Mangez dans votre poubelle

Nos poubelles sont remplies de choses bonnes à manger.

Souvent par ignorance, nous jetons des morceaux de viande, des « déchets » de légumes ou de fruits encore bons à manger et souvent riches en nutriments utiles.

On estime que la moitié de la nourriture jetée par les restaurants et les ménages est encore bonne à être mangée [1] !

Eric Godot, un chef lausannois, avait fait parler de lui en organisant un dîner de sensibilisation au gaspillage où il n’a cuisiné que de la nourriture périmée : velouté d’asperges, sorbet de poisson fumé… Les 170 convives sont ressortis conquis [2].

L’un des cuisiniers témoigne : « Je ne m’attendais pas à ça. Les asperges étaient dans un excellent état, avec parfois une seule abimée dans la botte ».

Et le chef Eric Godot de conclure : « Ne jetez pas d’emblée. Sentez, touchez, goûtez. Faites confiance à vos sens et à votre bon sens. »

Nous ne sommes pas aidés par les réglementations sanitaires qui imposent des dates de péremption hyper prudentes.

Tant de produits prétendument périmés sur l’étiquette ont en fait conservé leur saveur et leurs qualités nutritives sans risquer d’intoxiquer qui que ce soit. C’est à se demander qui décide des critères de péremption.

Mais j’ai en fait la réponse : ce sont des personnes qui cherchent avant tout… à éviter les ennuis. Pour éviter tout risque que quiconque leur reproche un jour d’avoir pris un risque, elles calculent des marges de prudence énormes, souvent 2 fois, 3 fois, 5 fois trop courtes.

Il y a bactérie et bactérie

Il existe une grande différence entre les bactéries qui font pourrir et les bactéries pathogènes (qui vous rendent malade).

Regardez le roquefort : il est couvert de moisissures vertes et malodorantes, et pourtant il est comestible.

À l’inverse, la listériose (qui peut vous contaminer par le fromage au lait cru) est invisible et ne dégage aucune odeur [3].

Comme les apparences sont trompeuses, les scientifiques ont mis au point des instruments précis pour déterminer si les aliments sont encore comestibles. Mais ce n’est pas demain que le grand-public y aura accès. C’est pourquoi j’ai décidé de vous livrer mes trucs pour ne pas gaspiller et pour recycler vos « déchets » précieux en bons petits plats.

Lait caillé

Le lait caillé est désagréable au goût mais il peut être utilisé pour des gâteaux. L’avantage pour les crêpes, c’est que vous n’êtes plus obligé de laisser reposer la pâte.

Dans une recette de gâteau vous pouvez aussi remplacer le lait par un yaourt périmé.

Avec du lait caillé, vous pouvez aussi faire du fromage blanc en le passant dans un linge fin, puis essorer jusqu’à ce que ça ne goutte plus. Après, vous pouvez le saler ou le sucrer à votre convenance.

Cela paraît « dégoûtant » ; ça ne l’est pas. C’est exactement comme ça qu’est fabriqué le fromage blanc depuis la nuit des temps, y compris celui qu’on vous vend dans des emballages en plastique multicolore dans les supermarchés…

Rattraper du beurre rance

Pour absorber le goût désagréable du beurre rance, on conseille souvent d’y planter des bâtonnets de carotte crue (épluchée).

Légumes à feuilles vertes

Si votre salade, vos épinards frais ou votre roquette vous paraissent « limite », ajoutez-les dans un potage de légumes ou dans un smoothie vert.

Essayez par exemple le smoothie avocat, épinards et pomme.

Et tant que vous y êtes, mettez-y aussi la banane devenue noire qui traîne dans votre panier de fruits 😉

Vous pouvez aussi faire une saumure avec des œufs durs proches de leur date de péremption.

Des conserves pour sauver des haricots ou des concombres

Si vous ne pensez pas pouvoir manger à temps vos concombres ou vos haricots, préparez-les en saumure.

Il suffit de les découper et de les peser pour calculer la quantité de sel nécessaire : vous avez besoin de 5 % de sel (donc pour 100 g de concombre, 5 g de sel). Mélangez le sel à de l’eau filtrée pour le dissoudre. Mettez les légumes dans de grands bocaux refermables. Couvrez d’eau salée, refermez et laissez reposer à température ambiante au moins trois semaines.

Vous pouvez aussi faire une saumure avec des œufs durs proches de leur date de péremption.

Feuilles de blettes

La plupart des recettes de blettes indiquent de n’utiliser que la tige (la « côte ») et de jeter les feuilles. En réalité, les feuilles sont tout à fait comestibles et je les trouve même pour ma part encore meilleures, car plus douces et fondantes. Vous pouvez les préparer au jus, à la béchamel, et en fait dans toutes les recettes exactement comme des épinards.

Vert de poireau

N’écoutez pas ceux qui vous disent de jeter le vert du poireau. Il est délicieux et riche en chlorophylle.

Il est vrai qu’il est plus filandreux que le blanc, mais si vous le coupez en fines lamelles, ce désagrément disparaît, surtout dans un potage que vous aurez passé au mixer.

Remplacer les épinards par des fanes de betterave rouge

La betterave rouge est une racine à partir de laquelle poussent de longues tiges rouges feuillues.

Cette verdure est riche en fer et en fibres [1]. Ces fibres freinent l’absorption du sucre par le corps. Ainsi l’énergie vous est fournie de façon plus progressive.

Plutôt que de jeter cette verdure, prenez soin de la laver pour enlever le sable, la terre et les insectes. Puis hachez les tiges en petits morceaux pour couper les fibres (elles deviennent alors plus faciles à manger).

Les fanes de betteraves se cuisinent comme les épinards – de préférence à la vapeur. Vous pouvez les déguster avec un peu d’ail et d’huile d’olive. Leur goût est plus sucré et moins astringent que celui des épinards.

L’inimitable soupe de fanes de radis

La verdure sur le radis (tiges et feuilles) finit facilement à la poubelle.

Pourtant ces fanes de radis sont riches en acide folique et en potassium. Elles contiennent six fois plus de vitamine C que le radis lui-même. On trouve aussi des traces de molybdène, un minéral utilisé à petite dose par quatre enzymes de votre corps (sulfite oxydase, xanthine oxydase, aldéhyde oxydase, mARC) [4].

Mais les fanes de radis ont surtout une saveur subtile, vraiment à part, proche de la noisette. Elles s’accommodent parfaitement en salade ou en soupe. Si possible, achetez les radis avec toute leur verdure (les tiges et les feuilles).

Faites revenir un oignon puis ajoutez les fanes de radis, une courgette (ou une pomme de terre) et couvrez d’eau. Salez, poivrez et ajoutez du bouillon à votre convenance. Après vingt minutes de cuisson, mixez le tout à l’aide d’un mixeur-plongeur. Saupoudrez de persil.

Pistou de fanes de carottes

Vous pouvez répéter la même recette de soupe avec des fanes de carottes cette fois-ci.

Les feuilles de carottes sont riches en potassium, ce qui peut leur donner un goût un peu amer. Comme toutes les feuilles vertes, elles sont riches en chlorophylle et donc en magnésium. Le magnésium est intéressant pour rééquilibrer la pression sanguine [5].

Attention, comme pour toutes les parties aériennes rarement consommées, il convient d’acheter bio pour éviter les pesticides !

Toutes les fanes sont bonnes à faire du pistou (pesto en italien). On connaît surtout le pistou à la génoise (pesto alla genovese) – du basilic, de l’ail, des pignons de pin et du parmesan hachés finement puis mélangés à de l’huile d’olive.

Mais il existe bien des variations du pistou. Par exemple, on peut remplacer le basilic et les pignons de pin par des fanes de carottes et des noix de Grenoble.

Tige de brocoli

Le brocoli est l’un des meilleurs légumes pour la santé. Quand on pense au brocoli, on pense à son feuillage qui le fait ressembler à un arbre miniature. Mais peu de gens mangent sa tige épaisse et dure.

Pourtant, elle peut tout à fait se fondre dans une soupe. Coupez-la en petits dés pour accélérer la cuisson.

Queues de cerises

Les queues de cerises se vendent au prix de l’or en herboristerie. Les tisanes de queues de cerises sont très efficaces comme diurétique.

Comptez au moins 100 euros le kilo pour de l’infusion aux queues de cerises [6].

Et pourtant, la plupart de nous jetons à la poubelle ce trésor sans aucune arrière-pensée ! Quel dommage. Il suffit de les faire sécher sur un plateau puis de les mettre dans un sac en papier. Durant l’hiver, vous boirez deux ou trois fois de la tisane de queues de cerise pour nettoyer votre foie et vos reins.

Ne jetez plus vos noyaux d’avocat

Le noyau d’avocat peut être séché puis râpé et être ajouté à des sauces, des vinaigrettes ou des jus maison.

Il a un goût amer, mais c’est à mettre en regard de ses multiples bienfaits :

  1. Il contient 70 % des antioxydants de l’avocat. Il rajeunit votre corps et renforce votre système immunitaire
  2. Très riche en fibres solubles, ce qui permet de freiner l’absorption du sucre (moins de risque de surpoids et de diabète)
  3. On l’utilise en Amérique du sud pour traiter les problèmes d’intestin, en particulier la dysenterie (diarrhées sanguinolentes, crampes abdominales…) [7].

Que faire avec les oeufs de Pâques que vous n’aimez pas ?

Si tout se passe bien, vous avez un placard dans lequel traînent des vieux chocolats ou des oeufs de Pâques que personne ne veut terminer.

C’est difficile à expliquer, mais chaque boîte contient des chocolats que personne n’aime. Ou alors, c’est que vous vous êtes fait offrir des chocolats que vous n’aimez pas (très fréquent chez les médecins).

Plutôt que de les abandonner six mois, un an, en espérant qu’ils disparaissent d’eux-mêmes… voici des idées pour les recycler :

Option n°1 : Préparez un chocolat chaud et faites fondre les chocolats indésirables dedans.

Option n°2 : Concassez les chocolats indésirables pour les transformer en pépites de chocolat à mettre sur un gâteau ou des biscuits (cookies par exemple).

Je dois m’arrêter ici, mais vous constatez que la liste des déchets à récupérer est infinie. Je suis certain que vous connaissez des tas d’astuces pour recycler vos restes et accommoder vos « déchets ». Je vous invite à partager vos trucs avec moi en laissant un commentaire ici.

PS : Si vous pensez que ces conseils peuvent intéresser vos proches, n’hésitez pas à leur faire suivre.





Consulter les sources :

[1] How to Tell When Leftovers Go Bad

[2] Quand des aliments invendables ravissent les gastronomes

[3] La Listeria et la listériose

[4] Micronutrient Information Center

[5] Uses for Carrot Tops

[6] INFUSIONS MÉDIFLOR QUEUES DE CERISE 24 SACHETS

[7] Stop Throwing Away Avocado Seeds: They’re Potent Cancer Fighters


0 0 voter
Évaluation de l'article

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

191 Commentaires
le plus récent
le plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Jocelyne
1 année il y a

Grand merci pour toutes ces bonnes choses que vous nous permettez de lire.
Merci également de prendre du temps pour les écrire et le transmettre. On en apprend tous les jours.

Francis R.
1 année il y a

Ancien commerçant en alimentation, j’ai passé ma vie à manger les produits périmés et les légumes fanés et fruits trop mûrs….. j’ai 68 ans et suis en excellente santé et en pleine forme, je ne vois jamais le médecin et suis très heureux d’être encore en vie !!!!

matthieu toucas
1 année il y a

alors j’applique déjà l’ensemble de ces conseils, forts judicieux d’ailleurs, par contre il me semblait avoir lu que le noyau d’avocat contenait des substances toxiques… c’est donc faux? je consomme beaucoup d’avocats, je vous livre d’ailleurs un accord simple savoureux et énergétique
cuire des tomates (pour le lycopène et les vitamines démultipliées me semble t’il) ajouter à la fin mais sans les cuire, un avocat, une banane écrasée, un peu de piment et de jus et zest de citron… c’est une de mes constituante de mes buddah bowl qui se mange chaud comme froid je pense l’accord judicieux tant aux niveau des saveurs que des apports! mais donc pour les noyaux d’avocats? pas de toxine dans le noyau sur?

:

Ghislaine
1 année il y a

Bonjour! Idem pour moi qui essaye depuis longtemps de faire le moins de déchets possibles et de consommer au maximum ( car dans ces déchets sont concentréès presque toutes les valeurs nutritives ) l’intégralité des produits, mais je les transforme quand ils sont encore frais et en évitant les longues et hautes cuissons.: inutile de fatiguer mon estomac et mon organisme en ingérant des produits où il ne restent plus trop d’éléments nutritifs. Si je ne peux pas les consommer raoidement je les hache ou les cisèle pour les mettre aux congel et m’en servir après,,en introduction dans des quiches,des pizzaa ,ou des soupes ( vert du poireau, feuilles de bette, ,fanes diverses etc )ou broyées sur une salade.(fanes de carotte jaune..)..les orties séchées s’émiettent facilement l’hiver dans les salades. A chacun de faire marcher son imaginaton. Je ne connaissais pas pour l’avocat alors merci!

Marie claudia
1 année il y a

Bonjour! Idem pour moi qui essaye depuis longtemps de faire le moins de déchets possibles et de consommer au maximum ( car dans ces déchets sont concentréès presque toutes les valeurs nutritives ) l’intégralité des produits, mais je les transforme quand ils sont encore frais et en évitant les longues et hautes cuissons.: inutile de fatiguer mon estomac et mon organisme en ingérant des produits où il ne restent plus trop d’éléments nutritifs. Si je ne peux pas les consommer raoidement je les hache ou les cisèle pour les mettre aux congel et m’en servir après,,en introduction dans des quiches,des pizzaa ,ou des soupes ( vert du poireau, feuilles de bette, ,fanes diverses etc )ou broyées sur une salade.(fanes de carotte jaune..)..les orties séchées s’émiettent facilement l’hiver dans les salades. A chacun de faire marcher son imaginaton. Je ne connaissais pas pour l’avocat alors merci!

Violette
1 année il y a

Bonjour
En parlant des blettes, j’ai pensé à 2 recettes du Liban qu’on prépare avec.
On enlève des feuilles le vert et on garde le blanc de côté. Le vert on l’ajoute à mi cuisson à des lentilles ayant cuit dans l’eau et on finit par ajouter de l’ail et du ctron avec pincée de sel.
Le blanc, après cuisson on y rajoute une sauce faite de tahina (crème de sésame) fluidifiée avec un peu de citron et d’eau et bon appétit

Le Vagueresse
1 année il y a

Bonsoir,

Mais si nous mangeons tous les restes et les épluchures, que restera-t-il pour les poules ?

Il faut savoir partager dans la vie.
C’est aussi pour cela que j’achète des viandes avec os : il faut aussi nourrir les chiens.

Les épluchures de pdt et d’autre légumes : je les cuits à l’eau avec du blé puis j’y ajoute du pain sec et du lait : c’est leur festin du dimanche. Les poules pondent bien ensuite.

Les fanes de radis, les feuilles de blettes, les orties, les amarantes … Préparés comme les épinards ou en crèmes. Les côtes et trognons (choux) donnent l’épaIsseur du potage et les feuilles ou sommités donnent la garniture.

Et bien d’autres recettes …

Christian

Didier Dupret
1 année il y a

Bonjour,
Tout comme pour les tiges de brocolis, je consomme aussi les tiges des choux fleurs.
Bien à vous,

nunuche
1 année il y a

Bonjour
C’est super intéressant de savoir quoi faire des épluchures..A l’occasion je resterai. A la maison nous faisons nous même notre composte ..et aussi du lambris composte. Les déchets alimentaires sont utilisés pour ça. Notre potager nous donne de beaux légumes.
Les épluchures de pommes de terre qui on l’a peau verte on ne les mange pas et non plus la pomme de terre verte c’est dangereux pour la santé. Mes grands parents et parents des vrais paysans savaient cultiver et du Bio..
Pour l’avocat je racle la peau et je me sert comme masque naturel ou je mélange une cuillère a café d’huile de coco et une cuillère à café de miel.. que j’applique comme une crème et je laisse 10 minutes après je rince à l’eau claire. La peau est hydratée et lumineuse.
.

Monde
1 année il y a

Bonjour et merci pour ces conseils.
Je fais de plus en plus cuire mes légumes à la vapeur en faisant cuire en même temps du riz ou autre dans le jus de cuisson plein de saveurs et nutriments ou en récupérant ce jus que je laisse refroidir pour le congeler et il agrémentera une prochaine recette. Je congèle aussi l’eau de cuisson du poisson (surtout avec la tête) qui vous fera un bon fumet de poisson.
Je cisèle les peaux de bananes et les mets au pied des rosiers pour leur apporter du potassium.
Merci pour tous ces partages et bonne continuation.

Félix RIFFAUD
1 année il y a

Félix pour les brocolis
A la vapeur dans un cuiseur à riz, mettre d’abord les tiges, pelées pour la principale, une fois presque cuites, ajouter les « fleurs » quelques minutes, et le tour est joué, assaisonnez et dégustez

marie louise baur
1 année il y a

bonjour
j’ai bientôt 79 ans et le recyclage et le respect de la nature c’est mon mode de vie depuis toujours , avant que l’on en fasse toute une histoire ((bien necessaire)) ,
aucune eau de cuisson ou de boîte ne vont dans l’évier , toujours dans une casserole pour en faire des soupes , je fais yaourt , flan, pâte à tartiner ,pain , mayo , etc maison je cuisine tout mes achats le jour même , direction congel ou conserve .
les emballages sont utilisés aussi comme compartiments dans mes tiroirs ,comme boites de rangements . les bocaux eux aussi sont réutilisés , etc etc .
avant de « virer » je rêflechie « si je ne peut utiliser .
peu de produits ménager juste le strict necessaire et parfois un peu d’huile de coude .
et j’ai été maman de 11 enfants et j’ai travaillée comme tout le monde , pas de MàL linge ou vaisselle , pas d’aspirateur et je vis avec mon temps , puisque je vous lis
bien à vous M-L B

Césarin-Mayoussier Eliane
1 année il y a

est-ce bien utile et nécessaire de citer les marques de grandes distrib qui pratiquent l’hégémonie envers les commerces de proximité ? qui ruinent les petits producteurs et qui bétonnent jusqu’aux meilleures terres maraichères ??

SUZIE DUPONT
1 année il y a

Bonsoir,merci de l’ensemble de vos articles

Nicole Berthon
1 année il y a

que de bon sens! toutes ces recettes ne me surprennent pas car dans ma famille ,pour mes parents « ,joindre les deux bouts » était toujours un soucis(6 enfants) et ces pratiques d’anti-gaspillage étaient une necessité. En ce qui concerne la queue du brocoli, je l’épluche et la mange à la croque au sel comme les radis :c’est délicieux!

Diaz
1 année il y a

Bonjour,merci…tres interessant..le noyau d avocat!
Je voulais savoir si on peut manger les ecosses de fèves ? Mes voisins les mangent avec du riz? Mais quel interêt vitaminiques ?Mme Diaz

Hardy Annette
1 année il y a

Gardez les épluchures d’asperges, les faire cuire. Faire une sauce blanche et ajouter le liquide de cuisson pour transformer le tout en délicieuse soupe/crème d’asperges.

Louisette
1 année il y a

Merci pour vos idées de recyclages de nourriture, j’aimerais beaucoup en avoir d’autres , des supers bonnes idés que vous venez de me donner là!

Tabti
1 année il y a

Merci pour toutes les informatttt

coccellato philippe
1 année il y a

bonjour, merci d’avoir expliqué l e pourquoi du gaspillage et pour les conseils pour cuisiner les produits soit disant incomestibles pour ma part il y a déjà pas mal d’aliments que je consomme après la date limite et je n’ai jamais été incommodé je suis rassuré et ravi que vous ayez exposé vos connaissances car il y a encore beaucoup de consommateurs qui sont réfractaires a cette pratique.Cordialement

Jacqueline
1 année il y a

Merci pour vos bons conseils, J’ai essayé de ne plus enlever la peau des carottes, je les brosse simplement et aussi des radis noirs afin de garder leurs précieuses vitamines et franchement ça passe très bien comme ça.

valette
1 année il y a

Bonjour.Quand vous faites cuire des légumes bio dans de l’eau vous pouvez récuperer cette eau pour faire cuire des pates ou du riz vous récupérez ainsi les sels minéraux qui étaient passés dans l’eau

marie thé marqué
1 année il y a

super toutes ces remarques ! je fais de même depuis longtemps il me manque la connaissance des plantes sauvages ou que l’on trouve dans les jardins

Cagou
1 année il y a

Bonjour!Vous enfoncez des portes ouvertes,car je suis entièrement d’accord avec vous et fais pratiquement tout ce que vous préconisez.Enfant d’une famille pauvre,nous avons toujours évité le gaspillage et je continue dans la mesure où je ne déteste pas les restes,à manger le lendemain,et que je trouve une saveur à tous ces aliments qui ne sont pas frelatés.Ainsi,je consomme régulièrement orties,pissenlits,et autres soupes aux fanes de radis.je ne les prends pas toujours bio,mais il m’avait été conseillé,pour essayer d’évacuer le maximum de pesticides,de les faire tremper,au préalable,dans une solution de bicarbonate alimentaire.Merci de m’indiquer si cela vous paraît efficace.Et que dire des restes de pain pour faire des « soupes dorées »!!!

Marco
1 année il y a

Bonjour,
je me permets de vous interpeler sur le fait qu’il n’y à jamais eu de cas de listériose avec des fromages aux lait cru contrairement aux idées reçues ! : Les fromages au lait crus ont fait l’objet de plusieurs études ces dernières années et notamment les chercheurs de l’INRA ont démontré que la diversité du microbiote natif du lait cru servant de base à leur élaboration protège efficacement et particulièrement le fromage d’une infestation de Listeria monocytogenes6 (cf Wikipédia). Par contre, des cas de listériose avérés ont été détecté pour des fromages au lait pasteurisés, thermisés ou micro filtrés et des plats préparés.

Joelle
1 année il y a

Depuis de nombreuses années je ne fais plus confiance aux « dates limites de consommation ».
Je fais confiance à mon nez et mon odorat.
Je suis la seule dans la famille (on est 3 adultes) à « oser » goûter ! Et si ce n’est pas bon il n’y a rien de grave ! mais franchement c’est très rare d’en arriver là.
Je ne jette pratiquement rien ; tout est réutilisable. Je pense faire de belles économies en gérant mon « garde manger » de cette façon.

paulin
1 année il y a

entierement d accord

Yves Keruel
1 année il y a

Merci pour toutes ces bonnes idées. Je pratique déjà une partie. Mais aussi, je mets des yaourts périmés ou pas chers dans ma fosse septique ! Bonne manière d' »viter les produits chimiques !

Trimon a ndreem
1 année il y a

Je suis une mamie de 78 ans donc je connais certains trucs mais d autres sont interessants. Merci

Marie-Andrée Landry
1 année il y a

Surprenant et très intéressant.

Denni Gabrièle
1 année il y a

Je trouve génial ,enfin encore un autre moyen pour continuer à alléger nos poubelles tout en nous faisant du bien .

Garcia Sylvie
1 année il y a

bonjour,
quand je fais les cotes de blettes, je les prépare comme des endives au jambon. Je cuis les côtes et ensuite je roule du jambon autour, de la béchamel et au four; Cà change des endives et les feuilles , je les cuis à l’eau salée pour qu’elles soient tendres, je les égouttes puis les mets dans une poèle huilée en les ayant un peu hachées, mets un peu d’ail en semoule et je prépare des œufs en omelette que je verse dessus, mélange et fait cuire; C’est un délice, il y a les protéines et les légumes et pas de gâchis ! A bientôt Sylvie

Marie-Paule Chauvin
1 année il y a

Bonjour,
Je lis toujours avec intérêt vos publications…
Mais ça…qu’est ce que ça veux dire ?
« Vous pouvez aussi faire une saumure avec des œufs durs proches de leur date de péremption »
Merci

Anne MORELLE
1 année il y a

Bravo pour cet article contre le gaspillage!

Ricaut
1 année il y a

Merci pour votre mail que j’ai transmis amplement. par contre c’est incomplet* : je mange cru, après avoir demandé aux producteurs, les fanes de radis, carottes crus*. la peau de pomme de terre nouvelle sert à nettoyer les intestins.. je consomme quasi toutes les peaux bio ou quasi bio, de kiwi, carotte, navet, peu en cas d’inflammation, .. concombre, courgette…. potimarron. ..

claude lesire
1 année il y a

mais bien sur , le probleme il est qu il faudrait rééduquer les gens dans le bon sens, c est pas gagné…encore merci pour vos conseils

Fanny
1 année il y a

Super de rappeler tous ces conseils précieux ! Ça fait plusieurs années que l’on pratique l’anti-gaspi à la maison , c’est même devenu un jeu et zéro produit alimentaire à la poubelle … il faut que tout le monde s’y mette !
Au boulot !
Fanny

Serge
1 année il y a

Titre provocateur et article intéressant.
Depuis quelques années, j’ai changé d’alimentation et mange principalement des fruits et légumes et, effectivement, j’ai appris à ne rien jeter.
Et ce qui n’est vraiment pas bon ou comestible, finit au compostage.
Pas de gaspillage

Fontalba Claude
1 année il y a

Bonjour. Une saumure, pour les légumes, c’est 30 gr de sel pour 1 litre d’eau non chlorée sinon le chlore empêche la lactofermentation. Mettre l’ensemble dans un bocal genre Le Parfait avec joint caoutchouc, refermer et attendre 3 semaines environ … ou 6 mois sans problème.
Dans un pot à tsukemono, il suffit de saupoudrer un peu de sel sur un concombre découpé en fines tranches sans ajouter d’eau et de tasser, le jus recouvre les concombres et une lactofermentation courte démarre.
Enfin, le site de référence pour la lactofermentation c’est :
nicrunicuit.com

Fried
1 année il y a

Merci pour vos messages toujours instructifs. Aujourd’hui j’ajouterai les fables de choux rave et les jeunes gousses des fèves délicieuses en fricassėe.

MOURET
1 année il y a

Merci Éric pour tous ces bon conseils et vos bonnes idées.
C’est tellement important de devoir récupérer et éviter de gaspiller. Ce que je pratique grâce à mes parents.
Ces pratiques n’ont rien de « dangereux », pour faire référence à un commentaire précédent. Il ne faut pas tout mélanger.
Un grand merci pour votre dévouement et de transmettre ces bonnes valeurs.
C’est un plaisir de vous lire chaque fois.
Nathalie

Pothier
1 année il y a

soupe de fan de radis? EXCELLENT oui mais on peut même manger ces fanes quand ils sont tous frais et bien verts (fraîches et bien vertes?), cru(e)s comme une petite salade roquette coupé(e)s en lamelles…. Pour ce qui est des blettes, je ne sépare pas les cotes du vert, c’est encore plus simple! Coupez le tout en morceaux, cuire à l’étouffée dans peu d’eau (cuisson assez rapide) et cuisinez à votre goût!

Radice jean pierre
1 année il y a

Bonjour, je fais cela depuis des années ma famille se porte très bien, mais je passe pour la radin de chez radin pour d’autres personnes. Merci de remettre les pendules à l’heure. Bonne continuation

joubert annick
1 année il y a

dans le frigo j’avais un reste de fondant chocolat chia que j’avais oublié de sucré (très bon quand même, un demi, bol de crème maison rhubarbe mures et un oeuf de mes poules à la coquille très fragile. J’ai tout mixé ensemble ajouté 100 g de purée d’azuki maison (toujours un peu de réserve
30mn au four un véritable délice

Daniel
1 année il y a

Bonjour,
J’ai une très bonne expérience des « conserves » en saumure depuis plusieurs années (lactofermentation)
Point n’est besoin d’une saumure à 5%, une saumure à 1% si les concombres, carottes, courges, courgettes sont débitées en tagliatelles. bien mélanger et utiliser de l’eau de source ainsi que du sel marin non iodé ni fluoré
Daniel

HAUVEL
1 année il y a

Merci j’apprécis beaucoup tous vos conseils mh

Bec Beatrice
1 année il y a

On peut faire des conserves rapides en mettant les produits très chauds dans un bocal ordinaire à couvercle métallique que l’on remplit à ras bord.Conservation plusieurs années pour les confitures allégées(1/4 de sucre),plusieurs semaines au frigo pour les légumes.Cela permet de ne pas gaspiller mais aussi de préparer des plats à l’avance(par ex pour les vacances ou les enfants). Pour les feuilles de bettes ,on peut faire des « farçous ». Feuilles de bettes cuites bien égouttées+viande ou non+farine pois chiche ou autre+œufs+assaisonnements.On fait cuire à la poêle sous forme de petites galettes .Bon appétit.

Libellule
1 année il y a

Ah, que j’aime lire ces lignes, anti-gaspi! je ne supporte pas une chose moderne, celle d’éplucher les carottes, j’ai toujours vu ma maman et ma grand-mère les gratter avec un couteau ou les laver si elles ne sont pas collées de terre. je fais d’excellentes quiches avec les feuilles de blettes, que je congèle si trop. je mets des orties dans ma soupe, je mets les déchets dans un compost, je consomme également après les dates de péremption, en ressentant si le produit a tourné, comme je dis à mes enfants : le produit ne va pas se mettre à pourrir quand arrive à la date sur le couvercle. Même j’ai déja vu du jambon moisi, la date n’étant pas dépassée. J’avais entendu parler du noyau d’avocat à france inter dans l’émission de cuisine du samedi, même que l’on peut l’utiliser pour une crème visage. Merci pour toutes ces lectures

Chabaud
3 années il y a

Roger: 28 09 17
dans mon jardin cultivé qu’avec un apport de terreau »maison », nous cuisinons toutes les fanes et feuilles possibles :betteraves, radis, orties,carottes,navets,haricots verts, pâquerettes, …,
soit en purée ou en potage = économie et santé

Catherine Michel
3 années il y a

Merci pour votre email concernant les dates de péremption. Je confirme le fait que cuisiner ou manger des produits périmés ne nuit aucunement à la santé. Etant donné que je vis à l’étranger, J’emmène dans mes containers de l’épicerie bio (huile, vinaigres, légumineuses, pâtes, riz, ect…) pour une famille de 4 pour environ 2 à 3 ans. Il est donc évident qu’à la longue, des produits sont périmés, Je ne jette rien et consomme tous mon stock même périmé sans aucun soucis.
Merci encore pour vos messages.
Une fidèle lectrice
Catherine