Êtes-vous en pleine hibernation ?

J’aimerais partager avec vous une théorie que j’ai découverte à l’automne et qui depuis me trotte dans la tête…

C’est l’idée que notre corps a besoin d’hiberner (à la manière des ours et des marmottes).

J’ai découvert cette théorie dans une lettre de Jean-Marc Dupuis. Je vous invite à la lire.

Auparavant, je supposais qu’il était normal de garder le même rythme de vie hiver comme été. Après tout, les horaires de bureau et d’école ne s’adaptent pas aux rythmes du soleil.

Mais pour la première fois cet hiver, je remarque une nette augmentation de mes besoins en sommeil. Pour tout vous dire… passé 19h je me verrais volontiers dans mon lit.

Notez que je prends bien ma vitamine D3 tous les jours (en plus d’autres compléments), que je limite drastiquement ma consommation de lactose, de gluten et de glucides, et que je fais régulièrement de l’exercice. Mes niveaux d’énergie sont donc les plus hauts possibles (toutes choses égales par ailleurs).

Mais voilà : les choses ne sont pas égales par ailleurs. Nous devons tenir compte de l’effet déprimant de l’hiver. C’est certainement pourquoi j’ai moins la pêche. Et je peux témoigner que l’idée d’hibernation décrit assez bien mon état actuel.

Si cela vous parle. Si comme moi vous avez l’impression d’hiberner… alors le message de Jean-Marc Dupuis ici vous intéressera.

Bonne lecture !

Bien à vous,

Eric Müller




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Ces labos qui s’engraissent sur notre dos Je pensais qu’on avait touché le fond…Mais là, ça dépasse tout ce que j’aurais pu imaginer. Avec 20 dollars, des lycéens australiens sont parvenus à r...
50 nuances de morve Vous avez déjà remarqué que les morves prennent différentes teintes... mais savez-vous ce que chaque couleur révèle sur votre état de santé ? Pour ...
Barbe : plus sale que la cuvette des toilettes Un microbiologiste du New Jersey vient de faire une découverte étonnante sur la barbe. En analysant plusieurs types de barbes en laboratoire, le mi...

20 réponses à “Êtes-vous en pleine hibernation ?”

  1. Bob2a dit :

    Bien, je ne suis d’accord qu’en partie avec le discours, en effet, les cabanes remontent a une periode plus lointaine, je suis ne dans la maison familiale qui date du 16è siecle, dans laquelle se trouvent 3 cheminees.
    On avait des lampes a petrole et des bougies. Ensuite une alimentation adaptee a la saison, contenant plus de calories, de lipides notamment, permet d’affronter les rigueurs de l’hiver, en montagne par exemple.

  2. bonhommet dit :

    merci pour vos informations ce tres interessant et beaucoup de gens devraient lire ceci merci a vous bonne continuation

  3. ARMELLE dit :

    MERCIMERCI :-))

  4. gabrielle dit :

    bonjour
    merci infiniment pour tous vos courriers,je les lis
    toujours avec beaucoup d’attention et je les transmets à beaucoup de mes amis.
    En ce qui concerne votre courrier d’aujourd’hui je suis d’accord avec vous.Je pense que notre corps a
    besoin de repos tout comme le potager et le jardin d’ornement avec ses arbres majestueux endormis l’hiver.
    C’est vrai que l’hiver on a envie de dormir plus longtemps que l’été
    l’été je suis levée à 5h30-6h je me couche vers 22h
    l’hiver Levée à 7h et je me couche vers 21h
    J’ai 75 ans et maintenant je trouve que j’ai besoin de plus de sommeil ‘en hiver.Bonne journée

  5. Martine dit :

    Bonjour , Merci pour vos commentaires ,je suis de tout cœur avec vous !!! Il y a longtemps que je ne bois plus de lait de vache (Sauf celui de la ferme voisine 100/°° bio )pas de vaccin contre la grippe nous avons reçu 3 fois pour nous faire vacciner mon époux et moi, quel gaspillage de papier !!!! ,nous sommes en pleine forme j’ai 71 ans et mon époux 73, merci pour vos précieux conseils je vous souhaite a tous le meilleur pour cette nouvelle année !!! Martine

  6. Straub dit :

    Simplement une réaction aux propos concernant l idée d une vaccination obligatoire. C à se demander si nos journalistes ne sont pas conditionnés par les labos?
    Je ne me fais plus vacciner depuis 35 ans, ayant un mauvais souvenir… quand on sait que les enfants non vaccinés ont moins de problèmes de santé.
    Depuis plusieurs années mon vaccin anti grippe, (conseil d’un médecin ), se limite à une cure de tisane de thym miel citron clou de girofle eh oui.
    J ajoute souvent de l ortie, bouleau, sureau etc…
    De même que depuis plusieurs années je n’ai plus de diabète, uniquement ( encore sur conseil de mon médecin) en ayant modifier mon alimentation. ( plus de lait de vache, pain blanc, Très peu de viande rouge etc…)
    Cela a changer ma vie. Plus de problèmes digestifs, nuit souvent 8 h de sommeil d’affilée…
    Bien être…
    je ne prend aucun médicament ( cela rend malade)
    J ai 70 ans et me porte à merveille.
    Je me couche en me disant que demain je me réveillerai en bonne santé.
    Quand je vois les personnes de mon age avec leur coffre de médicament… et un jeune pharmacien qui me dit que je vais avoir des problèmes avec le calcium? Il a fait ses études ou?
    Voilà simplement un témoignage sur une santé saine par une alimentation saine.n

  7. anita dit :

    bonsoir
    je parlerais plutot d hivernation…nous passons l hiver plus au ralenti:le temps de la luminosité est plus court qu en été;le fait que le soleil se léve plus tard cela affecte nos rythmes biologiques internes;nous ne sommes pas é..gaux face a un manque de lumiére.En hiver nos besoins de sommeil,, de repos , de chaleur; nos envies : les soupes : certains plats de l hiver et comme vos le dites egalement une petite gourmandise : le chocolat avec tout les symboles et les souvenirs qui sont ratachés..quand j étais , l hiver etait une autre je faisais un kilométre a pied pour aller a l école et arrive a dans la salle de classe l instituteur mettait du charbon dans le poele et sa femme qui etait egalement institutrice elle faisait cuire des lentilles sur le poele : les odeurs des plats hiver… c est cependant des merveilleux souvenirs:chaque saison est necessaire et repond a des besoins essentielles. hiverner pour apporter tous les bienfaits de cette saison qui meme si elle est parfois pas facile elle a egalement sa beaute…et sa raison d etre…

  8. Catherine dit :

    Cela m’a fait plaisir de lire le mot « hibernation » car depuis fin novembre j’ai des envies « d’hibernation ». Moi qui suis une lève-tôt je n’ai pas envie de me lever. Je mange sainement,je prends de la vitamine D3 tous les matins et quasiment toute l’année, je prends de la spiruline et je bois beaucoup de tisanes et de thé aux épices. Je fais ma petite séance de yoga le matin et un cours par semaine. Je marche tous les jours. Je suis en bonne santé mais en ce moment j’ai envie de ralentir. Je pense que dès février avec l’allongement des jours, je serai à nouveau plus vaillante! Je suis sûre que c’est un besoin biologique et que la plupart des personnes ne peuvent pas se permettre de le respecter. C’est impensable à nôtre époque. Que sommes-nous devenus?

  9. Suzy Evans dit :

    Quel plaisir de lire cette lettre ,,,, ça me rappelle ce que ma grand-mère me raconté ,,,, avant….

    Merci du fond du cœur ?
    SUZY Evans.

  10. Nyil dit :

    Merci pour cet article

  11. Janine Damon dit :

    j’apprécie bcp vos publications et tout ce que vous dites, sauf….Votre manie de tout expliquer par la THEORIE de l’évolution,qui n’est qu’une théorie….Non encore, et de moins en moins, validée à ce jour.Les progrès de la génétique lui sont fatals.En ce qui concerne l’hibernation, point n’est besoin d’aller chercher ce « conte de fée pour grande personne »(jean Rostand, fils d’Edmond, éminent scientifique plutôt évolutionniste de surcroît). Non, monsieur Dupuis, nos ancêtres de l’Europe, même du nord, ne s’enfouissaient pas dans des trous pdt 6 mois…Des fourrures, ils en avaient:renards, belettes, lapins et autres chamois, ils ont eu les mêmes idées et astuces que les esquimaux. Et le bois est très isolant. Leurs huttes ou cabanes étaient autrement plus efficaces qu’un trou ds le sol! maintenant, il est vrai que le rythme biologique suit la nature et l’agriculture, ne vous déplaise.c’est en été qu’on récolte, qu’on fend le bois et les paysans(qui vivent au rythme de la nature),travaillant 15 heures par jour de juin à fin Août,perdaient 10 à 15 kg. Et c’est en hiver qu’on répare les outils, qu’on améliore l’habitat, qu’on se couche tôt et qu’on se lève tard. Ns sommes fait comme ça et pour ça. les vacances d’été et l’activité frénétique et artificielle en automne et en hiver va contre notre rythme biologique, c’est évident. Vous remarquerez que certains « expat » européens s’exaspèrent du tempérament nonchalant des peuples tropicaux…Mais qu’ils ne s’adaptent pas, ou peu à « ce climat épouvantable », même à coup de clim, de piscine et de médicaments. sous les tropiques,il faut vivre au rythme des tropiques pour rester en bonne santé, au pôle Nord il faut vivre au rythme du pôle nord et manger comme les esquimaux traditionnels(pas de fruits, pas de légumes,presque que des protéines et graisses animales, » quelle horreur »!)pour tenir le coup…l’évolution n’a rien à voir là-dedans, c’est de l’ ADAPTATION!…Alors oui, monsieur Dupuis, notre horloge biologique nous réclame une baisse d’activité de novembre à mars, c’est normal, c’est le réel, c’est la nature!!!

  12. roger dit :

    bonjour ,

    La question que vous posez est des plus intéressante : Mais qui l’a décidé ?
    Car en effet , la grosse machine économique à laquelle nous participons vous et moi, a été mise en route par quelques personnes très intelligentes qui ont la soif d’amasser toujours plus de possession .En effet , vous et moi , travaillons jour et nuit pour alimenter un immense jackpot qui remplira les poches de certains.Demain le monde sera beau , mais pas pour tout le monde..Ce gigantesque système ne peut jamais s’arrêter et bien sur il ne faut surtout pas lui parler d’hibernation qui signifie ralentissement.Nous n’y pouvons cependant rien , c’est simplement comme cela , c’est la vie qui veut ça.
    La lumière c’est de l’énergie et nous avons besoin de cette précieuse lumière pour fonctionner .Il y a d’ailleurs une étude qui prouve que l’on a plus d’énergie et que l’on est plus heureux au soleil , comme le disait charles aznavour. Toute cette riche nourriture dont vous parlez , ce n’est rien d’autre qu’un palliatif au manque de lumière , donc d’énergie.De même que notre sommeil est un besoin physiologique vital , Nous vivons avec la lumière et donc moins de lumière , moins d’énergie , plus de repos.C’est d’une logique enfantine.J’ajouterais aussi que c’est pareil pour l’alimentation moderne qui nous tue à petit feu car nos gênes n’y sont tout simplement pas adaptés.Consommez de la nourriture simple et non raffinée et vous verrez presqu ‘immédiatement la différence.

    Joyeuse hibernation

    roger

  13. TASSI Jocelyne dit :

    Moi aussi, je ressens le besoin d’hiberner d’autant plus que ma santé n’est pas au très beau fixe ! J’habite une région où on ne se plaint pas du froid et souvent ensoleillée pourtant. Je vis seule et à la retraite. J’attends le printemps avec impatience !
    Merci pour vos conseils.

  14. claude dit :

    je me souviens certaines années où le travail nous le permettais de m’être laissée aller à des nuits de 9 et 10 h en hiver et l’été suivant n’avoir eu besoin que de petites nuits de 6 ou 7 h. Suivre de plus près le rythme des saisons ne peut faire que du bien!
    Et les enfants à l’école aussi bien sûr !
    croyez-vous que l’Education Nationale s’y intéressera?

  15. Frénois dit :

    bonjour Eric
    comme votre lettre a réveillé mes souvenirs, j’ose vous en faire part dans ce commentaire.
    dans mon enfance, je rêvais de rencontrer une fée qui me proposerait de réaliser mon vœu.
    et je savais que je lui demanderais de me transformer en « marmotte » !!!
    c’est une fois adulte que j’ai réalisé ce que cachait ce désir : j’habitais le nord du pays avec des hivers froids et rigoureux et je redoutais ces longs mois où je savais que le froid me terrassait.
    je souhaitais donc être transformée en marmotte pour passer l’hiver roulée en boule au coin du feu !!!
    alors vous lire aujourd’hui me dit combien la petite fille que j’étais avait compris ses besoins fondamentaux d’hibernation
    j’espère que ce témoignage vous confirmera vos ressentis comme votre article confirme les miens
    merci pour vos messages
    F. F

  16. DEVER dit :

    Tout à fait d’accord avec la thése que nous devrions hiberner ! d’ailleurs, votre réflexion m’a mis du baume au coeur car depuis combien d’années je dis à mes proches que j’ai envie d’hiberner sans trouver réellement une oreille attentive ! J’ai l’impression de « lutter » tout l’hiver….et ça ne s’améliore pas en avançant en âge ( 60 cette année!) la solution peut-être rejoindre l’hémisphère sud en hiver chez nous. Bien à vous.

  17. Lou dit :

    Monsieur Dupuis et Muller bien le bonjour et je dois vous dire que vous avez 100% raison en ce qui concerne « l’hibernation » .Chez moi au Québec il a fait -31* et -39*C avec facteur vent; le corps et l’esprit s’adapte et propose un ralentissement qui nous fait opter pour une bonne fondue et un vin délicieux en accord avec vent froidure et baisse de luminosité. Tout ceci après être allé jouer dehors… patins – luge – raquettes – ski de randonné – marche rapide. J’adore l’hiver et « mon pays c’est l’hiver ». Bonne journée !

  18. Pierre DEKKERS dit :

    Bonjour Jean-Marc, bonjour à toutes et à tous

    J’espère que vous allez bien et vous remercie d’inciter les homos pas encore sapiens à hiberner.

    Ce n’est en tous cas pas les Dauphins qui vous donneront tord -du 1er janvier au 31 décembre …
    (je ré-écoute à l’instant la 682ème Planète Bleue – http://www.rts.ch/couleur3/programmes/la-planete-bleue/3273481-la-planete-bleue-no-682-nouvelle-diffusion-01-08-2011.html?f=player/popup )

    <>

    Avec mes meilleures salutations du futur

    Et comme le dit Yves Blanc, le producteur-réalisateur-présentateur de la Planète Bleue :

    « Prochain départ pour la Terre plus tard, plus loin, peut-être … »

    Pierre D.

    (Suisse)

  19. Moisan dit :

    C’est un manque de vision globale qui fait que notre société, voulant « bénéficier du progrès », a oublié le rythme de la nature et paye cher au final, ce « progrès ».
    La vraie sagesse serait d’apprendre très tôt à vivre en bonne intelligence avec nous-mêmes, nos frères humains et la nature (animaux, végétaux et minéraux).
    Mais qui a cette vision globale ? Ni les politiques, ni les financiers et ni ceux qui détiennent un quelconque pouvoir de décision à tout niveau.
    Alors, seuls ceux qui prennent conscience des rythmes naturels et qui ont les moyens de s’harmoniser avec eux, peuvent se sentir comme faisant partie d’un grand tout et en bénéficier.
    C’est un art et une science qui se pratiquent très tôt, quand on la chance d’êtres pris sous l’aile de personnes éclairées et aimantes, puis de cultiver et maintenir cette harmonie, pour en transmettre les bases à ceux qui suivent…
    Autant dire que par votre prise de conscience, vous avez bénéficiété d’un très beau cadeau en ce début d’année !
    Je vous souhaite le meilleur pour tout ce qui reste à réaliser et transmettre.
    Dr Yves Moisan – Préventodontiste ER.

  20. Auguste Lumière dit :

    Bonjour,

    Avez-vous testé la luminothérapie ?

    (Par ailleurs, le lien ICI ne fonctionne pas)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *