Vinaigre : la boisson miracle de l’Antiquité

Le vinaigre fut probablement découvert il y a plus de 4 000 ans, lorsque par inadvertance, un Babylonien oublia de refermer une amphore de vin [1].

Quand, deux mois plus tard, il s’aperçut de son erreur, l’amphore dégageait une odeur aigre.

En plongeant le doigt pour goûter, il sursauta de dégoût. Il venait de toucher quelque chose de mou et visqueux, comme un mollusque.

Fermant les yeux, il replongea la main, saisit l’objet visqueux – qui manqua de lui échapper, le sortit de l’amphore. Et lorsqu’il ouvrit les yeux, voici ce qu’il aperçut :

 

Cette espèce de jelly s’appelle « mère de vinaigre ». Plus tard, Louis Pasteur révèlera que la mère de vinaigre est un biofilm composé de bactéries acétogènes (principalement Gluconoacetobacter europaeus) [2].

 

En goûtant le vin aigre oublié, notre Babylonien s’aperçut qu’il était devenu aigre au point d’être imbuvable.

Il venait de découvrir qu’en laissant fermenter du vin à l’air libre, des bactéries présentes dans l’air viennent se déposer à la surface.

Ces bactéries, dites acétogènes, parviennent à prospérer en se nourrissant d’oxygène et du sucre naturel du vin tout en produisant de l’acide (notamment l’acide acétique, d’où leur nom) qui se retrouve dans le vin. C’est ainsi qu’on obtient cette boisson moins sucrée et plus acide.

N’importe quel fruit ou légume riche en glucides peut servir de base au vinaigre. On peut donc faire du vinaigre de raisins, de betteraves, de noix de coco, de dattes, et bien entendu de pommes.

La fermentation lente du vinaigre permet le développement de composants bioactifs puissants aux vertus antioxydantes et antimicrobiennes :

  • Acide acétique
  • Acide gallique
  • Catéchine
  • Epicatéchine
  • Acide caféique

Le vinaigre devint le liquide à tout faire

 

Très vite, les Anciens observèrent que le vinaigre avait de nombreuses propriétés intéressantes :

  • Il est antiseptique (agent de nettoyage, ou de conservation)
  • Corrosif (utile comme solvant)
  • Inflammable (lorsqu’il est très concentré)

Dans l’Antiquité, le vinaigre était utilisé dans des domaines très différents…

Théophraste (3e siècle avant J.C.) explique comment le vinaigre agit sur le métal et permet d’obtenir des pigments utiliser par les artistes de l’époque.

Hippocrate l’utilisait pour désinfecter les plaies.

Ce produit s’utilisait aussi pour conserver les aliments lors des longs voyages. C’est ainsi que furent inventée les conserves au vinaigre, encore utilisées pour les cornichons, les asperges, les haricots verts, les petits pois, et les artichauts. Les Britanniques en ont fait une spécialité culinaire : les pickles, des légumes coupés en petits morceaux et fermentés dans du vinaigre qui accompagnent les viandes, un apéritif, …

La dernière boisson du Christ sur la croix

 

« Après cela, Jésus, qui savait que tout était déjà consommé, dit, afin que l’Ecriture fût accomplie : J’ai soif.

Il y avait là un vase plein de vinaigre. Les soldats en remplirent une éponge, et, l’ayant fixée à une branche d’hysope, ils l’approchèrent de sa bouche. 

Quand Jésus eut pris le vinaigre, il dit : Tout est accompli. Et, baissant la tête, il rendit l’esprit. »

— Jean 19:28-30

Le vinaigre entrait dans la composition de différentes boissons antiques : Les agriculteurs et les voyageurs buvait de l’eau vinaigrée pour étancher leur soif.

L’oxycrat, la boisson de peuple dans la Grèce Antique, était un mélange d’eau, de miel et de vinaigre [3].

Chez les Romains, c’est la posca qui était la boisson du peuple et des légionnaires. En principe la posca était un vin, mais il tournait très vite au vinaigre. On la coupait donc avec de l’eau pour atténuer son acidité.

La posca avait la réputation de donner de la force (par opposition au vin frais qui rend ivre).

Le fameux vinaigre que le centurion fit boire au Christ sur la croix était probablement de la posca. Son geste était donc finalement peut-être plus charitable [4] que sadique…

Dans ma prochaine lettre, je vous expliquerai comment les industriels ont tué ce vinaigre traditionnel.




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Légumes bio : « trop cher pour moi » Voici ce que m’écrit une fidèle lectrice : « Cher Eric, Je suis accro à vos lettres !!! Je mets en application tous vos conseils et je vois la différ...
3 conseils si vous tombez malade cet hiver Votre serviteur était malade ces derniers jours. Une infection aussi sévère, ça faisait 10 ans que je n’en avais plus connu. Entre deux rêves h...
Pas de caries à Pompéi « Les Romains avaient les dents parfaites et aucun besoin visible de dentiste », estiment les scientifiques après avoir passé au scanner les corps fos...

Consulter les sources :

[1] https://www.agrireseau.net/marketing-agroalimentaire/documents/marche_vinaigre_.pdf
[2] https://fr.wikipedia.org/wiki/Mère_de_vinaigre
[3] https://www.ponti.com/fr/antiquite/
[4] https://fr.wikipedia.org/wiki/Posca


13 réponses à “Vinaigre : la boisson miracle de l’Antiquité”

  1. jeanne harvey dit :

    Merci beaucoup pour toutes ces informations toujours très intéressantes.

  2. kamal dit :

    Merci pour cette information sur le vinaigre, encore merci pour toutes ces lettres qui nous informent, courage continuez!!!!!!

  3. Jacqueline MONNEY dit :

    la mère de vinaigre de votre photo ressemble étrangement à la mère du champignon combutcha:

    Est-ce que le liquide combutcha a les mêmes vertus que le vinaigre de cidre?
    quand il est dans l’estomac; est-il un probiotique basic ou acide?

    Il remplace la crème après-soleil
    Il résorbe mes coups de soleil en quelques heures
    et fait une très belle peau.
    Souvent, je remplace le savon par le liquide combutcha fermenté : (thé, sucre de betterave,;
    feuilles de cassis,aubier de tilleuil pour le côté boisson anti-douleurs d’arthrose

    J’utilise aussi le liquide combutcha (car j’en ai trop et je peux vous procurer les champignons)
    pour conserver des gousses d’ail passées au préalable dans trois minutes d’eau bouillante et épluchées car ainsi l’ail n’est plus toxique et on peut en consommer de grandes quantités…

    Egalement au retour de la piscine, j’en coule sur mes pieds et depuis je n’ai plus jamais des champignons entre mes orteils.

    qu’en dites-vous?
    Merci de votre réponse
    Jacqueline MONNEY

  4. janel dit :

    Merci pour cette information sur le vinaigre, nous le fabriquons nous même mais je ne savais pas qu’on pouvait y ajouter des fruits, nous allons l’essayer, encore merci pour toutes ces lettres qui nous informent, courage continuez!!!!!!

  5. Brazane leila dit :

    Très intéressante l’histoire du vinaigre ,j’ai appris des choses que je ne connaissais pas
    Le vinaigre de cidre est également très efficace en temps que remède pour les intestins ,merci

  6. Marie-Chantal Dubois dit :

    merci de ces infos, je suis impatiente de lire votre prochaine lettre.
    Amicalement

  7. ELISA SERRA BLASCO dit :

    J’UTILISE LE VINAIGRE POUR LE NETTOYAGE DE LA SALLE DE BAINS: DANS UNE BOUTEILLE ATOMISEUR JE MÉLANGE UNE CUILLEREE Á SOUPE DE LIQUIDE VAISSELLE ET 400 ML DE VINAIGRE… INCROYABLE MAIS VRAI… Il n’y a pas mieux!

  8. Nat dit :

    comment trouver 1 anti épileptique naturel. : marre des effets medics

  9. ELISABETH dit :

    Cet article sur le vinaigre et ses origines est passionnant, comme le sont d’ailleurs la plupart des articles que vous publiez.
    Merci de tout cœur à vous et à votre équipe de partager votre savoir et d’ameliorer notre savoir en faisant revivre les origines de la connaissance.
    Bien cordialement
    Elisabeth

  10. Marie-Catherine dit :

    Je consulte toujours votre site avec beaucoup d interet

  11. Pat dit :

    Du vinaigre sur un morceau de sopalin ou du coton. Frotter pendant 2 à 3 minutes pour retirer le feu d’une piqûre de moustique. Efficacité garantie 😉

  12. voeltzel dit :

    C’est du vin mélé de myrrhe qui a été proposé 2 fois à jésus.La premiére fois,il l’a refusé,la deuxième fois,il l’a accepté avant de s’évanouir.

  13. Fihox dit :

    Merci pour ces infos sur le vinaigre que je croyais par moment chimique notamment celui d’alcool.

    À présent, je voudrais savoir un peu plus sur le vinaigre balsamique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *