L’effet des tongs sur votre corps

Si vous portez des sandales flip-flop, vous n’allez pas regretter d’avoir ouvert cet article.

Les tongs comportent une précaution d’emploi dont les vendeurs ne parlent pas.

C’est grave car les tongs se portent désormais toute l’année – et non plus seulement l’été ou dans les pays chauds. Depuis quelques années, on les porte aussi à la maison, à l’hôpital, au bar, sur les tapis rouges, et même à la Maison Blanche (depuis que des sportifs en visite officielle ont ouvert la voie [1]).

Ces dernières années, les podologues ont commencé à recevoir des jeunes, de 15 à 25 ans… alors que cette classe d’âge n’est pas censée être concernée par les douleurs aux pieds [2]. Les experts de la Marshfield Clinic accusent les tongs [3].

Les 5 risques à connaître

Marcher en tongs nécessite d’adapter sa démarche pour ne pas déchausser. Peut-être que vous n’avez pas l’impression de marcher différemment… mais sachez que votre corps en souffre à long terme.

Les compensations et autres changements de démarche peuvent entraîner une usure prématurée des articulations.

1. Votre gros orteil est crispé

Première modification : vous crispez votre gros orteil pour empêcher la tong de partir en avant à chaque pas [4].

Ce mouvement (apparemment anodin) intervient au mauvais moment dans votre Cycle de Marche Bipède.

Des chercheurs ont pu établir que cette mauvaise posture provoquait des douleurs de hanches, de nuque et de crâne [5].

2. Problème d’alignement cheville-talon

Deuxième modification : votre talon n’est pas aligné avec votre cheville.

Alignement tongs cheville talon

 

Les tongs sont instables par nature. Malgré vos efforts pour les contrôler avec vos orteils, elles retombent rarement sous vos pieds. Vous êtes forcé de réajuster chaque pas pour poser votre pied là où la tong a atterri (au gré du terrain).

Très vite vous n’y penserez plus. Il n’empêche que vous aurez adopté une démarche qui n’est pas naturelle – chevilles tordues vers l’intérieur. Ceci accroît le risque de foulure et d’entorse de la cheville… mais aussi les problèmes de genou (tendinite) et de dos [6].

3. Pas d’amortissement au talon

Troisième problème : les tongs à semelles fines n’offrent aucun amortissement pour votre talon.

Pieds nus, vous parvenez à maîtriser la force du choc sur vos talons. Mais c’est plus difficile en tongs car elles forcent à adopter une démarche anormale… Les chocs sont encaissés par le ligament qui relie le talon aux orteils (fascia plantaire). Beaucoup se plaignent de douleurs à chaque pas, comme une brûlure ou un coup de poignard au talon. On appelle ce problème fasciite plantaire [7] (ou aponévrosite plantaire).

4. Une foulée différente

Quatrième caractéristique des porteurs de tongs : ils adoptent une foulée plus courte que de nature.

Encore une fois, c’est pour éviter de perdre leurs tongs en marchant… Mais ce qu’ils ne savent pas, c’est qu’ils risquent de sérieux problèmes de hanches à long terme.

5. Manque de protection

Cinquième faiblesse des tongs : elles n’offrent aucune protection contre les chocs, les coupures et les égratignures. De plus les lanières viennent frotter sur votre peau, ce qui provoque des brûlures et des ampoules.

Que faire ? Que penser ?

Certes les tongs sont pratiques pour marcher dans l’eau ou le sable. Elles sont faciles à mettre et à enlever. Et elles ne coûtent pas cher.

Mais ce ne sont pas des chaussures de tous les jours [8].

Si vous souhaitez néanmoins les porter souvent, vous devez investir dans tongs de qualité :

  • Une semelle épaisse et robuste pour un meilleur amorti
  • Un profil qui épouse la courbure de votre voûte plantaire
  • Un talon un peu surelevé
  • Un renfoncement autour de votre talon pour plus de stabilité
  • Des brides épaisses qui tiennent bien votre pied
  • Des matières naturelles : coton, cuir, caoutchouc, liège…
Fasciite plantaire sandales tongs

Assurez-vous que la chaussure se plie à l’avant (sous la plante des pieds)… et pas au milieu de la semelle, ni au niveau des orteils [9] (c.f. schéma ci-dessous).

 

 

Flexion du pied et pl ide la chaussure
Si vous ne savez pas par où commencer, consultez l’offre de fabricants comme Scholl, Birkenstock, Vionic, Teva, Crocs ou Clark’s.

 

Bien à vous,

 

Eric Müller



Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Le gras victime d’erreur judiciaire Si vous pouviez condenser l’histoire de l’humanité en une année, cela ferait 24 heures que nous avons commencé à cultiver et à manger des céréales (bl...
7 excuses pour aller plus souvent au sauna   Je reviens d’un séjour sur les bords du Rhin – c’est pour moi le plus majestueux des fleuves d’Europe. Son courant est net, puissant. Sa cou...
Ce champignon combat le cancer avec vous En cas de cancer, on constate une mutation de votre ADN qui conduit à une croissance anormale de vos cellules. On connaît 3 causes à ces mutations ...

Consulter les sources :

[1] https://en.wikipedia.org/wiki/Flip-flops
[2] http://www.cbsnews.com/news/lack-of-arch-support-in-flip-flops-may-lead-to-foot-problems-experts-say/
[3] https://marshfieldclinic.org/sports-wrap/flip-flops
[4] https://www.livescience.com/7520-flip-flops-bad-feet.html
[5] http://www.prweb.com/releases/somers-ortho/flip-flops/prweb9774048.htm
[6] http://cliniquedupiedcdp.com/problemes-et-affections/maux-de-dos/
[7] https://fr.wikipedia.org/wiki/Apon%C3%A9vrosite_plantaire
[8] https://uamshealth.com/news/multimedia/herestoyourhealth/toedisordersandinjuries/flipflopsandyourfeet2/
[9] https://www.capablebody.com/how-to-choose-the-right-shoe-for-your-foot/


14 réponses à “L’effet des tongs sur votre corps”

  1. Nimmegeers dit :

    Bonjour,
    J’utilise des tongs à la belle saison et en voyage dans les pays chauds, en randonnée (gr 20 en Corse …) et autres ascensions de volcans en indonésiens, à la réunion…
    Les plus difficile est de trouver de bonnes tongs, en Europe c’est quasi impossible, je me fournis en Asie. La tong redoute les terrain boueux en dévers ainsi que les gravillons en descente pour le reste elles sont confortables, très pratique pour se laver les pieds en toutes occasions, s’assoir dessus à même le sol… De plus le pied est très sûr à la marche et quasi impossible de se fouler la cheville.
    Il faut quand même quelques temps de pratique pour apprécier l’encombrement et ne pas risquer de se cogner les orteils, après cette période d’adaptation le tout terrain est possible.
    Slap slap à toutes et tous.

  2. SYLVAIN isabelle dit :

    Bonjour Posturologue en activité , je suis ravie que vous ayez fait cet article dont la majeure partie est très juste et parfaitement au fait des nouvelles connaissances mécaniques .Néanmoins je souhaite rajouter à votre connaissance que l’amorti n’est pas une solution à adopter en dehors de la pratique intensive du sport .En effet la proprioception de la sole plantaire(l’information sensitive du relief du sol par les capteurs de pression et de cisaillement du pied)est une nécessité pour que le cerveau puisse comprendre la position qu’il doit adopter en contrepartie pour l’ensemble du corps…>>>.préferer les chaussants à semelles NON compressibles et proscrire tongs,baskets et toutes chaussures à semelles extérieures en caoutchouc, gomme ou crepe et/ou à semelles intérieures en mousse…votre cerveau aura des informations « compréhensibles » vos muscles se détendront et les douleurs seront réduites ou disparaitront…au plaisir …

  3. barbara dit :

    les marques FITFLOP et SKETCHERS faisaient aussi de très bonnes tongs…

  4. Lecarme dit :

    Bonsoir,
    Je porte des tongs depuis de très nombreuses années, été comme hiver, à l’intérieur comme à l’extérieur. Cette longue pratique fait que je « fais corps » avec elles, sans crispation des orteils ni démarche particulière.
    Je suis cependant d’accord sur le fait que la cheville est déportée de son axe. Mais c’est le sort de tous les pieds dont la voûte plantaire n’est pas soutenue, inconvénient partagé par la plupart des chaussures fermées.
    D’accord aussi qu’il n’y a pas de protection contre les écorchures mais prendre des tongs avec soutien de la voûte plantaire n’y changerait rien.
    Reste l’absence d’amortissement du choc du talon avec une semelle fine peu absorbante.
    Enfin, on devine que vous n’avez jamais marché dans l’eau ou le sable avec des tongs. Moi, je les enlève parce que dans l’eau quand vous levez le pied, l’eau retient la semelle ce qui ralenti la marche et, dans le sable, les tongs se comportent comme deux petites pelles qui ramassent le sable ou s’enfoncent dedans.
    Très cordialement
    PS – Bravo quand même et merci pour votre travail de vulgarisation

  5. brando dit :

    Complément d’infos:
    Le plastique et BPA des tongs peuvent libérer
    des perturbateurs endocriniens, ainsi que certains
    colorants azoïques et anthraquinoniques
    ( orange 52, violet 7, jaune 77, pour ne citer
    que les pires) qui sont toxiques.

  6. Kerbrat Marie Claire dit :

    je porte des tongs flip-flop depuis 6 ans je suis satisfaite je ne reconnais les inconvénients que vous signaler

  7. Brando dit :

    Les Tongs, attentat au plastique ?
    Il peut libérer, transpiration aidant, des perturbateurs endocriniens, et certains colorants
    qui sont toxiques: azoïques, à savoir orange 52 (A052),violet 7 (AV7), jaune 17 (AY17)… et anthraquinoniques (BD77), pour ne citer que les pires…
    Voilà pour infos complémentaires.
    En conséquence, marchez pieds nus, mais pas
    n’importe où, sinon choisissez de bonnes chaussures et chaussettes, sans toxiques ajoutés.
    Cela peut-être une des meilleures façons de prendre son pied.
    Alors… »En marche » !!!

    Jean-François Brando
    Naturopathe

  8. DEROSAS Helene dit :

    Mon médecin m’avait averti pour les tongs et j’en mets rarement. Je suis très contente de recevoir vos lettres car elle m’instruisent. Il est vrai que certains médicaments sont nocifs pour la santé mais les plantes sont longues à faire effet et toutes ne sont pas bonnes à consommer avec certains médicaments ou certaines pathologies. Mais au jour d’aujourd’hui, je me pose des questions sur certains médicaments, je n’ai plus une grande confiance aux laboratoires. Merci.

  9. COGNET dit :

    Ce que vous écrivez sur les tongs est absolument faux J’en porte tout l’été depuis près de 40 ans (j’ai 74 ans) et je n’ai pas les problèmes que vous annoncez à la nuque, aux hanches et au crane . D’autre part il ne faut pas crisper le gros orteil pour marcher;: elles tiennent très bien au pied. J’ai même fait de la montagne une fois avec sans le moindre problème. Je n’ai jamais eu d’ampoule avec des tongs alors que j’en ai eu eu avec des chaussures de marche. Je pense que la personne qui a écrit l’article n’en a jamais porté (il faut parler de ce qu’on connait …). A moins que votre objectif soit de préconiser les marques citées à la fin ……

  10. Sleemy dit :

    Je ne suis pas d’accord avec cette théorie qui peut tout de même s’appliquer à des tongues trop grandes.
    En Inde ou la tongue est une institution quasi nationale, personne n’a de problème.
    Je vis moi-même dans les Himalayas au Népal en tongues depuis plus de 40 ans, (j’en ai presque 70) et toujours pas de problèmes ni de chevilles, genoux, dos ou autre. J’ajouterais aussi que les Népalais en tongues sont de très bon marcheurs et porteurs….

  11. Jocelyne SABRE dit :

    Bonjour
    Merci pour ces informations.
    Je porte des tongs depuis des années comme « chaussons » hiver comme été, et j’ai effectivement remarqué une changement d’axe du pied droit (point 2) qui influe négativement sur mon équilibre et peut être responsable de mes douleurs et de mes crampes au niveau des métatarses.
    J’envisage sérieusement de changer de système.

    J »ai vu que vous proposez le téléchargement gratuit du guide secret des médecines naturelles pour toute nouvelle inscription.

    Le proposez-vous aussi aux personnes déjà inscrites ?

    Bonne journée

  12. Tovo R. dit :

    Bonjour,
    Je partage votre analyse sur les tongs, cependant, je suis sceptique sur vos recommandations. En effet, il est désormais prouvé [1][2] que le nu-pied a des effets bénéfiques.
    Merci

    [1]http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2095254614000337
    [2]http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0268003314000333

    • YP dit :

      Vous confondez les nu-pieds avec les tongues ! Aucune comparaison !

    • brando dit :

      Le bonheur est dans le pré, cours y vite…
      Avec une pensée pour Paul Fort.
      Marcher sur l’herbe (non polluée par les pesticides) agrémentée par la rosée du petit matin, avec les pieds nus ( donc sans « nus- pieds », noms attribués à certaines chaussures, tongs y-compris ) est un vrai bonheur, qui nous ressource en énergie….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *