Ne jetez plus votre sapin, mangez-le !

Ne jetez plus votre sapin, mangez-le !

C’est LA nouvelle tendance de ce début d’année : recycler son sapin de Noël… dans son assiette !

D’où vient cette idée saugrenue ? Elle est née de deux anglaises passionnées par la cuisine insolite, Lauren Davies et la pâtissière et designeuse industrielle Julia Georgallis. Au départ, elles souhaitaient trouver une alternative pratique pour recycler les sapins de Noël. Après plusieurs tentatives désastreuses, elles ont fini par trouver comment les consommer.

Elles ont même réussi à organiser un dîner gastronomique à base de sapin ! Tous les plats à la carte incluaient un conifère : du saumon fumé à l’épicéa et à la betterave, de l’épicéa vinaigré, du tajine d’agneau au retsina, du chou-fleur infusé au pin, du tzatziki d’épicéa, du couscous aux pignons de pin, de la gelée de sapin et même, de la crème glacée à l’épicéa.

Un geste écologique plus que responsable puisque chaque année en France pas moins de 6,5 millions de sapins de Noël sont vendus, dont 85 % sont naturels. C’est ainsi, qu’environ 5,5 millions de sapins coupés sont voués à l’abandon passé les fêtes …

Manger son arbre de Noël ne semble pas une si mauvaise option pour les recycler.

Mais qu’en est-il d’un point de vue santé ? Sont-ils sans danger ?

Ne commencez pas l’année avec une intoxication alimentaire

Si les pousses de sapin sont réputées pour être comestibles, tous les arbres de Noël ne le sont pas !

Certaines variétés, comme les ifs, peuvent être très toxiques.

Pour les reconnaître, il suffit de vérifier si l’arbre possède des baies rouges et si ses épines poussent en spirale autour des branches.

En cuisine, mieux vaut privilégier les conifères avec des aiguilles de pin tendres.

À choisir retenez-en deux : 

L’épicéa bleu, car il a un parfum citronné très fort qui se marie très bien pour les mets sucrés ou en vinaigrette avec du balsamique. 

Le pin d’Oregon pour sa saveur subtile proche du sapin de Noël. Il est délicieux avec de la pomme et du citron.

Manger des arbres est un phénomène assez nouveau (pour notre époque). Alors n’hésitez pas à vérifier quel type de sapin vous avez chez vous avant d’essayer de le consommer.

Comment préparer vos aiguilles de pin ?

© Comment j’ai mangé mon sapin de Noël” de Julia Georgallis aux éditions Rouergue

Si vous n’avez jamais cuisiné du sapin, le mieux est de commencer par des recettes simples : en infusion ou sous forme de miel. Car, je ne vais pas vous mentir : il faut se donner un peu de mal pour réussir à tirer des conifères un mets délicieux.

Les aiguilles de sapin sont savoureuses. Elles s’utilisent fraîches, séchées, broyées et infusées, tant dans les plats salés que sucrés ou en préparation médicinale.

Vous pouvez aussi :

  • récupérer les aiguilles, les sécher et les réduire en poudre pour aromatiser des sablés au beurre.
  • infuser les aiguilles fraîches dans du miel pour en faire une boisson antigrippe.
  • aromatiser un vinaigre de cidre pour donner une touche inattendue à vos salades.

Pour vos préparations, commencez par cueillir des petites grappes et les feuilles les plus tendres à l’extrémité des branches en croissance. Rincez-les bien à l’eau froide pour éliminer la poussière de maison et les restes de guirlandes. Puis, séchez-les soigneusement.

4 recettes pour surprendre toute la famille

L’avantage de consommer son sapin, c’est que vous pouvez décliner énormément de plats avec. Voici 8 recettes à faire découvrir à tous vos proches, les petits comme les plus grands.

1. Du sirop de sapin pour vos cocktails

Coupez les branches de sapin. Plus les morceaux seront petits, plus rapidement la saveur sera extraite. Tassez-les dans un contenant allant au réfrigérateur et couvrir d’eau. Laissez macérer à froid pendant au moins 24 heures. Filtrez le mélange. Ajoutez deux parts de sucre pour chaque part de mélange de sapin. Faites chauffer jusqu’à ce que le sucre soit dissous puis ajouter du jus de citron pour rehausser les saveurs. Empotez et conservez au frais.

2. Du miel de pin au petit-déjeuner

Préparez du miel de pin est très simple. Il suffit d’ajouter quelques épines lavées et séchées dans votre pot habituel. Fermez et laissez reposer au moins un mois avant de le consommer. C’est le temps nécessaire pour permettre à la saveur de s’infuser.

3. Une crème glacée au sapin

Verser 250 ml de crème et la même quantité de lait dans une casserole avec des aiguilles fraîches de sapin (60 ml – ¼ de tasse). Faites mijoter sans bouillir pendant 30 minutes à 1 heure en brassant pour éviter la formation d’une croûte de lait. Prenez le temps de goûter au fur et à mesure car tous les arbres n’ont pas les mêmes essences goûteuses. Retirez du feu, filtrez le mélange, puis ajoutez ¼ de tasse de sucre et une pincée de sel. Laissez refroidir autant que nécessaire au réfrigérateur. Incorporez 5 ml d’essence de mélilot. Versez le mélange dans une sorbetière préalablement refroidie au congélateur, et faites turbiner. 

4. Une gelée de pin fraîche en accompagnement

Utilisez également du thé de pin froid filtré pour faire une gelée festive aux saveurs de Noël. Mélangez la préparation avec de la gélatine afin de bien consolider le tout. La gelée de pin est un peu comme la gelée de menthe. Elle accompagnera très bien les charcuteries, notamment le bœuf épicé.

5. Faites rôtir votre poisson sur un lit de pin frais

Des brins de pin frais rincés et séchés constituent un excellent lit pour rôtir un poisson entier. Répartissez-les sur une grande plaque à rôtir, comme vous le feriez avec des brins de romarin frais, et déposez dessus votre poisson beurré et assaisonné à faire cuire. 

6. Infusez votre poulet rôti avec le parfum de Noël

Utilisez des brins de pin frais pour farcir la cavité d’un poulet fermier, avec un oignon coupé en deux et une pomme. Cela donnera de la saveur à votre jus de poulet que vous pouvez consommer en sauce.

7. Ajoutez du pin à votre pain

Avant la cuisson, certains boulangers utilisent des aiguilles de pin à feuilles molles hachées pour donner une saveur unique à leur baguette.

8. Fumez un filet de saumon 

Placez des brins de pin dans la base d’un wok sec ou d’une casserole profonde, pour couvrir le fond. Posez une grille dessus et disposez-y vos filets de saumon assaisonnés. Couvrez avec un couvercle et fumez à feu doux jusqu’à ce que le poisson soit à peine cuit. Le saumon frais peut être cuit un peu rosé au centre, ce qui lui permet de conserver son humidité.

N’hésitez pas à m’écrire en commentaire pour me partager vos recettes à base de sapin de Noël. Et si vous vous lancez pour la première fois, racontez-moi comment s’est passée votre expérience culinaire !

Bien à vous,

Eric Müller

P.S. : Si vous cherchez davantage d’idées et de conseils pour cuisiner votre sapin de Noël, je vous recommande vivement le livre “Comment j’ai mangé mon sapin de Noël” de Julia Georgallis aux éditions Rouergue.

Sources:

Crédits : © Iryna80 – Shutterstock.com

4 21 votes
Évaluation de l'article
5 Commentaires
le plus récent
le plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Elsa melcarne
8 mois il y a

bonne indigestion de pesticides !

Marie Dominique Drezet
8 mois il y a

le sapin de Noël est sec et l’on est loin des jeunes pousses du printemps habituellement conseillées….

Jack Lynn
8 mois il y a

Pour les aiguilles de pin sylvestre, je suis d’accord, j’en prends en gouttes. C’est un bon anti dote contre certains vaccins. Le sapin, je ne connais pas.

Molina
8 mois il y a
Reply to  Jack Lynn

Bonjour Jack . Pour quels vaccins ? Et peut on en donner aux enfants ? Martine

Jack Lynn
8 mois il y a
Reply to  Molina

Bonjour Molina,
Justement pour le vaccin anti-covid.Pour les enfants, je l’ignore.JACK