Ce polyphénol préserve aussi bien votre cœur que votre cerveau

Ce polyphénol préserve aussi bien votre cœur que votre cerveau

Il existe un polyphénol dont personne ne vous parle pourtant vital pour préserver votre santé.

C’est simple, il agit aussi bien au niveau de votre cœur, de votre cerveau, de vos articulations ou encore de vos artères.

Cette molécule est si puissante qu’elle devrait être détaillée dans TOUS les manuels de médecine. Il s’agit de l’hydroxytyrosol.

L’Universitat Oberta de Catalunya (Université ouverte de Catalogne, UOC) qualifie ce polyphénol comme le meilleur antioxydant naturel et aussi le plus méconnu.  

Une déclaration officielle faite à la suite d’une étude comparative avec d’autres antioxydants, menée par des scientifiques espagnols [1].

Faites le test et demandez autour de vous.

Personne ne le connaît et peu savent où le trouver !

C’est bien dommage, car l’hydroxytyrosol est indispensable à notre santé aussi bien au niveau structurel que fonctionnel (notamment au niveau du cœur et du cerveau).

Certains scientifiques l’utilisent comme conservateur alimentaire naturel pour empêcher la peroxydation lipidique (la détérioration de l’aliment qui devient impropre à la consommation). Son activité antioxydante est similaire à celles des additifs chimiques, servant à conserver la viande [2].

Mais surtout : de récentes découvertes ont mis en lumière ses effets protecteurs contre l’inflammation et le vieillissement cellulaire [3].

Avant d’entrer en détail sur ses nombreux champs d’action, j’aimerais vous en dire un peu plus à son sujet.

Mettez toutes les chances de votre côté pour préserver votre cœur

L’hydroxytyrosol est rare dans notre alimentation puisqu’il se trouve naturellement dans l’huile d’olive sous forme d’oleuropéine. C’est ce qui donne le goût amer à l’huile d’olive vierge extra.

Il reste cependant davantage concentré dans les olives, leurs pulpes et les feuilles de l’olivier. Vous en trouvez aussi dans le vin.

Les études PREDIMED mettent en évidence la relation entre le régime méditerranéen et une série de bienfaits tels qu’une incidence moindre des maladies cardiovasculaires (-30 %). Parmi les aliments mis en avant, vous retrouvez l’huile d’olive comme principale source de lipides.

Mais si bien souvent on attribue les bienfaits de l’huile d’olive à sa teneur en acide oléique (acides gras oméga-9 et oméga-6), d’autres composés bioactifs sont à considérer. Et le principal n’est autre que l’hydroxytyrosol.

Ce qui distingue l’huile d’olive vierge extra des autres huiles, c’est bien sa composition en polyphénols.

Pour explorer cette supposition, des chercheurs de l’étude PREDIMED ont pris au hasard 1 851 échantillons d’urine récoltés sur les participants au début de l’étude. Ils ont mesuré leur contenu en hydroxytyrosol. Puis au fur et à mesure des années, ils ont examiné le lien entre ces concentrations et l’incidence d’évènements cardiovasculaires (infarctus du myocarde, AVC, mortalité cardiovasculaire…) et la mortalité totale survenue durant l’étude.

Les scientifiques se sont rendu compte que les participants présentant les plus hauts niveaux d’hydroxytyrosol avaient un risque de maladies cardiovasculaires 56 % plus faible que ceux qui présentaient des taux les plus bas [4].

L’effet protecteur de l’hydroxytyrosol préserverait le cœur de sorte que les personnes qui en consomment beaucoup vivent en moyenne 10 ans de plus après 65 ans dont six ans sans être touché par un événement cardiovasculaire. C’est remarquable !

D’après l’étude, il suffirait donc d’augmenter notre consommation en hydroxytyrosol, présent dans l’huile d’olive, pour diminuer significativement nos risques cardiovasculaires.

Cette information est d’autant plus importante si vous êtes à risque (historique familial, dyslipidémie, diabète, hypertension…).

Et les bienfaits de ce polyphénol sont loin de s’arrêter à votre cœur.

Votre allié n° 1 contre le vieillissement et la maladie d’Alzheimer

L’hydroxytyrosol agit à la fois comme un grand guerrier protecteur, mais aussi comme un puissant reproducteur.

Car une fois qu’il a pénétré vos cellules, il va augmenter la production de mitochondries : les centrales d’énergie de tout votre organisme.

Le nombre élevé de mitochondries dans la cellule est un indicateur de jeunesse du corps et de la bonne santé [5].

Plusieurs études ont démontré que le vieillissement est lié au stress oxydatif et aux réactions inflammatoires déclenchées par les radicaux libres.

Sans vouloir vous assommer d’explications complexes, le stress oxydatif est un mécanisme naturel qui provoque chaque seconde dans votre corps des attaques internes contre vos cellules. Ces dernières vont devoir alors se battre pour se préserver.

Vos mitochondries sont particulièrement sensibles aux dommages causés par le stress oxydatif.

Des recherches récentes montrent que la perte de la fonction mitochondriale non seulement contribue aux développements de maladies (cardiovasculaires, neurodégénératives.), mais joue également un rôle dans le processus du vieillissement [6].

C’est là où l’hydroxytyrosol est particulièrement intéressant puisqu’il va les protéger, mais aussi les aider à se reproduire. Elles seront plus fortes et plus nombreuses pour gagner la bataille !

Et ce n’est pas tout : ce polyphénol en synergie avec d’autres composés phénoliques présents dans l’huile d’olive va avoir des effets similaires pour retarder le déclin cognitif.

L’hydroxytyrosol va cette fois empêcher le mécanisme de neurodégénérescence fibrillaire. Autrement dit, il va stopper ou ralentir considérablement le risque de la maladie d’Alzheimer et de démences [7].

Où faire le plein d’hydroxytyrosol ?

Comme expliqué plus haut : vous en trouverez surtout dans les feuilles d’olivier et dans l’huile d’olive.

D’ailleurs, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a approuvé en 2011 la déclaration selon laquelle « les composés phénoliques contenus dans l’huile d’olive contribuent à la protection des lipides sanguins contre les dommages oxydants ».

Toutefois, pour pouvoir utiliser cette déclaration, l’EFSA a déterminé que l’huile d’olive doit contenir au moins 5 mg d’hydroxytyrosol pour 20 grammes d’huile d’olive.

En conséquence, l’EFSA recommande une consommation de 5 mg/jour d’hydroxytyrosol provenant de l’huile d’olive pour obtenir ses bienfaits.

Mais ces chiffres sont impossibles à vérifier. Car toutes les huiles d’olive ont une teneur en composés phénoliques différents.

Leur concentration en hydroxytyrosol dépend à la fois du lieu de culture des olives, de la manière dont elles ont été transformées, de la variété ou encore de la qualité de la terre. L’exposition au soleil et la pluie vont aussi influencer la teneur en polyphénols.

Autant de paramètres imprévisibles auxquels vous n’avez pas accès.

De plus, l’hydroxytyrosol et ses dérivés sont presque exclusivement présents dans l’huile d’olive vierge extra. Le procédé de raffinage élimine quasiment intégralement la fraction des composés mineurs.

Mon meilleur conseil est donc de mieux consommer votre huile d’olive (vierge extra, bio…) Je vous prépare d’ailleurs une série de lettres pour vous y aider.

Sinon, envisagez une supplémentation afin de mettre toutes les chances de votre côté pour préserver votre cœur, votre cerveau et votre santé en général.

Bien à vous

Eric Müller

Sources:

[1] De la Fuente, P. et al. ’Propiedades antioxidantes del Hidroxitirosol procedente de la hoja del olivo (Olea europaea L)’

[2] Hydroxytyrosol, Santé science, Molécule santé

[3] Este es el antioxidante más valioso del aceite de oliva virgen (y casi nadie lo conoce)

[4] De la Torre R et coll Protective effect of hydroxytyrosol on cardiovascular disease and total mortality :virgin oil Am. J. Clin. Nutr. 2017

[5] Polyphénols d’huile d’olive, trésors santé, Professeur M. Benlemlih, Éditions Medicatrix

[6] Raederstoff et al. 2010

[7] Solfrizzi et al. 1999, 2003, 2005, 2006, Panza et al. 2004)

Crédits : © Valentyn Volkov – Shutterstock.com

4.1 18 votes
Évaluation de l'article
4 Commentaires
le plus récent
le plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Nicolas m
2 mois il y a

Bonjour
Peux t on manger des olives en plus de l’huile pour avoir les bienfaits ? Merci

Eric Müller
2 mois il y a
Reply to  Nicolas m

Bonjour,
Vous avez entièrement raison. Cela fait plusieurs années que je mène mon enquête sur l’huile d’olive et celles vendues en grandes surfaces sont une aberrations pour notre santé. Je prépare d’ailleurs toute une série de lettre à ce sujet ! Je vous y dévoilerai tout ce qu’il faut connaître pour repérer une bonne huile d’olive santé pour vous.
À très vite !
Eric

PROTOIS
2 mois il y a

Le problème est de trouver une huile d’olive réellement bio et qui a toutes les qualités requises car ni le prix, ni l’étiquette ne le garantissent ! Où la trouver ?

Eric Müller
2 mois il y a
Reply to  PROTOIS

Bonjour Nicolas,

Les olives contiennent aussi des bons polyphénols, mais ce sont dans les feuilles de l’olivier que l’hydroxytyrosol est le plus concentré. De plus la concentration des composés phénoliques que vous retrouvez dans l’huile d’olive dépendent de facteurs indépendants tels que la variété des olives (il en existe plus de 2 000), la qualité du sol, la façon dont elle sont récoltées, les conditions météorologiques… Beaucoup trop de facteurs incontrôlables pour nous en tant que consommateur. La supplémentation reste votre meilleure garantie d’avoir de bons taux.