Ce qui est bon pour la santé dans l’huile d’olive

Précédemment, je vous parlais de la fabrication de l’huile d’olive, des arnaques à connaître, de la dégustation d’une huile d’olive, des 3 huiles haut-de-gamme à connaître, et des 4 mythes tenaces qui entourent l’huile d’olive.

Aujourd’hui, nous explorons les vertus pour la santé de l’huile d’olive.

100 ml d’huile d’olive contiennent :

  • 73 % d’acides gras mono-insaturés
  • 13,8 % d’acides gras saturés
  • 9,7 % d’acides gras oméga-6 (polyinsaturés)
  • 0,76 % d’acides gras oméga-3 (polyinsaturés)
  • 75 % des apports journaliers recommandés en vitamine K
  • 72 % des apports journaliers recommandés en vitamine E

Vous aurez remarqué que son rapport oméga-6/oméga-3 est assez élevé – supérieur à 10/1.

C’est une faiblesse de l’huile d’olive.

En effet, notre alimentation est déjà excessivement riche en acides gras oméga-6 (et trop pauvre en oméga-3). La faute aux plats préparés et aliments transformés chargés d’huiles bon marché – huile de tournesol, huile d’arachide, huile de pépin de raisin…

Si vous craignez d’avoir un ratio oméga-6/oméga-3 trop élevé (supérieur à 4), je vous conseille de vous supplémenter matin et soir en huile de poisson. Ma famille et moi-même prenons la Formule Oméga-3 de Cell’innov (disponible ici). C’est la référence des compléments d’oméga-3.

Le pouvoir antioxydant de l’huile d’olive

L’huile d’olive contient quantité d’antioxydants précieux pour combattre les maladies inflammatoires et le vieillissement prématuré [1].

Plusieurs études ont montré que l’acide oléique (présent en grandes quantités dans l’huile d’olive) peut réduire les marqueurs d’inflammation, comme la protéine C-Reactive [2].

Un autre antioxydant de l’huile d’olive, l’oléocanthal, a prouvé qu’il fonctionnait comme l’ibuprofène, un médicament anti-inflammatoire courant [3]  [4].

Et ce n’est pas tout… Il existe bien d’autres substances dans l’huile d’olive qui réduisent l’expression des gènes et protéines responsables de l’inflammation [5].

L’huile protège-t-elle des maladies cardiovasculaires ?

Les maladies du cœur sont la première cause de décès dans le monde (dépassées par les cancers récemment) [6].

Pourtant, dans certaines régions du monde, on meurt rarement de maladies du cœur. C’est le cas des pays méditerranéens [7]. Une étude a montré qu’adopter l’alimentation des pays méditerranéens permettait de réduire de 30 % le risque de crise cardiaque et d’infarctus [8].

C’est de là que vient l’intérêt pour la diète méditerranéenne.

En effet, l’huile d’olive agit sur le corps de plusieurs manières :

  • Elle réduit significativement la pression artérielle. Dans une étude, les patients ont ainsi pu diminuer de moitié leurs médicaments contre l’hypertension [9].
  • Elle agit contre les caillots de sang qui bloquent vos vaisseaux sanguins en cas d’infarctus ou d’AVC [10].
  • Elle réduit l’inflammation généralisée du corps qui favorise les problèmes cardiaques [11].
  • Elle protège votre cholestérol des dégâts du stress oxydatif [12].
  • Elle garantit l’intégrité et le fonctionnement de l’endothélium (l’intérieur de vos vaisseaux sanguins) [13]. C’est la partie sur laquelle se dépose la plaque de cholestérol.

Il existe quantité d’études sur les humains et les animaux qui ont mis en évidence les bienfaits de l’huile d’olive pour la santé du cœur. Mais d’autres études ont montré qu’elle était intéressante pour ralentir la progression du cancer ou d’Alzheimer.

L’Île où les hommes oublient de mourir

Les scientifiques ont depuis longtemps observé que les populations méditerranéennes sont moins touchées par les cancers. Ils ont aussi recensé des guérisons miraculeuses dans ces populations. Aujourd’hui, on pense que cela tient au mode de vie, à l’alimentation – et notamment à l’huile d’olive [14].

Le cancer est une croissance incontrôlée des cellules de votre corps. On ne connaît pas bien l’origine de cette dégénérescence… mais le stress oxydatif y contribue certainement.

C’est pourquoi les antioxydants de l’huile d’olive sont précieux – notamment l’acide oléique. Ils réparent les dégâts causés par le stress oxydatif [15] sur les gènes liés au cancer [16].

Nous manquons d’essais cliniques pour confirmer les effets anticancer de l’huile d’olive. Mais en laboratoire (in vitro), à l’échelle moléculaire, on a observé que les composés de l’huile d’olive combattaient le cancer [17].

L’huile d’olive préserve votre mémoire (et vos meilleurs souvenirs)

La maladie d’Alzheimer se caractérise par un agrégat de bêta-amyloïde dans vos neurones.

Lors d’essais sur des souris, on a observé qu’il était possible de nettoyer cet agrégat de bêta-amyloïde grâce à une substance active de l’huile d’olive [18].

En 2013, un essai clinique contrôlé sur 285 personnes a montré qu’une diète méditerranéenne enrichie en huile d’olive permettait :

  • D’améliorer leurs fonctions cognitives
  • Réduire le risque de démence [19].

L’huile d’olive est donc un trésor pour la santé.

La prochaine fois, je vous parlerai d’un élixir conçu à partir d’une huile d’olive unique !

Bien à vous,

Eric Müller




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Pamplemousse ATOMIQUE en promo dans votre hypermarché Chère lectrice, Cher lecteur, Saviez-vous que certains de nos fruits proviennent du JARDINAGE ATOMIQUE ? Le pamplemousse Red Ruby a été obten...
Régénérez chacune de vos cellules Pourquoi simplement vouloir avoir l'air plus jeune, quand vous pourriez régénérer chacune des cellules de votre corps ? En 2010, une équipe de cher...
Pour en finir avec la gorge encombrée Voici le scénario d’une infection : Vous tombez malade (grippe, gastro, rhume). Vous commencez à vous soigner sérieusement. Le gros de l’in...

Consulter les sources :

[1] The phenolic compounds of olive oil: structure, biological activity and beneficial effects on human health
Major phenolic compounds in olive oil: metabolism and health effects.

[2] Dietary Factors That Promote or Retard Inflammation

Dietary intake of fatty acids and serum C-reactive protein in Japanese

[3] Molecular mechanisms of inflammation. Anti-inflammatory benefits of virgin olive oil and the phenolic compound oleocanthal.

[4] Phytochemistry: Ibuprofen-like activity in extra-virgin olive oil

[5] In vivo nutrigenomic effects of virgin olive oil polyphenols within the frame of the Mediterranean diet: a randomized controlled trial

[6] The top 10 causes of death

[7] Mediterranean diet and prevention of coronary heart disease in the elderly

[8] Primary Prevention of Cardiovascular Disease with a Mediterranean Diet

[9] Olive oil and reduced need for antihypertensive medications

[10] Long-term monounsaturated fatty acid diets reduce platelet aggregation in healthy young subjects

[11] Atherosclerosis — An Inflammatory Disease

Cardiovascular disease: C-reactive protein and the inflammatory disease paradigm: HMG-CoA reductase inhibitors, alpha-tocopherol, red yeast rice, and olive oil polyphenols. A review of the literature

[12] Dietary olive oil reduces low-density lipoprotein uptake by macrophages and decreases the susceptibility of the lipoprotein to undergo lipid peroxidation

[13] Phenolic content of virgin olive oil improves ischemic reactive hyperemia in hypercholesterolemic patients

Olive oil polyphenols decrease blood pressure and improve endothelial function in young women with mild hypertension

[14] Cancer and Mediterranean dietary traditions

[15] Olives and olive oil in cancer prevention
The antioxidant/anticancer potential of phenolic compounds isolated from olive oil

[16] Mediterranean dietary traditions for the molecular treatment of human cancer: anti-oncogenic actions of the main olive oil’s monounsaturated fatty acid oleic acid (18:1n-9)

[17] Oleic acid, the main monounsaturated fatty acid of olive oil, suppresses Her-2/neu (erbB-2) expression and synergistically enhances the growth inhibitory effects of trastuzumab (Herceptin™) in breast cancer cells with Her-2/neu oncogene amplification

Dietary olive oil and corn oil differentially affect experimental breast cancer through distinct modulation of the p21Ras signaling and the proliferation-apoptosis balance

[18] Olive-Oil-Derived Oleocanthal Enhances β-Amyloid Clearance as a Potential Neuroprotective Mechanism against Alzheimer’s Disease: In Vitro and in Vivo Studies

[19] Virgin olive oil supplementation and long-term cognition: the PREDIMED-NAVARRA randomized, trial


12 réponses à “Ce qui est bon pour la santé dans l’huile d’olive”

  1. Elva Constanza Pasto Pastor Chavarro dit :

    hola, vivo en España, y por lo tanto es normal que en mi mesa, esté presente el aceite de oliva, pero yo os doy un truquito, en una botella, pon aceite de oliva y hojas de albahaca, ó ajos ó hojas de laurel ..a macerar 15 dias, tus ensaladas le dán un toque glamuroso!

  2. karl Seillé dit :

    Bonjour , Merci pour ces informations.
    J’aimerais connaître si il existe une différence nutritive entre consommer des olives et de l’huile d’olive.
    Merci à vous.
    Karl

  3. gacon dit :

    merci pour vos informations
    vous conseillez aussi une marque ; dans d’autres lettres que je lis écrit par d’autres auteurs il est indiqué que l’auteur ne perçoit pas davantage pour avoir citer des marques ; peut-être serait-il souhaitable de l’indiquer de façon systématique si c’est le cas pour que l’objectivité de l’auteur ne puisse être mise en doute

  4. LAFON-PAREL Alain dit :

    Bonjour. Au-delà de vos excellents conseils, je m’étonne de votre insistance à peine voilée de nous recommander de paser commandes chez Cell’Innov.
    Or, je l’ai vérifié,, les prix sont jusqu’à 4 fois plus che s que chez, par exemple Diéti Natura.
    Quel est votre intérêt caché ?
    Merci.

  5. Cadet Marie dit :

    Je sais que l’huile d’olive contient des Oméga 9, je n’ai jamais entendu dire qu’elle contenait des oméga 6….

  6. brun dit :

    faudrait parler de De Lorgeril ça serait bien aussi et ça vous eviterait les commentaires ( il n y a pas assez de preuve ni d etudes ) en cardio elles existent !

  7. Duvaldajol dit :

    SVP
    Donner la quantité demandée par les lecteurs attentifs pour atteindre les % en vitamine K et en vitamine E..
    Est-ce que cela prend une cuillère à thé, ou à soupe, 100 ml, un l ?

  8. Ranarivelo michel dit :

    Ce n’est pas un commentaire mais une question = Un « confrère » a longuement disserté sur… L’insuline cause de bien des maux et produit par :Les aliments allégés( ok ) mais aussi par les céréales complètes, ET les huiles végétales ! etc

    Que penser ?

     » A privilégier les aliments pauvres en glucide »…

  9. Lahaye dit :

    Bonjour, J’ai bien apprécié votre lettre sur l’huile d’olive – comme toutes les autres d’ailleurs – toutefois vous indiquez que l’huile d’olive fournit par ex. 72 % des apports journaliers recommandés, mais vous ne dites pas dans quelle quantité d’huile.
    Merci d’avance pour ces précisions.
    Cordialement
    FLahaye

  10. F. Jurbert dit :

    bonjour,
    à vous lire depuis environ un an, les choses sont toujours trop simples.
    Sur l’huile d’olive et le régime méditerranéen, à titre d’exemple, je trouve quelques contradictions apparentes et des affirmations plus ou moins gratuites ; disons que sans vouloir vous vexer, vos conclusions sont pour le moins un peu hatives. D’un côté vous dites par exemple qu’ il y a un énorme déficit en oméga 3 dans l’huile d’olive, et que c’est la faute aux plats industriels si on manque d’oméga 3. Ah, je suis rassuré car je ne mange que des petits plats préparés par mes soins ! Mais vous prônez le régime méditerranéen car « une étude » (oui, une seule, pas 3 ou 10) a montré que blabla… Si une seule étude sur 30 individus a montré une certaine tendance, on est très très loin d’une preuve. De plus, si les gens en Crête vivent mieux et plus longtemps, ce n’est peut-être pas uniquement à cause de leur alimentation : je doute que ces gens là par exemple, se paient le luxe d’une supplémentation en huile de poisson dont vous vantez les mérites. Peut-être que leur mode de vie que vous citez, intervient, (dont une bonne petite sieste de 20 min après déjeuner), mais pas seulement . On peut penser que leur exposition aux produits chimiques est moindre, que le climat est propice, qu’ils sont moins sédentaires que nous, que sais-je le stress de tous les jours est réduit par leur philosophie de la vie, et que tout cela joue aussi.
    Ainsi ne pensez-vous pas qu’il faudrait une analyse multifactorielle basée sur de très nombreuses études de cohorte pour permettre d’avancer des conclusions prudentes « il semble que blabla …) ?
    cordialement
    F. Jurbert

  11. van der sloot théodora dit :

    les pourcentages pour les vitamines K et E des apports journaliers recommandées c’est pour quelle quantité s.v.p.?

  12. Jacques Zedda dit :

    Bonjour, à propos de la composition de l’huile d’olive, vous indiquez qu’elle représente 75% des apports journaliers recommandés en vitamine K ainsi que 72% pour la vitamine E… mais sans préciser quelle quantité d’huile correspond à ce quota. Je trouve cela un peu nébuleux tout de même. Cordialement. Jacques Zedda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *