Resvératrol : votre allié contre le diabète

Dans les cacahuètes, les raisins noirs, le cacao et les myrtilles, le resvératrol est un bouclier antioxydant. Il lutte contre les agressions pathogènes (ex : champignons) ainsi que les effets nocifs liés à l’exposition aux rayons ultraviolets, à l’ozone, ou aux polluants.

Et chez l’homme, le resvératrol donne un coup de pouce pour vaincre le diabète de type 2, l’obésité, et l’excès de cholestérol.

Surpoids, diabète : tout se joue dans les tripes

On ne le répétera jamais assez : la flore intestinale est absolument indispensable à la santé du corps. Ces milliards de bactéries qui composent la flore de vos intestins vous protègent des agressions extérieures et assurent le bon fonctionnement de votre métabolisme.

Paradoxalement, la flore intestinale est à la fois solide et fragile. Solide, car une bonne flore intestinale est imparable contre les infections. Et très fragile, car elle s’affaiblit vite si vous la nourrissez mal.

C’est un exemple magnifique de coopération entre organismes : vous hébergez et nourrissez ces bactéries, et en échange elles se chargent de vous protéger et de vous garder en bonne santé.

Gare à celui qui n’entretient pas sa flore intestinale

En négligeant votre alimentation et votre exercice physique, vous risquez d’affaiblir les bonnes bactéries de votre flore intestinale. Ce risque est particulièrement élevé si vous consommez des plats préparés, des aliments riches en glucides, etc.

Une flore intestinale appauvrie conduit à une inflammation chronique de vos intestins. L’inflammation permanente est très néfaste pour le corps. Elle provoque une masse de problèmes métaboliques : résistance à l’insuline (diabète), augmentation du stockage des graisses (surpoids, obésité), crampes musculaires, etc. [1, 2].

À ce stade, les écarts ne pardonnent pas. Votre risque d’infarctus, d’arrêt cardiaque, d’hypertension et de cancer est réel [3]. Le pire est qu’un diabétique de type 2 a encore plus soif de sodas, il est plus avide de friandises… La faim le taraude même après les repas. Une fatigue permanente ne l’encourage pas à faire du sport… Il va ainsi continuer à prendre du poids. C’est un cercle vicieux dans lequel la vie devient rapidement insupportable.

Quelles thérapies naturelles choisir ?

Les chercheurs ont observé des diabétiques de type 2 guérir sans médicaments, simplement en changeant de mode de vie. C’est une chance inouïe ! La recette est simple, elle est même évidente, et elle n’implique aucun effet secondaire.

D’abord, il est capital de faire de l’exercice. Il n’y a pas de secret : votre corps a été programmé pour courir de longues heures à la chasse aux bêtes sauvages, pour construire des abris et travailler la terre. Vous devez au maximum conserver ce train de vie pour rester en bonne santé.

Privilégiez la marche ainsi que les efforts courts et intenses (sprints, fitness, natation rapide). Bannissez les céréales (glucides) et les sucres comme le fructose. Même les fruits sont déconseillés tant que votre taux de sucre sanguin n’est pas sous contrôle.

N’oubliez pas la vitamine D. Exposez vous au soleil 20 minutes par jour durant les beaux jours. Et si vous vivez principalement en intérieur, prenez un complément de vitamine D3 toute l’année.

Mais si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté pour vaincre le diabète, alors tournez-vous vers le resvératrol.

Resvératrol : efficacité démontrée

Plus de 10 études sur l’homme ont démontré que le resvératrol était efficace sur les personnes diabétiques, en surpoids ou souffrant d’hypertension [4, 5, 6].

Le resvératrol rétablit la glycémie sanguine. Son action complète celle des médicaments classiques. Une étude à été menée par un groupe de chercheurs de l’INSERM, de l’INRA, de l’Université de Toulouse et de Toronto. Ils ont montré que le resvératrol relance l’activité des mitochondries, ce qui accroît votre sensibilité à l’insuline [7].

Le resvératrol favorise la perte de graisses corporelles… et diminue les niveaux de cholestérol et de triglycérides. Par ailleurs, le resvératrol réduit les niveaux de différents marqueurs du risque de maladies cardiovasculaires, ce qui est particulièrement important avec le diabète [8, 9, 10, 11, 12].

Le resvératrol agit également sur les intestins en diminuant l’inflammation et en restaurant la flore intestinale, c’est un prébiotique. Ce double impact permet de corriger les problèmes à l’origine du diabète et de l’obésité.

Le Dr Schrauwen et son équipe de chercheurs de l’université de Maastricht ont montré en 2011 que le resvératrol mime l’effet d’un régime pauvre en calories [10]. Cela facilite la perte de poids.

Là où le resvératrol est une excellente solution, c’est pour les personnes qui ne peuvent pas avoir d’activité physique : handicap physique, maladie cardiaque, problème neurologique… et qui, trop souvent, souffrent aussi de surpoids, ou de diabète.

Le problème de la biodisponibilité du resvératrol enfin résolu

Les formidables propriétés thérapeutiques et anti-âge du resvératrol expliquent l’extraordinaire popularité que cet actif naturel a connue quasiment du jour au lendemain dans les milieux médicaux. C’est aujourd’hui l’un des phytonutriments (nutriment issu d’une plante) les plus étudiés et, surtout, l’un des plus prometteurs.

L’important avec le resvératrol, c’est de le conserver assez longtemps dans le corps pour en retirer tous les bienfaits.

En 2003, un laboratoire a montré que le resvératrol se trouve à un pic sérique 30 minutes après ingestion. Il subit ensuite un cycle de métabolisation très intense dans le foie qui l’élimine à 75 % dans les urines et les fèces. Cela abolit son action thérapeutique après une heure maximum.

Après des années de recherches associées avec les Instituts de recherche académique, un laboratoire français, Yvery Pharma, a trouvé la solution. Il s’agit d’une forme galénique unique et brevetée qui protège le contenu de la capsule.

D’après leurs essais cliniques, le resvératrol sous cette forme innovante est 8,8 fois mieux absorbé par le corps que sous la forme sèche classique (la plus commune sur le marché) [13].

Ils ont mis au point le Glucoratrol, un produit à base de resvératrol ciblé pour le diabète et le maintien de la glycémie.

Le resvératrol sous forme classique est disponible dans des boutiques spécialisées (rayon phyto des pharmacies, boutiques diététiques et bio…) ou sur des sites tels que Nutrixeal, Anastore.

Bien à vous,

Eric Müller




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Cigarette, alcool, sucreries : avez-vous essayé le kudzu ? Le kudzu est une plante curieuse originaire d'Extrême-Orient. Elle est utilisée depuis des milliers d'années dans la médecine chinoise pour soigner le...
Est-ce que vos lunettes abîment vos yeux ? Enfin la vérité ! Les lunettes et lentilles de contact AGGRAVENT vos problèmes de vue. La bonne nouvelle, c'est qu'en 8 semaines et demie, vou...
Cinq nutriments introuvables dans les plantes Bien que cela soit aujourd'hui de plus en plus contesté sur certains sites Internet (en particulier crudivores/frugivores), je pense que nous sommes p...

[1] M. Bajzer, R. J. Seeley, Obesity and Gut Flora, Nature, Decembre 2006, Vol. 44.

[2] R. Burcelin, J. Amar, Flore intestinale et maladies métaboliques, Doi : MMM-03-2009-03-2-ENCOURS-101019-200901244

[3] Feeling Fatigued or Irritable? There’s a 1 in 4 Chance You Suffer from Diabetes…

[4] P. Brasnyó, G. A. Molnár, M. Mohás, et al., “Resveratrol improves insulin sensitivity, reduces oxidative stress and activates the Akt pathway in type 2 diabetic patients,” British Journal of Nutrition, vol. 106, no. 3, pp. 383–389, 2011.

[5] Sahebkar A. Effects of resveratrol supplementation on plasma lipids: a systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials. Nutr Rev. 2013 Dec;71(12):822-35.

[6] E. Sérée, R. Burcelin, J.-F. Savouret, Resveratrol as a Therapeutic Supplement : a Way to Prevent Type 2 Diabetes?, Médecine des maladies Métaboliques, Novembre 2009, Vol. 3., N°5

[7] Thi-Mai Anh Dao, Eric Serée, Resveratrol Increases Glucose Induced GLP-1 Secretion in Mice:

A Mechanism which Contributes to the Glycemic Control PlosOne Vol 6 Issue 6 – June 2011

[8] Dash S, et al., High-dose resveratrol treatment for 2 weeks inhibits intestinal and hepatic lipoprotein production in overweight/obese men, Arterioscler Thromb Vasc Biol. 2013 Dec;33(12):2895-901. doi: 10.1161/ATVBAHA.113.302342. Epub 2013 Sep 26.

[9] Bo S, et al., Curr Med Chem. 2013;20(10):1323-31, Anti-inflammatory and antioxidant effects of resveratrol in healthy smokers a randomized, double-blind, placebo-controlled, cross-over trial.

[10] Schrauwen P. et al., Calorie restriction-like effects of 30 days of resveratrol supplementation on energy metabolism and metabolic profile in obese humans, Cell Metab. 2011 Nov 2;14(5):612-22. doi: 10.1016/j.cmet.2011.10.002.

[11] Crandall JP, Oram V, Trandafirescu G, Reid M, Kishore P, Hawkins M, Cohen HW, Barzilai N. Pilot study of resveratrol in older adults with impaired glucose tolerance. J Gerontol A Biol Sci Med Sci. 2012 Dec;67(12):1307-12.

[12] Bhatt JK, Thomas S, Nanjan MJ. Resveratrol supplementation improves glycemic control in type 2 diabetes mellitus. Nutr Res. 2012 Jul;32(7):537-41.

[13] Optimization of trans-resveratrol bioavailability for human therapy. Biochimie, Février 2013.


8 réponses à “Resvératrol : votre allié contre le diabète”

  1. Véronique T dit :

    Bonjour,
    Est ce que le Resvrératrol fait blocage aux oestrogènes ?
    J’ai un TSH avec du gel Estradiol et depuis que je prends du Resvératrol dans un complexe de compléments alimentaires (Daily 3 de Super Smart), j’ai à nouveau des bouffées de chaleur..
    Merci de votre aide.

  2. Muriel H. dit :

    Bonjour, suite à une précédente lettre sur ce même sujet, je prends régulièrement le glucoratrol (j’en suis au 2ème flacon) et franchement, je n’ai pas vu une différence notable sur mon diabète de type 2. J’espère que ça me fait du bien quand même pour autre chose ! 🙂
    Muriel

  3. ANDRE dit :

    Bonjour,
    Oui, ces informations sont nécessaires à une part importante de la population souffrant de cette pathologie.
    par contre, le diabète de type 1 n’est jamais abordé. Et pourtant, des malades existent bien !
    Ils sont en minorité, certes ! cependant leur vie est bien plus difficile et la gestion de leur santé est toujours en dents de scie ….. difficile de stabiliser, difficile de trouver les bons dosages d’insuline à injecter…. difficile dans le quotidien, et souvent l’incompréhension de l’entourage et du milieu professionnel; ça ne favorise pas la gestion !
    Alors, par qui, et quand des travaux d’informations seront mis en ligne, autant que celles du Type 2 ?
    bien à vous

    • chamard dit :

      j’approuve absolument votre commentaire : on ne trouve jamais d’études et de conseils pour les diabétiques type 1, dont je suis malheureusement.
      j’espère qu’il sera répondu à votre message.
      Si par hasard vous découvriez un site fiable qui traite de ce sujet, je vous suis à l’avance reconnaissante de bien vouloir m’en faire part.
      Cordialement.

  4. Denis Fe. dit :

    Pas un mot du vin, ni même du raisin !
    Nous avons pourtant là une des sources principales de réservatrols !
    C’est, je crois bien, le coeur de l’explication du « french parados », alors il y a quelque chose qui m’échappe dans cette omission.

  5. Julian L. dit :

    Est-ce que Glucoratrol, ou un produit semblable, est disponible au Canada ou en Amérique du nord?

    Julian
    Montreal, Quebec

  6. LB Claudine dit :

    Bonjour
    Étant atteinte d’un cancer, je me suis documentée sur l’intérêt de la prise de resvératrol sous forme de complément alimentaire.
    D’après différentes publications , notamment sur le site de la ligue du cancer belge http://www.cancer.be, il s’avérerait que le resvératrol augmenterait la prolifération des cellules cancéreuses pour certains cancers.
    Je pense qu’il serait important de le signaler dans un article sur le resvératrol.
    Merci pour vos lettres que je lis attentivement.
    Cordialement.

  7. Nathalie L dit :

    merci pour cet article passionnant ! 🙂
    je consomme depuis plusieurs mois le Reserve de Jeunesseglobal qui est vendu en gel.
    Bien que je ne sois pas diabétique, je constate en effet une amélioration par rapport aux fameux « coups de barres » dus aux pics glycémiques.
    Nathalie de Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connaissez-vous les 8 effets incroyables du gingembre ?

Bénéficiez de l'offre spéciale pour recevoir le dossier gratuit sur le gingembre et la lettre d'information Néo-nutrition !