N’accablez pas le cholestérol !

N’accablez pas le cholestérol !

Quand il s’agit d’évoquer les maladies du cœur, et en particulier l’athérosclérose (dépôt de plaques sur les artères), le cholestérol est cité comme fléau principal.

Pourtant, il y a d’autres coupables encore plus redoutables dont vous devriez vous méfier.

Liaisons dangereuses dans la sphère cardiovasculaire

En cas de problèmes cardiaques, le cholestérol n’est bien souvent qu’un facteur parmi tant d’autres.

Or, c’est souvent l’association de plusieurs de ces facteurs qui cause de graves problèmes de santé et non le seul cholestérol, comme par exemple :

  • La lipoprotéine a

Peu connue du grand public, la lipoprotéine a joue un rôle considérable dans le déclenchement des maladies cardiovasculaires.

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un type de protéines auxquelles sont accrochées des molécules de graisse, afin de les transporter dans tout l’organisme via la circulation sanguine1.

Le taux de lipoprotéine a est déterminé génétiquement à 90 % et reste stable tout au long de la vie.

Il peut donc varier d’une personne à une autre ; entre 0,1 mg par décilitre de sang chez certains jusqu’à 200mg/dL pour d’autres, soit 2000 fois plus2 !

Or, plus ce taux est élevé, plus il y a une augmentation du risque de maladies coronariennes et d’accidents vasculaires cérébraux3, quand bien même le mécanisme exact de la lipoprotéine dans ce phénomène reste encore un mystère pour les scientifiques.

Mais malheureusement ici, tout est question de loterie génétique et rien ne peut être fait pour diminuer la quantité de lipoprotéine a qui circule dans votre organisme, si ce n’est adopter une bonne hygiène de vie pour limiter l’accumulation d’autres facteurs de risque.

  • Les bactéries et les virus

De plus en plus de chercheurs commencent à se demander si les virus et les bactéries ne pourraient pas participer aussi au développement de l’athérosclérose.

Cette hypothèse vient de la découverte fréquente de deux germes, le chlamydiae pneumoniae et le cytomégalovirus dans les plaques d’athérome qui obstruent les artères.

L’infection pourrait provoquer une inflammation des parois artérielles, sur laquelle le cholestérol viendrait ensuite s’accrocher4.

Rien de tel qu’un système immunitaire en pleine forme pour lutter efficacement contre ces dangereux microbes.

Faire le plein de vitamines, prendre soin de son microbiote, arrêter de fumer, adopter une alimentation équilibrée ou encore dormir suffisamment sont autant de petites actions que vous pouvez entreprendre pour soutenir et renforcer votre immunité5.

  • La calcification coronaire

La calcification est un phénomène inflammatoire dû à un dépôt de calcium sur la face interne des artères, l’intima, qui entraîne leur durcissement et leur épaississement.

Ces cristaux agressent la paroi artérielle – plus ils sont nombreux et plus ils favorisent l’inflammation – et donc le développement de plaques d’athérome, qui obstruent alors peu à peu les artères.

Cette calcification est un processus normal, lié à l’âge6.

Néanmoins, il semblerait que l’hypertension artérielle, une inflammation préalable des artères, des taux de calcium, de sucre et de graisse trop élevés dans le sang, ou encore le tabagisme puissent aggraver la calcification coronaire.

S’il n’existe pas de réel “traitement” pour lutter contre cette calcification progressive des artères, vous pouvez néanmoins agir sur les autres causes possibles mentionnées ci-dessus en adoptant, encore une fois, un mode de vie plus sain.

  • La surconsommation de sucre

En 2017, l’étude scientifique PURE publiée dans le journal médical The Lancet7 a attesté qu’une grande quantité de sucre dans l’alimentation pouvait entraîner de graves pathologies cardiaques.

En circulant dans le sang, le sucre “attaque” la paroi des vaisseaux artériels, la rendant plus poreuse et facilitant ainsi l’adhésion des plaques d’athérome.

Et ce n’est pas tout !

La sécrétion répétée d’insuline (l’hormone de régulation de la glycémie) dérègle également le métabolisme, entraînant la conversion des glucides en graisses.

Le taux de cholestérol et de triglycérides sanguins augmente alors, multipliant encore un peu plus les facteurs de risque.

Une bonne hygiène de vie, la base d’une bonne santé

Comme vous pouvez le voir, s’il y a bien d’autres responsables aux maladies cardiovasculaires, la solution reste pour autant toujours la même : adopter une meilleure hygiène de vie.

Certes, vous ne pouvez pas y faire grand-chose si vous souffrez de taux trop élevés de lipoprotéine a, par exemple.

Mais vous pouvez vous protéger de tous les autres facteurs de risque en prenant votre vie en main dès maintenant que ce soit par l’alimentation ou encore l’activité physique.

Il est avant tout crucial de ne pas multiplier ces facteurs de risque.

Ne fuyez pas le gras, mais misez sur la qualité et la bonne quantité

Tous les acides gras (y compris le cholestérol) sont indispensables à la bonne santé de notre organisme.

Mais encore faut-il qu’ils soient de qualité et dans des proportions adaptées à notre mode de vie.

Un méditerranéen sédentaire n’aura pas les mêmes besoins qu’un bûcheron canadien.

Il s’agit donc de réguler les apports en matières grasses de manière objective en fonction de son activité journalière.

Veillez à consommer des lipides de qualité et à proscrire les mauvaises graisses, en particulier les acides gras trans, qui sont de véritables bombes à retardement.

On les retrouve dans les produits issus des ruminants (le lait et ses dérivés, ainsi que la viande) ou dans les produits industriels (biscuits, viennoiseries, charcuteries, pizzas, pâtes à tartiner, margarines et j’en passe, la liste est longue !).

Ces graisses augmentent le taux de triglycérides (corps gras stockés dans nos tissus graisseux), et entraînent une inflammation des vaisseaux sanguins, véritable porte ouverte aux plaques d’athérome.

Privilégiez donc les aliments riches en oméga-3, qui ont des propriétés anti-inflammatoires, comme :

  • les huiles de lin, de colza, de cameline, de chanvre et de krill (issue de petits crustacés),
  • les oléagineux, avec les noix de macadamia, les amandes et les noisettes par exemple
  • sans oublier les poissons gras tels que le maquereau, le hareng ou la sardine.

Soutenez votre foie

Le foie est l’organe principal de la digestion des graisses ; le maintenir en bonne santé est donc crucial pour une bonne élimination des ces dernières.

Si vous avez tendance à mal vous nourrir, je vous recommande de mettre votre foie au repos et de faire un drainage (détox), avant de retrouver une alimentation plus saine, basée sur le régime méditerranéen.

Pour rappel, celui-ci se base davantage sur la qualité des ingrédients que sur leur apport calorique.

Il s’agit avant tout de consommer de bonnes graisses et même du vin, tout en proscrivant l’alimentation industrielle, transformée à souhait, bourrée de sucres et de graisses trans8.

Privilégiez avant tout :

  • Les fruits et les légumes à volonté, ainsi que les légumineuses.
  • Le poisson et les fruits de mer.
  • L’huile d’olive, véritable pilier de cette alimentation.

Consommez avec modération :

  • Les produits laitiers, ainsi que les oeufs.
  • Les viandes rouges ou blanches.

Bannissez :

  • Les produits industriels ultra-transformés.
  • Les aliments trop sucrés, trop gras.
  • Les céréales et les huiles raffinées.

Si vous avez un doute, n’hésitez pas à consulter la pyramide alimentaire, c’est un bon rappel mnémotechnique !

Protégez vos artères en limitant les causes d’inflammation

Enfin, vous l’avez compris, l’inflammation des artères serait l’une des causes de la formation de plaques d’athérome.

La consommation de graisses saturées ou trans et d’aliments avec un fort indice glycémique, tels que les produits industriels sucrés ou raffinés, favorisent justement cette inflammation chronique.

Remplacez-les par des fruits et des légumes frais, en particulier les crucifères comme les choux et les brocolis.

Abusez des herbes fraîches et des épices, avec en tête de liste le gingembre et le curcuma.

Misez sur les aliments riches en antioxydants, comme les fruits rouges, et buvez du thé vert à volonté.

Et surtout, réduisez considérablement votre consommation de sucre !

Enfin, n’oubliez pas de pratiquer une activité physique régulière, même modeste (qi gong, marche rapide, natation…), car lors de l’exercice, les fibres des muscles fabriquent des médiateurs anti-inflammatoires.

Et essayez d’avoir un sommeil de qualité (8 heures minimum) et de lutter activement contre le stress !

Et vous, que faites-vous pour maintenir une bonne santé cardiovasculaire ? Donnez-moi vos conseils en commentaires.

Naturellement vôtre.

Stéphane Morales pour Eric Müller

Sources:

[1] https://fheurope.org/wp-content/uploads/FH-EUR_Novartis-Lpa_brochure_FRENCH.pdf
[2] https://www.louvainmedical.be/fr/article/la-lipoproteine-renaissance-dun-facteur-de-risque-cardiovasculaire
[3] Erqou S, et al. Lipoprotein(a) concentration and the risk of coronary heart disease, stroke, and nonvascular mortality. JAMA 2009; 302: 412–23.
[4] Infection et athérosclérose / Benjamin Wyplosz / Annales de l’institut Pasteur Vol 11 Issue 1 juin-mars 2000.
[5] https://www.laboratoire-lescuyer.com/blog/nos-conseils-sante/immunite-comprendre-renforcer-son-systeme-immunitaire#:~:text=Il%20est%20donc%20important%20de,ne%20pas%20fumer%2C%20dormir%20suffisamment%E2%80%A6
[6] https://www.informationhospitaliere.com/comment-reconnaitre-et-traiter-la-calcification-coronaire
[7] Associations of fats and carbohydrate intake with cardiovascular disease and mortality in 18 countries from five continents (PURE): a prospective cohort study / The Lancet august 2017 /

5 4 votes
Évaluation de l'article

3 Commentaires
le plus récent
le plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Ingrid
1 mois il y a

J,ai 68 ans et depuis un an je fais le jeune intermittent cad je commence à manger à partir de 11 heure du matin jusqu’à 19 heures du soir. Ainsi j’ai retrouvé mon poids de jeune fille et puis je mange avec modération bio. Mon immunité marge à merveille. Je ne consulte plus de medecins parce que je ne suis pas malade grâce aux vitamines et autres suppléments alimentaires. Meilleurs vœux à vous, et merci pour vos lettres très instructives.

Michel ECAROT
1 mois il y a

Je suis les conseils de Stéphane fils de mon ami Jean Michel.

VERDIER Bertrand
1 mois il y a

Méthode Chrono plus