La boisson INTERDITE qui apaise votre anxiété

Chère lectrice,
Cher lecteur,

Merci de ne pas diffuser ce message car la substance dont je parle est largement interdite en Europe.

Imaginez-vous au milieu du Pacifique… vous débarquez sur l’Île Tongatapu.

À votre gauche, un récif de corail.

Devant vous, une plage de sable blanc, bordée de cocotiers…

En débarquant sur la plage, vous êtes entouré de cochons noirs qui dénichent des crustacés dans le sable mouillé. Il paraît que c’est habituel aux Îles Tonga.

Vous entendez des chants et des cris provenant de la jungle.

Vous approchez et vous êtes accueilli par une tribu d’indigènes en tenue ornementale. Ils n’ont pas l’air habitués de voir un Européen.

Le chef de la tribu s’approche, entouré d’un groupe de femmes.

L’une d’elles vous tend un bol fait de noix de coco.

Le bol est rempli d’une eau boueuse qui dégage une odeur d’argile.

Vous êtes un peu méfiant.

La femme vous fait signe de boire.

Vous trempez vos lèvres… la boisson est tiède. Le goût bizarre – on dirait de la craie mélangée à de l’eau.

Soudain, vous sentez qu’on pousse le bol dans votre bouche pour vous faire tout avaler d’un coup. Vous vous laissez faire. Vous finissez le bol en une gorgée.

Vous reprenez votre respiration. Et doucement, vous sentez que votre peur se dissipe, votre angoisse disparaît, vous vous mettez à sourire, vous vous sentez bien, votre corps commence à se mouvoir au rythme des danses.

Vous regardez votre bol en noix de coco, vide, et vous vous dites :

« Quelle était cette boisson miraculeuse qui rend calme et serein ? »

Sans réponse, vous vous laissez emporter par la fête, et vous dansez jusqu’au bout de la nuit.

Quelle est cette boisson qui rend zen ?

Après quelques jours sur l’Île Tongatapu, vous découvrez que les indigènes donnent à cette boisson mystérieuse le nom de « kava kava ».

Vous observez que le kava kava n’est pas une boisson de tous les jours. Il n’est bu que lors des cérémonies festives et pour accueillir les visiteurs.

Les indigènes vous font comprendre (à force de gestes) que le kava kava est une plante magique qui améliore l’humeur, le bien-être et la satisfaction [1].

Plus tard, vous découvrez que le kava kava s’utilise dans le Pacifique comme remède universel… contre :

  • Les douleurs musculaires [2]
  • Le mal de dos [3]
  • Le mal de ventre
  • Les douleurs liées aux règles
  • Les maux de tête
  • Les migraines
  • La fièvre
  • Les maux de dents
  • Les insomnies
  • Les infections urinaires
  • Etc.

Vous les voyez préparer le kava kava en malaxant de la poudre de racines blanches dans l’eau tiède.

Racines de kava kava fraîchement coupées

On vous montre alors le buisson kava kava, et vous constatez que vous n’avez jamais rien vu de semblable ailleurs sur Terre.

Difficile à croire, mais le kava kava est un cousin du poivre.

Mais chutttt, s’il vous plaît ne dites pas que c’est moi qui vous ai parlé du kava kava

Si ça se sait, je risque ma carrière.

Le kava kava est interdit dans la plupart des pays d’Europe. On l’autorise parfois, mais à des doses homéopathiques (concentration infime).

Son interdiction est-elle justifiée ?

Oui, car le kava kava est vraiment puissant.

À haute dose, il a des effets indésirables sérieux. Et, d’autant plus sur le long terme.

Beaucoup d’Européens qui croyaient boire une banale tisane, ont abusé du kava kava, et ont fini avec :

  • Une insuffisance hépatique (surcharge du foie) [4] – cas rares, mais sérieux.
  • Des vertiges [5]
  • Des nausées
  • Des maux d’estomac3
  • Des réactions allergiques de la peau
  • La peau sèche, jaune, plus squames
  • Une perte d’appétit
  • Une chute de cheveux
  • Une aggravation de la dépression

Ne prenez pas de kava kava si vous êtes…

Je ne vous recommande pas de mélanger l’alcool et le kava kava.

Et ne consommez pas de kava kava avant d’effectuer des tâches risquées qui demandent de la concentration, comme conduire, opérer une machine, etc. Le kava kava induit rapidement la somnolence.

Le kava kava est :

  • Déconseillé aux personnes atteintes de problèmes de foie (hépatite, cirrhose), surtout si elles sont sous traitement [6]
  • Déconseillé aux personnes sous antidépresseurs, antipsychotiques (phénothiazines) [7]
  • Déconseillé aux personnes atteintes de troubles bipolaires,
  • Déconseillé aux personnes atteintes de Parkinson, et qui prennent de la Levodopa
  • Déconseillé aux personnes sous sédatifs
  • Déconseillé aux personnes sous diurétiques

Le kava kava est aussi déconseillé aux femmes enceintes, à celles qui allaitent, et aux enfants.

Il faut aussi savoir que le kava kava prolonge l’effet d’un anesthésiant. C’est pourquoi il est déconseillé avant une chirurgie.

Dis donc, Eric, c’est dangereux le kava kava !?

Le kava kava n’est pas plus dangereux que l’alcool, me semble-t-il.

Certes, toutes ces précautions inquiètent. Mais notre population est démunie face au défi de se familiariser avec une nouvelle plante.

Nous avons été confrontés au même problème lorsque la pomme de terre fut introduite en Europe, à la fin du 16e siècle.

Personne ne savait que la pomme de terre crue était toxique. Alors il y eut des accidents. Au point, que plus personne ne voulait entendre parler de la pomme de terre.

Puis, on a appris aux nouvelles générations les précautions nécessaires.

Deux siècles plus tard, la pomme de terre commençait à rentrer dans notre culture, et dans notre éducation.

Et aujourd’hui, plus personne ne frémit devant une pomme de terre.

Kava kava : le nouvel alcool qui fait déjà fureur à New York

Aujourd’hui, les choses vont plus vite.

À New York, le kava kava est le nouveau cocktail sans alcool à la mode.

Tantôt une alternative à la tisane, tantôt une alternative à l’alcool, le kava kava est une boisson d’un nouveau genre. Et les New Yorkais adorent la NOUVEAUTÉ !

D’ici que la législation s’assouplisse et que le kava kava envahisse l’Europe, vous, au moins, vous connaîtrez les précautions pour y goûter sans risquer votre santé.

Maintenant, vous pouvez faire passer le message autour de vous… mais discrètement je vous prie – je ne veux pas avoir d’ennuis.

Bien à vous,

Eric Müller

 




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Connaissez-vous cet ail mystérieux ? – 25 fois plus antioxydant ! Comment j'ai transformé une simple tête d'ail en bombe antioxydante Chère lectrice, Cher lecteur, Si j’avais trouvé cet ail bizarre sur la table ...
Vinaigre balsamique (suite) Voici des informations complémentaires très importantes, concernant le vinaigre balsamique. Il s’agit d’un travail collectif réalisé grâce au résea...
Faut-il vraiment arrêter de manger des fruits ? Je reçois beaucoup de messages de lecteurs inquiets. Ils ont lu ici et là que le fructose – le sucre des fruits – était mauvais pour la santé. C...

Consulter les sources :

[1] https://www.urmc.rochester.edu/encyclopedia/content.aspx?contenttypeid=19&contentid=KavaKava
[2] https://www.webmd.com/vitamins/ai/ingredientmono-872/kava
[3] https://books.google.com.ph/books?id=-twCgNHQPzIC&pg=PA137&dq=kava+plant&hl=en&sa=X&ved=0ahUKEwiqzfD464HcAhWJI5QKHd7XDcIQ6AEIMzACv=onepage&q=kava%20plant&f=false#v=snippet&q=kava%20plant&f=false
[4] https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(02)08696-8/fulltext
[5] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12383029
[6] http://pennstatehershey.adam.com/content.aspx?productId=107&pid=33&gid=000259
[7] https://adf.org.au/drug-facts/kava/


4 réponses à “La boisson INTERDITE qui apaise votre anxiété”

  1. ma dit :

    Merci pour cette information délicieusement et politiquement incorrecte. J’adore !

  2. Hubert dit :

    Où peut-on trouver le kava kava, surtout pour mes douleurs articulaires, à dose thérapeutique ? Surtout en période de crises ? Merci

  3. Laurence dit :

    Le kava n’est rien d’autre qu’un stupéfiant, consommé dans beaucoup de pays du Pacifique comme le Vanuatu….. Même effet qu’un joint, avec une sensation de gorge anesthésiée en plus. C’est très mauvais au goût : ça ressemble à une tisane de terre……

  4. CLOTILDE PIERROT dit :

    J ai testé le kava à Nouméa il y a plus de 20 ans…et je vous rejoins sur ses bienfaits. Bien à vous, cordialement,
    Clotilde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *