L-ergothionéine : l’antioxydant anti-vieillissement le plus puissant ?

Personne ne vous en parle, et pourtant il existe bien un antioxydant encore plus intéressant que le glutathion [1].

Surnommée « celle qui fait vieillir en bonne santé », elle est redoutable contre les troubles neurodégénératifs et les maladies inflammatoires chroniques. Certains chercheurs la considèrent même comme une nouvelle vitamine  [2] !

Cette arme de jeunesse c’est la L-Ergothionéine, ou LEG.

Ses propriétés anti-vieillissement sont telles qu’elle est actuellement l’étoile montante de l’industrie nutraceutique. Cela ne fait que depuis 2017 qu’elle est autorisée en Europe et elle vient tout juste d’obtenir le statut GRAS (Generally Recognized as Safe) par la FDA (Food and Drug Admnistration). Ce qui signifie qu’elle est reconnue pour être un actif sans danger [3]

Cette marathonienne qui fonctionne 2 mois durant

Ce n’est pas pour rien si beaucoup estiment que la L-Ergothionéine fonctionne comme « un maître antioxydant » dans notre corps. Ce statut lui vient de ses nombreuses spécificités.

La première est qu’elle possède une grande espérance de vie. Oui, parmi tous les antioxydants,  c’est la championne pour rester vivante. Lorsque les autres restent actifs entre 30 secondes et 30 minutes puis “meurent”, elle tient 60 jours ! Elle détient ainsi de loin le record de productivité [4] .

Autre particularité : elle est l’unique substance alimentaire connue pour posséder un gène et un système de transport spécifique : le transporteur Ergothionéine (ETT). Comprenez qu’elle possède son propre chauffeur privé alors que les autres antioxydants doivent prendre le bus pour se déplacer. Cette mobilité lui permet alors de circuler dans les membranes cellulaires et d’avoir une grande réactivité sur les inflammations et limiter leurs effets.

Cette liberté d’action fait qu’elle est aujourd’hui considérée par les chercheurs comme une nouvelle stratégie thérapeutique pour lutter contre les maladies inflammatoires chroniques [5]

Cette « vitamine de longévité »
que personne ne connaît

Même si la L-Ergothionéine n’est pas une vitamine au même titre que la vitamine C ou D, elle possède des fonctions similaires. Notamment le rôle de cytoprotection antioxydante. Elle est capable d’agir comme un bouclier pour empêcher le stress oxydatif. Pour certains scientifiques c’est une “nouvelle vitamine” dont nous devons surveiller les niveaux. Le Docteur Solomon Snyder, de la John Hopkins Medicine University, affirme d’ailleurs qu’elle est aussi indispensable que les autres vitamines au bon fonctionnement des cellules [8].

Cette idée est corroborée par la théorie du triage du Professeur en Biochimie et en Biologie moléculaire, Bruce Ames. Ses recherches ont démontré que lorsque le corps manque de certaines vitamines ou antioxydants, il est obligé de faire des choix pour résoudre des problèmes immédiats. 

Cela va donc induire des dommages cellulaires qui se répercutent sur notre santé future. Ça paraît un peu complexe, mais finalement le corps applique le même système de tri que les urgences doivent faire lorsqu’elles sont débordées. Il va traiter les dysfonctionnements les plus graves au détriment des moins urgents. C’est ainsi que l’accélération du vieillissement cellulaire apparaît. À terme, cela favorise le développement de problèmes de santé liés à l’âge [9]

Selon les travaux du Pr. Ames, la L-Ergothionéine fait partie de ses « composés de longévité » à surveiller. Tout simplement car lorsqu’elle est déficitaire, elle ne peut plus assurer sa fonction de protection [10]. Autre point important : une carence en EGT est asymptomatique. Il est donc très difficile de déceler un déficit. C’est certainement la raison pour laquelle on connaît encore assez mal ce puissant antioxydant.

Ames affirme alors qu’une supplémentation en L-Ergothionéine permettrait de réduire considérablement les risques consécutifs de maladies chroniques et de vieillissement prématuré.

Ce déficit silencieux qui favorise les maladies neurodégénératives

Quelques années après les recherches du Professeur Ames, certains chercheurs se sont rendu compte que les niveaux de L-Ergothionéine étaient un facteur à considérer dans le développement de maladies neurodégénératives. Ils ont notamment constaté que ces derniers baissent considérablement après 60 ans. Ils sont même encore plus bas chez les personnes souffrant de déficience cognitive légère (trouble de la mémoire, difficulté à raisonner, à accomplir une tâche quotidienne…) [11]

Inversement, selon une étude datant de 2016, la LEG permet de réduire significativement l’apparition de déficience cognitive légère, qui à terme favorise le développement d’Alzheimer et de Parkinson. Tout simplement car elle agit comme un neuroprotecteur capable de retarder la neurodégénerescence [12].  

Ses autres bienfaits jeunesse

Les avantages de la L-Ergothionéine ne s’arrêtent pas là ! Outre ses propriétés antioxydantes, elle intervient aussi dans d’autres mécanismes qui permettent de vieillir en bonne santé [13-14].

Elle participe :

  • À la conservation et au maintien des stocks d’autres antioxydants plus transitoires tels que les vitamines E, la vitamine C et le glutathion.
  • À la réduction des effets néfastes des rayons UV environnementaux.
  • À la protection des effets de neurotoxines qui jouent un rôle dans le déclin cognitif.
  • À la protection de l’hémoglobine dans les globules rouges.
  • À la chélation des métaux lourds (procédé visant à éliminer les métaux nuisibles à l’organisme). 

Comment augmenter vos niveaux en L-Ergothionéine ?

Vous vous demandez probablement comment réussir à obtenir de bons niveaux de EGT ? Elle est à l’origine synthétisée uniquement par les champignons et les mycobactéries du sol. Les plantes et les animaux de pâturage peuvent également en absorber et ainsi nous permettre d’augmenter nos niveaux. Cependant leur teneur varie en fonction de plusieurs facteurs : variétés ou qualité du terrain [15]

Et malheureusement, les pratiques agricoles modernes qui utilisent beaucoup d’engrais chimiques, d’herbicides ou encore de fongicides ont fortement appauvri (voire totalement dépourvu) les sols. La L-Ergothionéine est donc de plus en plus rare dans l’alimentation.

À partir de 60 ans, je vous conseille donc fortement d’opter pour une supplémentation.

Bien à vous,

Eric Müller





Consulter les sources :

Sources :

  1. Cheah, L.K. ,Halliwell, B. Ergothioneine; antioxidant potential, physiological function and role in disease, Biochim. Biophys. Acta 2012; (5): 784-793.
  2. 41 nutriments dont des carences légères amènent le corps à prioriser le court terme au détriment de la longévité, Psychomédia.
  3. L’ergothionéine, un puissant antioxydant, obtient le statut GRAS de la FDA, Cision PR Newswire.
  4. Genghof, D. S. Biosynthesis of Ergothioneine and Hercynine by. Fungi and Actinomycetales, J. Bacteriol., 1970; 103(2): 475–478.
  5. Misiti F, Castagnola M, Zuppi C, Giardina B, Messana I (June 2001). Role of Ergothioneine on S-nitrosoglutathione catabolism”. Biochem J.2001; (356): 799–804.
  6. Repine, J.E., Elkins, N.D. Effect of ergothioneine on acute lung injury and inflammation in cytokine insufflated rats, Prev. Med. 2012; (54): S79-S82.
  7. Gruber J, et al, Mitochondria-targeted antioxidants and metabolic modulators as pharmacological interventions to slow ageing, Biotechnol Adv. 2013 Sep-Oct;31(5):563-92.
  8. The unusual amino acid L-ergothioneine is a physiologic cytoprotectant, Cell Death Differ.
  9. Pr Bruce Ames : « Des déficits même modérés en vitamines et minéraux à l’origine de cancers », La Nutrition.fr
  10. Prolonging healthy aging: Longevity vitamins and proteins, PNAS.
  11. Feng L, Cheah IK, Ng MM, Li J, Chan SM, Lim SL, Mahendran R, Kua EH, Halliwell B, The Association between Mushroom Consumption and Mild Cognitive Impairment: A Community-Based Cross-Sectional Study I Singapore. J Alzheimers Dis. 2019;68(1): 197-203.
  12. Cheah IK, Feng L, Tang RMY, Lim KHC, Halliwell B.Ergothioneine levels in an elderly population decrease with age and incidence of cognitive decline;
  13. Genghof, D. S. Biosynthesis of Ergothioneine and Hercynine by. Fungi and Actinomycetales, J. Bacteriol., 1970; 103(2): 475–478.
  14. Beelman, R, Kalaras, MD & Richie, JP. Micronutrients and bioactive compounds in mushrooms: a recipe for healthy aging? Nutr Today 2019; (54): 16–22. Ames, BN. Low
  15.  Joy DUBOST et al., « Quantification of polyphenols and ergothioneine in cultivated mushrooms and correlation to total antioxidant capacity », 02/2007, in Food Chemistry, p.727-735

Crédits : Lightspring – Shutterstock.com


4.7 10 votes
Évaluation de l'article

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

5 Commentaires
le plus récent
le plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
RIVIERE
9 jours il y a

Très intéressant, mais où se procurer ce complément. Merci.

Mireille Maurin.
21 jours il y a

Très interessant ! j’aimerais savoir ou se procurer ce complément ? Merci

Trichard
21 jours il y a

Certainement un excellent complément mais pas à la portée de toutes les bourses

Pit Bretoni
21 jours il y a

Juste une lacune. Ergothionine… Ça se trouve où, comment ? Bien de savoir ce qu’on a pas, mieux de savoir comment l’obtenir. Merci pour cet article

Serge Lagache Hollandt
22 jours il y a

Très bien mais comment se procurer la L-Ergothionéine en complément ?