La méthode pour enrichir vos aliments en probiotiques

Comme promis, je vais aborder le sujet du kvass (« acide » en russe).

Quand on prononce le mot « kvass », beaucoup pensent au kvass de betteraves ou à la boisson pétillante à base de pain surnommée le « coca-cola russe ».

Ici, j’entends « kvass » comme une méthode facile de lacto-fermentation que vous pouvez tester sur de nombreux légumes (voir étape 1 ci-dessous).

Le kvass présente plein d’avantages :

  1. Il permet de conserver vos légumes plus longtemps
  2. Il rend les légumes crus plus faciles à digérer (les bactéries décomposent les sucres que nous ne digérons pas, comme le raffinose du brocoli)
  3. Il fait baisser la pouvoir glycémiant des légumes sucrés comme les betteraves (les bactéries se nourrissent du sucre). Le kvass réduit donc votre risque de diabète de type II.
  4. Le kvass n’est pas cuit, donc les légumes conservent tous leurs nutriments… et même plus ! voir avantage n°5.
  5. Durant la lacto-fermentation les bactéries commencent la décomposition des légumes, ce qui rend les nutriments (vitamines, minéraux) plus facilement assimilables pour vous.
  6. Et bien-sûr, le kvass enrichit les légumes en probiotiques – des bonnes bactéries qui vont réensemencer votre flore intestinale.

 

Voici la recette du kvass en 4 étapes

 

Étape 1 : Préparez vos légumes crus. Par exemple :

  • Betteraves en dés
  • Concombres en rondelles
  • Gros cornichons entiers
  • Carottes en rondelles
  • Fleurettes de brocoli
  • Fleurettes de chou-fleur

Étape 2 : Remplissez un bocal avec ces légumes (vous pouvez même les mélanger). Ajoutez de l’ail, du gingembre, et des herbes (par exemple de l’aneth), selon vos goûts.

Étape 3 : Vous allez à présent préparer la saumure qui servira à couvrir vos légumes d’eau. La saumure se compose d’eau et de 2% de sel. C’est-à-dire, 2 grammes de sel pour 100 grammes d’eau. Vous allez mélanger pour que le sel se dissolve dans l’eau. Vous pourrez faire chauffer l’eau dans une casserole pour faciliter la dissolution du sel. Votre saumure est prête.

Étape 4 : Enfin, ajoutez votre saumure au bocal jusqu’à recouvrir les légumes. Refermez le couvercle hermétique et placez le bocal dans un endroit sombre à température ambiante (18-23°C) pendant deux jours.

A présent, votre kvass est prêt. Vous pouvez le manger tel quel, ou en salade. Vous pouvez boire la saumure qui se sera transformée en jus probiotique – excellent pour votre santé. Vous pouvez aussi l’utiliser comme vinaigre pour vos vinaigrettes.

Le kvass se conserve plusieurs mois au frais (3°C).

Vous verrez que faire son kvass est une technique de plus qui va changer votre manière de cuisiner.

Vous m’en direz des nouvelles !

 

Si vous avez manqué mes autres articles sur la probiotiques à manger, vous pouvez les retrouver ici :

Sriracha : la sauce piquante fermentée à consommer SANS modération !

Choucroute maison – oubliez tout ce que vous pensiez savoir sur la choucroute

La cuisine du futur – pourquoi l’Humanité va droit dans le mur




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Mauvaise haleine : 7 causes surprenantes Si vous venez de vous brosser les dents… Si vous ne fumez pas… Si vous n’avez pas mangé d’ail, d’oignon, ni de roquefort … Si vous n’êtes pas...
Connaissez-vous cet ail mystérieux ? – 25 fois plus antioxydant ! Comment j'ai transformé une simple tête d'ail en bombe antioxydante Chère lectrice, Cher lecteur, Si j’avais trouvé cet ail bizarre sur la table ...
13 aliments soi-disant diététiques La malbouffe est la cause principale de l’épidémie d’obésité et de maladies cardiaques dans nos sociétés. Or beaucoup croient manger sain alors qu’...

Consulter les sources :

Fermented kvass, Brothers Green Eats

« Boisson de saison : le kvass de betterave rouge », Jean-Marc Dupuis


24 réponses à “La méthode pour enrichir vos aliments en probiotiques”

  1. Blanche Albertas dit :

    Merci pour tout ce que vous faites. Il y a le kéfir de fruits qui est genial. Je m en sers même pour faire partir les mycoses des pieds…

  2. Lu Wanpoutre dit :

    Un grand merci intéressant , aussi le dossier ´ les 13 aliments’…

  3. BEATRICE GEFFROY dit :

    Bonjour,
    Connaissez vous l’ail bleu ?
    Je n’ai pas encore goûter mon pot car je viens de le faire mais avec le l’ail nouveau mis une nuit au congélateur. Je vais refaire un essai avec de l’ail vieux . ON va voir si la couleur est plus foncée.
    Cordialement
    Béatrice
    https://curieusecuisine.wordpress.com/2015/01/16/pourquoi-mon-ail-devient-il-bleu-vert/

  4. Jacqueline Thibodeau dit :

    merci beaucoup

  5. Finck dit :

    C’est sensas mais….je souffre d’hypertension traitée et je n’ai pas droit au sel!!!!
    Or votre recette est au sel ! Je crois que je n’y ai pas droit non !
    Vous seriez tellement gentil de bien vouloire me répondre. Merci

  6. MAIREY Sylvie dit :

    Super la recette! Bien détaillée et facile à effectuer!Souffrant de problèmes digestifs, je me lance le plus tôt possible et je ne manquerai pas de vous tenir au courant!

    Merci beaucoup pour ce partage.

    Bien cordialement,

    S.Mairey

  7. valerie dit :

    2 questions qui pourront peut être intéresser d’autres lecteurs : est-il important que le bocal soit fermé ? comme dans les recettes précédentes faut il ne surtout pas rincer les légumes que l’on va utiliser ?
    Merci beaucoup pour cette recette 🙂

  8. Coppens dit :

    Merci de me faire découvrir cette méthode. Je vais rapidement acheter des bocaux adéquats et agir en fonction. De plus je n’utilise que des légumes Bio. Merci encore.
    Michel

  9. pépitoune dit :

    L’eau du kvas n’est-elle pas trop salée ? et les légumes?

  10. Olivier Macherel dit :

    Pour la recette du Kvass
    Peut on aussi manger les légumes ou est-ce seulement le jus qui est à utilsier ?

  11. Pierrette dit :

    Merci énormément pour ces recettes ! J’ai très confiance aux probiotiques, et de pouvoir savoir comment faire , c’est formidable !😃

  12. Sonia dit :

    Bonjour,

    J’ai pu lire dans un autre article qu’il ne fallait pas laver les légumes à l’eau claire avant ce type de préparation. Qu’en pensez-vous ?

    D’autre part, il me semblait qu’il fallait attendre au moins 1 semaine avant de consommer la préparation et de la stocker au frais. Les bactéries produites au début de la fermentation – ici, à J + 2 – ne sont-elles pas toxiques pour notre organisme ?

    Enfin, ce procédé pourrait-il s’appliquer à l’alimentation animale (chats et chiens), dont le microbiote est souvent malmené par le régime monolithique de croquettes, en ajoutant par ex. quelques légumes lacto-fermentés à de la viande ?

    Merci de votre réponse.

  13. josseline dit :

    Bonjour, Comme toujours : tres interessant ; Des demain je prepare ma saumure 😉 Merci Eric

  14. virginie bodzonga dit :

    Je vous remercie pour vos précieuses indications. J’aimerais faire mes légumes fermentés mais je vis au Bénin. La température actuelle dans la maison est de 37°, ça qui rendrait l’opération impossible. Quelle est la limite maximum de chaleur à respecter?

  15. Gaboriaud dit :

    Je suis polonaise et fait mes kwas .
    Il faut que vous précisiez quel eau on ajoute: source, robinet, chaude,froide
    Ensuite au bout de combien de temps on l’extrait du bocal?
    Un peut plus de précisions svp, si non , on ne peut pas suivre la recette

  16. DESMET Myriam dit :

    Bonjour Mr Éric Müller ! Merci pour toutes les recettes sur les légumes fermentés . Cela semble facile mais voilà en relisant la méthode sur la fermentation je me suis aperçu que j’avais omis de remplir le bocal d’eau d’autant que le chou ne  » transpire » pas ou peu . C’est la deuxième fois que j’essaye…je verrais mais l’aspect et la couleur me prouvent que ça ira
    Je lis avec beaucoup d’intérêt vos articles et ces thèmes concernant la fermentation m’a intéressé et interpelle
    Merci encore pour tout !

  17. MICHELLE dit :

    Bonjour.
    Où faut-il mettre un Kwass de légumes pour le conserver? Un frigo n’est pas à 3° mais entre 7 et 8°….
    Merci de me répondre.

  18. MICHELLE dit :

    Bonjour.
    Pour conserver le Kwas de légumes à 3° comme vous le conseillez, il faut le mettre où???
    Un frigo est à 5° grand minimum…
    Merci pour vôtre réponse.

  19. XAVIER VALENTIN dit :

    merci beaucoup pour cette recette facile à réaliser

  20. guy senegas dit :

    merci pour cette recette kvass j’essaye, après avoir fait le kéfir.

  21. latreche dit :

    Bonjour,
    très intéressant la recette du kvass, mais faut-il garder les légumes dans le bocal pour conserver cette saumure ? si on mange les légumes peut-on en mettre des nouveaux pour les rendre plus digeste ou faut-il refaire une saumure avec chaque nouveaux légumes?
    j’ai les intestins fragiles est-ce conseillé pour moi?
    merci beaucoup pour toutes ces recettes! 🙂

  22. DANIEL C. dit :

    Merci pour cette lettre.
    C’est génial et paraît tellement simple! j’essaie dès aujourd’hui mais ce sera une approximation car je n’ai pas de quoi peser le sel !
    Une Question: une technique (d’origine turque, je crois) consiste à faire fermenter un bout de le ne sais quel légume pendant quelques jours, puis de réensemencer la saumure en rajoutant simplement un peu d’eau de temps en temps.
    Qu’en pensez-vous?
    Daniel

  23. Ginette BOBEDA dit :

    je pense que c’est le même procédé que la kombucha que je prépare depuis 2007 maintenant; je vais essayer de me lancer dans l’élaboration de légumes lacto-fermentés

  24. durand jacqueline dit :

    bonjour
    comment peut on procéder pour faire du kvass ou des légumes fermentés quand on habite sur le littoral d’un pays tropical ? entre 23 à 32 en été et 19 à 28 en « hiver » ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *