Info ou intox : les légumes n’auraient aucun impact sur la santé de votre cœur

Info ou intox : les légumes n’auraient aucun impact sur la santé de votre cœur

Manger des légumes ne protégera pas votre cœur [1].

C’est la conclusion d’une nouvelle étude publiée dans la revue scientifique Frontiers in Nutrition.

Des résultats étonnants puisque les légumes sont riches en nutriments et en antioxydants, ce dont à besoin notre système cardiaque.

Devons-nous pour autant revoir nos assiettes ?

Cuits, vos légumes ne présenteraient plus d’intérêt pour votre cœur

L’étude a été menée auprès de 399 586 Britanniques sans antécédents de maladies cardiovasculaires.

Les chercheurs souhaitaient évaluer les effets protecteurs des légumes sur notre coeur.

Par le biais de questionnaires les participants devaient notamment préciser combien de légumes crus et cuits ils mangeaient.

En moyenne, ils ont déclaré en consommer 5 cuillères à soupe par jour. Environ 2,5 cuillères à soupe étaient des légumes crus, les trois autres étaient cuits.

Après douze ans d’analyse, les chercheurs affirment que manger des légumes cuits ne réduit pas les risques de maladies cardiaques au fil du temps.

Selon eux, tous les avantages démontrés jusqu’à présent dans d’autres études sont annulés une fois d’autres facteurs pris en compte.

À savoir :

  • L’activité sportive,
  • Le niveau d’éducation,
  • Le tabagisme,
  • La consommation d’alcool,
  • La consommation de fruits, de viande rouge, d’aliments transformés
  • L’utilisation de suppléments (minéraux et vitamines).

Qi Feng, épidémiologiste à l’Université d’Oxford ayant participé à l’étude conclut que les effets protecteurs de légumes contre les risques d’AVC (accidents cardiovasculaires), sont probablement dus à des biais socio-économiques et au mode de vie.

Devez-vous arrêter de manger des légumes ?

Si je vous parle de cette étude aujourd’hui c’est parce qu’elle soulève deux points essentiels que vous devez toujours garder en tête :

  1. Une étude à elle seule basée sur une analyse observationnelle ne peut suffire à tirer des conclusions hâtives.
  2. La cuisson impacte directement la qualité des aliments que nous consommons.

Après analyse, les résultats obtenus par cette étude sont loin d’être surprenants.

Reprenons les données : les participants mangeaient en moyenne 5 cuillères à soupe de légumes soit 71 grammes.

Des quantités bien en dessous des recommandations officielles.

L’OMS préconise une consommation journalière d’au moins 400 g de fruits & légumes par jour.

La bonne question à se poser est : quels autres aliments les personnes qui consomment si peu de légumes mangeaient-elles ?

Si elles les remplaçaient par des aliments transformés ou beaucoup de féculents, l’étude est biaisée.

La nutrition est un ensemble de facteurs. Il faut donc l’analyser dans sa globalité.

Cela signifie, prendre en compte : 

  • La quantité de légumes consommés par jour.
  • Leur mode de cuisson.
  • Le type de graisses utilisées pour les cuire (beurre, margarine, huile d’olive, de tournesol…)
  • La quantité d’aliments transformés ajoutés (sauces toutes prêtes, plats préparés…)
  • Les additifs utilisés pour rehausser les goûts : sel, poivre, sucre, épices…
  • Et avec quoi sont-il consommés : de la viande ? du poisson ? des féculents ? Du fromages ?

De nombreuses études démontrent d’ailleurs que la consommation d’aliments riches en fibres tels que les légumes, aide à réduire le poids et à prévenir les maladies cardiovasculaires.

Restez donc critiques face aux études épidémiologiques qui ne s’attardent que sur un seul facteur.

Continuez de manger le maximum de légumes.

Cependant, ne négligez pas leur mode de cuisson.

Comment vos aliments réagissent-ils aux variations de température ?

Les études nous ont appris que quel que soit le mode de cuisson (à l’eau, sous pression, au four, à la vapeur, au four à micro-ondes), la cuisson détruit la plupart des vitamines [2].

Deux minutes de cuisson détruisent environ 80% de la vitamine B9 [3].

Le simple fait de broyer des pommes de terre pour en faire de la purée entraîne une perte de 39% de vitamine C.

Les viandes cuites au four perdent 15% de leur vitamine B1.

La cuisson à l’eau détruit la plupart des vitamines sensibles à la chaleur. Quant aux autres vitamines et minéraux, ils migrent dans l’eau de cuisson.

Il est donc essentiel de refaire une place de choix aux aliments crus dans notre alimentation.

C’est d’une part la garantie de mieux préserver la richesse en vitamines et minéraux de vos aliments, mais aussi d’éviter les produits sucrés, gras et transformés.

Mais manger principalement cru peut faire peur.

En réalité, cela implique simplement quelques changements dans nos habitudes alimentaires.

Pour commencer en douceur, je vous suggère d’essayer de remplacer un de vos repas normaux par une grande salade fraîche et crus et des jus de légumes.

Rendez-les savoureux en y ajoutant un peu d’huile d’olive ou de chanvre, des herbes et des graines germées.

Variez aussi vos menus en les adaptant en fonction des saisons.

Petit à petit, supprimez les aliments suspects et diminuez les aliments cuits bourratifs (pain, gâteaux, pâtes).

C’est le meilleur moyen pour découvrir de nouvelles saveurs tout en maximisant vos chances d’éviter un déficit.

Si l’énergie du cru vous intéresse, n’hésitez pas à me le faire savoir en commentaire.

Je partagerai volontiers ma cure de 10 jours pour expérimenter l’alimentation crue.

Bien à vous,

Eric Müller

Sources:

[1] Raw and Cooked Vegetable Consumption and Risk of Cardiovascular Disease: A Study of 400,000 Adults in UK Biobank, Frontiers in Nutrition

[2] Institut national de la recherche agronomique.

[3] Comment les vitamines et les minéraux réagissent-ils aux variations de température ? Jean-Paul Curtay, Dossier Santé Nutrition

Crédits : © Alexander Raths – Shutterstock.com

4.5 20 votes
Évaluation de l'article
35 Commentaires
le plus récent
le plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
MELE
27 jours il y a

Je suis intéressée pour essayer le cru.

Reine
1 mois il y a

Bonsoir Dr. Müller,

Comme j’ai tendance à manger les légumes crus, j’aimerai connaître votre cure de 10 jours.
Merci
Reine

Micheline robitaille
1 mois il y a

Une journée on dis C’est OK, le lendemain, on dis ben non ce n’est pas bon pour la santé zutttt on devient tout
Mêlés…

Elmekki
1 mois il y a

Bjr j ai une gastrite es que je peux manger des légumes crû ?et les quels .

Housseau Martine
1 mois il y a

Que peut on espérer de la cuisson à basse température ?

LEROY
1 mois il y a

Merci beaucoup pour tous vos articles santé très intéressants. J’ai très envie de connaitre votre cure de 10 jours pour apporter encore plus d’aliments crus dans mon alimentation.

marie
1 mois il y a

j’adore le cru, presque tous les légumes et tous les fruits. merci de nous partager votre cure. a bientôt de vous lire. Marie

Sab
1 mois il y a

Je mange déjà essentiellement cru et vivant depuis un an suite à un cancer du sein. J’ai perdu 14kg, je me sens mieux dans mon corps. Néanmoins, j’aimerai quelques conseils pour diversifier.

ROOMATAAROA VICTORINE
1 mois il y a

Bonjour Docteur,
Je suis intéressée par votre proposition de cure de 10 jours de légumes.
J’ai été comme Mme DELHAYE Martine, j’avais trop exagéré en légumes crus non bio pendant plus de 10 ans, lait de soja et tofu , maintenant j’ai le colon irritable, inflammation des intestins et de l’œsophage.(RGO).
Maintenant je fais attention, je mange bio, sans gluten, exercices de respiration et mange cuits et crus un petit peu.et fais du la marche.
Mme ROOMATAAROA Victorine

El Hatri
1 mois il y a

Je mange au petit déjeuner des tomates cerises, feuilles de salade, jeunes feuille d’aille et d’oignon, le tout avec un peu d’huile d’olive extra vierge et d’un œuf dur, sans oublier quelques tranches de pain complet. Je trouve que c’est un excellent petit-déjeuner.

serge wambersie
1 mois il y a

la conclusion de votre analyse est absolument logique , cependant , je pense que vous avez oublie un element , les fertilisants , les pesticides et les modifications genetiques
des fruits et legumes …..

Chtem ERD
1 mois il y a

J’essaie de manger cru le plus possible ( grignotage de chou, carotte, radis y compri noir, tomate, céleri, etc… ).

ROUGIER-SINGER Maryannick
1 mois il y a

Bonjour,
oui, manger des légumes crus m’intéresse, je le fais souvent ; à midi par exemple salade de champignons crème soja et citron avec bcp de persil, salade verte, endives, noix; radis bio et blettes cuites avec sauce blanche sans beurre.

Nicourt
1 mois il y a

Bonjour, oui je serai intéressée par votre cure de 10 j sur le cru . merci

vincent
1 mois il y a

Bonjour,
Je suis très intéressée par l’alimentation crue.
Merci pour vos informations et bonne continuation.
Bon weekend

GERLONI Antoine
1 mois il y a

A force de lectures j’ai réussi à m’en persuader au point que depuis 5 ans, je ne peux plus commencer un repas sans légumes crus non cuisinés (carotte, brocolis, tomate,poivron, etc). Je ne sais pas si c’est bénéfique, mais à 70 ans je suis visiblement en meilleur état physique et intellectuel que pas mal de jeunes qui m’entourent.

aline
1 mois il y a

L.alimentation crue m’intéresse mais comment avoir toutes les protéines nécessaire dans ma journée. Je veux bien manger de la viande et du poisson en tartare ou céviché. mais est-ce que le citron détruit aussi les vitamines et protéines de ces alements. Et je ne me vois pas manger des légumineuses crus…

BARBAROUX
1 mois il y a

que manger cru sans danger? je me perds au milieu d’avis différents.

DELHAYE Martine
1 mois il y a

Bonjour et merci pour cet article sur « le cru ». J’ai, durant plusieurs années, été adepte du « cru » et j’avoue que j’ai été heureusement surprise des résultats : disparition des odeurs corporelles, petite perte de poids (je n’étais pas en surpoids), meilleur sommeil, grande énergie etc…Bien des années après, je fais connaissance avec le syndrôme du côlon irritable et il se pourrait que l’absorption d’une trop grande quantité de légumes crus, notamment, soit à l’origine de ce syndrôme. Depuis, j’équilibre mon alimentation avec « peu cuit » et cru, et tout va bien. Je mange beaucoup de fruits crus et je me fais plaisir avec des carrottes crues, du navet, du fenouil mais en petite quantité. Voilà mon expérience et merci pour la mise au point de votre article.
Martine

Guigon Gilbert
1 mois il y a

Bonjour Éric

Cet exposé est génial et confirme bien les avis partagés sur internet et des gens que je côtoie, je pratique déjà partiellement ce mode d’alimentation, on re-découvre des saveurs, je viens de m’acheter un extracteur de jus, je l’ai pris avec vis céramique pour éviter les plastiques, en plus une marque Française, cocorico, il est fabriqué dans les Voges,de marque Wismer, mais je viens d’apprendre que les verticaux seraient mieux car ils ne supprimeraient pas les fibres des jus contrairement aux horizontaux, maintenant je suis un peu moins optimiste de mon achat, un peu plus tard je vais en acheter un vertical, un Kenwood certainement.
Mais je m’égare un peu, j’ai une question essentielle à vous poser ;
Je suis très inquiet des inflammations intestinales qui se développent par la commotion des légumes crus car ils decapperaient trop les intestins et par conséquent endomageraient ce microbiote si précieux qui nous protège de bons nombres de maladies dont Alzheimer ce que je viens de découvrir très récemment.
Quels sont donc les risques d’inflammation du système intestinal en consommant uniquement des légumes crus ?
Je vous remercie pour votre réponse pour que je puisse avoir une idée plus conformiste sur ce sujet très délicat.
Je vous souhaite une agréable journée.
Très cordialement.
Guigon Gilbert

Doudou
1 mois il y a

Bonjour et merci des infos sur l alimentation Éric.j aimerais
en savoir plus sur les énergies du cru.

Den
1 mois il y a

Vraiment très intéressé par votre cure de 10 jours pour l’alimentation crue pour diversifier de la salade.

MICHELLE
1 mois il y a

Bonjour Eric, j’axe déjà mon alimentation sur la priorité aux légumes crus et vos partages sont les
bienvenus . Avec toute ma Gratitude. Michelle

Olivennes
1 mois il y a

Enfin une analyse sur les légumes qui me conforte à continuer de manger principalement des légumes crus. J’ai 78 ans, une parfaite santé, sans aucune douleur et je suis sùre que cela est principalement dû à mon alimentation crue. Un grand Merci.
Khynou

Ben salem
1 mois il y a

Oui ça m’intéresse

tri ngosong
1 mois il y a

c’est vraiment la 1re fois que je sache que les salades de légumes crues vaudraient mieux que celles bien cuites. merci pour votre recommendation

BLADOU Jean
1 mois il y a

Je prend deux repas par jour 1) Petit déjeuner : essentiellement des fruits. 2) Repas de mi-journée : je commence par une quantité importante (une assiètte qui déborde) de légumes crus coupés en petites morceaux, plus de dix différents, Egalement noix, une demie pomme ou poire, accompagnés d’huiles première pression, notamment d’olive, sel et vinaigre de cidre ou citron. C’est un régal. Il suffitn d’ajouter un peu d’activité physique pour éliminer la maladie au moins jusqu’a quatre-vingt-dix ans si j’en crois mon expérience.

GALLEGO
1 mois il y a

Merci article très intéressant
je serai intéressée par vos suggestions d’alimentation cru
cordialement Christina

Christiane PAYSANT
1 mois il y a

Merci Monsieur Mûller pour tous vos articles santé très pertinents. Je souhaiterai connaitre votre cure de 10 jours pour expérimenter les aliments crus

Olivier
1 mois il y a

Cette étude est totalement biaisée si l’on ne parle de légumes bio, puisque les légumes vendus en Angleterre sont principalement issus de cultures intensives et contiennent donc 50 à 100 fois moins de nutriments que les légumes normaux (appelés bio).
Étude donc bidon dont il n’y a aucun enseignement à tirer.

Paulette
1 mois il y a

Bonjour Éric, j’ai entendu parlé d’une autre étude disant qu’il fallait nager au moins 50% de cru ce qui parait beaucoup si on regarde nos modes d’alimentation avec notamment pas mal de féculents. Je prends aussi les études avec recul. Ceci dit j’ai quand même commencé à manger plus de legumes crus. Je suis curieuse de voir votre cure. Bonne journée!

buvat
1 mois il y a

Merci pour votre article , , mais le tout cru en quantité est déconseillé pour les personnes. ayant des problèmes intestinaux : ils font gonfler !! . Par ailleurs quand on veux grossir pas facile de ne manger que du cru ???
et on les déconseille le soir ?
Merci du retour .

Duplan
1 mois il y a

Bonjour j’ai apprécié tous ces conseils merci

Majou Sophie
1 mois il y a

Souffrant de multiples pathologies et étant donc immunidéprimée, le crudivorisme m’intéresse beaucoup mais me fait un peu peur…un coup de booste de votre part m’aiderai j’en suis certaine.
Hâte de lire ces recettes

TUTUIANU-NICOLAE
1 mois il y a

Je suis intéressé par l’énergie du crue