Faire pipi assis pourrait améliorer votre vie sexuelle

Les gouvernements taïwanais et suédois incitent les hommes à ne plus utiliser les urinoirs et à se soulager assis.

« Prenez exemple sur les Japonais, 30 % d’entre eux font déjà pipi assis. »

Pourquoi les gouvernements se soucient-ils de la position dans laquelle les hommes se soulagent ?

L’Agence taïwanaise pour la Protection de l’Environnement a mené 100 000 inspections dans les toilettes publiques [1].

Les principaux problèmes identifiés étaient les nombreuses éclaboussures d’urine (dans lesquelles ils mettent les pieds) et la mauvaise odeur là où les hommes font pipi debout.

C’est donc pour des raisons d’hygiène que le gouvernement encourage les hommes à s’asseoir.

Bien meilleur pour la prostate

Mais la recherche médicale a aussi un avis sur la question. Le corps est ainsi fait qu’il est plus facile de vider complètement sa vessie en position assise.

Les chercheurs pensent qu’uriner assis peut réduire les problèmes de prostate.

Or les problèmes de prostate concernent tous les hommes (à de rares exceptions près) [2].

Naturellement, la prostate grossit avec l’âge :

À 20 ans, la prostate a la taille d’une noix (de Grenoble). Peu d’hommes ont des problèmes.

À 40 ans, la prostate a la taille d’une balle de golf. Les hommes ont besoin d’uriner plus souvent. Leurs érections perdent en fermeté.

À 50 ans, un homme sur deux connaît des problèmes de prostate. Ils commencent à sentir leur prostate qui leur fait mal.

À 60 ans, la prostate a la taille d’une orange. Elle vient faire pression sur la vessie et l’urètre. Il devient plus difficile de vider sa vessie et le besoin d’aller aux toilettes augmente. La conséquence la plus ennuyeuse est l’insomnie – on est réveillé plusieurs fois par nuit par le besoin d’avoir à se soulager.

À 80 ans, la prostate a la taille d’un pamplemousse. 90 % des hommes ont des problèmes de prostate.

C’est au point qu’en cherchant bien, on leur découvre tous un début de cancer de la prostate.

Dans une autre lettre, je vous donnerai d’autres bons conseils pour réduire vos problèmes de prostate.

Bien à vous,

Eric Müller

Maladies, douleurs : avez-vous TOUT essayé ?

Il est très difficile pour le patient ordinaire de connaître vraiment TOUTES les solutions contre sa maladie : les solutions de la médecine conventionnelle et tout ce que les médecines complémentaires et alternatives ont à proposer.

Si vous avez de l’arthrose, par exemple, vous prenez sans doute des anti-inflammatoires non stéroïdiens (aspirine, diclofénac, ibuprofène…). Peut-être recevez-vous des infiltrations de cortisone.

Ces médicaments suppriment partiellement la douleur, mais ils ont des effets secondaires et ils ne règlent pas la cause de la maladie (la destruction du cartilage).

On sait pourtant aujourd’hui que des composés naturels pourraient eux, non seulement soulager la douleur, mais aussi relancer la production de cartilage. Dans plusieurs études, des patients touchés par l’arthrose sont revenus des années en arrière.

Continuer la lecture…




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Ce que 30 kg d’argile nous apprennent sur le progrès médical Chère lectrice, Cher lecteur, J’aimerais vous raconter une parabole – une histoire : Cette parabole dit qu’un jour, lors d’un cours de poterie,...
Faîtes ce test si vous n’arrivez pas à perdre du poids Voici le test qui aurait évité à ma mère de passer à deux doigts de la mort. Comme tout le monde, elle considérait qu’il est normal de prendre du poi...
Vivre assis réduirait la taille de votre cerveau !?! Chère lectrice, Cher lecteur, Des chercheurs de UCLA (Université de Californie Los Angeles) viennent de publier une étude inquiétante… On sait ...

Consulter les sources :

[1] Men Should Sit To Pee Says Taiwan Minister

[2] L’hypertrophie bénigne de la prostate


7 réponses à “Faire pipi assis pourrait améliorer votre vie sexuelle”

  1. Louise dit :

    Et bien voilà !..
    .Inciter les hommes à s’asseoir ( comme les femmes ) pour uriner ,,, dans une société de plus en plus hygiéniste , médicalisée et et aseptisée est loin d’être aussi anodin qu’il parait !!

    Quel qu’en soit le prétexte, Il n’est pas anodin d’inciter les hommes à se courber là où ils été DEBOUTS depuis des siècles..

    Alors sachez rester « Debout Messieurs, »! !
    Gardez votre dignité ( car c’est bien de cela qu’il s’agit, !) et ne vous laissez pas asservir .ni régenter dans un endroit aussi intime que les toilettes.
    .Depuis des siècles, votre posture vous y appartient !

    PS :Et tant pis pour la théorie des genres qui, sous couvert d’égalité homme femme, prône l’indifférenciation !!!!!

  2. Robert dit :

    Bonjour
    J’ai une expérience personnelle sur le pipi assis.
    Je me suis conditionné à cette pratique lors d’une croisière d’un an en voilier, J’ai continué à mon retour et eut des fuites de plus en plus abondantes forts gênantes .
    Consultation urologue, j’ai suggéré que cela puisse venir de ma pratique sans suscité son intérêt, prescription d’un traitement de choc que je n’ai pas pris .
    Reprise de la pratique du pipi debout et tout est progressivement rentré dans l’ordre.

  3. Rémi DUFAY dit :

    Bonjour ,
    Je lis avec beaucoup d’intérêts toutes vos rubriques et je les trouve vraiment intéressantes.
    J’ai une question: mon épouse est atteinte depuis
    30 ans d’un « Lupus érythémateux ».
    La maladie, qui sommeillait depuis assez longtemps vient de redémarrer. Que conseillez-vous en pareil cas tout en restant
    avec les médecines naturelles.
    Merci d’avance pour votre réponse.

  4. LE DUC dit :

    Il est regrettable de ne pouvoir retirer soi-même un commentaire, ou de le corriger, et tout autant de l’avoir demandé sans succès
    Pour des raisons évidentes d’hygiène, à l’extérieur de chez soi, et en l’absence de sièges hygiéniques, je privilégie toujours l’urinoir, ou pour exonérer, je recommande de ne pas s’assoir, le siège à la turque serait bien préférable et hygiénique à double titre.
    Mes constatations personnelles sont que dans l’enfance et la jeunesse aller à la selle se traduit par, dans l’ordre, la miction puis l’exonération. Progressivement en avançant vers la vieillesse, cet ordre semble s’inverser.
    Je suis agé de près de 75 ans. Jusqu’à il y a peu, mon taux de TSH était celui d’un jeune homme, au point d’avoir espacé largement les contrôles. Dans le même temps mon activité sexuelle s’est ralentie et ma production de sperme est devenue confidentielle. Il y a près de 6 mois ce taux s’est élevé nettement, un nouveau contrôle récent a montré un taux significatif qui a déclanché une écographie au CH local puis une autre chez un urologue. La prostate apparaît petite, dite de taille normale mais montre des taches sombres. Mon urologue me conseille vivement une biopsie qui ne m’emballe pas. J’ai négocié un sursis de 3 mois, donc je refait un contrôle de TSH dans un mois. En attendant, à tout hasard, je prends de la bromélaïne à haute dose, cela ne devrait pas faire de mal. La vessie, de bonne capacité ( 620mml ) est souple. Toutefois la rétention fortement contrainte pour l’examen aurait déterminé une vidange incomplète.
    Tout ceci étant dit, je constate chez moi assez souvent qu’en allant à la selle en position assise, ma vessie ne se vidange pas totalement et que je dois ensuite finir debout, d’où ma surprise d’avoir lu vos lignes.
    Sans que je puisse établir un lien, mes analyses récentes montrent également une hypothyroïdie ( attribuée à un court traitement sous Cordarone), et j’ai une petite zone irritée au niveau du pharynx. Auparavant mon menton me démangeait constamment depuis quelque temps.

  5. momo dit :

    Bonsoir docteur
    je vous remercie de l’envoi de votre lettre que je lis toujours avec intéret ;et je constate que cette position pour faire pipi et presque obligatoire en islam;
    je vois maintenant pourquoi j’ai 66 ANS et je n’ai jamais eu de problèmes de prostate dieu merci ;

  6. Mansour Tahar dit :

    Bonsoir Docteur, je lis depuis plusieurs mois votre lettre qui me parvient régulièrement dans ma boite mail, je trouve qu’elle contient des information très intéressantes sur la nutrition et le ‘traitement’ de nombreuses maladies grâce à une nutrition spécifique, mais demeurant en Algérie (mon paysà je ne sais pas comment faire pour recevoir vos dossiers ni comment payer mon abonnement. Je vous pris de bien vouloir m’informer de la manière la plus simple de vous faire parvenir le montant de l’abonnement. Continuez dans cette oeuvre, vous faites du bien pour tous. Merci

  7. Antonio Garcia Postigo dit :

    Bonjour!

    En 2011, suite a un cancer de la prostate (Gleason 3+4), j’ai subi une prostatectomie totale et fin 2016 une lymphadénectomie pour cause de taches résiduelles (adénopathies) suspectes de malignité.

    Or,, mon PSA est toujours dans les nuages (11.74 un mois après la chirurgie; testostérone 12,69).

    Avez-vous, contrairement a TOUTES les publications comme la votre – par ailleurs excellente -, des remèdes ou du moins des traitements applicables lors que l’organe N’EST PLUS EN PLACE?

    Tout renseignement est le bienvenu.

    Merci d’avance.

    Antonio Garcia Postigo
    Zagreb, Croatie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *