Savez-vous distinguer un fruit d’un légume ?

20J’entends souvent la conversation suivante :

  • Je mange beaucoup de légumes, notamment des courgettes et des tomates.
  • Ah non, là je t’arrête Pascal… la tomate est un fruit, pas un légume !

Qui a raison ?

Pascal ? Ou Jean-Louis, son beau-frère ?

Les mots « fruits » et « légumes » ont en fait plusieurs sens, selon qu’on parle gastronomie ou botanique.

Sens gastronomique

En langage gastronomique, « fruit » désigne un végétal comestible, sucré et qu’on l’on peut consommer en dessert.

Et les « légumes » désignent les plantes potagères qui se mangent : tubercule, racine, tige, feuille, bulbe, fleur, graine et même fruit.

Sens botanique

En langage botanique, le « fruit » est l’ovaire fécondé de la fleur (nous allons y revenir).

Et le « légume » est le fruit des légumineuses (et c’est tout). On l’appelle aussi « gousse » ou « cosse ».

Pois chiches dans leur gousse (cosse)

Donc le « fruit » est l’ovaire fécondé de la fleur ?

Oui, la fleur est munie d’organes reproducteurs – son pistil.

Une fois la fleur fécondée, certains de ses organes meurent (on dit qu’ils dégénèrent). Et d’autres organes se transforment. C’est le cas de ses ovaires qui deviennent un « fruit ». Les graines ou le noyau du fruit sont donc ses ovules.

Voici comment la plante communique avec son environnement

Le fruit jeune est dur, acide, amer, de couleur discrète et sans odeur. Tout ça afin d’éloigner les animaux. C’est sa stratégie pour protéger ses graines en formation (ovules).

Le fruit mûr est au contraire coloré, juteux, parfumé, sucré et riche en nutriments. C’est pour attirer les gourmands qui serviront à disséminer les graines (descendance).

Certains fruits (ou baies) sont constitués d’ovaires et d’autres organes de la fleur qui n’ont pas disparu après la fécondation [1]. On les appelle alors faux-fruits. (ex : pomme, fraise).

Les organes qui subsistent et se développent sont appelés induvies. Ce sont généralement le pédoncule, le réceptacle, les sépales (calice), les étamines, le style [2], etc.

 

Pomme, poire, fraise : les faux-fruits

Le vrai fruit de la pomme et de la poire se situe dans le trognon. Il est délimité par la membrane dure et transparente semblable à du plastique :

Source : F. Saly – E. Müller

Pour la fraise, c’est très différent.

La fraise contient une multitude de vrais fruits. Ce sont les petites graines jaunes (akènes) dispersées sur sa surface.

Dans son expérience, Nitsch a montré que malgré leur petite taille, les fruits de la fraise (akènes) jouent un rôle essentiel dans son développement.

Quelques bizarreries de la langue

D’abord, nous pouvons lister quelques bizarreries de la langue :

La tomate est anatomiquement un fruit (une « baie » pour être précis), mais on l’appelle couramment « légume ».

Mais il existe des tas d’autres fruits qu’on appelle « légumes » dans le langage gastronomique : le concombre, l’aubergine, la courgette, les courges et autres cucurbitacées, le poivron, l’avocat, l’olive… (la liste est longue.)

Autre curiosité de la langue :

La cosse des petits pois est un fruit. Mais les petits pois eux-mêmes ne sont plus des fruits… ce sont des graines [3] !

La rhubarbe est anatomiquement une tige, mais nous l’appelons « fruit ».

L’asperge, le céleri et la bette sont aussi des tiges, mais se font appeler « légumes » !

Nous n’avons pas encore parlé des autres organes qui se mangent :

  • les racines (carottes, betteraves)
  • les feuilles (salades)
  • les tubercules (pommes de terre)
  • les bulbes (oignons)
  • les fleurs (fleur de courgettes)

Curieusement, ils entrent tous dans la catégorie des « légumes » au sens gastronomique.

« Légume » est donc une appellation fourre-tout qui inclut des fruits, des racines, des feuilles, des tiges…

En revanche, j’ai bien réfléchi, et il me semble que tous les « fruits » au sens gastronomique sont effectivement des fruits, des, baies, des faux-fruits ou des fausses-baies (à l’exception de la rhubarbe qui est une tige).

Si vous connaissez des « fruits » qui sont anatomiquement des racines, feuilles, tubercules, bulbes, fleurs, ça m’intéresse beaucoup ! (Faites m’en part en laissant un commentaire ici.)

Devriez-vous changer votre vocabulaire ?

Pour résoudre les imprécisions de la langue, beaucoup recommandent d’employer les mots :

  • légume-racine (pour la carotte, etc.)
  • légume-fruit (pour la courgette, la tomate, etc.)
  • légume-tige (pour l’asperge, etc.)
  • et ainsi de suite.

En toute franchise, ça me paraît superflu…

Mais si ça peut vous éviter de vous faire reprendre par votre beau-frère chaque fois que vous dites que la tomate est un légume… soit !

Bien à vous,

Eric Müller




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Restez-vous en surpoids alors que vous mangez autant que vos amis minc... Question n°3 du test qui vous révèle pourquoi vous ne perdez de poids Nous sommes toujours sur le questionnaire du Dr. Hyman. Le questionnaire comple...
5 choses invraisemblables que votre corps fait tous les jours Rester en vie, c’est simple : il suffit de respirer, de boire et de manger (avec modération) … C’est si simple qu’on finit par oublier l’extraordin...
Pourquoi les plombiers ne font pas de bons médecins (et vice versa) Je ne me fais pas d’illusion à votre sujet. Si vous me lisez, c’est que vous cherchez des solutions simples et des habitudes faciles à adopter pour...

Consulter les sources :

[1] Fruit (botanique)

[2] Barral, J.A., Sagnier, H., Dictionnaire d’agriculture, encyclopédie agricole complète, coll. « Hachette et cie », 1889, pages 301–302

[3] Pois


56 réponses à “Savez-vous distinguer un fruit d’un légume ?”

  1. Henry René dit :

    les figues sont des fleurs

  2. PERRIN Geneviève dit :

    que pensez-vous des champignons comestibles ? sont-ils les fleurs ou des fruits?

  3. Ouafae dit :

    Bonjour,
    que dite vous des cardans : je pense que ‘imagine que c’est légume tige ?
    Des Gambos c’est légume ?
    Avocat légume ou fruit ?
    Anones ?

  4. Jacques de Sa dit :

    aujourd’hui les jardiniers qui « travaillent » avec la lune emploient les vocables pour les légumes :

    JOURS : racines, fruit, feuilles ou fleurs.

    bien coeurdialement

  5. Jacques de Sa dit :

    NAMASTE

    MERCI POUR CET ARTICLE

    déjà aujourd’hui quand on jardine et cultive avec le calendrier lunaire il est employé les vocables :

    Légumes; fruits; feuilles; fleurs; racine : donc continuons ! naturellement

    jacques de Sa

  6. Anne-Marie Ferrandez dit :

    Merci pour votre article très intéressant. Quand j’étais petite, j’appréciais bien comme dessert la patate douce, que l’on faisait cuire à l’eau ou au four, et que l’on mangeait encore tiède, arrosée de miel. Et mon arrière grand-mère, originaire de la province de Valence, en Espagne, faisait des petits gâteaux, sortes de chaussons faits de pâte sablée, fourrée de purée de patate douce, le tout parfumé de citron, anis et cannelle.
    Bien amicalement, Anne-Marie

  7. Dan dit :

    Ces lettres sont trop longues à lire
    Toutes les personnes que je connais pensent comme moi
    Mereci de les raccourcir

  8. grollé dit :

    qu’en est-il des champignons dont la truffe

  9. jipe dit :

    Pour la banane, botaniquement c’est une bractée florale donc une pièce extérieure du calice.

  10. chantal dit :

    Qu’en est-il de la tige d’angélique qui sert à faire des fruits confits, de la fleur de sureau qui sert à faire les beignets ou encore des pétales de rose qui servent à parfumer le gâteaux ou les loukoum…

  11. Annelise Jouffrieau dit :

    Bonjour,
    Je souhaiterais vous informer que la tomate est «  »appelée » legume, car les legumes sont taxables,
    et les fruits non, de par leur production incertaine.
    je vous invite à demander plus d informations, à MR Tomate, specialiste des tomates, à Saint Mard en Othe, ds l aube, il a un site, il pourra vous repondre parfaitement. Merci

  12. Jean-Jacques Segalen dit :

    Bonjour
    Un ‘fruit-queue’ ou plutôt ‘fruit-pédoncule’ peu connu, Hovenia dulcis’, un arbre d’Asie dont on mange non pas le fruit mais le pédoncule qui gonfle et ressemble à du raisin sec, j’en ai un en culture dans mon jardin (île de la Réunion)

  13. LANNEVAL dit :

    J’adore apprendre, c’est la raison pour laquelle j’ai beaucoup apprécié votre « cours » de botanique. Néanmoins je continuerai à appeler légumes, mes tomates. Merci

  14. Voiselle dit :

    J’adore vous lire, que du plaisir
    MERCI
    Laurent v

  15. Mary dit :

    Bonjour
    Le langage du jardinier ne rejoint pas toujours celui du botaniste, pourtant lorsqu’il veut jardiner en tenant compte des phases lunaires, il s’en approche le plus possible.

  16. Francis dit :

    Erreur: ce qui se mange dans la rhubarbe n’est pas la tige (la hampe florale) mais le pétiole de chaque feuille.
    L’exemple le plus ordinaire de fleur qui se mange est l’artichaut.

  17. JACOB dit :

    Bonsoir Monsieur Müller,

    Excellent article qui permet de comprendre un peu mieux ce sujet bien complexe!
    Il est vrai que la plupart des fruits (que nous considérons comme tel) sont de vrais fruits sous des dénominations botaniques différentes (baie, drupe, fruit à pépin…).
    Mais il y a toujours des exceptions qui confirment la règle tel la rhubarbe que vous citez en exemple. Parmi les tiges, il y a aussi la canne à sucre et il me vient à l’esprit un arbre originaire de Chine, dont on consomme le pédoncule de la fleur. Il se gonfle à maturité pour devenir charnu, il a un agréable goût de raisin sec, le fruit est non comestible. Il s’agit de Hovenia dulcis (Rhamnacées) c’est un proche parent du jujubier.
    Beaucoup de fleurs se mangent également sous l’appellation « fruit » tel les pétales de fleurs de feijoa qui sont charnues et sucrées .
    Vous trouverez beaucoup d’informations sur ce sujet dans le superbe livre de Susanna LYLE « Encyclopédie mondiale des fruits et fruits secs » aux éditions De Vecchi.
    Merci pour vos articles toujours parfaitement clair et très bien détaillés.

    Bien cordialement,

    Pierre JACOB

  18. Chaume dit :

    Bonjour c’est stephane chaume faites comme moi manger les fruits et légumes crus ou buvez des jus de fruits et légumes naturel ou bio et protéger notre nature qui nous offre plein de bon produit qui sont sein pour nous merci à vous chaume stephane cordialement à vous et allez voir le site régénère et l’eau de quinton c.s.b.s

  19. Thérèse Sahuc dit :

    Il y a aussi des troncs d’arbre comestible, les coeurs de palmiers.

  20. Annie dit :

    Merci pour cet article qui a le mérite de lever un malentendu courant sur les fruits et les légumes.

    Je souhaite toutefois apporter quelques précisions :

    1) Vous écrivez : « Les graines ou le noyau du fruit sont donc ses ovules ».
    – Un pépin est une graine. Un noyau est une coque dure contenant une graine (ex : l’amande présente dans le noyau d’abricot).
    – Il y a une grosse différence entre graine et ovule : un ovule est une graine fécondée par un grain de pollen. (Grains de pollen produits par les étamines de la fleur). Un ovule non fécondé ne deviendra jamais une graine, et si aucun ovule n’est fécondé dans une fleur, cette fleur ne donnera pas de fruit.

    2) Pour la rhubarbe, le céleri et la bette, la partie que l’on consomme n’est pas une tige, mais le pétiole de la feuille. La tige est l’organe sur lequel s’accrochent les feuilles. En revanche, l’asperge est bien une tige, terminée par un délicieux bourgeon.

    3) Les différentes sortes de fruits en botanique :
    On distingue les fruits secs (akènes, gousses) et les fruits charnus.
    – Fruits secs : gousses (haricot, fève, petit pois) ; akènes (noisette, gland, akènes de fraise).
    – Fruits charnus : pêche, cerise, raisin et… noix ! Sur une noix fraîche, une partie charnue (verte) entoure le noyau c’est-à-dire la coque qui elle-même contient la graine comestible. (Idem pour l’amande de l’amandier).
    Parmi les fruits charnus, on distingue :
    – Les drupes, ou fruits à noyau* : pêche, prune, noix, cerise… [* Noyau : coque rigide contenant une graine.] NB : une framboise est un ensemble de petites drupes contenant chacune un petit noyau.
    – Les baies, ou fruits à pépins* : raisin, orange, melon, potiron, courgette, poivron, tomate, groseille, myrtille, papaye… NB : L’avocat est une baie avec un seul gros pépin. [*Un pépin = une graine.]

    Bien cordialement,

  21. Annie dit :

    Monsieur Müller, vous demandiez s’il existe des fruits qui ne sont pas vraiment des fruits…
    Quand on mange une noisette, une noix ou une châtaigne, on ne mange pas le fruit de la plante, mais sa graine. C’est tout de même une partie du fruit…

  22. courtignon marie dit :

    Bonjour
    Que diriez-vous des cacahuètes?
    Fruit , légume, ou autre chose?
    Merci d’avance

  23. Cati Oliveira dit :

    Fruit ou légume ?

    Voici un « fruit » qui n’est pas un fruit au sens botanique ou anatomique du terme:
    la banane !!!
    Le fruit du bananier est le régime de banane… tout comme le fruit de la vigne est la grappe de raison…
    Amicalement, Cati

  24. RAYNAUD BERNARD dit :

    Que sont les cacahuètes ?
    Bonjour et merci

  25. Bruno DENIS dit :

    On peut considérer que la laitue fructifie dans sa feuille et l’arachide dans sa racine

  26. HENON. qdenis dit :

    rhubarbe, bette…ne sont pas des tiges, mais des pétioles

  27. HOC dit :

    où classe-t-on le gingembre ? la racine de gentiane, etc… ?

  28. Reine dit :

    La figue doit être une fleur,

  29. bobforrester dit :

    Explication finaliste indigne de la science

  30. Beatrice Fritsch dit :

    La poire de terre

  31. Jacques Zedda dit :

    Bonjour, vous n’avez pas parlé de la « figue-fleur » ou figue d’été, la figue en général étant un « fruit » un peu particulier. Ni de la banane, qui est considérée soit comme un fruit, soit comme un légume quand il s’agit de la banane plantain. D’autre part, il me semble que l’on appelle figue la banane-fruit aux Antilles. Et quid de l’artichaut, qui est constitué du sépale, avant qu’il ne devienne fleur? Cordialement. Jacques Zedda

  32. Sylvain Guyot dit :

    Bonjour. Quid de l’arachide?

  33. Joelle FISCHER dit :

    La pomme cajou que l’on trouve couramment au Brésil en saison et qui peut se consommer de diverses façons, dont crue, est en fait le pédoncule transformé de la fleur et la noix de cajou (le vrai fruit) est suspendue en virgule en bas de cette « pomme »

  34. jacqueline dit :

    bonjour,
    je vous propose l angélique, la réglisse et le souchet meme si je reconnais que c est un peu limite
    cordialement
    patrice

  35. Baudras dit :

    Attention : les poires n’ont pas de trognon car elles n’ont pas de « cartilage ». Elles peuvent donc se manger intégralement. Il a fallu que mon grand-père me l’apprenne et mette ainsi fin à mon gaspillage.
    Cordialement

  36. Françoise dit :

    Bonjour
    Article intéressant, même si je trouve que vous décortiquez trop le sujet. Pour moi, « légume » (si l’on veut bien excepter l’acception botanique, mais là on entre dans un domaine de spécialistes…) est un terme culinaire, pour « accompagnement de plat principal », généralement salé, et « fruit », le truc sucré et plaisant que l’on mange en dessert ou dans la journée. Cela doit suffire, à mon sens, au commun des mortels. Ce que vous développez est certes très intéressant (je me répète…) mais destiné aux curieux (dont je suis) ; je doute que la majorité retiendra quelque chose de votre article. Avant de vous quitter, vous souhaiter une bonne journée et une belle continuation, voici ce qu’introduit Wikipédia sur le mot « légume » : « Un légume est la partie comestible d’une plante potagère. Cette définition, reprise par la plupart des dictionnaires de langue française, doit être étendue aux champignons comestibles, dont certains sont cultivés (champignon de Paris, shiitaké, etc.) et à certaines algues. Cette partie peut être une racine (carotte), une tige (céleri), une feuille (laitue), une fleur (artichaut), un fruit (poivron), un bulbe (oignon), un tubercule (pomme de terre), une graine (maïs), le fruit sec des légumineuses (dans une gousse ou légume) »

  37. schos Anne-marie dit :

    J’ai vu le gingembre classé au niveau des fruits et c’est une racine, il me semble.

  38. CASTAN dit :

    C’est bien ces petites précisions, cela nous enrichis à chaque fois, merci

  39. Michèle dit :

    Je pense ėgalement aux délicieuses figues qui ne « naissent » pas d’une fleur : quelques très petits fruits rabougris apparaissent au printemps et à partir d’aôut a lieu la multiplcation « magique » des figues….
    Par ailleurs je réfléchis aux fruits exotiques…sont-ils tous issus de fleurs ? Que pensez vous du fruit de l’arbre à pain? Il est délicieux lui-aussi mais se déguste plutôt comme un « légume » puisqu’on l’épluche et qu’on le fait cuire pour le manger comme les « racines » tel le manioc.ou les patates douces…
    Je me pose aussi des questions à propos des fruits qui fleurissent plusieurs fois dans l’année, notamment les pois d’angole (genre de lentilles) dont les cosses résultent de petites fleurettes..
    Il y a aussi les avocats, fruits qu’on apprécie comme un légume, à l’instar de la tomate ; l’enorme régime de bananes, issu d’une fleur qui pousse sur une « herbe »….
    Tout cela est passionnant…
    Michèle

  40. michel hasbrouck dit :

    en tout cas, je me régale avec vos communications

  41. hasbrouck dit :

    on a aussi beaucoup dit que mes enfants étaient des fruits de mon amour avec mon épouse.

    Par ailleurs, ce ne sont absolument pas des légumes, ils sont trop malins.

    Alors, je m’interroge…

  42. hasbrouck dit :

    je consomme la capucine sous forme de fleur, pour décorer le plat, ou, ensuite, sous forme de graines, après macération dans du vinaigre. comme des câpres.

    une autre plante : je consomme les feuilles de vigne et les grappes, entières ou sous forme de vin !

    d’ailleurs, j’aimerais bien que vous analysiez le vin, qui est une composante très important de l’alimentation humaine

  43. FROTIN dit :

    Anne se demande et vous demande: qu’en est il de l’ananas???
    Répondre

  44. Kofmehl Pierrette dit :

    Que penser des groseilles dont les grappes murissent au soleil sur des tiges ?

  45. Catherine Auxietre dit :

    La figue n’est pas un fruit mais le réceptacle qui contient l’infrutecence d’akènes qui dans une chair sucrée sont ce que nous consommons.

  46. Christian Mayrand dit :

    Quid du gingembre ?

  47. Chaumet dit :

    Bonjour ;
    Je viens de lire votre article sur les fruits et légumes.
    J’avais vu, il y a quelques temps, une autre définition des uns et des autres ; il semble que cela correspond aux exemples que vous avez donnés :
    – les fruits poussent sur des arbres, ou des tiges (avocats, pommes, tomates, courgettes…) ;
    – les légumes sortent de terre (poireaux, choux, chou-fleur, artichauts…).
    Qu’en pensez-vous ?
    Merci pour vos articles très intéressants.
    J-L. Chaumet

  48. Sandrine dit :

    Je pense que la figue est un fruit particulier qui mérite au regard de votre article une recherche specifique. Il s’agit d’une fleur non eclose qui atire une guepe qui meure dedans et cela produit ce que nous appelons le fruit. (je ne suis pas une specialiste)

    • Annie dit :

      La figue est comparable à la fraise. Les petitd grains qui craquent sous la dent sont des akènes (fruits secs), enfermés dans un conceptacle charnu et sucré à maturité (équivalent du réceptacle charnu de la fraise).

  49. charles leboucher dit :

    qu’en est-il de l’arachide ?

    • Annie dit :

      Bonjour,
      L’arachide est un fruit, qui, comme tous les fruits, se forme à partir d’une fleur, mais qui par la suite, s’enfouit dans la terre. On ne mange pas le fruit de l’arachide, mais seulement ses graines.

  50. Gautron dit :

    Monsieur Mullër
    Il est nécessaire d’élargir votre conception des fruits. J’ai eu dans mon laboratoire de recherches un collaborateur remarquable du nom de FRUIT. Comme quoi …..
    Avec humour
    René Gautron

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *