Comment jeûner ?

La recherche sur le jeûne a beaucoup progressé. On découvre aujourd’hui que cette pratique ancestrale a de nombreux effets positifs sur l’organisme.

Dans ma lettre précédente sur le jeûne, vous aviez découvert les 7 vertus incroyables du jeûne :

  1. Jeûner affute les fonctions cognitives 
  2. Jeûner améliore les défenses immunitaires
  3. Jeûner régénère la peau face à l’acné et à l’eczéma
  4. Jeûner ralentit la croissance des tumeurs cancérogènes
  5. Jeûner permet de perdre du poids et de mieux contrôler l’appétit
  6. Jeûner combat le diabète
  7. Jeûner apaise la dépression

Une fois que vous êtes décidé à essayer le jeûne, vous avez besoin de définir des règles.

Je veux essayer le jeûne… Comment faire ?

Ces règles vont vous aider à jeûner dans les meilleures conditions.

D’abord, il faut vous fixer un objectif réaliste pour tenir dans la durée.

Il ne faut pas jeûner de façon radicale sans faire attention aux conséquences sur votre corps. Vous devez jeûner de façon à pouvoir continuer à vivre, travailler, dormir, et faire du sport normalement. Par conséquent, il faut bien sélectionner les aliments que vous mangerez. Ils sont indispensables pour garder l’énergie dont vous avez besoin.

Il s’agit de trouver une méthode qui vous permette aussi de retirer un maximum des bienfaits du jeûne.

Chacun doit trouver la manière de jeûner qui lui correspond.

Trouver la méthode de jeûne qui vous convient

Plutôt que de partir de zéro pour découvrir ce qui convient à votre corps… je vous invite à prendre un raccourci. J’ai recensé pour vous les méthodes de jeûne les plus pratiquées. En suivant les conseils de ceux qui ont déjà tout essayé, vous maximiserez vos chances de réussite.

Plutôt que d’attaquer directement avec le jeûne intégral de 15 jours… Il est bien plus logique de commencer doucement par le jeûne intermittent. C’est un excellent entraînement avant de passer à un jeûne de plus de 72 heures [1].

Le jeûne intermittent n’est pas destiné aux personnes qui souffrent de troubles en rapport à l’alimentation : boulimie, anorexie mentale, pica, etc [2].

Voici ce que vous pourriez attendre du jeûne intermittent :

Perdre du poids : des études ont montré que le jeûne intermittent est aussi efficace que la restriction calorique pour perdre du poids, protéger le cœur, et combattre le diabète de type-2 [3] [4]. Le jeûne intermittent permet de manger moins sans trop souffrir de la faim [5] [6].

Réduire l’asthme : les personnes asthmatiques et en surpoids observent que leur asthme diminue grâce au jeûne intermittent [7].

Ralentir le vieillissement : chez la souris, le jeûne intermittent permet de ralentir le vieillissement en protégeant le cerveau [8].

6 méthodes éprouvées de pratiquer le jeûne intermittent

Le jeûne intermittent consiste à répéter très régulièrement des séances de jeûne court.

Contrairement aux séances de jeûne total de plusieurs jours, le jeûne intermittent peut être pratiqué en permanence, tout au long de l’année, sans perturber la vie quotidienne.

C’est comme une nouvelle manière de vivre.

Voici 6 manières de pratiquer qui ont fait de nombreux adeptes à travers le monde.

1. Le jeûne 5/2 : jeûner 2 jours par semaine

Le jeûne 5/2 consiste à manger normalement 5 jours par semaine. Puis 2 jours par semaine non consécutifs, manger uniquement 500 calories.

Vous pouvez jeûner par exemple le mardi et le vendredi, où vous prendrez 2 petits repas de 250 calories chacun.

Pour vous donner une idée, 2 œufs et une salade vous apportent 250 calories [9]. Vous trouverez sur Internet des tas de sites vous donnant des idées de plats à 250 calories, à la fois rapides et savoureux [10] [11] [12].

Si vous vous contentez d’un plat moyennement copieux (sans entrée, fromage, ni dessert), vous ne devriez pas excéder 250 calories.

2. Le jeûne 16/8 : jeûner 16 heures par jour

Le jeûne 16/8 implique de restreindre la plage où vous mangez à 8 heures par jour, contre 16 heures de jeûne. Vous couvrez ainsi les 24 heures qu’offre la journée.

Dans la plage de 8 heures, vous pouvez caler 2 ou 3 repas.

Durant la phase de jeûne, limitez-vous à boire de l’eau, du thé, ou du café. Vous découvrirez qu’ils aident à maîtriser la faim.

Durant la phase dédiée à l’alimentation, mangez sainement et en quantités raisonnables – surtout si vous faites peu d’exercice. Si votre alimentation est pauvre en glucides, vous constaterez que le jeûne 16/8 est facile à respecter.

3. La méthode Manger-Stop-Manger : jeûner durant 24 heures une à deux fois par semaine

La méthode Manger-Stop-Manger consiste à jeûner complètement un à deux jours par semaine. Cette méthode a été élaborée par Brad Pilon, un spécialiste canadien de la nutrition [13].

Il ne faut pas nécessairement commencer à 00 h 00 et terminer à 23 h 59. Comptez plutôt 24 heures d’un repas à l’autre. Jeûner de la fin du dîner ce soir jusqu’au dîner demain soir. Bien entendu, ça peut être du déjeuner au déjeuner du lendemain… ou même du petit-déjeuner au petit-déjeuner. Le résultat est le même.

Bien entendu, vous ne prendrez pas d’aliments solides, ni d’alcool pendant le jeûne.

N’essayez pas de rattraper le jour de jeûne en mangeant 2 fois plus le lendemain. Essayez de vous contenter d’une portion normale comme si de rien n’était.

Malgré ses bienfaits sur la santé, la méthode Manger-Stop-Manger reste difficile à suivre malgré tout – surtout après la 20e heure de jeûne. C’est pourquoi il est conseillé de commencer par le jeûne 16/8, puis d’allonger progressivement la durée du jeûne jusqu’à 24 heures. Et n’oubliez pas de boire… ça aide vraiment.

4. Jeûner un jour sur deux

Une fois que vous maîtriserez la méthode Manger-Stop-Manger, vous pouvez accroître la cadence des jeûnes. L’objectif est de parvenir à alterner un jour de jeûne avec un jour normal. Je vous déconseille de commencer directement à jeûner de façon si extrême.

Pour rendre la chose plus supportable, certains préconisent de manger jusqu’à 500 calories les jours de jeûne. C’est un bon compromis.

5. Le Régime du Guerrier : jeûner toute la journée, puis prendre un vrai repas le soir

Cette méthode consiste à manger des petites portions de légumes et de fruits crus la journée (20 heures durant)… puis prendre un vrai repas le soir (dans une fenêtre de 4 heures).

Le Régime du Guerrier a été rendu populaire par Ori Hofmekler, un ancien membre des Forces spéciales israéliennes et spécialiste reconnu de la nutrition. Il a analysé en profondeur les réactions du corps humain aux situations de stress extrême (notamment lors d’opérations militaires) [14]. Il a croisé ses observations avec les recherches existantes sur les habitudes des guerriers ancestraux.

Il insiste sur l’importance de consommer des aliments aussi peu cuits et transformés que possible.

6. Le jeûne spontané : sauter un repas quand ça vous arrange

Cela a été ma méthode préférée pour apprendre à jeûner.

Si, comme moi, votre vie n’est pas régulière, que vous voyagez souvent, que votre rythme change toutes les 2 semaines, que vous êtes invité à droite, à gauche, que vous ne pouvez pas toujours choisir le menu ou refuser ce que l’on vous sert… les jeûnes très codifiés vous paraîtront impossibles à respecter sur le long terme.

Heureusement, cette méthode est faite pour vous.

Vous n’êtes pas obligé de suivre une méthode stricte pour récolter les bénéfices du jeûne.

Ne faites pas une fixation sur les 3 repas par jour (ou 4 sur vous prenez un goûter). Votre corps n’a absolument pas besoin de manger toutes les 4 heures.

Souvenez-vous que votre corps a en permanence des réserves suffisantes pour survivre environ 3 mois sans nourriture, à condition que vous buviez de l’eau [15].

Vous n’allez donc pas littéralement « mourir de faim » si vous sautez un repas ou deux d’affilée.

Lorsque je fais de longs trajets en avion, en train ou en voiture, je trouve ça simple et peu contraignant de jeûner (en buvant régulièrement de l’eau)… au lieu d’avaler n’importe quoi, comme des sandwichs de mauvaise qualité (et chers), et autres friandises écœurantes. C’est un excellent moyen d’assainir le corps.

De même, lorsque s’annonce un dîner copieux et bien arrosé, je saute le repas précédent, ainsi que le petit-déjeuner du lendemain. La difficulté est moins importante qu’on peut l’imaginer.

Ou encore, lorsque qu’il est midi mais que vous n’avez pas réellement faim. Ou alors que vous êtes absorbé par la tâche. Ou encore si vous n’avez pas vraiment envie d’aller faire des courses ou de cuisiner. Profitez-en pour sauter un repas.

1er élément indispensable pour réussir : la bouteille d’eau

L’astuce consiste à avoir une bouteille d’eau toujours à côté de soi… et d’en boire une gorgée dès que la faim se fait sentir.

Lors d’un jeûne intermittent, la faim n’est pas omniprésente. C’est un peu comme l’envie de dormir qui se fait sentir à intervalle régulier de 90 minutes. Si l’on tient bon en essayant de rester éveillé, on repart pour un nouveau cycle d’éveil, où l’envie de dormir ne se fait plus sentir.

De même pour la faim. Si on l’ignore quand elle nous taraude, la faim finit par s’en aller pour quelques heures. On est alors libre de penser à autre chose.

2e élément indispensable pour réussir : l’alimentation de qualité

Le jeûne spontané n’est pas une excuse pour la malbouffe spontanée. Dès que vous avez le choix, efforcez-vous de manger sain. C’est la qualité de l’alimentation qui compte. Ceci est valable pour toutes les variations du jeûne intermittent.

Vous êtes nombreux à être adeptes du jeûne sous toutes ses formes. Peut-être connaissez-vous d’autres approches du jeûne intermittent, différentes de celles citées ici.

J’aimerais que vous me racontiez votre propre expérience. Je vous invite à la partager ci-dessous en laissant un commentaire. Ainsi, elle pourra aussi bénéficier aux autres lecteurs de Néo-nutrition.

Bien à vous,

Eric Müller




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Succulent : spaghetti paléo Rien de meilleur qu’une bonne platée de spaghettis, surtout à la bolognaise, carbonara, ou ma préférée, à la Norma (avec des aubergines). Le problè...
Produits laitiers – suis-je seul à être mal à l’aise ? Vous arrive-t-il, comme moi, de vous arrêter un instant et de réfléchir à ce que ça signifie vraiment que de boire du lait de vache ? Illustration....
Mangez-vous devant la télé, en lisant, ou en surfant sur le net ? Question n°2 du test qui vous révèle pourquoi vous ne perdez pas de poids Chère lectrice, Cher lecteur, Nous poursuivons le questionnaire du Dr. ...

[1] Fasting for Weight Loss – Setting the Record Straight

[2] Wikipedia : Symptômes et complications

[3] Alternate-day fasting in nonobese subjects: effects on body weight, body composition, and energy metabolism

[4] Intermittent fasting vs daily calorie restriction for type 2 diabetes prevention: a review of human findings

[5] Bellisle F, McDevittR, Prentice AM. Meal frequency and energy balance. Br J Nutr 1997 Apr;77 Suppl.1:S57-70.

[6] PalmerMA, Capra S, Baines SK. Association between eating frequency, weight, and health. Nutr Rev 2009 Jul;67(7):379-90

[7] Johnson JB, et al., Alternate day calorie restriction improves clinical findings and reduces markers of oxidative stress and inflammation in overweight adults with moderate asthma. Free Radic Biol Med. 2007 Mar 1;42(5):665-74. Epub 2006 Dec 14.

[8] Li L, Wang Z, Zuo Z. Chronic intermittent fasting improves cognitive functions and brain structures in mice. PLoS One. 2013 Jun 3;8(6):e66069. doi: 10.1371/journal.pone.0066069. Print 2013.

[9] Calculer les calories d’une recette ou d’un repas

[10] 30 recettes avec leur valeur calorique

[11] 5 recettes express à moins de 250 calories par DietBon

[12] Toutes les recettes entre 100 et 250 kcal

[13] Does Fasting make you fat?

[14] Conversation with a modern-day warrior : the warrior diet !

[15] How long can a person survive without food?


268 réponses à “Comment jeûner ?”

  1. bbo dit :

    Bonjour,

    A la lecture de votre article, je m’aperçois que sans l’avoir cherché (ou décidé) et sans même le savoir, j’ai un mode de vie qui semble assez sain.
    Cela fait des années, 20 je dirais, que je ne mange qu’une fois par jour, Et je n’ai jamais faim entre chaque repas. J’ai presque 50 ans, je mesure 1,72m pour 60kg, et mon poids ne varie pas. Pour indication, je porte du 36 en pantalon.
    Je n’ai pas de problèmes de santé, ni de diabète, ni de tension, ni de cholestérol, et mes analyses médicales sont égales à elles-mêmes depuis toujours. Je ne suis jamais malade.

    Je mange très peu de pain, et pas à tous les repas. Si je devais faire une évaluation sur cette consommation, je dirais que cela correspond à l’équivalant de 1 baguette par mois, et encore, ce n’est même pas certain.
    Je consomme peu de laitage, peu de viande, en tout cas pour cette dernière pas à tous les repas. Par contre, beaucoup de légumes cuisinés à l’huile d’olive, beaucoup d’ail, d’oignons et d’échalotes. Et du poisson.
    Lorsque je fais une salade, quelle soit verte ou de plusieurs légumes, je me fais un petite sauce à l’huile d’olive à laquelle je mets du jus de citron, du gingembre en poudre, du curcuma en poudre, un peu de poivre noir, et parfois quelques autres épices, voire un peu de miel pour varier le goût. Et je me régale.

    Quant au sucre, je n’en mets que dans mon café, car je n’arrive pas à le boire sans, or j’aime le café, c’est peut-être mon seul « abus », et j’ai testé avec le miel, mais non, pas bon du tout au goût.

    Je sucre autant que faire se peut avec du miel.
    L’hiver, je consomme presque tous les soirs une infusion de thym avec un peu de jus de citron et sucrée au miel dans laquelle je mets aussi un peu de curcuma et de gingembre en poudre. Et tous les matins, toujours en période hivernal, 15 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse dans un verre d’eau.

    Et je me porte comme un charme.
    Quel est votre avis sur mon mode de vie ?

    Merci pour votre retour.

  2. MONBUREAU Yves dit :

    Bonjour,
    Lorsque j’entreprends un jeûne de 2 à 4 jours je commence toujours par réduire la nourriture au moins 2 jours avant de l’entreprendre (végétalien) et recommence graduellement à me nourrir après le jeûne. Pour moi c’est une intuition complètement naturelle et évidente que remanger trop vite bloque et stresse le métabolisme et les organes au repos complet pendant plusieurs jours.
    Une preuve que le jeûne est bon pour éliminer les toxines et déchets de l’organisme est qu’après 2 jours de jeûne complet mes urines sont bien plus foncées que lorsque je mange normalement et ceci pendant quelque temps.
    Je n’arrête jamais un jeûne tant que mes urines ne redeviennent pas claires. Je ne pense pas qu’il soit bon d’arrêter un jeûne après un jour car la « purge » a déjà commencée et l’entraver aussitôt me semble néfaste. Mais c’est mon impression! c’est pourquoi je ne suis pas trop favorable aux jeûnes intermittents.
    Chez moi le jeûne, au début, provoque un état de faiblesse physique et mental, et, curieusement, assez rapidement, 2ème ou 3ème jour, je sens comme une force ou énergie revenir à tel point que je peut même travailler à mon potager par exemple, en faisant des efforts assez soutenus. Je pense que le jeûne peut libérer des forces et énergies cachées qui stagnaient dans l’organisme et qui peuvent même nous guérir de certains maux à la façon de guérisseurs qui transmettent leur énergie. On devient « guérisseur » de soi même.
    Je l’associe généralement à des prières ou méditations.
    Voilà mon expérience.

  3. Pages Renée dit :

    Bonjour,
    Après la lecture de l’article de Néo nutrition et la lecture de tous ces commentaires , je suis très tentée par le jeûne. Ce pendant je n’ai pas de poids à perdre , au contraire, 45 kg pour 1m.57. J’ai déjà perdu du poids en supprimant le pain, les produits laitiers et en limitant le sucre, alors j’ai peur qu’en jeûnant , je perde encore du poids.
    Dois-je tenter quand même un jeûne ?
    Merci pour votre réponse

  4. DUPONT Jean-Louis dit :

    Bonjour.
    Atteint d’un lymphome, j’ai pratiqué le jeûne pendant la durée du traitement par chimiothérapie. Je commençais le jeûne 2 jours avant la chimio et 1 jour après et, cela m’a permis d’éviter beaucoup d’effets secondaires que j’ai très bien supportés. Aujourd’hui je suis en rémission mais je continue le jeûne régulièrement, accompagné d’une cure BREUSS et je me sens bien!

  5. Rose dit :

    Bonjour,
    Depuis plus de trois ans, je pratique le jeûne intermittent du lundi au lundi.

    Je cours à partir de 4 H 15 du matin et je termine ma course à 5 H 50 (12 km), sauf le samedi et dimanche où je ne fais que 6 km et cela depuis de nombreuses années.

    En arrivant de ma course je fais un bon déjeuner – Je mange de nouveau à 10 H du matin et à 12 heures. Puis je ne mange plus rien jusqu’au lendemain.

    Du lundi au vendredi, je pratique également 1 H 30 de kettlebells, Yoga et élongations.

    Résultat : j’ai repris petit à petit mon poids de 18 ans (j’en ai 73 aujourd’hui). Je pèse 50 kilos pour 1,62 m. Je ne vais jamais chez le médecin et ne prends aucun remède (je n’ai d’ailleurs pas de pharmacie chez moi).

    Dès 19 H 30 / 20 H, j’ai énormément sommeil et je me réveille en pleine forme à 3 H 30 du matin. Je lis énormément au lieu de regarder la télévision.

    Le jeûne intermittent permet également de faire des économies. Il faut savoir que notre corps n’a pas besoin de ce que beaucoup de personnes consomment. De plus, il est préférable de faire soi-même sa nourriture.

    Voilà mon témoignage.

    • marie dit :

      Bonjour, je pratique le jeûne intermittent depuis 2 ans. Waouh ! Je vous felicite pour votre énergie et le soin que vous portez a votre santé. Si vous permettez, je me pose cependant 2 questions : 1) en tant que sportive intensive, qu’en est-il de vos articulations ? 2) Vos horaires ne vous permettent pas de profiter à plein du soleil et donc de la précieuse vit. D. Vous supplémentez-vous ? Sinon, connaissez-vous le HIIT (Hight Intensity Interval Training) qui permets en 15 mn de bénéficier de l’équivalent d’1h de cardio.

  6. nicole dit :

    il y a un mois j’ai commencé le jeune pour une question de confort le diner du soir me faisait gonfler, je ne mange plus le soir et ce qui m’étonne c ‘est que je n’y pense meme pas. j’ai perdu 4 kg – je fait très attention à la consommation de sucre – je ne mange ni viande ni charcuterie,( mais c était avt le regime., )legumes poissons fruits,—le pain seulement au petit dej. — aucune contrainte pour moi. je me sens beaucoup mieux

  7. David dit :

    Bonjour ,j’ai commencer avec le jeune ou j’arrête complètement de manger à partir de 21h00 jusqu’à 12h00, a 12h00 je mange une gamelle de fruit une banane une pomme une pêche deux cuillers à café de fruit sec , a 18h00 je soupe un repas normal 60g de pâtes un steak ou du poisson cuit à l’eau et des légumes en bonne quantité ce jeune me convient à merveille .mais j’ai essayer le jeune total de plusieurs jour d’affilé biensur eau et café compris dedans Mais le problème c’est que je n’arrive plus à dormir j’ai dès genre d’hallucinations pas m’échange pas grave mais comme dès flash comme un courant alternatif . Le jeune total de plus de deux jours me convient pas ..pourquoi ? David

  8. DIANNE dit :

    J’ai déjà fait un jeûne de 1 mois sous surveillance. Trois semaines, je buvais juste de l’eau. La quatrième semaine, je commençais à manger graduellement. En plus des 7 vertus citées ci-haut, pour moi, j’ajouterais que la vue est régénérée, je ne pouvais plus porter mes lunettes à partir de la 3e semaine.

  9. lalou dit :

    bonjour
    Je pratique le jeune de UN JOUR, c-à-d que une fois pas semaine, je ne mange RIEN. Boire oui bien sûr. Ce n’est pas dur si on est motivé, et en prime avec ce « petit » effort, inutile de penser à rattraper le lendemain. Je me sens légère et perds du poids. Que du bonheur

  10. Carole dit :

    Bonjour
    Je pratique 36 heures de jeûne deux fois par mois à des périodes clefs : PLEINE LUNE (détoxination du foie) et NOUVELLE LUNE (detox des reins). Ces jours-là je vis normalement, je privilégie le contact avec la nature (marche très indiquée), je fais du yoga, si je le peux je programme une heure de réflexothérapie, je bois beaucoup d’eau chaude, du thé vert léger ou des tisanes non sucrées avec de l’eau filtrée et je me couche tôt. Il faut rester actif et se faire plaisir (par exemple se faire un ciné) pour déjouer le mental. Garder une bouteille d’eau sur sa table de chevet pour la nuit et le réveil le lendemain matin. Ni café ni tabac ni alcool. Il y a un cap à passer vers 15h puis un autre vers 18h et ensuite c’est gagné et c’est bon pour l’estime de soi. Le corps est content et si une légère migraine surgit c’est que l’on est en train d’éliminer des toxines, c’est bon signe 🙂 Ces deux rendez-vous avec la lune me sont devenus vraiment indispensables ! Vous pouvez aussi ajouter un peu de jus de citron bio pressé maison dans vos boissons chaudes ou votre eau filtrée et pour ceux qui ont du mal vous préparer un bouillon de légumes bio maison le matin au lever que vous boirez si vous craquez.

  11. Barthés dit :

    Si on veut faire comme moi , c’est 36 heures de jeûne avec tisane matin et soir (thym ail ortie le soir) pour soigner le foie et le tube digestif. Le tout 2 fois dans la semaine en laissant 2 à 3 jours entre deux.
    Pendant la journée de l’exercice plutôt modéré ou plus intense selon la forme : marche, exercices debout avec les jambes etc;
    Les résultats sont une accélération de l’élimination des toxines et déchets de toute sorte par les selles et l’urine.
    Evidemment le lendemain on ressent une sorte d’épuisement puis par la suite l’énergie revient plus importante et le moral s’améliore énormément.
    Tout le problème est l’environnement je préfère la montagne ou la mer loin de toute pollution.
    Les nettoyages sont plus efficaces à long terme,
    ce qui devrait être le but pour améliorer sa santé.

  12. Nelly PRIEUR dit :

    Je pratique le jeune 1 fois par semaine du dimanche soir au mardi matin depuis bientôt 3 ans. Je bois un thé le matin et un café le midi sinon je bois beaucoup d’eau. Cela ne me pose aucun problème et me permet de garder un poids stable tout en mangeant comme je veux le restant de la semaine. De plus je viens d’avoir 60 ans et mes dernières analyses sanguines étaient meilleures qu’il y a 5 ans. Idem pour ma tension qui était limite et qui est revenue à 12/8. C’est donc pour moi un bon compromis pour mon équilibre personnel et ma santé.

  13. Gilda dit :

    Article très intéressant!!
    Cela me donne envie d’essayer!
    Suite à des traitements de chimio et de radiothérapie, j’ai un système immunitaire déficient!
    Qui sait? cela pourrait peut être m’aider!

  14. Eleonore B.B. dit :

    Bonjour !
    Je suis végétarienne depuis ma naissance (il y a de cela une vingtaine d’années) et j’ai toujours pris un petit déjeuner le matin. Jusqu’à tomber en septembre sur un article relatant les bienfaits du jeûne intermittent, ce qui m’a donné envie d’essayer. C’était le 16/8, j’ai donc dit adieu au petit déjeuner, ne mangeant que 2 repas entre 13h et 20h. Au bout de quelques mois, que dis-je, quelques semaines, que de bienfaits ! Tout d’abord, j’ai perdu les quelques kilos que j’avais en trop, et ce sans le moindre effort. Ne consommant plus de sucre qui était présent au petit déjeuner, les fringales ne se font plus sentir. Ce n’était même pas si dur de me passer de petit déjeuner, mais il fallait s’armer d’au moins 2 ou 3 théières pour se sustenter. Depuis maintenant peut être 1 mois, je m’essaye au jeûne de 24h de temps en temps, en général quand je vais à l’école. (Ca me fait faire des économies incroyables, je ne dépense plus 5 à 10 euros dans un sandwich ou un menu avec tiramisu). Je fais le jeûne de 24h de plus en plus souvent, actuellement cela doit faire 5 jours que je ne mange que le soir, m’abreuvant de thé et de café pendant la journée. Et ça va très bien ! Je dors bien, je n’ai pas l’impression d’avoir trop mangé, même si je mange bien le soir et que je me fais plaisir. Manger moins de repas sur la semaine est économique et permet aussi de se tourner vers de bons produits, avec lesquels faire la cuisine est un plaisir. Ce soir par exemple, en toute simplicité, c’était du humus maison et des carottes crues bio. Un délice ! Je ne peux qu’applaudir les bienfaits du jeûne et froncer le nez aux trois repas par jours « obligatoire ». Suivez votre corps et écoutez votre faim, finalement l’estomac se passe bien de s’empiffrer !

    • pascal dit :

      ca fait deux mois que je mange bio,j’ai suprimé le gluten et le lactose de mon alimentation,et je pratique le jeune 16/8.j’ai perdu 7 kilo.j’ai 50 ans une tension qui varie entre 11.6 et 13.8 en moyenne.auparavant j’avait plutot 14.9.j’ai toujours bonne mine.j’avais des douleurs style arthrose dans les epaules les hanches les mains.ces douleurs on completement disparue.je vais continuer comme ca ,car je me sent beaucoups mieux ainssi.je mange à ma faim,mais plus n’importe quoi.le matin je n’ai pas faim,je bois un grand café sans sucre et bio avec de l’eau de source bio.ce café est délicieux.et il me désaltère.puis je déjeune en général légèrement vers 14 heures.toujour bio.le soir je mange un peu plus je dirais à ma faim.

      • HECTOR Maryse dit :

        Bonjour, je viens de lire vos commentaires, mais au bout de combien de temps avez-vous perdu 7 Kgs car c’est justement ce que je recherche. J’ai besoin de bien comprendre le système du jeûne. Mon problème c’est « l’appel du sucre ». Aujourd’hui c’est décidé, demain matin je démarre, mais je ne sais pas comment attaquer. Pouvez vous me donner des jours types. Je souhaiterai carrément me calquer sur votre procédé. Merci beaucoup par avance . Très cordialement. Maryse

        • MONBUREAU Yves dit :

          Un petit conseil si vous décidez de jeûner.
          Allez-y progressivement. Deux jours avant le jeûne ne mangez que des fruits et légumes. La veille du jeûne réduisez la quantité et ne mangez que des légumes. Ensuite c’est à vous de gérer et d’écouter votre corps. Si trop de troubles surviennent au cours du jeûne remangez progressivement. Recommencez une autre fois en essayant de tenir plus longtemps mais toujours en vous surveillant etc.. Vous finirez, j’en suis certain, par apprécier cette pratique du jeûne qui est souveraine.

  15. Pauline dit :

    Au mois de juin dernier, je me suis mise à réduire considérablement mes calories par repas. Non pas, au démarrage pour faire un régime, mais parce que mon corps ne demandait plus…. cela a duré pendant près de 6 mois. Puis l’hiver arrivant j’ai re augmentait les calories. Depuis maintenant près de 2mois, 2 à 3 fois par semaine je sautais un repas sans savoir que cela pouvait s’apparentait à un jeun intermittent. Je suis tomber sur un article et le lendemain une émission traitant de ce sujet je me suis inscrite sur votre new lettres en attendant d’avoir des pistes pour pratiquer un jeun. Mon souhait est de favoriser une meilleure santé et répondre essentiellement au besoin de mon corps et ne pas le remplir!!!! Merci pour vos conseils qui vont me permettre de poursuivre ce travail de jeun sans faire n’importe quoi

  16. Cristelle dit :

    Bonjour à tous,

    un point n’est pas clair pour moi, mais d’abord je me présente brièvement:
    j’ai 42 ans, je fais 50 kg pour 1m59 (donc seulement 1 ou 2 kg en trop, et seulement dans le ventre).
    Je pratique le jeûne intermittent depuis 10 jours (petit-dèj et repas du soir, c’est tout, à part 1 verre d’eau + EPP vers 13h), suite à la maladie de lyme (heureusement sans association de candida, de métaux lourds, et d’intolérance au gluten ou produits laitiers) et à une fatigue récurrente depuis plus de 10 ans. C’est mon 1er jeûne de ma vie, et heureusement que je suis au chômage, car je ne pourrais pas assumer un boulot pendant ce jeûne, et de toute façon, avant de commencer, c’était pas possible non plus.
    Je dirais pour aller vite qu’au jour d’aujourd’hui, en-dehors d’une certaine faim et faiblesse en fin de journée, avant de manger, je ne vais ni mieux ni moins bien qu’avant.
    Ma question est la suivante: mon petit-dèj consiste en 2 bananes et 1 pomme coupées en petits bouts et 2 cuill à café de raisins secs + une tisane ou une chicorée, sans lait. Le soir, un repas normal chaud, la plupart du temps sans viande, mais oui aux oeufs et poisson.
    Suite à de multiples lectures, j’ai décidé dès demain d’essayer de ne plus petit-déjeuner mais de manger ces fruits vers 13h, tout en gardant le repas du soir.
    Ce qui me rend perplexe, c’est que d’un côté, pour limiter la fatigue, il convient de consommer des fruits (toujours éloignés des repas aussi à ce que je sais), pour leur vitamine C, d’un autre, si j’ai bien compris, les fruits sont chargés en fructose = sucre, même s’il est naturel, et donc pas le top pour rendre un jeune intermittent efficace et sain, avec un risque d’hyper et d’hypoglycémie, je crois.
    Quelqu’un peut-il m’aider à y voir clair, s’il vous plaît? je ne voudrais pas me déglinguer en croyant bien faire.

    • Eleonore B.B. dit :

      Bonjour Cristelle,
      Je ne parlerai ici que d’expérience, mais tu fais bien de te passer de petit déjeuner et de ne manger que le midi et le soir. En effet, les bienfaits du jeûne se feront mieux ressentir si il est fait sur une longue période, et autant passer une partie de cette période en dormant ! Si tu t’en tiens à 2 repas par jour dans une période de 8h, tu sentiras déjà des bienfaits. N’oublie cependant pas de boire beaucoup, de l’eau, du café ou du thé sans sucre et sans lait (aucune calorie pendant le jeûne !) Ensuite pour ce qui est des fruits, je suis assez perplexe aussi je t’avoue. Mais en ne mangeant plus tellement de sucre, le corps n’en a plus besoin non plus. Plus tu réduis ton apport en sucre, moins ton corps en demandera ! Après pour la vitamine C, tu peux très bien manger des fruits le midi avec un repas léger, et faire un bon repas le soir !
      J’espère que mes conseils te sont utiles et que tu te sentiras mieux !

    • pascal dit :

      je cherche pas à reduire mes calories,je mange à ma fain.bio.le matin je dejeune pas car je n’ai pas faim.si j’ai fain je dejeune (.toujour bio).je mange rarement de la viande rouge ou blanche.par contre je mange des saussices avec des lentilles .je fait ma cuisine moi méme et toujour bio. je suis facteur j’ai besoin de calories surtout l’ hiver.donc je mange à ma faim,car c’est bon pour le moral.j’ai arreté de fumer il y a bientot 4 ans.je bois rarement de l’alcool.je ne mange pas de GLUTEN ni de LACTOSE.depuis 2 mois ,à ce régime j’ai perdu 7 kilo.je n’ai plus de douleur dans mes articulations,j’ai une » mine de pape ».

      • Katty dit :

        waow Pascal… je suis dans la même optique que toi mais je suis seulement dans la défume maintenant… ton message vient de bien me booster merciiiii

  17. cherak dit :

    j’ai une longue histoire avec le jeûner , je suis mnusulamne et notre religion nous oblige de jeûner toute un mois chaque année c’est le mois de ramadhan , le geûer commence de l’élever de soleil jusqu’ à la coucher du soleil oû on prend le repas complet et un autre repas sera pris aprés qulqes heures qui est riche en fruits et saldes et surtout du l’eau . c’est vraiment pendant ce mois je me sens des nouveautés soi physiquement ou moralement.

    • pascal dit :

      merci de partager votre experience du jeun.je me souvien il y a une trentaine d’années, avoir fait un régime ou je mangais que des tomates pendant 10 jours.j’avais perdu 7 kilo,les deux premiers jours etaients difficiles,puis après les jours suivants je me sentais merveilleusement bien!!tout mes sens se sont comme reveillés.un grand bien-etre.aujourd’hui,je n’ose plus faire de jeuns comme celui là,mais je vais m’instruire sur les jeuns,car je suis convaincu de leur bienfais sur notre santé.

  18. GINA B. dit :

    Bonjour…..ma fille a une sclérose en plaques ..(50 kg.) mince…………………Pour ma part, j’ai la maladie de crohn (en rémission) problèmes de tension , thyroide, arthrose….lombo curalgie…..tendinites (et bien 10 kg à perdre) …nous souhaiterions jeûner …pouvez nous guider et nous conseiller pouvons nous pratiquer le même jeûne ? )
    Merci pour votre réponse

  19. alain dit :

    J’ai 68 ans, et je suis……un bon vivant….
    J’avais déjà pratiqué des jeûnes de 2 ou 3 jours, mais cela n’est pas marrant pour l’entourage, aussi j’ai adopté une autre solution plus conviviale.
    J’ai commencé mon programme de jeûne le 15 septembre 2016; Ma méthode = je ne mange de la nourriture solide qu’une fois par jour, le soir, avec du bio uniquement. Des légumes, en grande majorité crus, j’introduis dans le repas des protéines comme du beurre, du fromage, des oeufs, un peu de charcuterie, de la viande blanche (jamais de viande rouge), ou du poisson. J’ évite tout ce qui est féculents, et quand je m’autorise du pain avec mon fromage c’est du petit épeautre, de l’épeautre ou du sarrasin. Je fais, le matin, un jus pour la journée, avec, tout ensemble, céleri branches, pommes, ananas (quelques fois), betterave rouge, gingembre, raisin ou grenade quand j’en trouve, curcuma et citron entier + 1cuillerée à soupe de MSM. Pour la cuisson, en majorité, de l’huile de coco, ou d’olive bios.
    J’ai, à aujourd’hui 18 décembre, perdu 10 Kg, je suis en pleine forme, je ne souffre jamais de la faim. Quand je fais un bon repas copieux avec des amis, je rééquilibre en jeûnant à suivre pendant un jour et demi.
    Je n’imagine même pas de revenir en arrière, je pense plutôt passer à un repas solide tous les 1,5 jours , après noël, puis 2 jours dans 6 mois, etc..etc…
    En complément, le soir avant de me coucher, une cuillère à café de Zéolithe dans un verre d’eau, quatre ou cinq amandes amères d’abricot, et une dizaine de graines de courge.
    Le matin et le soir, une tasse de thé de l’éternité ( giaogulan )
    Non seulement c’est la pleine forme mais en plus je récupère du temps et …..de l’argent, malgré le surcout, relatif d’ailleurs, du bio.
    C’est facile : il suffit de le décider, et on n’a pas faim.
    Par contre, c’est plus dur si on mange autour de vous, ou lors des pubs télé pour des bonnes choses, mais on y arrive quand même.
    Mes objectifs : Perdre du poids ( encore 16 Kg ), être en forme, baisser ma tension ( passer de 15/9 à 12/7 ), supprimer mon psoriasis, et me protéger des maladies que j’aurais eu inévitablement en continuant comme avant.
    Essayez, vous ne regretterez pas !!!
    Alain

    • emma gehin dit :

      Bonjour Alain, je n’ai pas encore commence… mais ton système me plait bien. Je vis a la cambrousse (en Haute-Loire), en altitude, j’élève quelques copines volailles (10 poules, 1 cane, 1 canard) pour les oeufs, je suis en invalidité (et merde…), et bien sur avec beaucoup de soucis de santé, et ben… je dois perdre 17 kgs assez vite ( j’ai déjà fait un mini AVC l’an dernier a la même époque a cause de ma prise de poids qui a provoqué des caillots sanguins, a plusieurs endroits dans mon corps! J’ai perdu 10 kgs, mais je les ai repris en novembre. Je ne suis pas du genre sportive, je ne vais pas m’etaler a la plage, je suis plutôt pêche et champignons, ballades forets (quand je peux marcher un peu, sans que la tête me tourne. Alors, Alain, ma question est : crois-tu que je puisse adopter le même genre de jeûne que toi, ou qui y ressemble? Certes, mon jardin est minuscule et je n’ai qu’une minuscule ressource financière, et je suis plutôt du genre a passer ce fric dans la nourriture et les soins de mes bestioles (j’ai 5 chats aussi !!). Ça serait sympa que tu me réponde, je suis très sérieuse! Et je te remercie pour ton témoignage. J’ai 52 ans, et j’aimerai bien avoir encore quelques petites années devant moi. Entre nous, mon mari me dit que ça ne lui ferait mas de mal a lui non plus (Patrick), c’est un très bon vivant, il est accroc a la viande rouge (pas moi, je suis volaille et poisson), et on a lu ton témoignage ensemble. Il a 53 ans. Peux-tu nous aider? Salut, a plus peut-être. Tu peux me répondre par mail direct si tu veux, je n’ai pas encore de compte fb. Suis assez solitaire et j’écris et peins quand je suis pas avec mes  » plumes et poils ». On DOIT faire des efforts, SPORT et BOUFFE, mais on a besoin de MOTIV! Merci a toi.

  20. Aline Costier dit :

    Si quelqu’un a le VIH peut elle jeûner ?

  21. Susani dit :

    J’ai lu votre article avec intérêt,cependant je ne suis d’accord avec ces méthodes de jeûne. En effet la practique du jeûne est surtout intéressante si l’on dépasse les 3ou 4 premiers jours en ne buvant que de l’eau, bien sûr de qualité. A partir de ces quatre jours les cellules opèrent un changement très important et rejettent une grande partie des acides, crise d’acidose bien connue. Ce n’est qu’a partir de ce moment que le processus réel de guérison commence tant sur le plan mental que physique. Je practique personnellement le jeune de 12 à 15 jours 2 fois par an en moyenne et cela depuis 4 ans. Au début cela a été difficile. Se décider à jeûner pendant au moins 12 jours fait peur surtout du fait du conditionnement que nous subissons depuis notre naissance. Mais une fois passé ce cap c’est assez simple et facile.
    Je pensais qu’il fallait une préparation du genre manger moins les jours avant de commencer. En fait il n’en est rien. J’ai essayé avec des jus et des lavements. J’ai essayé sans aucune préparation et très franchement il y a très peu de différences. Peut être un peu d’inconfor, quelques petites douleurs tout au plus. Le plus important est probablement le lavement au début du jeûne.
    Les 4 premiers jours on a faim mais il suffit de boire pour passer ce cap.
    Après on ressent un regain d’énergie jusqu’au 8 /10 jour puis une dernière ligne droite avec un peu de fatigue, mais rien de bien méchant.
    Au niveau mental c’est top. On est zen, une impression de distanciation qui permet de voir les choses et les êtres sous de multiples points de vues comme si l’on atteignait une sorte de neutralité emotionnelle. Vous ne pouvez pas vous imaginer le bien que ça fait.
    Sur le plan physique il faut faire de la marche, de la gym, des haltères modérément bien sûr de sorte à conserver ses muscles. Les douleurs osseuses, musculaires s’estompent et le processus de guerison physique se met en place doucement mais sûrement. J’oubliait de vous dire que l’on perd de 6 à 8 kg en 12 jours. Bref c’est le bonheur.

    • Sosso dit :

      Bravo cest super

    • olivier Barraillé dit :

      je ne suis pas convaincu par vos propos:
      tout dépend de votre masse musculaire quand on est musclé le jeûne épuise et décharne c’est flagrant au bout du 4 ième jour et là le jeüne est vieillissant car avant de s’attaquer aux graisses une musclée se videra de ses muscles pour la néoglucogénèse ces muscles durement acquis qui donnent le galbe alors que la maigre n’a effectivement rien à perdre sauf ses bourrelets donc si vous avez de la masse musculaire le jeune c’est non .
      Olivier barraillé
      Naturopathe Iridologue « prof » de musculation

  22. jean nahum dit :

    Bonjour, je révèle le jeûne pratiqué par les chrétiens. Celui qui commence de 6h le matin et qui se termine à 18h le soir. pour maintenir l’esprit en équilibre il faut aussi prier. pour les chrétiens, le jeûne sans la prière est inutile car cela ne fortifie pas le corps ni l’esprit. c’est comme celui qui n’a rien à manger et qui dit qu’il jeûne. Il doit y avoir un sacrifice avant que cela ne fonctionne. Merci à bientôt.

  23. brigitte Mingaud dit :

    Ma sœur m’a venté du bienfait du jeun. A peine convaincue, j’ai opté pour le jeun ponctuel de 16 h raison de deux fois par semaine, je suis ravie de cette méthode qui m’apporte sérénité et bien être dans mon corps, certes, j’ai perdu du poids, Je refuse de parler de régime, je mange raisonnablement aux heures de repas, je fais des exercices physiques? tous les matins avec parcours santé ,j’avoue avoir beaucoup plus d’amplitude tant au niveau des efforts que dans l’endurance. Un merveilleux mental psychique et physique, un jeun établi à bon escient et parcimonieux est la « recette idéale » pour le « mieux vivre » !!!

  24. Coulibaly Lydie dit :

    Bonjour, je confirme la nécessité de jeûner ne serait-ce qu’une fois par an comme le font les frères musulmans! Cette pratique purifie l’esprit et le corps, le raffermit et le fortifie. Pour en maximiser les bienfaits, je suggère un repas léger très tôt le matin, puis rompre dans la soirée avec encore des mets légers, mais en s’hydratant énormément. Merci

    • B. Martine dit :

      Selon moi le jeune musulman est pas un jeune . Manger le soir venu comme un goinfre toute la nuit si on veut jusqu a 5 heures du matin boire fumer comme un luron mais attention même pas un verre d’ eau en dehors des horaires. C est pas du jeûne c est de la bêtise . Mieux vaut un jeune complet de 48 heures par semaine. Personnellement je ne mange que le soir depuis des années sauf exceptionnellement pour une invitation le midi ou aller partager un petit repas avec des amis au restaurant et je précise que je ne mange que végétarien ,essentiellement des légumes que je cuisine moi même . Le jour je ne bois que des tisanes l’ hiver et l été une eau dans laquelle je met du jus de citron car je n aime pas l ‘eau plate et tous les matins en guise de petit déjeuner un grand verre d’eau en me levant .pour moi ce n est pas un jeûne c’est seulement une manière de vivre une habitude oû je ne pense jamais à la nourriture durant la journée même quand je vais en courses .Jamais je ne grignote durant le jour puisque je ne ressent pas la faim ..Après a chacun sa manière de manger à chacun de faire ce qui lui convient le mieux avec son rythme de vie .

      • Elisa dit :

        Bonjour
        je tiens a préciser que ce que vous décrivez n’est pas le jeune prescrit par l’islam. Les musulmans lors du jeune doivent s’ abstenir de boire et de manger de l’aube jusqu’au coucher du soleil. Ils doivent se nourir normalement avant et Après la journée de jeune. Ce que vous avez décrit est malheureusement ce que font bons nombres de musulmans aujourd’hui mais ce n’est pas ce qui est attendu du jeune. Ce serait plutôt le contraire en se contraignant a se rapprocher des pauvres et des nécessiteux.

        • Giselle dit :

          Merci, j’ai eu certainement la même réaction que vous à la lecture de ce commentaire. Les vrais Musulmans ne se goinfrent pas la nuit pendant le ramadan… Ils font deux repas normaux, un à la rupture du jeûne, un avant le lever du soleil pour tenir jusqu’au soir. C’est ce que fait mon mari toute l’année, sauf les vendredis en dehors du ramadan. Quant à moi en période de ramadan je ne mange qu’avant minuit, ça me suffit. Sinon, en dehors du ramadan, depuis juin 2016 je pratique le jeûne intermittent sec de minimum 16h (en hiver car en été je tiens beaucoup plus). ça me convient parfaitement, à 65 ans je suis en parfaite santé.

      • Faty Bennani dit :

        parlez comme tout le monde de votre expérience sans insulter les musulmans et leur manière de jeûner..parceque selon les personnes et les pays il y a des habitudes qui différent..avec mon respect pour tout le monde

  25. Julianna dit :

    Jeuner pour guerir. Avant tout, precisons que cette methode therapeutique est combattue desesperement par le systeme medical, coince dans sa bulle « une maladie, un medicament », et qui ne saisit toujours pas les capacites naturelles de l organisme a se retablir.

  26. layla mouawad dit :

    l’irregularite des repas causee par le jeun entraine chez moi la constipation

    • stephanie A dit :

      Bonjour,
      Votre constipation est très certainement dû à l’augmentation des déchets métaboliques (dont le corps se débarrasse en plus grande partie lors du jeûne et un manque d’hydratation; Il vous faut boire plus, régulièrement (toutes les 20 min) en petite quantité; je vous conseille aussi de boire du desmodium

  27. tuan dit :

    En tant que praticien aidant à l’amaigrissement, je confirme que le jeûne intermittent est un excellent et naturel moyen pour maigrir sainement associé bien sûr à une rééquilibrage nutritionnel à vie dans un objectif santé durable !

    • brigitte Mingaud dit :

      je confirme TUAN, un jeun est très efficace dans le cadre d’un amaigrissement naturel, mais ne point abuser du jeun pour se priver de nourriture, uniquement reposer son estomac, et mieux apprécier son assiette lorsque la faim est réelle.
      Nous sommes trop conditionné par des heures de repas sans savoir si la satiété est présente.
      BRIGITTE

  28. dana dit :

    Encore un article pour ne rien dire comme d habitude.
    Le jeune ne s improvise pas , de la moindre maniere et doit etre totalement controlé.
    En Naturopathie nous préconisons deja d’effectuer un jeune en étant « bien dans sa tête » , psychologiquement stable , sans stress .
    Plutôt lorsque l’on est en vacance ou long weekend.La plupart du temps il faut bien sur etre entouré de personnes proches et ne pas le faire seul.Jeûner n est pas anodin et déclenche une multitude de réaction physiologique et psychologique auxquelles on a pas idée en fonction de l’état de la personne.
    Ensuite il y a toute une méthodologie à respecter afin que le jeun soit bénéfique et non pas nocif pour l organisme.( vider l intestin avant de commencer le jeun est une priorité pour ne pas que les toxines qu il contient Polluent notre organismes pendant la durée du jeun.L article ne parle pas des différentes étapes du jeun ( comme par exemple au 3em voir 4em jours l apparitions de petites pathologies dues à l’expression des  » corps cétoniques » ….Bref le jeun n est pas un jeu a pratiquer à l aveuglette sans etre suivie et conseillé par un Naturo digne de ce nom.Le jeun est une merveille si il est bien mené ou une catastrophe dans le cas contraire….bref articles bien blablatesque ,comme d hab ….

    • Johanne dit :

      Bonjour Dana,
      Je suis à mon 3ième jeûne non hydrique de 3 à 4 jours. Je le fais toute seule sans l’aide de qui que ce soit et ce après m’être renseignée et avoir lu beaucoup sur le sujet. J’ai continué à travailler et fais un peu d’exercice pendant tout ce temps. Je fais des jeûnes intermittents de 18 hres depuis plus d’un an. Tout ce que ça m’apporte c’est que du bien être. La contre-indication est la « Peur » et je suis contente de l’expérimenter et d’en obtenir que des bienfaits.

    • Danièle dit :

      L’varticle ne oarle que des jeûnes de courte durée !

  29. Sylvia dit :

    Jeûner et manger juste, c’est pas difficile, c’est mental, c’est possible et accessible à tous, il suffit d’éduquer son cerveau !
    Sylvia 53 ans, en santé, 43 kg pour 1,60m

    • Linette dit :

      43kg pour 1m60 ce n’est pas être « en santé »

      • Sylvia dit :

        Hello Linette !
        Si pour vous mes 43 kg et mon mètre 60 cm
        ce n’est pas être « en santé » je vous confirme tout de même mes 53 ans de santé, et vous ? êtes-vous en santé ?
        Comment déterminez-vous « être en santé » ?
        Merci pour votre réponse.

      • Gilda dit :

        Bonjour Linette,
        Votre IMC est si bas que vous êtes dans la maigreur morbide!!
        Non, en effet, vous n’êtes pas en bonne santé!
        Vôtre IMC est de 16,8!
        A 16,5 vous êtes anorexique ou en dénutrition!

  30. michèle dit :

    BONJOUR !
    il y a 20 ans j’ai essayé un jeûne = 4 jours avec seulement des bouillons de légumes; j’étais frigorifiée et ai passé le temps sous 4 couvertures, me traînant aux « repas » et conférences le soir. Depuis j’ai essayé maintes fois et tourne de l’œil chaque fois, ou nausées soulagées par… manger. Donc pour moi il semble que la suppression des aliments à index glycémique un tant soit peu élevé soit le meilleur amaigrissant, encore faut-il que je tienne le coup ! MERCI !

    • Jean Sten dit :

      Bonjour,
      il y a effectivement des personnes qui ne supportent pas le jeûne intégral de plusieurs jours consécutifs. Il est très désagréable, les mauvaises sensations ne cessent pas après le 4e jour et l’on risque des claquages de petits vaisseaux, notamment aux jambes. Donc, attention. Quand j’ai arrêté le tabac, j’ai opté pour un jeûne intégral (avec de l’eau bien sûr) de 24 h suivi de 4 semaines durant lesquelles je ne prenais qu’une tasse de café sans sucre le matin et une boîte de 800g de haricots verts, en 2 « repas ». Super pêche durant 2 semaines, je n’ai jamais autant grimpé de côtes à vélo que durant cette période. Mais 4 semaines, c’est trop, j’ai eu des vertiges qui m’ont amenés à interrompre progressivement le jeûne (c’en était un car les haricots verts ne nourrissent pratiquement pas et m’ont bien aidé à ne pas souffrir). Donc, je recommande cette pratique : 1 jour de jeûne intégral, puis 2 fois 400 g de haricots verts pendant 2 semaines, de préférence en été. Ensuite, retour très progressif à une alimentation normale (c’est à dire saine dans la mesure du possible).

  31. VOGT lionel dit :

    Bonjour Eric Müller,
    J’ai lu avec intérêt votre lettre concernant les différentes pratiques de jeûne existantes et les intérêts à différents niveaux qu’elles peuvent présenter.
    Pour ma part cela fait plusieurs années que je ne mange pas ou peu le soir, tout au plus une soupe avec quelques flocons de sarazin ou une à deux galettes de riz. Lorsqu’il m’arrive de manger trop copieusement lors du déjeuner par exemple (sans pour autant avaler une nourriture trop riche), je ne consomme que très peu de viande et oeufs, pas de charcuterie ni produits laitiers sauf quelquefois d’origine chèvre ou brebis ni blé sous toutes ses formes et pas ou très très peu de sucres industriels, le soir : c’est de l’eau; de plus le petit déjeuner du lendemain sera léger. Cette forme de « jeune » qui s’apparente plutôt selon moi à une « régulation alimentaire » ou comme on voudra nommer cette pratique me convient davantage qu’un « jeune » plus stricte car j’ai tendance à perdre du poids lorsque je réduis trop fortement et dans la durée mon apport calorique quotidien. En réduisant fortement voir totalement tout apport alimentaire d’origine animale durant une semaine environ, en réduisant au maximum les graisses y compris celles végétales obtenues par pression à froid, les céréales « dures » (le riz me concernant ne consommant pas de blé), et bien sur le plus possible les sucres de toute nature cela entraîne pour moi une perte de poids d’un à deux kilos. Bien sûr certaines personnes en surpoids ne pourraient que souhaiter que cela puisse leur arriver mais dans mon cas mon poids oscillant entre 66 & 68 kilos pour 1,78 mètre cela pourrai rapidement m’entraîner en dessous de seuil de mon « poids de forme » si je ne maintenais un certaine « richesse alimentaire », sur le plan nutritionnel (varier le plus possible les aliments, apports vitaminiques et minéral) ainsi qu’un apport calorique optimal.
    Cette ligne de conduite n’est pas toujours facile à maintenir me concernant mais c’est pourtant là que trouve équilibre physique et psychologique.
    Bien à vous, Lionel VOGT

  32. Joséphine dit :

    Bonjour,
    Je pratique le Jeûne depuis plus de 20 ans à raison de 2 X 1 semaine par an. C’est un pur bonheur! Quels bien ça fait! Après chaque Jeûne, j’ai, petit à petit, modifié/corrigé mon alimentation: par exemple, je sucrais mon thé, et après un Jeûne, je le trouvais imbuvable car trop sucré! Je conseil à tous ceux qui veulent vivre cette expérience pour la première fois, de lire 1-2 livres d’abord, pour bien tout savoir-comprendre, et maîtriser des astuces pour le réussir (Oui, c’est la tête qui commande, se préparer avant): il y en a des tout bons, de livres, sur ce sujet! Meilleures salutations à vous tous.

  33. Esther Moa dit :

    J’ai décidé depuis un certain temps de jeûner pour ma santé physique et spirituelle et ça a l’air de marcher. je jeûne un jour (sans rien manger et je peux boire le soir) par semaine pendant trois semaines et la quatrième semaine je prends trois jours successifs de jeûne pendant lesquels je prends quelques fruits le soir et ça a l’aire de marcher.

  34. meeus jean-claude dit :

    désolé,mais cette façon de « jeûner » en s’aidant de petits repas légers,ça ne vaut pas mieux que le ramadan… de grâce, soyez honnête et n’appellez pas ça jeûne, mais abstinence (qui est sans doutes bénéfique à l’organisme pour son entretien habituel, mais ne vous faites pas d’illusions, les vrais effets du jeûne ne s’obtiennent QUE par le vrai jeûne hydrique complet, et ça ne commence qu’après vidange complète du système digestif, mais ce n’est pas le lieu pour faire un cours, il y a suffisement de littérature sérieuse sur le sujet !

    • Karczewski dit :

      Entièrement d’accord avec vous, je jeûne depuis une dizaine d’année, des jeûnes de 3 à 4 semaines chaque année. Le jeûne est thérapeutique et la perte de poids n’est qu’un effet secondaire. Au bout du quatrième jour le corps se met en autolyse et consomme toutes les protéines malade que vous avez consommer et que votre corps a stocké (maladie à venir)Sans entré dans les détails, je ne suis pas médecin.

      • olivier Barraillé dit :

        pas que les protéines malades les protéines musculaires saines aussi sont consommées et cela c’est facheux il y a risque de rhabdomyolyse : pour moi le jeûne ne doit se faire que quand on est malade pour ne pas détourner le potentiel vital sur la digestion jeûner accélère la guérison mais d’après mon expérience en dehors de pathologie invalidante je ne le conseille pas .

    • Linette dit :

      Je veux bien un ou deux exemples de littérature sérieuse

  35. Thierry-Mieg Laure dit :

    Bonjour, je pratique le jeûne depuis cette année à raison de 3 jours tous les 2 mois environ sous forme liquide (fruits et végétaux liquides toutes les 2 h). Je m’y suis mentalement préparée. La 1ere expérience n’a pas été très agréable (chute de tension à 8 le 2e jour) mais j’ai continué en m’alimentant très légèrement. Depuis, j’ai refait 3 jeûnes et c’est une vraie joie pour moi de le faire et de continuer à faire du sport. J’ai une pêche phénoménale et mon corps supporte beaucoup mieux les « petits » écarts alimentaires. J’ai aussi beaucoup travaillé parallèlement sur ma dysbiose (due au permanganate – nettoyage des légumes en Afrique pendant 7 ans) depuis 2 ans. Je vais continuer et peut-être essayer d’autres formes de jeûne. Il ne faut pas rentrer dans un jeûne par hasard, c’est toute une démarche holistique et là, l’énergie coule 🙂

  36. Françoise de Bremond d'Ars dit :

    Bonsoir,
    Ce message pour confirmer les bienfaits du jeûne ; végétarienne depuis une quarantaine d’années, parallèlement à une pratique régulière du hatha yoga (école de Nil Haoutof), je pratique depuis plusieurs années un jeûne complet de printemps, d’une semaine (6, 7 ou 8 jours), sans interrompre mes activités (essentiellement jardinage env. 5 h/jour, toutefois sans abuser des machines). Pas de sensation de faim ni problème particulier, mais au contraire avec une clairvoyance accrue pendant cette semaine de vacance et de disponibilité de l’organisme !
    Mon analyse de sang est parfaite à tous les niveaux (contrôle tous les 3 ou 5 ans).
    A noter que je me soigne depuis plus de 20 ans pour une hypertension tenace, et … victoire, cette année, à la suite de mon jeûne du mois de mars, plus d’hypertension, donc plus d’hypotenseur.
    Le jeûne a donc été pour moi, curatif à cet égard, contredisant les propos souvent entendus, « que les hypotenseurs ne doivent en aucun cas être interrompus ».

    Si je peux me permettre un commentaire, un jeûne ne se vit pas comme une performance, mais comme une sorte de trêve à offrir à son organisme, comme et quand on le sent, sans que cela nécessite un effort particulier.
    Avant toute expérience, bien se connaître !

  37. Pulsatilla dit :

    Bonjour,
    Après un cure de chlorella et une alimentation biologique de vingt ans. Je me suis réveillée un matin avec aucune sensation de faim? je n’ai donc pas mangé. Je n’ai ressenti que les deux premiers jours, des petits vertiges sans gravité de temps en temps dans la journée, je ne me suis pas affolée. Je précis:, je ne mange jamais de grosses quantités, c’est ma nature. Au troisième jour de jeûne, je me suis senti super en forme. J’en étais très étonnée. J’ai donc continué le jeûne pendant quatre jours sans aucune sensation de faim.
    Je dormais super bien. Mieux que d’habitude, je ne sais pas pourquoi, je pense que mon organisme avait besoin de faire une pause. J’avais l’esprit clair et reposé, j’ai perdu quelques kilos; mais ce n’était pas mon objectif, je précise que je travaillais pendant cette pèriode de jeune. J’ai bu de l’eau, ce n’était pas un jeûne comme on dit sec. Depuis je ne mange que du pamplemousse le matin avec une boisson chaude, le midi un fruit ou une salade et le soir je mange léger! j’ai hâte que mon corps me réclame un jeûne, parce que je me sens tellement l’esprit clair, que je trouve cela indispensable. Bonne écoute de votre corps…

  38. JEAN GARABOUX dit :

    pour une journée de vrai travail physique : bucheronnage en affouages dans les Vosges.
    PETIT DEJEUNER : une banane écrasée finement + deux grosses cuillères à café de graines de sésame et lin (par moitié) broyées en farine dans un moulin à café électrique, + jus d’un demi citron. Mélanger en bouillie homogène. Ajouter une cuillère à soupe d’huile de colza et battre comme une mayonnaise. Couper en cubes de 8 à 10 mm une ou deux pommes, épluchées ou non, en incorporant les pépins dans la mayonnaise. Mangez lentement cette assiégée – vous ne pourrez pas l’engloutir à cause des cubes de pomme. Buvez tiède, café ou thé ou mieux encore une infusion faite de tisanes et herbes aromatiques, voire aromates.
    Partez pour votre journée avec une banane, trois ou quatre pommes et deux bouteilles d’eau très peu minéralisée (moins de 50 mg d’extrait sec). Buvez quand vous avez soif, croquez quand vous avez envie de manger un peu, pendant une pause.

    En mangeant votre pâtée le matin, vous pourrez couper du bois et le ranger pendant une journée entière coupée de petites pauses et vous rentrerez chez vous en fin de journée sans être affamé. Mais vous aurez bon appétit. Evitez de manger du pain toute la journée – c’est facile.

    J’ai 83 ans et je fais ce « régime » quand je vais dans la forêt pour la journée.

    Essayez et adoptez !

  39. Fernández dit :

    Bonjour,
    Votre article est très intéressant et je pense qu’à 39 ans,une nouvelle façon de vivre va commencer pour moi.
    Voilà maintenant plusieurs semaines que j’ai des douleurs à l’estomac et que je ne me sens pas au top.
    Et ce bien que nous ayons une alimentation relativement équilibrée, mon épouse étant atteinte de la maladie de crohn.
    Enfin soit, j’ai décidé de ne plus rien avaler ou presque.
    Après avoir très peu mangé hier, cad un « petit » petit-dej et un repas à 16h, toujours léger, je n’ai donc plus rien mangé.
    Si ce n’est 2 cafés ce matin et de l’eau.
    Surprise, je me sens déjà bien mieux mais je commence à avoir de petits vertiges. J’ai faim mais pas de quoi non plus me jeter sur le frigo. Il est vrai que l’eau vous permet de tenir plus facilement que je ne le pensais..
    Je voulais absolument tenir jusqu’à demain matin mais après vous avoir lu. J’ai compris qu’il ne servait à rien de se faire violence une fois de temps en temps mais qu’il faut un rythme.
    Je vais donc souper ce soir, ce qui me fera 27h de jeûne.
    Je vais sûrement opter pour le 16/8 et voir ce qu’il en est.
    Bonne continuation à tous et merci pour les conseils
    Toni

  40. Isabelle dit :

    Bonjour, j’ai fait un jeune il y a 2 ans de 16 jours en ne buvant que de l’eau, du thé et en prenant le matin, le midi et le soir 3 cuillères à café de pollen (que je fais fondre dans de l’eau). Je me suis préparée mentalement pendant plusieurs avant. J’ai travaillé et fait du sport sans souci. J’ai retrouvé ma forme et j’ai perdu des formes.
    Je vais recommencer la semaine prochaine pour 18 jours.
    Belle continuation à vous.

  41. Bob2a dit :

    Bonjour,
    J’ai commence le regime en 1955, (2 ans) pour une amibiase. Je mangeais viande et riz. J’ai donc decouvert le monde merveilleux des fruits et legumes a 10 ans. Depuis, j’ai regulierement diminue la viande et privilegie le reste, ainsi, il m’arrive de partir la journee en montagne avec des fruits et des barres de cereales : pommes, bananes, oranges, avocat. Je ne supporte pas le jeune car il me rappelle la maladie, avec des crampes abdominales insupportables, mais dejeuner d’une belle salade de legumes crus et cuits, chauds et froids, quel bonheur !
    A votre sante

  42. Jean -Luc dit :

    Bonjour j ai 50 ans et suis suivi médicalement tout les 3 mois par un spécialiste pour une maladie inflammatoire chronique je fais donc dès bilans sanguin très réguliers et je me suis intéressé au jeune en pensant que cela pourrai m aider après consultation j ai choisis le jeune partiel 16 heures de jeune 8 heures d alimentation, je l avoue sans grande conviction sur les resultats et qu’elle fut m a surprise alors que je n avais pas perdu un gramme les resultats de mes analyses
    sanguines avais commencé à se modifier dans le bon sans évidement avec baise du cholestérol et surtout pour se qui me concerne une baise des signes de l inflammation . Cela fait maintenant 9 mois que je pratique ce type de jeune il est facile à suivre pour ma part. Je prend mon dernier repas avant 20 heure et le suivant a 12 heure le lendemain. Je conseille ce types de pratique à tous ceux qui veule essayer le jeune car il est très facile à faire et peu apporter de bon resultats, pour m à part en tous cas. Bon continuation merci à vous.

  43. bema v. dit :

    Je suis ravie des différents thèmes et il y’a une revolution au niveau de ma santé;merci de nous informer.
    A notre santé!!

  44. elisa dit :

    J’ai trouvé l’article très interessant et je suis contente de voir que je ne suis pas seule a jeuner régulièrement. En effet, je trouve que de manière général, on mange trop. Essayant pas mal de problème digestif (et je n’ai que 36ans), j’ai d’abord jeûné de tant à autres pour cela. Je suis souvent écœuré de la nourriture parce que je digéré très très mal. Donc, j’ai pris l’habitude de manger très très peu ou rien le soir, je vais même souvent me coucher en ayant faim. Mais depuis que j’ai pris ce rythme, ma gastrite me laisse tranquille sans aucun médicament. Je précise que je suis végétarienne et je ne consomme que très peu de produit d’origine animal.
    Bonne continuation a tous.

  45. Lucien dit :

    Bonjour,
    Vous insistez sur l’aide que peut apporter le fait de boire de l’eau pour contrer la sensation de faim.
    Mais qu’en est-il pour les personnes qui jeûnent pour des raisons religieuses? Dans ce type de jeûne, il est indispensable de ne pas boire.
    Cet interdit est-il compatible avec les objectifs du jeûne que vous présentez?
    Merci.

  46. Boutrais-Colace dit :

    Bonjour,
    J’ai commencé un jeûne en septembre dernier en supprimant les produits animaux plusieurs semaines avant, introduisant des jus de légumes tous les jours 2 mois avant, et supprimant les féculants une semaine avant. Les 2 premiers jours ont été faciles, puis la nuit j’ai commencé à avoir des angoisses très fortes qui me réveillaient (je n’en avais jamais fait avant ce jeûne) et des sensations électriques dans la tête. Le phénomène s’est amplifié la nuit d’après avec l’impression d’avoir une ampoule électrique à la place de la tête et que de l’électricité circulait dedans. Dans la journée, le 4ème jour de jeûne je ne pouvais plus m’approcher de l’ordinateur, de la plaque à induction ou autre appareil électrique (fer à repasser par exemple) sans avoir ces sensations dans la tête, les oreilles oppressées et aussi dans la gorge parfois. J’étais devenues électro-sensible. J’ai pris peur, j’ai arrêtée le jeûne mais le problème d’électro-sensibilité continue depuis, même si sous neuro-protecteurs et après quelques chélations mercure le problème est beaucoup moins fort. Des séances de hamman ont beaucoup améliorées ce problème car j’ai n’ai plus besoin de prendre les neuro-protecteurs grâce aux séances de hammam, Cependant j’ai toujours du mercure au cerveau. J’ai réessayé un jeûne il y a 2 mois mais j’ai eu de très fortes acouphènes au bout de 2 jours au point de ne plus pouvoir m’endormir le soir. J’ai donc arrêté le jeûne aussi. Bien que j’ai eu beaucoup de bienfaits, perte de poids, esprit clair et limpide, peur disparues, enthousiasme débordant, bien-être physiologique, le jeûne a libéré chez moi lors de la fonte des graisses du mercure qui était stocké là depuis sans doute longtemps. Peut-être aurai-je du poursuivre le jeûne malgré les symptômes, mais je sais aussi que le mercure ne part pas tout seul du corps!
    Qu’en pensez-vous?

    • Noun dit :

      Bonjour,

      je me permet de réagir à votre commentaire sans aucune prétention, simplement avec un point de vue extérieur et non médical.
      Je compatis grandement à vos douleurs (qui sont me semble-t-il le signe d’une grosse désintoxication)!
      Pour avoir été intoxiquée au mercure, test sanguin à l’appui, et avoir subi en 2 fois l’ablation totale de tous les plombage au mercure que j’avais dans les dents, j’ai connu des périodes de fatigue intense avec céphalées et idées noires.
      Entre-temps, j’ai découvert une naturopathe qui a ciblé ce problème (parmi d’autres dont l’alimentation (produits laitiers, gluten etc)),et m’a conseillé une cure de chlorella (Sous forme de gouttes, à prendre de manière progressive), puis accompagnée de goutte d’élixir mère de Coriandre (attention au dosage, à ne surtout pas prendre de but en blanc et sans chlorella, et surtout jamais sans avis d’un/e spécialiste!).
      Le processus est long et peut durer plusieurs années selon le taux d’intoxication (cela fait 2 ans que j’en prend), mais les effets sont radicaux!
      je me permet de vous conseiller de consulter un/e professionnel/lle de la santé, si possible dans la Branche naturelle, et de lui parler de cette démarche.
      A vous de sentir au feeling, je trouve qu’un tel suivi doit se faire avec une personne en qui l’on a confiance, Avec qui le contact est bon. Généralement l’ouverture nécessaire est au rendez-vous.
      Je vous souhaite de recouvrer rapidement votre santé, et de trouver à travers cette épreuve le chemin qui vous convient.
      Cordialement.

  47. richiero dit :

    bonjour et merci pour vos articles qui sont très intéressent
    pour ma santé je pratique depuis plusieurs mois le jeun une fois
    par se semaine le dimanche se qui est plus pratique car je
    travail du lundi au samedi depuis que je le pratique je ne sens beaucoup
    mieux dans mon corps merci

  48. dominique lagache dit :

    bonjour moi j’ai un petit problème depuis que je ne travaille plus je ne dîne plus que le soir je ne prend pas de petit déjeuné et ne mange non plus le midi que le soir et cela dure maintenant depuis 3 ans

  49. Maria Joanna dit :

    Deux fois par semaine, je prépare dès le matin et pour toute la journée, une salade composée d’au moins quatre fruits et six légumes de saison : salades vertes (variées), endives,radis, concombre, tomates cerises, radis noir, navets, chou rave, carottes, poivrons , épinards, avocat, pissenlits ( sauvages),etc.. Et toujours gingembre frais, oignon ou ciboulette, une petite dent d’ail, un petit bouquet garni d’herbes, thym, noix ou amandes.
    Comme fruits je choisis de préférence les fruits de saison , plus un agrume ( pamplemousse ou clémentine), pomme ou poire, kiwi, banane etc..
    J’assaisonne avec le jus d’un citron et d’huile ( colza, noix, noisette, avocat) et de quelques pincées de curcuma, poivre, poivre de Cayenne, sarriette, cumin moulu, cannelle…
    Au moment de me mettre à table il m’arrive d’y ajouter une tomate cuite, une pomme cuite ou un autre fruit frais , même un autre assaisonnement, pour varier le goût.
    Ces salades ne sont jamais les mêmes et je me régale à chaque fois .
    Au cours de la journee je bois une bouteille d’eau plate ou gazeuse, thé, café noir, infusions diverses.
    Il m’arrive ,de temps à autre , de manger également deux galettes de riz complet ou de maïs avec du miel ou beurrées ou même naturelles.

  50. Albane dit :

    Bonsoir,

    Une chose importante concernant le jeûne de plusieurs jours: faut nettoyer l’intestin, en prenant du nigai (chlorure de magnésium) dans de l’eau en buvant tout au long de la journée, personnellement je trouve mieux de faire des lavages en plusi. C’est important car les résidus restant peuvent engendrer des infections.

    Préparez-vous psychologiquement et physiquement, comme très bien mentionné dans ce billet, le jeûne est une source de bien-être incomparable!

    Cordialement

  51. Justine dit :

    J’organise moi meme des stage de jeûne ou Detox et cure thermale a Berthemont dans le 06, et ce jeûne d’une semaine à des effets incroyables physiques et psychologiques pour tous nos participants. Ils adorent surtout la montagne, le spa, sauna, hammam et les conférence sur la santé, Hôoponopono, se soigner avec l’énergie rtc

    • Aurélie dit :

      Bonjour Justine,
      j’avais entendu parlé de ces semaines de jeun organisé loin du stress du quotidien … je serais interressée par ce type de stage avant de faire le grand saut toute seule avec la famille, le travail et le sport à gérer en même temps…. Serait il possible de connaitre le cout de ce stage et l’adresse du site ou je pourrais avoir plus de renseignements.
      Merci par avance

  52. Renée dit :

    Merci pour cet article très instructif sur le jeûne. J’ai une expérience du jeûne très ancienne (j’ai 77 ans) : je fais 2 jeûnes hydriques par an de 7 à 9 jours (automne et printemps) et c’est pour moi une vraie cure de jouvence, Je retrouve de l’énergie, dans ma tête tout est plus clair et je me sens bien, j’ai parfois du mal à en sortir tellement je suis bien. Là je suis au 6ème jour de jeûne et je reprends l’alimentation dans 2 jours, reprise tout en douceur et sur une semaine minimum. Ensuite je fais un jour de jeûne par semaine (le lundi) depuis des années mais je vais essayer le 5/2 tout au long de l’année. Mon fils pratique le 4/3, il jeûne un jour sur deux en semaine (lundi, mercredi, vendredi) avec 2 ou 3 fruits et une salade ou une soupe le soir, il a perdu 8 kg en 6 mois et s’en trouve bien au niveau des articulations et du dos. Je l’assimile plutôt à une diète mais cela me paraît intéressant.
    Je voudrais insister sur la préparation qui est très importante, on ne décide pas de faire un jeûne du jour au lendemain, il faut y penser dans un premier temps, et quand on sent que l’on est prêt dans sa tête, on commence la préparation, pour moi c’est une semaine. Donc il faut savoir que lorsque l’on décide de faire un jeûne d’une semaine, il faut en réalité 3 semaines (une de préparation, une de jeûne et une de reprise en douceur).
    Ensuite le corps étant bien nettoyé il ne faut pas replonger dans la malbouffe, on essaie d’avoir une alimentation de qualité et on évite tous les plats préparés bourrés de sucre, de sel et autres poisons.
    Voilà c’est mon expérience et si elle peut aider quelqu’un j’en serais ravie !

    • Noun dit :

      Bonjour Renée,

      je vous remercie pour votre commentaire que je trouve très enrichissant, merci pour ce beau témoignage!
      Je sors d’un premier jeûne de 4 jours qui fût éprouvant, mais j’ai hâte de recommencer l’expérience car je suis persuadée des bienfaits pour le Corps.
      Votre témoignage le confirme et donne envie de continuer!
      Merci à vous et belle vie en santé!
      cordialement

  53. Christiane dit :

    Bonjour, j’ai pratiqué 2 fois 1 semaine de jeune en préparant mon corps sur les 15 jours précédents en enlevant d’abord tous les sucres et féculents, puis les graisses. Je me sentait bien sauf des insomnies de plus en plus importantes. Donc fatigue. Je n’ai pas perdu de poids, même si cela n’était pas mon objetif. Un médecin ayurvédique m’a déconseillé le jeûne car mon tempérament ne s’y prêterait pas. Cela n’est pas pour tout le monde. Maintenant je pratique ce que vous appelez « jeûne intermittent » me semble-t-il : je saute 2 fois par semaine le repas du soir et je me sens bien. Meric pour les autres idées dont je vais m’inspirer notamment jeûner 2 jours par semaine. Cela me parait plus équilibré.

  54. GRIFFOND Claude dit :

    Bonjour à tous !
    Je pratique le jeûne 16/8 depuis un peu plus d’an de façon continue. Très sportif, je ne ressens plus la moindre hypoglycémie depuis que je pratique ce jeûne alors que, précédemment, c’était relativement courant. Même lorsque je pars en montagne pour plusieurs heures de rando à ski sans rien avoir avalé depuis la veille au soir, je ne ressens ni faim, ni faiblesse d’aucune sorte, bien au contraire !
    Je vais maintenant tester le jeûne du guerrier. Puis, assez rapidement, je vais tenter un ou 2 jours de jeûne complet par semaine…

  55. Claudine François de Burlet dit :

    Bonjour, le sujet est vaste … j’ai jeûné pendant un an, en adoptant le rythme suivant:

    1 jour par semaine ( toujours le même, en l’occurrence le lundi), et parfois pendant deux jours, voire trois à la suite.)
    Jeûner signifiait : ne rien manger pendant 24 heures au moins et ne boire que de l’eau. En général, je ne prenais rien le dimanche soir et je prenais le premier petit déjeuner le mardi matin. En fait c’était donc souvent un jeûne de 36 heures. Le résultat: une perte de poids , en douceur, de 12 kilos en 11 mois.

    Le fait de manger légèrement n’est pas un jeûne mais une diète, et tant qu’à faire de faire un effort, pourquoi le faire à moitié?

    Pendant un jeûne, en fait, on n’a pas faim, on a de l’appétit, c’est à dire que l’estomac réclame de la nourriture aux heures auxquelles il est habitué à être sollicité. ( souvent d’ailleurs, si on passe l’heure d’un repas, les tiraillements d’estomac disparaissent, il suffit donc d’un peu de patience).

    Par contre, pendant la période de jeûne, on a l’esprit clair, très clair et on se sent bien.

    Ceci dit, il ne faut pas négliger l’aspect psychologique lié à la démarche. Il faut faire preuve de volonté, de ténacité et convaincre son entourage de vous soutenir, mais le résultat en vaut la peine.

    Le jeûne est une chose merveilleuse:  » Le Jeûne » de H.M.Shelton » hygiéniste qui cherche à résoudre le problème de l’équilibre vital de l’être humain.

    Si vous avez des questions, demandez… je vous répondrez, en fonction de ce que j’ai vécu.

  56. karst dit :

    Bonjour,
    Moi je fais des insomnies depuis plusieurs années, alors quand je me lève je ne déjeune pas, et ne mange pas à midi, et ça depuis plus d’un an, cela ne me gène pas et je me sens très bien, par contre mon corps à fait des réserves et j’ai pris 3 kg. De plus je voudrais perdre une vingtaine de kg, que me conseillez-vous.

    Merci pour tous vos articles il sont très intéressant.

    • od dit :

      Pareil pour moi! Petit dejeuner, gouter vers 17h , un plat et dessert vers 21h , et je grossi qd mm!
      20 kg a perdre egalement!
      Il gaut dire que ma calormétrie est à 1200 calories

      • Claire dit :

        Bonjour,

        Je vous conseille de prendre les repas plus tôt dans la journée, le dernier étant le déjeuner, car votre organisme l’éliminera plus facilement. Si vous mangez le soir, surtout si tard, et que vous allez ensuite vous coucher, votre corps au repos ne va pas brûler les calories absorbées, au contraire il va les stocker, et majoritairement sous forme de graisses…
        J’ai moi même appliqué cette méthode, sur les conseils d’un nutritionniste, et j’ai perdu du poids graduellement,1 à 2 kg par mois.

  57. Freund dit :

    Toutes les fois où j’ai essayé de jeûner , la sensation de faim a certes disparu, mais elle a été remplacée par une extrême faiblesse accompagnée de maux de tête.
    Par ailleurs, j’ai toujours entendu dire qu’il ne faut jamais sauter de repas, dans les régimes visant à perdre du poids, car le corps se « rattrape  » ensuite en stockant des réserves par crainte du manque.

  58. AVIAS dit :

    Bonjour, Je souhaiterais bien commencer le jeûne, mais j’hésite, sans doute encore traumatisée par tout ce qu’on entend dire, par les pseudos magasines de santé, les médias, c’est à dire tout et son contraire.
    Le jeûne 5/2 me tente bien. Je vais donc commencer. Je ne manquerai pas de vous faire part de mes avancées.
    Merci en tout pour l’article.

  59. Jocelyne dit :

    la grippe m’a terrasse ce dimanche , une décision était prise , jeûner pour vite guérir , cette grippe m’a terrasse 1 jour j’ai dormi presque toute la journée, j’ai pris tisane de thym nature bu de l’eau et pris 1 gr de vit C, le lendemain j’ai continue le jeune avec les mèmes ingrédients thym eau vitc , j’allais deja mieux mais encore fatiguée, et mardi j’étais réellement en pleine forme, plus de grippe, la forme, j’ai pu jardiner et je continue le jeûne car je peux le dire ainsi c’est plaisant , il y a comme une énergie toute neuve

  60. michele dit :

    merci, merci, merci, j`ai déjà expérimenter le jeûne et je suis agréablement surpris que quelqu`un ose dire qu`il faut manger trois fois par jour sinon c`est nocif pour la santé ce que je me tue à dire à mes enfants entre autre mais qui son septiques ce que les croyances et les publicités mensongères disent c`est le contraire moi qui l`ai déjà expérimentée seul, je fesais de même avec ma bouteille d`eau et j`écoutais mon corps quand j`avais trop faim je buvait de l`eau et je mangeais un peu mais je mangeais santé un bon repas à une fréquence, d`à peu près trois jours mais tout le monde qui m`entourait mes enfants et ma mère avait peur pour moi finalement j`ai arrêter au bout de quatre mois et tous les gens de mon environnement se sont mis à m`inciter à manger me disant que ce n`étais pas bon pour moi n`empêche que je n`avais plus de haute pression et j`avais perdu 60 lb ce qui fait environ30 kilos et je filais très bien physiquement.je compte en faire encore bientôt et j`ai apprécier que vous en parlier merci encore.

  61. Krikri2000 dit :

    Merci, enfin un vrai site qui explique le jeune

  62. Yannick Semey dit :

    Bonjour à vous, je viens réagir par rapport à votre article sur le jeun.
    Toutes les methodes que vous proposez sont des approches non
    negligeables. Le jeun comme vous l’avez bien souligné ne peut se
    faire au hasard sans prendre en compte une bonne qualité de votre
    alimentation. Toutefois, à moins de f

  63. Nathoumotte dit :

    Je viens d’apprendre que chez les musulmans il est recommandé de jeuner 2 jours par semaine, le lundi et le jeudi. Or je jeune tous les lundis 24h car lundi on se nettoie des invitations du we et c’est un jour d’intense activité, donc pas le temps de manger dans le calme, aussi je prefère jeuner avec bonheur ce jour la. Chez les chrétiens, c’était le vendredi et le dimanche (jour du seigneur). Une fois j’ai jeuné 10 jours à l’eau en travaillant, je n’ai perdu que 2 kg, je pense parce que j’avais déja le corps bien nettoyé.Ce n’est quau 10ème jour que le blanc de mes yeux est devenu pur, dans un état de béatitude parfaite. Par contre, je conseille de faire des lavements même si vous avez vidé vos intestins, car il reste des tas de choses meme au bout de 4 jour d’ou malaises. La préparation est importante pour un jeune de plusieurs jours d’affilée, afin déviter les malaises. A lire une excellente synthése « et si on s’arretait un peu de manger de temps en temps », nouvelle édition, docteurnature.org- je jeune avec de plus en plus de plaisir, comme des retrouvailles avec MOI, la Source, et clarification mentale. Cela m’aide si j’ai une importante décision a prendre ou des épreuves a venir

  64. Danielle dit :

    Bonjour à tous,
    J’ai commencé à jeûner il y a déjà quelque temps, mais de façon irrégulière, c’est à dire quand mon corps me le réclame. Dans ce cas précis, je commence toujours ma journée par un petit déjeuner normal (c’est mon repas préféré!) et ensuite je ne bois que des infusions (bios bien sûr) de thym, de menthe de fenouil ou autres et du thé vert à volonté, ceci sans aucun aliment solide jusqu’au lendemain matin où je reprends mes habitudes alimentaires normales . Il m’est arrivé de recommencer un 2ème jour à suivre mais plus rarement. En général ça a toujours été très bénéfique. J’en ai parlé à mon médecin qui m’a encouragé à le faire quand je voulais.
    Cordialement

  65. Laurence dit :

    Bonsoir,
    Depuis bientôt trois mois je pratique le jeûne intermittent prenant un repas le midi et un le soir. Je ne ressens ni la faim, ni aucune baisse de régime en fin de matinée. Pour moi, c’est devenu naturel même lorsque je dois faire du sport. Je dois tout de même préciser que j’ai toujours eu du mal à manger le matin. En prenant un petit déjeuner, je ressentais « un coup de pompe » vers onze heures. Alors que maintenant seulement une légère sensation de faim.
    Ma prochaine étape va être d’essayer le jeûne sur 24 heures tout en buvant mais un jour où je serai chez moi de préférence afin de voir comment je vais le supporter. (Normalement la semaine prochaine…)

  66. Elena dit :

    Par une petite superstition, le vendredi 22 décembre 1989 j’ai jeûné « noir », comme on dit chez nous (c’est-à-dire même sans boire), afin que la révolution réussisse; puisque cela a « réussi! », j’ai continué à le faire chaque vendredi, pendant assez longtemps. Mais cela a été nuisible à mes reins, qui se sont révolté, en m’infligeant une belle hématurie en février 1992. Depuis, j’ai quand-même bu le vendredi, du café et de l’eau.(je réussissais à tenir sans manger du vendredi soir à samedi -midi). Ensuite, j’ai ajouté le mardi, sans savoir que je faisais le jeûne 5/2 que vous venez d’expliquer. Mais le 31 juillet 2014, sans explication aucune, j’ai été frappée de plein fouet par une pancréatite aigüe. Heureusement, je m’en suis tirée au prix d’un régime très stricte que je me suis imposé pendant cinq mois, ce qui m’a fait perdre 7 kilos mais aussi perdre les 3/4 de mes longs cheveux. Après, je me suis remise assez bien, mon pancréas a vu s’effacer son pseudo-kyste, j’ai repris ma gym et mes activités quotidiennes. Mais… j’ai repris du poids, ce qui me déplaît fortement.
    En lisant votre article, j’ai décidé de reprendre mon jeûne 5/2. J’espère que cela va me réussir.
    Tout en vous remerciant pour tous vos conseils, et en vous souhaitant un bonne santé de fer qui ne rouille jamais, E.T.

  67. SAROU dit :

    le jeûne du soir 20 h au midi est vraiment agréable, au début nous prenons malgré tout le matin du thé très léger avec une toute petite cuillerée à café de miel. Nous sommes végétariens depuis plus de 15 ans et consommons bio …..ça aide bien évidemment. Le matin nous trouvons vivacité et légèreté. Le surpoids s’en va tout doucement et les postures de yoga sont bien évidemment plus faciles…..

  68. lekhal dit :

    Bonjour,
    Merci pour ces éclaircissements scientifiques, je comprends mieux pourquoi le jeûne a été prescrit par Dieu à travers les différentes religions. Et comprends mieux pourquoi les musulmans jeûnent le mois de ramadan et tous les lundis et jeudis pour les plus courageux.

  69. robert dit :

    Un des meilleurs coupe-faim est sans doute le vinaigre de cidre de pomme,s’il est Bio. c’est encore mieux.
    1 cu. à soupe dans un demi verre d’eau et on le rempli avec du jus,soit de canberge,de bleuet ou de
    pomme (mais du vrai jus ,celui qu’on ne voit pas au travers).mais pour avoir toute son efficacité,prendre
    une gorgée bien la saliver avant d’avaler.En prime,ce vinaigre est riche en potassium(K).Cette recette
    m’a été suggérée par le Dr.Bernard Jensen(1984).

  70. khomenko dit :

    3 semaines de régime intermittents j étais en forme je le supportais bien seulement résultat plus 3 kg pas le but recherché plutôt mincir arrêt du jeune 15 jours moins trois kg ouf il faut m expliquer plus pour que je comprenne comment le jeune intermittents peut faire maigrir alors qu on nous explique depuis des années que sauter des repas fait grossir

  71. lucas christine dit :

    Quand j’étais enfant, mes parents faisaient tous les 6 mois ce qu’ils appelaient la « journée liquide » (nous, mon frère et moi, mangions, bien sur, normalement) cela fait longtemps qu’ils ne le font plus…

  72. Dellarossa dit :

    Bonsoir, j’ai fait des jeunes sur 24h il y a quelques années et ça me plais bien, je me sentais beaucoup mieux, mais j’avais toujours mal à la tête, que faire ? Ma naturo me disais que c’était la détoxication qui se faisait et que ça fonctionnait bien, mais c’est pas vraiment agréable

  73. Eme dit :

    Bonjour
    Pas évident je trouve, moi j’ai voulu faire une monodiete apres les fêtes de fin d’année. Objectif : manger plein de carottes, pendant 2 voire 3 jours. J’ai tenu 1 journée.
    À refaire car apres je me suis sentie mieux en effet. Mais cetait vraiment horrible de ne manger que de la carotte même sous différentes formes et cuissons! Le soir du jour 1 j’étais déjà écœurée et le lendemain matin je n’ai pas réussi à remanger des carottes.
    Par contre sauter un repas quand on est très occupé le midi ou le soir par manque d’appétit pourquoi pas. Je ne savais pas que ce pouvait être bénéfique.
    Quelque chose de + adapté et + facile j’ai trouvé, qui rejoint la méthode 16/8, c’est de rien manger la nuit (facile) puis jusqu’à midi. Puis manger normalement jusque 20h.

    Vos lettres sont top. Continuez comme ça.

  74. claire dit :

    bonjour
    mon ami et moi avions décider de jeûner l’année passée. Il faut savoir que nous sommes en bonne santé , que nous faisons très attention à ce que nous mangeons, et que nous voulions tenter l’expérience pour faire du bien à notre corps et aussi par découverte ( je pèse 50kg et lui 65). Nous avons mangé pdt 5 jours des fruits et légumes uniquement( en enlevant protéines et céréales) et nous avons débuté notre jeûne avec pour objectif entre 3 et 5 jrs en ne buvant que de l’eau. Résultat: Nous n’avions pas beaucoup d’énergie, étions obsédés par la nourriture, on se racontait des recettes et des choses que nous nous ferions à manger après coup!…. c’était pas facile! on est allé se balader mais c’était dur nous qui sommes de bons randonneurs aguerris…. mon ami a craqué le soir du 2 ème jour, moi j ai tenu 3 jours entiers, je ne pesais plus que 46,5kg(pour 1,70m) et mon ami 61(pour 1,80m). Ha… on se sentait légers!…. On a fait attention à la reprise (de toutes façons notre estomac avait rétréci!) en ne mangeant que progressivement,de petites portions : fruits et légumes 2 jours, et autres après.
    Du coup je sais pas si je le referai. Je pense que çà me convient mieux de faire des jours fruits ou des jours légumes. Je suis moins épuisée!
    mais je vais peut être retenter quand même sur une journée tous les 3jours ou qqch comme çà!
    Voilà si mon commentaire peut aider qqun alors tant mieux!
    bon jeûne!
    claire(isère)

  75. Legros dit :

    Il existe un jeûne de 7 jours selon la méthode du Docteur Otto Buchinger.
    On prépare le corps pendant 5 jours avant en supprimant graduellement : d’abord les excitants, ensuite les protéines animales et enfin les céréales.
    La veille du jeûne, fruits et légumes verts.
    Pendant le jeûne on prend tisane au miel le matin, de l’eau avec un peu de jus de fruit la journée et le soir un bouillon clair de légumes.
    La reprise alimentaire se fait sur 7 jours en reprenant les aliments dans le sens contraire de la préparation.
    Cette méthode a permis de retrouver un taux de cholestérol et de triglycérides normaux !
    C’est un jeûne à faire au Printemps et à l’Automne.
    MAIS ATTENTION : PAS DE MÉDICAMENTS AVANT ET PENDANT LE JEÛNE.

  76. JULIE dit :

    Bonjour
    Très intéressant mais signalez le fait que jeûner en période d’allaitement est déconseillé ou pendant la grossesse par exemple 🙂
    La plupart des gens le savent mais pas tout le monde
    A bientôt 🙂

  77. Wolf dit :

    Bo jour à tous,
    Quid de la nourriture pranique?

  78. BACHIR dit :

    Bonjour, jeuner c’est bon pour la santé . Essayer de jeuner deux jour par semaine par exemple le lundi et le jeudi et une heure avant le levée du jour jusqu’au coucher du soleil. Après quelques années toutes les cellules trouverons leur bon fonctionnement . Et bon courage. Aurevoir.

  79. Halim dit :

    Bonjour ,

    Je vous suggère de jeûner deux fois par semaine, exemple lundi et jeudi , de l’aube au coucher du soleil donc la journée.

    Le soir , vous mangez une soupe de légumes, un thé vert sans sucre, fruit de saison et de l’eau bien sûr.

    Pour les autres jours, manger juste quand vous avez faim donc faut sentir que l’estomac est vide et éviter la dépendance

    manger et horaires pour laisser l’estomac à digérer et se reposer.

  80. tarik dit :

    Bonjour
    Sujet trés interessant que vous evoquez ; en effet le jeune thérapeutique est employé en Russie ex URSS depuis plus de 50 ans et ses résultas sont prouvés . Depuis la chute du rideau de fer et la perestroika nous avons appris beaucoup de choses sur diverses pratiques médicales dans ce monde de l’Est
    Cependant nous musulmans, pratiquons le jeune le plus long dans les religions monothéistes et nous savons depuis 15 siecles qu’il est trés bon pour la santé et qu’il est souhaitable de le pratiquer 1 jour sur 2 comme David le Prophéte selon notre Prophéte Mohammed ( Bénédiction et Salut sur Lui)
    Par ailleurs cette pratique est aussi conseillée pour les chimio thérapies avant les séances ; des articles médicaux en parlent
    Merci pour votre intérét pour la santé des gens

  81. LARIBI dit :

    Bonjour,
    Effectivement! Le jeûne a beaucoup de bienfaits pour notre santé mentale et physique. il nous permet de vivre en harmonie… vous avez cité tous ces bienfaits en général…
    En plus de tout cela c’est un moyen de sentir la douleur de la faim, et bien gérer l’épreuve de la faim.
    Penser à ceux qui endurent à longueur d’année… qui combattent la faim, mais ne mourront jamais de faim.
    Remercier le Seigneur de toute les délices de cette vie qui sont assujetties à l’Homme.
    C’est un moyen de développer sa spiritualité.
    Ma manière de jeûner :
    A longueur d’année, toutes les saisons, De l’aube jusqu’au coucher du soleil.
    – un mois par an entre 12 heures et 18 heures.
    – Deux jours par semaine, lundi et jeudi.
    Il faut que tout cela soit programmé à l’avance, avec comme objectif bien défini

  82. Gérard dit :

    Bonjour, quelques petites remarques qui ont marché pour moi concernant la perte de poids. (perte de 10kg superflus):
    1/ Ne pas vouloir de résultats rapides mais prendre son temps pour ne pas se faire trop violence et craquer rapidement – j’ai mis environ 6-8 mois à perdre mes 10kg.
    2/Cesser d’être sourd aux remarques du conjoint qui vous dit à chaque repas pris ensemble: « tu manges pour deux! ». En effet, j’ai commencé par manger pour un seulement,et je me suis rendu compte que je n’en mourrais pas.
    3/ Lorsqu’on prend un repas seul, ou lorsqu’on s’offre une mini-récompense (genre UN carré de chocolat) dès que la perte de poids est bel et bien amorcée, ne rien faire d’autre en même temps, afin de savourer le plaisir de ce que l’on avale, et bien sûr mastiquer longtemps.
    4/ Pour le reste, il a suffi que j’évite tout ce qu’il est indispensable de cesser de faire (!), à commencer par le grignotage, et bien sûr:
    5/ A l’exception d’un verre ou deux lors de repas chez des amis ou lors de quelques jours de fête, AUCUNE goutte d’alcool.

  83. GINDRAT Bernard dit :

    Bonjour, Je suis diabètique depuis 2001, actuellement traité par comprimés + insuline « Lantus », mon diabète est équilibré (HbA1c = 6.6) & ma glycémie du matin est < 0.70 la plupart du temps. En outre il m'est arrivé de passer en hypoglycémie après le repas du soir. Comment pourrais-je jeûner alors qu'avec 3 repas / jour je tombe en hypoglycémie. D'autre part, des problèmes digestifs m'empêchent de manger des crudités qui me provoquent des épisodes diarrhéiques (qui durent plusieurs jours même avec un traitement spécifique) pendant lesquels ma glycémie augmente de façon incompréhensible.
    Je pense que dans mon cas mieux vaut éviter de jeûner, ou prévoir la petite cuillère pour qu'on puisse vous ramasser.
    Sincères salutations.

    • romeu dit :

      Bonsoir M. Gindrat
      C’est à 3 titres que j’interviens
      1 médecin généraliste homeopathe : j’ai la conviction que le jeûne peut améliorer le diabète en réduisant les pics insuliniques , et surtout les phénomènes inflammatoires naturels qui accompagnent tout processus de digestion ; en effet le diabète , est lié à un dysfonctionnement du pancréas endocrine mais c’est aussi une maladie auto-immune dans laquelle existe une perturbation associée de la flore intestinale ( intérêt adjuvant des pré et probiotiques )
      Il suffit d’ajuster les doses de LANTUS quand vous jeûnez .Parlez-en à votre médecin .
      2 récemment malade , j’ai eu à recevoir un traitement lourd : chimiothérapie toutes les 3 semaines ; j’ai jeûné chaque fois 1 jour avant , le jour de la chimio , et 1 jour après soit 3 jours au total pour les deux premières chimio , 1/2 journée le 3e jour soit 2 jours 1/2 au total pour les 4 chimio suivantes sans aucune faiblesse supplémentaire , Je n’ai pris ni antinauséeux , ni antalgiques , ni antiviraux ni antibactériens car ma moëlle osseuse a très bien tenu .de plus la chimio a très bien marché puisqu’à mi-traitement cad après 3 chimio , le scanner était quasi normalisé ; les cellules saines ont été protégées car elles savent se mettre en mode éco , tandis que les cellules folles si je puis dire avides , stupides disons-le ne supportant pas les restrictions se sont mises à gober les produits de chimio faute de mieux et n’en ont pas – heureusement pour moi – réchappé .
      3 enfin c’est le plus délicat à dire , le jeûne total est aussi un jeûne de pensée et de sentiment ; ça ne veut pas dire ne pas penser ni sentir , au contraire ; penser et sentir mieux , méditer , prier , réaliser en soi et autour de soi l’harmonie qui maintient la santé , cette méthode je l’avais découverte il y a près de 40 ans appartenant à un groupe spirituel ; nous jeûnions simplement du Jeudi midi au Vendredi midi cad le repas du Jeudi soir et le petit déjeuner du lendemain , que nous remplacions par un bol d’eau chaude .
      Ayant jeûné récemment , je n’ai pas encore la volonté de m’y remettre mais je pense bientôt le faire ; dans le jeûne consenti , choisi , conscient ,il se découvre une grande paix.
      Bonne soirée

  84. Jehanne dit :

    bonjour à tous. Tout d’abord MERCI à Santé Nature Innovation.
    Je connais les bienfaits du jeûne depuis quelques années et peux aisément rester 3 à 5 jours sans manger (boire uniquement de l’eau) sans perdre de l’énergie et sans perdre du poids tout en continuant mes activités habituelles (notamment le jardinage et du sport). De plus, je jeûne régulièrement et aisément 1 ou 2 jours par semaine. Autour de moi pourtant quelques personnes ont essayé le jeûne mais se plaignaient de maux de têtes, de vertige, de faiblesse. A chacun son type de jeûne et, comme vous le mentionnez, en fonction de son corps et sa biologie, et certains devraient en parler avec leur médecin. Je crois beaucoup au jeûne thérapeutique.
    Je pense que le jeûne est un gros dossier et mérite plusieurs chapitres avec, pour chaque type de jeûne, les précautions à prendre avant, pendant et après un jeûne. Encore MERCI pour tous vos messages sur la santé.

  85. Poirier dit :

    Il y a une autre façon de jeûner , avec les lunes . L’influence des lunes est incroyable tous les 15 jours vous avez une lune (pleine lune ou changement de lune, parce que tous les mois vous avez une pleine lune et un changement de lune ) et donc tous les 15 jours après votre dîner vous ne touchez plus à aucune nouriture et ne buvez que de l’eau ou thé sans sucre , jusqu’au surlendemain matin , 1 journée entière de jeûne ( exemple du dimanche soir après dîner jusqu’au mardi matin au lever .En temps normal une journée sans manger ne vous fait pas perdre grand chose , personnellement avec la lune 2kg , d’autre 1.5kg ..Vous n’avez pas le choix du jour , c’est seulement les jours de lune .L’influence de la lune accenturait beaucoup plus les effets du jeûne.Même les médecins à qui j’en ai parlé disent que tout le monde devrait le faire pour sa santé.

  86. tessa dit :

    Bonsoir,
    Votre article est très intéressant. Ma méthode est la suivante : les jours de pleine lune (donc 2 fois par mois) je bois des jus de fruits, de l’eau, du thé, des bouillons de légumes, durant toute la journée, chaque fois que la faim se fait ressentir. Le lendemain, je mange les légumes qui m’ont servis à faire le bouillon.
    Voilà si vous voulez tenter l’expérience, ce n’est pas trop difficile.

  87. Laurence dit :

    Bonjour,
    L’article ne me paraît pas convaincant car il ne traite pas des inconvénients potentiellement liés au jeûne. Il m’est arrivé, notamment au cours de longs voyages, de jeûner parce que les aliments disponibles étaient de mauvaise qualité. Si je dépassais 2 jours je m’en trouvais affaiblie et je perdais du muscle. Je n’ai quasiment pas de graisse dans le corps, je dépense 1000 à 2000 calories par jour en activités sportives. Ne pas m’alimenter de longues heures parce que je suis occupée et que rien de bon n’est accessible où je suis n’est pas un problème, je saute ou repousse des repas sans m’en inquiéter, ni m’en rendre compte. Mais ne pas me nourrir me fait automatiquement perdre du muscle: pourquoi perdre du muscle? Je suis fine et performante, devenir squelettique me serait-il bénéfique? Il me semble que lorsqu’on vit sainement le jeûne est une pratique inutile, voire néfaste. J’ai rencontré un jour un problème intestinal. Pour le résoudre je n’ai pas jeûné mais opéré une modification alimentaire et pris par voir orale une huile essentielle: en trois jour le problème n’existait plus.
    Le jeûne est une expérience à tenter pour certains d’entre nous. Pourquoi pas, mais je ne suis pas sûre que ce soit une aussi bonne garantie de santé qu’une vie heureuse et saine, remplie de soleil et d’activités de plein air, de joie partagée avec un entourage aimant. Une vie emplie de bonté, donnée et reçue.

  88. marsly louise dit :

    bonjour,

    suite à l’achat d’un livre : Régime d’un jour », j’ai par période de 3 mois, suivi les conseils.
    Ne rien manger (boire bien sûr) un jour par semaine. Donc ce jour-là RIEN matin, midi, soir.
    C’est très facile si on est motivé. Excellent le jeune pour l’organisme ET pour perdre du poids.
    Et bien sûr ne pas se goinfrer le reste de la semaine, après ce petit effort.
    Bonne chance à tous

  89. CARDONNEL dit :

    Bonjour.
    Et merci d’instruire tout le monde à propos du jeûne.
    Il y a quelques années j’avais jeûné 11 jours.
    Et tout d’un coup, cela m’a repris et j’en suis à mon 8ème jour de jeûne.
    Je pense que vous devriez insister pour dire aux gens : que c’est facile !
    Il suffit, comme vous le dites si bien : d’avoir la bouteille d’eau sous la main. Et c’est tout.
    J’encourage tout le monde à tenter l’expérience et croyez-moi, pas besoin d’aller vous faire surveiller par un médecin pour un petit jeûne de rien du tout ! Ou de devoir aller en clinique !
    C’est au bout des trois premiers jours que vous passerez de l’alimentation extérieure à la consommation de vos toxines intérieures. Si vous avez quelques étourdissements à ce moment là vous comprendrez aisément que cela vient de votre jeûne et vous n’aurez donc aucun souci.
    Bien à vous.
    Jean.

  90. BLANCHON dit :

    Bonjour,

    Je suis intéressé par le jeûne intermittent 5/2.
    Je pratique assidument la course à pied 3 à 4 fois par semaine, entre 40 et 60 km.
    Quel type de jeûnes me recommanderiez-vous afin que je ne cesse pas mon activité physique?
    Bien cordialement.
    Erich

  91. Isabelle dit :

    Mon commentaire est une demande, car vous parler rarement de la migraine le jeûne peut mélioratif ou faire le contraire
    Pourriez vous faire un article sur les migraines, et comment faire pour ne pas tomber dans le cercle infernal des triplans.
    Merci. Isabelle

  92. Cet article ne fait que surfer sur la vague du jeûne.
    Il n’est malheureusement qu’une suite d’approximations, d’âneries, de contre-vérités, de clichés et d’idées fausses.

    On apprend ainsi que « jeûner toute la journée » « consiste à manger des petites portions de légumes et de fruits crus » pendant 20 heures.
    Jeûner = manger. C’est un concept nouveau ; ça vient de sortir…

    Le jeûne intermittent ? Un concept à la mode, qui consiste à ne manger qu’une fois par jour ou manger moins souvent.
    Je ne mange qu’une fois par jour depuis 40 ans, sans jamais appeler ça du jeûne. C’est juste… manger une fois par jour !!!

    Et si Eric Müller nous parlait plutôt de son expérience personnelle, au lieu d’aller extraire des informations de sources aussi diverses que douteuses afin de pondre un article magistral qui se voudrait dans l’air du temps… afin de garder bien captifs tous les lecteurs de cette lettre d’informations.
    « Informations » avez-vous dit ?…

    Comment vit Eric Müller ? Quand jeûne-t-il ? Pendant combien de jours ? Qu’est-ce que ça lui apporte ?
    Voilà ce que j’aimerais savoir…

  93. Guillaume dit :

    Bonjour,

    Pour ma part, je pratique le jeûne « total », c’est à dire aucune nourriture à part de l’eau sur une période pouvant varier de 7 à 21 jours. Mais rien n’empêche de continuer au delà. Il faut juste faire attention à la limite minimale du rapport protéine / graisse. Tant que celle-ci n’est pas franchie, le jeûne est sans risque.

    Le jeûne est un outil puissant pour soigner presque toutes les maladies / pathologies actuelles. J’ai pu soigner mes problèmes d’articulations, mon asthme, mes allergies, mes problèmes d’estomac et d’intestin ainsi que de rien. Puis j’ai remis en question mon mode d’alimentation et le type de nourriture que je mangeais (les boissons en font partie). Sans cela, un jeûne est inutile. Il ne faut pas faire non plus un jeûne avec la volonté de perdre du poids, c’est futile. Il faut trouver des raisons plus nobles comme une recherche plus spirituelle ou simplement vouloir retrouver la « vrai » santé.

    En tout cas, il ne faut pas craindre le jeûne. Passé les 2-3 jours on ne ressent plus les effets négatifs (nausées passagères, sensations de fins omniprésentes). On arrive à une clarté d’esprit, on se sent léger et plein d’énergie.

    On ce qui me concerne, j’ai continué d’aller au travail, de faire du sport, la cuisine et les tâches ménagères ainsi que les sorties avec des amis. Ce serait dommage de se couper du monde. Le jeûne est pour moi une libération!

    Je le conseille vivement!

    Je vous remercie pour cet article et je souhaite à tous / toutes les jeûneurs/euses ou future une excellent santé!

    • anais dit :

      merci de partager votre expérience!
      Comment avez vous fait ce travail? tout seul?
      Je cherche une structure pour mon mari qui est un étranger et qui n’ pas l’habitude de ce genre de pratique.

  94. Eleana dit :

    Bonjour,
    Tout d’abord, je trouve votre article très intéressant et très détaillé, merci pour ça! Je pratique couramment le jeûne, le mien consiste à ne manger ni le matin avant 10h00, ni le soir après 4h00. Et j’y associe souvent un jeûne de 5/2! Quand une fringale apparaît vers 10h le soir (et oui ça arrive) le petit bouillon de légumes et le sommeil son les meilleurs moyens de résister à la tentation! De toute manière dans mes placards il n’y a plus rien de « mauvais ». Tous les aliments étant du mauvais côté de la force on complètement disparu de mon alimentation. C’est d’ailleurs une autre forme de jeûne que de se contraindre à manger totalement saint!
    Enfin vous avez totalement raison quand vous dites que la bouteille d’eau est le meilleur ami lors d’un jeûne! Personnellement j’ai toujours avec moi DEUX bouteilles, une avec de l’eau citronnée et l’autre nature. J’ai remarqué que le citron me faisait maigrir alors j’en profite!
    Je suis passée d’un corps en surpoids avec 86kgs pour 1m69 à un petit 56kgs. Et cela en un peu moins de 6 mois. En plus de mon poids, j’ai perdu mon mal de dos, mon mal au pied, et mon mal-être perpétuel!

    Bonne chance à tous!!

  95. Joce dit :

    j’ai souvent pratiqué le jeûne, et je le fais lorsque je veux me sentir mieux, plus légère, plus saine,
    Un des mes jeûnes favoris : les jours de changement de Lune (2 fois par mois).
    Le matin : petit déjeuner composé de chicorée, thé, ou café sans sucre, jus de fruits light sans sucre, jus d’agrumes de préférence , citron ou PAMPLEMOUSSE.
    Dans la journée de l’eau 1,5L / par jour maxi 2 Litres.
    Le midi : jus de pamplemousse, potage de légumes (léger le potage plutôt liquide que velouté) (légumes verts de préférence sans pomme de terre), très légèrement salé, et si le besoin de manger se fait ressentir manger, manger uniquement un pamplemousse.
    Dans la journée à la place de l’eau, du thé ou des infusions de plantes.
    Le soir comme le midi.
    Je vous assure que l’on tient. Le lendemain repas normal mais pas plus.
    1 fois tous les 15 Jours. Pour ce jeûne je satisfais mon besoin de sucre, légèrement, de sel , légèrement et de vitamines.

  96. ELENA dit :

    Je pratique le jeûne depuis longtemps. En générale 8 jours ou 15 jours. le plus long que j’ai réussi à tenir ça été 3 semaines en continuant à travailler et vivre normalement. Je trouve dommage que l’on insiste pas davantage sur la dimension SPIRITUELLE dans l’article. Car jeûner pour moi c’est rentrer en communion avec l’univers. Pour moi je jeûne quand j’ai une réponse importante à trouver et je jeûne jusqu’à ce que je trouve la solution. Chaque fois que j’ai jeûné pour maigrir cela m’a été complètement impossible! C’est l’esprit qui contrôle tout. le secret aussi c’est de ne pas se focaliser sur le jeûne et de penser à chaque moment « je ne dois pas manger » n’en parler à personne et rester très occupé est une aide précieuse sur la durée car sinon les commentaires « je comprends pas comment tu arrives à tenir » des « amis » entrainent un sentiment de difficulté qui dans la réalité n’existe pas.

  97. Par l’expérience de mon parcours professionnel et privé j’ai commencé personnellement des jeûnes dit mono jeûne car fait par une seule qualité alimentaire pour ma part aujourd’hui avec des endives cuites à l’eau ou vapeur mais autrefois je l’ai eu fait avec des céréales cuites style bolghour sans aucune sorte de rajout d’aucune substance de 13h de l’après midi jusqu’au lendemain matin. L’endive et la pomme cuite nature sont 2 aliments clé qui réparent et détoxiques l’organisme naturellement, on pratique leur complète ingestion soit en mono diète soit en diète longue sur 3 ou 6 ou 9 jours mais avec en plus de l’eau ou le jus d’endive de cuisson..soit sur 1,2 ou 3 soir par semaine seul mais à volonté. Sur plusieurs jours vous devrez être suivit médicalement pour la prise de tension et cardio. Moi elle m’aide à gérer des qu’il y a eu des excès de nourriture elle sont mes médicaments. Je ne partage pas l’idée de jeûner tous les jours le midi et de désordonné le corps sans nourriture suivit aux heures de l’horloge Biologique, mais sans beaucoup manger il faut au plus souvent manger peu et de qualité un ou 2 aliments le midi surtout si la personne fournis des efforts physiques mais moins on mange lors de charge de stress ou avant des efforts mieux on gère… merci

  98. Padma dit :

    Le jeûne de 36 heures 1 fois par mois :
    Je jeûne les jours de pleine lune, repas de la veille très léger, jour de jeûne seulement de l’eau tiède, reprise de l’alimentation le lendemain. Ce n’est pas très contraignant….

  99. Bloch dit :

    C’est bien la 1ère fois que je vois prôner de sauter un repas! Et que se passe-t-il si on se précipite gloutonnement ensuite sur le dîner quand on saute le déjeuner, par exemple?

    • thema dit :

      hello,
      Il me semble que j’ai trouvé MA façon de « je^uner, à savoir :ne manger que lorsque j’ai vraiment faim ,pas parce que c’est l’heure.Et surtout,que cette prise alimentaire ne dure maximum 20 minutes.Ce n’est pas contraignant et à la pleine lune et à la nouvelle lune,j’essaie de passer ainsi 2 repas sur 3;Que des avantages !

  100. Gwenaelle dit :

    Le jeûne spontané est pour moi, avec un rythme de vie décalé une très bonne solution, je suis parfaitement d’accord avec cette méthode et en vois les bien fait sur mon organisme, même ceux de mes clients souvent au restaurant, et j’appuie parfaitement vos dire quand à l’importance d’avoir une nutrition ÉQUILIBRÉE (à savoir la macro et micro nutrition) et donc entre ces périodes de bien complémenter son alimentation , attention varier ses aliment aujourd’hui ne fais pas une alimentation équilibrée !
    Pour rappel le bio veut juste dire limiter les dégâts mais ne garantis pas que le produits soit équilibré en macro et micro nutrition , ne laissons pas l’industrie alimentaire prendre soin de notre santé ….elle est juste facteur de consommation quantitative et NON QUALITATIVE et à la vue de toutes les toxines qu’elle nous fait ingérer le jeûne est une bonne solution detox.

  101. Christine dit :

    Bonjour Eric,
    Votre article sur le jeûne m’a bien intéressée. En ce qui concerne le jeûne spontané, j’aime, pour ma part, jeûner le Dimanche soir .Cela permet de s’alléger de tout le surplus que l’on a pu ingurgité malgré soi .Pas évident de manger juste selon nos besoins quand on est invité !
    Sinon je jeûne une journée complète de temps en temps ,je me sens tellement bien ensuite! C’est curieux comme je me sens l’esprit plus clair!
    Merci pour tous vos articles!
    Christine

  102. Joël L. dit :

    Bonjour,
    Je pratique le jeûne intégral pendant 4 à 7 jours deux fois par an (automne et printemps).
    La durée varie en fonction de la vie sociale.
    En effet, ce qui importe quand on jeûne de cette manière c’est de porter son attention autant sur la période du jeûne que sur la période de transition (qui dure au moins la moitié du temps du jeûne) qui ramène a une prise d’alimentation normale.
    Il apparait donc que la plus grande difficulté est d’arriver à planifier une période de 5 à 10 jours (jeûne + transition) dans une vie pleine d’activités sociales, familiales ou professionnelles.
    Je considère chaque période de jeûne comme une nouvelle opportunité pour apprendre quelque chose de nouveau sur moi-même et sur mes relations à autrui.
    N’hésitez pas à me poser des questions si cette méthode vous intéresse.
    Joël

    • Moon dit :

      Bonjour, je suis intéressée par le jeûne, pour différentes raisons, mais la première est la perte de poids. J’ai commencé une descente alimentaire il y a 4 jours, je pense commencer le jeûne à proprement parler dans un jour. J’appréhende un peu, mais je suis motivée. Avez vous des conseils? Je pense par ailleurs jeûner un jour par semaine par la suite.

      • Yaio dit :

        Bonjour Moon,
        Personnellement j’ai perdu dix kg sans vraiment faire du jeûn, ou à peine.
        J’ai proscrit le pain,les pâtes,pommes de terre et le riz, puis aussi les fromages après le lait. Naturellement j’ai fait un peu d’exercice surtout le matin avant le petit déj. Actuellement j’ai un « jeûn de croisière » de deux repas par jour, un vers 9h – 11h et un vers 15h=16h. Parfois je reprends du pain ou du riz ou des pâtes pour pouvoir me régaler de la sauce tomate avec un demi verre de vin, Pour le reste, seulement du poisson et des légumes, parfois de la viande de poulet ou autre blanche, Rarement du porc que je trouve plus difficile à digerer. Si on m’invite au resto le soir, je cherche un pretexte pour ne pas y aller et si j’invite, c’est toujours pour la mi-journée. Je jeûne donc tous les jours pendant 17 à 18h et c’est bien facile en buvant du tè vert ou tout simplement de l’eau chaude avec un peu de citron. J’utilise aussi beaucoup d’épices et notamment du curcuma vraiment tous les jours. Bonne continuation.

    • Mallegue dit :

      Bonjour Joël, je voudrais commencer un jeûne lundi pour quelques jours, pour éclaircir mon esprit ‘ j’ai pas de problèmes de poids. Mais qu’est-ce cette période de transition ? Manger léger quelques jours avant, supprimer viandes, laitages? Et après le jeûne quels aliments prendre? Jeûner en gardant des bouillons de légumes est t il aussi efficace pour nettoyer le corps et avoir l’esprit clair. Merci

  103. Marie dit :

    j’ai beaucoup pratiqué le jeûne d’une semaine..aprés un nettoyage du tout le systême intestinal(. shankprachalana,
    cela s’appelle en yoga me semble t-il me rappeler), j’ai dû cesser à cause de calculs biliaires. la vésicule biliaire pourrait être perturbée par des arrets d’alimentation.

  104. Benjamin B. dit :

    Merci Monsieur Müller pour cet article car j’ai lu beaucoup d’artcle sur le sujet mais c’est le premier qui m’informe vraiment. Contrairement à certains commentateurs je pensequ’on ne doit pas et on n’est pas le disciple de notre corps c’est plutôt l’inverse. Je jeune presque « toute l’année » parce que je ne sais pas combien de temps ou de fois je mange réellement. Ou peut-être je jeune en désordre. Cette année je veux y mettre de l’ordre en limitant la consommation à une fois par jour . j’ai commencé mais sans manger des fruits et boire régulièrement de l’eau. Je suis tombé dans un vertige pendant 3 on n’a dit de juste manger et me reposer et c’est parti. J’ai peur et cru que c’est impossible et je voulais lâcher mais heureusement je suis tombé sur votre article. Contrairement encore à certains je ne jeune pas pour perdre le poids parce je suis déjà très mince et qui fait que mon entourage s’inquiète. Je jeune juste pour être éveillé et alarme pour lesacactactivités que j’exerce afin d’être efficace. Mais comment faire de manière pratique pour ne pas mettre ma santé en danger et être en forme car je bouge aussi beaucoup. Autre chose Eric : beaucoup d’activité peut remplacer le sport?

    Merci
    Benjamin

  105. Gerald P. dit :

    Hello ! Merci pour ce magnifique article qui va beaucoup m’aider en cette nouvelle année 2016 !

    Je me rends comptes que je pratique la méthode 5. Le Régime du Guerrier 1 fois par semaine mais pas toutes les semaines car mon emploi du temps change toutes les semaines !
    Si je veux pratiquer le jeune, c’est plus pour acquérir plus « d’intelligence » entre guillemets , car étant végétarien « sauf obligations sociales », et buvant beaucoup beaucoup, je minci déjà « sans faire exprès, donc ça serait pour moi , végétarien 6 jours et le septième : végétalien avec un maximum cru !
    Cela me réussit très bien d’ailleurs ! Je me sens en pleine forme, ce qui est très pratique pour se rendre à vélo au travail tous les jours !

    Bonne santé à tous en cette nouvelle année 2016 !

  106. barbaz dit :

    Bonjour
    Je ne trouve pas que votre article traite du jeune…désolé…c’est une manière de restriction consentie alimentaire..
    Un jeûne c’est plus compliqué que ce dont vous parlez dans cet article…C’est pourquoi « co » est déçu…
    Un jeûne est plus long Il se prépare …il y a de la technicité à respecter…
    Vous auriez pu parler de monodiette sur un long moment .Plus facile pour des néophytes Il y aurait eu plus de résultats.
    DB

  107. de montille dit :

    Jeûne thérapeuthique pendant une chimiothérapie

    J’ai commençé à pratiquer le jeûne il y a un an et demi, lorsque j’ai appris que j’avais un cancer de l’utérus et que j’allais recevoir une chimiothérapie adjuvante. J’avais lu un article sur les expériences de jêune thérapeutique menées par Valter Longo aux Etats Unis. Les arguments retenus par le chercheur m’ont convaincue du bien fondé du jeûne. J’ai voulu le pratiquer, je suis allée voir le Dr Michel Lallement à Antibes, qui m’a guidée. J’ai donc observé 3 jours de jeûne avant la grosse cure qui avait lieu toutes les 3 semaines et 1 jour de jeûne avant chaque petite cure hebdomadaire.
    J’ai reçu ma chimiothérapie, trois mois durant, en me sentant en forme, gaie et légère, je n’ai jamais ressenti d’effet secondaire, je n’ai donc pris aucun des médicaments qu’on m’avait prescrit pour parer à ces effets secondaires.
    Etant très motivée par l’enjeu thérapeutique il ne m’a pas été difficile de jeûner, même durant les 3 jours consécutifs ; je me mettais en disposition mentale de jeûner en me représentant tous les bienfaits à venir. Les premières heures sont les plus difficiles, j’ai observé qu’au bout de 18-24h mon organisme avait « entendu » le jeûne, et je ne ressentais plus le désir de nourriture.
    Je préparais des bouillons de légumes avec les différents légumes frais de saison, quelques épices ou des herbes aromatiques fraiches, et je ne buvais que le bouillon ou l’eau de cuisson. Des infusions aussi, de l’eau chaude et tempérée.
    Je ne sais si c’est les produits de la chimiothérapie ou le jeûne, mais pendant le jeûne je suis plus frileuse et j’ai besoin de boire chaud.
    Mes traitements sont terminés depuis presque un an…mais je n’ai pas arrêté le jeûne ! J’ai ressenti un tel bienfait de donner régulièrement un repos complet à mon corps et à mes organes digestifs, que je jeûne désormais une fois par semaine, environ 36h. Je commence souvent le dimanche après le déjeuner, jusqu’au mardi matin, ce qui fait 1 jour et demi et deux nuits.
    Je recommande à ceux et celles qui sont tentées de pratiquer le jeûne, de préparer mentalement autant « l’entrée » dans le jeûne que sa « sortie » : en effet j’ai souvent fait l’erreur de planifier un bon repas juste en sortie de jeûne, car l’appétit s’en trouve aiguisé, l’imagination stimulée, d’autant que je suis une personne gourmande et qui aime cuisiner…alors qu’au contraire, il semble plus naturel et logique d’observer une progression et donner à ses organes digestifs « nettoyés » des aliments digestes, non irritants, pas trop acides, etc.
    Isabelle, 54 ans

    • Joël L. dit :

      Oui, comme je viens de l’écrire, une période de transition apres le jeune s’impose pour ne pas agresser l’organisme ou altérer les effets du jeune, qui sont sensés etre bénéfiques (sensation de bien-être).
      Moi je jeune integralement entre 4 et 7 jours deux fois par an,
      Cela fait partie des grands moments importants de l’année.
      Pour la transition, je mange exclusivement comme un végétarien pendant quelques jours. J’évite le sel pendant une semaine et continue a boire beaucoup d’eau.

  108. mahfoudh dit :

    salam, moi je vous parlerai du jeûne islamique.
    il y a le le jeûne obligatoire qui est l’un des 5 canons de l’islam ramadhan, et c’est un mois lunaire (29 à 30 jours), de l’aube au crépuscule et c’est le jeûne total de tous les sens. bien sur les malades sont dispensés.
    le jeûne volontaire, les plus recommandés, j’allais dire les plus populaires, c’est 6 jours le lundi et le jeudi, le 14, 15 et 16 de chaque mois, chacun selon sa volonté (et le degré de sa foi) autant de jours que possible certains mois du calendrier lunaire (hégirien).
    le jeûne est nul au cas ou un aliment liquide ou solide atteint l’œsophage, et cas d’éjaculation ou faire une bise à une femme.
    ceci est grosso modo le jeûne en islam. s’il y a des questions, je me ferai un plaisir d’y répondre.

  109. SELLAM OMAR dit :

    En tant que Musulman notre religion nous oblige a jeuner un mois dans l’année c’est une pratique d’enseignements :
    – connaitre comme peut vivre un malheureux
    -Donner au corps une certaine resistance, prier plus que manger
    A l’appel du Muezzin a la tombée du soleil on commence a manger 03 dattes avec un verre de lait ou une gorgée d’eau puis on fait la prière après on prend une soupe a minuit on peut prendre les sucreries on arrete a manger dès l’aube personnellement je pratique le Careme depuis mon jeune age c’est a dire 55 ans seulement les gens ne connaissent pas cette pratique obligatoire des 05 piliers de l’Islam là ou on trouve la paix aimer l’autre donner a son corps plus de vitalité de résistance

  110. PAULME daniel-jacky dit :

    Une façon simple et prometteuse de jeûner consiste à s’arrêter de manger après le repas du soir, et de ne reprendre l’alimentation normale que le sur-lendemain matin. Cela représente 36 heures de jeûne; et la journée sans alimentation constitue un bon entraînement. En plus cela permet de parvenir à un état de bien-être insoupçonné.

  111. Michelle dit :

    Bonjour,
    C’est avec plaisir que je veux bien partager ce que j’ai mis en place depuis 2008, période où j’ai complètement changé mon alimentation et ma façon de voir les choses de la Vie.
    Février 2008 est marqué pour moi par un accident de travail où je me retrouve 3 semaines bloquée sur un lit d’hôpital. Je me suis souvent demandé en regardant le plafond : « qu’est qui fait que je suis dans cet état ? ». Une fois que je me suis remise (en marchant dan sunpmremier temps avec un déambulateur…) de cette sciatique qui m’a bloquée, avec sur-inflammation du nerf sciatique+cruralgie+tendinite au moyen fessier, j’ai fait face à un problème de mal de ventre qui datait depuis quelques années et qui s’amplifiait.
    Pour cela, j’ai supprimé le gluten sous toutes ses formes (pain, semoules, pâtes…). Et c’est à ce moment-là que je me suis dit qu’il y en avait vraiment partout, dans des aliments que je ne soupçonnait pas.
    J’ai également supprimé les laitages. Il m’arrive de temps en temps de consommer du fromage de chèvre voire du fromage de brebis, mais à titre exceptionnel.
    J’avais des reflux gastriques. Alors j’ai arrêté de manger des tomates, de la moutarde, des cornichons, et tout ce qui est à préparation à base de vin blanc. Le médecin m’avait dit que je devais prendre des médicaments à vie.
    En stoppant les produits alimentaires acides, et surtout en ne consommant plus de dessert, j’ai pu arrêter la prise de médicaments. Les desserts, je les prends à 16h ou le matin au petit déjeuner, à condition qu’ils soient sans gluten ou sans lait.
    Concernant les boissons, j’étais très « thés et tisanes ». A présent je consomme uniquement de l’eau chaude. Et à titre exceptionnel du thé ou tisane quand je suis invitée.
    Il m’arrive de boire un peu de vin rouge. J’évite le blanc et le vin rosé qui me donne mal aux articulations. Les apéritifs sont trop sucrés à mon goût, je les évite le + possible.
    Tout ce que j’ai mis en place –avec l’aide d’un thérapeute en médecine chinoise- m’a permis de reprendre du pouvoir sur ma vie, d’avoir plus confiance en moi. les changements étaient rapidement visibles. Les gens m’ont dit : « wouhaou, tu as rajeuni, tu fais plus jeune que lorsque tu étais jeune !». Eh oui, j’ai perdu presque 10kg, sans chercher cela. Et ça m’a fait du bien car sans dépasser l’équilibre poids-taille, j’avais une légère surcharge pondérale. Je suis passée du 42 au 38 (vêtements), mes maux de ventre ont disparu, ma langue blanche et ma bouche sèche aussi. Je me suis sentie plus calme et détendue.
    En fait, jusqu’en 2008, je me trompais de besoin. Je me « remplissais » de nourriture au lieu de me connecter à mes besoins essentiels, comme par exemple demander. Mon entourage a beaucoup décidé pour moi pendant 4 décennies ! Il faut dire que… j’attendais qu’ils répondent à mes besoins… J’aurais pu attendre longtemps !
    Aujourd’hui j’en suis à une autre étape, celle de diminuer les céréales qui ne me conviennent plus trop, je privilégie la nourriture paléolithique. Si j’en mange, c’est la matin et/ou le midi, mais plus du tout le soir.
    Je suis actuellement en pleine conscientisation de faire un jeûne régulier, une fois tous les quinze jours environ. Car, avec les aliments que je m’autorise, il m’arrive de « déborder ». Alors parfois je saute un repas. Le plus souvent, je jeûne presque totalement toute une journée + une nuit, tout en consommant de l’eau chaude : Le matin je prends un jus de citron et le soir un fruit du genre poire ou pomme et c’est tout. Le jour suivant, je reprends une alimentation normale. Et surtout, ce qui est chouette, c’est que mon impulsivité face à la nourriture est stoppée nette avec ce jeûne.
    Une étape importante pour moi a été de faire face aux « réflexions » de mon entourage. J’ai fait peur autour de moi. J’ai perdu ma bouille ronde, je ne mangeais plus comme tout le monde,… Mais j’ai tenu bon et mes proches ont bien vu que ce que j’avais mis en place était approprié pour moi, que je me portais mieux. Petit à petit ils ont arrêté de me « surveiller », d’essayer de me « contrôler » et de me donner des conseils que je ne demandais absolument pas !
    En Septembre dernier, j’ai eu une piqûre de « rappel » (et quelle piqûre !) de mon accident de 2008. Depuis, je prends soin de mes muscles et de mon psoas, ce muscle très puissant qui relie le haut du corps au bas du corps. Chaque matin, durant ½ heure, je muscle mes abdominaux, mes fessiers, mes moyens fessiers, et je détends mon psoas. En lien avec ce qui m’est arrivé, je pratique le Qi Gong depuis 2010 pour le bien être de mon dos et de mon esprit. Cette pratique m’a (entre autre) rendue plus souple, et m’a permis d’apaiser mon mental. Je pourrai en parler des heures tellement je suis heureuse de ce que le Qi Gong m’a apporté!
    Merci de vos articles qui m’aident à cheminer. Faute de temps, je ne les lis pas tous, certains me « parlent » plus que d’autres, mais je les garde. Et il m’arrive de les reprendre plusieurs mois + tard.
    Joyeuses fêtes à vous ! Sincèrement, Michelle
    Le 30 Décembre 2015

  112. lethuaut dit :

    j’ai lu votre proposition de jeûne. mais moi je suis DIABETIQUE à l’insuline (type 1 ).Est ce que je peux jeûner??

  113. nicole dit :

    Bonjour je me permet une petite remarque quant au mot « jeûne » dans cet article vous parlez plutôt de monodiete ou de régulation des repas pour nous le mot jêuner veut dire aucun aliment solide pendant cette période, si ce jeûne « hydrique » est bien fait il se passe très bien nous avons (mon mari et moi) fait jusqu’à 28 jours de jeûne en ne consommant que de l’eau, des tisanes( et des vitamines liquides à partir du 15ème jour pour les minéraux), tout en continuant notre activité professionnelle, les promenades, les ballades en vélo etc.
    Nous avons également fait des hydrothérapies du côlon (que nous pratiquons dans notre centre de bien être, voir site internet), c’est ainsi qu’on obtient une régénération et un assainissement de la flore intestinale et gastrique qui ne se fera pas tant que des aliments sont ingérés et que le transit est actif puisque des aliments vont interrompre ce processus même si ce n’est que une ou deux fois par jour.
    Mais les exemples que vous donnez sont déjà un très bonne chose pour notre organisme « encrassé » mais pas vraiment adaptés au mot « jeûne » pour ma part.
    bon courage à tous dans leur démarche de mieux être
    Nicole

    • Ralima dit :

      Bonjour, tout d’abord je vous remercie de cette article sur le jeune, je voulais apporter mon modeste témoignage, Dieu a prescrit le jeune à toutes les communautés, que ce soit pour les juifs, les chrétiens ou les musulmans, toutes les religions monothéiste
      pratiquaient le jeune ou le carême, la seule communauté qui a tenue à cette engagement, c’est les musulmans, en tant que musulmane, nous avons le jeune du mois de ramadan que tout le monde connait, puis 6 jours aprés le ramadan, il nous est recommandé de jeuner 2 fois par semaine, le lundi et le jeudi puis 3 jours du mois lunaire le 13,14,et le 15, on s’y habitue trés vite, et on ne le fait pas, on sent un manque.
      Le Prophète Mohammed nous dit le jeune purifie le sang, soigne les maladies, calme les nerfs surtout ceux qui sont angoissés, Il nous rappelle le meilleure jeune est celui de David ( Daoud) car il jeunait 1 jour sur 2.
      Le jeune nous apprend la patience et l’endurance, étre à l’écoute de mon prochain, aux partages, à la solidarité, à la fraternité et à surpasser avec l’aspect spirituel trés important.
      Je remercie Monsieur Jean Mars DUPUIS pour tous vos courriers et vos conseils que je lis attentivement et que je partage et je remercie toutes les personnes qui nous ont fait partager leurs expériences

    • Val dit :

      Bonjour,
      Merci pour le partage de votre expérience concernant le jeûne. J’aimerai connaitre une marque de vitamines liquides de qualité. Vous est-il possible de me renseigner sur cette question ?
      D’autre part, n’y a-t-il pas de risque d’hypoglycémie lors d’un jeüne prolongé ? Qu’en est-il de la reprise alimentaire, suivez-vous un protocole particulier ?
      Avec mes remerciements, cordialement, Val

  114. D.burckel dit :

    J’ai 68 ans. Je pratique le jeune 16/8 depuis 2 ans et ça me convient parfaitement ! Je n’ai jamais faim le soir et suis heureuse de ne pas avoir à me remplir le ventre avant d’aller dormir ! (Ce que je faisais par habitude avant ) je prends une gde assiette de fruits le matin et ce que je veux au déjeuner ….je ne grossis jamais….je suis ravie de ce rythme….

  115. Nas dit :

    Il serait judicieux de se souvenir que le jeûne est pratiqué depuis des millénaires par nos ancêtres, plus souvent sous forme de jeûne intégral, qu’il s’agisse du jeûne du mois de Ramadan pour les musulmans, le Carême pour les chrétiens etc…
    De nombreuses études ont été réalisées ou sont encore en cours sur les bienfaits thérapeutiques du jeûne (Valter Longo aux États-Unis, gérontologue spécialisé dans la recherche sur le vieillissement).

    Étant étudiant en 4ème année de médecine, je me suis passionné pour le sujet lors de mon M1 d’oncologie. Je pense qu’il faudrait insister sur 3 points :
    – Il a aussi été mis-en-évidence une potentialisation des effets positifs du jeûne lorsqu’il est accompagné d’une activité physique modérée (exemple ici de la sensibilité à l’insuline, qui pourrait être davantage affûtée!)
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20837645
    – Le jeûne entraîne une augmentation non-négligeable du taux d’hormone de croissance (GH), procurant de nombreux effets bénéfiques.
    [ Ho KY, Veldhuis JD, Johnson ML, et al. Fasting enhances growth hormone secretion and amplifies the complex rhythms of growth hormone secretion in man. Journal of Clinical Investigation. 1988;81(4):968-975.]
    – Le jeûne suivi d’un dîner trop copieux (type « Guerrier ») : déjà pratiqué par certaines populations lors de la rupture vespérale du jeûne où l’on assiste à de véritables festins (ce qui irait à l’encontre d’un jeûne efficace où il ne faut pas « rattraper » tout ce que l’on a pas mangé la journée)… Il serait dommage de gâcher les effets anti-cancéreux (affamant les cellules cancéreuses gluco-dépendante), anti-insulinorésistance et beaucoup d’autres en apportant une super-dose hypercalorique, peu de temps avant de dormir…

    La solution idéale reste selon moi le jeûne intégral combiné au jeûne intermittent tout au long de l’année, afin de bénéficier au maximum des effets extraordinaires d’une pratique d’une simplicité déconcertante à laquelle la pléthore de médicaments des lobbys pharmaceutiques ne pourront jamais rivaliser.

    • Marina dit :

      Merci à toi Nas, je trouve ton commentaire très réfléchis et basé sur de vrai connaissance, ayant toujours été attirée sur la relation entre la nourriture et le corps, je m’intéresse depuis peu sur le jeûne 😉 Je viens de terminer le livre  » le jeûne, une nouvelle thérapie » et j’aimerai en apprendre encore plus. Si tu pourrais me conseiller des articles ou livres sur le sujet je serai ravis de ces échanges. Merci à toi et à très vite je l’espère

  116. Marie-France Despatie dit :

    Je viens de comprendre pourquoi les gens me disent que je reste jeune et en forme malgré mes 63 ans. Depuis mon adolescence, je pratique le jeûne intermittent. Je ne ressens pas beaucoup la faim il faut dire. Par ailleurs, ayant eu la poliomyélite en bas âge, je me suis toujours conformée à ceci : la balance ne doit pas osciller de plus de 5 livres sinon j’ai très mal à ma jambe gauche qui fut affectée. Lorsque mon poids se hausse, je mange fruits et légumes crus et peu dans mon assiette. Une petite semaine et le poids baisse. Je saute les repas aisément.
    Je ne bois jamais de lait, je ne mange presque pas de fromages et de pain et si j’en mange, c’est sans gluten.
    Le thé vert et le café sont de bons « coupeurs d’appétit » comme vous le mentionnez.
    Bravo pour ces conseils car des gens en santé pensent mieux et sont plus aptes à répondre aux difficultés de la vie.

  117. Rémy dit :

    bonjour chers internautes,

    j’ai essayé différents jeûnes : j’ai d’abord connu celui de ma religion catholique ( le vendredi saint et le mercredi des cendres ) qui est pratiqué très différemment d’une personne à l’autre ( le seul point commun est l’abstinence de viande et d’alcool ). A cette occasion, un vendredi saint , j’avais essayé un jeûne total : vers 15 h, en allant chez ma belle-famille, je voyais des beignets, j’ai craqué mais j’étais dans l’esprit du jeûne recommandé, pourtant j’étais mal car mon objectif personnel n’était pas atteint.

    J’ai beaucoup de respect pour le jeûne de mes frères mumulmans et plusieurs s’expriment ci-dessous.

    Pour ma part, maintenant, je me fixe un jour par semaine en général : il s’agit d’un jeûne partiel. Je ne prends pas de petit-déjeuner mais des cafés ou des infusions, à midi une soupe et un morceau de pain, repas normal le soir ( je ne dors pas si j’ai faim ). Je suis déjà content quand je ne cède pas. Le hasard fait que je jeûne aujourd’hui où j’ai reçu par mail cette chronique sur le jeûne. Une collègue a ramené une galette au bureau, j’ai résisté et n’y ai pas touché.

    Ce qui compte à mon humble avis, c’est de trouver un équilibre. J’ai constaté que le jeûne me rend plus dynamique et que trop manger me rend amorphe. De ce fait, même à Noël qui vient de passer, je n’ai pas fait d’excès et les lendemains de fête sont bien digérés.

    Comme l’a écrit une personne ci-dessous, ce qui est essentiel, c’est ce que nous mangeons quand nous ne jeûnons pas : j’ai enlevé au petit-déjeuner le pain blanc, la confiture et le beurre. J’ai supprimé le café cafetière électrique car je faisais de l’hypertension. Place au muesli avec un yaourth nature. J’ai éliminé au maximum les sucres : plus de sucre dans les infusions, plus de yaourth au fruit, etc car ma mère a du diabète de type 2, ma soeur aussi, mon frère aussi.

    Or en France, l’industrie du sucre est puissante et fait son possible pour nous en rendre dépendants, et le sucre appelle le sucre.

    Merci pour votre chronique qui me donne un panel très large des différents jeûnes. Si ça peut donner envie à certains de s’y lancer puisque nous sommes plutôt à une époque de la malbouffe et de l’augmentation de l’obésité.

    Bon courage à toute la communauté de jeûneurs occasionnels. Notre santé a du prix et mérite bien quelques sacrifices.

    Cordialement,

    Rémy

  118. delaitre-jarczyk Sylvie dit :

    Je n’ai jamais jeûné à proprement parler car je fais de d’hypoglycémie. Mais, j’ai toujours eu la sagesse de ne manger que quand j’avais faim. C’est à dire que je saute un repas si je ne ressens pas le besoin de manger. Je me sens nettement mieux au repas suivant. Je constate en vous lisant que c’est une sorte de jeûne.

  119. Jacques Beaudry dit :

    Vous écrivez  » cessez de manger après le dîner un jour jusqu’au dîner le lendemain  » dans le jeûne 24 heures Manger-stop-manger. Dans mon livre ça ne fait pas un jeûne de 24 heures. Le pratiquer ainsi c’est se duper car le compte n’y est pas.

  120. Yasmina dit :

    Bonjour à tous,

    Je viens de lire votre article sur le jeûne.Je suis musulmane et faire le carême ou jeune fait partie de ma vie depuis de longues années. Ce qu’il faut retenir en plus de la portée religieuse c’est comment nous habituons notre corps à cette épreuve qui est parfois difficile lorsque le Ramadhan tombe en été… Nous jeûnons alors parfois entre 18 et … 22 heures pour les personnes qui ne prennent pas le deuxième repas, sans manger ni boire.
    Avant la puberté, nous habituons nos enfants à faire une demie journée de jeune de temps en temps puis eux mêmes augmentent le nombre de jours et doucement ils se sentent prêts à affronter des journées entières; au début ils sont heureux de partager la table des grands puis ils se sentent valorisés car il y a des petits rites auxquels ils ont droit… Le jeune du ramadhan m’a appris la patience, l’endurance, être à l’écoute de mon prochain car la faim tiraille et nous renvoie à ceux qui ont faim. C’est dur parfois car nous devons continuer à travailler mais quel bonheur au bout d’avoir réussi à se dépasser dans cette épreuve! Merci à toute l’équipe qui a préparé cet article, aux personnes qui nous ont fait partager leurs expériences.

  121. wohtan dit :

    bonjour

    je pratique le jeûne depuis 14 mois.

    j’ai commencé par deux fois 1,5 jours juste pour voir si il était facile de lutter contre la faim.

    ensuite je me suis fait 5 jours et 6 nuits sans suivi, mais à la fin mon corps réclamait que ça dure plus longtemps.

    je suis donc aller voir un spécialiste dans le suivi qui m’a expliqué pas mal de choses.

    et grâce à lui j’ai jeûné 10 jours et 11 nuits.

    puis 14 jours et 15 nuits.

    j’insiste sur le nombre de nuits car je remange le matin du jour suivant et 8 h à la fin du jeûne compte plus que 8 heures au début.

    ensuite j’ai fait pas mal de fois des jeûnes de deux jours et une nuit.

    un jeûne de 3 jousr et 4 nuits.

    encore un d’une journée et deux nuits (32h)

    et là je suis en train d’en faire un de 11 jours (si j’y arrive je commence à être proche de mon poids limite bas). donc je vais peut être être obligé de m’arrêter avant la fin des 11 jours.

    j’ai perdu du poids mais le plus important pour moi sont les effets secondaires positifs du jeûne sur la santé en général.

    le jeûne est déminéralisant, il faut donc penser à se reminéraliser ensuite.

    et remanger très progressivement.

    plusieurs jeûnes d’une journée toutes les semaines vont amener un début de crise d’acidose pas très agréable à supporter mais bénéfique à long terme.

    pour que ça se passe bien il est utile voir important d’avoir une personne qui puisse faire le suivi et que cette personne ait une formation solide.

    deux vidéos que j’affectionne de mon nutritionniste suiveur de jeûne.

    https://www.youtube.com/watch?v=FcaF6nbZKto

    https://www.youtube.com/watch?v=jTL4OMGAcuc

    @+wohtan

  122. Gérard B. dit :

    Je bois chaque matin un jus de citron Bio, dans lequel je mets du piment de Cayenne et un peu de sirop d’érable, et un café avec quelques gouttes de lait et du sucre d’écorce de bouleau. Je saute le repas de midi assez facilement désormais (ce fût dur pendant deux à trois semaines) et le soir je mange normalement en famille. Je mange beaucoup plus souvent du poisson et des fruits de mer que de la viande et ne prends que très rarement un dessert sucré mais plutôt des fruits frais bio ou du jardin. Je réussi ainsi à maintenir un poids stable agréable obtenu après deux mois de ce régime (je mesure 1,84 et fluctue entre 89 et 91 kg alors que j’étais arrivé à 99 kg au début de ce régime). Ah, encore une chose…je bois du vin(nous nous partageons une bouteille avec mon épouse) en fonction de ce que je mange le soir car j’adore les vins de Bordeaux que je considère comme médicinaux !

  123. Deborah dit :

    Je pratique le jeûne depuis l’âge de 9 ans et je peux dire que c’est vraiment quelque chose qui fait du bien au corps, à l’esprit et à l’âme. Mon jeûne est un peu particulier car je le pratique 3 fois par semaine, de 00h à 13h ou de 00h à 18h00 puis je l’arrête en buvant de l’eau et en mangeant un fruit avant de prendre un repas léger composé soit de légumes crus soit de légumes cuits. En général après le jeûne, je n’ai jamais très faim. Je pratique aussi dans les mêmes conditions une fois par an, un jeûne d’une semaine. Franchement, c’est excellent pour la santé.

  124. Dominique FURER dit :

    Bonjour,
    Je pratique depuis longtemps la méthode du jeune spontané et je peux vous dire que cela est très efficace et pas du tout contraignant. Par exemple, en ces périodes de fêtes où l’on mange beaucoup trop et trop souvent (invitations), je saute le repas du matin (je bois un grand bol de thé vert) et celui de midi (je bois une tisane digestive) et je prend un potage le soir avec un petit complément. Cela me permet de retrouver facilement la forme et mon foie et mon estomac nettoyés. Cordialement. Dominique.

  125. christele dit :

    bonjour,

    cela fais plusieurs annees que mon compagnon et moi faisons un jeune complet pendant 5 a 7 jours, une a deux fois par an.
    nous avons une preparation de 3 jours pour diminuer les aliments et enlever par ordre les proteines, graisses, puis glucides, on fini par un jour de jus avant de commencer le jeune a l eau. ensuite, 3 jours pour se rehabituer a mnger de tout.
    nous continuons a faire du sport et a travailler pendant cette periode.
    generalement, nous perdons 3 kilos stabilises apres avoir repris la nourriture,
    je preferes faire 5 jours de jeune que 2, car le plus difficile pour moi sont les deux premiers jours, ensuite notre estomac s arrete et on peut vraiment commencer la detox, qui est tres visible….

    Christele

  126. Jeep dit :

    Pour avoir BEAUCOUP voyagé en avion avec de gros décalages horaires , j’ai constaté qu’un jêune moyen diminue tres sensiblement le jet Lag. D’autant que votre organisme reste sur son horloge habituelle quelques jours.
    Attention donc aux repas d’affaire (!) avec vos correspondants étrangers qui veulent vous faire plaisir.
    Vous dormirez mieux, travaillerez mieux et si vous êtes en vacances , vivrez mieux le séjour.
    Bien certainement , BUVEZ ( de l’eau) souvent par petites quantités)

  127. marie dit :

    J’ai déjà essayé le jeûne 16/8 qui est assez facile. mais si on veut vraiment se détoxifier, il faut faire un vrai jeûne de quelques jours au moins. Pour que cela marche, il faut d’abord se purger totalement pour bien vider le corps et ensuite ne boire plus que du liquide : tisanes, jus de légumes, jus de fruits. sur 5 jours c’est bien avec une reprise alimentaire progressive. Mis à part le jour de purge où il vaut mieux rester tranquille chez soi, les autres jours peuvent être vécus normalement. Pour vous aider, vous avez un très bon livre: Comment revivre par le jeûne du Dr H. Lützner aux éditions Terre Vivante.

  128. Duperray dit :

    Et la mono diet de ste Hildegarde vous n en parler pas.

  129. Marie-Thérèse dit :

    Bonjour,
    Je jeûne 2 fois par semaine, le mercredi et le vendredi pendant 24h à 28h au pain et à l’eau.
    Pour le pain, je fais des galettes avec de la farine d’épeautre bio. 1 ou 2 galettes dans la journée.
    Je ne fais pas cela pour maigrir, mais pour ma santé.

    J’ai aussi fait un jeûne hydrique de 5 jours après avoir pris une purge
    Tisane au choix le matin, jus de fruits le midi, tisane ou ( parfois) bouillon de légumes bio le soir.
    Il y a pour certain un petit moment difficile à passé mais après c’est merveilleux j’avais du travail à faire mon esprit était clair, j’ai travaillé 2 fois plus vite.
    Sans oublié de recommencer à manger progressivement

  130. PERE dit :

    Bonjour,
    Quant à moi, je mange seulement si j’ai faim. Je me suis rendue compte que ce n’est pas systématiquement aux heures des repas. Donc j’en saute facilement un (souvent le petit déjeuner) et le repas du soir léger.
    Depuis je me sens bien mieux et j’ai perdu du poids (Ca aide)
    Merci pour tout.
    Mme Péré

  131. Jean-Luc dit :

    Bonjour,
    Peut-on faire un jeûne total de 6 jours tout en faisant un entrainement journalier de course à pied (préparation marathon, avec soit sorties en fractionné hautes intensités, soit sortie longue jusqu’à 2h) ?
    Merci

    • marie dit :

      je pense que c’est possible, ayant déjà pratiqué plusieurs fois ce type de jeûne. Pour que cela marche, il faut d’abord se purger totalement pour bien vider le corps et ensuite ne boire plus que du liquide : tisanes, jus de légumes, jus de fruits. sur 6 jours c’est bien avec une reprise alimentaire progressive. Mis à part le jour de purge où il vaut mieux rester tranquille chez soi, les autres jours peuvent être vécus normalement. Pour vous aider, vous avez un très bon livre: Comment revivre par le jeûne du Dr H. Lützner aux éditions Terre Vivante.
      Mon plus long jeûne sur ce modèle a été de 6 semaines (je voulais perdre du poids) pendant lesquelles j’ai continué mon jogging d’1 heure 3 fois par semaine et mon travail (je suis agricultrice) de 10 à 12h par jour sans problèmes.

    • Grace dit :

      Bonjour. En ce qui me concerne je ne petit- déjeune pas, repas consistant au milieu de la journée et pas de dîner le soir. Je bois beaucoup d’infusions bio.C’est génial. Rajeunissement et pêche assurés.
      Pour les fêtes, je consomme puis le lendemain jeûne de 24 heures. Mon père a pratiqué le jeûne toute sa vie et il est mort avec un corps parfait, un esprit lucide et une âme accomplie. Je compte en faire autant. Grace

  132. baussant dit :

    Bonjour,

    votre article m’a bien intéressé comme initiation.

    Par contre le lien (10) semble peu sérieux, regardez si vous voulez vous amuser le lien :
    http://www.fourchette-et-bikini.fr/nutrition/soupes-prtes-consommer/soupe-de-lgumes-tout-type
    le texte d’intro est en totale contradiction avec la table sous l’article (cf vitamine C) et avec la réalité :
    « Soupe de légumes, tout type :Cet aliment est pauvre en eau, il participe peu ou pas à l’hydratation de votre corps »…

    merci quand même !

  133. Pierre dit :

    Bonjour,
    je pratique le Manger-stop-manger depuis 2 mois, pour le moment tous les lundi. et je compte bien passer à deux jours par semaines
    J’ai 46 ans et je voyage beaucoup pour mon travail, voyages courts et voyages longs. A aucun moment jeûner de cette manière n’a été un problème. Je bois du thé vert toute la journée et le tour est joué
    Je dois dire que cela à beaucoup d’influence sur ma vie. Au-delà du fait d’avoir un peu maigri (ce n’était pas le but recherché), je suis mieux dans ma peau, je suis plus posé et positif.
    Je me sens mieux dans ma vie
    Merci pour votre article ci-dessus qui a été le déclencheur pour sauter le pas et commencer à jeûner
    Bien à vous
    Pierre

  134. omar dit :

    Bonjour,
    Pour répond a votre question comment jeûner, je vous conseille de jeûner comme les musulmane c-a-d de jeuner deux fois par semaine le lundi et le jeudi et 1 mois par ans (ramadan) c’ est la les meilleurs des façons.

    • Yaio dit :

      Bonjour Omar, Vous devriez dire « jeûner comme les musulmans devraient faire », car, si cela était suivi à la lettre les musulmans auraient le taux de longevité le plus haut pouvant vivre en meilleure santé que tous les autres, hors, ce n’est pas le cas, bien au contraire. Que cela soit dû aux repas démesurés entre les jeûns ou aux faux jeûns je ne sais pas mais les résultats sont loin de valoir ce dont il faudrait s’attendre. Voyez plutôt ce site muslim: https://wikiislam.net/wiki/Muslim_Statistics_-_Health_and_Disability
      …De quoi ne pas trop faire de pub pour ne pas dire prosélytisme:-)

      • Ouioui dit :

        Absolument d’accord ! Les musulmans qui font l’éloge du Ramadan me saoulent ici car je SAIS que pendant ce mois les musulmans se goinfrent à la nuit tombée, ils grossissent tous, passent la journée à cuisiner pour le soir ! Ce n’est pas une religion d’ascètes, faut pas déconner ! Alors arrêter avec cette mauvaise foi ! oui, le Ramadan pourrait être un jeûne efficace mais il n’est absolument pas suivi comme il faut dans 99% des cas ! Je suis entourée de musulmans et pas UN ne se goinfre pas pendant Ramadan, pas UN !

  135. M. Jea -Yves dit :

    Je pratique le jeûne de 16 heures, c’est presque celui mentionné par vous. Il est léger.. il consiste à ne pas manger de 16 h jusqu’à 8 h le lendemain. Avec cependant la prise d’un bouillon vers 20 h ou en été un potage froid ( Gaspacho). Cet arrêt de vrais repas couvre en fait surtout la nuit et donc est assez facile à respecter. Bien sûr il faut manger équilibré les 2 repas complet qui restent. Ne pas omettre de boire de l’eau dans la journée.

  136. ladjani dit :

    J’aimerai bien connaitre l’intêret de jeuner un jour sur deux (on dit que c’est le meilleur jeune) et de jeuner les trois jours de pleine lune ( pour les musulmans),ainsi que l’utilité de manger pendant le jeune le matin avant le lever du soleil et le soir aprés le coucher de celui-ci.

  137. Martine dit :

    Bonjour a toutes et tous. Depuis l’annee derniere, je suis la methode du Prof. Arnold EHRET: Sante et guerison par le jeune ou le regime sans mucus. En fait, mon mari et moi le suivons.

    Nous avons commence a eliminer immediatement. Uriner est frequent et les selles sont tres obscures, ce sont des effets naturels du nettoyage en cours. Au bout d’une dizaine de jours, je me sentais tellement bien « a l’interieur », sans pourtant voir d’ effets exterieurs si je puis dire, que l’idee m’est venue d’essayer des vetements que je ne pouvais plus porter depuis 15 ans. Extraordinaire. Je n’ai pas vu la fonte se faire!!! Maintenant, 9 mois apres debute le regime sans mucus, je porte tous mes anciens vetements. Ma taille s’est redessinee, en fait, tout mon corps s’est redessine. Et il en est de meme pour mon mari. ( qui a 73 ans, a gagne une course de 10 kms dans sa categorie d’age)

    La methode tient en deux mois, soit 4 periodes de 15 jours, pendant lesquelles sont operes de petits changements pre-definis. C’est tout. En gros, rien le matin, sauf une tasse de cafe par exemple pour ceux qui ne peuvent s’en passer et absolument rien d’autre. Pour dejeuner et diner, fruits alcalins c’est mieux, sans mucus bien sur, et 10 mns apres, legumes, surtout verts, sans mucus. Tout est explique pour les changements a l’interieur des periodes.

    Nous poursuivons ce jeune aujourd’hui. mais avec une adaptation personnelle, c’est a dire que nous prenons un aspect de la 1ere quinzaine et celui d’une autre quinzaine. Nous mangeons une cuisine saine et biologique, absolument fantastique. Nous avons une excellente sante et pas de medecin. Nous ne faisons aucun controle, en bref, nous sommes libres. Mais nous mangeons 2 fois par jour, la notion de jeune n’ayant rien a voir avec le fait de cesser de manger a un moment ou un autre, mais de manger de facon differente, propre a nettoyer completement le corps.

  138. zina dit :

    Hello’
    Super article sur le jeune, pour ma par je pratique le ramadan et 30 jours peuvent paraitrent très long , mais en fait on s’y fait. Mais il est vrai que l’aspect spirituelle y est très important….
    Enfin j’ai l’impression de guérir de ma dépression. Je suis en dépression depuis le 29 octobre 2014….. Le ventre vide la journée, je n’ai plus les angoisses que j’avais encore le mois dernier… Et surtout ‘ surtout je retrouve la sensation de faim que je n’avais plus ….. Voilà. Des bsous.
    Zina.

    • nabil dit :

      Tien c’est étonnant de pondre un sujet sur le jeune pendant le mois de ramadan, et ne pas parler du jeune le plus célèbre au monde “le ramadan “ et qu’il est pratique par presque 2 milliards de personne de plus ça fait plus 14 siècles que ça dure.

      Souffrir de la faim et de la soif c’est faux on s’habitue

      Toujours utile : quand le corps se repose et se calme, l’esprit fait de même

      Ceci dit le jeune provoque une méditation spontanée

      En tout cas un grand merci pour tout

      Et comme disait : Éric Bessette:

      C’est encourageant de voir de plus en plus de gens se réveiller!

      Bonne continuité et bonne route

      • Yaio dit :

        Personnellement, les miliards de pratiquants du ramadan et les centaines d’années ne peuvent pas êtres pris comme exemples en sachant que les résultats obtenus ne vont pas en faveur de ces préceptes puisque ce n’est pas dans les pays qui pratiquent le plus le ramadan que l’on vit le plus longtems et le plus sainement, bien au contraire. Selon moin le grand repas du soir n’est pas du tout indiqué pour jeûner d’une manière logique car aller se coucher le ventre plein n’est certainement pas très sain. Mais c’est encourageant de voir que cet article sur le jeûn peut aider les gens à se reveiller:-)

  139. Chetaille dit :

    Bonsoir
    Le jeun au quotidien. Pour moins manger dans la,journée:
    Absorber des protéines végétales ou animales le matin: la clé du bien être
    Le petit déjeuner à la française est le plus mauvais du monde selon les commentaires des nutritionnistes

    Du sucre ,du sucre du sucre et des demi,protéines (pain)

    Pain. seul Céréales manquent de féculents pour une protéine végétale complète
    Il faudrait associer au blé ….farine de riz, de pois chiches

    Confitures = sucre. Sucre encore du sucre

    Jus de fruit. En boîte. ….. L horreur. Avec conservateur. Antioxydant= sucre sucre. ‘.. ».’.

    Donc
    Un vrai fruit. De saison. Et frais
    Ou compote de frais fruits
    Un œuf,, du poisson. Du fromage ou ,, Du jambon. Ou crêpe. Farine blé complet plus riz.
    Bio crêpe. De sarrasin. Encore mieux
    Cafés thé. Ou lait frais ( pas uht. =. L horreur. Sans vitamines )
    Des protéines pour nos cellules pour alimenter. Nos cellules….voir
    Nombreux écrits sur le sujet…
    Résultat. On mange moins. Dans la journée =. Jeun. Au quotidien
    bonne récherche
    Bien sincèrement
    Sylvie

  140. val dit :

    Je croyais que lorsque l’on se privait, lors d’un régime par exemple, le corps stockait par la suite afin de rétablir l’équilibre. Et je pensais que c’était cela qui faisait regrossir voire grossir plus par la suite… Alors le jeune m’effraie, pouvez vous m’éclairer à ce sujet ?

  141. Sabine dit :

    Bonjour,
    je suis une assidue de votre courrier, mais aujourd’hui, vos propos me choquent un peu…ben oui.
    J’ai l’expérience de 3 jeûnes avec « jeûne et randonnée » et pas mal de connaissances en naturopathie..et la lecture régulière de courriers, dont le vôtre. 🙂
    Pour moi, jeûner, c’est ne PAS MANGER, ni boire autre chose que de l’eau…surtout pas du café, ni même des repas à faible calories!
    Alors: « Le jeûne 5/2 consiste à manger normalement 5 jours par semaine. Puis 2 jours par semaine non consécutifs, manger uniquement 500 calories… », NON!
    Même si ok, on peut jeûner une partie des 24 heures.
    L’intérêt principal? La mise au repos du système digestif et le nettoyage des toxines du corps…donc il FAUT boire beaucoup d’eau. Sinon, douleurs et maux divers….
    Ok, un intérêt secondaire: la perte de poids et l’aide à changer son alimentation.
    Faire de l’exercice est aussi essentiel, lorsqu’on jeûne plusieurs jours, afin d’entretenir les muscles et favoriser la circulation et élimination des toxines.
    Importance de manger sain et bio quand on reprend, sinon, c’est ce que notre corps va stocker en premier!
    Et non, si on fait un jeûne de quelques jours, on ne prend pas de compléments, afin de vraiment laisser le corps inverser son mécanisme. Sauf si le déficit est tel, ou la santé fragile ou que ce n’est pas recommandé de l’arrêter quelques jours.
    Mais l’effet du complément (et surtout d’un éventuel médicament peut être augmenté, en cas de jeûne.)
    Bon…je m’arrête là, je ne suis pas naturopathe, ni même médecin, juste une passionnée et bien informée!
    A plaisir,
    Sabine

  142. Zimmermann dit :

    Une autre façon de jeuner pour moi, qui me réussissait bien à mes débuts dans la pratique, était la mono-diète : je ne consommais qu’un seul aliment, toujours le même, sur 24 ou 48 heures, à volonté ; cela pouvait être du riz complet nature (la toute première fois j’ai ajouté du gomasio) ou un fruit, peu importe lequel sauf la banane trop copieuse. Je mangeais autant de fois que je voulais et en quantité en fonction de ma faim. Paradoxalement, je ne mangeais que de petites quantités mais plusieurs fois dans la journée sans regarder l’heure. Après 24 heures de ce régime, je me sentais comme décrassée ; après 48 heures j’avais la sensation d’être nettoyée, détoxiquée de l’intérieur ; de surcroît j’avais une nouvelle énergie.
    J’espère que mon expérience pourra être utile à d’autres.
    Cordialement,
    Edithe

  143. Marie-Hélène U dit :

    Bonjour,

    Outre les journées de jeûne faites il y a quelques années de temps en temps qui m’ont semblé plus ou moins agréables (longues comme un jour sans pain…) j’ai abordé le jeûne de façon différente :
    1/ à l’automne, avec vitamines et ampoules détox, une semaine d’affilée, sans manger mais en buvant eau et tisanes. La faim est passée très vite mais qu’est-ce que j’avais froid ! En revanche, idées claires, pas de fatigue ni de faiblesse.
    2/ il y a deux semaines, au plus fort de la canicule : une semaine sans rien manger du tout mais eau, tisanes, thé (surtout vert mais pas seulement) suivie de trois jours de fruits puis retour très progressif de nourriture habituelle et je suis dans une forme superbe, physique et morale. De l’entrain, de l’enthousiasme, les idées claires, quelques kilos en moins (chic !) et je n’ai pas eu trop chaud, au contraire de mon entourage, pendant ces jours de canicule.
    A refaire l’été prochain sans faute !

  144. FAVA dit :

    On peut aussi se référer aux résultats du Dr Otto Buchinger et trouver son bonheur en Europe. Les USA, le Canada etc c’est bien, l’Allemagne c’est tout aussi bien, bien plus près de chez nous.

    Le jeûne est pratiqué en Allemagne depuis 1920 par le Dr Otto Buchinger. En périodes fastes, la sécurité sociale allemande prenait en charge les cures de jeûnes. La crise est passée par là aussi (les frais sont dorénavant tout ou partie à la charge des jeûneurs).

    Je jeûne depuis 6 ans dans la clinique du Dr Buchinger à Uberlingen (Lac de Constance). Le suivi médical est très sérieux, très encadré. La clinique travaille avec des universités de médecines allemandes et internationales. Tout cela a certes un coût mais entre jolies toilettes, jolie voiture, manucure, etc, j’investis dans ma santé.

    Prête à vous parler de mes expériences. J’y retourne du 23 nov au 7 déc 2015.

    Cordialement
    S. FAVA

  145. Marie dit :

    Je pratique le jeûne spontané depuis des années, avec bonheur ! D’aucuns trouvent parfois bizarre que je prenne pas un bon gros sandwich le midi, mais bon 😉 ; mon corps n’en n’ a pas besoin ! En fait, je ressentais que cette manière de faire était bonne pour moi (contrairement à tout ce que certaines littératures préconisent) ; vous venez de conforter mes ressentis !
    Cela me permet de garder la forme, d’éviter les kilos superflus…Quelques heures d’exercices par semaine, un repas sain par jour : beaucoup de légumes et peu de viande et de l’eau toute la journée, évidemment !
    L’essayer c’est l’adopter !
    Belle santé !

  146. clement dit :

    bonjour Mr Muller,
    merci pour votre article, sans vouloir faire de prosélitisme, l’Islam préconise le jeûne, celui de 3 jours dans le mois (jours de pleine lune), 2 jours par semaine lundi et jeudi mais aussi le jeûne 1 jour sur 2 sans compter le jeûne du mois de ramadhan qui n’est pas ce que l’on fait croire, l’abondance de nourriture à travers des tables garnies à en perdre la tete, et j’en passe…. Essayez un jour d’etudier les remedes que la medecine prophetique propose pour bon nombre de maladies et je vous promets que vous seriez plus que surpris. Merci pour tous les travaux que vous publiez : invitation à une reflexion sur nos modes de vies. continuez…..

  147. Tatiana dit :

    On m’a toujours serinée avec ce dogme des 3 repas par jour avec un petit-déjeuner copieux ect….qui ne correspond pas du tout à mes besoins. Mon rythme naturel c’est deux repas par jour vers 9h30 et 16h00. Néanmoins, ayant une vie professionnelle « normale », ce rythme est difficile à respecter. L’alternative qui me convient est : une boisson à base de jus de citron, jus de gingembre frais et miel le matin, un déjeuner comme je le sens le midi et un thé chaï aux herbes le soir, avec, si j’ai faim qq fruits secs ou un dîner léger, particulièrement en hiver où je mange un peu plus le soir. En belle saison, je ne fais donc qu’un seul repas solide par jour, le midi. Je me sens en pleine forme avec ce rythme, en capacité de travailler et de faire du sport, entre autres. Et lors des occasions, je profite de toutes les bonnes choses qui me sont servies, sans état d’âme. Donc aucune frustration car je mange de tout et sais me faire plaisir. J’ai 47 ans, 1m70 pour 57 kilos et des analysés médicales complètes faites récemment dans le cadre d’un prêt immobilier montrent des résultats au top…
    Il est important que chacun apprenne à connaître ses besoins et rythmes propres et tienne aussi compte des fluctuations de ceux-ci pour vivre en bonne harmonie avec soi-même.

  148. Françoise dit :

    Mon mari et moi avons pris l’habitude de jeûner à peu près 24H chaque semaine: le mardi midi déjeunons léger: 1 crudité par ex radis ou betterave rouge, 1 portion de viande ou poisson + salade + 1 yaourt de soja . Vers 17H un thé léger et le soir:un bouillon suivi d’une tisane. Le lendemain matin en général je fais une heure de sport au réveil, ensuite juste un thé .Le mercredi midi nous ne mangeons pas de protéines animales: gratins de légumes + 1 part de fromage, 1 fruit et un thé dans l’après midi et un diner habituel c.a.d 1 plat de légume et dessert à base de lait de riz ou d’amande.
    Nous buvons beaucoup d’eau (au moins deux litres/j), j’ai aussi acheté la tisane pour jeûner de Natura Mundi que je bois du mardi AM au mercredi midi. Si le mardi soir sommes invités nous changeons de jour bien sûr. çà nous semble assez facile à réaliser et çà fait vraiment partie de nos habitudes. En plus , deux fois /an je fais le même jeûne sur 72H.

  149. EL Barkij dit :

    Je voudrais partager avec vous le jeune des musulmans que je pratique 1 jour par semaine ou 2 jours par semaine du levé au coucher du soleil presque 9 mois par an. C’est une méthode qui me permet de gagner plus de temps de manger en famille avec les enfants le soir au coucher du soleil. je pratique aussi le jeune pendant le mois de ramadan de la même façon sur une période plus longue 1 mois. Pour en profiter il faut essayer de garder le même rythme de vie ( travail, sommeil , sport …) et éviter de doubler les quantités de nourritures ingurgités le soir ou de se nourrir avec de la mal bouffe.
    Avec ce rythme le corps a toujours le temps de se nettoyer et de sortir les toxines, on apprécie mieux la nourriture bonne pour la santé et on a beaucoup plus de temps pour soi pour faire autre chose. Jeûner est une bonne méthode pour se désintoxiquer de la mal bouffe. Aussi quand je suis au travail et que je n’ai pas le temps pour manger un repas propre ( hors sandwich, pizza …..) si j’ai pas un fruit frais ou sec je me limite au thé ou à l’eau pour me préserver au repas du soir.

  150. karine dit :

    Bonjour, j’ai deja fait un jeune il y a quelques années. suite a une visite chez un naturopathe pour traiter une hypothyroïdie et un surpoids. il appelait ce jeune la cure de brauss vous connaissez surement deja. il a d’abord fallut que je prenne du chlorure de magnésium pour me nettoyer, j’en ai repris une fois par semaine tout au long de la cure. le principe de cette cure ,qui finalement n’est pas vraiment un jeune, est de consommer seulement du jus de raisins ou du jus de pomme et carotte ou du jus de légumes : betterave ,céleris choux carotte … pendant 42 jours. les trois premiers jours ont été les plus dur, au bout d’une semaine je me suis demandé pourquoi est ce que nous mangions, j’étais en pleine forme pleine d’énergie voir presque euphorique . au bout de 4 semaines le gout des aliments me manquait , j’avoue avoir mâchouillé quelques légumes en passant mais je n’ai pas craqué. après les 42 jours , 6 kilos en moins et un taux de tsh de 2.48 (0.8 avant la cure). ensuite il faut réapprendre a manger : légumes la première semaine , introduire les céréales la deuxième semaines et les protéines la troisième semaine après l’arrêt de la cure. Je n’ai plus de problème de tyroide depuis . Je ne l’ai jamais refait mais je pense que de faire cette cure une fois par an au printemps ou a l’automne doit être vraiment bénéfique pour la santé.

    • PERE dit :

      Bonjour,
      Preniez-vous du LEVOTHIROX? Si oui avez-vous arrêté pendant la cure? Et après?
      Je suis très intéressée car je voudrais trouver le moyen naturel de faire retravailler ma thyroïde et d’arrêter ce produit si possible.
      Merci de votre témoignage
      Mme Péré

  151. Cremonini dit :

    en complement du precedent commentaire que j’ai laissé.
    L’immunité dopée par le jeûne hydrique ( 100% à l’eau)
    Des travaux impliquant des centres de fecherche, dont celui du Pr Valter Longo à Los Angeles (university of Southern California) ont étudié l’impact du jeûne sur l’immunité. les données disponibles montrent qu’un jeûne d 48h ou mieux, de 72h tous les six mois, réduit de façon importante le taux de glucose et l’activité d deux enzymes clés de la prolifération cellulaire : l’insuline -like growth factor 1 (IGF-1) et surtout la protéine kinase A (PKA). Il s’ensuit une reconstruction du système immunitaire, car la chute du glucose oblige l’organisme à consommer ses réserves en sucre, à préserver son énergie et à recycler les cellules immunes abîmées ou âgées,qui sont alors éliminées mLa baisse de la PKA stimule les cellules souches qui produisent de grandes quantités de nouvelles cellules immunes.

  152. Elisa dit :

    Je jeûne une fois par semaine. Je prends mon dernier repas le soir et je dé-jeûne le surlendemain matin, cela fait un peu plus de 30 heures de jeûne par semaine. J ‘étais attirée par le jeûne parcequ’on en entend beaucoup parler bien sûr, j’étais néanmoins un peu réticente à cause des mises en gardes multiples et variées. Et même si elles étaient infondées et qu’elles « prescrivaient » de faire appel à un avis médical pour juste arrêter de manger quelques heures, je n’osais pas me lancer, mon entourage était contre, ce qui n’aide pas. Mais est ce qu’on fait appel à un avis médical pour manger des produits trop raffinés et trop chargés en produits non naturels et nocifs pour l’organisme?
    C’est néanmoins un médecin qui me l’a proposé. Je suis allée voir ce médecin car elle intègre la nutrition dans sa pratique et donc le jeûne (elle s’est formée à la nutrition contrairement aux médecins classiques qui ne connaissent pas beaucoup plus que les glucides, lipides, protéines, pas de sel pour un hypertendu, pas de sucre pour un diabétique, et restriction alimentaire pour perdre du poids) et que c’étais le petit coup de pouce qui me manquait et qui me permettait d’aller contre les réticences de mon entourage.
    En dehors du jeûne je mange plutôt sainement, bio à 95%, végétalien avec pour seule entorse un peu de formage de brebis ou de chèvre (pas tous les jours, parfois des semaines sans en manger), pas d’alcool, pas de sucre ajouté, pas de gluten et donc beaucoup de fruits, de légumes, de céréales, de légumineuses, de graines oléagineuses, beaucoup de cru mais pas que. C’est plus facile l’été.
    Je me suis lancée là dedans à la suite d’un problème de santé important pour lequel je suis toujours en traitement. Mon alimentation et le jeûne sont pour moi des mesures pour aider mon corps à combattre la maladie et à la repousser le plus longtemps possible. Concernant la nutrition, je lis que ce que je fais n’est pas forcément ce que d’autres recommandent mais c’est la ligne que j’ai choisi et je m’y tiens.
    En ne mangeant pas de sucre ajouté, je crois que ma glycémie est plutôt stable et je n’ai pas faim. J’ai envie de manger parfois, au moment des repas, surtout celui du soir après le boulot mais ça va. Contre toute attente sauter le petit déjeuner qui est mon repas préféré n’est pas difficile. Je fais du sport ( course, entre 8 et 10 km) le jour où je jeûne. En fait c’est le lendemain que c’est un peu plus difficile mais rien d’insurmontable même par les fortes chaleurs actuelles (je cours lors de la pause du déjeuner).

  153. Linda dit :

    Bonjour, je viens de lire l’article sur les différentes méthodes de jeûner et je voulais ajouter ma propre expérience. Etant musulmane et pratiquant le jeûne du mois de ramadhan (actuellement on est en plein dedans!), on pratique le jeûne sec total càd sans manger ni boire, du lever au coucher du soleil, durant un mois entier! On boit et on mange léger le soir jusqu’à l’aube. Cela est très supportable, on s’habitue très bien..de plus le reste de l’année, il est recommandé de jeûner 2 jours par semaine: les lundi et jeudi…aussi de lever au coucher du soleil, pour la cure d’entretien, a ajoutant la dimension spirituel. On se sent très bien, léger et l’esprit clair. Il est vrai que durant ces longues journées chaudes d’été c’est un peu plus pénible, mais on s’y fait!
    voilà, je voulais juste apporter mon témoignage et bravo pour tout le travail que vous faites…continuez comme ça car on a besoin de gens comme vous!

  154. colette s. dit :

    Bonjour,

    Je jeune le lundi du petit déjeuner au lendemain petit déjeuner. Je ne bois que du thé vert sans sucre.
    Le mardi et le mercredi, je mange du poisson cuit dans un court bouillon maison, une soupe de légumes non mixés sans pomme de terre, du fromage de chèvre blanc si possible 0% avec une cuillère de confiture. Le tout à volonté midi et soir.
    Ça me convient bien et ça m’aide à garder mon poids de forme.
    Amitiés

  155. Eric Bessette dit :

    Le seul petit ‘HIC’ est de manger un repas le soir après avoir jeûné la journée, faudrait préciser aux gens de ne pas manger 2 ou 3 heures avant le coucher pour ne pas nuire au cycle de sommeil.

    Vous ètes une superbe équipe, c’est encourageant de voir de plus en plus de gens se réveiller!
    Bonne continuité
    Eric

  156. Rippert dit :

    Bonjour,
    Le jeun spontané est pour ma part une chose à ne pas suivre, d’autant plus si on a une surcharge pondérale, même légère, ce qui d’après mes connaissances aggraverait la situation du surpoids.
    Le stress et/ou des situations de privation courte passe le corps en sécurité ou en non élimination de calories si je ne m’abuse, d’autant plus, en ce qui concerne les situation stressante, si aucune activité sportive, même infime, n’est ajouté.
    Le jeun oui, mais dans des condition un peu plus réfléchit que ça, sauter un repas, et plus encore si on est une femme, est pour ma part une idiotie.
    Qu’en pensez vous?

    Rippert C

  157. Blaché m. dit :

    Bonjour à tous,
    Je suis musulmane et à se titre l’islam nous enjoint à jeûner tout au long de l’année.
    Quant il est fait dans les règles de l’islam voyez ce que ça donne : jeûner le lundi et le jeudi toute l’année; 2 semaines consécutives 1 fois par an 1 mois avant le grand jeûne du ramadan.
    Puis donc 1 mois entier de jeûne (que vous connaissez sous le nom de « ramadan ».
    juste après le ramadan vous avez 1 à 3 jours où vous mangez normalement (c’est la fète) puis il nous ait conseillé de jeûner encore 6 jours consécutifs, et la semaine suivante vous reprenez votre jeûne habituel 2 jours par semaine (lundi et jeudi).
    J ‘allais oublier aussi que l’on jeûne les 3 jours de pleine lune chaque mois.
    Mais dans notre jeûne nous ne buvons pas et je trouve que c’est mieux puisque l’on sent que l’estomac se rétracte et du coup on n’a pas faim ni soif toute la journée.

    Je le fais en ce moment alors que c’est l’été, 18h de jeûne sans boire ni manger tout en travaillant… j’ai perdu 2 kilos je me porte bien et je me sens totalement détacher de toutes tentations sucrées ( ce qui est mon point faible !).
    A savoir que l’on doit manger peu et léger à la rupture du jeûne le soir au coucher du soleil…

    Finalement il ressemble beaucoup à ce que vous nous conseillez, sauf que l’on ne boit pas, je vous assure que c’est encore plus facile que de boire de l’eau dés que vous ressentez la faim comme vous dites, car c’est en buvant régulièrement que votre estomac se gonfle et ne se repose pas totalement et une fois vide vous refait ressentir une faim…Essayez mon jeûne sans boire vous verrez bien…il y a au moins 1,5 milliard de personnes qui le fond en ce moment !

    • Yaio dit :

      Je pense que entre le dire et le faire, l’écrire ou le prescrire il y a toujours une grande marge. Un peu de bon sens serait plus utile.
      . . .Autrement dit, si le coran le dit, la majorité des musulmans ne semble pas le respecter. Je dirais même que plus un pays semble strict sur les principes de la réligion et plus il a des problèmes de santé tels que anxieté, diabete, obésité, taux de mortalité et toutes les maladies qui en découlent.
      Il suffit d’aller voir les Muslim Statistics sur Wikislam.net pour se rendre compte que vraisemblablement certains pays comme l’Arabie Saudite dépasse de loin les USA pour la malbouffe. Certains pourraient dire que par chance, le coran prescrit le jeûn, autrement ça pourrait être encore pire.En tout cas, allez lire cette page https://wikiislam.net/wiki/Muslim_Statistics_-_Health_and_Disability
      On y trouve notamment un fait curieux revelé par un chercheur de l’univarsité du Bahrain:, Je cite:.the abaya serves to hide the extent of obesity in Gulf women. In the same way, the male dishdasha (garment) also hides men’s bellies,” said Dr. Abdul Rahman Musaiqir, head of the Arab Center for Nutrition at Bahrain University. Autrement dit, comme les prélats du vatican ou des pays orthodoxes, l’habit ne fait pas le moine il sert de camouflage pour ne pas trop montrer son obesité. Un peu de bon sens serait plus utile. Cela pourrait au moins inciter à réfléchir sans avoir peur d’offenser les réligieux qui dans certains pays pratiquent les mariages consaguins jusqu’à 80%.

  158. Jules dit :

    Je suis très content de lire les différentes méthodes de jeune.
    De mon coté surtout lorsque j’ai besoin de perdre du poids, je fait le jeune avec un régime citron:
    A 7h00 avant d’aller au travail, je prend 1/2 verre de citron avec 1verre d’eau;
    A 12h30: 1/2verre de citron avec 1verre d’eau;
    A 19h30: 1/2 verre de citron avec 1 petit morceau de viande ou du poisson accompagné d’un morceau de pain.
    Cela pendant 7 à 14 jours, je perd environ 8 à 10kg.

  159. Farisier dit :

    Je pratique le jeun intermittent 5/2 depuis le mois de février.
    Depuis que je le fais j’ai maigris de 9 kg
    j’ai mieux la pêche
    j’avais tendance a grignoter entre les repas ,je n’en ai plus envie.
    Moins de petite déprime
    et ca ne m’empêche pas d’avoir une vie sociale ,je suis mieux dans ma tête………….

  160. abderrahman dit :

    EN TANT QUE MUSULMANT PRATIQUANT NOUS AVONS UN MOIS DE JEUNE DANS L ANNE QUI CONSISTE A ABSTENIR DE MANGER DU LEVER DE JOUR AU COUCHER DU SOLEIL.EVIDEMMENT SUIVANT LA SAISON CELA VARIE ENTRE 16HEURES ET 12HEURES.AVANT DE COMMENCER LE JEUNE PETIT DEJEUNER AEV DATTES .LAIT /PAIN COMPLET L HUILE D LIVE THE OU CAFE PARFOIS UN OEUF ET DE LEAU.IL YA AUSSI LE JEUNE FACULTATIF OUVERT TOUTE L ANNEE ET CONVENABLE EN PERIODE DE JOURNEE COURTE LA ON JEUNE LE LUNDI ET LE JEUDI ET DES FOIS ON JEUNE LE 13 LE 14 ET LE 15 DU MOIS LUNAIRE. ET CROYEZ MOI ON EST BIEN TUTE LA JOURNEE A CONDITION DE MANGER SAINEMENT ET DORMIR LES HEURES QU IL FAUT.
    SALUTATIONS

  161. claire dit :

    Merci pour votre article
    Je pratique un jeun de 36h soit le dimanche soir je jeune jusqu’au mardi matin . Je reprends un petit déjeuner le mardi . Parfois Il m’arrive d’avoir des nausées le mardi ou bien j’ai envie de continuer sur 1 autre journée.
    Je pratique ce jeun car j’ai un colon très irritable et j’y trouve un bénéfice en plus de ma pratique quotidienne de yoga et reiki
    Ayant eu une anorexie adolescente de 2 ans , je craignais de replonger.
    En fait , pas du tout mais parfois il m’arrive de ressentir une envie de manger trop importante après le jeun ..donc j’ai arrêté 15 jours pour reprendre le jeun plus sereinement . Durant le jeun la méditation est facile et je me sens en pleine forme malgré un travail intense .

  162. O. Bernard dit :

    Une autre forme de jeûne bien connue: le jeûne hydrique: Boire de l’eau et lorsqu’on a faim prendre de l’eau chaude
    légèrement miellée, suivie d’une journée d’un peu de fruits secs et d’eau.

  163. ooBat dit :

    hello! mon expérience consiste en des jeûnes complets de 5 à 15 jours et je n’ai pas pratiqué ce dont vous parlez (et que je vois plus comme des diètes, mais peu importe); les deux grandes différences entre ces pratiques sont: dans ces sensations de faim qui disparaissent au bout de trois jours environ avec un jeûne complet (même au milieu de gens qui festoient!, vous aurez plutôt un léger dégout) et dans cet état de légèreté psychique et physique qui sont un des bonheurs du jeûne. Durant ces jeûnes les précautions à prendre sont connues: boire est impératif (3 à 5 litres par 24h), garder un petit tube de miel sur soit en cas d’hypoglycémie, éviter les périodes de grand froid et de grande chaleur.

  164. Palou dit :

    Bonjour,

    Voici mon parcours , j’ai 56 ans, je suis en activité et le jeune serait (je le pense) impossible pour moi .
    Voilà comment je me suis prise en main après avoir lu les newsletters et beaucoup de livres.
    Je vais seulement ne fois par an chez le médecin … non conventionné, qui a pour mission non pas de me soigner , mais de me maintenir en bonne santé ! Il est non remboursé, mon budget santé annuel est de 500 euros par an tout compris !

    En 2005, la médecine conventionnelle (remboursée) m’avait pratiquement condamnée aux chimio !

    Donc :
    * Première Mono-diète au raison 5 jours en automne 2014 + nettoyage du Colon, dans un très joli centre en France, merveilleusement bien encadrée.
    * Deuxième Mono-diète au melon seule en juillet 2015, donc depuis 9 jours, pas envie d’arrêter pour le moment , c’est vraiment facile !
    Point négatif : Migraine très légère les 3 premiers jours, depuis plus rien.
    Point important : avoir une petite bouteille d’eau à proximité en permanence
    Résultat : détoxification, perte de poids (300 à 500gr par jour) , amélioration des pb de santé, accroissement de la vivacité intellectuelle, détachement complet de la nourriture industrielle, économie drastique sur la nourriture et l’alcool , amélioration de la santé, excellente gestion du stress ( gérante de 2 société ).
    Je fais aussi des petits jeunes de 24h en régulation mensuelle, mais cela n’a rien à voir avec une mono-diète longue.
    Voilà , je voulais juste compléter l’article très intéressant.
    Bonne lecture à toutes et à tous
    Palou

    • BELLOT Jeannine dit :

      Mono-diète et nettoyage du côlon dans un très joli centre…..pourrais-je avoir d’autres infos, s’il-vous-plaît ?
      Recevez mes remerciements anticipés.

  165. meeus veronique dit :

    Bonjour,

    J’essaie de jeuner 1x sem, en général, un jour où je ne travaille pas et je commence ainsi:
    pas de petit déjeuner
    pas de déjeuner
    un repas frugal le soir à partir de 19h00, sans viande
    donc j’ai jeuner depuis la veille 20h00 jusqu’au lendemain 19h00
    par contre, je bois du thé vert
    je le supporte très bien
    je le fais, ni pour maigrir( pas besoin), mais dans un but spirituel

  166. Ouachalih dit :

    Très intéressant ,néanmoins vous ne citez pas le jeune des musulmans qui pourtant est un jeune très performant puisqu’il nécessite beaucoup d’endurance .bien a vous tagete sans gluten

  167. Abdeldjalil Y.C. dit :

    Bonjour, j’ai été heureux de lire votre lettre d’information sur le jeûne, et aussi très heureux que vous nous donniez l’occasion d’y participer. Moi je vous voudrais vous exposer le jeûne recommandé par l’Islam et de vous laisser juger.
    Le prophète Mohammed nous incite à jeûner régulièrement en nous disant: » jeûnez, vous serez toujours en bonne santé ». Ensuite il nous présente les différents modes de jeûne:
    1°/ Le jeûne intermittent:
    Jeûner le lundi et le jeudi de chaque semaine en permanence tout le long de l’année
    2°/ Le jeûne 3 jours de suite:
    Jeûner les 12-13-14 ou bien 13-14-15 de chaque mois lunaire.
    3°/ Le jeûne de Salloman:
    Jeûner un jour sur deux, et il dit ici que c’est le meilleur jeûne.
    4°/ Le jeûne du mois lunaire Ramadan:
    Jeûner 30 ou 29 jours de suite, selon la révolution de la lune. Et celui-là est obligatoire pour tous les musulmans.
    Sans oublier de préciser que le mode de jeûne est toujours le même, c’est-à-dire jeûner ( s’astreindre de manger et boire et de faire l’amour ) toute la journée et l’interrompre le soir, et il nous déconseille de poursuivre le jeûne 48 heures de suite.

    • Marjorie dit :

      Très intéressant Abdel je copie votre article pour moi.
      Merci

    • Magomadova dit :

      Ma shaa Allah. Toutes les recommandations prescrites par notre prophète Muhammad sont prouvées scientifiquement et tout ce qui est recommandé ou obligatoire sont pour le bien de l’homme ainsi que tout ce qui est interdits sont également pour le bienfait de l’homme car notre Créateur ne veut que le meilleur pour ses créatures. Il nous a laissé le choix pour choisir nos chemins et ce qui méditent sur leur vie et sur leur existence sont les plus heureux.

  168. A.Y. dit :

    J.ai tenté de jeuner il y a quelques 10 ans ce fut une victoire sur moi même . j,aivais strictement jeuner pendant 3 jours. Mentalement j.ai ete fortifiée.
    Aujourd’hui j.ai 60 ans et je voudrais pouvoir savourer de tout mon être tout ce que je mange. Or j.ai une vie bien remplie, je travaille encore, je vis seule, souvent je n.ai pas toujours envie de cuisiner ou neglige ma façon de manger surtout en finde semaine. J’ ai donc décidé de jeuner régulièrement 1 ou deux jours bien chosis dans semaine! Et pendre le temps après de me régaler de ce que je veux. Comme je souffre d,une deficience umminitaire, j.ai opté comme boisson de soitien l.eau de coco. J.ai donc jeuner totalement un samedi. J.ai observé que toutes les deux heures j.avais soif , à part l,eau, j.ai donc bu deux litres d’eau de coco depuis mon dernier repas du vendredi entre 21 hoo et 22hoo j’usqu’au lendemain 15h00 car à mon reveil le dimanche j.étais légère et n.ayant pas faim j.ai fait durer le plaisir au maximum et sans efforts. Après cette réussite, j.ai décidé donc que seŕa tout au long de l’année sauf empêchements ( invitations, receptions, maladie,),.et pour me detendre j.ajouterai à l.eau de coco, du thé, infusion et café. Je ne souffre pas de surpoids. Je souffre par contre d’un lupus érythémateux disséminé et d,un taux un peu anormal de cholestérol.

    Bon courage à ceux qui veulent tenter cette forme de liberté dans l.alimentation.

    Y.A.

  169. Demouveaux Michel dit :

    Je pratique le jeûne depuis 3 ans 8 jours par an, avec tous les jours 1 l d’eau additionné de 3 jus de citron et 3 cuillères à soupe de sirop d’érable ou miel, ainsi qu’un litre d’infusion eau + queue de cerises, orties, aubiers de tilleul, thé vert, thé noir, romarin, anis étoile, feuille de menthe , . Je perds environ 2 kg et je me sens en pleine forme sans vraiment avoir faim. J’ai 68 ans 57 kg avec 3 fois par semaine 30 minutes de sport intensif. Certain d’éliminer les excédents des produits E de conservations etc Le jeûne est indispensable pour éliminer les produits toxiques que nous avalons.
    Ma nourriture quotidienne est crudités, légumes variés , viandes blanches , 3 viande rouges par mois ,poisson 2 fois par semaine, fruits divers , tout ceci sans obligations mais par choix et gout.

  170. messaoud dit :

    Toutes les religions monotheistes parlent du jeune et de ses vertus .En Islam,outre le mois de careme,il est recommandé de jeuner tous les jeudis et lundis de la semaine.En reference a cette recommandation,il est précisé: » »jeunez et vous guerissez! » ».Nous sommes en pleine periode de ramadhan ,et croyez -moi,ce n’est pas toujours facile de le faire(17heures de jeun) sous 40 degrés de canicule..Il est excellent pour la santé-experience personnelle,aucun rgo,moi qui le traine 11mois sur 12-mais là aussi il faut eviter les excés de table a la rupture du jeun..Merci de lire cette modeste contribution!

  171. Auriault dit :

    Je pratique le jeûne depuis que j’ai entrepris un régime alimentaire différent pour perdre du poids et orienté vers le végétarisme mais pas totalement. Nous nous adaptons à la famille et aux amis, donc on se laisse aller un peu le dimanche, le seul jour que nous nous accordons des excès (surtout la viande). Donc à partir de là, nous avons décidé de jeûner le lundi afin d’évacuer toutes toxines indésirables. Au début ça parait curieux et on pense qu’on va pas y arriver mais malgré cela, ça été très facile et on le pratique souvent lors des anniversaires ou de repas un peu copieux par rapport à notre régime personnel (légumes et fruits). Cette semaine nous avons essayé, mon mari et moi, une version un peu plus longue (du dimanche au samedi pour moi avec un repas léger le mercredi midi et du dimanche au jeudi pour mon mari) et comme je pratique de la course à pieds, 3 fois par semaine, mon mari a insisté que je prenne un repas avant ma session, mais je pense que j’aurai pu ne pas manger. Je ne voulais pas lui faire peur, on parle souvent d’hypoglycémie mais tout va très bien!
    Non seulement j’ai une perte de poids considérable depuis 8 mois (-23 kg) mais une forme épatante qui me permet 8 mois après de participer à une course de 10 km.
    j’essaie de faire d’autres adeptes mais ça reste un sujet difficile à partager, les gens ont beaucoup aprioris et alimentation dans notre pays prend une place trop importante pour être revisitée ou même discutée.
    Sur ce je suis vraiment contente de pratiquer le jeûne et je le transmets donc à mes enfants.
    Seule la grande de 21 ans bien sûr le pratique aussi mais c’est un excellent début de transmission.
    je le conseille à tous, et je dirai même plus le médecin devrait le prescrire aussi
    Voilà, j’ai été ravie de partager mon avis sur la question, c’est la 1ère fois que je le fais!
    Bonne continuation a tous

  172. Denès dit :

    Je m’étonne que vous parliez de jeûne long sans insister sur la nécessité de la purge le premier jour, quelle que soit la méthode utilisée, et de la rupture du jeûne en douceur (jus de fruit, fruits).
    Cordialement,
    JD

  173. Marielle dit :

    Très intéressant cet article !
    Par contre, qu’en est-il de cette idée selon laquelle notre corps, lorsqu’il a été privé de nourriture, la stockerait sur le repas suivant ? C’est une des raison qui m’ont toujours empêché cette pratique qui me semble pourtant évidente…

    • Dompinique dit :

      Le livre dit : C’est à partir de ses provisions de graisse que l’organisme qui jeûne se procure les forces et la chaleur nécessaires pour subsister. L’organisme ne consomme pas n’importe quelle graisse ou n’importe quelle substance contenue dans les tissus . Il va dégrader successivement et dans l’ordre :
      Tout ce qui lui pèse,
      Tout ce dont il n’a pas besoin,
      Tout ce qui le dérange,
      Tout ce qui le rend malade.

  174. Dominique dit :

    C’est surprenant, je viens de terminer une semaine de jeune.En rangeant j’ai retrouvé un livre acheté il y a plusieurs années et jamais ouvert, (Comment revivre par le jeune chez Terre Vivante ).Ça me faisait un peu peur et je pensais que je ne pourrai rien faire et que ne n’aurai plus d’énergie pour travailler. Ça été tout le contraire, à ma grande surprise. Mentalement je pense que j’étais dans la disposition voulue .J’ai une vie saine,je mange bio et j’avais appris qu’il fallait bien mastiquer les aliments.En Afrique cet hiver avec la chaleur,je mangeais peu,juste ce dont j’avais besoin,des salades composées et beaucoup d’eau. J’ai perdu du poids ,5 kgs, .Bien que pas trop grosse, 1m 62 pour 62 kg, ces 5 kg en moins ont fait mon affaire car je grignotais pas mal. Et le bouquin disait que celui qui arrive à faire 1 semaine de jeune seul était fort. Alors j’ai essayé, j’ai réussi, je n’ai jamais eu faim, mon endurance était décuplée, j’ai perdu 4 kg et je suis en pleine forme,j’ai de l’énergie à revendre,j’ai 61 ans et j’ai retrouvé mon poids de jeunesse 52 kg.

  175. Christel dit :

    Bonsoir,

    Je viens de lire votre article sur le jeûne… c’est grâce à SNI et à un super documentaire sur arte que je me suis lancée pour la première fois il y a 2 ans.
    J’ai commencé 8 jours avant mon jeûne à lever le pied au niveau des quantités, de la fréquence et surtout des aliments… je n’ai mangé que des graines (noix, noisettes, abricots secs…), des légumes crus et fruits crus et j’ai bu beaucoup de tisanes et thés…. et des jus de fruits frais.
    Je m’étais fixé comme objectif pour mon premier jeûne : 7 jours avec tous les soirs à 20h un jus de carottes-pommes-orange frais, filtré… et tout au long de la journée des tisanes et de l’eau en abondance.
    Résultat, j’ai tenu les 8 jours : les 3 premiers jours étaient un peu déroutant (je cuisine touts les repas de ma petite famille tous les jours… pas de cantine!!!), ensuite mon corps et surtout mon cerveau, ont compris que cela se passerait ainsi sur plusieurs jours.
    Au final je me suis sentie plus légère dans touts les sens du terme, j’ai continué à me mener une vie normale, 4h de sport par semaine etc… Je précise que mon but n’étais pas de perdre du poids( je mesure 1.70m pour 60kg et des poussières…) mais de me sentir mieux.
    Je ne jeûne plus aussi longtemps maintenant, 3 ou 4 jours… en février, en juillet, en novembre…. + un peu après les fêtes de noël…
    Je jeûne avec plaisir, et tout est important : avant, pendant et après… cela me fait vraiment beaucoup de bien.
    Mais pour bien faire son jeûne, le plus important est de se sentir prêt et sûr de soi.
    Alors, prêt??? jeûnez!!!!

  176. serge f. dit :

    bonjour
    je suis trés heureux que ce theme arrive sur cette lettre
    je pratique le jeune depuis 20 ans
    j’ai une forte tendence a grossir car je suis trés épicurien
    j’ai 63 ans je pese aujourd’hui 130 kg
    le mois dernier je pesai 150 kg
    j’ai décidé de faire un jeune long,25 jours pour pouvoir perdre 20 kg en un mois
    jeune hydrique plus sport ( natation 1 h non stop par jour,aucune calorie)
    perte de 1,5 kg a 1 kg par jour
    état: hyperdynamique ,pas de fatigue et un super état psychologique
    autour de moi ,catastrophe:tu ne peux pas faire celà,tu vas y laisser ta santé..
    j’ai perdu sans aucun probleme 20 kg
    depuis j’ai repris un peu,je me suis de nouveau rempli,et je me fais plaisir
    mais j’ai perdu mes 15 kg réel
    d’une part je suis fier de moi,cela paraissait une gagure,alors que tout le monde peut le faire
    d’autre part,la preuve que c’est une sacré thérapeutique,je vous l’explique pour mon cas:
    depuis 6 mois j’etais en arythimie tachicardie (120 pulsations nuit et jour par minute)
    je devais avoir une intervention sur ce probleme ,en anesthésie générale ,et mon cardio hésitait par rapport a mon poids initial
    j’ai donc décidé ,pratiquant depuis longtemps des jeune annuels d’une semaine de faire fort(25 jours)
    j’ai donc pratique ce jeune en etant malade ,et celà c’est tres bien passé
    mon médecin m’a suivi avec une analyse sanguine complete tous les dix jours
    tous les voyants se sont mis au vert
    j’ai été opéréavec succes,je bas aujourd’hui a 60/minute
    j’ai toujours mes 15 kg en moins
    et je vais recommencer dans six mois sur 2/3 semaines pour arriver autour de 100 kg
    tout ce qui se dit sur les forum sur l’hypocalorisme me semble trés juste
    mon cas est mon cas,je ne dit pas que c’est une panacée pour tout le monde,mais enfin,il faut y réflechir
    dernier point,que je considere tres important:
    il n’y a aucune difficulté a pratiquer un jeune long,au niveau physique
    mais la volonté d’aboutir est obligatoire
    on se fixe un objectif et on le tient
    ce n’est pas le corps qui abandonnera,c’est l’esprit de volonté
    nos ancetres qui connaissait la disette ne se suicidaient pas en masse,il décidaient d’attendre des moments plus propices
    aujourd’hui ,dans nos sociétés assistées ,en sommes nous encore capable?
    moi oui,et j’espére pour beaucoup d’autres personnes

  177. fayat m-lise dit :

    bonjour
    quels conseils vous donneriez à ceux et celles qui pratiquent le jeûne musulman pour qu’il soit en plus d’un jeûne religieux un jeûne utile pour leur santé ?
    merci

  178. Sérane dit :

    Une méthode facile à mettre en œuvre et à supporter :
    – choisir pour le jeûne une journée où l’on est au calme
    – la veille au soir, faire environ 3 litres de bouillon de légumes, en accommodant de façon à donner du goût (sel, épices, aromates), garder le bouillon pour le lendemain, manger les légumes
    – le jour du jeûne, ne prendre aucun aliment solide de la journée, mais consommer le bouillon à volonté en conservant les horaires normaux de repas. Le liquide goûtu et chargé de sels minéraux remplit l’estomac et donne l’impression de satiété. Il permet un bon drainage en conservant les moments de pause correspondant aux repas.
    – on reprend une alimentation normale le lendemain. Le foie apprécie, on se sent léger !
    A espacer de 2 à 4 semaines, selon possibilités.

  179. Laziza dit :

    Où je découvre que, comme Monsieur Jourdain faisant de la prose sans le savoir, je pratique le jeûne depuis pas mal de temps …
    Il y a belle lurette que je ne me force plus à manger si je n’ai pas faim, que je me contente d’un verre d’eau ou d’une infusion dans ces moments là, et que du repas du soir vers 20h au déjeuner du lendemain vers 13h, je pratique donc « Le jeûne 16/8 : jeûner 16 heures par jour », et comme déjeuner et goûter sont chez moi principalement végétaux (légumes et fruits), je ne suis pas loin du « Régime du Guerrier ».
    Et tout ça sans effort, simplement en écoutant mon corps.
    Merci pour cet article qui permet de déculpabiliser face aux injonctions communes telles : « ce n’est pas bien de sauter le petit déjeuner », « il faut faut manger léger le soir et faire un vrai repas le matin », etc …

  180. CHOPINET dit :

    Article très intéressant. Comme je suis un  » lève tôt » il m’arrive très souvent de prendre un petit déj. vers 6h 1 tartine de pain au sarrasin avec des fruits sec et à coques, café et fruit. et de ne prendre le repas suivant que vers 17h30 qui se compose de poisson ou grillade avec des céréales et légumes ou salade composée l’été et soupe l’hiver. Mais pour moi le jeûne consiste vraiment à ne boire que de l’eau ou du bouillon de légumes.

  181. Solange M. dit :

    Suite à des problèmes intestinaux je me suis décidée de jeûner 1 jour par semaine afin de laisser mon corps au repos et bien sûr de boire beaucoup pour nettoyer, j’ai choisi le jeudi car c’est le milieu de la semaine et si je ne peux pas ce jour là je le fais le mercredi où le vendredi mais la veille du jeûne je me prépare mentalement. Depuis que j’ai commencé je me sens beaucoup mieux et contrairement à ce que l’on pourrait penser c’est très facile, surtout 1 jour.

  182. Jacqueline dit :

    Personnellement, j’ai jeûné 2 fois pendant 5 jours à suivre, à 2 ans d’intervalle, sous contrôle médical dans un établissement de cure il y a une quinzaine d’années. 5 kg en moins à chaque fois, le résultat répondait à mon attente. Seul problème : le coût assez élevé. Comment garder mon poids devenu idéal sans compter les calories. Par hasard je suis tombé sur un article dans un magazine dans la salle d’attente de mon dentiste, article qui conseillait de jeûner une fois par semaine en mangeant pendant cette journée un kilo de poireau cuit à l’eau sans sel et en buvant l’eau de cuisson. C’est tout. Facile et vraiment peu coûteux, et le goût un peu sucré des poireaux n’est pas du tout désagréable, au contraire. J’utilise tout dans le poireau, blanc et vert. Si j’ai l’impression d’avoir un peu faim, je bois une tisane sans sucre ou un verre d’eau. Je ne le fais pas vraiment régulièrement, mais au lendemain d’une fête, je cours acheter mon kilo de poireau. Ceci depuis près de 15 ans et je n’ai toujours pas repris les 10 kg perdus.

  183. Jérôme S dit :

    Bonjour,

    Je pratique moi même le jeûne avec le régime du guerrier mais quelque peu adapté.
    Je ne bois que du café et de l’eau le matin. Le midi, je prends un potage, de préférence fait maison.
    Toujours beaucoup d’eau et un vrai repas le soir.
    Je sélectionne soigneusement mes aliments pour le repas du soir (sucres lents, grains) afin d’avoir tous les nutriments nécessaires.
    Bien évidemment, pas de malbouffe et aucun aliment sucré (apport de sucre par le café que je bois très légèrement sucré)
    Cette pratique du jeune me permet de garder un poids de forme et de me sentir toujours en forme.
    Le corps s’habitue très vite à ce mode d’alimentation.
    Je voulais partager mon expérience pour dire que mon allié le plus précieux est le potage.
    Le potage n’est vraiment pas compliqué à faire et de plus, n’est pas onéreux du tout en prenant le soin de choisir des légumes de saison.

  184. Catherine dit :

    J´ai 75 ans. je fais 2 jeunes par an ,un au printemps , un autre en automne. Pendant cette période, je ne réduis aucune activité: Jogging etc Voici ma méthode qui n´est basée sur aucune méthode scientifique, mais qui me permet de maigrir et de me remettre en forme: 2 jours aucun aliment solide. Beaucoup d´eau, pas de jus de fruits, pas de café ni de thé. Le soir du 2ème jour une soupe de légumes claire. Le 3ème jour, des légumes cuits à l´eau à midi+ eau, eau eau. Le 4ème jour, lé gumes cuits à l´eau à midi et le soir. Le 5ème jour, un peu de beurre dans les légumes, toujours pas de légumes crus ou de fruits. Le 6ème jour un peu de salade avec de l´huile d´olive.+ les légumes cuits à l´eau. Petit à petit, je reprends un peu de viande et un repas normal. Tous les légumes sont bio pour ne pas encombrer le corps de pesticides

  185. BURCKEL dit :

    Bonjour,
    Nous avons 64/65 ans. Cela fait 3 mois à présent que mon mari et moi jeûnons tous les lundis. Le dimanche soir on mange très légers (petite salade ou juste des fruits) puis durant la journée du lundi nous buvons tisanes, eau, un peu de café le matin -ce qui réduit un peu les maux de tête assez récurrents des 1ers jours de jeûne. Le lendemain, mardi, nous démarrons avec une pomme puis un léger pt déjeuner. A midi c’est tjrs : pommes de terre à l’eau + salade verte ; le soir léger aussi.
    Cette manière de jeûner nous est très bénéfique : perte du surpoids (4 kg jusqu’à présent) ; amélioration sensible de l’état général (ex. meilleur odorat ; plus de dynamisme ; on se sent comme ressourcé !).
    Notre expérience avec le jeûne n’est pas nouvelle : lorsque nous avions entre 40 et 50 ans, il nous arrivait de jeûner 15 jours à 3 semaines 1 X dans l’année. A présent, nous ne sommes plus aussi courageux et cette autre manière de jeûner est beaucoup plus facile et vraiment bénéfique.
    Amicalement-

  186. Mimi dit :

    La seule fois où j’ai jeûné, je l’ai fait pendant 36 heures. Le problème est que je suis très mince et que j’ai perdu 3kg d’un coup que je n’arrive plus à reprendre. C’était il y a plusieurs mois pourtant.

  187. cremonini dit :

    Je pratique le jeune hydrique (en ne buvant que de l’eau, de préférence très pure genre volvic ou Mont Roucou)depuis l’age de 16 ans (j’en ai 48)a raison d’un jour par semaine, du repas du soir au lendemain soir, en interrompant le jeune – ca s’appelle dejeuner – par un fruit frais.
    Tous les trimestres je fais 3 jours consécutifs. 3 jours de jeune ont un effet incroyable sur le système immunitaire. Si je suis malade(ce qui ne m’arrive quasiment jamais), angine,grippe etc, je jeune et a ce moment la je pratique en mode sheltonien, tel que recommande par Mr Shelton, au repos absolu, allonge au calme. Notre corps a une énergie limite et soit il l’utilise pour se nettoyer et régénérer et guérir, soit pour autre chose (travailler, faire du sport etc). Shelton a été le 1er scientifique a faire des recherches approfondies sur le jeune. Pour info ce n’était pas un charlatan anti médecine puisqu’il était en charge de la politique de prévention médicale pour l’ensemble des états unis ! Au delà de 3 jours il vaut mieux être très habitue au jeune et au delà d’une semaine, le faire sous supervision médicale en centre de jeune type ferme Rocan au Québec. A noter que la réalimentation progressive doit être de durée égale a celle du jeune, pas de couscous/choucroute pour célébrer la fin (ou la faim…). Il est dommage que votre article n’aborde pas le jeune longue durée. Médicalement tout le monde (sauf grosse contre indication médicale du type insuffisance rénale avec dialyse, diabète etc) peut jeuner jusqu’à 4 semaines consécutives sous supervision. Vous ne brulerez que très peu de calorie a jeuner au repos total, c’est pourquoi vous pourrez jeuner longtemps. Je déconseille fortement les séjours a la mode type jeune et randonnée. on ne peut pas faire bien 2 choses a la fois… et perso j’adore les bonnes bouffes le soirs au retour d’une randonnée. Médicalement encore mais c’est la un tabou contre lequel le conseil de l’ordre des médecins (dernière instance créée par le régime fasciste de Vichy a perdurer sous la V république..) le jeune long peu guérir a peu prés n’importe quelle maladie si il commence a temps, sans effets secondaires,sans maladies nosocomiales, sans enrichir le lobby chimico médical qui creuse le trou de la secu et nos tombes avec. Des études scientifiques menées par des médecins allemands et russes ont démontrées depuis longtemps l’effet incroyable d’un jeune de 3 jours avant une séance de chimiothérapie par exemple.Info présentée sur un documentaire diffuse sur ARTE et dispo sur le net.
    Enfin dernière précision, le seul jeune est le jeune hydrique, toutes les autres formules sont des diètes ou monodietes(genre au jus de raisin, au bouillon de légumes etc) qui en aucun cas ne peuvent avoir les mêmes effets et bénéfices que le jeune 100% a l’eau. En gros sans trop détailler, votre foie soit nettoie,detoxine et régénère votre corps (fonction assumée par sa veine dite veine porte) , soit il est pris par l’alimentation ( veine cave). Un seul petit bonbon l’occupe pour 8 heures, trois repas par jour = 3×8=24heures ! Pas de temps pour autre chose même s’il essaie un peu la nuit, d’où la mauvaise haleine, les paupières collées et l’urine foncée et odorante au petit matin pour ceux qui sont bien encrasses. Alors comme disait un médecin pro jeune, ne soyez pas cave, prenez la porte…
    La seule chose qui ne soit pas un aliment, c’est l’eau. Alors bon jeune a l’eau.
    Si vous n’avez jamais jeune, vous pouvez commencez par 12h au bouillon de légumes avec légumes une a deux fois par semaines, puis après quelques semaines au bouillon sans légumes (et sans crème fraiche, fromage rape…) puis par la suite faire 12 heures a l’eau avant de passer a 24 h. 24 h par semaine, c’est juste la vidange normale pour nettoyer les détritus produits par votre machine. Ce n’est pas encore du jeune therapeutique ou a but d,amaigrissement.
    n’hesitez pas si vous avez des questions
    stephane

    • cc dit :

      merciiiii!
      premier jeune a l’eau entre mercredi soir et samedi soir
      trop contente
      dc je refais ca tous les trois mois?
      et quand je recommance a manger, je mange quoi? la j avais envie de pomme vapeur
      je suis au cru depuis un an
      dans l année peut etre que c’etait mon 4eme repas vapeur
      bref
      je n ai pas pensé a me detoxiner avec des plantes avant de commancer le jeune; enfin bref suis contente e moi!

    • Marjorie dit :

      Merci Stéphane pour votre témoignage. Vous parliez du jeûne durans les chimio. C’est en effet incroyable! !
      Je faisais 3 voir 4 jour de jeûne complet. Juste de l’eau et des tisanes. J’ai pu comparer avec la même chimio violente les effets du jeûne. Sans : j’étais horriblement malade a vomir toutes les demi heures et surtout j’avais ses brûlures d’estomac affreuses. Et cloué au lit pendant 1 semaine… Mais avec le jeûne rien… ni vomissements ni aucun effet indésirable et en pleine forme. Je pouvais même travailler
      Marjorie

  188. flamment dit :

    J’ai lu qu’un régime de 600 Kcal par jour pendant 8 semaines avait permis à des diabétiques (type 2) de retrouver une tolérance normale au glucose (Etude faite en G.B.) et, plusieurs mois après, de ne plus souffrir de diabète… Quelqu’un a-t-il des détails sur cette étude ??? Ou un avis sur la question ???
    Merci d’avance

  189. Véronique J dit :

    Bonjour,

    Votre article est très intéressant et me permet de vous poser une question concernant les personnes qui font de l’hypoglycémie. En effet, j’ai déjà essayé de sauter un ou plusieurs repas et je le fais assez facilement en terme de frustration ou d’envie. Mon corps cependant produit des vertiges ou des micro vertiges qui passent lorsque je m’alimente à nouveau. De coup je ne sais pas comment jeuner sans que cela ne me pose des problèmes.
    Avez vous une solution ?
    Merci

  190. Marie-Noëlle dit :

    bonjour Monsieur Müller,

    j’ignorais que je faisais du jeûne 16/8 !

    Je ne déjeune pas le matin depuis l’enfance (j’ai 56 ans). J’ai fait exception quand mes enfants étaient à la maison en suivant les conseils des pédiatres et diététiciens dûment patentés « es-santé infantile » et je suis revenue à mes habitudes infantiles, justement.

    Je bois juste une tisane des herbes du jardin selon l’humeur, et si pas d’humeur, pas de tisane! je n’ai pas faim le matin, jusqu’à midi-treize heures, même si ma matinée est « physique ». Je peux avoir un creux ou un « coup de pompe » vers onze heures si je fais l’erreur de manger trop sucré ou trop copieux le soir, ou en période d’anxiété. J’ajoute qu’il y a jolie lurette que j’ai abandonné tout produit laitier animal.

    Quant au jeûne sévère, je le pratique quand je suis malade (otites, coups de froid etc.) : jus de légumes, bouillons d’oignons, tisanes d’herbes diverses et variées, pendant deux jours maxi : je ne tiens pas plus longtemps. C’est très efficace sur moi en complément d’argile, propolis, voire homéopathie.

    Bien à vous,

  191. djemila dit :

    bonjour je voudrai temoigner de l interet du jeune mm quand on est tres malade amaigri au lit j ai jeune un jour du coucher du soleil au coucher du soleil sans boire sans manger au lit sans me depenser en me relaxant en me recentrant . le repas du soir au couccher du soleil etait sans exces avec une soupe proteinee avec legumes cereales herbes epices et ble concasse avec un plat ‘(je ne me souviens plus de sa composition) . franchement ça ete un element dynamisant et declenchant du procesus de guerison …djemila

  192. Bernadette C. dit :

    Je connais et pratique le jeûne intermittent depuis mes années passées en Allemagne. En pratique, le mardi soir, en rentrant de mon cours de yoga, je ne dîne pas, je bois seulement une tisane et le lendemain matin, je saute le petit déjeuner, ce qui signifie un jeûne du mardi midi au mercredi midi. Je commence à avoir faim le mercredi vers 11 heures et, dans ce cas, mange des fruits de saison pour attendre le repas de midi. Je bois du thé ou de l’eau autant que j’ai envie. Je trouve cette façon de jeûner efficace et agréable. Bien cordialement

  193. Anne-Yvonne dit :

    Bonjour, et d’abord merci pour tous vos articles, découverts il y a maintenant un peu plus d’un ans !
    68 ans, à la retraite depuis 7 ans, j’ai décidé en mars de reprendre le contrôle de mon poids. Instinctivement, sachant qu’il me faudrait durer dans l’effort pour perdre 12 kilos superflus, j’ai adopté le régime intermittent 16/8, en mangeant de façon saine et équilibrée, en adoptant aussi des compléments alimentaires utiles en fonction de vos bons conseils, mais surtout en continuant à me faire plaisir. Un grand verre d’eau au réveil ; petit-déjeuner vers 9h30 : noix et amandes ; un kiwi et un autre fruit de saison ; ma gourmandise… un petit bol de céréales, avec une cuillerée à soupe de son d’avoine et une de flocons de sarrasin, ce qui limite bien la portion de céréales moins diététiques (mais si bonnes au goût !!! ), une cuillerée à soupe de canneberges, quelques noisettes, le tout arrosé de lait allégé en lactose ; un oeuf à la coque ; une galette épeautre-son d’avoine avec une mini-noix de beurre et un dé de confiture ; un grand bol de café noir… un vrai régal matinal !

    Je profite du temps récupéré le midi pour pratiquer une heure d’aquagym 3 à 4 fois par semaine, ou 45 mn de marche sur les berges du Rhône. Déjeuner-dîner vers 16h30 : assortiment varié de crudités suivant la saison, 200g de poisson ou viande, de préférence blanche ( sans me priver de temps en temps du plaisir d’un bon steak accompagné d’un petit verre de vin rouge ! ), et un carré de chocolat noir 90% avec le café… Tisane, thé vert, eau minérale tout au long du reste de la journée. Je précise n’avoir pris aucun « coupe-faim » ou « produit-miracle ». J’ai ainsi déjà perdu en douceur une dizaine de kilos depuis 4 mois, avec pourtant des périodes hors-régime quand je m’absente : à l’extérieur de chez moi, je mange ce que l’on me propose, en restant alors vigilante à ne pas trop me servir, en évitant les amuse-gueules et apéritifs ! Pas de problème avec les pâtisseries, glaces ou autres sucreries : j’ai la chance de ne les avoir jamais aimées !

    L’effort consenti me réussit et je sais pouvoir le poursuivre sans peine, maintenant que le rythme est bien pris. En effet, l’important, tout en suivant les bons conseils, est de trouver ce qui nous convient personnellement pour persévérer sans frustration. Je voulais montrer, par ce petit témoignage, qu’il n’est pas nécessaire de se priver de tout plaisir pour obtenir un résultat.

    Bien à vous et à vos lecteurs,
    Anne-Yvonne

  194. Jacques dit :

    Bonjour M. Muller,

    Peut-on jeûner si on est hypoglycémique ? J’ai déjà jeûné intégralement pendant six jours, et, après un ou deux jours, je n’ai pas cessé d’avoir mal à la tête, bien que je buvais de l’eau. Bref, jeûne et hypoglycémie sont-ils contrindiqués ?

    Merci

  195. Patricia A dit :

    Bonjour et merci pour cet article qui m’a particulièrement intéressé. Il m’arrive de pratiquer le jeûne intermittent mais je suis surtout une adepte de la mono diète puis que je fais depuis de nombreuses années une cure de raisin à l’automne qui dure environ 3 semaines. Les bienfaits sur la santé sont innombrables et je me surprends à attendre ce moment avec impatience dès la fin de l’été. La cure de raisin est plus facile à pratiquer sur la durée et ses bénéfices sur la santé sont réels. Si vous pouviez faire un papier à ce sujet, il serait plus que bienvenu. Merci d’avance.

  196. Louvet dit :

    Il existe aussi un jeûne à l’huile vierge de noix de coco,qui est selon moi ,le plus thérapeutique car il détoxique en profondeur tout en préservant le metabolisme et en nourrissant vraiment.(.cf les vertus incroyables de cette huile!!)
    Il se pratique sur un à trois jours avec deux càs toutes les deux trois heures,de l’eau filtrée à volonté, et une boisson citronnée et salée pour éviter la déminéralisation. .
    si cela vous intéresse, lisez du docteur Bruce FIFE-CURES DE NOIX DE COCO
    de toutes les propositions de jeûne que j’ai connues et essayées, celle ci est de loin pour moi la plus complète et benefique, et je la propose à mes patients.

  197. Leelloo 69 dit :

    Personnellement, étant en vacances et n’ayant pas envie de me priver ni de grossir, je déjeune le matin 20 cl de café au lail matin léger de Lactel et si on a un repas le midi, je mange en me faisant plaisir mais ne mange plus de la journée après et si c’est un repas prévu le soir, je ne mange pas le midi ! Résultat, je maigris !

  198. Co dit :

    Bonjour et merci pour cet Article sur le jeûne ; pour ma part il y a qques mois que je pratique le 16/8 en répartissant un déjeuner vers 12h30 et un dîner à 19h et parfois un fruit ou yaourt vers 16h.
    Ce n’est pas difficile et je le vis très bien. Cependant je n’ai pas perdu de poids (alors que je peux me permettre de perdre 10kg) ni ressenti de mieux sur mon asthme. Je pratique du sport 3 fois/semaine minimum. J’accepte volontiers un conseil pour aller vers ces objectifs. Merci.

  199. Chocotina dit :

    Bonjour,

    Je pratique régulièrement les jeûnes intermittents, depuis que je suis adolescente (j’ai maintenant 50 ans). 2 à 3 fois par semaine je saute le repas du soir, mon dernier repas de la journée étant le déjeuner. Le lendemain matin je prépare un petit déjeuner à base de légumes frais cuits à la vapeur douce, assaisonnés d’épices et d’huile vierge, de graines de sarrasin et lin, de fruits frais de saison accompagnés d’une tisane au choix et selon l’envie du moment. 2 à 3 fois par semaine je suis végétarienne. Cette organisation convient bien à mon rythme de vie (travail, famille) et je suis en forme, par exemple, j’ai toujours mon poids de jeune fille malgré les grossesses et le temps qui passe. Bien à vous.

  200. Clotilde T. dit :

    Bon article pour des néophytes!
    Depuis un stage de jeûne et randonnée il y a 3 ans , je jeûne 16h par jour et ça m’a transformée( plus une alimentation bio ,la plus crue possible , marche quotidienne , douches froides et méditation :tout ça est venu petit à petit sans se forcer ) ..et je continue de me régaler car j’aime manger !
    Bienfaits à tous les niveaux: allergies ,douleurs d’arthrose ,énergie ,bien être , peau…
    Prochaine étape :sans gluten et sans laitages mais je redoute !
    « la faim est une soif qui s’ignore » :vous devriez rappeler cette idée très vraie
    Merci pour tout ça
    Clotilde

    • LE GAL dit :

      Bonsoir
      je pratique aussi le jeûne de 16h tous les jours
      ainsi je courre à jeûn
      me sens légère
      par contre je suis retombée dans le cercle infernale de la non résistance aux bonnes chose des fêtes.
      Mais là grâce à cet article je m’y remets tout doux avec beaucoup de bienveillance envers moi.

  201. Alain P. dit :

    Les jours où l’on décide de jeûner, doit-on cependant continuer à prendre ses compléments alimentaires ?

    • gendarme dit :

      Bonjour,

      Alors je pense que le jeûne n’est pas de décider ou non, en fait c’est le mental qui le demande, le besoin de se nourrir ne vient que par celui-ci, je dirais que c’est à la demande du corps, c’est lui qui nous domine, nous ne sommes que les disciples.

      Il ne faut pas que cela soit une punition ou autre, il faut l’harmonie et tout ira bien, mais surtout, il faut faire quelques exercices ils sont primordiaux eux aussi c’est notre oxygène et Dieu sait qu’il faut en avoir de nos jours.

      J’espère vous avoir aidé.

      Bonne journée et Bonnes fêtes.

    • Fléchon dit :

      Bonjour alain,
      J’ai demandé à une amie infirmière qui m’a dit que oui, et au contraire, sur un organisme en jeune, les compléments alimentaires passeraient plus vite dans le sang.
      Donc je suis son conseil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *