Immunité : ne négligez pas cet allié hypersensible

Chère lectrice, 

Cher lecteur,

Il existe plusieurs façons d’augmenter ses défenses. Et malgré tout l’engouement actuel autour de la vitamine D, à elle seule, elle ne constitue pas un remède miracle pour éviter de tomber malade [1].  

Pour préserver votre immunité et aider vos défenses, il faut que votre organisme soit capable d’utiliser tous les oligo-éléments et vitamines (C, D, B..) qui favorisent l’immunité. Votre premier obstacle ne se trouve donc pas là où on pourrait le croire ! Car ce n’est pas qu’une question de quantité ou de durée. Non, c’est encore une fois un problème d’absorption et de synergie. Et pour cela votre meilleur ami se situe dans votre estomac [2].

Ne faites plus partie des 6 millions de Français qui souffrent d’une mauvaise immunité

À chaque fois que vous mangez, vous sollicitez énormément vos intestins. La digestion est un mécanisme tellement naturel, qu’on oublie que l’estomac fournit un travail d’une grande importance. Outre son rôle digestif, il possède aussi une fonction protectrice.

Cela paraît un peu bizarre, mais vos intestins jouent un rôle clé pour renforcer vos défenses. Ils participent même directement à la réponse immunitaire. C’est ce qu’on appelle l’immunité intestinale. Vos intestins forment un rempart qui empêche les agents pathogènes de circuler dans l’organisme [3].  

Cette barrière intestinale est fragile et hypersensible. Elle peut vite se retrouver en déséquilibre. Dès lors qu’elle est agressée par des agents pathogènes, si elle est perturbée, elle ne pourra plus assurer correctement ses fonctions de protection. Elle va donc laisser passer des débris alimentaires avec des virus ou des mauvaises bactéries, ce qui provoque un ébranlement du système immunitaire. Elle devient un peu comme un filet à trou qui ne retient plus les intrus. À terme, cela favorise les maladies, mais aussi les allergies ou encore le développement des maladies auto-immunes [4]

Je vous ai déjà évoqué cette barrière intestinale dans plusieurs de mes lettres. C’est le même “barrage” que doivent passer les vitamines et les oligo-éléments essentiels pour être davantage assimilés par l’organisme. 

L’alimentation, votre premier médicament

Même si nous ne possédons pas la même qualité de système immunitaire, nous devons prendre conscience que nous sommes tous affaiblis [5].  

Sans vouloir être trop alarmant, il ne faut pas négliger votre immunité intestinale. Car elle participe grandement à la lutte contre les virus et agents pathogènes.

Je vous conseille donc d’adapter votre alimentation pour maintenir son équilibre, vos intestins étant très sensibles à ce que vous mangez.

Le mieux pour le préserver est d’augmenter votre consommation en légumineuses et en aliments fermentés (le kéfir de fruit, le chou, le citron, les navets, les carottes…) [5]

Retenez aussi qu’il existe 3 “ennemis” à surveiller : 

  1. Le lactose, 
  2. Les sucres raffinés,
  3. Et le gluten. 

Lorsqu’ils sont consommés en trop grande quantité, ils favorisent la prolifération d’éléments pathogènes (antigènes) qui agressent fortement le système immunitaire. 

Enfin, vous le savez déjà certainement, mais je vous rappelle que le mieux pour préserver votre immunité intestinale c’est de diversifier le plus possible votre alimentation, avec des produits bios, locaux et de saison.

Mémorisez la bonne combinaison

Votre organisme a généralement besoin de plusieurs actifs pour fonctionner correctement. Et même si vous maintenez une bonne immunité intestinale, il ne faut pas négliger vos apports en oligo-éléments et en vitamines pour renforcer vos défenses. 

Surtout après 65 ans où les observations scientifiques démontrent qu’il est difficile d’obtenir les apports nutritionnels conseillés. Et qu’une supplémentation, même à faible dose, peut relancer le métabolisme. C’est là où la synergie des bons oligo-éléments peut vous aider à augmenter vos défenses immunitaires. Ils vont ainsi intervenir comme des catalyseurs  [6].  

Afin d’y parvenir, voici mes 3 associations pour augmenter votre immunité :

1 Le trio prestigieux or-cuivre-argent

C’est le luxueux combo qui vous permet d’éviter les virus les plus courants (rhume, grippe, gastro-entérite…). L’or, l’argent et le cuivre vont chacun renforcer vos défenses en agissant à la fois comme antiviral, antibactérien et bactéricide  [7].

2 Le duo gagnant pour éviter les infections à répétition

D’après plusieurs études, le duo zinc-sélénium est particulièrement utile après 65 ans. Il permet de renforcer les défenses en améliorant les marqueurs de l’immunité. Ils sont particulièrement efficaces en hiver pour éviter les infections broncho-pulmonaires. Pour ceux qui ont tendance à souffrir d’infections ORL (angines, sinusites…), je vous conseille d’associer ce duo à du soufre. Cela favorise la régénération des muqueuses du nez et de la gorge [8].  

3 Le combo antiviral

Si vous tombez souvent malade en hiver, le manganèse et le cuivre seront vos meilleurs alliés. Ils vont activer les bonnes enzymes et les métalloprotéines immunitaires qui améliorent la réponse antibactérienne et antivirale. Ils participent aussi à la stimulation de la production d’anticorps et régulent certaines grandes voies inflammatoires [1].

Enfin, je vous rappelle que pour aider vos défenses immunitaires à être opérationnelles, il faut absolument se supplémenter en :

  • Vitamine C, de préférence liposomale afin justement de passer la barrière intestinale,
  • Et en vitamine D, plus particulièrement en D3.

Bien à vous,

Eric Müller





Consulter les sources :

Sources : 

  1. Vitamin D and COVID-19: evidence and recommendations for supplementation, PMC, PubMed.
  2. Le système immunitaire du tube digestif et sa tolérance, IFÉ, Institut Français de l’Éducation.
  3. « Nous ne possédons pas tous la même qualité de système immunitaire. » Docteur Jean-Pierre Willem, La Gazette de la Santé Naturelle.
  4. Maladies intestinales inflammatoires : un lien évident, INSERM.
  5. Votre corps est un arsenal : armez-vous, La Gazette de la Santé Naturelle.
  6. Dr Odile Picard-Paix, médecin généraliste, oligothérapeute, Santé magazine.
  7. « Les Oligo-éléments pour vos yeux et votre santé » du Dr Catherine Orsoni-Dupont
  8. Les oligo-éléments : comment les combiner ? Alternative Santé.
  9. Un rôle nouveau des métaux de transition dans l’immunité antimicrobienne, INSERM.

Crédits : sdecoret – Shutterstock.com


3.5 2 votes
Évaluation de l'article

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments