Quelle musique faire écouter à votre enfant pour qu’il développe l’oreille absolue

Cette habitude simple détruit l’incroyable potentiel de votre enfant

Chère lectrice,
Cher lecteur,

Je pense qu’il est plus facile d’apprendre les couleurs, parce que le monde est infiniment coloré. Nous sommes bombardés en permanence par des millions de couleurs différentes.

La principale raison, pour laquelle la plupart des enfants ne développent pas l’oreille absolue, c’est parce qu’ils sont exposés à des musiques pauvres en informations. C’est-à-dire des musiques simples (pop, rock, et les sempiternels tubes radio) qui sont toujours dans les mêmes tonalités, et qui utilisent les mêmes cadences (successions d’accords), notamment la cadence blues I – IV – V. Lorsqu’on s’amuse à jouer ces tubes simultanément, on découvre qu’ils ont tous la même mélodie de base (écouter ceci pour vous en convaincre).

Ces musiques ne sont pas stimulantes… Elles sont l’équivalent de voir le monde en noir et blanc, ou de n’utiliser que 15 mots pour communiquer.

C’est catastrophique pour les bébés qui ont besoin de stimulation pour exploiter leur potentiel d’apprentissage énorme. Autre leur potentiel cérébral tombera à l’abandon.

Parlez à un bébé dans une langue, il apprendra une langue. Parlez-lui dans trois langues, il apprendra trois langues !

Étape 1 pour développer l’oreille absolue : écouter de la musique complexe

Vous devez exposer votre bébé aux musiques les plus variés et complexes possibles. Les bébés ont besoin de musiques riches en informations avec plusieurs voix, des rythmes complexes, des changements tonalités ou même de la polyrythmie. Dans le répertoire occidental, c’est la musique classique et le jazz.

Voici quelques exemples :

Cet éveil musical va stimuler un maximum de connexions neuronales. Et c’est ainsi que votre enfant développera une sensibilité musicale.

Ce n’est pas un hasard si les enfants de musiciens ont plus souvent l’oreille absolue.

Que penser des chansons pour enfants ?

Certes, on est tenté de jouer aux enfants des « chansons pour enfants ». Et c’est une bonne chose malgré tout. Mais il faut voir les « chansons pour enfants » comme un enseignement élémentaire.

Les mots les plus faciles à prononcer sont « papa, maman ». Et la chanson la plus facile à chanter/jouer est « Frère Jacques ». Il faut bien commencer par la base…

Mais au quotidien, vous utilisez infiniment plus de mots que « papa, maman » pour parler à votre enfant. Faites de même en soumettant votre enfant à la musique la plus complexe qui soit.

Étape 2 pour développer l’oreille absolue : nommer les notes et les accords

Pour aider votre bébé à s’approprier les musiques complexes auxquelles il est soumis, vous devez nommer les notes, les accords et les gammes. S’il ne connaît pas ces conventions, votre enfant aura plus de difficulté à construire sur ses acquis.

Quand on y pense, notre connaissance des couleurs est grossière : bleu, vert, rouge sont des catégories vastes. Elles regroupent des millions de couleurs, dont seules un petit nombre même un nom (généralement construit par métonymie : bleu marine, vert pomme, rouge sang, jaune moutarde, lilas, rose saumon, vert olive, abricot, aubergine, café au lait…

C’est comme si nous décrivions les notes en disant :

  • « elle est très grave »
  • « elle est assez aiguë »
  • « elle est moyenne »

Ou les accords en disant :

  • « Celui-ci est dissonant »
  • « Celui-là sonne bien »

Nous constatons bien que nous possédons la sensibilité pour percevoir les différences, mais nous n’avons pas le vocabulaire pour les nommer précisément.

Il n’y a pas de secret, tout cela s’apprend durant l’enfance.

Le plus simple est de faire écouter au bébé des pistes audio consacrées à chaque tonalité (do majeur, do mineur, ré majeur, ré mineur…) où les notes sont nommées en même temps qu’elles sont jouées.

Il existe une application en anglais qui vous permet de stimuler votre bébé, et de lui enseigner les notes en anglais

Donc :

  • A = la ;
  • B = si ;
  • C = do ;
  • D = ré ;
  • E = mi ;
  • F = fa ;
  • G = sol ;
  • Sharp = dièse
  • Flat = bémol

Sinon, vous pouvez vous enregistrer au piano jouant et chantant les notes, puis le faire écouter à votre bébé une heure par jour.

Dans ma prochaine lettre, je vous expliquerai pourquoi les adultes ne peuvent malheureusement pas développer l’oreille absolue. Seuls les bébés en sont capables.

Bien à vous,

Eric Müller





8 réponses à “Quelle musique faire écouter à votre enfant pour qu’il développe l’oreille absolue”

  1. Cecconello dit :

    Bonjour,
    Je viens de lire votre newsletter et en tant qu’éducatrice de jeunes enfants je déplore la pauvreté des textes des comptines traditionnellement écoutées. En effet, en écoutant avec attention les etxtes, ceux-ci sont incohérents au possible ou chargée d’une histoire plutôt rude… Toutefois n’ayant aucunement l’oreille musicale votre newsletter m’ouvre les yeux (ou devrai-je dire les oreilles !). Je prends également en considération le commentaire de Christophe Delvallé.
    Une petite précision toutefois : quand vous parler de bébé à quel âge faites-vous allusion? Pensez-vous qu’à 19 mois l’oreille de mon enfant est déjà fermée?

    Je vous remercie par avance de votre réponse et également de la richesse de votre nesletter.

  2. bernard maarek dit :

    Bonjour,

    Je trouve votre approche de la question de l’oreille absolue totalement subjective.

    « L’oreille absolue est l’aptitude à reconnaître, à l’écoute d’un son, les notes de musique correspondantes sans référence auditive préalable. L’oreille relative, quant à elle, consiste à la capacité à reconnaître les notes à partir d’une hauteur de référence ».

    L’oreille absolue ne présente aucun interêt pour le commun des mélomanes, et juste un petit interêt pour les musiciens professionnels: et même ceux-la, comme moi dans ma jeunesse peuvent s’en passer aisément au profit d’une bonne oreille relative.
    Par ailleurs votre catégorisation des musiques entre richesse mélodique, harmonique et timbrale réservée à certains types de musique ( classique et contemporaine) montre une méconnaissance sévère des musiques dites actuelles populaires des 50 dernières années et de leur interêt en termes d’éducation artistique et musicale et en conséquence sur l’ouverture salutaire à l’univers du son et de la musique.
    On a par trop entendu ces procès clivant sur les soit disant musiques bénéfiques et musiques appauvrissantes pour utiliser le fallacieux argument de l’oreille absolu pour en remettre une nouvelle couche.
    Ecouter un peu plus la richesse de la production musicale contemporaine sous tous ses aspects avant de vous rabattre frileusement sur notre patrimoine musical occidental savant.
    Toutes les musiques méritent une même attention sans à priori

  3. Christophe Delvallé dit :

    David, pour répondre à votre question :
    il y a trois musiques considérées comme « savantes » : le Classique, le Jazz et la musique indienne (d’Inde), car elles sont très riches harmoniquement ainsi qu’au niveau du rythme. Cependant, cette classification des musicologues est bien incomplète à mon sens, car il faudrait y ajouter les musiques orientales qui utilisent la polyrythmie (plusieurs rythmes imbriqués entre-eux) et les quarts de ton, voire les commas. Ce sont des intervalles situés entre les notes occidentales pour résumer.

    Par exemple, entre une touche blanche et une noire d’un piano, vous ne pourrez jouer aucune autre note, mais en réalité, il existe entre 4 et 5 commas (autres notes) qui sont utilisées par les orientaux (Arabes, Turcs…). Ces ajouts enrichissent considérablement la musique. Le Saz par exemple, un instrument à cordes Turc, utilise les quarts de ton sur le manche de l’instrument.

    Il faudrait encore ajouter à cela le timbre des instruments. Un violon ne sonne pas comme une harpe celtique, ni un Oud tunisien ou des agogôs brésiliens, pour ne citer que quelques instruments parmi des milliers de sonorités possibles. Eduquer un bébé à la musique, c’est aussi lui faire entendre de nombreux timbres instrumentaux.

    Il y a donc un nombre incroyable de musiques extrêmement riches. C’est pourquoi la liste proposée dans cet article est beaucoup trop limitée. C’est une véritable réduction orientée de manière arbitraire par les goûts musicaux de son auteur.

  4. David dit :

    Bonjour Monsieur. Et merci pour votre article très intéressant. Je ne suis pas un grand connaisseur en musique. Je n’ai pas été initié à la musique classique ou au jazz. Mais peu à peu j’en écoute. J’aimerai avoir une précision de votre part ou d’un lecteur éclairé. Lorsque l’on parle de musique riche et intéressante, on parle toujours des musiques occidentales. Auriez vous des connaissances sur les autres musiques du monde? Je suis un grand fan de musiques « orientales ». Notamment de musiques arabo-andalouses. Savez vous si elles se rapprochent des musiques classiques au niveau de la richesse sonore ou pas?
    Et il y a tellement d’autres musiques dans le monde, mais peut-être sont elles très pauvres musicalement.
    Merci en tout cas.

  5. Eve dit :

    Bonjour,
    votre liste de musique á faire écouter aux bébés est truffée d´illustres inconnus ( qui est Ben Johnson ???) et de componistes dissonants comme Schönberg et Stravinski. Par contre vous en oubliez 2 grands Bach et Mozart, dont l´influence sur le stress et la perfection n´est plus á démontrer.
    J´ai une excellente oreille et je reconnais après quelques secondes le componiste, même si je ne connais pas le morceau. L´oreille même adulte peut être affinée. Cependant, je n´écoute que du classique, du jazz ou des musiques rythmiques d´Amérique du Sud, jamais de pop ou de variété. Lorsque je suis obligée dans les magasins ou ailleurs de supporter ces sons insupportables, je deviens agressive et je m´échappe si je le peux.
    Revoyez votre liste, elle est médiocre, même si elle commence bien.
    Bien à vous

  6. forel dit :

    Personnellement à part Chopin, les autres musiques que vous proposez ne sont vraiment pas de mon goût, et trouve certaines presque agressantes….
    Mon oreille ne s’y prête pas……

  7. Christophe Delvallé dit :

    Bonjour,

    Je viens de lire votre newsletter sur l’apprentissage des musiques avec intérêt, d’autant que je suis compositeur et musicien de Jazz et que j’ai toujours déploré l’extrême pauvreté des harmonies et des rythmes dans la variété et le Rock.

    Cependant, je me permets de vous écrire car je trouve que le choix des morceaux que vous proposez à l’écoute n’est pas judicieux.
    Si vous vous adressez à des musiciens ou des mélomanes qui écoutent déjà du Classique et du Jazz, ils ne pourront que corroborer votre sélection musicale.
    Mais est-ce que ce sont vraiment ceux-là que vous voulez convaincre ?

    Je suis entouré, et certainement vous aussi, de gens qui n’ont de culture musicale que l’émission The Voice, les chanteurs de Rap ou Claude François qui sévit encore et toujours dans les fêtes populaires avec son insupportable Alexandrie Alexandra. Croyez-vous vraiment que ces parents vont faire écouter du Schöenberg, du Stravinsky ou le Free Jazz de Coltrane à leur bébé. Plutôt que de les convaincre (car votre article me semble convaincant), vous risquez fort de les braquer.

    Il y a une progression dans l’apprentissage de la musique. Et il vaut mieux écouter Josquin Des Près ou Chopin en premier avant d’être heurté par la première écoute d’une musique sérielle ou dodécaphonique. De même que Tutu n’est certainement pas la meilleure approche première de Mile Davis. Et Somewhere over the Rainbow interprété par l’immense Keith Jarrett est bien plus accessible que le Köln Concert pour les fans d’Hervé Villard ou NKM.

    Je voulais juste vous faire part de cette réaction/réflexion car il me semble que vous gagnerez en pertinence en diminuant le niveau d’accès de votre playlist.
    Mais je me mêle peut être de ce qui ne me regarde pas 🙂

    Très belle journée.
    Christophe Delvallé Cartoonist – compositeur
    Ma musique : http://delvalle.fr/music

  8. helan dit :

    « Un chant mystérieux tombe des astres d’or » Rimbaud avait pressenti cette musique mélange de classique et de jazz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *