Grains blancs (malodorants) sur les amygdales

« Cher Eric,

Mes amygdales sont couvertes de petits morceaux blancs qui sentent le fromage.

Je pense que ce sont des restes de fromage qui s’accumulent avec le temps.

Est-ce grave ?

Merci,

C. L. »

C’est bien du « fromage », mais pas de vache, ni de chèvre ou de brebis…

C’est un problème fréquent mais peu connu. Il touche souvent ceux qui ont une mauvaise haleine persistante.

Êtes-vous concerné ?

Les dentistes s’en préoccupent peu [1]. En général, vous le découvrirez par hasard, le jour où vous tousserez un petit morceau blanc-jaunâtre.

En l’inspectant de près, vous découvrirez que ce petit bout pâteux concentre une odeur repoussante.

Dégoûté, vous tentez de vous débarrasser de ce petit bout collant, puis vous vous lavez les mains.

Le lendemain, vous toussez à nouveau et vous sentez qu’un nouveau petit morceau malodorant atterrit sur votre langue.

Cette fois, comprenez qu’il y a un problème.

Devant la glace, la bouche grande ouverte, vous bloquez votre gorge comme si vous cherchiez à vomir. Vos amygdales sont alors visibles et vous constatez qu’elles sont couvertes de boutons blancs.

En inspectant de plus près, vous comprenez que vos amygdales ont des trous qui débordent de pus solide. Ce « pus solide », ce sont les petits bouts blancs que vous toussez.

En poussant sur votre amygdale ou en grattant la surface avec l’ongle, vous parviendrez à éjecter d’autres morceaux blancs.

Vous vous inquiétez.

Faut-il s’en inquiéter ?

Aussi repoussantes que puissent être des amygdales dans cet état, il n’y a pas de raison de s’inquiéter.

Ce n’est pas une infection.

Cette matière qui infeste vos amygdales s’appelle du caséum, du latin « fromage ».

La production de caséum est un phénomène naturel qui touche beaucoup de monde. Particulièrement les personnes qui ont les amygdales « caverneuses ».

Beaucoup souffrent en silence, dégoûtés par leurs amygdales, sans comprendre ce qui se passe.

Dans vos amygdales, une fabrique à fromage

Vos amygdales récoltent du mucus, des cellules mortes et d’autres débris dans leurs cavités.

Au fil du temps, la matière s’agrège en petits morceaux blancs qui dépassent rarement les 5 millimètres de diamètre. Les bactéries viennent se nourrir de ces amas de déchets, leur donnant cette odeur pestilentielle.

Une mauvaise haleine au quotidien

Des médecins brésiliens ont suivi des patients atteints d’angine – une inflammation des amygdales. 75 % de ceux qui avaient une mauvaise haleine avaient aussi du caséum sur les amygdales. Seuls 6 % de ceux qui avaient une haleine normale avaient du caséum.

Le Dr Harold Katz, auteur de « La bible de la mauvaise haleine », explique que le nombre de personnes concernées par le caséum a considérablement augmenté ces dernières années. C’est devenu l’un des principaux sujets de conversation avec ses patients.

Un phénomène nouveau

Le phénomène du caséum reste très mal compris. Pour l’instant il existe deux explications à ce phénomène nouveau :

  1. Certains médicaments chimiques ont pour effet secondaire d’assécher la bouche. En l’absence de salive, les bactéries de la bouche sont libres de se multiplier sans entrave – surtout si vous mangez beaucoup de sucres et de glucides comme le pain, les pâtes, et les pommes de terre.Chaque génération de bactéries vit 30 minutes. Cela fait des quantités de bactéries mortes et autres déchets qui ne seront pas évacués par la salive, mais qui viendront s’accumuler au creux de vos amygdales.Voici les principaux médicaments qui peuvent assécher la bouche : les somnifères (comme le Noctran), les antidépresseurs (comme le Prozac et le Laroxyl), les antihypertenseurs (comme le Catapressan), les antidiarrhéiques (Lopéramide), les antinauséeux (comme le Scopoderm) [2].
  2. L’autre raison, c’est que les médecins ORL opèrent bien moins volontiers des amygdales qu’il y a trente ans. À l’époque on opérait dès qu’un enfant avait des angines à répétition. L’expérience a montré que l’ablation des amygdales offre un mauvais rapport prix-risque-bénéfice. Le risque d’hémorragies graves nécessite un suivi médical strict et coûteux [3].

Aujourd’hui, on opère des amygdales lorsqu’elles gênent la respiration la nuit et dans de très rares cas où un enfant aurait plus de 4 angines par an.

Et c’est tant mieux, car les amygdales ne sont pas là par hasard. Elles ont une réelle utilité puisqu’elles participent aux défenses naturelles en produisant des anticorps. Les amygdales repoussent les invasions infectieuses par la bouche, tout comme les végétations défendent les voies nasales.

Les personnes à qui l’on a retiré les amygdales sont moins bien protégées contre les infections. Cela s’est révélé dangereux à long terme.

Que faut-il faire contre le caséum ?

Même si l’ablation des amygdales paraît tentante, vous comprenez qu’elle n’est pas la meilleure solution.

D’ailleurs, il n’y a pas de solution miracle. La méthode simple est souvent la plus efficace :

Faites une toilette régulière de vos amygdales. À l’aide de votre doigt ou d’un coton-tige, grattez vos amygdales pour en extraire les grains blancs.

Ainsi vous minimiserez les désagréments, mauvaise haleine et éjections intempestives.

Certains pratiquent des gargarismes à l’eau chaude (sans alcool) avec de bons résultats.

D’autres préfèrent utiliser un jet dentaire qui projette de l’eau sous pression. Quelques rafales sur les amygdales permettent d’éjecter des morceaux de caséum.

Vous aurez sans doute à répéter l’opération tous les 2 mois.

Ne pas désespérer

Il ne faut pas désespérer. Il n’est pas dit que vous aurez du caséum toute votre vie.

Beaucoup expliquent que leur problème de caséum n’a duré que quelques mois avant de disparaître spontanément.

Bien à vous,

Eric Müller




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Restez-vous en surpoids alors que vous mangez autant que vos amis minc... Question n°3 du test qui vous révèle pourquoi vous ne perdez de poids Nous sommes toujours sur le questionnaire du Dr. Hyman. Le questionnaire comple...
Question n°6 : Avez-vous la peau sèche et les cheveux cassants ? Suite du questionnaire du Dr. Hyman. Si vous avez les problèmes suivants : Difficulté à perdre du poids Peau sèche et/ou cheveux cassants ...
12 graphiques qui montrent pourquoi les gens deviennent gros Les gens n’ont jamais été aussi gros et malades qu’aujourd’hui. Le nombre d’obèses a triplé depuis 1980, et cette « épidémie » s’abat surtout sur n...

Consulter les sources :

[1] In Tonsils, a Problem the Size of a Pea

[2] Doctissimo, Bouche sèche

[3] Ablation des amygdales : un risque avéré


26 réponses à “Grains blancs (malodorants) sur les amygdales”

  1. anne dit :

    J’ai constaté pour moi, et je confirme que les aliments à base de lait de vache favorise la production de caséum dans les amygdales et curieusement pas le lait de chèvre ni de brebis ! Dès que je consomme fortuitement des produits à base de lait de vache (yaourt, lait) c’est reparti.
    Donc il y a bien un lien entre eux

  2. Jacquinet dit :

    Enfin ,j ai une explication à ce rejet,dans la bouche ,de ces mystérieuses boules blanches!!
    Merci.

  3. beurk dit :

    Les ORL disent de ne pas toucher… c’est rien, ça part tout seul. Oui, mais ça revient constamment.
    Et comment nettoyer l’amygdale pharyngée ? Vous pouvez pas. Si l’ORL ne veut pas intervenir, vous êtes marron.

    J’ai résolu le probème en une année, mais l’amélioration est plus rapide: éviction du blé.
    Un week-end sans blé apporte déjà un mieux-être comme une douche. Chaque semaine, chaque mois apporte une amélioration décisive. Et encore ! Moi j’ai dû expérimenter. Par exemple, même le sarrasin et le maïs posaient problème… parce que, je sais pas, les intestins étaient complètement détraqués. Allez comprendre que le problème vient du blé, quand même les autres produits semblent poser problème !
    Il faut faire comme pour les allergies: pendant trois, je me suis presque nourri que de riz (quinoa, lentilles) et soja, et autres légumineuses non problématiques. Ok, le soja est polémique, je l’évite désormais, mais, il n’empêcher qu’il m’a nourri correctement.

    Et puisque les laitages provoquent aussi des problèmes ORL et digestifs (mucosités, donc surinfections… oedème nasal…)… éviction des laitages.
    C’est simple: je mange du fromage, hop, nez bouché. Un laitage ? Nez à moitié bouché. 2 laitages dans la journée ? Pof, nez bouché.
    chaque fois que j’ai le nez bouché, je me dis: qu’est-ce que j’ai mangé ? Ah ! là-dedans, y’a de la béchamel, un sous-produit du lait.

    20 ans de congestion nasale, ça laisse des traces.

    Voir le livre du Dr Seignalet, « l’alimentation ou la troisième médecine »; même s’il ne faut pas prendre au mot le principe du régime ancestral. Le problème consiste en une « pathologie d’encrassement ».

    Le blé provoque également de graves problèmes articulaires. Alors qu’enfant je n’en mangeais presque, puisque je ne supportais pas, je me suis laissé convaincre par la propagande de la diététique officielle. Mon instinct disait non, ma raison disait oui. Après 20 ans de gavage au blé et aux laitages, il a fallu bien des annés pour calmer les problèmes articulaires; et je lutte encore, sans l’aide d’une médecin dépassée. Mais pour l’ORL, en une année, c’était bon. Avec des rechutes chaque fois que je retestais le blé.

    Pour moi, c’est éviction totale du blé et des laitages, sinon tant pis pour moi. et tant pis pour les personnes que j’ai essayé d’aider sur un forum consacré à l’halitose. C’est trop difficile d’arrêter le blé, et les laitages en plus, surtout quand on est plus ou moins végétarien. Je comprends. a chacun de faire ses choix.

    conclusion: amydalites caséeuses ? Arrêtez le blé ; et les laitages, faut voir.

  4. Lefebvre dit :

    Votre article m’a particulièrement intéressée car j’ai enfin pu mettre un nom sur ce « phénomène » qui ne touche pas que les personnes souffrant de mauvaise haleine. Son expérience est désagréable et surprenante, mais c’est peut-être aussi une façon à l’organisme d’évacuer ses déchets le plus normalement possible et au fond n’aurions-nous pas à y perdre à déranger cette organisation en voulant le déloger par le grattage ou autre !

  5. Bouli dit :

    Bains de bouche à faire avec les ingrédients de la cuisine: combiner eau tiède et bicarbonate. Ou encore eau chaude, et/ou citron et/ou gingembre et/ou sel et/ou vinaigre… 3 à 4 fois par jour, bien se rincer la bouche, bien s’hydrater, s’abstenir des produits laitiers.
    Je crois que la plupart des personnes qui croient soigner leur problème de mauvaise haleine avec des produits liés au brossage des dents sont en réalité concernées par ce problème-ci. Enfin, un article qui en parle!

  6. Maxime dit :

    Merci pour cet article,

    Cela m’a permis de mettre un nom sur ce petit désagrément qui survient de temps en temps lorsque j’ai la bouche asséchée.

  7. begin dit :

    J’ai souffert de ce problème un certain temps. Il a pris fin spontanément, lorsque j’ai adopté le régime seignalet.

  8. Elzinga dit :

    Bonjour,

    Enfin un article sur le sujet! Il y a des années que je “souffrais” de ce problème de caséum, et il y a encore quelques années personne ne pouvait me dire ce que c’était. C’est le Dr. Claròs, un ORL très réputé à Barcelone (j’y habitais à l’époque), spécialisé dans le suivi des chanteurs, lyriques en particulier (ce que je suis), qui m’a expliqué. Vu l’état de mes amygdales, très caverneuses en effet, il m’a proposé d’effectuer une ablation partielle de cet organe, qui dans son état ne servait plus de barrière infectieuse. Il m’a dit que mes amygdales, en gros, étaient “mortes”. J’ai donc été opérée, il y a 5 ans,(à 34 ans) et je dois dire que je ne suis absolument pas plus malade qu’avant, voire moins. Il arrive de temps en temps dans un pli de cicatrice que j’aie encore un peu caséum, mais c’est rare et je le sens plus vite qu’avant, et c’est plus simple à retirer.

    Voilà, c’était juste pour préciser que dans certains cas nécessaires comme le mien, l’opération peut être utile!

    Merci pour vos articles toujours très intéressants.

    Amicalement

    Alexandra

  9. Vurpillot dit :

    Si je peux me permettre, n’affirmez pas des arguments jamais démontrés scientifiquement et ne répondant qu’à votre vue d’esprit. L’amygdalectomie n’a jamais constitué un facteur de risque immunitaire aggravant, même s’il vous paraît logique qu’en supprimant une « barrière immunitaire », alors les moyens de défense de l’organisme s’en retrouveraient diminués. Combien d’amygdalisés sont encore en vie et en bonne santé ? Quant aux IgA sécrétoires. Leur taux n’est jamais abaissé après une amygdalectomie.
    Quant à l’amygdalite chronique caséeuse, inutile d’inventer des théories fumeuses: elle est le fait d’un reflux gastro-oesophagien avec lequel 35% de la population des êtres humains nait.
    Cordialement

  10. Rémie dit :

    Je viens de lire la letre sur les amygdales et les grains blancs.
    Je ne connaissais pas ce possible problème.
    Ce que je souhaite partager, c’est que je pratique un nettoyage de ma langue dès le réveil, j’utilise un gratte langue, mais on peut aussi utiliser sa brosse à dents. Durant la nuit notre corps travaille fort, et des dépots se retrouvent sur notre langue, qu’il est bon de se débarasser, au lieu de les réavaler. Je suppose que cette habitude est bonne pour l’arrière bouche, et donc es amygdales aussi. Je trouve d’ailleurs qu’il y a plus de dépot au fond de la bouche.
    En espérant aider.
    Rémie

  11. Katy dit :

    J’ai eu ce problème pendant des années. Mon médecin disait que j’étais tout simplement sujette aux amygdalites chroniques, mais en réalité c’était autre chose. Depuis que j’ai cessé de consommer des protéines bovines, il s’agit d’une des nombreuses réactions qui ont soudainement disparues.

  12. Alain dit :

    Bonsoir

    j’ai connu ce problème pendant plusieurs mois, il y a environ 10 ans.
    Pour moi, rien à voir avec l’alimentation, j’ai stoppé ce problème lorsque j’ai changé de travail.
    J’ai évacué une grande partie de STRESS et de CONTRARIETES, et les boules blanches ont disparues en quelques jours.
    Merci pour la grande qualité de vos articles, personnellement je considère qu’une très grande partie des affections que nous pouvons rencontrer durant notre existence peut avoir des origines multiples, avec une prédominance pour la vie émotionnelle, le stress, ce qu’on appelle psychosomatique.

    cordialement

    Alain

  13. LEPOINT dit :

    Philippe

    J’ai souffert de ce désagrément étant jeune homme. Quelques jours de Calcarea Carbonica 5CH m’en ont débarassé définitivement. . Coïncidence ou véritable médecine, à chacun son opinion.

  14. Floriane dit :

    Bonjour,

    Etant jeune, j’avais souvent des caséums et divers problèmes ORL (angines, rhumes, éternuements).
    Depuis que j’ai supprimé le lait + gluten, tout ceci a disparu.
    Si je remange des laitages, un caséum réapparaît en quelques jours.

    Je crois vraiment que les caséums sont liés à une intolérance alimentaire (le plus souvent à la caséine, qui est la protéine du lait). Les amygdales sont un organe qui intervient dans la défense immunitaire, en cas d’aliment non toléré elles réagissent fortement (tout simplement parce qu’elles entrent en activité parce qu’elle cherchent à « retirer » du système digestif les aliments qui ne sont pas digérés, et à les éliminer). Mes « angines » et « amygdalites » n’avait sûrement rien de viral… C’était juste une intolérance alimentaire.
    A mon sens, retirer les amygdales ne fait que déplacer le problème vers les intestins (car du coup, c’est là que les débris non digérés vont s’accumuler).

  15. marlien dit :

    Merci de vos articles ;
    Je crois que le terme exact est : amygdalite caséo-crypto chronique ?

  16. reverdy dit :

    Je dois vous dire MERCI. En effet, j’ai dû attendre mes 67 ans pour comprendre aujourd’hui ce qui s’était passé sur mes amygdales et qui m’a valu leur ablation à l’âge de 26 ans considérant qu’il s’agissait d’infections à répétions puisque je faisais des angines blanches depuis l’âge de 11 ans. Lasse et fatiguée d’ingérer des antibiotiques 15 jours par mois , j’essayais de retirer ces dépôts blanchâtres moi même mais bien sûr sans y parvenir complètement, d’où l’intervention.
    Mon fils, faisant rhino sur rhino a eu droit aussi à l’âge de 3 ans l’ablation de ses amygdales. C’était l’époque il y a 40 ans ….Heureusement qu’aujourd’hui que les choses ont évolué dans le bons sens.
    En tout cas merci encore pour vos explications précieuses.

  17. van achter dit :

    Bonsoir,
    Un petit mot pour parfaire la notion de gargarismes qui peuvent être utiles dans ce cas-ci. Il est préférable de les faire avec de l’eau pétillante qui va bien mieux encore arracher ses petits morceaux de caséine.

  18. Jean-André F. dit :

    Bonjour,
    Arrêtez-moi si je me trompe ! Ne s’agit-il pas de ce qui est appelé l’angine de Vincent ?
    Ce qui n’est pas une nouveauté………..
    Il existe depuis fort longtemps une manière de soigner ce désagrément !
    Il suffit simplement de voir un médecin.
    Cordialement.

  19. stéphanie dit :

    J’avais cela,l’homéopathie et le renforcement du terrain ont fait tout disparaître.

  20. Jacques dit :

    Bonjour,
    Bonjour
    Entre 18 et 30 ans je faisais facilement des angines. J’avais les amygdales caverneuses. J’ai vu au moins 4 oto-rhinos qui voulaient tous m’enlever les amygdales. Me trouvant top âgé et ayant, je l’avoue, la frousse de cette opération j’ai consulté un 5ème oto-rhino qui lui, m’a proposé deux séances de cryothérapie. Cela consiste à « brûler » à l’aide d’un petit instrument du genre de celui qui est utilisé par les dermatos pour brûler les verrues par le froid extrême.
    On souffre un peu durant quelques jours comme si on avait une grosse angine.
    Depuis cette époque (j’ai maintenant 72 ans) je n’ai plus eu d’angine. Et mes amygdales sont restées lisses.
    Ce praticien ne poussait pas du tout à effectuer d’ablation sur les enfants et encore moins sur les adultes car il pensait à juste titre que le risque hémorragique augmentait avec l »âge et que de toutes façons les amygdales étaient utiles.
    Je lui suis très reconnaissant.
    Jacques

  21. Magnenat dit :

    Le lait de vache, « une sacrée vacherie » ! C est le titre d’un des 7 livres condamnant l’emploi du lait de vache dans l alimentation humaine. Le lait de vache décuple (multiplie par 10 ) le poids d’un veau en une année ! Connaissez vous un bébé humain de 3 kg peserait 30 kg à son 1er anniversaire ? !
    Le corps humain se défend contre le lait de vache non fermenté (prédigéré). 60 à 80 % des troubles ORL (nez-gorge-oreilles) disparaissent avec l’abandon de la consommation du lait de vache . inadapté avec ses hormones de croissance et son gros calcium qui élimine le bon calcium dans notre corps ! Un seul pays d’Asie connaît l’ostéoporose : Singapore ! C ‘est aussi le seul pays qui consomme beaucoup de produits laitiers .d’origine bovine.
    En Europe, l’ostéoporose est proportionnelle à la consomation de lait de vache avec Belgique,Hollande, France et Suisse en tête de liste .! Soyez moins lait ! autre titre de livre ! GM

    • perocheau dit :

      Je confirme que manger des produits laitiers, notamment de vache, aggrave cette « colonisation » des amygdales.

      • perocheau dit :

        Du jour où j’ai fait le lien et ai supprimé les laitages, avec sucre et gluten en sus, mon corps s’en est que mieux porté! Plus de maux de gorge, otites, angines, et l’été de surcroît.

        • Toinou dit :

          Effectivement, après arrêt des produits laitiers (surtout de vache), on y voit plus clair (personnellement cela m’a enlevé le caséum, et cerise sur le gateau, je n’ai plus mal au dos [pourtant j’ai une bonne scoliose et j’avais souvent mal au dos]).
          Naturellement votre.

  22. jerome dit :

    en supprimant laitage gluten et autres dechets j ai presque résolu mon problème d amygdalite cryptique tester ce qui vous encrasse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *