La vérité sur le tribulus « qui booste la testostérone »

Cette semaine, j’aimerais vous mettre en garde contre le tribulus, un complément réputé pour améliorer les performances sexuelles et sportives.

Le tribulus est un des grands classiques des compléments alimentaires – vous en trouverez partout.

Pourtant, aucune étude n’a observé les effets miraculeux qui lui sont attribués.

Voici la petite histoire du tribulus :

Tout commence à la chute du Rideau de fer

Les Bulgares ont depuis longtemps une passion pour l’haltérophilie. Aux Jeux Olympiques de Séoul, en 1988, les haltérophiles bulgares raflèrent 6 médailles – dont 4 en or.

La presse occidentale s’empressa d’interroger les héros nationaux pour comprendre comment ils avaient pu réaliser un tel exploit.

Leur secret : du tribulus bulgare, une plante qui semble améliorer les performances physiques en augmentant les niveaux d’hormones (testostérone, DHEA…) [1].

Il n’en fallait pas plus pour que le tribulus devienne la star des compléments alimentaires dans les années 90.

Il est consommé à la fois par les bodybuilders pour ressembler à Schwarzenegger, et par les hommes en quête de performance sexuelle. Tous ceux qui veulent produire plus de testostérone.

Certains estiment même que le succès du tribulus a grandement contribué au développement du marché des compléments alimentaires, en particulier pour la musculation [1].

L’origine du Tribulus Terrestris

Traditionnellement, les guérisseurs d’Inde, de Chine, du Japon et de Corée recommandent le tribulus pour traiter les dysfonctions sexuelles et l’infertilité [2].

Le tribulus est également cultivé en Afrique saharienne, dans le sud de l’Europe et dans les régions chaudes d’Amérique.

C’est une plante vivace à fleurs jaunes qui aime la chaleur et la sécheresse. Il existe différentes espèces, mais la plus commune est le Tribulus Terrestris.

Le tribulus est recherché pour ses fruits. Ceux-ci sont petits et verts avec des épines épaisses en forme de croix de Malte. On attribue à ses racines des propriétés pour la sexualité [3].

L’étude clinique qui a lancé la mode du tribulus

Une étude menée en 1985 par une équipe bulgare est souvent citée en exemple afin de prouver l’efficacité du tribulus pour augmenter la testostérone [2]. L’équipe du Dr Milanov avait donné à 8 hommes et 8 femmes, 3 doses de 250 mg d’extrait de Tribulus Terrestris par jour. Les sujets qui avaient au départ un taux de testostérone inférieur à la moyenne, parvenaient à un taux normal à la fin de l’étude. En revanche, chez ceux qui avaient déjà un niveau de testostérone dans la moyenne, aucune variation n’a été observée [4].

Le problème, c’est que ces conclusions, déjà peu significatives, ne sont de toute façon pas recevables, car l’étude ne respecte pas les standards modernes : essai clinique sur une population vaste, en double aveugle, contrôlé par placebo.

Et surtout, de nouvelles études sur le tribulus ont été menées depuis les années 2000.

Etudes modernes non concluantes sur les hommes en bonne santé

En 2005, un groupe d’hommes jeunes a reçu du tribulus contre placebo. Aucune différence significative n’a été observée dans leur production d’hormones androgènes, c’est-à-dire toutes les hormones (comme la testostérone) qui renforcent les traits masculins et la musculature [5].

Une étude menée en 2007 sur des rugbymen professionnels a montré que le tribulus n’a pas d’impact sur le taux de testostérone mesuré dans les urines. Aucun gain de masse musculaire ou de force n’a été observé par rapport au groupe placebo [6].

Une étude menée en 2008 n’a révélé aucune augmentation de la testostérone après un traitement en tribulus [7].

Les seuls êtres chez qui le tribulus peut booster les performances sexuelles, sont les rats et les lapins. C’est ce qu’a montré une étude le résultat d’une étude égyptienne [3].

Chez les hommes qui ont particulièrement peu de spermatozoïdes (oligozoospermie), on a observé un résultat légèrement meilleur sur la sexualité qu’avec un placebo [8]. Aucune amélioration n’a été observée chez les hommes en bonne santé.

Une synthèse de toutes les études menées sur le tribulus est parue au mois de mars 2014. Et les conclusions sont sans appel :

« Les études sérieuses montrent que le Tribulus Terrestris n’est pas efficace pour augmenter les taux de testostérone chez les humains. Cela signifie que les arguments marketing des fabricants de tribulus sont des allégations infondées. » [9]

Le tribulus semble avoir un petit effet sur les patients en déficit d’hormones masculines. Mais pas chez les individus en bonne santé.

Rien à voir avec les effets spectaculaires promis par les vendeurs de tribulus et les athlètes bulgares.

L’astuce pour parer à l’inefficacité du tribulus

Certains expliquent que les produits à base de tribulus tiennent leurs effets réels des autres substances adjointes au complexe. Ce serait notamment le cas pour les produits de performance sexuelle qui, sous le nom de tribulus, reposeraient en réalité sur l’efficacité de boosters de libido [4].

Si le tribulus est inefficace, ou, au mieux, un placebo, comment l’équipe d’haltérophilie bulgare a-t-elle réalisé son exploit en 1988 ?

Tribulus – un alibi pour cacher le dopage

Il y a un détail que les grands consommateurs de tribulus ont peut-être oublié :

En 1988, l’équipe bulgare d’haltérophilie fut contrainte de quitter les Jeux Olympiques de Séoul avant la fin.

La Bulgarie s’est vu retirer deux de ses quatre médailles d’or en haltérophilie dans un scandale de dopage.

Inutile de préciser que personne ne leur reprochait pas d’avoir pris du tribulus. En réalité, ces haltérophiles bulgares prenaient du furosémide – une substance qui dissimule les stéroïdes anabolisants [10].

Alors est-ce que le tribulus était un alibi pour cacher le dopage ?

Un coup de pub pour le tribulus bulgare ?

Si le tribulus avait été le réel secret de la victoire des haltérophiles bulgares, auraient-ils été assez stupides pour le révéler au monde entier ? Je ne le pense pas.

Ou alors, était-ce un gigantesque coup de pub pour les fabricants bulgares de produits à base de tribulus ? Si oui, alors c’était bien vu, car les consommateurs y croient encore aujourd’hui.

Faites le tour des magasins de compléments et de bodybuilding. Vous trouverez des tas de produits à base de tribulus. La victoire des Bulgares continue d’être utilisée comme un argument de vente.

Et ce succès n’a pas été démenti par les autres affaires de dopage en Bulgarie. En 2000 et en 2008, lors des Jeux Olympiques de Sidney et de Pékin, les haltérophiles bulgares ont à nouveau été contrôlés positifs [11].

Parlez aujourd’hui à un bodybuilder de tribulus bulgare, vous verrez son visage s’illuminer.

La qualité bulgare reste un gage d’efficacité pour les haltérophiles.

Les études qui ont montré l’inefficacité du tribulus, n’ont pas fait changer l’opinion.

Pourquoi croire ce que racontent les haltérophiles bulgares sur le tribulus, si par ailleurs ils cherchent à tricher pour gagner les olympiades ?

Attention aux mélanges douteux

Si le seul tort du tribulus était d’être inefficace pour augmenter la testostérone, passe encore.

Des produits sans effet, on en rencontre tous les jours, dans les pharmacies, les supermarchés, les magasins. On gaspille son argent. Soit. Mais c’est sans conséquence.

Mais avec le tribulus, le problème est plus sérieux.

D’abord, les données sont insuffisantes pour garantir son innocuité à long terme [2] – autrement dit, on ne sait pas s’il est inoffensif.

Ensuite, comme le tribulus est souvent vendu en combinaison avec d’autres substances, il existe des effets de synergie, potentiellement dangereux, et mal connus à l’heure actuelle. Or ces effets indésirables sont bien réels. Il faut donc faire attention à la composition.

Il reste que, parmi les différentes espèces de tribulus, certains pensent que le Tribulus Terrestris n’est pas la plus efficace. On aurait intérêt à mener des études sur les autres variétés de tribulus, et en particulier sur le Tribulus Alatus, dont beaucoup soupçonnent qu’il serait plus efficace [1].

En attendant, vous connaissez désormais la vérité sur le tribulus.

Ma conviction

Sur le fond, ma conviction est que les compléments qui ne sont pas sérieux, comme le tribulus, donnent une mauvaise réputation à TOUS les compléments – même les plus efficaces (comme la vitamine D3) !

Les mauvais compléments sont le talon d’Achille de la santé naturelle. Ils sont exploités pour dénigrer la santé naturelle dans son ensemble.

En coupant les branches mortes, nous permettrons aux branches saines de mieux prospérer. Et cela profitera à tous.




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Huile d’olive : le miracle méditerranéen Les graisses sont très controversées : huiles végétales, graisses animales, saturées, mono-insaturées, polyinsaturées… Certains disent qu’elles sont m...
Une vue parfaite en 10 secondes (authentique !) J’aimerais vous montrer un tour de magie – sauf qu’il n’y a pas d’illusion. Tout est bien réel ! Connaissez-vous l’effet sténopé ? L’effet sténo...
Noni : le stimulant immunitaire venu du Pacifique C'est grâce aux explorations du capitaine Cook dans le Pacifique, au XVIIIe siècle, que l'on découvrit l'existence du noni. Appelé aussi arbre à fr...

Consulter les sources :

[1] Espace Corps – Esprit forme, Le Cas du Tribulus Terrestris, quelques éléments de réponse 

[2] Passeport Santé, Tribulus

[3] Examine, Tribulus Terrestris

[4] Remi Raher, Les propriété du tribulus terrestris sont une belle escroquerie

[5] Neychev VK1, Mitev VI. The aphrodisiac herb Tribulus terrestris does not influence the androgen production in young men. J Ethnopharmacol. 2005 Oct 3;101(1-3):319-23.

[6] Rogerson S1, Riches CJ, Jennings C, Weatherby RP, Meir RA, Marshall-Gradisnik SM. The effect of five weeks of Tribulus terrestris supplementation on muscle strength and body composition during preseason training in elite rugby league players. J Strength Cond Res. 2007 May;21(2):348-53.

[7] Saudan C1, Baume N, Emery C, Strahm E, Saugy M. Short term impact of Tribulus terrestris intake on doping control analysis of endogenous steroids. Forensic Sci Int. 2008 Jun 10;178(1):e7-10.

[8] Sellandi TM1, Thakar AB, Baghel MS. Clinical study of Tribulus terrestris Linn. in Oligozoospermia: A double blind study. Ayu. 2012 Jul;33(3):356-64.

[9] A Systematic Review on the Herbal Extract *Tribulus terrestris* and the

Roots of its Putative Aphrodisiac and Performance Enhancing Effect

[10] Wikipedia, Dopage, Jeux Olympiques de 1988

[11] 7 sur 7, La Bulgarie retire ses haltérophiles pour dopage

[12] Prof. Dr. W. Schaenzer, Analysis of Non-Hormonal Nutritional Supplements for Anabolic-Androgenic Steroids – An International study – IOC,


5 réponses à “La vérité sur le tribulus « qui booste la testostérone »”

  1. LYDIE VIDAL dit :

    Mon mari a subi les effets de l’andropause il y a 2 ans, à 60 ans ans (bouffées de chaleur, sommeil aléatoire très perturbé, baisse de la libido, voire perte, déprime,appétit accru). Il a recherché une solution naturelle et prend depuis 2 ans du tribulus terrestris, 600 mg matin et soir du lundi au vendredi, ayant rapidement résolu ces symptômes et permis la reprise d’une vie sereine. Livina

  2. Claude Besnou dit :

    JOSEPH WAKED ment!
    Pour un psy c’est évident, il a déjà une idée derrière la tête quand il commence à écrire… et ça n’est pas au sujet du tribulus 🙂 Pardon, « Tribululus »!! Il en entend parler ici pour la première fois, il n’a jamais vu ce mot qui malgré sa forme orthographique simple, lui pose quelques problèmes de prononciation et surtout de mémoire, et il est tellement fébrile qu’ il s’ en mêle les pinceaux, bref le coup classique du manipulateur amateur pas vraiment intelligent (alors que le manipulateur en principe ne laisse rien au hasard et ne fait pas ces erreurs grossières) bien connu des psys. 1) choix d’un SUJET QUELCONQUE- on prend n’importe lequel (mais en principe, pas un qui possède autant de sources et de références) – 2) CONTREDIRE toutes les études en bloc – on dit qu’on a fait le contraire et que c’est ça la vérité (il faut le faire! face à un article et ses références qui a du prendre plusieurs heures de travail de recherche, une simple allégation « moi j’ai fait le contraire et donc c’est moi qui a raison!), cette deuxième à pour but d’amener l’ IDÉE… qui est dans la tête du manipulateur bêta depuis le début et la raison fondamentale de sa venue ici. – DÉNIGREMENT de l’auteur, en principe c’est rapide, pas d’argumentation (évidemment il ne connait absolument pas le sujet!), il pense que sa démonstration va marcher 🙂 – Mais là on a affaire à un manipulateur non seulement un peu « bêta », mais manifestement manipulé lui aussi, ou payé pour venir ici dénigrer systématiquement. Qu’est ce qui me fait dire ça? – Aucun naturopathe (il est censé en être un puisqu’il soigne avec les plantes!) digne de ce nom ne viendrait ici pour dénigrer Éric Müller, qui est une des meilleures sources d’informations que nous possédions en France. Et, cerise sur le gâteau ou plus exactement vu le personnage, le pavé dans la mare: Le fait d’en rajouter une couche qui n’a rien à voir avec le sujet. L’auteur est dénigré d’une façon complètement stupide et il s’en prend au nombre d’année qu’il travaille dans la production d’articles sur la santé au naturel!! Ça n’est donc pas de tribulus ( pardon « tribubululus ») qu’il s’agit, mais d’une véritable « dent » (pour ne pas dire plus) contre Éric, alors pour les gens qui ne connaitrait pas l’auteur, effectivement cela fait des années qu’il soutient les médecines naturelles et par conséquent qu’il fait de l’ombre au lobby pharma, et je peux vous dire par expérience que les petits sbires envoyés sur nos sites naturels ne sont que la partie visible de l’iceberg! On arrive enfin à ce que veut nous faire passer ce manipulateur gringalet! dénigrement des médecines naturelles, et il signe!!! – « Vous et les autres au sein de l’IPSN ! » Et voilà, la boucle est bouclée 🙂
    Merci Monsieur Joseph « WAKEKED » pour dire enfin clairement ce que vous aviez l’intention de dire depuis le début! Vous pataugez dans votre fange pour enfin laissez les traces de vos gros sabots derrière vous pour signer « BIG PHARMA » . J’espère qu’ Éric va laisser longtemps votre commentaire en ligne, car au milieu de sujets toujours très sérieux et d’un grand intérêt, cela nous donne l’occasion de rire et nous détendre :).
    Et j’espère que l’auteur va me pardonner de courir après mes lecteurs dix fois par jour pour transmettre ce commentaire magnifique et son article bien entendu!

  3. Joseph WAKED dit :

    Bla bla ? J’ai fait prendre du Tribululus terrestris à un jeune homme en bonne santé avec un spermogramme parfait mais dont la femme avait un problème pour obtenir une grossesse: j’ai tenté d’augmenter leurs chances de fécondité.
    Resultat: le bonhomme a vu son appétit sexuel augmenter de façon anormale, il courait après sa femme 10 fois par jour (elle n’en pouvait plus)!
    Arrêtez donc de chercher à faire dans le sensationnel comme vous le faites depuis quelques années …vous et les autres au sein de l’IPSN !

  4. Cary dit :

    Bonjour,
    Toujours un plaisir de vous lire. Celà tombe bien que l’on sache grâce à votre lettre d’informations, que le tribulus est inefficace. Car tout en étant une femme j’aimerai me muscler non pas pour affiner ma silhouette comme c’est souvent le cas pour les femmes, mais réellement prendre de la masse musculaire. Et par consequent augmenter ma testostérone naturellement est ce que je cherche. Avez-vous un complement alimentaire à nous donner qui pourrait augmenter la testosterone chez la femme ? Merci. Bien sincèrement. Cary

    • brando dit :

      Le jus de grenade fermenté peut être utile
      pour augmenter sa masse musculaire, et
      n’interfère pas avec la synthèse de testostérone.
      Le pollen peut lui être associé, et tout cela, bien sûr, doit être associé avec de la musculation…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *