Calvitie : le silicium va-t-il rendre les implants inutiles ?

Des scientifiques américains ont apparemment trouvé le traitement pour ne plus jamais souffrir de calvitie [1].

Il s’agit d’une innovation révolutionnaire qui, non seulement éviterait la chute des cheveux, mais qui relancerait surtout leur production.

Une révolution capillaire digne des technologies futuristes décrites dans les livres de science-fiction.

J’ai l’impression de lire les fausses promesses des journaux du début du siècle dernier, qui affirmaient avoir trouvé l’unique remède contre la calvitie : l’électricité.

Clonez vos cheveux avant qu’il ne soit trop tard

Cette révolution capillaire arrive des États-Unis, où le Docteur Ken Washenik et son équipe utilisent le clonage comme traitement de la calvitie [2].

Leur protocole se déroule en deux temps :

1 ) Reproduire en laboratoire des cellules souches du cheveu par culture in vitro.
2 ) Injecter les cellules obtenues dans le cuir chevelu afin de produire de nouveaux follicules pileux.

Après des résultats concluants sur des souris, les premiers tests humains viennent de commencer. Ils sont actuellement analysés dans plusieurs laboratoires afin de mettre au point cette nouvelle thérapie régénérative des cheveux humains [3].

Un traitement probablement efficace…en 2030

Cette technique novatrice fait forcément du bruit dans le milieu capillaire. Elle redonne clairement espoir à tous ceux qui souffrent d’alopécie ou de calvitie.

Et ils sont nombreux !

11 millions de femmes affirment souffrir d’avoir les cheveux fins et mous [4]. 20% d’entre elles sont touchées par l’alopécie androgénétique (une forme de calvitie partielle qui est plus diffuse et qui progresse plus lentement (que celle qui touche la gente masculine) [5].

Quant aux hommes, 70% sont, à un moment ou à un autre de leur vie, confrontés à une calvitie. Pour 20% d’entre eux, le phénomène intervient même entre 20 et 30 ans [3].

Malheureusement, les scientifiques ne sont qu’au stade de l’expérimentation. Cloner vos cheveux ne sera pas possible avant 2030. Et encore, sous réserve que les tests menés actuellement soient probants et validés par les autorités de santé [6].

Soit plus de dix ans d’attente. D’ici là, vous avez le temps de devenir chauve…

Heureusement, il existe des solutions qui ne nécessitent pas de protocole futuriste. Et celle dont personne ne parle, est certainement l’option la moins onéreuse et l’une des plus efficaces. 

La connaissez-vous ?

Avec le silicium vous avez 100% de chance
de fortifier vos cheveux

Le silicium organique est principalement connu pour traiter l’ostéoporose ou l’arthrose, mais cet oligo-élément est également un élixir de santé pour vos cheveux.

Il agit à tellement de niveaux qu’il serait dommage de ne pas s’y intéresser.

Un essai clinique mené en 2008 auprès de 48 volontaires possédant des cheveux fins, a révélé des données surprenantes.

Après avoir reçu 10 mg de silicium par jour durant 9 mois, TOUS les participants ont présenté une amélioration de leur structure capillaire. Non seulement, leurs cheveux étaient plus épais, mais en prime ils étaient plus soyeux et plus résistants [7].

Une autre étude réalisée cette fois en 2016, a démontré qu’une supplémentation en silicium ralentissait la chute de cheveux, participait à la stimulation de la production de kératine et accélérerait la croissance capillaire [7].

Rendez-vous compte : le silicium organique intervient pratiquement partout [8 – 9] :

  Il densifie la masse capillaire.
  Il permet un meilleur renouvellement des cheveux.
  Il apporte de la brillance et de la souplesse.
  Il ralentit la chute.
  Et il accélère la pousse.

De quoi presque rendre les implants inutiles ! Car si le silicium tient toutes ses promesses, il sera votre meilleur allié pour ralentir l’alopécie ou l’apparition d’une calvitie

Comment l’ail et le persil peuvent vous aider
(à condition de ne pas les mettre sur votre tête)

Le silicium se trouve naturellement dans votre organisme, mais il s’y fait beaucoup
plus rare avec l’âge.

Il est donc recommandé d’augmenter vos apports en adaptant votre alimentation. [10] 

Vous en trouverez dans :

  1. Les céréales (le son de blé et d’avoine, le blé complet, l’orge, l’épeautre…).
  2. Certaines légumineuses telles que les haricots blancs ou les lentilles.
  3. Les oléagineux suivants : les noix, dattes, amandes.
  4. Une sélection de fruits et de légumes comme les haricots verts, la laitue, la pomme, la banane.
  5. Et les condiments ou herbes suivants : l’ail, le persil et l’oignon.

Plusieurs eaux minérales sont également riches en silicium. Il s’agit de celles qui contiennent plus de 30 mg/L de silice.
Vous pouvez également opter pour une supplémentation en silicium.
L’AFSSA, (L’Agence française de sécurité sanitaire des aliments), préconise un apport de 5 mg par jour pour un adulte en bonne santé [10] .

Le silicium possède bien d’autres fonctions vitales pour votre organisme.

Je reviendrai vers vous pour vous dévoiler mes prochaines découvertes à son sujet car cet oligo-élément est loin de n’être qu’un élixir de santé pour vos cheveux.

Bien à vous,

Eric Müller





Consulter les sources :

Sources :

  1. Le clonage capillaire : une future révolution ?, The Clinic Greffe des cheveux.
  2. Le clonage de cheveux : une révolution capillaire contre la calvitie, Laetitia Reboulleau, Marie Claire.
  3. Calvitie : une étude prometteuse dans la lutte contre la chute de cheveux, CNEWS
  4. Verifiably thicker hair with silica gel.
  5. Alopécie, Futura Sciences, Céline Deluzarche.
  6. Des chercheurs japonais disent avoir trouvé une méthode de culture ultra-rapide des cheveux, Sciences Avenir, par AFP le 06.02.2018.
  7. Use of silicon for skin and hair care : an approach of chemical forms available and efficacy, An Bras Dermatol. 2016 May-Jun; 91(3): 331–335.
  8. Le silicium organique, source de bienfaits pour les cheveux ?, Onatera.
  9. Oral supplementation of orthosilicic acid and its impact on hair quality, Medigraphic, Ricardo Tadeu Villa.
  10. Silicium : qu’est-ce que le silicium ?, Passeport Santé.

Bibliographie : 

    1. « Loïc Le Ribault et le G5 : l’aventure du silicium organique », Jean-Daniel Metzger, Éd. Ambre, 2010.
    2. Monographie complète sur le silicium organique : https://sante-vivante.fr/wp-content/uploads/2018/07/SV-SILICIUM-3.pdf
    3. A. Martin et al. Apports nutritionnels conseillés pour la population française. Ed Lavoisier, Tec & Doc. 2001.
    4.  Institute of Medicine, Food and Nutrition Board. Dietary Reference Intakes for Vitamin A, Vitamin K, Arsenic, Boron, Chromium, Copper, Iodine, Iron, Manganese, Molybdenum, Nickel, Silicon, Vanadium, and Zinc. National Academy Press, Washington, DC, 2001.

Crédits : Estradaanton – Istockphoto.com


0 0 votes
Évaluation de l'article

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

1 Commentaire
le plus récent
le plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Plée Dominique
7 mois il y a

Et en plus, le silicium interagit fortement avec l’aluminium, ce qui peut provoquer l’inactivation de celui-ci dans l’organisme, Rappelons que les alumino-silicates représentent une fraction importante de la croûte terrestre, ce qui ne serait pas le cas si l’aluminium et le silicium n’avaient pas d’affinités