Vinaigre : la boisson miracle de l’Antiquité

Le vinaigre fut probablement découvert il y a plus de 4 000 ans, lorsque par inadvertance, un Babylonien oublia de refermer une amphore de vin [1].

Quand, deux mois plus tard, il s’aperçut de son erreur, l’amphore dégageait une odeur aigre.

En plongeant le doigt pour goûter, il sursauta de dégoût. Il venait de toucher quelque chose de mou et visqueux, comme un mollusque.

Fermant les yeux, il replongea la main, saisit l’objet visqueux – qui manqua de lui échapper, le sortit de l’amphore. Et lorsqu’il ouvrit les yeux, voici ce qu’il aperçut :

 

Cette espèce de jelly s’appelle « mère de vinaigre ». Plus tard, Louis Pasteur révèlera que la mère de vinaigre est un biofilm composé de bactéries acétogènes (principalement Gluconoacetobacter europaeus) [2].

 

En goûtant le vin aigre oublié, notre Babylonien s’aperçut qu’il était devenu aigre au point d’être imbuvable.

Il venait de découvrir qu’en laissant fermenter du vin à l’air libre, des bactéries présentes dans l’air viennent se déposer à la surface.

Ces bactéries, dites acétogènes, parviennent à prospérer en se nourrissant d’oxygène et du sucre naturel du vin tout en produisant de l’acide (notamment l’acide acétique, d’où leur nom) qui se retrouve dans le vin. C’est ainsi qu’on obtient cette boisson moins sucrée et plus acide.

N’importe quel fruit ou légume riche en glucides peut servir de base au vinaigre. On peut donc faire du vinaigre de raisins, de betteraves, de noix de coco, de dattes, et bien entendu de pommes.

La fermentation lente du vinaigre permet le développement de composants bioactifs puissants aux vertus antioxydantes et antimicrobiennes :

  • Acide acétique
  • Acide gallique
  • Catéchine
  • Epicatéchine
  • Acide caféique

Le vinaigre devint le liquide à tout faire

 

Très vite, les Anciens observèrent que le vinaigre avait de nombreuses propriétés intéressantes :

  • Il est antiseptique (agent de nettoyage, ou de conservation)
  • Corrosif (utile comme solvant)
  • Inflammable (lorsqu’il est très concentré)

Dans l’Antiquité, le vinaigre était utilisé dans des domaines très différents…

Théophraste (3e siècle avant J.C.) explique comment le vinaigre agit sur le métal et permet d’obtenir des pigments utiliser par les artistes de l’époque.

Hippocrate l’utilisait pour désinfecter les plaies.

Ce produit s’utilisait aussi pour conserver les aliments lors des longs voyages. C’est ainsi que furent inventée les conserves au vinaigre, encore utilisées pour les cornichons, les asperges, les haricots verts, les petits pois, et les artichauts. Les Britanniques en ont fait une spécialité culinaire : les pickles, des légumes coupés en petits morceaux et fermentés dans du vinaigre qui accompagnent les viandes, un apéritif, …

La dernière boisson du Christ sur la croix

 

« Après cela, Jésus, qui savait que tout était déjà consommé, dit, afin que l’Ecriture fût accomplie : J’ai soif.

Il y avait là un vase plein de vinaigre. Les soldats en remplirent une éponge, et, l’ayant fixée à une branche d’hysope, ils l’approchèrent de sa bouche. 

Quand Jésus eut pris le vinaigre, il dit : Tout est accompli. Et, baissant la tête, il rendit l’esprit. »

— Jean 19:28-30

Le vinaigre entrait dans la composition de différentes boissons antiques : Les agriculteurs et les voyageurs buvait de l’eau vinaigrée pour étancher leur soif.

L’oxycrat, la boisson de peuple dans la Grèce Antique, était un mélange d’eau, de miel et de vinaigre [3].

Chez les Romains, c’est la posca qui était la boisson du peuple et des légionnaires. En principe la posca était un vin, mais il tournait très vite au vinaigre. On la coupait donc avec de l’eau pour atténuer son acidité.

La posca avait la réputation de donner de la force (par opposition au vin frais qui rend ivre).

Le fameux vinaigre que le centurion fit boire au Christ sur la croix était probablement de la posca. Son geste était donc finalement peut-être plus charitable [4] que sadique…

Dans ma prochaine lettre, je vous expliquerai comment les industriels ont tué ce vinaigre traditionnel.





Consulter les sources :

[1] https://www.agrireseau.net/marketing-agroalimentaire/documents/marche_vinaigre_.pdf
[2] https://fr.wikipedia.org/wiki/Mère_de_vinaigre
[3] https://www.ponti.com/fr/antiquite/
[4] https://fr.wikipedia.org/wiki/Posca


33 réponses à “Vinaigre : la boisson miracle de l’Antiquité”

  1. czesiek dit :

    Sam zrobiłem ocet z dzikiej róży. Pyszny
    Oprócz tego robię od wielu lat ocet jabłkowy ze swoich jabłek ze swojego ogrodu. Wspaniały

  2. Monique dit :

    Quand j’étais petite (dans les années 50), on se fabriquait ce que nous appelions de la limonade : eau, un filet de vinaigre, un peu de sucre ou de miel, pour remplir nos gourdes quand nous partions en excursion. C’était très bon!

    Quelqu’un m’a dit que son médecin lui avait dit de soigner / soulager ses aigreurs d’estomac avec du vinaigre de cidre, car le vinaigre, d’acide, deviendrait alcalin dans l’estomac. Ayant souffert d’aigreurs d’estomac dernièrement, j’ai utilisé ce système avec succès : immédiatement mes aigreurs s’arrêtaient. Si ce phénomène pouvait s’expliquer, je trouve cela génial et très utile, d’autant plus que j’ai eu l’impression que cette petite cure a fait du bien à tout mon organisme.

  3. Wendel dit :

    Merci pour toutes ces informations qui complètent mes connaissances sur le sujet. Je consomme, comme un rituel à jeun, une cuiller à soupe de cidre de pomme + une cuiller de jus citron dans un grand verre d’eau, tous les matins. Récemment j’ai lu un article qui affirmait que tous les vinaigres de cidre du commerce n’avaient aucun effet, même les vinaigres dits « Bio ». En effet ils étaient réalisés en 24 h, alors qu’il faut 740 h de macération pour obtenir un vrai vinaigre de cidre. Pouvez vous nous informer où peut-on se procurer du vrai vinaigre « Agricole » qui respecte cette règle ? Merci de me répondre et encore bravo pour votre article.

  4. Duvanel dit :

    Bonjour .très intéressant .merci . cordialement Orlane

  5. MARIE-CLAUDE HAJDENKO dit :

    Merci pour ce très bien documenté et intéressant article sur le vinaigre.
    J’utilise moi-même le vinaigre de cidre en boisson, comme désinfectant, etc
    Ma grand-mère, née en 1886, nous faisait une boisson rafraîchissante : du vinaigre de framboise, dont j’aime me rappeler le goût. Amitiés MCH

  6. Bouhours dit :

    Merci pour cette information sur le vinaigre, encore merci pour toutes ces lettres qui nous informent, courage continuez!!!!!!
    Répondre

  7. Jean-Michel dit :

    J’ai trouvé cet article sur le vinaigre vraiment très intéressant ; et la fin sur Jésus-Christ éclaire ce passage de « Jean 19:28-30 » d’un nouveau jour, car je n’avais jamais compris le pourquoi du vinaigre ; Ce n’était donc pas du sadisme, mais de l’altruisme et ça me va beaucoup mieux !
    Merci pour cet éclairage et tous les précieux renseignements qui le précède.

  8. Levaigneur dit :

    Le meilleur c.est le vinaigre de’ cidre fermier

  9. A. Jeanmarie dit :

    C’est tout à fait vrai. Je bois également plusieurs verres par mois. Le docteur me voit une fois tous les 18ois et j’en suis et en forme à 68 ans

  10. Khaznaji Kamel dit :

    Bonjour
    Nous vous remercions de ces renseignements très instructifs sur le vinaigre néanmoins, pourriez vous nous indiqué la méthode pour la fabrication de ce produit? Sur le web, il existe mais malheureusement elles ne sont pas efficaces. Merci de compléter votre article sur la fabrication de produit.
    Meilleures salutations cordiales.

  11. TONNELLIER Martine dit :

    bonjour,
    merci pour votre sujet sur le vinaigre et j’aimerai savoir si le vinaigre de cidre fait vraiment maigrir ?
    Merci de votre réponse

  12. MUCELLI dit :

    Une chose extraordinaire que j’ai découverte c’est l’action très efficace du vinaigre sur les coups de soleil. L’ayant appris, j’ai voulu essayer car j’avais la peau très rouge et brûlante. J’ai ajouté un peu de vinaigre de cidre à de l’eau et j’ai tamponné doucement tout au long de la journée. La fraîcheur ressentie est immédiate. La sensation de chaleur disparait, la rougeur s’atténue et la peau se restaure doucement et sans problèmes.

  13. Martine Seguy dit :

    Attention aux fautes d’orthographe !!!

  14. Lagraulet dit :

    Votre article m’a beaucoup plu…
    Merci
    Sur tous les autres recus c’est mon préféré
    A vous lire de nouveau
    Bonne journée
    Hélène /Louise

  15. Annelise dit :

    Merci pour ces commentaires très utiles. J’emploie le vinaigre de cidre bio sans sulfites et me prépare 1/2 litre d’eau cuite et refroidie et j’ajoute 1/2 dl de ce vinaigre et bois ça durant la journée. Très bon pour le corps. Belle journée

  16. Broddin Jacqueline dit :

    vraiment intéressant !
    merci !
    j’ utilise aussi le vinaigre pour l’ entretien de la maison

  17. Félix RIFFAUD dit :

    Merci de rappeler cette info sur le vinaigre….. pendant la guerre 39/45 mon père faisait (à la Martinique) du vinaigre à partir de jus d’orange. Egalement en apiculture il est recommandé de mettre jusqu’à 5% de vinaigre de cidre dans le sirop de nourrissement des abeilles pour complément avant l’hiver. Merci également pour l’ensemble de vos publications

  18. jeanfrancois brando dit :

    très grand merci pour ces informations

  19. Jacques Real dit :

    Merci 🙏 pour cette information 🙏

  20. jeanne harvey dit :

    Merci beaucoup pour toutes ces informations toujours très intéressantes.

  21. kamal dit :

    Merci pour cette information sur le vinaigre, encore merci pour toutes ces lettres qui nous informent, courage continuez!!!!!!

  22. Jacqueline MONNEY dit :

    la mère de vinaigre de votre photo ressemble étrangement à la mère du champignon combutcha:

    Est-ce que le liquide combutcha a les mêmes vertus que le vinaigre de cidre?
    quand il est dans l’estomac; est-il un probiotique basic ou acide?

    Il remplace la crème après-soleil
    Il résorbe mes coups de soleil en quelques heures
    et fait une très belle peau.
    Souvent, je remplace le savon par le liquide combutcha fermenté : (thé, sucre de betterave,;
    feuilles de cassis,aubier de tilleuil pour le côté boisson anti-douleurs d’arthrose

    J’utilise aussi le liquide combutcha (car j’en ai trop et je peux vous procurer les champignons)
    pour conserver des gousses d’ail passées au préalable dans trois minutes d’eau bouillante et épluchées car ainsi l’ail n’est plus toxique et on peut en consommer de grandes quantités…

    Egalement au retour de la piscine, j’en coule sur mes pieds et depuis je n’ai plus jamais des champignons entre mes orteils.

    qu’en dites-vous?
    Merci de votre réponse
    Jacqueline MONNEY

    • Lucie Harter dit :

      Bonjour Jacqueline, je suis fort intéressée pour une mère de combutcha, je n’ai jusqu’à présent jamais réussi mes préparations et je tenterai bien une nouvelle expérience,
      Au plaisir de vos nouvelles,
      Lucie

  23. janel dit :

    Merci pour cette information sur le vinaigre, nous le fabriquons nous même mais je ne savais pas qu’on pouvait y ajouter des fruits, nous allons l’essayer, encore merci pour toutes ces lettres qui nous informent, courage continuez!!!!!!

  24. Brazane leila dit :

    Très intéressante l’histoire du vinaigre ,j’ai appris des choses que je ne connaissais pas
    Le vinaigre de cidre est également très efficace en temps que remède pour les intestins ,merci

  25. Marie-Chantal Dubois dit :

    merci de ces infos, je suis impatiente de lire votre prochaine lettre.
    Amicalement

  26. ELISA SERRA BLASCO dit :

    J’UTILISE LE VINAIGRE POUR LE NETTOYAGE DE LA SALLE DE BAINS: DANS UNE BOUTEILLE ATOMISEUR JE MÉLANGE UNE CUILLEREE Á SOUPE DE LIQUIDE VAISSELLE ET 400 ML DE VINAIGRE… INCROYABLE MAIS VRAI… Il n’y a pas mieux!

  27. Nat dit :

    comment trouver 1 anti épileptique naturel. : marre des effets medics

  28. ELISABETH dit :

    Cet article sur le vinaigre et ses origines est passionnant, comme le sont d’ailleurs la plupart des articles que vous publiez.
    Merci de tout cœur à vous et à votre équipe de partager votre savoir et d’ameliorer notre savoir en faisant revivre les origines de la connaissance.
    Bien cordialement
    Elisabeth

  29. Marie-Catherine dit :

    Je consulte toujours votre site avec beaucoup d interet

  30. Pat dit :

    Du vinaigre sur un morceau de sopalin ou du coton. Frotter pendant 2 à 3 minutes pour retirer le feu d’une piqûre de moustique. Efficacité garantie 😉

  31. voeltzel dit :

    C’est du vin mélé de myrrhe qui a été proposé 2 fois à jésus.La premiére fois,il l’a refusé,la deuxième fois,il l’a accepté avant de s’évanouir.

  32. Fihox dit :

    Merci pour ces infos sur le vinaigre que je croyais par moment chimique notamment celui d’alcool.

    À présent, je voudrais savoir un peu plus sur le vinaigre balsamique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *