Thyroïde : 4 signes que vous souffrez d’un dysfonctionnement [1/2]

Cette histoire concerne plusieurs populations ayant vécu dans certaines régions montagneuses vers les années 1850 et jusqu’au début du XXe siècle. 

Appelés les « Crétins des Alpes », ces personnes ont vu leur développement physique et mental s’arrêter prématurément. Ainsi, ils étaient petits, avaient le visage déformé et souffraient d’un retard mental. De plus, leur cou était anormalement enflé, constituant un goitre [1].

Les médecins ont tenté en vain toutes les solutions possibles et imaginables à l’époque :

  • dessécher les marais pour en faire des terres labourables,
  • couper les arbres poussant à moins de 50 m des habitations,
  • manger de la viande, etc.

Ces mesures n’ont bien entendu eu aucun effet sur les personnes malades. Ce n’est que dans les années 1920 que des pharmaciens Suisses découvrirent qu’il suffisait de combler un simple déficit pour soigner cette maladie. Oui : une supplémentation a permis d’enrayer la situation !

En effet, les scientifiques ont constaté que le sol des montagnes était particulièrement pauvre en iode. Or, il s’agit d’un élément indispensable à la synthèse des hormones thyroïdiennes, dont la carence en bas âge entraîne des anomalies du développement appelées « crétinisme ». 

Ainsi, les « crétins des Alpes » auraient pu éviter très facilement leurs problèmes de santé s’ils n’avaient pas oublié leur usine à hormones.

Ne commettez pas la même erreur, prenez soin du chef d’orchestre de votre organisme

Votre glande thyroïde a beau ne mesurer que quelques centimètres et ne peser que 20 grammes, ses fonctions sur tout votre organisme n’en sont pas moins immenses. Les hormones qu’elle sécrète régulent [2] [3]:

  • vos émotions,
  • votre humeur,
  • votre fréquence cardiaque,
  • votre circulation sanguine,
  • la température de votre corps,
  • vos dépenses énergétiques cellulaires,
  • votre digestion,
  • le fonctionnement de votre cerveau…

Ainsi, c’est elle qui dirige à distance de nombreuses fonctions indispensables à votre santé. Elle est tout simplement le chef d’orchestre chargé de libérer les bons messages chimiques qui vont circuler dans votre sang pour se fixer à des récepteurs spécifiques sur des cellules cibles.

Repérez les 4 signes d’un dérèglement

Vous l’avez compris, lorsque votre thyroïde fonctionne mal, c’est beaucoup de vos autres fonctions vitales qui sont impactées. Elle peut fonctionner au ralenti (hypothyroïdie) ou au contraire s’emballer (hyperthyroïdie). Les femmes sont 2 à 8 fois plus touchées par ces troubles que les hommes et le risque augmente avec l’âge pour atteindre 10 % à partir de 60 ans.

Lorsqu’elle commence à dysfonctionner, de nombreux symptômes apparaissent. Il suffit de les connaître pour agir au plus vite. J’ai listé pour vous les 4 signes de dérèglement thyroïdien les plus fréquents[4] [5] [6].

1 Vous avez chaud ou froid sans raison

Une frilosité anormale peut être le signe d’une hypothyroïdie et au contraire, des bouffées de chaleur et une transpiration accrue seront le signe d’une hyperthyroïdie. Soyez donc à l’écoute de votre corps. Bien entendu, si vous avez froid en plein hiver ou très chaud à la plage, vous n’avez aucune raison de vous alarmer. Ici, il est question de variations anormales et indépendantes des températures extérieures.

2 Votre transit vous joue constamment des tours

Votre transit est l’un des premiers à être perturbé en cas de troubles. Si vous êtes constipé, malgré un bon régime alimentaire rempli de fibres, cela peut indiquer une hypothyroïdie. À l’inverse, des diarrhées répétitives peuvent être le signe d’une hyperthyroïdie. Outre ces problèmes, une variation de poids incohérente ou une perturbation de l’appétit peuvent aussi indiquer un potentiel dérèglement.

3 Votre cœur a perdu le tempo

Les hormones thyroïdiennes influencent certains enzymes cardiaques, impliqués dans la façon dont le cœur se contracte. L’hypothyroïdie peut donc entraîner des palpitations et/ou de la bradycardie, soit un rythme cardiaque trop lent par rapport à la moyenne. À l’inverse, il peut s’emballer en cas d’hyperthyroïdie. Dans les deux cas, il génère un essoufflement anormal.

4 Vous avez des sautes d’humeur

Au vu des nombreuses hormones que gère votre thyroïde, il est tout à fait normal que votre humeur soit perturbée. Nervosité, dépression, irritabilité, saute d’humeur… ces signes doivent vous alerter.

Alors si vous vous plaignez de plusieurs de ces symptômes (au moins 2), il est fort probable que vous souffrez d’hypothyroïdie. Car bien souvent, les insuffisances thyroïdiennes ne sont pas diagnostiquées. 

Ainsi, vous vous retrouvez à traiter leurs conséquences avec des médicaments (antidépresseurs, anxiolytiques, antalgiques…) sans jamais soigner la cause. En cas de doute n’hésitez pas à consulter votre médecin et à faire des tests.

Sachez que vous pouvez tout de même prévenir un dysfonctionnement en adaptant votre alimentation. Car oui, votre thyroïde a besoin d’être bien nourrie ! Et si certains aliments favorisent son bon fonctionnement, d’autres sont à éviter.

Dans ma prochain article, je répondrai à toutes ces interrogations

  • Quel est le nutriment le plus important à surveiller ?
  • Quels sont les 5 minéraux clés à introduire à votre alimentation ?
  • Ou encore quand devez-vous envisager une supplémentation ?

Bien à vous,

Eric Müller





Consulter les sources :

Sources : [1] La véritable histoire des crétins des Alpes, Le Point. [2] La thyroïde, Société Canadienne du cancer [3] L’hyperthyroïdie : symptômes, diagnostic et évolution », Ameli, le site de l’Assurance Maladie en ligne, 21-sept-2018. [4] Et si c’était la thyroïde ? Docteur Philippe Veroli, Revue Santé Corps et esprit Crédit : © Emily-Frost-Shutterstock.com


4 5 votes
Évaluation de l'article

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

4 Commentaires
le plus récent
le plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Annie BORUCKI
4 jours il y a

Bonjour,
Votre article m’a particulièrement intéressée, mais concerne surtout l’hypothyroidie qu’en est-il de l’hyperthyroidie. Je viens de recevoir hier mes résultats sanguins où la TSH US est à 0,097 alors qu’en novembre 2020 elle était à 1,80..Mon médecin étant absent je dois attendre pour le recontacter. Merci de bien vouloir me donner quelques explications. A savoir que je suis avec intérêt tous vos articles étant pratiquante de médecine douce. Avec mes remerciements recevez mes salutations. Annie

Éditeur
Eric Müller
3 jours il y a
Reply to  Annie BORUCKI

Bonjour Annie,

je ne suis malheureusement pas médecin et ne connais pas votre historique dans sa globalité. J’espère que vous aurez vite des réponses. Tenez-nous au courant.
Eric.

Loheac
4 jours il y a

Merci pour vos précieux conseils
certains signes ci nommés m’ont alertée et une échographie de la thyroïde vient de confirmer une hypothyroïdie très atteinte !!!!je prends chaque jour 1comprimé de levothyroxine sodique
je suis très intéressée par les prochains conseils
gaidic Loheac

Éditeur
Eric Müller
3 jours il y a
Reply to  Loheac

Bonjour Gaidic Loheac,
je suis sincèrement ravi d’apprendre que ma lettre vous a permis de détecter à temps votre hypothyroïdie.Prenez soin de vous et surtout de votre santé ! Amélicalement, Eric