Le gras victime d’erreur judiciaire

Si vous pouviez condenser l’histoire de l’humanité en une année, cela ferait 24 heures que nous avons commencé à cultiver et à manger des céréales (blé, etc.).

Or c’est le moment où nous sommes devenus plus petits et plus gros.

Cela ferait à peine 10 minutes que nous avons commencé à consommer des huiles végétales raffinées.

Or c’est le moment où les maladies cardiaques sont devenues notre première cause de mortalité.

Après avoir étudié toute l’histoire humaine, les « experts » sont arrivés à la conclusion suivante (tenez-vous bien) :

Nous devons consommer plus de céréales (pain, pâtes), et plus d’huiles végétales raffinées (notamment la margarine) ! (rires dans la salle)

Ils nous ont démontré (grâce à des études bien ficelées) que notre santé repose sur des aliments que l’homme ne consommait pas durant 99 % de son existence.

Comment en sommes-nous arrivés là ???

Durant les années 1950, un biochimiste du nom d’Ancel Keys publia une étude sur le lien entre les maladies cardiaques et la consommation de graisses.

Sa conclusion était : plus vous mangez gras, plus votre risque de maladie du cœur est élevé.

Cette courbe traduisait clairement cette idée :


En abscisse,
la part des graisses parmi les calories absorbées (en %). En ordonnée, la proportion de morts d’une maladie cardiaque (pour 1000).

Que ce soit pour les 45-49 ans ou les 55-59 ans, la corrélation paraît solide.

Il y a juste un petit problème…

Ancel Keys a habilement choisi 7 pays alors qu’il disposait de statistiques sur 22 pays. Et justement, quand on prend l’ensemble des données statistiques, la corrélation n’est plus aussi évidente:


Observez l’
écart immense entre la France (8) et la Finlande (7). Des points à une telle distance verticale trahissent une corrélation faible  autrement dit la consommation de graisses n’a pas d’influence sur la mortalité par maladie cardiaque.

D’ailleurs beaucoup d’habitants du nord de l’Europe (Suède, Norvège, Danemark, Pays-Bas) mangent autant de graisses que les Américains et meurent rarement de maladies du cœur.

Mais bon… il faut comprendre Ancel Keys.

Il n’aurait pas pu devenir une star de la communauté scientifique avec une courbe qui ressemble à ça…

C’est pourquoi il s’est débarrassé des données qui ne l’arrangeaient pas avant de publier ses résultats.

Vous pensiez qu’il allait être puni pour avoir maquillé ses statistiques (et déshonoré la science) ?

Au contraire, ce fut la consécration !


« 
À combien de fripons la hardiesse n’a-t-elle pas tenu lieu de mérite ? » – Marquis de Sade

C’est ainsi qu’Ancel Keys est devenu le père de l’Hypothèse des lipides.

L’Hypothèse des lipides dit que : Manger des graisses saturées donne du cholestérol. Et le cholestérol obstrue les artères au point de provoquer des maladies cardiaques.

Cette explication paraît logique et irréfutable. C’est une histoire facile à raconter. Elle se prête bien à des campagnes de prévention.

Voici un exemple :

Une vidéo de propagande

Regardez ici cette campagne de prévention propagande diffusée en 2009 par l’Agence britannique pour l’alimentation.

Une fois, que vous l’aurez visionnée, lisez mes commentaires ci-dessous.

C’est de la manipulation à l’état pur ! Pire, c’est une insulte à la science.

Par exemple, cette vidéo nous apprend que des graisses saturées liquides au réfrigérateur deviennent solides à température ambiante !?!


Ils sont très forts !
Faire passer de l’état liquide à l’état solide en augmentant la température… ça ne s’était encore jamais vu.

Ces génies ont résolu le problème des vendeurs de glaces à la plage.

« Eh oui, mesdames et messieurs ! Fini les glaces qui fondent. Voici la nouvelle glace liquide à 6°C et solide à 20°C. »

À leur place, je lancerais immédiatement une nouvelle marque de glace ! Ils vont faire fortune !

Cette vidéo nous apprend aussi que tout aliment qui bouche un évier peut boucher vos artères !

Formidable ! Nous devrions donc pouvoir identifier des tas d’autres aliments capables de boucher nos artères.

Après avoir mené une batterie de tests chez moi, j’ai vite découvert que :

  • Les oignons peuvent boucher un évier. Donc ils peuvent aussi boucher vos artères coronaires (Waou ! Vais-je recevoir un prix Nobel ?)
  • De même, les choux de Bruxelles peuvent boucher vos artères. Notez qu’il est plus facile de déboucher si les choux ont été cuits avant.

Au final, presque tout ce que nous mangeons peut boucher un évier et donc boucher nos artères. À une exception près : la glace au chocolat.

Certes, la glace au chocolat peut boucher votre évier (et vos artères). Mais un peu d’eau chaude suffit à faire fondre la glace et à déboucher vos artères (#astuce).

Cette expérience scientifique nous amène à la conclusion suivante (tenez-vous bien) :

Si vous voulez éviter les maladies cardiaques, suivez un régime à base de glace au chocolat et d’eau chaude !

Leur mauvaise foi n’a d’égal que leur culot

Vous en conviendrez… c’est du grand n’importe quoi.

Ce n’est pas scientifique.

C’est une manipulation grossière.

C’est une insulte à notre intelligence.

Mais le plus scandaleux dans cette vidéo, c’est la fin !!!

« If you want the facts on food… we’re the standard. »

Que je traduis par :

« Si vous voulez des informations vérifiées sur l’alimentation… nous sommes la référence. »

Ils sont culottés !!!

Un peu de bon sens

J’ai un petit truc pour évaluer la validité d’un conseil en nutrition.

Posez-vous la question suivante :

L’homo sapiens est apparu il y a 200 000 ans. Mais le genre Homo est apparu au Pliocène, il y a 2,8 millions d’années.

L’homme est omnivore, mais il se nourrissait surtout de la chasse, de la pêche et de la cueillette.

L’agriculture et l’élevage se sont développés il y a quelques milliers d’années. Au point de vue de l’évolution, les céréales et les produits laitiers (vache, chèvre, etc.) sont des aliments nouveaux pour nous.

Notre corps est programmé ainsi : passé l’âge de 3 ans (lorsqu’on n’est plus nourri au sein), nous cessons de sécréter la lactase qui nous permet de digérer les produits laitiers. Nous devenons donc tous intolérants au gluten lactose. Seuls les peuples nordiques conservent leur capacité à digérer le lactose – résultat d’une mutation génétique.

Survivre en mangeant des cailloux

En période de famine, on a observé que l’homme pouvait échapper à la mort en mangeant des aliments inorganiques, comme de l’argile.

Cela n’implique pas que nous pourrions vivre en bonne santé en mangeant tous les jours 200 grammes d’argile [1].

Celui qui base son alimentation sur les céréales, les produits laitiers (ou les cailloux) doit garder en tête qu’il ne suit pas une alimentation normale.

Bien à vous,

Eric Müller

Les pieds sur terre

L’action conjointe de l’Union Européenne et des lobbys de l’industrie pharmaceutique menace les médecines naturelles. Bientôt, non seulement les traitements alternatifs risquent d’être interdits, mais les sources d’information sur les médecines naturelles disparaîtront elles aussi.

Prenez dès aujourd’hui les devants ! Entrez en résistance en vous abonnant à Révélations Santé & Bien-Être. Et restez en permanence au courant des dernières découvertes en pointe de la médecine naturelle.

Découvrez les remèdes que Bruxelles n’a pas encore eu le temps d’interdire en regardant la présentation ici.




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Un smoothie complètement original et bon pour la santé   Voici la recette d’un smoothie surprenant : Prenez 1 avocat Une poignée généreuse d’épinards frais 8 cubes de glace 350 ml de ...
Les jus de fruits pires que le coca ?! Chère lectrice, Cher lecteur, Les jus de fruits passent pour des aliments santé. Ça se comprend dans la mesure où ils contiennent le mot « frui...
Prostate : l’astuce des chauffeurs routiers Les conseils de la médecine actuelle pour les problèmes de prostate sont stupéfiants, limite scandaleux : Il faudrait : S'arrêter de boire dès...

Consulter les sources :

[1] Manger de la terre pour tromper la faim


25 réponses à “Le gras victime d’erreur judiciaire”

  1. Castel Christiane dit :

    Bravo pour ce raisonnement de bon sens !Je souscris tout à fait

  2. bruno bindi dit :

    Bravo, continuez à rétablir la vérité contre ces traitres qui ne pensent qu’à leur porte-monnaie.

  3. Roland VREBOS dit :

    Monsieur, je conçois bien que certaines personnes soient intolérantes au gluten. Vos conseils s’appliquent donc à celles-ci. Mais d’autres, comme moi, se portent très bien en mangeant le pain levé et cuit à la maison. Je ne me plierai donc pas à ce que je perçois comme une forme d’intégrisme alimentaire.
    Roland VREBOS, ancien professeur de chimie et de biologie.

  4. Francine Fraser dit :

    J’ai lu plusieurs articles de controverse concernant les statines. Personnellement je crois en leur efficacité. Après un 1er infarctus à 40 ans avec taux de cholestérol très élevé on me les a prescrit (20 mg). Après 5 années j’ai cessé de les prendre. Cinq ans plus tard 2e infarctus avec taux de cholestérol aussi élevé on me prescrit 40 mg et subie angioplastie (ballon) Tout est bien maintenant.

  5. Nadia dit :

    De formation médicale traditionnelle, connaissant les « manipulations des chiffes, l’industrie pharmaceutique, ayant poursuivi avec des formations plus naturelles, je suis convaincue de ces propos. Il est nécessaire de prendre du recul en tout point face à la société de consommation. Je crois vraiment aux adages « dis-moi ce que tu manges je te dirai qui tu es  » et « on creuse sa tombe avec ses dents »?

  6. Jacqueline dit :

    N’exagérons rien! je sais qu’il est de bon ton de « réhabiliter » le gras, mais nous savons tous que le »gras » est très calorique,, et nous fait prendre du poids, ce qui est n’est bon ni pour le cœur, ni pour les artères, ni pour nos autres organes, ni, en plus, pour notre silhouette! Alors, pas de quoi fouetter un chat, ni dogmatiser à ce sujet: moins de gras, moins de sucre, moins de sel, bougeons plus…sans la voiture, et nous nous porterons tous bcp mieux!

  7. ruillard patrice dit :

    Des articles comme je les aime.
    Merci Mr MULLER

  8. Pascale dit :

    Je réagis pour une fois pour exprimer une autre vision de l’intolérance au lactose : nous perdons la capacité de digérer le lait QUAND nous cessons d’en boire.
    Alors que, si on continue d’en boire sans interruption de plus de quelques jours, on conserve la faculté de bien le digérer.
    N’ayant jamais cessé de boire du lait, et je le digère
    parfaitement.
    Quand on a cessé d’en boire pendant quelques temps et donc perdu les enzymes compétentes, on peut réamorcer sa capacité à le digérer avec des probiotiques et/ou des prébiotiques

    Ce que j’ai également observé est que le lait UHT est beaucoup moins digeste (et beaucoup moins savoureux) que le lait frais. C’est peut-être aussi parce que tant de gens boivent du lait UHT qu’ils sont intolérants au lait..

    Pour moi, le lait est une vraie friandise. Car je ne bois que du lait frais et bio. Ainsi, je bois un lait non chargé en produits toxiques, et savoureux. Et je me porte à merveille, en paraissant bien plus jeune que mon âge.
    Je pense pouvoir dire que boire du lait frais et bio peut être bon pour la santé, pour beaucoup de gens, et que vous, auteurs de newsletters de santé naturelle, devriez vous montrer plus nuancés dans vos propos « anti-lait ». tous les laits ne sont pas mauvais, et l’inaptitude à le digérer n’est pas une fatalité.
    J’aime beaucoup vos newsletters… sauf quand vous dénigrez le lait sans discernement !

  9. Guignard dit :

    bonjour,

    votre point de vue est intéressant mais la vraie cause première des maladies cardio-vasculaires (infarctus, AVC et autres) se trouve dans les recherches du Dr Mathias Rath, lequel a travaillé avec le prix Nobel Linus Pauling,
    Pourquoi n’en parleriez vous pas?
    Cordialement
    J.Guignard

  10. alain dit :

    Bonjour, en 1968 mon père achète un porc « gras » à un ramasseur de lait.. Le voisin venue le tuer et le préparer s’est trouvé dans l’impossibilité de nettoyer les tripes pour le boudin,, les saucisses…elle cassaient toutes. il nous a dit que ce cochon avait été nourrit avec trop de lait.. ».vous ne conserverez pas la viande sous la graisse! ». ,
    Confits, rillettes,..se sont gâtés.
    Cochon qui buvait le rinçage des citernes de lait!!!

  11. Brigitte Brumauld dit :

    Bonjour,
    Avec plaisir, je lis régulièrement votre newsletter .
    Dans la dernière, il est mentionné que dès l’âge de 3 ans, la lactase devient de plus en plus inefficace, ce qui engendre une intolérance au gluten… ou au lactose?
    Lapsus? l’intolérance au gluten devenant elle aussi, de plus en plus prépondérante.
    Très cordialement, avec mes remerciements pour vos écrits .

  12. Fourmis dit :

    Merci à vous de continuer,c’est super et plein de bon sens…

  13. VILLAN dit :

    Longue vie à Néo-nutrition pour préserver nos savoirs ancestraux et bonne continuation dans vos efforts de vulgarisation.
    Ne dit-on pas la santé est dans l’assiette ?

  14. RABECHAULT Gilles dit :

    Bonjour
    Je suis un lecteur assidu de votre revu, étant aussi un peu plombier je tiens juste a vous préciser que je ne comprends pas pourquoi le cholestérol se déposerait dans les artères et ne boucherait pas en premier lieux les petites canalisations comme le fait le tartre ? Pourquoi bouche t’il les artères qui ont un gros débit, cela ne parait pas logique!
    Cordialement.

  15. claude dit :

    De grâce abandonnez les 2,8 millions d’années: ce ne sont que des hypothèses pas scientifiques du tout!

  16. THIEREN dit :

    C’est vrai que le deuxième tableau n’est pas aisé à déchiffrer.
    Cependant, le sens de votre article reflète bien la tendance folle, de la majorité des élus, sans compter les membres de la commission européenne qui ont le pouvoir bien que non élus, , de promouvoir coûte que coûte le profit financier.
    Au delà de tout cela, il faudrait, peut être de préférence être capable de déceler une fin à cette tyrannie de la finance. afin de garder une sérénité indispensable.
    Bravo pour votre travail, et je lis vos articles avec un grand intérêt.

  17. Antoine dit :

    j’avais moi aussi remarqué le lapsus 😉

  18. Morgan dit :

    Tout à fait d’accord !
    Et à l’inverse d’éliminer les graisses, si l’on bannissait plutôt le sucre [surtout ajouté] (consommé de façon déraisonnable et à outrance), je suis sûr que nous ne pourrions que mieux nous porter.

    Malheureusement… nous en sommes loin. En faisant des tests auprès de personnes que je côtoie au quotidien, j’essaie d’observer les effets du sucre qui n’est pour moi ni plus ni moins qu’une drogue à laquelle on devient vite addict.

    Sans sucre dans le café -> « Mais ça va pas ?! Ce serait tellement mauvais à boire ».
    Sans sucre dans les desserts -> « Mais c’est pas bon ! Je ne peux pas ! »
    Sans bonbons ou autres confiseries ou viennoiseries (cochonneries) -> « Mais je me sens pas bien, il faut que je mange quelque chose » (syndrôme de 11h), ou encore « Mais voyons, ça n’a jamais tué personne ! »

    Et c’est là où je ne suis pas d’accord… Mais même si pas mal de monde reconnaît être addict au sucre, il faut aussi être capable de maintenir le cap de la désintox car je suis convaincu que c’en est une à part entière !

    En bref, du (bon) gras oui, sucre (chimique, ajouté, pseudo naturel –> dans tout le transformé) NON.

    Signé un désintoxiqué du lait, désintoxiqué du gluten et pour finir du sucre.

  19. IMBERT pascale dit :

    j’ai assisté à une conférence sur les médecines alternatives dans le cadre de l’université du tps libre;l »intervenant: un prof à l’IUT de Poitiers et chercheur en automatisme au LIAS (rien à voir avec le sujet ) a complètement dénigré:l’acuponcture,l’homéopatie,le prof Montagnier (mémoire de l’eau),distillant le doute
    auprès de 300 personnes qui venaient pour entendre autre chose.Nous étions en colère pour la plupart .voici un témoignage comme quoi Big-Pharma est partout!

  20. Patrick Gaillot dit :

    Merci pour tordre le cou à toutes ces fausses informations, et de bonne manière

  21. HAL dit :

    > « Seuls les peuples nordiques conservent leur capacité à digérer le lactose – résultat d’une mutation génétique. »

    Tout à fait exact… sauf que avec les voyages, le « brassage » des populations etc. cette particularité se diffuse partout dans le monde, de plus en plus. On sait d’ailleurs que d’ici quelques années (combien? Personne ne sait réellement, je crois. Dans plusieurs générations naturellement) cette particularité génétique sera présente quasiment partout…

  22. Franck Charton dit :

    Bonjour,

    article intéressant mais on se perd en route… quel est votre message, au fond ? Il y a tellement d’ironie, de tiroirs, de digressions, qu’on ne comprend plus rien. Au final, que doit-on penser de tout cela en terme d’alimentation saine, que retenir ? Merci de faire plus simple à l’avenir…

  23. Alfred Tea KPAN dit :

    Je suis en Cote D’Ivoire et je veux savoir comment profiter des plantes dont vous parler comme remède naturel. Je vous remerci

  24. Beatrice Bouhanna dit :

    J’adore votre article … cependant il y a un lapsus ou coquille ? Vous mentionnez qu’en absence de lactases nous devenons intolérants au gluten!! Au lieu de lactose …
    Ceci dit les personnes intolérantes au lactose le sont souvent aussi au gluten……n’est ce pas ?

  25. Vizner Veronika dit :

    Super article, juste une petite erreur :
    On devient intolérant au lactose et non au gluten quand on manque de lactase…
    Pas grave, on a compris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *