Quand l’heure de vos repas impacte autant que leur contenu

Bien souvent, lorsqu’on fait attention à son poids, on se concentre principalement sur notre régime alimentaire. Cela paraît logique, plus nous mangeons mal (gras, sucré, produits transformés), plus nous mettons en danger notre santé. Et pour certains, cela se traduit par une surcharge pondérale.

Mais il existe un autre facteur à prendre en compte : l’heure de vos repas. Elle aurait autant d’importance que ce que vous mangez ! C’est ce qu’ont découvert des chercheurs américains au cours d’une étude menée sur 80 personnes en surpoids ou obèses [1].

Au lieu de se focaliser sur la composition des repas, ils se sont intéressés à la répartition des calories au cours de la journée. Résultats : vos kilos en trop résultent aussi de l’heure à laquelle vous mangez le plus.

Pour perdre du poids, faites un déjeuner de roi

L’étude publiée dans l’American Journal of Clinical Nutrition révèle comment la répartition des calories influence vos stockages de graisses durant la journée.

Pour obtenir des résultats concluants, les chercheurs ont comparé la perte de poids de 80 femmes âgées de 18 à 45 ans. Toutes étaient soit en surpoids, soit obèses et ont consommé exactement la même quantité de nourriture. La seule différence, était la répartition des aliments au cours de la journée.

Après 12 semaines d’observation, les scientifiques ont pu constater que le groupe qui préférait manger généreusement le soir a perdu 4,3 kg alors que celui dont le repas principal se situait à midi a perdu plus de 5,5 kg. De plus, ces personnes ont amélioré leur sensibilité à l’insuline.

Ainsi, les femmes ayant pris un plus gros repas au déjeuner ont perdu en moyenne 1,3 kg de plus que celles qui ont pris leur repas principal le soir.

En pratique, à quelle heure devez-vous manger ?

Ce n’est pas la première fois qu’une étude met en lumière les effets bénéfiques que peuvent avoir les changements des horaires des repas sur la stabilisation et la perte de poids. C’est notamment la base de plusieurs tendances alimentaires telles que le jeûne intermittent qui préconise de sauter le petit-déjeuner ou de dîner plus tôt afin de prolonger la détox nocturne.

Ces principes font appel à la chrononutrition. Autrement dit, il s’agit de respecter votre horloge biologique pour organiser vos repas en fonction.

Attention, cela ne veut pas dire que la qualité de votre alimentation n’importe pas, mais simplement qu’il faut aussi que vous preniez en considération le moment où vous mangez.

Sauter le petit-déjeuner, bonne ou mauvaise idée ?

Nous avons longtemps pensé que le petit-déjeuner devait être le repas le plus important de la journée. Nos ancêtres avaient d’ailleurs l’habitude de dire « Petit-déjeuner de roi, déjeuner de prince, dîner de pauvre. » Ce vieux dicton résume la répartition sur une journée des repas d’autrefois.

J’ai moi-même longtemps pensé qu’en dînant léger et en prenant un bon petit-déjeuner, j’avais un bon équilibre alimentaire. Mais en lisant les dernières études à ce sujet, je me suis aperçu que cette coutume ancestrale n’est plus du tout d’actualité. Tout d’abord, car non seulement nos besoins alimentaires ne sont plus les mêmes, mais aussi parce que notre mode de vie et notre alimentation ont énormément évolué.

Si certains spécialistes vous suggèrent encore ce conseil, ils ont tout faux. Encore une fois, tout est une question de rythme naturel. Et vos besoins ne seront pas identiques à ceux de vos voisins.

Ainsi, je vous conseille d’être davantage à l’écoute de votre corps. Si généralement vous avez faim le matin, ne vous forcez pas à sauter ce repas. Essayez plutôt de dîner léger et avant 20 heures. À l’inverse, vous n’avez pas envie de manger au réveil, attendez le repas de midi sans frustration.

Mes 7 conseils pour favoriser
le nettoyage nocturne de vos déchets corporels

L’intérêt de mieux répartir vos apports au cours de la journée est que ça va favoriser l’élimination des déchets de votre organisme, qui s’effectue en grande partie durant la nuit (temps de repos de votre estomac).

Voici mes conseils à suivre :

  1. Dîner végétarien et misez sur les légumes secs. Cela vous évitera d’avoir une digestion longue et lourde.
  2. Essayez d’augmenter le temps de repos de votre estomac. Pratiquez par exemple le jeûne intermittent en dînant tôt et en repoussant le premier repas de la journée.
  3. Si vous le pouvez, prenez un petit-déjeuner gras et protéiné. Une manière de ne pas trop sursolliciter votre insuline. En effet, le matin, elle n’est pas disponible pour digérer les aliments glucidiques.
  4. Optez pour un bon déjeuner équilibré. Dans l’idéal, il doit constituer votre repas principal.
  5. Si vous avez faim, faites un goûter avec des aliments à la fois glucidiques et protéinés (noix, graines). Vous casserez ainsi le pic d’insuline naturel qui a lieu entre 16 heures et 18 heures.
  6. Limitez votre consommation de thé et de café après 17 heures car votre rein diminue son activité.
  7. Trouvez le dicton qui vous correspond : « pas de petit-déjeuner, déjeuner de roi, dîner de pauvre… »

Bien à vous, 

Eric Müller





Consulter les sources :

Sources :

[1] Beneficial effect of high energy intake at lunch rather than dinner on weight loss in healthy obese women in a weight-loss program: a randomized clinical trial Beneficial effect of high energy intake at lunch rather than dinner on weight loss in healthy obese women in a weight-loss program: a randomized clinical trial, The American Journal of Clinical Nutrition, Volume 104, Issue 4, October 2016, Pages 982–98

Bibliographie : Sarah Amiri, Diététicienne et journaliste scientifique, Lanutrition.fr

Crédits : © vetre-shutterstock.com


3 4 votes
Évaluation de l'article

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

1 Commentaire
le plus récent
le plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Line Caouette
1 mois il y a

Merci pour les bons conseils qui tombent à point. J’ai commencé un jeun à sec depuis Samedi soir jusqu’au Dimanche soir. En effet ce soir même, j’ai dégusté un bon repas végétarien avec mon mari. Je n’ai pris qu’un peu d’eau vers les 21hres. Le lendemain je saute le déjeuner pour écouter mon corps. Je mange qu’un repas de fruits avec une poignée d’amandes à 12:30hres. Hier soir j’ai encore sauté le souper. Par contre, ce matin je mange un déjeuner protéine avec feuillus crus et thé vert mélangé avec un peu d’armoise séchée (petit déjeuner au Québec). Mon objectif est de sauter les souper le plus possible. Je viens de perdre 2 livres depuis samedi. Ça vaut la peine! Merci!