Pour en finir avec la gorge encombrée

Voici le scénario d’une infection :

  1. Vous tombez malade (grippe, gastro, rhume).
  2. Vous commencez à vous soigner sérieusement.
  3. Le gros de l’infection passe. Vous considérez que vous êtes guéri.
  4. Cependant, vous continuez à être un peu encombré – du nez, ou de la gorge.
  5. Vous prenez votre mal en patience 2, 3 jours. Aucune amélioration. L’inflammation continue.
  6. 1, 2, 3 semaines s’écoulent. Vous êtes toujours encombré. Vous vivez avec mais c’est pénible. Vous continuez à vous sentir affaibli, convalescent.

Vous n’avez pas beaucoup d’énergie. Vous avez énormément besoin de dormir… Et malgré vos nuits de 10 heures, vous vous sentez fatigué toute la journée…

De surcroît, votre système immunitaire reste vulnérable. Vous êtes sous la menace du moindre virus.

L’air de rien, ces petites choses contribuent à rendre les hivers longs et pénibles.

Pour en finir la convalescence qui n’en finit pas, on recommande des plantes thérapeutiques. Prises ensemble, elles exercent un pouvoir de synergie pour désamorcer l’inflammation de vos voies respiratoires.

4 plantes qui dégagent les bronches

 

Vous connaissez peut-être le complexe guimauve, eucalyptus, myrtille, et aubépine des Laboratoires Activa. Je vous en avais parlé au printemps dernier – durant la saison des allergies.

Cette formulation est conçue pour dégager les voies respiratoires (nez, gorge). Elle est adaptée aux inflammations allergiques et aux infections hivernales.

Guimauve : faut-il manger des marshmallows ?

 

De la guimauve pour soulager la gorge ? Tout à fait ! Mais pas les bonbons Haribo que l’on fait rôtir les soirées d’été dans les bois.

Peu de gens se souviennent de l’origine du marshmallow – ou guimauve en français. La guimauve officinale est une plante d’Europe du Nord qui pousse sur des terrains humides (à proximité d’un cours d’eau, ou d’un marécage) [1].

Les racines de la guimauve sont très riches en mucilage, une substance gluante qui s’épaissit au contact de l’eau pour former une gélatine.

En épluchant les racines de guimauve, on peut obtenir de la pâte à guimauve. Mélangez-la à du sucre et de l’eau de rose, vous obtiendrez la guimauve traditionnelle des confiseurs.

Aujourd’hui, la guimauve industrielle moderne n’a plus rien à voir avec ça. Elle ne contient même plus de guimauve ! Celle-ci a été remplacée par du collagène à base de bœuf ou de porc lié à des œufs montés en neige.

À l’état naturel, la guimauve est un véritable médicament.

Déjà, les Romains se soignaient à la guimauve

 

Déjà connue des Égyptiens et des Chinois, la guimauve est mentionnée comme remède dans les écrits latins. Elle est utilisée traditionnellement pour soigner les maux de gorge et les ulcères gastriques [1].

De façon générale, la guimauve est efficace pour tous les problèmes de muqueuse et de peau.

Chaque fois qu’une paroi de votre corps est irritée, enflammée, hypersensible ou ulcérée, les mucilages de la guimauve viennent agir comme une pommade protectrice. La gelée de guimauve vient recouvrir la muqueuse et permet de soulager la douleur.

La guimauve s’utilise également contre :

  • les inflammations de la bouche et de la gorge
  • la toux
  • l’eczéma
  • le psoriasis
  • les furoncles
  • la diarrhée.

Le plus important des principes actifs de la racine de guimauve est le mucilage qui contient des polysaccharides comme le rhamnogalacturonane. Mais la racine contient aussi de l’amidon, des polyphénols, des acides phénoliques et des acides aminés [2].

Trois études réalisées sur des cochons d’Inde ont confirmé l’efficacité des mucilages de la guimauve contre la toux [3] [4] [5].

L’eucalyptus contre la bronchite

 

Vous pouvez renforcer et compléter l’effet de la guimauve en prenant de l’eucalyptus. Cet arbre de Tasmanie est connu comme antiseptique, désinfectant pour se débarrasser des parasites [6].

L’eucalyptus dégage les voies respiratoires et soulage l’inflammation des muqueuses. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) reconnaît l’usage des feuilles d’eucalyptus pour soulager l’asthme, l’inflammation des voies respiratoires, des bronches ou de la gorge [7].

Les chercheurs pensent que la principale substance active de l’eucalyptus est le 1,8-cinéole ou eucalyptol.

Un essai clinique en double-aveugle contrôlé contre placebo a montré que le 1,8-cinéole de l’eucalyptus permettait aux asthmatiques de réduire leur dose de corticostéroïdes, par exemple l’inhalateur Pulmicort [8].

Un essai clinique, mené pendant 6 mois sur 242 patients, a démontré que le cinéole est plus efficace qu’un placebo pour soulager les « maladies pulmonaires obstructives chroniques » (MPOC) – dont la bronchite chronique [9].

Deux autres essais cliniques ont confirmé l’efficacité du cinéole (contenu dans le myrte) pour soulager la toux chez les bronchitiques chroniques [10] [11] [12].

L’eucalyptus renforce l’effet anti-inflammatoire de la guimauve. Il permet de désinfecter et dégager les voies respiratoires.

L’aubépine contre la toux nocturne

 

Rien n’est plus agaçant que de se réveiller la nuit à cause d’une toux. En toussant, vous effectuez des mouvements violents qui vous sortent de votre somnolence.

Pour ceux qui ont un sommeil fragile, c’est la catastrophe. Une fois réveillé, vous aurez beaucoup de mal à vous rendormir. Sans même parler de retrouver un sommeil profond.

Pour faciliter l’assoupissement, il est recommandé de prendre de l’aubépine.

Le Groupe Cochrane a recensé de nombreux essais cliniques sérieux qui ont démontré que l’aubépine était efficace pour régulariser le rythme cardiaque [14]. Les effets de l’aubépine s’expliquent par la présence de flavonoïdes et de procyanidines.

Sous l’effet de l’aubépine, votre rythme cardiaque diminue, votre respiration ralentit comme celle d’un corps au repos. Vous êtes apaisé, déstressé. Votre rythme est désormais optimal pour favoriser l’endormissement.

La consommation d’aubépine n’implique pas les effets secondaires des médicaments contre l’anxiété, comme la somnolence pendant la journée, la perte de mémoire et l’accoutumance. En particulier si vous prenez de l’aubépine en pleine journée, celle-ci ne vous rendra pas somnolent mais alerte et calme.

En combinant d’autres plantes à l’aubépine, vous augmentez vos chances de vous rendormir si une allergie ou une bronchite chronique vous fait tousser la nuit. En combinant l’aubépine avec la guimauve et l’eucalyptus, vous réduisez l’inflammation de vos voies respiratoires et le risque de tousser en pleine nuit.

La myrtille, un super fruit

 

La myrtille est un fruit incroyable. Elle est bourrée de vitamine C et d’antioxydants qui entretiennent le corps et empêchent le vieillissement prématuré [13]. Mais un déficit en antioxydants a des conséquences sérieuses sur la sévérité des crises d’asthme, allant jusqu’à créer un cercle vicieux de crises sévères.

Lorsque vous faites une crise d’asthme, vos poumons consomment des masses de vitamine C pour contenir l’inflammation. D’ailleurs, la surface des poumons est couverte d’une couche riche en vitamine C qui protège de la pollution [14]. Sans vitamine C, vous risquez beaucoup plus de crises d’asthme au printemps, et lorsque l’atmosphère est fortement polluée.

La myrtille est riche en quercétine, un flavonoïde. Les études ont montré que les souris qui consommaient beaucoup de quercétine produisaient moins de substances inflammatoires liées aux allergies [15].

Grâce à la myrtille, vous renforcez votre corps contre les attaques extérieures liées à la pollution de l’air au printemps. Vous réduisez votre sensibilité aux substances qui viennent irriter vos voies respiratoires, et provoquer des crises d’asthme.

La synergie des plantes

 

En combinant tous les effets de la guimauve, de l’eucalyptus, de la myrtille et de l’aubépine, vous obtenez un complexe plus efficace pour lutter contre les inflammations des voies respiratoires :

  1. Vous augmentez les effets de synergie entre les plantes. Par exemple, l’efficacité de la guimauve pour soulager les bronches est renforcée par l’action de l’eucalyptus et de la myrtille.
  2. Vous élargissez le champ d’action des plantes, ce qui permet de soigner plus largement vos maux. Par exemple, l’aubépine est la seule des 4 plantes qui vous apaise pour faciliter l’assoupissement après une quinte de toux la nuit.

Vous pouvez vous procurer cette formule Respiration chez les Laboratoires Activa.




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Des oméga-3 sans métaux lourds Nous sommes en 1838, au port de Bergen, en Norvège. Le jeune J.C. Martens revient d’une pêche à la morue dans les eaux froides au large de Terre-Neuve...
Ce que personne ne vous dit sur les plantes dépolluantes En 1989, le Pr. Bill Wolverton de la NASA (agence spatiale américaine) a publié l’étude « The Clean Air Study » qui faisait la liste des plantes vert...
7 conseils pour protéger vos yeux naturellement Il est difficile d'imaginer à quel point chaque instant de l'existence est gâché quand on voit mal, quand on a des problèmes d'yeux. Il n'y a pas q...

Consulter les sources :

[1] Passeport Santé, Guimauve

[2] Rani S, Khan SA, Ali M. Phytochemical investigation of the seeds of Althea officinalis L. Nat Prod Res. 2010 Sep;24(14):1358-64.

[3] Sutovska M, Nosalova G, Franova S, Kardosova A. The antitussive activity of polysaccharides from Althaea officinalis l., var. Robusta, Arctium lappa L., var. Herkules, and Prunus persica L., Batsch. Bratisl Lek Listy. 2007;108(2):93-9.

[4] Sutovská M, Nosálová G, Sutovský J, Franová S, Prisenznáková L, Capek P. Possible mechanisms of dose-dependent cough suppressive effect of Althaea officinalis rhamnogalacturonan in guinea pigs test system. 1. Int J Biol Macromol. 2009 Jul 1;45(1):27-32.

[5] Sutovska M, Capek P, Franova S, Joskova M, Sutovsky J, Marcinek J, Kalman M. Antitussive activity of Althaea officinalis L. polysaccharide rhamnogalacturonan and its changes in guinea pigs with ovalbumine-induced airways inflammation. Bratisl Lek Listy. 2011;112(12):670-5.

[6] Passeport Santé, Eucalyptus

[7] Passeport Santé, Eucalyptus pour soigner la bronchite

[8] Juergens UR, Dethlefsen U, et al. Anti-inflammatory activity of a 1.8-cineol (eucalyptol) in bronchial asthma: a double-blind placebo-controlled trial. Respir Med. 2003;97:250,256.

[9] Worth H, Schacher C, Dethlefsen U. Concomitant therapy with Cineole (Eucalyptole) reduces exacerbations in COPD: a placebo-controlled double-blind trial. Respir Res. 2009 Jul 22;10:69.

[10] Ulmer WT, Schott D. [Chronic obstructive bronchitis. Effect of Gelomyrtol forte in a placebo-controlled double-blind study].[Article en allemand, résumé en anglais]. Fortschr Med 1991 Sep 20;109(27):547-50.

[11] Matthys H, de Mey C, et al. Efficacy and tolerability of myrtol standardized in acute bronchitis. A multi-centre, randomised, double-blind, placebo-controlled parallel group clinical trial vs. cefuroxime and ambroxol.Arzneimittelforschung 2000 Aug;50(8):700-11.

[12] Meister R, Wittig T, et al. Efficacy and tolerability of myrtol standardized in long-term treatment of chronic bronchitis. A double-blind, placebo-controlled study. Study Group Investigators.

[13] Passeport Santé, Myrtille ou bleuet

[14] Kelly FJ, Mudway I, Blomberg A, Frew A, Sandström T. Altered lung antioxidant status in patients with mild asthma. Lancet. 1999 Aug 7;354(9177):482-3.

[15] Dossiers de Santé & Nutrition N°21, juin 2013, Thierry Souccar, SNI Editions

[16] Hawthorn extract for treating chronic heart failure. Pittler MH, Guo R, Ernst E. Cochrane Database Syst Rev. 2008 Jan 23;(1):CD005312. Review.


10 réponses à “Pour en finir avec la gorge encombrée”

  1. DIoudonnat dit :

    Bonjour
    C’est bien gentil tous vos mels mais dites nous plutôt ou trouver de la guimauve de la myrtille on en trouve pas toute l’année. Donner les recettes plutôt que de nous envoyer direct chez les laboratoires activa.

  2. Mestr dit :

    Bonjour
    Cette formule me semblait intéressante sauf la présence de l aubépine qui me fait l effet contraire soit des palpitations…j ai entendu plusieurs personnes qui ne la supportent pas non plus ….

  3. Rossion dit :

    Bonsoir Docteur Muller,
    Un très grand merci pour vos très bons conseils et votre immense gentillesse.
    Pierre.

  4. huot dit :

    ce conseil tombe à point. On cherche tous des solutions. A tester.

  5. REUTENAUER dit :

    Bonjour,
    Merci pour vos lettres que je lis avec plaisir. Cette fois il faudrait pourtant un peu plus de précision concernant l’eucalyptus. Quand on sait que le genre recense plus de 800 espèces reconnues, on peut être un peu perdu. Certes il n’existe pas autant de préparations ou d’huiles essentielles, mais il serait judicieux de préciser de quelle espèce il s’agit : entre « globulus », « radiata », « citriodora », « polybractea », « dives », « smithii », il y adéjà de quoi être paumé.
    Merci d’en tenir compte
    Bien à vous
    W.Reutenauer

  6. seha chantal dit :

    merci pour cette info ! je suis adepte des remèdes naturels ! et effectivement je connais ceux-là depuis mon enfance mais la myrthe je ne vois plus comment elle se présente avez vous une photo est ce la plante de myrtilles?? merçi

  7. Lally dit :

    Bonjour. J’ai toujours plaisir à lire vos lettres avec vos conseils et vos recommandations. Je suis allée faire un tour sur le site de Activa, je suis étonnée de voir que le Laboratoire se situe en Asie où tout du moins le siège. Pour ce qui est de la traçabilité des produits naturels et des matières premières, l’Asie n’est pas un continent à suivre ni à recommander.

  8. catherine Chunwan dit :

    estce que les plantes que vous indiquez sont bonnes pour les remontées gastriques ?
    j’ai toujours la langue lourde, et la gorge qui me brûle énormément et la brûlure descend jusqu’aux cotes ! je ne bois pas de lait de vache, je ne mange pas de tomate, sauce tomate, pas de viande rouge. rarement du pain de blé environ 1 à 2 fois dans le mois quand je vais chez mes parents ! je mange des galettes de sarrasin de temps en temps. je mange surtout des légumes que je cuits , quinoa, riz, sarrasin. un cran de chocolat jusqu’à 2 fois dans la journée.
    j’ai essayé de ne pas boire après 18h !
    j’ai essayé le vinaigre de cidre bio, une cuillère dans un verre d’eau 30mn avant d’aller au lit. ça m’a fait plus de brûlure !
    cela fait 2 ans que je pars une semaine dans un mobil ‘homme avec une amie pour jeûner en ne buvant que du jus de légume et jus de fruit, là aussi je garde la langue lourde !
    j’apprècie beaucoup ce temps mis à part, on marche aux heures des repas et l’on passe beaucoup de temps à parler nourriture. le fait de ne pas manger ne me dérange pas du tout.

    je suis une personne qui s’inquiète pour
    un rien !!! j’essaie de changer, mais pas facile !
    je voudrais que nos enfants soient heureux ! que le monde entier vivement en paix !!!! une idéaliste !!!!

    est-ce que vous pourriez m’indiquer une façon de boire et manger qui me supprimerait la langue lourde et les remontées gastriques ?

  9. Josette Duarte dit :

    Comment utiliser la guimauve pour le psoriasis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *