Ce truc bizarre dans ma trousse à pharmacie

Si vous pouviez fouiller dans ma trousse à pharmacie, vous seriez surpris d’y découvrir une tête d’ail.

L’ail est pour moi un remède à tout faire.

Le produit dopant des athlètes grecs

 

Les civilisations antiques raffolaient d’ail.

On en a retrouvé dans les pyramides d’Égypte, à Babylone, dans les temples grecs et chez les Romains[1].

L’ail est même cité dans des vieux manuels de médecine d’Inde et de Chine !

Et son emploi dépassait largement la cuisine…

Tenez-vous bien, l’ail était prescrit aux athlètes grecs pour doper leurs performances aux Jeux Olympiques1.

Aujourd’hui, plus de 3 000 études ont confirmé les bienfaits de l’ail sur la santé[2].

L’ail est très riche en nutriments et pauvre en calories

 

Si l’ail est si bon pour la santé, c’est grâce à l’allicine, un composé organo-soufré qui lui donne son odeur caractéristique.

Une minuscule gousse d’ail vous apporte pas moins de 11 minéraux (calcium, manganèse, sélénium, potassium, phosphore, fer, etc.) et 14 vitamines, (dont vitamine C, vitamines B1, B6)[3]. L’ail contient aussi des fibres, des glucides et quelques grammes de protéine.

Tout ça pour une gousse d’ail de 4 calories[4] et 0 d’index glycémique !

L’ail dès que vous tombez malade

 

L’ail a démontré qu’il pouvait booster vos défenses immunitaires.

Une vaste étude menée pendant 12 semaines a montré qu’un complément alimentaire d’ail protégeait mieux du rhume qu’un placebo[5].

Le nombre de cas de rhume avait été réduit de 63 %. Et les symptômes du rhume perduraient 1 jour et demi avec l’ail, au lieu de 5 jours dans le groupe placebo. La convalescence était donc écourtée de 70 % !

Une autre étude a montré que l’extrait d’ail à haute dose (2,56 g par jour) permettait de faire disparaître 61 % plus rapidement les symptômes d’une infection de type grippe ou rhume[6].

Avant ces études, l’ail était déjà le remède de grand-mère par excellence. Il vous suffira de faire une petite recherche sur Internet pour découvrir une multitude de remèdes à base d’ail, de miel, et de lait.

L’ail comme chélateur de métaux lourds

 

À hautes doses, le soufre contenu dans l’ail est reconnu pour protéger vos organes de la contamination des métaux lourds.

Une étude a été menée sur des ouvriers d’une usine de batteries de voitures – un environnement fortement pollué en plomb[7].

L’ail a alors permis de réduire de 19 % les niveaux de plomb dans le sang.

L’ail était aussi efficace que le médicament D-penicillamine pour atténuer symptômes cliniques de contamination aux métaux lourds – la migraine et l’hypertension.

L’ail pour réduire la tension artérielle

 

Les maladies cardiovasculaires (infarctus, AVC) sont les plus meurtrières au monde, après le cancer.

Une hausse de la tension artérielle (ou hypertension) est le premier facteur de maladies cardiovasculaires.

Plusieurs études ont montré que l’ail pouvait réduire la tension artérielle chez les sujets hypertendus[8],[9],[10].

Sur des patients suivis pendant 24 semaines, l’extrait d’ail vieilli s’est révélé aussi efficace que le médicament Atenolol pour réduire la tension artérielle[11].

Les doses utilisées représentaient l’équivalent de quatre gousses d’ail par jour.

L’ail pour maîtriser son cholestérol

 

Les études ont montré qu’un complément d’ail permettait de baisser le cholestérol de 10-15 %[12],[13],[14] – particulièrement le LDL (Low Density Cholestérol).

L’effet de l’ail sur l’hypertension et le cholestérol est doublement intéressant pour lutter contre les maladies cardiovasculaires.

L’ail est riche en antioxydants qui font rajeunir vos cellules

 

L’ail contient des antioxydants qui aident le corps à réparer les dégâts causés par le stress oxydatif (mauvaise alimentation, pollution, anxiété)[15].

C’est ainsi que vous pouvez combattre le vieillissement prématuré de vos cellules.

Et le bénéfice n’est pas que théorique : l’ail recharge réellement vos stocks d’antioxydants[16], et réduit le stress oxydatif des sujets hypertendus7.

Deux études ont conclu que, mis bout à bout, l’effet antioxydant, anti-cholestérol, et hypotenseur font de l’ail un atout dans la lutte contre le déclin cognitif – démence et maladie d’Alzheimer[17],[18].

L’ail pourrait améliorer la santé de vos os

 

Une étude sur des femmes ménopausées a montré que l’équivalent de 2 g d’ail pouvait réduire le marqueur de carence en œstrogènes.

Or un manque d’œstrogènes chez les femmes ménopausées fragilise les os et explique en partie la prévalence d’ostéoporose à cet âge[19].

Enfin, une étude récente a montré que l’ail permet de soulager l’arthrose de la hanche[20].

L’ail appartient donc bien aux super-aliments qui prolongent votre vie en bonne santé.

C’est pourquoi je le recommande sans modération.

Bien à vous,

Eric Müller

PS : Dans une prochaine lettre, je vous parlerai d’une forme particulière d’ail japonais : l’ail noir.

C’est un super-aliment aux vertus inouïes (et c’est peu dire) que vous pouvez préparer chez vous.

PPS : Remarque postliminaire.

Vous remarquerez que la plupart des études sur l’ail utilisent un extrait d’ail standardisé. Ça peut paraître idiot. Autant ajouter de l’ail dans ses préparations…

Mais il y a plusieurs raisons à ça :

D’abord, il est difficile de donner exactement la même dose d’ail pendant plusieurs semaines à différents individus. L’extrait standardisé permet d’obtenir une dose bien précise.

Ensuite, l’extrait permet d’étudier sans interférence la principale substance active de l’ail – l’allicine.

Enfin, les études coûtent cher. Et l’on trouve peu de financements pour une étude sur une bête gousse d’ail que l’on peut acheter partout pour trois fois rien.

En revanche, le fabricant d’un extrait d’ail unique en son genre sera prêt à financer une étude si ça peut lui permettre de vendre son produit en grandes quantités et avec une marge confortable, sans être concurrencé par l’épicier du coin…




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Peut-on encore échapper à Big Brother ? À la fin des années 1930, Stefan Zweig, écrivain juif autrichien, écrivait les lignes suivantes après avoir fui son pays pour se réfugier à Londres. J...
Pourquoi vous ne devriez pas porter des lentilles de contact Vos yeux abritent des colonies de bactéries qui ont longtemps été négligées par les chercheurs. Les fonctions de ce microbiote sont pour l’instant ass...
Le complément alimentaire fondamental Toute stratégie nutritionnelle équilibrée et responsable commence par la prise d'un bon complément de multivitamines. Vitamines et minéraux régulen...

Consulter les sources :

[1] http://jn.nutrition.org/content/131/3/951S.abstract

[2] http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17955479

[3] http://nutritiondata.self.com/facts/vegetables-and-vegetable-products/2446/2

[4] https://www.fatsecret.com/calories-nutrition/usda/garlic?portionid=34170&portionamount=1.000

[5] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11697022

[6] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22280901

[7] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22151785

[8] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16335787

[9] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20594781

[10] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19060427

[11] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24035939

[12] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23590705

[13] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10975959

[14] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/8169881

[15] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11238796

[16] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18463427

[17] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16484570

[18] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11238807

[19] http://www.prevention-osteoporose.ch/quelle-est-lorigine-de-losteoporose.html

[20] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21143861


12 réponses à “Ce truc bizarre dans ma trousse à pharmacie”

  1. Demoulin Monique dit :

    Bonjour existe t’il un anti douleur naturel pour soulager une déchirure musculaire a l’épaule
    Merci pour tous les conseils que vous nous prodiguer, je vous lis avec beaucoup d’interet
    J’espère que vous pourrez m’aider
    Merci d’avance
    Monique

  2. sbrizzai dit :

    bonjour ,

    je trouve vos conseils excellents .fanny

  3. Flo naturo dit :

    Je me permets de répondre à certains commentaires qui posent des questions pratiques dont je connais la réponse : ôter le germe peut faciliter la digestion de certains estomacs fragile mais c’est bien dommage car c’est un concentré de bienfaits et de plus ne change pas grand chose pour l’haleine outre que cela limite d’éventuels renvois. pour l’haleine macher du persil, ou des graines d’anis, ou un mélange tel qu’ils nous les proposent dans les resto indiens, ou encore un grain de café. Dernière astuce comme se plaisent à le dire quelques plaisantins : ne fréquenter que des gens qui consomment de l’ail….. bon appétit!

  4. Carole dit :

    C’est VRAIMENT utile et intéressant . En plus en agissant, je vois une différence de ma santé Parfois il y a des produits que je ne trouve pas mais au moins je suis guidée et peux chercher
    Avez-vous des informatiions sur Alzheimer comme celle du DR Dale Bredesen ( La fin d’Alzeheimer Le premier programme qui prévient et inverse le déclin cognitif) ?)
    Beaucoup de personnes seraient TRÈS intéressées par le sujet et l’espoir d’être de retour à leur état normal avec leur mémoire. MERCI BEAUCOUP
    Carole

  5. Hébrard Michel dit :

    Abonné à plusieurs de vos revues papiers je lis avec plaisir bien sûr vos lettres et je trouve avec joie que celle-ci parle de l’ail que mes gd parents,dont l’un était horticulteur, vénéraient et m’ont fait découvrir très tôt, le goût, et les bienfaits de cet aliment ( nous sommes du sud-ouest ) je l’avais qqpeu « ralenti » et que vous en dressiez ce portrait me renforce dans ma conviction d’en user davantage, d’autant que, grand père à mon tour, je suis dans le profil des symptômes…..bravo à vous .

  6. sarraute dit :

    toujours intéressée par vos articles.
    Merci

  7. Marie Delort dit :

    Très intéressée par vos articles.
    Voudrais bien commander le livre prévention Alzheimer si seulement il existait en version « papier » !!!
    Trop à lire sur les écrans !
    Mes yeux s’y brûlent.
    VERSION PAPIER SVP

  8. Isabelle dit :

    Bonjour,
    j’apprécie peu les allégations du type que vous employez au début de votre lettre , à dire que si on ne prend pas maintenant le livre du dr Curtay , on devra attendre 5 ans pour en découvrir la teneur , puisqu’il ne sera pas distribué dans les librairies …!
    A qui vous voulez faire croire ça ?! Car ou bien les découvertes de ce monsieur sont sérieuses et elles ne pourront pas être « contenues » d’ici 5 ans , ou bien elles ne sont pas si terribles que cela !
    Ce genre de propos décribilisent le reste de votre lettre et c’est dommage car l’aïl est en effet extraordinaire 🙂 .
    Isabelle
    (PS si je ne vois pas mon commentaire sur cette page , je saurai ce que je dois faire…)

  9. Tollio dit :

    Bonsoir,
    est-ce que l’ail a les mêmes propriétés, cru ou cuit ?
    Que conseillez vous ?
    Cordialement.

  10. Violette CHARLOT dit :

    Aïe aïe aïe pour l’haleine !!
    Suffit-il d’enlever le germe pour éviter cet inconvénient majeur ?

  11. Almairac dit :

    Bonjour, fidèle lectrice de votre lettre, je regrette grandement de ne plus pouvoir accéder à vos sources / références, ni dans les mails que vous m’adressez, ni directement sur ce site….que faire?
    Merci d’avance de votre prochaine réponse.

    • Eric Müller dit :

      Chère Madame,
      Vous pouvez consulter les références en cliquant sur « Cliquez ici pour consulter les sources », en bas de l’article, au-dessus de la partie « Commentaires ».
      Bien à vous,
      Eric Müller

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *