Cette mauvaise vitamine chasse les bonnes

Si vous prenez des vitamines, ou que vous comptez en acheter bientôt, lisez bien ce message.

Derrière le nom vitamine E se cachent des formes très différentes. Certaines sont bonnes, d’autres mauvaises.

Par souci d’économie, les fabricants utilisent volontiers la moins chère, qui est non seulement de qualité inférieure mais également nocive.

La majorité des compléments de vitamine E, multivitamines, et autres produits enrichis en vitamine E (céréales du petit-déjeuner, etc.) contiennent la mauvaise vitamine E [1].

De plus, la plupart des études sur la supplémentation en vitamine E se basent sur la forme la plus répandue : la mauvaise vitamine E. Rien d’étonnant que les résultats obtenus soient souvent mauvais [2]. Dans une méta-analyse de 19 essais cliniques sur la vitamine E, un dosage de 400 UI par jour était associé à un risque de mort plus élevé de 6 % [3].

… 6 % c’est peu, mais quand même ! Si on les appelle « vitamines », c’est parce qu’elles sont indispensables à la vie…

Un résultat peu étonnant

Quand on constate le peu de soin – et de bon sens – mis dans la fabrication de ces compléments de mauvaise vitamine E, on comprend les mauvais résultats.

Continuez à lire, vous allez vite comprendre l’origine du problème.

8 formes de vitamine E

La vitamine E est un antioxydant puissant. Il sert à combattre le stress oxydatif produit par toutes les agressions quotidiennes (pollution, mauvaise alimentation, stress), qui accélèrent le vieillissement de votre organisme.

On trouve la vitamine E à l’état naturel dans notre alimentation.

La vitamine E comprend 2 familles de 4 membres :

  • Les tocophérols (alpha, bêta, gamma, delta)
  • Les tocotriénols (alpha, bêta, gamma, delta)

On dénombre donc 8 formes de vitamine E naturelle [4].

Les tocophérols sont présents dans l’huile vierge d’olive, huile de colza, amandes, noisettes, cacahuètes, épinards, avocats, huile de palme. Ils contiennent surtout des gamma-tocophérols. Les meilleurs compléments en vitamine E contiennent des gamma-tocophérols.

Les tocotriénols sont surtout présents dans l’huile de palme.

Je rappelle que l’huile de palme est mauvaise pour l’environnement parce que sa production à grande échelle entraîne la déforestation. Mais qu’en soi, elle est bonne pour la santé. Cela fait des millénaires que les tribus d’Afrique et d’Amérique considèrent l’huile de plame comme une nourriture sacrée. Les recherches confirment que l’huile de palme est riche en bonnes graisses qui ne favorisent pas l’athérosclérose. Elle contient 50% d’acides gras à chaîne moyenne (contre 90% dans l’huile de coco). Mais l’huile de palme contient plus d’antioxydants – caroténoïdes, stérols, flavonoïdes et vitamine E. Ceci n’est valable que pour l’huile de palme pressée à froid non raffinée. Il faut éviter les huiles de palme raffinées ou hydrogénées qui sont nocives [16].

La rareté des tocotriénols fait qu’ils sont souvent oubliés des compléments de vitamine E.

Quelle est la mauvaise vitamine E ?

La mauvaise vitamine E n’est même pas naturelle. Elle est synthétique. Son nom complet est dl-alpha-tocophérol. Son équivalent naturel s’appelle d-alpha-tocophérol.

Pour vous en souvenir, c’est simple : la forme naturelle de la vitamine E a le préfixe « d » et la forme synthétique « dl ».

Bien évidemment, votre corps absorbe mieux la vitamine E naturelle que la synthétique. Ainsi donc vous pouvez vous contenter de doses plus petites.

Mais les inconvénients de la vitamine E synthétique ne s’arrêtent pas là :

Le dl-alpha-tocophérol vide vos réserves de bonnes vitamines E naturelles.

Le nutritionniste Thierry Souccar explique :

« La vitamine E synthétique (dl-alpha-tocophérol) peut faire chuter le taux sanguin d’une substance cousine, le gamma-tocophérol qui apparaît essentiel à la lutte contre certains polluants et oxydants azotés difficiles à contrôler [4]. »

Mais ce n’est pas tout. Il semble que le dl-alpha-tocophérol (de synthèse) puisse épuiser vos autres réserves de tocophérols et tocotriénols naturels [5].

Y a-t-il d’autres formes de synthèse dont il faut se méfier ? Heureusement non, les fabricants ne prennent pas la peine de produire les 7 autres vitamines E sous forme synthétique « synthésée ».

Conséquences d’une carence – même légère – en vitamine E

La vitamine E est un antioxydant soluble dans la graisse (liposoluble ou hydrophobe).

Elle va donc se concentrer dans les membranes de cellules et les protéines graisseuses (lipoprotéines), pour les protéger de la peroxydation de la graisse.

La vitamine A et l’astaxanthine sont d’autres antioxydants solubles dans la graisse.

1) Le cholestérol qui ne fait plus son travail

Le cholestérol est une des graisses importantes de notre organisme. Il participe à la construction et la réparation des cellules de nos artères et de nos nerfs [6]. Votre cerveau a besoin de 25 % de votre cholestérol pour bien fonctionner !

Si votre cholestérol n’est pas protégé de l’oxydation par la vitamine E, il devient un déchet inutile. On parle alors de « cholestérol oxydé ».

2) Graves problèmes nerveux à long-terme

Une grave carence de vitamine sur le long-terme (10, 20 ans) va provoquer des problèmes nerveux :

  • Problèmes d’équilibre
  • Difficulté à coordonner ses mouvements
  • Faiblesses musculaires
  • Douleurs similaires à des brûlures dans les jambes et les bras
  • Dégâts sur la rétine, pouvant aller jusqu’à la cécité [2]

3) Et Alzheimer, Parkinson ?

Quand on parle de cellules nerveuses, Alzheimer et Parkinson ne sont jamais bien loin.

On imagine que la vitamine E pourrait aussi prévenir Alzheimer et Parkinson, en régénérant vos cellules nerveuses.

Rien n’a encore été démontré pour Parkinson. Mais pour Alzheimer, une équipe américaine a observé que la vitamine E ralentit la progression de la maladie [7].

4) Maladies du cœur

Le cholestérol a aussi comme fonction de restaurer les vaisseaux sanguins. Cela pourrait expliquer pourquoi la vitamine E réduit le risque de maladies du cœur (Accident Vasculaire Cérébral et infarctus).

C’est qui a été observé dans plusieurs études de grande ampleur (100 000 sujets en tout) avec un dosage de 100 UI de vitamine E par jour [8] [9] [10].

5) Arme secrète du système immunitaire

Sous ses airs tendres, la vitamine E est une arme secrète pour renforcer vos défenses immunitaires. Et tout le monde peut en bénéficier.

Elle donne un coup de fouet aux anticorps paresseux, dont le nombre grandit avec l’âge.

Les chercheurs ont rapporté que la vitamine E serait très intéressante pour améliorer les défenses des personnes âgées contre les infections [11] [12] [13]. Elle offre aussi de l’espoir aux personnes souffrant d’inflammation chronique, de maladies incurables auto-immunes (comme le SIDA).

Associez-la à de la vitamine D pour plus d’efficacité.

Avez-vous un déficit de vitamine E ?

Plusieurs grandes études ont montré qu’environ 40 % de la population française reçoit moins de 2/3 des Apports Nutritionnels Conseillés en vitamine E (20 UI chaque jour pour un adulte) [14].

Or vous le savez, les Apports Nutritionnels Conseillés sont souvent inférieurs à nos besoins réels.

La situation serait pire au Québec [1].

Heureusement, pour la plupart, ce n’est pas une vraie carence, mais un déficit – facile à combler. Votre priorité doit être de soigner votre alimentation : noix, huile d’olive, colza, épinards, avocats. Rien ne sert de prendre un complément de vitamine E si vous ne commencez pas par améliorer votre alimentation.

Pour vous complémenter convenablement en vitamine E, n’hésitez pas à prendre plus que les 20 UI conseillés par les autorités sanitaires. Pour un traitement de long-terme, la limite à ne pas dépasser est 200 UI par jour. Attention, ce dosage ne s’applique qu’au d-alpha-tocophérol, le plus courant. Les autres formes de vitamine E sont calculées en mg, pas en UI.

Les personnes qui risquent une carence grave en vitamine E

Une vraie carence en vitamine E est possible dans des cas précis :

  • Malnutrition sévère et prolongée
  • Maladie de Crohn (cas sérieux)
  • Sportif de haut niveau qui suit un régime alimentaire pauvre en graisses
  • Mucoviscodose au stade avancé
  • Anomalies génétiques du transport de la vitamine E [2]

Ces personnes recevront alors un traitement de vitamine E à haute dose sous surveillance médicale.

Interactions possibles au-delà de 200 UI

La vitamine E à plus de 200 UI peut interagir avec les médicaments suivants :

  • Warfarine (anticoagulant)
  • Tamoxifène (traitement du cancer du sein)
  • Aspirine
  • Ibuprofène (anti-inflammatoire non-stéroïdien)
  • Cyclosporine A (agent immunosuppresseur) [15]

Cures à hautes doses (400 UI) – seulement pour quelques jours

Si vous devez être vacciné, on va vous injecter un virus affaibli mais tout de même dangereux. Une cure de vitamine E à 400 UI permet d’exciter votre système immunitaire pour qu’il réagisse sans délai au virus du vaccin. Cela peut prévenir les complications suite à un vaccin.

Une cure intensive de vitamine E peut soulager les douleurs menstruelles. Le traitement démarre 2 jours avant les règles, et dure 5 jours en tout.

Quel complément choisir ?

Il est malheureusement difficile de trouver une bonne formulation de vitamine E.

Vous le savez, la plupart contiennent la mauvaise forme : le dl-alpha-tocophérol de synthèse.

Avant tout, sélectionnez les formulations qui contiennent du d-gamma-tocophérol. C’est mieux si elles contiennent toute la famille des tocophérols naturels (alpha, beta, gamma, delta). Et encore mieux si elles incluent aussi toute la famille des tocotriénols.

Avoir la meilleure qualité implique parfois d’y mettre le prix. Voici les produits que j’ai recensés sur le marché :

Biovéa propose la formule VITAMINE E 400 UI. Ce produit contient les 4 tocophérols (famille 1). Les proportions ne sont pas précisées, ce qui est habituel avec ce genre de produits. Un pilulier contient 240 capsules et coûte 30,45 €. 400 UI est une dose assez conséquente. Prenez une capsule par jour en phase d’attaque, puis réduisez à 1 capsule tous les 2 jours.

Solgar (en pharmacie ou boutique bio) propose un produit similaire mais moins dosé : VITAMINE E NATURELLE 134 MG – 200 UI. Disponible en 100 gélules. Encore une fois, la composition exacte n’est pas précisée. Il contient des tocophérols, mais pas non plus de tocotriénols.

Super Smart propose une Formule TOCOPHEROLS (59 €) ainsi qu’une Formule TOCOTRIENOLS (34 €). Pour une action complète, vous pouvez les prendre ensemble.

La formule tocophérols est très riche en d-gamma-tocophérol.

La formule tocotriénols est à base d’annatto, une plante tropicale d’Amérique du sud.




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


7 excuses pour aller plus souvent au sauna   Je reviens d’un séjour sur les bords du Rhin – c’est pour moi le plus majestueux des fleuves d’Europe. Son courant est net, puissant. Sa cou...
50 nuances de morve Vous avez déjà remarqué que les morves prennent différentes teintes... mais savez-vous ce que chaque couleur révèle sur votre état de santé ? Pour ...
Comment détecter une crise cardiaque – avant qu’elle ne se... La crise cardiaque – ou infarctus du myocarde – a la réputation de frapper soudainement, sans prévenir. En réalité, il existe des signes qui ne tro...

Consulter les sources :

[1] Vitamine E

[2] Piton G, Venesson J, Cinq signes que vous manquez de vitamine EAlternatif Bien-Être n°104, SNI Editions

[3] Miller ER, Pastor-Barriuso R, Dalal D, Riemersma RA, Appel LJ, Guallar E. Meta-analysis: high-dosage vitamin E supplementation may increase all-cause mortality. Ann Intern Med. 2005;142(1):37-46

[4] Thierry Souccar, Le Guide des Vitamines, Thierry Souccar Editions

[5] Dr Mercola, Watch Out: This Popular Vitamin May Actually Deplete You of 7 Vital Compounds

[6] Alternatif Bien-Être n°100, SNI Editions

[7] Sano M, Ernesto C, Thomas RG, Klauber MR, Schafer K, Grundman M, Woodbury P, Growdon J, Cotman CW, Pfeiffer E, Schneider LS, Thal LJ. A controlled trial of selegiline, alpha-tocopherol, or both as treatment for Alzheimer’s disease. The Alzheimer’s Disease Cooperative Study. N Engl J Med. 1997 Apr 24;336(17):1216-22.

[8] Stampfer MJ, Hennekens CH, Manson JE, Colditz GA, Rosner B, Willett WC. Vitamin E consumption and the risk of coronary disease in women. N Engl J Med. 1993 May 20;328(20):1444-9.

[9] Rimm EB, Stampfer MJ, Ascherio A, Giovannucci E, Colditz GA, Willett WC. Vitamin E consumption and the risk of coronary heart disease in men. N Engl J Med. 1993 May 20;328(20):1450-6.

[10] Stephens NG, Parsons A, Schofield PM, Kelly F, Cheeseman K, Mitchinson MJ. Randomised controlled trial of vitamin E in patients with coronary disease: Cambridge Heart Antioxidant Study (CHAOS). Lancet. 1996 Mar 23;347(9004):781-6.

[11] Meydani SN, Meydani M, Blumberg JB, Leka LS, Siber G, Loszewski R, Thompson C, Pedrosa MC, Diamond RD, Stollar BD. Vitamin E supplementation and in vivo immune response in healthy elderly subjects. A randomized controlled trial. JAMA. 1997 May 7;277(17):1380-6.

[12] Meydani SN, Leka LS, Fine BC, Dallal GE, Keusch GT, Singh MF, Hamer DH. Vitamin E and respiratory tract infections in elderly nursing home residents: a randomized controlled trial. JAMA. 2004 Aug 18;292(7):828-36.

[13]Vitamine E

[14] LaNutrition.frLes Français manquent-ils de vitamines et de minéraux ?

[15] Podszun M, Frank J. Vitamin E-drug interactions: molecular basis and clinical relevance. Nutr Res Rev. 2014 Dec;27(2):215-31.

[16] Is Palm Oil as Good as Coconut Oil?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *