puisque ici nous sommes sur un site de médecine alternative aucune cohérence donc
    @JC
    tu es médecin et tu te plains mon petit mais à ce jour aucune blouse blanche ne pointe au pole emploi Quant au métier  » difficile » méttez vous en secteur 3 vous comprendrez ce que vivent les naturopathes
    @Bendahib
    où avez vous vu des médecins de cabinet altruistes ?Aux urgence oui mais pas en cabinet on en a vu autant que des prostituées au grand coeur soit jamais …
    @Gaucher
    un naturopathe intègre ne peut pas travailler avec une blouse blanche c’est lui demander de collaborer avec une mafia c’est quand même pas compliqué à comprendre .Quant à la radio des poumons à 300 € je vais pleurer pour les riches radiologues
    @Paliard
    il y a infiniment plus de charlatans parmi les blouses blanches qui sévissent en cabinet que parmi les naturopathes c’est une certitude
    @Patricia
    j’ai ouvert mon cabinet de naturopathie après 20 ans d’études pour moi 10 ans seulement de fac de médecine, externat et internat compris ,est très insuffisant surtout que pendant cette période ça mange pépito et coca et qu’au final non seulement la formation est entachée d’erreurs et de lacunes mais il ne subsistera que 5 % , 95 % auront été oubliés donc pour moi un cursus lamentable pour des dangers publics qui ont même le droit de tuer impunément
    @martine gosselin
    arrêtez de pleurer là Les doctoresses roumaines ne viennent pas en France pour le smic mais pour se gaver Ce n’est pas un cliché
    @Marlène JOST
    toujours cette lithanie : :toutes les femmes thérapeutes de france voudraient travailler de concert avec les blouses blanches Bizarre car elles n’ont pas la même volonté à faire perdurer une relation femme homme ni de scrupules à divorcer au moindre problème je rappelle 50 % de divorces en france : des thyroides des prostates des seins des dents ôtés pour rien sauf le tiroir caisse de la mafia médicale et vous voulez travailler avec ça ? ma pauvre depuis quand avez vouis perdu la raison ?
    @MIREILLE GRENIER
    perso des bons médecins je n’en ai jamais rencontré ce que vous dites est gratuit vous n’avez aucune preuve
    @alessandra ore
    où voyez vous le dévouement du médecin  » bonjour, vous avez votre carte virtale ?  »
    @sabine feugier
    vous ne méritez pas de naturopathe car vous partez avec vos soupçons qu’elle ne sera pas à la hauteur soupçons que vous n’avez pas avec les blouses blanches il y en a 8 dans le jura çe n’est pas assez pour vous ?
    @FERRARI Christine
    il n’y a aucun bras d’honneur des industries du médicament seulement des blouses blanches qui les prescrivent et des pharmaciennes qui les délivrent et des mutuelles qui les remboursent
    @CB
    comment voulez vous qu’un naturopathe vous respecte quand vous ne savez pas ce que vous prescrivez ? Ce ne sont pas nous les naturopathes qui avons prescrit le Vioxx et la thalidomide Lisez vous les notices avant de prescrire ? apparemment non avec la dépakine donc vous savez où vous pouvez vous la mettre votre collaboration ?
    @Audrey Bridel
    « encadrer les thérapeutes avec plus d’exigence » ne veut rien dire si on encadrait les medecins suisses avec plus d’exigence aucun n’aurait le droit d’exercer. vous partez du principe que les thérapeutes français sont mal formé alors que ce sont les blouses blanches qui sont mal formé Les 150 heures du cycle 1 de médecine suisse sont ridicules que peut on apprendre de sérieux en 150 h ? Encore une fois on ne peut demander à une naturopathe intègre de travailler main dans la main avec des prescripteurs de boîtes de médicaments c’est comme si un résistant pactisait avec un collabo Plus d’un tiers des exportations suisses viennent de l’industrie pharmaceutique .d’autres questions ?
    @Avrila
    c’est justement parce qu’elles ne dénigrent pas les blouses blanches que rien ne change la lâcheté à un prix aussi
    @AUTRET
    les kiné et les ostéopathes sont assez incompétents Je m’y connais mieux pour guérir le mal de dos que eux

  9. Violette dit :

    C’est navrant de lire certains commentaires, tellement négatifs et mêmes insultants.
    Je vous écris pour vous dire merci et également vous demander comment trouver un naturopathe à consulter à Paris tout en ayant confiance que c’est le bon qu’on cherche, car si l’on cherche sur internet on peut trouver des noms. Mais comment faire le tri ensuite? Je sais qu’il est difficile de communiquer des noms car ce n’est pas votre tâche, Mais depuis le temps que je cherche je n’ai pas réussi à le trouver.. Pourriez-vous avoir la gentillesse de me répondre sur mon mail personnel? Merci d’avance et bonne continuation

    • Secondé dit :

      Bonjour. Delicat de me “vendre”, cependant consultez mon site . http://www.jcseconde.com ou feuilletez un de mes livres sur Amazon. Je consulte en naturo- nutrition et je suis osteopathe en activite depuis 50 ans !
      Salutations
      Jean-Claude Secondé (Paris 8 eme)

  10. Monique PIERRE dit :

    L’essentiel dans les métiers de santé est l’écoute respective entre soignant et soigné . Il est vrai qu’aujourd’hui, une certaine quantité de personnes préfèrent penser robot ! Libre à eux !

  11. Lan Anh dit :

    Um…. tous les arguments énumérés dans cet article s’appliquent à tous les professionnels de santé libéraux, quels qu’ils soient. A partir du moment où on est indépendant, on se fait de toute façon matraquer par l’état. Là n’est certainement pas la question. Travaillant avec des naturopathes et ayant personnellement rencontré la plupart d’entre eux, je vois très bien le problème auquel ils doivent faire face : Daniel Kieffer (fondateur de l’école CENATHO) mis à part, ils sont incapables de se mettre à un pied d’égalité face aux collègues médecins. Pourquoi? Leur formation initiale est bien trop légère face au cycle d’études des médecins, et donc ils ne peuvent pas tirer leur épingle jeu. Aujourd’hui on devient naturopathe au bout de trois ans de formation au mieux. Comparé aux 6-9 ans en médecine je suis désolée mais le rapport de forces est bien trop inégal. La naturopathie est une discipline de santé parallèle à la médecine « traditionnelle », les deux sont parfaitement complémentaires et devraient s’enrichir mutuellement. Si aujourd’hui les médecines dites alternatives (je ne parle pas du scandale de l’homéopathie qui est une vraie victime des lobbies) ne parviennent pas à s’imposer, c’est qu’elles ont posé les jalons de l’oppression dont elles sont l’objet. Le niveau de compétence démontré ne fait pas le poids. Tout tient à ça. Et l’ordre des médecins le sait très bien. Tant que les écoles de naturopathie ne se seront pas fédérées, qu’elles n’auront pas mis sur pied des programmes de formation rigoureux et crédibles, les naturopathes se feront toujours écraser car incapables de se mettre sur un pied d’égalité avec les médecins. Il leur faut un vrai conseil de l’ordre qui les défende vraiment et non une simple commission, et des gens compétents à sa tête pour montrer aux médecins qu’ils ont des vrais collègues à qui parler. Il n’y a que comme ça que les naturopathes seront reconnus et respectés. Pour info je suis chirurgien dentiste, et nous avons intégré la naturopathie à notre arsenal thérapeutique. Les collègues médecins ne peuvent pas nous rabaisser car nous sommes réellement compétents et experts dans ce que nous faisons. Et pour le coup, s’il y en a un qui se fait accuser de s’en mettre plein les poches, c’est bien le chirurgien dentiste, eh oui. Je ne sais pas d’où vient cette image du dentiste super riche, mais elle procède vraiment du fantasme. Le C-D ne gagne vraiment que 10% de son chiffre d’affaires, et on bosse vraiment comme des diables pour ce salaire. J’arrête là le débat, telle n’est pas la question, la présente complainte s’applique véritablement à TOUS les libéraux sans exception. Le problème de fond soulevé tient à la capacité de ces médecines alternatives à tirer leur épingle du jeu et à se mettre sur un pied d’égalité face aux médecins et à notre foutue ministre de la santé, cette bureaucrate invétérée qui n’a jamais touché à un seul patient de toute sa carrière. Courage les naturos, la balle est dans votre camp, à vous de démontrer votre compétence et tout se passera mieux.

  12. David dit :

    J’adore lire vos lettres, très riches de connaissances, de savoir, de conseils, d’analyses et en l’occurrence ici même relatant l’exercvie de la médecine naturelle mise de côté au détriment de l’autre qui parfois peut détériorer la santé quand elle est mal pratiquée ou quand on tombe chez des médecins véreux assoiffés d’argent et qui pratiquent « les honoraires libres » enfin tout pour le fric …..
    Ne nous laissons pas duper. On a besoin des deux, sauf qu’il faut savoir quand visiter l’un ou l’autre .
    Répondre

  13. Jean Yves dit :

    Ce que vous dites à propos du chiffre d’affaires et du salaire net est tout à fait vrai. Les charges sont écrasantes.
    Je veux juste signaler que, pour de nombreux petits patrons, il n’est pas rare de vivre sur le salaire du conjoint car, certains mois, on ne se verse pas de salaire si on veut faire tourner son entreprise.

  14. Daphné dit :

    Je n’apprécie pas votre prose d’aujourd’hui : depuis 20 ans je souffre de fibromyalgie et aucun naturopathe n’a pu me soulager. J’ai essayé l’acupuncture, la phytothérapie, l’aromathérapie, l’étiopathie, l’homéopathie, le magnétisme, rien n’a marché et pour pouvoir seulement vivre normalement je dois me résigner à prendre des médicaments allopathiques ainsi que pour mon hypertension et mon hypothyroïdie pour lesquelles les médecines naturelles n’ont rien pu faire non plus parce qu’elles étaient installées depuis plus de 30 ans ! Par contre, je me soigne par aromathérapie pour plein d’autres choses, je bois des tisanes chaque jour, et je prends des compléments alimentaires naturels ainsi que des extraits de plantes pour protéger mon foie des médicaments chimiques. Pour moi les médecines naturelles ont leurs limites et elles sont complémentaires de la médecine allopathique. Vous devriez prôner cela plutôt que d’essayer de les monter les unes contre les autres. Essayeriez-vous de diviser pour mieux régner ? Dans quel but ? Ne me faites pas croire qu’il n’y a que du bon dans les gens qui prônent les forces des médecines alternatives, je n’en veux pour preuve que ce « lanceur d’alertes » qui nous dit que nous sommes tous carencés en vitamines, acides aminés, sels minéraux, compléments nutritionnels, et dont tout le monde fait l’apologie actuellement et qui, il y a quelques mois lance un laboratoire commercialisant….des compléments alimentaires bien sûr ! En parlant de charlatans…

    • Annick B. dit :

      Je suis une ancienne fibromyalgique. En 2001 et 2002 cette satanée maladie m’avait réduite à l’état de « LEGUME ».
      Possible à cette date, impossible aujourd’hui, j’ai entrepris un véritable « tourisme médical » pour essayer de m’en sortir. J’avais 58 ans, je n’acceptais pas cette condition d’être.
      Expérience qui m’a permise d’expérimenter le Prozac et autres molécules aux fonctions similaires. Des médecins généralistes, internistes et des spécialistes, de bonnes foi étaient persuadés que ces prescriptions étaient un passage obligé et les seules susceptibles d’améliorer mon état.
      Un jour, par hasard au courrier, je reçois un exemplaire d’un magazine de santé alternative, pour moi inconnu, Ce numéro traitait de : « FIBROMYALGIE » et indiquait un traitement naturel à suivre. Le traitement de 6 semaines préconisé avait un coût, entièrement à ma charge.
      Ce dont j’étais sûre, je voulais me délester de ce satané « boulet ».
      Après réflexion, j’ai choisi de tenter, je prenais le risque du traitement. A l’époque, j’étais peu orientée médecines complémentaires. Au bout de 10 jours, je commençais à redormir. Au bout de 15 jours, certaines douleurs s’étaient bien estompées. Au terme du traitement, j’avais retrouvé, le sommeil, la mémoire qui c »était catastrophique, plus de douleurs. j’étais revenue comme avant. Un résultat inattendu.
      5 mois après, je rechute. Je reprends le traitement initial pendant 15 jours. L’amélioration étant très rapide, j »ai donc allégé à 40 comprimés / jour, le traitement les 4 semaines suivantes. Depuis, je suis débarrassée de la fibromyalgie.
      J’ai adhéré à l’hypothèse soulevée dans ladite revue que la fibromyalgie était probablement, la manifestation d’une intoxication aux métaux lourds (amalgames dentaires, mercure, aluminium certainement. Toute ma batterie de cuisine était en alu).
      Cette éventualité, ne reçoit pas l’approbation de la médecine conventionnelle ce qui la conduit à l’ignorer.
      La revue dont il s’agit, était « Soignez-Vous » n° 26 de septembre 2002.
      Article rédigé par M. Michel DOGNA (naturopathe).
      Protocole : Chlorella seule les premiers jours + 10 gouttes de teinture mère d’ail des ours 3 fois / jour + Teinture mère de coriandre à introduire par dose progressive dans les aliments.
      Il y a différentes qualité de chlorella. Celle qui est couramment vendue en France, est cultivée en Corée dans des conditions de culture peu rigoureuse. La chlorella est une algue microscopique avide de métaux lourds. Si à l’origine, elle est déjà saturée de métaux, elle n’assurera le rôle qu’elle devrait remplir.
      Celle que j’achète est cultivée en Allemagne, dans des tuyaux en verre, sous serres, donc protégée de toute pollution extérieure.
      Adresse : eChlorial INTELIMED
      69 Rue d’Alep
      38080 L’ISLE d’ABEAU
      http://www.echlorial.fr
      J’avais établi mon protocole personnel à partir de mes lectures et de celui qui accompagnait ma commande.
      Les 4 premiers jours, je prenais 6 comprimés 4 fois / jour. Je n’avais observé aucun inconfort, Le 5ème jour, je suis passée, d’un coup à 80 comprimés / jour (40 le matin loin des repas et 40 le soir avant le coucher). Au bout d’1 semaine, j’ai pris l’ail des ours et 1 semaine après, j’ai ajouté la coriandre.
      En 2012, je ré-entrepris une cure avant une neurochirurgie avec une anesthésie très particulière.Une nouvelle fois, je cherchais à mettre toutes les chances de mon côté.
      Je suis de tout coeur avec vous.
      J’espère qu’au cours de vos recherches, vous rencontrerez la personne qui vous accompagnera vers la guérison.
      Bien à Vous.
      A. B.

  15. Normand Brassard dit :

    Très bien.explique braveau

  16. JC dit :

    Je suis médecin, je n’ai pas de rollex, pas de voiture de sport, je ne prend pas trois fois des vacances par an, Il m’est arrivé d’avoir plus de 100 heures de présence hebdomadaire dans mon hôpital. Je comprend que vous défendiez les médecines alternatives-que je trouve très bien-mais pas que vous attaquiez les médecins « classique » qui font de leur mieux un métier difficile.

  17. faiza dit :

    bonjour, vous devriez vous renseigner sur le niveau de vie des medecins urgentistes qui cumulent des heures de travail insensées, sur le stress qu ils vivent avec en plus le travail en cabinet. sans compter les impératifs des labos et de la sécu qui engendrent beaucoup de perte de temps et de stress. Tout le monde n est pas basé dans le 8 ème à 90 euros la consultation …
    vous jetez le bébé avec l eau du bain… dommage

  18. Germain dit :

    les vrais voleurs d’argent sont sans aucun doute les médecins académiques et cela dans presque tous les pays, en France notamment avec l’abus de remboursements. La sécu creuse le trou, on emprunte sur les couillons qui payent des impôts et cotisations, et il restera le trou énorme non remboursé mais pompés (crédits) hors de France sur des arabes pétroliers qui vont un jour nous montrer la note = tu payes ou je zigouille ton putain de pays! Voila la vérité que personne n’ose voir: On dépend des américains et des arabes! Grand danger! A quand honnêteté sans crédit???

  19. MULLER dit :

    Bonjour, je ne serais certainement plus là pour en parler si je n’avais pas trouvé ma solution alternative. Souffrant depuis des années je vivais reclus. Mon médecin m’avait dit que prendre ce complément ne servirait à rien à part me faire dépenser de l’argent, mais désolé pour lui j’aurais du commencer plus tôt. Je ne souffre plus de mes problèmes digestifs depuis que je prends des ferments lactiques. Bien sûr entre temps mon alimentation aussi a évolué. Idem pour mon arthrose qui n’est plus qu’un lointain mauvais souvenir avec alimentation, sport modéré mais régulier, et compléments alimentaires j’ai échappé aux injections. Alors merci à tous ceux qui nous ouvrent les yeux pour une vie en meilleure santé.

  20. Claude Hubert dit :

    Simplement vrai et authentique. La jalousie n’a t-elle pas provoqué la chute des anges dans la bible? Malheureusement ce milieu attire beaucoup les pervers narcissiques dans cette fonction. Ca leur permet d’obtenir des proies facilement vu qu’elles viennent jusqu’à lui. Mais là on est plus dans la mauvaise foi mais dans la manipulation. Souvent un ressenti négatif à la première rencontre dévoile les mauvaises intentions. A nous de suivre notre intuition.

  21. migri dit :

    merci pour vos articles (bien que, des questions qui se posent restent souvent sans reponse si l’on ne peut pas s’abonner). Ca a au moins l’avantage d’aborder des themes sur lesqels nous pouvons reflechir.
    Heureusement tous les medecins ne sont pas des des profiteurs arrogants, si je les decouvre tels, rien ne m’oblige a rester leur paiente, j’en connais qui sont aussi appreciables que les naturopates que je consulte et il m’arrive encore de les consulter les deux se completent et ne s’affrontent pas ou il y a de l’intelligence il n’y a pas affrontement et jalousie mais cooperation pour le bien etre du patient. » c’est cekui qui guerrit qui a raison » et quelquefois c’est un travail d’equipe en bonne intelligence.

  22. Bendahib dit :

    Bonjour,cher Monsieur,vous êtes à coté de la plaque,je vous lis depuis années,mais là c’est vraiment la subjectivité….Monsieur,il y’a toujours des medecins généralistes altruistes et il y’en aura toujours….

  23. Steeve Julius dit :

    Les francais sont des vrais « Nains de Jardin » et cela se vérifie bien en lisant la plupart de ces commentaires …ils se font intoxiquer par leur soit-disant système de santé …un des plus rétrogrades au monde, je voyage bcp et ce presque dans le monde entier (Asie/USA/Pacifique) et je peux vous dire que notre soit disant modèle tant envie est juste un grosse rigolade qui malheureusement n’est pas vraiment si drole que cela pour les malades !!!! …et en plus de cela ils ne s’en apercoivent meme pas et continuent a défendre ce « systeme de maladie programmée » qui ressemble plus a un héritage du IIIeme Reich qu’a autre chose (politique vaccinale, position sur les amalgames métalliques dentaires, homéopathie /nutrithérapie /aromathérapie / méd chinoise ou ayurvédique /jeune thérapeutique /en j’en passe totalement piétinées par les autorités en charge de « notre bien-etre »
    Vraiment tout cela est désolant …heureusement qu’il ya internet pour relever le niveau et surtout trouver des vraies infos (qui perso m’ont sauvé la vie !!!)

  24. Isabelle dit :

    J’aime beaucoup vos articles mais sincèrement , faire la promotion de la médecine alternative en la comparant à la médecine traditionnelle et en critiquant les médecins, c’est alimenter une guerre bien injuste entre deux pratiques qui ont juste à apprendre à exister ensemble.
    Votre article est bien maladroit.

  25. GALOR dit :

    Je m’apprêtais à vous faire un commentaire sur le coup de l’énervement suite à la lecture de votre lettre. Mais après avoir lu les commentaires, j’ai été rassuré de voir que la majorité avait vu en votre lettre un message pro naturopathe et contre les médecins. Tout cela pour dire, qu’ils peut y avoir, à mon avis de très bon naturopathe ou de très mauvais comme il peut y avoir de très bons médecins comme de mauvais. Je ne vois pas vraiment où vous vouliez en venir et ce que voulez dire. Votre lettre n’est pas claire. La prochaine fois, essayez de comparer le comparable. Car un naturopathe n’a pas du tout le même niveau de connaissances du corps humain et de la complexité de son fonctionnement qu’un médecin. Merci. Cordialement

  26. olivier barraillé dit :

    Mais pourquoi la santé devrait être remboursée et payée par l’impöt ? quand vous mangez des poireaux et que vous payez un abonnement à la salle de sport est-ce remboursé ?

  27. Juliette dit :

    Je suis très choquée par votre article. L’infondé de certains propos me pousse à mettre en doute tout ce que vous écrivez d’habitude.
    Vous prétendez que les médecins généralistes ne paient pas de charges sociales (???) vous avez entendu parler de l’URSSAF??? C’est environ 30% des fameux 25euro la consultation.
    Quel est l’interet de monter les médecins contre les thérapeutes ? Leur travail n’est il pas complètementaire? Ne pensez vous pas qu’il faut au contraire les encourager à mieux se connaître amer à travailler ensembles? Ce n’est pas en comparant des bouts de chandelles/minutes (non mais quelle idée??) que vous favorisez cette coopération.
    Une médecin anesthésiste/hypnotherapeuthe qui en a ras le bol des discours démagogiques

    • Rouganne M.R dit :

      OUF !Une réaction saine au milieu de cet imbroglio néfaste de dichotomie toxique.Ras le bol de l’atmosphère générée par des articles qui polluent la conscience sanitaire de notre pays.OUI le Fric est légion,c’est même le seul but de beaucoup y compris dans cette frange de société de médecine alternative touche à tout puisant de soi-disant connaissance dans des médecines ancestrales sans contrôle de l’autorité juridique, qui mettent en péril la santé d’individus vulnérable ;alors STOP au dénigrement gratuit qui tue la noblesse de ce beau métier de médecin .Faites en de même les Facs sont ouvertes à tous….

  28. Danièle Dugelay dit :

    Le médecin en médecine alternative.
    « Le pauvre homme » Molière

  29. Thelliez dit :

    Bonjour Eric,
    J’ai été profondément touchée par votre lettre, qui explique bien la réalité de notre vie de thérapeute et des préjugés sur nos pratiques. Je suis sophrologue, hypnothérapeute et thérapeute psycho-corporel, et en formation de naturopathie. Beaucoup de consultations pour des revenus largement grevés par l’Etat. Je rebondis également sur les autres messages et valide le fait que tous les médecins ne sont pas du même acabit, et que médecine classique et médecine alternative doivent fonctionner de concert, et non en opposition. Même si je suis très rétive à l’allopathie traditionnelle qui traite purement le symptôme et non les causes, (causes de toutes sortes d’ailleurs…alimentaires, émotionnelles etc), il n’empêche que la médecine d’urgence par exemple me semble indispensable (chirurgie, réactions allergiques sévères, accidents…).
    Bien à vous, et merci pour tout votre travail ,d’information et de diffusion auquel je suis abonnée,
    Marie-Catherine

  30. GAUCHER dit :

    Bonjour à tous,
    Je suis médecin homéopathe et acupuncteur depuis 42 ans, et quand j’ai commencé, en 1977, j’ai hésité à m’installer comme naturopathe plutôt que comme médecin, car j’avais fait la formation d’André Passebecq et c’était vraiment ce que je voulais faire : éviter que les gens ne tombent malades plutôt que de les soigner quand ils le sont. Je pouvais aussi le faire en étant médecin, – et je l’ai fait-, mais savez-vous pourquoi je pensais à m’installer comme naturopathe et pas comme médecin ? Pour éviter d’être un jour probablement interdite d’exercer par le Conseil de l’Ordre des Médecins ou condamnée par un patient qui aurait eu des effets secondaires de mes traitements. Car c’est ça aussi, être médecin homéopathe aujourd’hui (depuis 42 ans, rien n’a changé!). C’est entrer dans un domaine de pensée unique où la différence n’a pas sa place. C’est prendre le risque d’être différent, d’être un agneau au milieu des loups, et de se faire détruire. Pourquoi l’ai-je fait alors me direz-vous ? Parce que je n’ai pas voulu priver mes patients de l’accès aux examens complémentaires parfois nécessaires et onéreux (Radios et scanners ou IRM en particulier). Et s’il n’y avait pas eu votre dernière phrase, j’aurais été très amère à la fin de votre article, cher Monsieur, car vous y opposez les praticiens de santé alternative et les « médecins »…mais vous oubliez que tous les médecins ne sont pas ceux que vous décrivez : des gens qui voient 60 personnes par jour et les gardent 5 minutes pour 25 euros (de recettes, pas de salaire). Vous oubliez que certains d’entre eux ont d’énormes frais de matériel et de personnel (les radiologues, les laséristes, par exemple). Vous oubliez aussi, et surtout, que l’apprentissage de la médecine signifie avoir passé des heures auprès de patients gravement atteints, dans les services hospitaliers, et avoir expérimenté et vu des situations qu’aucun thérapeute alternatif ne verra jamais. C’est cela la différence entre nous : quand on a vu une fois une péritonite appendiculaire, on sait la reconnaître lorsqu’elle se présente à nous à nouveau. Au lieu de nous opposer, il vaudrait mieux nous rapprocher et permettre aux médecins de travailler en complémentarité avec les thérapeutes alternatifs plutôt qu’en opposition.
    Cordialement,
    Dr Catherine GAUCHER

  31. Paliard dit :

    Vous aussi médisez sur les médecins. Ce ne sont surement pas les généralistes qui gagnent le mieux leur vie. Quand aux tarifs pratiqués, vous ne pouvez pas nier qu’il y a des charlatans chez les naturopathes, comme il y a des médecins incompétents. De plus tous les généralistes ne voient pas 60 patients par jour. Quant aux charges sociales j’ignorais que les médecins n’en payaient pas!!!! J’en parlerai au mien, qu’il me dira le reste! Je pense aussi qu’il paie pour son cabinet, qu’il chauffe et éclaire, qu’il paie ses taxes foncières, son assurance, son auto et son essence pour aller voir ses patients. Je pense qu’il est très dévoué et qu’il ne s »en met pas plein les poches. Maintenant vous pourrez garder votre lettre, il ne faut pas mettre au même plan, les lobbys pharmaceutiques et les praticiens (qui d’ailleurs prescrivent souvent des produits d’homéopathies et des consignes de régimes alimentaires ou d’hygiène de vie. Pour ma part, après une sale maladie il y a 9 ans, je ne prends absolument aucun médicament et me porte bien grâce aux conseils et soins de mon médecin.

  32. CORDIER Roger dit :

    Bonjour,
    Merci pour cet éclairage permettant éventuellement d’argumenter face aux tenants de la propagande officielle.
    Cela dit, à l’image de certains commentaires publiés sur ce site, attention à une autre forme de sectarisme et de généralisation excessive de la part des défenseurs légitimes des médecines naturelles.

  33. Patricia dit :

    Merci M. Müller mais je crois qu’il est fort maladroit de comparer le prix demandé par un médecin qui a fait de longues etudes académiques (7 années en Belgique) avec le tariff d’une consultation d’un naturopathe qui a une formation dont le public ne connait pas le contenu. Il y a beaucoup de thérapeutes de la santé dont le public ignore le contenu de leur formation. Il serait utile de s’entendre sur la description d’un praticien de la santé et ainsi ne pas comparer des pommes avec des poires. Car tous contribuent au bien être du patient.

  34. martine gosselin dit :

    je suis très déçue par cet article à charge contre les médecins et valorisant les thérapeutes;quelles sont vos sources sur leurs revenus?
    je suis généraliste formée à l’homéopathie et la médecine chinoise ,conventionnée je prends 25 euros pour des consultations qui peuvent durer jusqu’à 1 heure
    de cela je dois déduire les charges courantes loyers tél…et sociales …une caisse de retraite qui me permettra de toucher moins de 1000 euros de retraite mensuelle après 67 ans, URSSAF ;…
    j’ai du mettre mon cabinet aux ‘normes’ donc moi qui ne prenait que 2 semaines de vacances par an je ne vais prendre que des ‘ponts’.
    Arrêtez de croire que nous sommes des nantis;je ne gagne pas le SMIC
    il n’y a pas les bons d’un coté et les méchants de l’autre,je travaille en collaboration avec des thérapeutes de ma région
    j’ai toujours cru en la complémentarité et là vous voulez nous opposer
    un médecin qui en a marre des clichés.

  35. valerie dit :

    Bonjour j’ai lu l’article et les témoignages. A qui doit on faire le procès ? Aux medecins victimes aussi d’un système ? Aux lobbies pharmaceutiques ? Au système qui ne nous donne pas la liberté de nous soigner comme l’on souhaite ? Aux praticiens de santé alternative ? Vivre de son métier de therapeute est plus que difficile. Depuis 25 ans je me remets en question sur les pièces manquantes du puzzle pour pour pouvoir en vivre. Les clients sont contents mais le système ne nous permet à nous, » pauvres » thérapeutes, de nous épanouir. Le problème ne vient pas de nous , le problème vient du système qui déjà ne rembourse pas les soins et pourtant les medecines alternatives allègent le trou de la secu. Sacrifier sa vie au prix de ses idées est ce juste ? Continuons à rêver qu’un jour la medecine sera UNE avec toutes les disciplines. je ne veux pas jeter la pierre aux médecins mais certains voire beaucoup sont dépassés. La rentabilité avant tout avec le ras le bol des patients assistés qui en demandent trop. A quand la responsabilité de se prendre en charge ? J’ai cessé de lutter pour être reconnue, la seule reconnaissance est la satisfaction des gens qui viennent demander votre aide. Que chacun y trouve son compte en toute conscience. Même si nous vivons dans un monde chaotique, j’ai choisi de vivre sereinement. merci cet article est porteur, il m’a permis de mettre une pierre à mon édifice et une confirmation que le metier de therapeute est un sacerdoce o combien diffficile et solitaire. débattons encore pour faire avancer le regard sur LA medecine. espérons au modele suisse.

  36. mac dit :

    En France, par exemple, chacun tente de discréditer son voisin en l’accusant de gagner de l’argent.

    Cela s’observe chez ceux qui élaborent les impôts – « il est temps que les riches paient ! »

    Faut arrêter avec les plaintes contre le fisc , l’impôt est progressif et fonction des revenus , de plus la politique actuelle de Macron est plutôt favorable aux très riches , dont vous ne faites pas partie , bien sur , vous ,vous travaillez !!
    Cordialement

  37. serenitee dit :

    J’ai soigné mon enfant de manière  » scientifique » et tous les 3 mois re antibiothique! j’ai changé pour un pédiatre homéopathe et fini le problème, depuis je me soigne aussi en homéopathie et savez vous que même l’herpès n’y résiste pas, un petit signe d’une angine et hop mercurius … tuée dans l’oeuf l’angine alors qu’avant c’était a répétition avec des antibiotiques, , mal au dos, arnica entre autre, bref je raccourci, vaccin contre la grippe homéopathique et jamais de grippe et j’ai plus de 86 ans donc il y a des lustres que je me soigne ainsi, la Sécu n'(a pas à se plaindre de moi, on m’a curieusement diagnostiqué un Erezipèle… allez antibiotique et toutes les 3 à 4 semaines cela revenait, j’ai alors enveloppé ma jambe de glace et plus de récidive.
    Bon en France la Sécu est en déficit et l’on veut supprimer la médecine douce on marche à l’envers en France, un autre exemple, un tremblement invalidant parkinsonien soigné par de la phytothérapie chinoise a disparu a 1oo pour 100. Le thym le romarin etc font aussi merveille, laissez nous nous soigner a notre manière et si d’aventure si nous avons quelque chose de plus grave nous saurons bien recourir aux médecins de notre choix idem pour la chirurgie si besoin était, en attendant la Sécu se porte mieux et nous aussi. Ah j’ajoute la Propolis un produit extra efficace. allez portez vous bien

  38. Van Bodengraven Le Breton dit :

    Bonjour à tous et à chacun,
    Je suis un ancien cartésien, victime de la route en 1992 au mois de mai, le 11…
    7 ans de galère juridique: Expert et autres mandarins auxiliaire de justice, y compris les magistrats tous avec des prérogatives certifiées mais véritablement peu de compétences…..

    Je suis donc invalide à 56 % depuis 1995, inapte à tout emploi.
    Profession libérale, sans protection sociale véritable puisque qu’il n’y avait pas de reconnaissance du système obligatoire de l’invalidité bien que cotisant aux régimes <>.
    J’e suis donc revenu à mes compétences enfantines et familiales : la Guérison et autres capacités subtiles.
    J’observe bien toutes les disciplines évoquées dans le monde subtil.. et la pléthore de charlatan.
    Mais au demeurant il y a des compétences réelles puisque certaines salles d’attentes ne désemplissent pas et les résultats sont plus que palpables..
    Que dire de plus.

    L’Ordre est irrespectueux pour les véritables médecins (ceux qui honorent Hippocrate)

    Tout cette prose pour dire que vouloir toujours être reconnu et certifié et immatriculé au système ne sert en fait à pas grand chose , car la retraite escomptée sera misérable.

    Vivons cachés et soignons à l’ancienne….C’est ma devise … Mais protégeons nous de l’adversité par tous les moyens légaux.

    Roland

  39. Marlène JOST dit :

    Toujours le même constat la thérapie naturelle et la médecine actuelle… Pourquoi cette opposition, ce serait vraiment fantastique de concilier les deux et d’officialiser la Naturopathie, les Allemands l’ont fait depuis 1983 quand l’OMS autorisé tous les pays du monde à intégrer cette médecine à part entière. Les pays qui l’ont fait : allez voir peut être 3 dans le monde… Cherchez l’erreur. J’ai fait 5 ans d’études très chère, et très complète… Et je suis toujours en train d’étudier et de me mettre au courant de tout les compléments et techniques pour être en bonne santé (la bonne santé veux dire se sentir heureux et en pleine forme…) Je m’informe et je suis heureuse de pouvoir travailler à l’amélioration globale des personnes qui me demandent conseil.
    Je remercie les gens qui me font confiance et je leur souhaite une très bonne Vie en pleine forme.
    Travaillons ensemble…

  40. Pierre St___b dit :

    Le jour où la médecine ! En France! considérera une personne en tant que être unique avec son fonctionnement , donc une thérapie adapté à son cas… on aura bien avancé… si tout simplement on apprenait à chacun d écouter son corps qui parle, on aurait moins de gens au urgences… et que dire déjà si une réflexion sur notre alimentation nous ferait tout simplement sortir de ce système de consommation nesfaste !!!

    Un médecin généraliste m à dit un jour, quand il m à parlé de sophrologie, qu il faut soigner chaque personne avec ce qui est adapté à son cas…
    Suite au conseil d un homéopathe j ai agis sur mon alimentation et ai réglé mon problème de glycémie en réduisant la viande et supprimant le lait de vache.
    Il m à fallut 6 mois pour éliminer les toxines et ma glycémie est plus souvent près du minimum en moyenne à 95… cela fait 7ans que cela dure je ne prend aucun médicament, j ai 72 ans des tisanes au quotidien, thym, orties, sauge etc…pas de grippe …et me porte bien…n ai pas d insomnie….
    Que dire de plus, je coûte à la sécu juste ma  » révision » annuelle…
    Merci pour tout vos articles, en espérant que les donneurs de leçons prennent conscience qu ils ne détiennent pas la vérité unique.
    Que le jour viendra où les gens arriveront à se soigner selon leur fonctionnement….

    • Pierre-Yves dit :

      Un conseil d’un naturopathe, savoir s’écouter c’est déjà prendre conscience de son être et de veiller à son « BIEN » être. Vous êtes votre propre médecin, un bon thérapeute ne sera que votre guide.

  41. MIREILLE GRENIER dit :

    Heureusement il y a tout de même quelque bons médecins. Où je suis d’accord avec vous c’est le temps que prends le thérapeute pour arriver à cerner la problématique éventuelle. C’est toute la philosophie et l’éthique du thérapeute. Mais aussi sa relation avec le patient. Merci pour vos lettres toujours instructives

  42. alessandra ore dit :

    Ahi ahi ahi! Je vous suis et je vous soutiens depuis de nombreuses années, et je trouve vos analyses souvent pertinentes. Mais cette fois votre lettre est très partielle: vous auriez-dû pousser la comparaison avec les médecins généralistes un peu plus loin et examiner pour eux aussi les frais et travers que vous avez relatés pour les praticiens de médecines douces. Déclarer que la Sécurité Sociale leur reverse plus (souligné!) que les 25 euros payés par les patients est juste tendancieux. Il est vrai que l’on tape à tout bout de champ sur les médecines douces sans discernement aucun. Mais ce n’est pas en faisant planer le doute sur l’honnêteté de la vocation et sur le dévouement des médecins allopathes (changeraient-il s donc de Rolex tous les jours?!? Partiraient-ils donc trois fois par an en vacances?!? Seraient-ils dépourvus, eux, d’altruisme?!?) que vous allez faire valoir votre point de vue. Personnellement je vous trouve, cette fois, plutôt partiel, et suis bien déçue……

  43. sabine feugier dit :

    bonjour, j’approuve complètement votre raisonnement et vous remercie de souligner cette injustice qu’on attribue trop facilement aux thérapeutes de médecine douce..Personnellement j’habite dans le dépt 39 et suis à la recherche d’un naturopathe, homéopathe ou autre spécialiste en
    d’ostéoporose car j’ai refusé les traitements suggérés par les rhumatologues qui me paraissaient dangereux de conséquences.., pourriez vous m’en indiquer un ? Par avance je vous en remercie et vous souhaite une bonne journée.

  44. Poinard dit :

    Enfin un tout petit mot sur l’homeopathie!!! Merci …mieux que rien

  45. Catherine dit :

    Bonjour, un grand merci pour vos articles très intéressants et totalement en accord avec celui ci , meme si le « boom » des thérapies laisse du coup apparaître Aussi beaucoup de « charlatans », il faut être vigilant et bien choisir. Mais heureusement beaucoup de thérapeutes font un travail formidable. Moi meme suivie par une naturopathe depuis 3 ans qui m’a aidée à sortir du gouffre apres un bien out et un cancer de la thyroïde : une remise sur pieds physique et morale , une véritable coach de vie qui m’a épaulée soutenue et motivée à me retrouver, à me respecter et à me refaire une santé en prenant du temps. Le système de santé classique à malheureusement trop souvent perdu toute humanité au profit de la rentabilité.

  46. ROSE-LUCE RICART dit :

    Merci et bravo de sensibiliser en dénonçant les pratiques indécentes de certains généralistes ou spécialistes voire même lorsque’ ils sont chargés de faire des expertises de contrôle ( 8mn !!!!) pour une expertise après agression violente et traumatisme!
    Merci aux naturopathes qui s’ investissent auprès de leurs patients!

  47. Vander Noot Carlo dit :

    En quoi cette lettre a-t-elle une importance pour notre santé? Chacun choisi son conseiller bonne santé en conscience sans tenir compte a priori du montant qu’il payera!

    • FERRARI Christine dit :

      On parle d’un problème de fond qui se traduit par la forme. Les français sont TRES jaloux et on peut les manipuler par ce trait de caractère négatif et ainsi les faire adhérer à des lois mortifères qui vont à leur encontre. On appelle cela aussi la manipulation de masse qui s’offre l’adhésion des personnes ciblées par leur consentement émanant de leur jalousie. En agitant les mots « argent – profit – richesse », le jaloux ne raisonnent plus mais résonnent à sa jalousie. Vous n’aurez plus que de la médecine chimique avec le grand bras d’honneur des industries pharmaceutiques qui dirigent déjà le monde.

  48. Evelyne Moussion dit :

    Merci pour ces belles réflexions.
    Tout le monde ne s engage pas ou hésite à s installer.
    Alors BRAVO à ceux qui prennent ces risques en vivant leur passion et aussi BRAVO à ceux qui croient en eux !!
    Lumière à tous !! ? Evelyne

  49. C.B dit :

    Bonjour,
    je suis médecin, je n’ai comme vous ni congés maladie, ni congés payés, ni voiture de sport, ni piscine intérieure ou extérieure, ni Rolex.
    Mes consultations durent de 20 à 30 minutes, je ne reçois pas de rallonge de la sécu mais moult contrôles, obligations de gardes,et contraintes comptables qui dévorent mon temps personnel Quant à voir 60 patients en 1 journée….on nage en plein fantasme!
    A demander qu’on me crève les 2 yeux, ne vous seriez pas laissé emporter par l’esprit que vous dénoncez?
    A donner des leçons, celle de la collaboration et du respect mutuel serait plus constructive. Je n’ai à ce jour pas eu vent de la découverte de la panacée, nous avons donc besoin de toutes les techniques….!
    Que préconisez vous comme traitement de la colère ?
    Docteur Fâché

  50. portella dit :

    il y a longtemps que j essayes de me soingner par des medecines parralelles malheureusement sans resultats et j ai deja investit beaucoup d argent pouvez me dire pourquoi et je suis daccord avec le commentaire precedent donc ou est la solution efficace merci claude

  51. miens dit :

    je n apprecie pas du tout ce message combien d années d étude fait un naturopathe ou thérapeute je ne vois pas pourquoi ve mettez en parallèle leur profession avec un médecin qui lui sans doute n a pas de charge ,,,,? cars il en a vs n en parlez pas
    curieux de votre part un tel message être déçue

  52. Secrétan T. dit :

    Bonjour M. Muller
    Bravo c’est courageux de votre part
    Ne pourriez vous pas faire paraître cet
    article dans le journal le plus lu en France ?
    -:) Merci pour tous vos excellents écrits
    Bien cordialement
    Thérèse Secrétan

  53. Martins Mary dit :

    Bonjour,
    Un TRES TRES GRAND MERCI
    , REMETTRE les pendules à l’heure, et
    enfin communiquer sur les fondements des choses! Le FAIRE SAVOIR également.
    MERCI encore
    Cordialement
    Mary

  54. Clo dit :

    Merci. Il fallait que ce soit dit. Bravo.

  55. Bernadette Ragonneau dit :

    BRAVO!
    Et leur retraite,pas trop flamboyante non plus.

  56. Nicolas dit :

    Très bon article!

  57. Audrey Bridel dit :

    Bonjour ,et merci pour ces précisions je suis thérapeute en france et en suisse !!!Et le différence est flagrante en suisse vous pouvez suivant votre assurance complémentaire votre patient pourra se faire rembourser jusqu’à 80 francs sur 100 francs pour cela votre thérapeute devra étre agréer par l’asca ou la rme .pour cela il faudra auparant faire une demande par le thérapeute sélection trés sérieuse et en suisse il faut faut passer le cycle 1 de médecine de 150 heures plus vos formations .Alors quand est ce que la france va comprendre que souvent quand on passe par un thérapeute cela peut éviter bien des problémes et éviter de provoquer le trou de la sécu et enrichir les labos .Il est temps de changer de façon de penser et de révolutionner le systéme pour la santé de tous.En france à l’heure actuelle ilssortent l’argent de leur poche soit 65 euros et suisse il sortent de 100à 120 frans suisse et sont remboursé de 70 à 80 francs suisse !!!!!!!!!! Et les gens ont l’habitude de voir plus un thérapeute!!!! Les thérapeute travaille mains dan la mains avec les médécins et vice et vexa pour trouver la meilleures solutions pour leurs patients .
    Voilà la différence ,
    Changer les mentalité et encadrer les thérapeutes avec plus d’exgicences comme fait la suisse permets d’avoir un suivis sérieux dans les domaines de la santé et des médécines paralléles.
    Faites bouger les choses et votre façon de penser pour votre santé .

  58. Pauline Dupré dit :

    j’aime beaucoup

  59. jos dit :

    0,66 euros la minute ! pourquoi ne pas calculer à la seconde tant que vous y êtes!
    Malgré tout j’aime habituellement vos articles qui sont très intéressant.

  60. Avrila dit :

    Mon expérience : une praticienne en PBA qui me dit gagner un petit smig avec un loyer de 500€, une praticienne en libération du péricarde qui prend 2H de consultation à 50€, des thérapeutes bénévoles dans une association pour les maladies chroniques ou exerçant dans un dispensaire pour une somme très modique
    bref, beaucoup sont admirables par leur altruisme et leur dévouement.
    Aucun ne dénigre le médecin généraliste alors que le contraire se rencontre souvent.
    A quand un partenariat intelligent ? ça existe mais il y a encore beaucoup de chemin…….

  61. PHILIPPE BAUDRY dit :

    Merci pour ces éléments factuels qui sont le reflet de notre réalité au quotidien. Je suis installé depuis 2 ans et ne peux toujours pas vivre de mon métier de phytothérapeute-aromathérapeute. Je suis obligé de travailler à côté. Mais j’aime faire du bien, transmettre un savoir, et je donne même gratuitement des conférences dans toute ma région. Et l’on voudrait à présent nous éliminer..

  62. mimoun karim dit :

    Merci pour cette éclaircissement, il va me permettre d’ouvrir les conscience.
    Puis me servir de votre lettre pour cela? Je reproduis tel qu’elle et intègre un lien pour diriger vers votre site.

  63. Michèle Courant dit :

    Bel article, qui sonne parfaitement juste !
    Ce serait tellement plus clair si chacun était conscient de ce que gagne l’autre !
    çà changerait le monde… d’un coup!
    Mais il changera quoi qu’il arrive: l’altruisme et la force intérieure sont une vague de transformation profonde qui va dans le sens de la Vie : Et rien ne peut l’arrêter!

  64. Calaber François dit :

    Bonjour
    Votre premier paragraphe « En France… journaliste » est un ramassis de sottises macronistes, donc il est totalement mensonger.

    Dire que la jalousie est la seule motivation de ceux qui dénoncent les inégalités françaises devant l’impôt, c’est nier toutes les études officielles qui ont démontré et démontre encore ces inégalités. C’est reprendre mot pour mot les insultes du président à l’égard du peuple, de la démocratie, de la vérité et de ceux qui ne sont rien comme il se plaît si bien à le dire.

    Si, comme vous le dites; « ceux qui élaborent les impôts » avaient un minimum de déontologie, alors justement ils tiendraient ce discours « il est temps que les riches payent ». Mais ce n’est pas le cas, loin de là, sinon quid des études précédemment citées.
    Si les journalistes n »étaient pas à la solde de ceux qui détiennent le capital (fait indéniable en France), alors nous aurions pu visionner des reportages de démonstration dénonçant cette anomalies française.

    Inutile que je vous donne les chiffres officiels et exacts ici, vous les contesteriez avec un argumentaire relayant point par point la propagande de BFM tv.. Mais renseignez vous avant d »écrire ces fake-news.

    Non monsieur, vous ne ferez pas de moi un mouton; ni de personne ici, parmi ceux qui font l’effort de se tenir informer loin du brouhaha médiatique institutionnalisé.

    A vouloir faire passer ces vessies pour des lanternes, votre missive en perd toute crédibilité, Or cela ne s »imposait aucunement puisque, pour ma part, je partage le reste de votre opinion. Quelle valeur donner à votre bulletin dès lors.

    J »aurais pu croire que vous étiez vous même victime des mensonges sournois des idéologues de BFM tv, en ce cas le ton de ma missive ici présente eût été tout autre. Mais hélas pour vous, vous enfoncez le clou la phrase suivante. Le discours que vous prêtez aux journaliste n’est que pure invention, création malhonnête d’un esprit malhonnête.

    Je suis désolé d’avoir à vous rependre à la volée, mais cela s’impose tout particulièrement aujourd’hui, en ces temps où une vague disruptive et délétère s’abat sur le pays. Elle ne compte que sur la complicité des médias pour répandre ses flots dévastateurs et endormir les masses. Et jusqu’à preuve du contraire, votre journal es un média.

  65. AUTRET dit :

    J’étais kiné pendant 46 ans à 15€ la demi-heure 11 mois/12 avec des formations d’ostéopathie,de médecine chinoise,de naturopathie,d’étiopathie et autres dans le soucis de bien soigner et l’immense plaisir de bien soigner…et si c’était à refaire.. je recommencerai ?

  66. Kauffmann dit :

    Super analyse qui renforce mon goût les médecines alternatives, moi qu’on dit folle de repousser les thérapies classiques. Pas facile de s’y retrouver
    Merci

  67. samy djelil dit :

    je suis pour les thérapies douces et humaines . l’écoute d’un patient est très importante , le contact humain est la première des thérapies . je ne commence un traitement que si le patient qui est en face de moi est en confiance . l’anamnèse nous amène loin , souvent on découvre que la pathologie dont il souffre aujourd’hui remonte à loin.
    il faut être globaliste et prendre un patient dans sa totalité . voir son hygiène de vie , dresser un profil psychologique et surtout savoir écouter sans  »chronomètre » …

  68. Christine dit :

    De l’ostéopathe dont le bureau est rempli d’oeuvres d’art et le poignet orné de montres de luxe à l’homéopathe qui facture la consultation 80euros mais demande 25euros pour une ordonnance supplémentaire (deux cas vécus) il en existe hélas à Paris !

  69. Ronie dit :

    J’aimais bien lire vos articles mais ce procès des médecins généralistes me hérisse !!
    Et je sais de quoi je parle mon mari était généraliste secteur 1 donc à 20 puis …. 25€ la consultation de 20mn et 20clients/jour !
    Pas d’argent liquide !! Tout est déclaré puisque remboursé ! Et des heures de paperasseries demandées par la sécu !
    Les mêmes tracas :
    la carmf pour cotiser à la retraite : 2400€ après 10ans d’étude et 30 ans de labeur

    les impôts

    les frais de comptabilité et de secrétariat

    la location du cabinet

    les aménagements pour l’accueil du public

    les équipements, machines, ordinateurs

    les factures de chauffage, d’électricité, de téléphone, d’Internet

    les frais bancaires, les assurances

    les innombrables démarches administratives (certifications, mises aux normes, etc.)

    la formation continue à prendre sur ses jours libres

    Enfin, il y a les incertitudes :

    Vais-je avoir suffisamment de demandes de consultation ce mois-ci ?

    Le patient va-t-il annuler au dernier moment ? – auquel cas le thérapeute en est pour ses frais.

    Et enfin, le thérapeute n’a pas de congés payés, ni de jours fériés payés. S’il ne travaille pas, il ne mange pas
    D’ailleurs, il ne pourrait de toute façon pas se permettre de prendre autant de vacances qu’un salarié.
    ALORS STOP AU CLICHÉ DU GENERALISTE RICHE

    • raymondaud marie ange dit :

      Bonjour, je suis hypnotherapeute depuis 20 ans et je travaille avec des médecins et des kinés prescripteurs. Je trouve votre article excessif et à charge : on ne valorise pas une profession en en dénigrant une autre. C’est vrai que je vis sobrement de mon métier qui est une passion et que ma retraite sera heureusement « alimentée » par ma première moitié de vie professionnelle de cadre en entreprise. Mais c’est mon choix et quand je vais (rarement) voir mon médecin traitant, que nous sommes déjà une dizaine quand il ouvre la porte, je me dis que je ne voudrais pas de sa vie. Donc, respect pour tous et collaboration pour un but commun : écouter, accompagner, soulager la souffrance.

  70. karen dit :

    merci beaucoup pour cet article! Je cautionne totalement. Il est difficile de vivre de ce beau métier, pourtant les retours des patients sont très bons…
    Karen naturopathe nutrithérapeute

  71. Peter H dit :

    Votre sujet est d’ actualité, je suis du Québec, hier 17 mai, une patiente atteinte d’ un cancer depuis 2004 a recourt à une traitement de Vitamine -C (médecine alter) en plus de la chimio, Le gouvernement du Québec ne reconnait pas ce traitement, elle doit parcourir 2 hres de route pour recevoir son traitement en Ontario, province voisine
    à écouter:
    https://videos.tva.ca/page/denislevesque?clip=_5786401583001;

    Entrevue Nathalie Prud’homme patiente et intervieweur Denis Lévesque

  72. Dumens dit :

    Vous avez toute ma compréhension pour cette injustice. Je vous soutiens vous transmets tous mes remerciements à vous et à tous les thérapeutes qui pratiquent avec une vraie vocation et un altruisme sans faille et vous fait part de mon profond respect.
    A quant une lettre signée par tous les sympatisants adressée à la Ministre de la Santé ? Jusqu’à présent il n’y a que les minorités qui se manifestent jusqu’à maintenant. Inversons les rôles Nous sommes nombreux nous, alors….qu’attendons-nous ?

  73. Gilburt dit :

    Merci pour cette remise à l’heure bien nécessaire à un moment où les thérapies « non-officielles » sont sous la pression des médias et des lobbies médicaux-pharmaceutiques.

  74. JERRUZ Eliane dit :

    Merci et bravo !

  75. PLPETIT dit :

    A contrario, les « grands » de la médecine officielle s’n metent plein les poches!
    Il est bien rare que pour une opération on vous compte des dépassements d’honoraires substantiels! Et puis il y a les visites de contrôle!
    Et pire, les anesthésistes par lesquels on est forcé de passer avant toute opération, même bénigne vous comptent une visite puis un dépassement d’honoraires alors qu’ils ne sont même pas dans la salle d’opération et que c’est une infirmière qui anesthésie.
    Il y a 3 ans j’ai été opéré d’un cancer du côlon:
    Chirurgien 600€ de dépassement d’honoraires, visites de contrôle tous les 6 mois 50€.
    Anesthésiste 300€ de dépassement d’honoraires… alors qu’il n’était même pas au bloc opératoire!

  76. Dinoia eligio dit :

    Bonjour, vous avez totalement raison,je me suis soigner depuis plus de 40ans chez un radhiestesiste très connu dans le sud, pour une spondylarthrite et heureusement pour moi que j’ai fais ce choix, sinon aujourd’hui je serais à coup sûr mort ,aujourd’hui il ait très difficile de faire comprendre aux que les médicaments nous tue à petit feu, et le remboursement visite et médoc, les gens préfèrent le remboursement plutôt que de choisir une autre médecine alors difficile de changer le comportement !

  77. Laffay Barbara dit :

    Yes!!!! 🙂
    Ce n’est pas très constructif comme commentaire mais c’est juste pour vous remercier pour vos articles que j’aime bien lire!
    Cordialement,
    Barbara Laffay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *