J’ai testé pour vous la chrononutrition

Il existe un régime peu connu qui vous autorise à manger de tout, à condition de choisir des aliments de bonne qualité.

Cela s’appelle la chrononutrition.

Vous ne devrez pas vous priver des plats suivants :

  • Carré d’agneau aux pommes de terre sautées
  • Magret de canard et purée de céleri
  • Entrecôte de bœuf aux haricots verts
  • Cassoulet
  • Epaule de porc aux lentilles
  • Couscous au poulet
  • Choucroute garnie

Vous serez même encouragé à prendre un bon goûter [1].

Vous n’aurez pas besoin de manger « allégé » ou « 0 % ».

Vous pourrez manger des glaces à la fraise.

Comment ça marche ?

Pour bien comprendre, nous commencerons par étudier les principes de la chrononutrition. Ensuite, nous évaluerons ses forces et ses faiblesses.

La chrononutrition a été mise au point par le Dr Alain Delabos au milieu des années 80. Il a étudié les rythmes biologiques et métaboliques du corps avant de concevoir un régime qui vise à respecter votre rythme.

En créant la chrononutrition, le Dr Delabos partait de l’hypothèse que l’on peut optimiser son alimentation pour fournir à notre organisme les bons macronutriments (protéines, graisses, sucres, fibres) au moment précis où il en a besoin.

Cette stratégie s’inspire de la « production à flux tendu » qui permet d’éliminer les stocks et le gaspillage des ressources.

« Tout le monde trouve à y gagner »

Selon l’hypothèse de la chrononutrition, votre corps n’est plus tenté de stocker ce que vous auriez mangé et dont il n’avait pas besoin immédiatement. Ainsi, vous ne devriez plus prendre de graisse… pour enfin perdre les surplus accumulés.

Si au contraire vous êtes trop maigre, la chrononutrition a l’ambition de vous aider. En fournissant à votre corps la bonne quantité de macronutriments au moment opportun, vous ne devriez pas l’obliger à aller puiser dans vos précieuses réserves.

La chrononutrition vous donne des indications sur l’espacement des repas. Heureusement, vous constaterez que le rythme des collations est assez naturel.

Petit-déjeuner gras et salé

D’après le Dr Delabos, l’idéal pour les besoins de votre corps est de manger salé le matin (pas sucré). Vous pouvez manger des graisses et des protéines.

Voilà comment les chrononutritionnistes expliquent ce choix : pendant la journée, votre corps aura le temps de produire les enzymes lipases et protéases pour dégrader les graisses et les protéines [1]. Ainsi, il pourra les utiliser pour ses besoins propres et non pour les stocker.

Les graisses rassasient efficacement. Elles vous aideront à contrôler votre appétit pour le reste de la journée.

Manger salé au petit-déjeuner n’est pas du goût de tout le monde – surtout en France.

Mais ce n’est qu’une formalité. Dites-vous que dans la plupart des pays du monde, on mange salé au petit-déjeuner.

D’ailleurs, personne ne vous oblige à commencer la journée par une tartine au maroilles.

Je vous conseille les œufs à la coque ou brouillés. Ou encore des œufs au plat avec quelques tranches de tomate et de concombre. D’autres aimeront le fromage de Hollande sur du pain beurré.

Les seuls laitages autorisés en chrononutrition sont le beurre, la crème, et le fromage.

Bien entendu, vous pourrez boire un thé ou un café noir, mais pas de jus de fruits sucrés.

Dense le midi

Cinq heures après le petit-déjeuner, c’est l’heure du déjeuner.

En chrononutrition, vous avez droit à un plat consistant, mais pas d’entrée, de salade, de fromage, de dessert, de pain ni de vin.

Il faudra manger des protéines (viande, poisson, œuf, fromage), des glucides (féculents et légumes), et éventuellement un peu de graisses.

Vous ne pourrez pas prendre de plats en sauces sucrées, comme le porc au caramel.

Malgré tout, cela vous laisse beaucoup de liberté pour choisir votre déjeuner. Pratique si vous êtes au bureau. Si vous avez encore faim, reprenez des protéines, mais pas de féculents ni de légumes.

Ce type de déjeuner est censé faciliter la digestion et réduire le risque de fatigue l’après-midi. Ainsi, vous pourrez être entièrement concentré sur vos activités.

Sucré au goûter

Les chrononutritionnistes expliquent que 4 à 6 heures après le déjeuner, vous subissez un pic d’hormones cortisol. Votre corps réagit en sécrétant de l’insuline, ce qui va produire une forte chute de votre taux de sucre sanguin (hypoglycémie). Vous ressentez alors un coup de fatigue et de faim…

…c’est l’heure du goûter.

Or, en chrononutrition, le goûter est obligatoire.

C’est le moment de la journée où vous pouvez manger sucré. Si vous n’avez pas faim, vous pouvez retarder l’heure de votre goûter, mais tôt ou tard, vous devrez goûter.

Les chrononutrionnistes recommandent de manger des fruits ou des graisses végétales. Par exemple du chocolat noir, une poignée de noix, des fruits frais ou secs, jus de fruits frais, confiture, compote, sorbet aux fruits.

En prenant un goûter, vous êtes censé couper court à l’hypoglycémie.

Le goûter va réduire votre appétit pour le dîner.

Le soir léger

Les chrononutritionnistes expliquent que, le soir, il y a beaucoup moins de sécrétions digestives que le matin ou l’après-midi [1]. Les aliments seraient assimilés beaucoup plus lentement.

C’est pourquoi ils recommandent de dîner léger. Et si vous n’avez pas faim, vous n’êtes pas obligé de dîner.

Dînez à l’heure qui vous convient, entre 90 minutes après le goûter et 90 minutes avant le coucher [2].

Votre dîner devra être composé de protéines animales comme du poisson, des fruits de mer, ou de la viande blanche (poulet)… avec des légumes.

L’idée est qu’en mangeant des graisses le soir, votre corps n’en aurait pas besoin immédiatement. Elles seraient alors stockées pendant la nuit. En dînant léger, vous pourriez réduire la nécessité de stocker.

On remarque qu’en chrononutrition, plus la journée avance, moins les portions sont consistantes.

Deux repas joker

La chrononutrition est une approche réaliste. Nul besoin de renoncer à votre vie sociale.

C’est pourquoi vous avez 2 jokers par semaine : 2 repas où tout est permis. Cela vous permet de faire un repas entre amis ou d’aller au restaurant, sans arrière-pensées.

Quelles quantités ?

Les quantités dépendent de votre morphologie et de votre objectif. La chrononutrition est un régime personnalisé.

À partir de votre poids, votre taille, votre tour de poitrine, de taille, de hanche, et la largeur de votre poignet, le chrononutrition définit votre silhouette. Il ne s’agit pas de savoir si vous êtes maigre, normal ou enrobé.

Il s’agit de définir votre silhouette parmi 13 types établis : Kheops, Maya, Cachétique, Sablier, Rubens, Schwarzy, Don Camillo, Monastique, Tronc d’arbre, Ascétique, Galilée (la perfection), Athlétique, Mae West [3].

À chaque silhouette correspondent certains excès, carences, risques, ainsi que des conseils nutritionnels particuliers pour corriger la silhouette (si besoin).

Par exemple : les Kheops ont une silhouette en pyramide (petite poitrine, bassin très large). En chrononutrition, on considère qu’ils mangent trop de sucres… pas assez de protéines et de graisses. Ils risquent notamment la fatigue et le stress. Il leur est recommandé de manger plus de viande, plus de sucre au goûter (pour augmenter la taille des seins), et moins de féculents[3].

À cela s’ajoutent des indications personnalisées concernant les quantités exactes de chaque aliment pour chaque repas. Le site proteines-gourmandes.fr vous donne beaucoup de détails sur les morphotypes et les particularités de chaque silhouette[4]. Pour aller plus loin, je vous invite à vous procurer l’un des livres du Dr Alain Delabos.

Mon expérience

Cela fait maintenant une semaine que je suis le régime Chrononutrition. Je vous tiendrai informé des résultats dans quelques temps.

Mais d’ores et déjà, il y a plusieurs hypothèses qui me dérangent.

Manque de fondements scientifiques

La chrononutrition utilise des explications scientifiques qui ne sont en réalité pas démontrées pour l’instant [1]. Il n’est pas prouvé que le cycle circadien influence le métabolisme des aliments.

C’est assez problématique quand on considère le rôle prééminent du goûter.

La théorie des silhouettes (morphotypes) sur les déficits et solutions pour chacune n’a pas de fondement scientifique. Il est simpliste de dire à une femme qu’en mangeant plus sucré au goûter elle pourra augmenter la taille de ses seins !

Problèmes diététiques

La promesse initiale de la chrononutrition est : vous pourrez manger ce que vous voulez. Il ne faut pas rêver.

Il y a certaines règles que la chrononutrition devrait imposer :

    1. Recommander plus de légumes (surtout au petit-déjeuner) et de fruits. Dans l’état actuel des connaissances, la chrononutrition est trop pauvre en fibres.
    2. Recommander moins de produits laitiers que beaucoup de personnes digèrent mal et qui sont soupçonnés de provoquer le cancer.
    3. Manger trop sucré au goûter est fortement déconseillé… en particulier les produits contenant du sucre ajouté comme les glaces et le chocolat.
    4. Prendre en compte les séances d’exercice physique. Par exemple : si dîner est symbolique, une personne qui pratique du sport après le goûter ne va pas pouvoir donner à son corps l’énergie suffisante pour récupérer. Ce n’est qu’au petit-déjeuner suivant que ses besoins seront enfin comblés
    5. Prévenir les personnes qui souffrent des reins que la chrononutrition n’est pas faite pour eux en raison d’un apport très élevé en protéines [1].

Malgré tout, j’ai observé 4 choses intéressantes.

1. Je démarre bien la journée

En mangeant des graisses et des protéines le matin, je me sens rassasié toute la matinée.

D’ailleurs, c’est une méthode réputée efficace pour maigrir en consommant moins de calories au long de la journée.

2. Digérer devient plus facile

En réduisant mes portions alimentaires au fur à mesure de la journée, je remarque que mon corps a plus de facilités à digérer.

Je ne me sens pas lourd après les repas.

3. Mon sommeil s’améliore

En mangeant peu le soir, je ressens la fatigue plus tôt. Je suis impatient d’aller me coucher. C’est une bonne chose car cela m’incite à me coucher plus tôt et à faire des nuits plus longues.

Mon sommeil est plus paisible. Je ne suis pas réveillé par la soif comme lors de dîners copieux, salés et arrosés.

4. C’est plus qu’un régime pour maigrir

La chrononutrition n’est pas le énième régime pour maigrir. D’ailleurs, il ne s’adresse pas seulement à ceux qui souhaitent perdre du poids.

C’est une méthode de contrôle général du poids, que vous souhaitiez maigrir ou grossir.

C’est une nouvelle manière de penser votre alimentation. Elle vous inspirera même si vous ne pratiquez pas la chrononutrition à la lettre.

Il n’est pas étonnant que la chrononutrition ait fait beaucoup d’adeptes. C’est une approche complète qui s’adresse au corps et à l’intelligence.

L’ambition de la chrononutrition est de vous offrir une connaissance plus intime de votre corps, de ses besoins et des signaux qu’ils vous envoie : fatigue, faim, soif, etc.

Même si certains conseils sont mauvais et que son fondement reste à prouver… la chrononutrition ne laisse pas indifférent. Elle ouvre un monde de possibilités.

Bien à vous,

Eric Müller




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Pourquoi est-il si difficile de changer de régime ? Ça y est, c’est décidé, vous allez dorénavant manger plus sain. Vous y mettez toute votre volonté… … mais votre corps sabote vos efforts. D’une ...
Mangez-vous devant la télé, en lisant, ou en surfant sur le net ? Question n°2 du test qui vous révèle pourquoi vous ne perdez pas de poids Chère lectrice, Cher lecteur, Nous poursuivons le questionnaire du Dr. ...
Question n°6 : Avez-vous la peau sèche et les cheveux cassants ? Suite du questionnaire du Dr. Hyman. Si vous avez les problèmes suivants : Difficulté à perdre du poids Peau sèche et/ou cheveux cassants ...

Consulter les sources :

[1] Régime chrononutrition, Site PasseportSante.net

[2] La Chrononutrition, Site AideRegimes.com

[3] Les morphotypes, Site proteines-gourmandes.fr

[4] Programmes par morphotypes, Site protéines-gourmandes.fr


12 réponses à “J’ai testé pour vous la chrononutrition”

  1. Nina dit :

    Bonsoir,
    Je pratique plus ou moins la chrononutrition depuis près de 30 ans et peut-être est-ce pour cela que je n’aie guère changé de poids (entre 52 et 55 pour 1m64). J’ai toujours gardé un petit-déj sucré (1 ou 2 tartines ,beurre, confiture,miel,thé),avec du sucré à 10h si besoin; déjeuner avec plat unique + vin; jamais de sucré au goûter car = prise de poids systhématiquement (si envie d’une pâtisserie, toujours à la fin d’un repas car pas d’effet sur mon poids). Enfin pour le dîner (plat unique léger + vin). Mais aujourd’hui,pour des raisons personnelles,j’ai inversé dîner et déjeuner et ça ne me pose pas de problèmes, à condition d’attendre 2h avant le coucher. Bien sûr, il y a eu des écarts mais pas plus de 2 par mois.
    J’espère que mon témoignage vous aidera; mais je pense que chacun doit faire sa propre expérience.

  2. Simone dit :

    vous présentez d’abord la chrononutrition d’une façon sympathique, puis vous la dévalorisez un peu, ce que je trouve étonnant. Il me semble que chacun peut l’essayer, étudier ses effets, son ressenti. Le dîner est un peu juste pour moi. Cependant, merci de nous l’avoir fait connaître car elle paraît intéressante.
    Simone

  3. Antonella dit :

    Je pratique la chrononutrition depuis plus de 3 ans grâce à cela jai perdu du poids et je nen regagne plus du tout depuis mais le plus impressionnent c’est au niveau de mes resultats d’analyse de sang avant javais du cholestérol + de 3 et une plus forte proportion de mauvais pour eviter les medicaments jai change ma facon de manger avec mes dernieres analyses baisse significative du cholestérol et plus de bon cholesterol mon medecin a d’ailleurs ete tres surpris des resultats car tout cest ameliore il ma demande mon secret. Au niveau des regles moi jai adapte ce regime car le midi jai toujours des legumes mais avec des feculents et les portions de proteines sont trop importantes pour moi donc je les ai réduites le plus dur est de respecter le 4h il marrive souvent de le prendre a la place du repas du soir sinon le fait de bien manger le matin evite le coup de barre de 11h de plus jai decouvert des huiles differentes a manger avec mon pain et fromages : huile de noix de lin de noisettes etc…..ces habitudes permettent aussi de se defere des aliments sucrés mais sinom mon paim et miel je considere cela comme un ecart!!!!! Et alors…..on a le droit a 2!!!!!! Donc aucun probleme pour nos envies.

  4. Ghislaine dit :

    Pourquoi vouloir à tout prix mettre des protéines animales dans les régimes? Il faut cesser toute tuerie animale. Cela suffit! A croire que vous avez des intérêts sur les abattages d’animaux… C’est insupportable à lire! Il y a suffisamment de protéines, de vitamines etc…dans les légumes , les fruits, les légumineuses, les plantes, les épices. Et on se porte très bien avec des plats très variés également. Je suis végétarienne et je le revendique car je me sens tellement bien et ne suis jamais malade! Je ne creuse pas le trou de la sécu ….Je ne comprends pas ces propos de la part d’un soi-disant thérapeute…Vous faites croire à des incrédules, des moutons, des bêtises comme cet article et c’est grave!!!

    • philippe dit :

      Bravo. A quand la vérité sur la viande qui ne devrait plus être citée, il y a suffisamment de protéines végétales. Végétariens, végétaliens et vegan passez votre chemin . Vous n’existez pas !

  5. Viguier dit :

    quand pouvoir manger mes 2 taritnes avec un peu de miel si je les supprime du petit déjeuner?

    le reste de la chrononutrition parait in téressant
    le diner léger je pratique déjà et le repas de midi est d’aprés eux trop consistant : il faudrait que je supprime l’entrée
    quant au PD c’est une habitude à prendre

    merci de tous vos conseils

    • symon dit :

      des tartines et du miel, en gros vous mangez du sucre au petit dej… faut pas s’etonner d’avoir faim après..

      la chrono…on dirait du dukan sur une journee…pas top!

  6. bombaerts dit :

    Bonjour,
    Tout d’abord merci pour vos précieux conseils.
    Concernant ce régime, je l’ai fait et j’ai perdu 20 kg mais repris quand on arrête comme tous les régimes d’ailleurs. Je regrette le manque de légumes et surtout pas de potage dans ce régime, le Dr Delabos dit que cela donne de la cellulite pour les femmes ? Je ne comprend pas pourquoi ?
    L’écart entre le petit-déjeuner et le déjeuner est trop grand, se gaver au petit-déjeuner n’est pas une solution, une collation vers 10 H serait bienvenue pour tenir jusqu’au déjeuner.
    C’est bien mais il faudrait l’adapter pour moi trop de protéines.
    Pour faire ce régime j’ai acheté tous les livres du Dr Delabos
    Quand à la morphologie il est difficile de se mettre dans catégorie bien définie.

  7. Joelle dit :

    Le seul problème dans la chrononutrition est le goûter pour les diabétiques car à partir de 16heures le corps ne métabolise plus le sucre et la glycémie monte en flèche. Pour eux il ne faut surtout pas manger de sucre oú aliments sucrés après 15/16h donc pas de goûter oú juste un fruit et quelques amandes

  8. Jouanno dit :

    Chrononutrition : je trouve vos remarques très pertinentes.
    J’ai acheté le livre de Mr Delabos, j’ai tenté la pratique de la chrono nutrition pendant plusieurs mois. Il est effectivement contraignant de peser les ingrédients de chaque repas… j’ai trop souvent triché ! mais je conserve en tête les grands principes et j’applique les conseils de JMDupuis : pas de pain (tout gluten), pas de laitages, moins de viande, le moins possible de sucre, pas d’alcool fort mais je garde le verre de vin rouge à certains repas et ne refuse rien en repas festif avec les amis ! A 63 ans, j’ai perdu 12 kg au printemps 2014, poids stable depuis.

  9. Jacqueline dit :

    SI on pensait aux végétariens dont je fais partie quel programme pour une bonne santé. Merci

  10. clément dit :

    Ayant testé la chrononutrition pendant plus de deux mois, je peux dire que pour moi cela n’a pas été très positif. Je me sentais de plus en plus déprimé et fatigué. Je pense mettre ça sur le compte du manque important de fruits et légumes préconisés. De plus vu la quantité importante de protéines à avaler , je ne vois pas comment l’organisme peut gérer l’acidification du corps. Comme expliqué à la fin de l’article, rien concernant le sport et les repas post entraînement.
    Après au niveau positif à rajouter , aucun coup de barre post repas du midi que j’avais habituellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *