Pourquoi l’oreille absolue ne s’apprend pas à l’âge adulte

Chère lectrice,
Cher lecteur,

Il ne faut pas rêver – l’adulte n’a plus la plasticité du cerveau nécessaire pour s’approprier les sons comme un bébé pendant sa période critique.

On l’observe avec les musiciens de conservatoire : Ils s’exercent des heures tous les jours. Ce sont les plus susceptibles de développer l’oreille absolue.

Et pourtant… tous les musiciens qui entrent au conservatoire sans l’oreille absolue, ressortent du conservatoire sans l’oreille absolue.

Mais ne désespérez pas :

Ne désespérez pas, voici ce que vous pouvez faire pour améliorer votre oreille

Vous pouvez encore développer l’oreille relative. Cela veut dire que vous pourriez deviner les notes à partir d’un référentiel : je vous joue le do, et vous me chantez le fa – juste.

C’est déjà beaucoup ! Voici quelques exemples de musiciens qui ne possédaient que l’oreille relative : Johannes Brahms, Richard Wagner, Maurice Ravel, Igor Stravinsky, Charlie Parker, Léonard Bernstein, et John Coltrane – personnellement, je me contenterais de posséder leur talent !

Si ça vous intéresse, voici des exercices (en anglais). Vous apprendrez également à développer votre mémoire des tonalités :

Le principe est simple : choisissez 12 extraits musicauxchacun dans une tonalité différente.

Ensuite, vous allez les écouter en boucle pendant un mois, de façon à ce qu’ils se gravent dans votre mémoire… jusqu’au moment où vous pourrez les chanter justesans référence.

Un médicament qui reprogramme le cerveau adulte pour lui permettre de développer l’oreille absolue ?!

Des chercheurs viennent de découvrir un médicament utilisé par ailleurs, qui redonne de la plasticité du cerveau aux adultes[1].

Ce médicament, c’est le valporate, déjà utilisé pour traiter les troubles bipolaires (humeur fluctuante).

Le valporate inhibe l’enzyme histone déacétylase (HDAC) qui protège l’ADN en limitant l’activation et la désactivation des gènes.

Des chercheurs de King’s College London ont sélectionné 24 hommes n’ayant pas reçu d’éducation musicale[2]. Pendant 15 jours, ils leur ont administré soit du valporate, soit un placebo. Puis, les chercheurs leur ont fait regarder des vidéos de solfège.

A l’issue des 15 jours, les 24 hommes ont passé un examen où ils devaient nommer les notes qu’on leur jouait. Les hommes ayant reçu du valporate ont obtenu en moyenne 28,3% de bonnes réponses, contre 19% dans le groupe placebo (pas plus que s’ils avaient nommé les notes au hasard).

Les chercheurs vont poursuivre les expériences avec le valporate, mais aussi avec d’autres médicaments dont le fluoxetine (un antidépresseur connu sous le nom de Prozac) et le donepezil (un anti-Alzheimer)8.

Ces expériences me paraissent extrêmement délicates. Ce n’est probablement pas un hasard si le cerveau ne permet pas d’être réécrit au-delà de l’enfance. D’autant que ces médicaments autorisés ont de sérieux effets indésirables. C’est un jeu dangereux qui nous dépasse largement.

En tout cas, vous ne me verrez pas me faire droguer au Prozac (!) avec l’espoir de devenir meilleur en musique. Non merci !

Bien à vous,

Eric Müller





Consulter les sources :

[1] New Scientist – Learning drugs reawaken grown-up brain’s inner child

[2] Frontier in Systemes Neuroscience – Valproate reopens critical-period learning of absolute pitch


6 réponses à “Pourquoi l’oreille absolue ne s’apprend pas à l’âge adulte”

  1. danielle COTTA dit :

    Petite fille , je jouais sur le piano de ma grand-mère ce qu’elle jouait où ce que j’entendais.Mais je ne la voyais que pendant les vacances . Une fois à la retraite , j’ai pris des cours de piano et de solfège bien sûr ; Quel bonheur ! Mais je joue toujours « avec mes oreilles  » .
    Est-ce-que c’est ça l’oreille absolue ? .

  2. meyer dit :

    Bonsoir , un grand MERCI pour tout ces bons conseils .Depuis environs 5 ans maintenant j’essaie de me soigner que avec des produits non chimiques et mon corps souffre moins .Je suis attentionné a la moindre alerte .Mon grand combat , mon hypertension dont je prends des médicaments depuis presque 30 ans et que je diminue de mon propre chef depuis 6 mois .

    CORDIALEMENT MARIE

  3. Philippe Errembault dit :

    Je ne comprends pas trop l’intérêt que vous portez à l’oreille absolue. Avoir l’oreille absolue signifie que dès qu’un morceau est joué sur une note décalée par rapport au référentiel que vous avez en tête, il vous semblera faux. Vous trouvez ça chouette, vous ?

    Le seul bénéfice de l’oreille absolue, est que vous pouvez identifier les notes sans avoir besoin référentiel externe.

    Le bénéfice de l’oreille relative, est, lui, que vous êtes capable de transposer naturellement la musique d’une note à l’autre sans avoir besoin de vous en préoccuper.

    l’oreille absolue me semble être plus un handicap qu’un avantage.

  4. colette daltier dit :

    j’ai enseigné la musique.j’ai moi même l’oreille absolue .ce n’est pas un gage d’une bonne musicalité pour le future musicien ,même de haut niveau,et de son talent§

    !cela peut être aussi un handicap par trop de rigidité si on tombe dans sa tyrannie.
    la justesse expressive et relative existe,elle est enseigné par des pédagogues tels que
    Edgar Willem.
    de grands musiciens compositeurs n’en font pas
    un chemin incontournable.!
    pour de futurs talent elles ne sont pas un gage de musicalité ,mais un sens d’une unité de mesure acquis à la naissance,et pas plus que ça.
    ,Il n’y a pas de quoi faire un plat de l’oreille absolue …l’oreille relative nous ouvre à de plus grandes perspectives musicales.

  5. Julian dit :

    Bonjour,
    Je vous ai déjà écrit pour vous signaler que Katia Keller a élaboré toute une formation à l’oreille absolue, quels que soient l’âge et la formation musicake des gens et qui prouve que l’oreille absolue peut s’acquérir à tout âge à condition de se concentrer sur certains paramètres. Il est tout aussi vain de prétendre que le cerveau ne peut plus avoir sa plasticité d’antan que de dire que les cellules nerveuses ne peuvent pas se renouveler, alors qu’il a bien été prouver que c’est le contraire qui est vrai. je vous laisse découvrir par vous-même ce que Katia Keller a à proposer sur ce sujet. Bien à vous
    Julian

    Keller Research Intl
    3 ruelle des Lavandes
    Valbonne 06560
    France

  6. Danielle Meyer dit :

    L’oreille absolue est-elle un phénomène acquis ou inné?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *