Ce que ratent les gens qui ne cuisinent pas

Je vais vous faire une confidence :

Mon épouse et moi-même avons tant progressé en cuisine… que nous n’avons plus tellement de plaisir à aller au restaurant pour les plats en eux-mêmes.

La plupart du temps, ce qu’ils servent est moins bon que ce que nous sommes capables de concocter à la maison.

Mais nous ne sommes pas les seuls. Ce phénomène est d’autant plus généralisé qu’avec Internet, vous pouvez apprendre à cuisiner auprès des meilleurs chefs du monde sans débourser un centime.

Ça met la barre très haut.

Désormais, il faut vraiment que le restaurant soit EXCEPTIONNEL pour que nous en sortions ravis, avec l’impression qu’il valait son prix.

Je me dis souvent que les temps sont durs pour les restaurateurs. Les clients deviennent impitoyables.

C’est d’autant plus rare que les restaurants gastronomiques sont COMPLIQUÉS – et chers !

Mon avis sur les restaurants gastronomiques

Je trouve que les restaurants gastronomiques sont oppressants. Ils doivent justifier leur prix. Donc, tout doit être parfait, quitte à sacrifier la spontanéité.

Ainsi, le personnel est affecté – les serveurs en font trop.

Les plats sont tellement beaux qu’on ne se sent pas digne de les entamer.

Les clients sont mal à l’aise. S’ils osent se parler (à voix basse), ils seront interrompus brutalement par un serveur qui viendra leur servir un quatrième amuse-bouche au nom ronflant, tout en désignant chaque ingrédient du petit doigt

On a beau s’y être préparé, recevoir la note fait toujours un peu mal – la douloureuse comme on l’appelle.

La décoration de la salle est douteuse. On a voulu faire riche et contemporain, sans respect pour l’architecture traditionnelle de la région. Pour arrondir les fins de mois, le restaurant fait aussi galerie d’art. Sur les murs sont exposées les œuvres d’un artiste local disons… torturé, que l’on vous incite discrètement à acquérir.

Je pense que vous voyez le dessin.

Ces restaurants gastronomiques manquent cruellement de naturel. Et je trouve qu’il est difficile d’y passer un bon moment, détendu.

Être victime de son succès

Au début, mon épouse et moi-même étions tristes de ne plus aimer aller au restaurant autant qu’avant. Nous étions comme victimes de notre succès en cuisine.

Puis, nous nous sommes aperçus que ça offrait beaucoup d’avantages par rapport aux personnes qui maîtrisent mal la cuisine.

Par exemple :

  • Nous économisons (vraiment) beaucoup d’argent. On ne se rend pas bien compte à quel point les restaurants assèchent notre porte-monnaie.
  • Nous contrôlons exactement nos ingrédients : origine, qualité, quantités.

Si vous n’avez jamais fait de sauce hollandaise, ou de pâte feuilletée, vous ne pouvez pas soupçonner la quantité COLOSSALE de beurre qu’elles contiennent. Mais une fois que vous le savez, vous pouvez prendre de meilleures décisions pour votre santé (et votre tour de taille).

La liste des avantages ne s’arrête pas là…

Voyez-vous, les restaurants ont l’habitude d’utiliser :

  • Des mauvaises graisses (tournesol, pépin de raisin, margarine, huile d’olive bas de gamme),
  • Beaucoup trop de sel !
  • Du sucre dans les plats salés (surtout dans les restaurants asiatiques)

À la maison, vous savez exactement ce que vous mangez.

Mais le plus intéressant à la maison :

  • C’est de pouvoir découvrir ce qui donne « bon goût »
  • Comprendre COMMENT les saveurs s’équilibrent
  • Apprendre à se nourrir sainement SANS PERDRE LES SAVEURS qui font que nous avons tant de plaisir à manger un hamburger, une pizza, ou un gâteau au chocolat.

Prenez possession de votre cuisine pour votre santé

Je suis convaincu que ce que j’ai appris pourrait transformer l’alimentation, la satisfaction personnelle, et donc la santé, de nombreuses personnes (peut-être vous ?).

C’est pourquoi j’ai décidé de partager avec vous des informations qui m’ont aidé à progresser en cuisine.

Voici un aperçu des sujets que je traiterai dans mes prochaines lettres :

  • Je vous expliquerai pourquoi le goût amer est indissociable des aliments sains (et comment l’équilibrer lorsqu’il est trop présent).
  • Je vous indiquerai les quelques ingrédients à toujours avoir dans votre cuisine, et qui vous sortiront de toutes les situations.
  • Nous verrons pourquoi votre odorat est bien plus important que votre goût lorsque vous mangez.
  • Je vous montrerai comment le cacao peut sauver certaines sauces trop salées ou trop sucrées.
  • Je vous parlerai de l’étoile des 5 goûts (sucré, salé, acide, amer et umami, je vous en dirai plus sur ce terme si vous ne le connaissez pas). Nous découvrirons ensemble quelques règles simples pour donner à vos plats l’équilibre parfait et en retirer un plaisir immense.

Maintenant que vous savez qu’il est possible de reprogrammer votre cerveau pour préférer les aliments sains, je vais vous montrer comment rendre les aliments sains aussi savoureux que les pizzas et les gâteaux.

Surveillez bien votre messagerie.

Bien à vous,

Eric Müller




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Avez-vous vu cette banane ?? L’agriculture intensive a tellement évolué que nos légumes d’aujourd’hui n’ont plus rien à voir avec leurs ancêtres. Voyez la différence entre une ...
Comment jeûner ? La recherche sur le jeûne a beaucoup progressé. On découvre aujourd’hui que cette pratique ancestrale a de nombreux effets positifs sur l’organisme. ...
Devriez-vous remplacer le vin rouge par du jus de raisin ? On entend partout que le vin rouge est bon pour la santé. Que le verre de vin rouge quotidien est le secret de longévité des centenaires en France,...

33 réponses à “Ce que ratent les gens qui ne cuisinent pas”

  1. Daniele France dit :

    J’ai beaucoup ri en lisant votre lettre, je partage tout à fait votre avis sur ces restaurants soi disant gastronomiques !!
    je trouve vos descriptions tres realistes.
    je me suis amusée aussi en lisant les autres commentaires.
    il ya vraiment des gens qui ont l’esprit etriqué, et qui ne savent pas faire la difference !!
    je suis sure qu’il y a des restaurants que vous appreciez, et que vous ne les mettez pas tous dans le meme panier !!
    mais actuellement tout est basé sur l’apparence et le tape à l’oeil.
    et gare à celui qui n’est pas politiquement correct et qui s’avise de critiquer !!
    moi je me suis rendue compte que je mangeais beaucoup mieux chez moi qu’au restaurant, quand mon chef de mari faisait la cuisine, et que je faisais les courses, donc je savais d’ou venaient les produits !!
    mais heureusement il existe quand meme quelques bons restaurants ou c’est un plaisir d’aller deguster des choses qu’on ne fait pas chez soi, et passer un bon moment.
    continuez d’ecrire, cela fait du bien d’entendre une voix de bon sens !!!

  2. Fanny dit :

    Bonjour ,
    Je suis d’accord avec vous concernant la cuisine maison , je passe énormément de temps à cuisiner des produits frais et sains pour mes proches … mais par contre ça fait du bien de temps en temps de mettre les pieds sous la table dans un bon resto , rigoureusement sélectionné ….et en plus ça donne de nouvelles idées de présentation des plats ou d’associations de saveur …
    Bien à vous .

    Fanny

  3. KUHN Jean-Paul dit :

    Ce, que ratent ce qui cuisine :
    cuisiner , c’est rendre les bons aliments mauvais , parce que cuisiner dénature les aliments faits pour être mangés crus .
    De plus , un moyen pour nous empoisonner utilisé par satan , c’est la cuisine : grâce à la cuisine , satan peut mélanger du bon avec du mauvais empoisonné . Notre corps a alors 2 solutions : refuser tout pour éviter les poisons , ou accepter les poisons pour se nourrir .
    Si nous ne cuisinons pas , alors notre corps peut nous prévenir et accepter ou refuser chaque aliment séparément .
    Entre manger cru et cuisiner , il n’y qu’une bonne et une mauvaise habitude ..

  4. Chapuis anne dit :

    Avons changé d’alimentation il y a 20 ans suite à une polyarthrite contractée par mon mari .
    Nous nous sommes si bien habitué à manger sain et goûteux que les restaurants nous paraissent bien superflus…..
    Merci de nous donner des conseils , on a toujours qq chose à apprendre.
    A bientôt vous lire

  5. Nicole Bion dit :

    Je trouve que vous avez parfaitement raison je suis vraiment dans le même cas ,le seul restaurant ou je mange c’est celui ou ma fille crée les menus et les prépare en plus elle a étudié la diététique ce qui ne gâte rien au contraire et c’est grâce à ses études qu’elle a littéralement changé la façon de se nourrir et moi aussi bien avant elle .nous avons même fait un potager bio tous ensembles. Attenant le restaurant il y a une épicerie bio pour les produits que nous ne pouvons pas produire chez nous

  6. Vulliez Jolliet Françoise dit :

    Cette lettre me réjouis beaucoup car je n’ai pas les moyen de m’offrir les grands restaurants, de plus vous avez totalement raison. Quand on cuisine soi même on sait exactement ce que l’on mange.
    Toutefois dans votre lettre j’ai lu que l’huile de tournesol n’est pas bonne ?? et les graines de tournesol ne sont pas bonnes non plus ??
    Merci pour tous vos conseils tout au long de l’année.
    Cordiales salutations Françoise

  7. Drelon Marie-Thérèse dit :

    Bonjour,

    Je suis entièrement d’accord avec vous et ressent la même chose que vous. Cela me rassure, je passe pour une rétrograde quand je tiens ce discours autour de moi. Car ici en France, interdit de critiquer la cuisine française même si elle n’est pas terrible. C’est un crime de lèse-majesté. Donc; je suis plus ou moins ostracisée. Mais je n’en ai cure<.
    Depuis que je me suis mis à la cuisine végane, je me régale dix fois plus qu"avant;. Je préfère rester chez moi à me contocter de bons petits plats, plutôt que payer cher au restaurant pour une prestation moyenne voire complètement insipide.
    C'est vrai que faire la cuisine, permet de détecter la façon dont le chef à cuisiner. Souvent, ce n'est pas terrible. La cuisine est une affaire de cœur : il faut cuisiner avec son cœur. C'est ce qui fait toute la différence, c'est ce qui apporte le petit plus. Ceux qui font la cuisine comme ils feraient n'importe quoi d'autre, sont des grossiers personnages< Leur cuisine manque de goût.
    Je suis très régulièrement vos newsletter, et à chaque fois, je constate que je suis sur la même longueur d'onde. C'est difficile d'être seul à aller à contre courant. Contre courant nourrit par l'obscurantisme et la paresse intellectuelle de certains.
    Heureusement que des gens comme vous sont là pour éclairer ceux qui le souhaitent, ceux qui se détournent des discours trompeurs fait pour endormir les masses.

  8. Marie Guilleron dit :

    Bonjour

    Je suis une fidèle lectrice de vos lettres et en général elles conviennent bien à ma sensibilité. Cependant celle concernant les restaurants gastronomiques m’ennuie un peu, car sachant que je cuisine beaucoup, j’ai quelquefois envie de changer de décor et de goûter d’autres saveurs dans un autre cadre.
    Tous les restaurants « gastronomiques » ne sont pas tels que vous les décrivez, je pense que quelque soit le sujet il faut éviter de généraliser;
    J’habite en Bretagne et non loin de chez-moi il existe un restaurant, non étoilé, mais oh combien! Excellent où j’aime une fois par an, tenter une belle aventure gastronomique, le service est parfait et décontracté, le chef passionné par la cuisine et en recherche perpétuelle de nouvelles saveurs pour de nouveaux voyages, je vis dans cet endroit de très beaux moments de voyages gustatifs.
    Je voulais vous faire part de mon expérience et surtout, encore une fois, vous incitez à ne jamais généraliser, car il existe toujours des contre-exemples.
    Merci pour vos lettres.
    Cordialement

    Marie Guilleron

  9. Eliane Humbert dit :

    J’attends votre prochaine lettre avec impatience!
    Vous exprimez exactement ce que je ressens depuis quelques années déjà .
    Je me régale dans la préparation des repas et je suis sûre que vous allez m’apprendre une foule de choses!
    Cordialement

  10. Anaxagore dit :

    Votre description des restaurants gastronomiques est vraiment caricaturale !
    Aucun des ces établissements ne trouve grâce à vos yeux !
    Comment vous croire, dès lors, lorsque vous parlez d’autre chose ?

  11. therese DUBOIS dit :

    Comme vous avez raison ! Un bon et vrai pot-au-feu à partager avec ses enfants un soir d’hiver !

  12. Mihaela Piot dit :

    Bonjour ! C’est dommage que vous bénissait autant les restaurateurs ,car il y a vraiment qui sacrifie leur vie pour ça, pour trouver les bons produits, locaux, bio et pour les cuisiner en les respectant leur richesse naturel,comme vous à la maison !… Bien a vous

  13. POLETTI DOMINIQUE dit :

    j ai adore votre lettre ca fait du bien de lire qq chose comme ça mon mari et moi en sommes au mm point nous n allons presque plus au restaurant sauf lorsqu on nous invite c est pas sympa mais c est comme ça merci continuez

  14. corinne bourdel dit :

    je partage, sur ma page facebook, bonne journée et je fais ainsi aussi.

  15. Fany dit :

    Bonjour,
    Je suis désolée pour vous que vous ne vous sentiez pas bien dans un restaurant gastronomique, pour ma part dans tous ceux dans lesquels je suis allée, j’ai toujours été accueillie avec le sentiment d’arriver chez des amis, dans des espaces à la décoration mêlant l’authentique au moderne car bien souvent ils sont implantés dans d’anciennes bâtisses…
    Je me considère plutôt comme une bonne cuisinière, mais je n’arrive pas à reproduire les mets auxquels j’ai pu gouter…
    Il y a un point qui pour moi est primordiale, si je vais manger au restaurant, c’est aussi pour ne pas avoir à cuisiner, pas de courses, pas de cuisine, pas de vaisselles, pas de rangement, pas de nettoyage, que du temps pour profiter des personnes avec qui je suis sans rater une partie de la conversation parce que je suis allée préparer le plat suivant qui, il faut le dire demande du temps à présenter même si tout est bien organisé… et si les amis viennent me donner un coup de main…, cela coupe les conversations et on oublie le fil. Le lendemain en y repensant on se dit qu’on aurait bien aimé avoir la fin de l’histoire…
    Même si le restaurant et particulièrement le gastro restent des exceptions dans la vie, je trouvent vraiment regrettable de ne pas en profiter.
    Enfin vous parlez de restaurants gastro et de qualité des produits qui ne sont pas aussi élevés que ce que vous pouvez avoir chez vous, mais je vous conseille de passer de l’autre coté des cuisines d’un grand restaurant et vous verrez la qualité et la sélection des produits, effectivement peut-être pas dans la brasserie du coin (quoi que suivant le chef…) .
    Le seul point sur lequel je suis entièrement d’accord avec vous reste la question du budget où là, il faut le dire haut et fort mieux vaut cuisiner que manger n’importe quoi à l’extérieur, mais on ne parle alors pas de gastro. Ne nous voilons pas la face, en faisant une sélection de produits de bonne qualité, cela reste quand même cher, même si c’est bien meilleur au goût et pour la santé..
    Je ne réagis pas souvent aux lettres car je suis assez d’accord avec vos avis mais j’avoue que j’en ai ressenti le besoin de répondre pour celle-ci…
    bonne lecture

  16. Catherine MICHEL dit :

    Merci pour votre dernière lettre sur la cuisine à la maison. J’aime cuisiner et surtout faire plaisir à mon époux et mes garçons en leur cuisinant des bons plats 100% fait maison. Je fais mon pain, mes biscuits, ma charcuterie, ect….
    Une bonne pizza 100% faite maison est un régal, la pâtisserie, on en parle même pas. Comme vous le mentionnez, il est vrai qu’après aller au restaurant ou chez des amis, la nourriture ne nous enchante pas.
    Mesdames, Messieurs, au fourneau et apprèciez le bonheur de cuisisner, sentez les odeurs merveilleuses de vos plats qui embaument la cuisine et ravissent votre famille.
    Que de bonheur, la cuisine.

  17. Eugène H. Wehrli dit :

    Cuisiner …
    Mais pas trop …
    Au moins 50 % doivent être cosommé CRU !!

  18. David Jade dit :

    Bonjour !
    Je vous remercie du fond du coeur pour ce que vous partagez dans vos lettres, et puis tout est d’une immense clarté, c’est génial ! Ces e-mails tombent réellement comme des cadeaux dans ma messagerie ! Merci de nous permettre d’en apprendre un peu plus chaque jour 🙂
    Passez une agréable semaine !

  19. danielle dit :

    vous avez bien raison! cuisiner est créatif et avec un peu de gourmandise et de fantaisie on réalise des plats superbes: un peu dommage que je sois désormais seule à les déguster, mon compagnon ayant disparu en mars – cependant je prends le temps de me faire de délicieux petits plats auxquels j’ajoute des épices – je viens d’apprendre à me servir du gingembre frais, mm…

  20. Jeannine dit :

    Monsieur Müller,

    J’ai lu avec beaucoup d’intérêt votre lettre.
    Pourquoi cet intérêt? Parce que j’ai changé mon alimentation et souvent ma nourriture manque de goûts. J’ai hâte de connaître  » des trucs » pour déguster à nouveau des plats appétissants.

    Jeannine

  21. Lucienne PIERRE dit :

    Comme cette. Lettre m’a fait plaisir . Comme vous , nous préférons manger à la maison pour les raisons que vous évoquées si clairement !
    J’ai hâte de lire vos prochaines lettres ! Peut être plus tard des échanges de recettes simples et délicieuses !
    merci, de votre partage .

  22. Pichoir dit :

    Bonjour je suis Chef de cuisine, 25 ans d’expérience dans des Palaces Parisiens, des gastro, des traiteurs de réceptions de luxe etc…et VOUS AVEZ RAISON ! C’est parfois très bon ce que l’on mange mais pas sain du tout pour la santé, c’est facile de faire une carte de restaurant mais très difficile d’utiliser des cuissons ou des recettes bonnes pour la santé…
    Très peu de restaurants s’oriente « diététique »

  23. Erzsie dit :

    Bonsoir,

    Incroyable, c’est exactement ce que je pense (et dis à qui veut l’entendre…) ! On ne va quasiment plus au restaurant, sauf en voyage.
    Je ne doute pas que vous soyez un excellent cuisinier mais je ne me débrouille pas trop mal, lol. Pour moi qui ne cuisinais jamais, c’est une vraie révolution. J’ai même ouvert un blog de cuisine (bio, sans gluten, sans produits laitiers animaux) alors que quatre ans en arrière, c’était mon micro-ondes qui était le plus mis à contribution.

    Cordialement.

  24. Francine ORTIZ dit :

    Votre constat est comme un appel d’air frais. Je l’ai rarement entendu exprimer avec une telle évidence ce qui n’ose pas se dire concernant la caricature prétentieuse qu’est souvent le restaurant gastronomique.
    Et surtout ça va au détriment du bien-être qui ne peut venir que du naturel.
    J’aimerais vous lire sur la pollution que constitue souvent le fond sonore.
    Qui sert paraît-il à protéger l’intimité des conversations mais qui a surtout pour effet d’empêcher d’échanger ou même simplement de s’écouter penser en jouissant de l’instant.

  25. Klein Marlyse dit :

    merci c’est ce qu’il faut, faire sa cuisine soi même avec les produits frais qui sentent BON
    on trouve tellement de bonnes recettes
    merci…

  26. Chaize dit :

    c’est fou, mais vous avez mis les mots là où je peinais , pr convaincre mon amie. car je cuisine bcp, et aller au resto (j’aime, par le lointain souvenirs) me fait C… si ce n’est pas au court d’un déplacement qui nous emmène loin par rapport à la maison

  27. Hélène FRANCOIS dit :

    Bonsoir, je lis toujours avec plaisir vos lettres. Moi aussi je fais beaucoup de cuisine et j’aime faire plaisir à mes invités. La semaine dernière j’ai fait une expérience extraordinaire dans un restaurant 3 étoiles. Mon mari en rêvait depuis plus de 20 ans et une rentrée d’argent inespérée nous a permis de le réaliser. 4 heures à table que nous n’avons pas vu passer , pas de luxe inutile ni de tape à l’oeil. un pur ravissement. Régis MARCON à Saint Bonnet le froid en Haute-Loire. Pas de cuisine grasse ni trop salée ni trop sucrée. De la gastronomie diététique!!! Bon appétit

  28. MIGUET L dit :

    Je suis tout à fait d’accord avec vous. J’ai toujours cuisiné car je suis allergique aux produits transformés. Si je vais au restaurant je recherche toujours un restaurant bio.

  29. Renault dit :

    J’attends avec intérèt et impatience vos prochains messages sur la cuisine .

  30. LE ROUX dit :

    Je suis totalement d’accord avec votre analyse. Nous n’allons plus au restaurant depuis longtemps et je trouve qu’ils mettent trop de sel. De plus je cuisine énormément et d’après mon mari et mes amis je serais une excellente cuisinière.. Je n’achète rien de préparé, tout est fait maison. Merci pour vos lettres c’est toujours un grand plaisir.

  31. TOUZELET Georges dit :

    Cher Monsieur,
    Autant j’apprécie l’ensemble vos lettres et de vos conseils, autant votre dernière me laisse pantois…
    Aller au restaurant doit être une fête, une sortie, un changement sur l’ordinaire, et bien entendu, si vous préférez rester chez vous et cuisiner vous même, vous n’avez aucune raison d’y aller! Pourquoi vais je au restaurant?
    Il y a d’abord les plats que l’on rechigne à préparer à la maison, quelle qu’en soit la raison (coquillages par exemple, parce qu’on n’a pas envie de les ouvrir… ou plats difficiles à faire pour seulement deux ou trois personnes… etc). Il y a aussi le site enchanteur où l’on va passer un moment agréable… vue sur la mer? ou sur la montagne? un endroit qu’on aime particulièrement?
    Et il y a l’experience « gastronomie », que vous décrivez de façon étonnante…
    Peut être faudrait il faire la différence entre la vraie, et la prétendue gastronomie? Pour cette dernière, je partage votre avis: aucun intérêt! Il ne suffit pas, pour régaler ses clients, de mettre de grandes assiettes avec presque rien dedans, des bouts d’herbe bien ordonnés, des vaisselle de formes cocasses, et des additions très salées … Si c’est pour rentrer chez soi en ayant toujours faim, et sans pouvoir digérer… l’addition, à éviter !!!
    Mais peut être faut il y aller moins souvent, vus les prix, et s’offrir de temps en temps un repas chez un maître de cette gastronomie française… Extraordinaire! irremplaçable! Je ne citerai personne, mais les guides gastronomiques pourront vous éclairer sur le sujet… Et là, vous pouvez vous faire des souvenirs inoubliables!
    Très chers, certes, mais ce sont des moments de grâce… donc rares! Je vous en souhaite, pour vous faire pardonner les horreurs que vous avez écrites sur … la gastronomie!
    Bien à vous,

  32. PAYA dit :

    J’apprécie beaucoup vos pages er informstions sur la medecine naturelle maid ce que j’apprécie beaucoup moins c’est cette façon de dénigrer les restaurateurs dont je fais parie en représentant la cuidine française en Espagne.
    Vraiment lá vous dépasser les bornes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *